AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Trillo dans SO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Trillo dans SO

Message  patrick le Jeu 16 Fév 2012 - 12:58

http://www.sudouest.fr/2012/02/16/surprenant-dans-le-paysage-634683-773.php

Par Nicolas Le gardien

« Surprenant dans le paysage »
« Pas supporter » mais observateur attentif, l'ancien centre international et entraîneur de l'équipe de France, partage son regard sur la saison de l'Union Bordeaux-Bègles. Séduit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jean Trillo, mardi à la Maison du Sport et de la Culture à Floirac. (photo claude petit)

Il avait dit : « Redémarrer pour former une équipe d'agglomération dans le Top 14 c'est tout à fait possible, à partir de Musard, seul lieu habité. Cela relève d'un choix politique. En réalité, il manque un homme à Bordeaux, quelqu'un qui s'engage. Il manque une véritable foi ». C'était en novembre 2005. Le Stade Bordelais jouait en Pro D2, le CABBG en Fédérale 1. Six ans et demi plus tard, l'Union Bordeaux-Bègles est dans l'élite. Et mardi, dans les locaux de son association d'insertion par le sport, Jean Trillo, 67 ans, ancien centre international et entraîneur de l'équipe de France (1), en a discuté à bâtons rompus. Dans la périphérie du club - il participe à la formation professionnelle de jeunes du centre -, connaissant le président Laurent Marti et le manager Marc Delpoux « sans avoir jamais vraiment discuté ». Mais extérieur et très intéressé parce qu'il juge comme « une très belle réussite ».

1 Son rapport au rugby

« Je ne suis pas allé au stade cette saison. Je préfère regarder à la télévision : je veux voir comment mon fils (2) se comporte dans un milieu devenu différent de celui qu'on a connu. J'habite loin. Le public a changé, les habitudes ne sont plus les mêmes. Mais j'ai vu tous les matchs : je n'ai jamais arrêté, je suis conditionné. Je ne suis pas supporter. Ou alors juste du sport, un privilège de vie. Je ne connais pas l'émotion d'un spectateur car je n'en suis pas un. Et j'ai moins le poil qui se hérisse comme c'était le cas avant sur certaines actions d'éclat ».

2 L'UBB, côté club

« Le rapprochement a permis la mutualisation des moyens. Le mariage, je n'y ai jamais vraiment cru : il y a une scission inévitable, politique, culturelle, entre Bordeaux et Bègles. Ce qui fait que ça marche, c'est le président, en apportant un état d'esprit, une forme de pureté assez rare dans ses intentions. Il dégage un profond amour du jeu. Et il a fait des choix intelligents par rapport à sa notion de rugby.

Vouloir s'appuyer sur les relations humaines, c'est crédible. C'est sans doute difficile à stabiliser, pérenniser mais sans cela, on ne peut pas. L'exemple, c'est l'équipe de France à la Coupe du monde : quand ils ont décidé de jouer, ils ont gagné. Mais quand ils ne voulaient pas… Normalement, quand on a moins d'argent, on a du mal à figurer dans l'élite. Bègles est la contre-vérité cette saison. 30 000 personnes contre Toulouse ?

C'est surprenant. Bordeaux n'est pas une ville de rugby comme Toulouse. C'est la réussite du professionnalisme. Les gens viennent voir un spectacle, sans connaître bien ce jeu. On ne peut pas être réfractaire à ça ».

3 L'UBB, côté terrain

« C'est surprenant dans le paysage. Un mélange de fraîcheur et d'esprit d'entreprise. Ce n'est pas encore fini mais ils ont déjà fait quelque chose d'extraordinaire. Je ne pensais pas qu'ils y arriveraient aussi tôt. C'est audacieux, léger, spontané. Ils expriment ce qui fait la beauté du rugby avec une certaine confiance, tranquillité. Comme si c'était normal. Il me semble que le président y est pour beaucoup, Marc Delpoux aussi qui a amené cette liberté. Vincent Etcheto a également cette culture. Ça me fait plaisir car je retrouve une même sorte de désinvolture que lorsque je jouais, étudiant à Bègles. Jouer à la main quand tout le monde taperait la pénalité, ce sont des conneries qui me plaisent ».

4 L'UBB, l'avenir

« Ça dépend des hommes. Le départ de Marc Delpoux peut être préjudiciable. On parle de Raphaël Ibañez. Je pense qu'il a un profil assez exceptionnel pour faire perdurer cet état d'esprit. Et il n'y en a pas beaucoup. C'est un sportif au sens noble du terme. Il a été écarté durant sa carrière, il est revenu. C'est quelqu'un de tempérament avec des valeurs fortes. Le stade ? Je pense qu'il faudrait mieux agrandir Musard qu'aller à Chaban. Mais je parle pour mon intérêt, ce n'est peut-être pas celui de la démarche. Le potentiel économique ? Aujourd'hui, la majorité des clubs sont financés par un seul homme qui a fait fortune et recherche des émotions ».

