AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Equipes de France Jeunes

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Mar 18 Juin 2019 - 1:14

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/17/afrique-du-sud-france-en-direct,8261816.php

Les Bleuets tout en maîtrise

Après dix premières minutes très propres de la part des Bleuets sous le crachin argentin, ces derniers menaient au score (6-0) grâce à la botte du Toulonnais Louis Carbonel.

Plus précis, les Tricolores vont même inscrire le premier essai de la rencontre après une touche parfaitement négociée et une prise de balle de Matthias Haddad, le ballon porté français emportait tout sur son passage avec à la finition le Racingman Jordan Joseph (20e).

Par la suite, les Français monopolisaient le ballon et inscrivaient trois nouveaux points après un hors-jeu sud-africain.

Louis Carboel continuait son sans faute (30e). Malgré un essai signé Mbatha pour les Springboks (40e), les Bleuets réalisaient une superbe première mi-temps, aux antipodes de la prestation observée quelques jours plus tôt face à l’Argentine. À la pause, ces derniers menaient (14-7).

Dès le retour des vestiaires, les hommes de Sébastien Piqueronies, David Darricarrère et Aubin Hueber ne relâchaient pas leur pression défensive. En prenant l’ascendant sur son adversaire, Paul Mallez obtenait une nouvelle pénalité que Louis Carbonel se faisait un malin plaisir à convertir (60e). Dix minutes plus tard, l’ouvreur varois remettait ça et donnait treize points d’avance aux siens (70e). Un avantage définitif, les Bleuets s’imposaient (20-7) et défendront leur titre de champion du monde ce samedi face à l’Australie.

Midi Olympique

Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Date d'inscription : 11/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Mar 18 Juin 2019 - 1:16

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/17/les-etoiles-du-midol-haddad-etincelant-carbonel-parfait-chef-de-meute,8262002.php

Les étoiles du Midol : Haddad étincelant, Carbonel parfait chef de meute

Les Bleuets se sont imposés (20-7) en demi-finale de la Coupe du monde face aux Springboks. Dominateurs dans tous les secteurs du jeu, ils n’ont laissé aucune chance à des Sud-Africains totalement dépassés. Jean-Baptiste Gros a effectué un travail colossal en mêlée fermée, Julien Delbouis fut un parfait point d’encrage.

Trois étoiles


18 ans et déjà tout d’un grand. Le Rochelais Matthias Haddad a éclaboussé la rencontre de sa détermination, son envie de bien faire et sa technique de plaquage incroyable. Toujours dans l’avancée défensivement, il a plaqué à tours de bras et a écoeuré la défense sud-africaine tout au long de la partie. Remplacé à quelques minutes de la fin en raisons de crampes, il a réalisé une partie tout simplement monstrueuse.

Deux étoiles


Les grands joueurs se révèlent dans les grands matches ? Louis Carbonel a suivi la consigne à la lettre. Précis dans son jeu au pied, le Toulonnais fût à l’affut du moindre ballon tombé par ses adversaires. Une copie sans fausse note excepté sa dernière pénalité manquée. Que dire de la prestation de son partenaire en club, Jean-Baptiste Gros. Véritable roc en mêlée fermée, il a obtenu à lui seul trois pénalités en première période. Une force de caractère à mettre à son crédit après une rencontre  difficile face aux Pumitas. Côté sud-africain, l’attelage en deuxième ligne a livré une partie colossale malgré la défaite. Van Der Merscht et Louw se sont signalés par plusieurs charges dévastatrices, constamment présents autour des rucks, deux combattants de l’ombre à saluer.

Une étoile


Dès que le jeu se durcit, vous pouvez faire confiance à Julien Delbouis. Le Parisien excelle dans la conservation du ballon et le jeu rugueux. Toujours dans l’avancée, son impact physique a énormément apporté aux Bleuets. Enfin, le pilier Giorgi Béria a magnifiquement terminé le travail de sape entamé par Jean-Baptiste Gros en première période. Très précieux en mêlée fermée dans les vingt dernières minutes, il a prouvé que ce groupe dispose d’un vivier exceptionnel.

Thomas Saint-Antonin

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Ven 21 Juin 2019 - 13:18

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/21/carbonel-on-etait-prets-a-mourir-sur-le-terrain,8269912.php

Carbonel : « On était prêts à mourir sur le terrain »

Après un succès tout en maîtrise face aux Springboks, les Bleuets de Louis Carbonel retrouveront l'Australie en finale du championnat du Monde pour tenter de signer le doublé.

Au terme d'un très gros combat vous êtes parvenus à évincer l'ogre sud-africain pour vous frayer un chemin jusqu'à la finale.


Louis Carbonel : Il faut féliciter tout le monde et plus particulièrement les avants. La semaine dernière on a été pris dans le combat, les Argentins nous avaient battus juste avec de l’envie. La chose la plus importante, c’est que l’on est parvenu à relever le défi physique face à une très grosse équipe sud-africaine, très dense et qui jouait très bien au rugby surtout autour de leur demi-de-mêlée. C’était une équipe très physique donc il ne fallait pas les laisser se lancer. On savait que si on arrivait à les contrer dans l’engagement physique, on était meilleurs qu’eux au rugby.

Il était surtout important de très vite réagir après la lourde défaite lors du dernier match de poule (NDLR : l'équipe de France s'était largement inclinée face à l'Argentine 47-26).


L.C. : C'est un peu un groupe à réactions, on est très soudés, on est des copains, pour la plupart on a déjà joué la coupe du monde l'année dernière et plus généralement on joue depuis quatre ou cinq ans ensemble donc on est un groupe très soudés.Après le match contre les Argentins il y a vraiment eu des mots forts, il fallait vraiment se dire les choses parce que par rapport à notre potentiel c'était vraiment inadmissible le match contre l'Argentine.

Comment pouvez-vous expliquer cette telle différence de niveau affichée entre la rencontre face aux Springboks et la précédente face aux Pumas ?


L.C. : Tout simplement contre l'Argentine on pensait qu'on allait gagner. On était un peu trop sûrs de nous je pense. Alors qu'aujourd'hui on était prêts à mourir sur le terrain tandis que face à l'Argentine on pensait plus à jouer qu'à aller au combat.

Il vous reste maintenant une dernière marche à gravir, la plus belle, comment se motive t-on avant de disputer un match comme celui qui arrive ?

L.C. : C'est pas compliqué, c'est une finale de championnat du Monde. Je pense que pour presque tous les joueurs on n'aura plus l'occasion d'en disputer dans notre vie. C'est un match qu'il n'y a pas besoin de décrire, il faut juste se dire que c'est une finale et ça galvanise un peu déjà.

Vous avez déjà vécu une finale de championnat du Monde l'an dernier, vous sentez-vous investi d'une mission particulière à l'égard de vos coéquipiers ?


L.C. : Oui c'est vrai qu'avec certains joueurs on a un peu ce rôle d'anciens. Mais pour moi cela sera pareil que l'an dernier, l'Australie c'est une très grosse équipe et nous on va tout faire pour reproduire la performance de l'année dernière parce que si on fait le même match on ne devrait pas être très loin.

Léo-Pol Platet

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Ven 21 Juin 2019 - 13:20

https://www.rugbyrama.fr/rugby/mondial-20-ans/2019/mondial-u20-2019-la-finale-sera-diffusee-sur-france-4_sto7338322/story.shtml

La finale sera diffusée sur France 4

Par Rugbyrama

MONDIAL U20 2019 - Samedi à 20h30, les Bleuets remettront leur titre de champion du Monde U20 en jeu face aux Australiens. Sacrée à Béziers l'an dernier, la bande à Louis Carbonel sera passé par toutes les émotions en cette édition 2019. Aux portes de l'élimination après une lourde défaite face aux Argentins, les Bleuets se sont repris en éliminant les Springboks pour rallier la finale.

Une finale qui sera diffusée en direct sur France 4 samedi 20h30 avec les commentaires d'Hélène Macurdy et Sylvain Marconnet.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Ven 21 Juin 2019 - 15:57

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Coupe-du-monde-u20-haddad-victor-barka-taofifenua-les-trois-nouvelles-pepites-de-l-equipe-de-france-u20/1032285

Coupe du monde U20 : Haddad-Victor, Barka, Taofifenua, les trois nouvelles pépites de l'équipe de France U20

Le Mondial des moins de 20 ans, c'est aussi l'occasion de découvrir les nouvelles figures du rugby français. Avant la finale des Bleuets samedi (20 h 30) contre l'Australie, voici trois révélations tricolores du tournoi en Argentine.

Matthias Haddad-Victor

Il n'a que 18 ans et pourtant il joue comme un vieil habitué du haut niveau. Matthias Haddad-Victor a réalisé face aux Baby Boks en demi-finales (20-7) un match tout simplement énorme. Monstrueux même ! Une prestation qui a donc largement pesé dans la qualification des Bleuets pour la finale du Mondial (samedi, 20 h 30, contre l'Australie).

Bien moins costaud que les colosses sud-africains, le troisième-ligne au casque d'or a fait vivre un cauchemar à ses adversaires en les agressant défensivement. Pendant la longue séquence où les Springboks ont tenté de franchir le mur bleu en début de deuxième mi-temps, Haddad-Victor a été le symbole de la détermination française. Sa technique de plaquage, en plongeant très bas dans les chevilles pour ne pas subir le contact et rapidement se relever pour contester, le rend quasiment injouable.

Et dire que le jeune joueur de La Rochelle n'aurait pas dû être du voyage en Argentine ! Il n'a intégré le groupe qu'à la faveur des blessures. Surclassé, Haddad-Victor présente un drôle de profil. S'il évolue seulement en Crabos, le numéro 6 des Bleuets a été formé comme demi d'ouverture. Le chassé est devenu chasseur pour découper à tour de bras les paires de jambes adverses. Les Sud-Africains en ont sûrement encore des courbatures.

Rayne Barka

En équipe de France des moins de 20 ans, Rayne Barka n'est pas toujours titulaire, partageant le poste de talonneur avec le Toulonnais Théo Lachaud. Mais le jeune Palois (20 ans) se distingue par ses énormes aptitudes offensives. Ballon en main, Barka est un vrai bulldozer, renversant les adversaires comme des quilles. Il a sans doute travaillé cette attitude de puncher quand il faisait de la lutte à Forbach (Moselle) plus jeune. Et sa mobilité est certainement un héritage de son passé de troisième-ligne à Metz où il a joué six ans, avant de rejoindre la cage au coeur de la mêlée du côté d'Agen, d'abord en tant que pilier. « Talonneur, c'est un poste assez libre, je peux aller un peu partout », explique-t-il après une nécessaire période d'acclimatation.

Face aux Gallois (32-13), sa percée suivie d'une magnifique passe à une main en chistera pour son ouvreur Louis Carbonel avait offert un essai important aux Bleuets, alors bousculés par les Diables Rouges. La seule petite scorie de son jeu réside dans le lancer en touche, élément primordial de son poste, qu'il ne maîtrise pas encore à 100 %. Barka sait où se trouve sa marge de progression. Mais son apport sur le terrain est déjà énorme pour l'équipe de Sébastien Piqueronies, qui n'hésite pas à l'utiliser comme impact-player.

Donovan Taofifenua

D'entrée de jeu, il a marqué le Mondial U20 de son empreinte. Après à peine deux minutes de jeu lors du match inaugural contre les Fidji (36-20), Donovan Taofifenua inscrivait le premier essai des Bleuets au bout d'une course tranchante. L'arrière ou ailier se distingue sur la pelouse de Rosario depuis plus de quinze jours grâce à ses énormes qualités d'attaquant. « Il a des appuis monstrueux, il est toujours là dans les bons coups ! salue son capitaine en bleu, Arthur Vincent. En plus, il apporte sa bonne humeur dans le groupe. Pour nous, ce n'est vraiment pas une révélation, on le connaissait déjà bien depuis l'équipe de France des moins de 16 ans. »

Pas épargné par les blessures, le joueur avait manqué le Tournoi des Six nations des moins de 20 ans 2019 à cause d'une épaule douloureuse. Un contrecoup qui a démultiplié l'appétit de ce dévoreur d'espace. À l'issue des phases de poule, Taofifenua était le joueur du Tournoi qui avait parcouru le plus de terrain ballon en main (391 mètres) et donné le plus de offloads (8 ) ! Cousin de Romain et Sébastien (respectivement deuxième-ligne et pilier à Toulon), le jeune trois-quart (20 ans) évolue depuis cinq ans maintenant dans le centre de formation de Clermont. Ses objectifs pour l'année prochaine sont à la mesure de son talent : « avoir le plus de temps de jeu possible, jouer des matchs et essayer de bien m'intégrer dans le groupe professionnel. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  le radis le Ven 21 Juin 2019 - 17:53

Est-ce que notre jeune 3/4 centre des espoirs Mathys BARKA a un lien avec le talonneur de Pau ? scratch
le radis
le radis
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5482
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Sam 22 Juin 2019 - 16:11

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Coupe-du-monde-u20-les-bleuets-aux-portes-d-un-nouveau-sacre/1032510

Coupe du monde U20 : les Bleuets aux portes d'un nouveau sacre

Un an après leur sacre, les Bleuets disputent une nouvelle finale de Coupe du monde, ce samedi soir (20h30), contre l'Australie à Rosario. Une génération dorée qui symbolise un nouvel élan dans le rugby français.

La France du rugby n'a pas tous les jours l'occasion de sourire. Le marasme ambiant qui accompagne l'équipe première depuis près d'une décennie assombrit les coeurs et ternit les visages. Mais l'aventure d'une bande de jeunes loups tricolores de l'autre côté de l'océan Atlantique apporte une vague de fraîcheur. Les hommes de Sébastien Piqueronies sont en finale du Mondial des moins de 20 ans pour la deuxième année d'affilée. À croire que les jeunots sont passés maîtres dans l'art de redorer le blason au coq doré. Leur chemin jusqu'à la dernière marche a été à l'image de l'histoire du rugby tricolore, fait de belles promesses, d'un terrible retour sur terre et d'un exploit majuscule.

Après deux prestations imparfaites mais abouties contre les Fidjiens (36-20) et les Gallois (32-13), les Bleuets sont tombés sur un os contre le pays hôte argentin lors du dernier match de poule. Passés à côté de leur sujet (26-47), ils n'ont dû leur qualification en demi-finales qu'à la botte salvatrice du Sud-Africain Sanele Nohamba, qui a privé les Néo-Zélandais d'un point de bonus défensif indispensable à leur survie (25-17). «Les miraculés, c'est comme ça qu'on nous appelle», sourit aujourd'hui l'entraîneur adjoint des Bleuets, David Darricarrère. Vexés par la fessée locale, les Français ont travaillé d'arrache-pied pendant cinq jours pour préparer l'exploit face aux Baby Boks, lundi dernier lors de la demi-finale.

«Contre les Pumitas, on s'est trahi, on s'est menti, on n'a pas bien représenté notre pays, détaille Jordan Joseph, le numéro 8 français. Forcément, il y a eu une remise en question. Et face aux Sud-Africains, on s'est enfin comporté comme une équipe, comme un groupe, comme une famille.» Forts d'une défense infranchissable et d'un état d'esprit combatif, les Bleuets ont éliminé les favoris de la compétition avec un sang-froid de vieux briscards.

Conserver leur titre, pour faire comme l'Angleterre et la Nouvelle-Zélande


Ils s'avancent aujourd'hui avec la sérénité du rescapé qui aurait pu tout perdre et qui a tout à gagner. Face à eux, les Australiens auront des allures de jumeaux. Comme les Français, ils ont plutôt bien maîtrisé leurs deux premières parties (36-12 contre l'Italie, 45-17 contre l'Irlande) avant de subir la colère de revanchards Anglais, déjà éliminés, lors du troisième match (33-56). Leur demie contre l'Argentine, disputée pendant cinquante minutes à quatorze, a été un sommet de vitesse et de justesse technique malgré des conditions météo difficiles (34-14). Voilà les Français prévenus.

«L'Australie est une équipe très technique, avec beaucoup d'agilité, souligne David Darricarrère. Il faudra faire le match parfait, notamment en attaque où l'on essaiera d'être beaucoup plus offensifs que contre l'Afrique du Sud.» Après la guerre de tranchée de lundi dernier, les Bleuets vont donc devoir se livrer à un combat plus aérien face aux avions de chasse de la ligne de trois-quarts australienne. «Ils ont peu de points faibles et beaucoup de points forts, abonde le capitaine Arthur Vincent. Ce sont des athlètes, ils courent beaucoup, ils sont très dangereux en attaque. Il va falloir s'adapter et leur mettre la pression.»

En défense, ce n'est pas mal non plus. Les Australiens acceptent de reculer, de subir l'impact, pour mieux pouvoir contester le ballon. Quand les jeunes gratteurs posent leurs grosses paluches sur celui-ci, on croirait voir à l'oeuvre les terribles tractopelles wallabies David Pocock et Michael Hooper. Donovan Taofifenua sait la mission qui attend les Bleuets : «Ce sera important de bien jouer sur le large, de conserver le ballon pour pouvoir garder du rythme.» «Ce sera un bon match à regarder», salive Joseph, impatient de livrer l'ultime bataille à l'autre bout du monde.

Emportés par l'enthousiasme de leurs vingt ans, les Bleuets sont à quatre-vingt minutes de conserver leur couronne mondiale, performance jusqu'ici uniquement réalisée par la Nouvelle-Zélande (de 2008 à 2011) et l'Angleterre (2013-2014). «Cette équipe, c'est un mélange d'insouciance et d'affectif, livre Darricarrère. On a trouvé l'osmose au fil de la compétition.» Arthur Vincent peinait à trouver les mots pour décrire ce drôle d'équipage : «Nous saurons vraiment qui nous sommes après cette finale. Pourvu que continue encore cette belle aventure !» Et que, pour les Bleuets, Rosario prenne définitivement des allures d'Eldorado.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Sam 22 Juin 2019 - 16:14

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/21/double-tranchant,8269889.php

Doublé tranchant

Pour leur deuxième finale de rang en championnat du monde, les Bleuets affronteront l’Australie, ce samedi soir à 20h30.


"D’abord, on va bien profiter de cet état de fierté et de bonheur pour capitaliser de l’énergie positive. Deuxièmement on va devoir être très méticuleux, précis et organisé sur la récupération : comment est-ce qu’ils vont dormir, comment ils vont s’hydrater, comment ils vont manger, les massages obligatoires avec une journée de repos fondamentale de balnéo pour se régénérer au maximum. Et ensuite la troisième étape sera de se préparer à l’Australie, nouvel adversaire, qui a roulé sur l’Argentine aujourd’hui (lundi, N.D.L.R.)."

Voilà, tout simplement. À peine ses jeunes protégés avaient-ils franchi l’étape sud-africaine, que la préparation de la prochaine échéance était dans la tête du manager Sébastien Piqueronies.

Pour cause, après cette victoire de prestige, ses Bleuets reverront la finale, un an après le sacre acquis à Béziers, face à l’Australie cette fois-ci. Qualifiés dès le second match de poule après des victoires aux dépens de l’Italie (36-12) puis de l’Irlande (45-17), les Wallabies ont ensuite très lourdement chuté face à des Anglais hors course pour la qualification (33-56) lors de la dernière journée, disputant l’intégralité de la rencontre à quatorze après l’expulsion de leur flanker et capitaine, Fraser McReight.

L’Australie meilleure attaque


En demi-finale face aux Argentins, c’est un nouveau joueur majeur de l’effectif, le demi de mêlée, Michaël MacDonald, qui était trop vite exclu après un second carton jaune. Une nouvelle fois pour un plaquage dangereux.

Car s’ils possèdent déjà une ligne de trois-quart aussi géniale qu’efficace notamment incarnée par l’arrière Lucas, les Wallabies savent également se montrer généreux en défense, parfois à l’extrême. Face à la meilleure attaque de la compétition, 37 points inscrits en moyenne par rencontre, les Bleuets devront s’appuyer sur ce qui a fait leur force face à l’Afrique du Sud : la défense. Impériaux, les Tricolores avaient fait vivre un cauchemar aux Baby Boks, les mettant systématiquement sur le reculoir. À en croire les joueurs, c’est avant tout une affaire de solidarité : "La défense c’est une affaire collective, tout le monde a su se mettre au diapason", expliquait le troisième ligne, Matthias Haddad-Victor.

"Il a fallu se dire deux, trois choses"

Du solide au menu donc, mais pas de quoi impressionner des Français sûrs de leur force. Aux portes de la mort après "l’inadmissible défaite" face aux Pumitas, pour reprendre les mots de Louis Carbonel, les Français ont su se reprendre. "Le groupe a eu besoin de se remettre en question après l’Argentine, il a fallu se dire deux trois choses, discuter entre nous pour repartir de l’avant. On savait que c’était juste un mauvais match et qu’il fallait passer directement au suivant", poursuivait le pilier Jean-Baptiste Gros. Une remise en question jugée nécessaire et apparaissant comme l’un des facteurs clé dans la réussite du groupe. Reste maintenant une dernière marche à gravir, la plus haute mais inévitablement la plus belle. À l’heure d’aborder la rencontre, c’est une nouvelle fois, l’état d’esprit collectif qui est inlassablement mis en avant par les joueurs, Matthias Victor-Haddad en tête : "On va aborder la finale avec ce même état d’esprit collectif pour pouvoir accrocher un titre au bout."

Léo-Pol Platet

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  kaze33 le Sam 22 Juin 2019 - 22:09

Bravo ils l'ont fait :clap:

Doublé historique

_________________
“Sous la mêlée, ça parle beaucoup; moi, j’étais un tribun.” Amédée DOMENECH International et orateur
kaze33
kaze33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 4051
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 28/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  krahknardz le Sam 22 Juin 2019 - 22:10

Quelqu'un saurait expliquer comment on peut avoir des U20 DOUBLE champions du monde, et une équipe A qui est en dessous du niveau de la Géorgie actuellement???
krahknardz
krahknardz
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3438
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 46

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  zizou46 le Sam 22 Juin 2019 - 22:22

Peut être parce que toute les générations précédentes depuis 10 ans étaient souvent deja ridicules en U20 ????

On pourra dire qu'il y a un vrai problème de franchissement de niveau si cette génération ne fait rien chez les grands.
zizou46
zizou46
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 856
Localisation : Kourou - Guyane
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 43

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  grospaquet31 le Sam 22 Juin 2019 - 23:23

krahknardz a écrit:Quelqu'un saurait expliquer comment on peut avoir des U20 DOUBLE champions du monde, et une équipe A qui est en dessous du niveau de la Géorgie actuellement???

Peut être que c’est simplement generationnel.
Certains jeunes ont aussi du temps de jeu en top 14. Ça doit forcément aider.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1779
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Dim 23 Juin 2019 - 0:26

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Mondial-des-moins-de-20-ans-sebastien-piqueronies-parle-de-la-reussite-d-un-systeme/1032837


Mondial des moins de 20 ans : Sébastien Piqueronies parle de « la réussite d'un système »


Sébastien Piqueronies, le manager des Bleuets, était heureux samedi, après avoir décroché un deuxième titre de champion du monde U20, un an après celui à domicile. Selon lui, c'est une victoire qui couronne « la réussite d'un système » de formation.

« Deux titres de champion du monde en deux ans, quelle est la recette de cette réussite ?


Je crois que c'est la réussite de tout un système, quelque chose d'entrepris depuis plusieurs années maintenant, un travail en cohérence entre les différentes structures de formation des jeunes, les académies, les centres de formation et le suivi des jeunes. Et puis surtout des encadrements extrêmement compétents qui font que, quand tout est coordonné, en cohérence, on met en valeur les qualités de nos jeunes joueurs.

Vous pensiez pouvoir rééditer l'exploit de 2018 ?

On avait un projet de faire de grosses performances, d'avoir des équipes de France de jeunes avec un super comportement et qui jouent bien au rugby. Après, il faut avoir l'humilité de savoir qu'on joue des équipes exceptionnelles. On peut toujours tomber sur meilleur que soi. Je crois que, sur ce Championnat, il y avait huit équipes qui pouvaient aller au bout. Quand on met cette humilité-là, ce n'est pas que gagner qui valorise le système, ce sont certains comportements, comme on l'a vu aujourd'hui (samedi), certaines productions. On espère se pérenniser durablement dans le dernier carré, ce qui sera une marque de réussite.

« Ils ont été dignes de l'esprit bleu »


La finale a été serrée (victoire 24-23 contre l'Australie). Cela s'est joué sur quoi, selon vous ?


Ça s'est joué sur une extrême préparation du staff et des joueurs, une préparation brillante, minutieuse, appliquée à la lettre, des joueurs d'une générosité infinie... Je crois que ça s'est joué à la détermination et à la générosité, et surtout à la précision du travail qu'ils ont fait avant. Ça s'est surtout joué dans les quatre jours qui ont précédé le match, dans la préparation. Les garçons ont été très intelligents, très précis. Ils ont été brillants, chapeau à eux !