5 Le jeu en général

« Dix ans de professionnalisme ont corrigé certaines inepties qui me semblaient arriver au départ, un abêtissement du jeu par la répétition à outrance de l'affrontement physique. Cela a évolué par la vitesse d'exécution, par de la créativité qui était abandonnée. C'était en contradiction avec l'esprit du jeu, surtout français. Et j'ai l'impression que ce sont les étrangers qui ont ramené cette fantaisie. Voir les entraînements m'intéresserait. Car parfois je ne comprends rien. Mon fils m'a dit que Philippe Saint-André travaillait avec treize personnes à Toulon. Je ne vois pas comment diriger autant de monde sans perdre de vue l'essentiel. Pourquoi travailler les rucks plutôt que l'anticipation, la musculation plutôt que la technicité ? On extraira plus facilement le ballon d'un regroupement si on est le premier arrivé, même si on est moins gaillard. Je ne retrouve plus des choses basiques, qui étaient automatisées à une époque ».

(1) Champion de France avec Bègles en 1969, il a dirigé les Bleus en 1990-1991. Il a également entraîné le SBUC.

(2) François Trillo, ancien troisième ligne du CABBG, journaliste à Canal +.


Intéressant. 2 petits points tout de même : JT ne va jamais au stade mais tient à ce que le choix du stade se fasse en faveur de Musard. Pourquoi pas Musard, mais qu'elle est sa véritable motivation ?
Toulouse et Clermont les 2 phares du rugby français reposent ils sur des présidents mécènes ?

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 15853
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trillo dans SO

Message  bordelais le Ven 17 Fév 2012 - 18:48

ce qui me plais c'est qu'il n'y a aucun commentaire sur le site tout simplement car il n'y a rien a en dire

Mr TRILLO est une personne respectable, il donne son avis (perso je m'en branle complet)

je ne voie pas en quoi cet article amène quoi que ce soit au débat pour l’endroit ou doit jouer l'UBB

en plus que fait t'il pour le club pour avoir le droit d'en parler, il ne viens même pas voir les matchs

conclusion c'est bien du temps et du papier pour rien :grrr:



avatar
bordelais
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1466
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/03/2008
Humeur : "no scrum, no win"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trillo dans SO

Message  Olivier le Ven 17 Fév 2012 - 22:19

C'est un avis parmi d'autres. Il a le droit de le donner, d'autant qu'il ne revendique rien, et garde un regard totalement extérieur.

Bref, à lire, et à oublier.

Cela étant, il fait partie de ceux qui voient le rugby à Bordeaux comme une curiosité. Ca m'énerve un peu ça. Il y a des tonnes de clubs sur Bordeaux et la CUB et dans le département.
Je ne comprends pas ceux qui ne voient pas ça et qui réduisent les spectateurs bordelo-béglais à des spectateurs venus voir un simple spectacle.

Le rugby, ce ne sont pas que les clubs pro ou de Fédérale, ce sont aussi des tonnes de clubs des séries ou de PH ou de DH. Et tout ce petit monde qui joue chaque dimanche au rugby et qui s'entraîne un ou deux soirs par semaine, il aime aller voir des matchs de haut niveau, et des matchs de son sport.

Le comité Côte d'Argent qui rassemble la Gironde et la moitié Nord des Landes est un comité à part entière. Quand on voit qu'en région parisienne, il faut 13 départements pour faire un comité. Et que dans ce gigantesque comité Île de France il n'y avait que deux poules de huit clubs pour former une série unique avec les 3ème et 4ème série il y a quelques années, alors que le bassin de population est de 10 millions d'habitants, qu'on ne vienne pas me dire que le rugby est une curiosité en Gironde.

D'ailleurs, quand je vais à Chaban, souvent mes voisins commentent le match autrement que comme des clampins arrivés dans les travées du stade par hasard.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
Olivier
Admin
Admin

Nombre de messages : 1583
Localisation : Aire sur l'Adour
Date d'inscription : 22/12/2008
Humeur : Ca dépend de mon humeur
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trillo dans SO

Message  sudiste le Ven 17 Fév 2012 - 22:45

Ouais je dois dire que même en gascon je n'aurais pas mieux compris les arguments de Mr Trillo scratch ...d'accord avec Olivier y'a que les non initiés qui peuvent prétendre que Bordeaux n'est pas une ville rugby...elle est historiquement le berceau de ce sport dans le Sud Ouest et même si le foot lui a longtemps fait de l'ombre la passion ne s'est jamais éteinte. Le public qui vient à Chaban ne vient pas par simple curiosité ...cette foule enthousiaste prouve qu'il y avait à la fois une profonde frustration mais surtout une grande attente et si notre équipe se maintient et se fortifie alors gageons que Bordeaux redeviendra un bastion de l'Ovalie. Mr trillo avec tout le respect que je dois aux gersois il serait tant de s'apercevoir qu'il n'y a pas que dans ce fief que la passion du rugby est profondément ancrée. Pour finir je vous invite à venir voir les matchs pour comprendre ce qui se passe de l'intérieur , il y a de quoi se laisser porter !!!!
avatar
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 8135
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Trillo dans SO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum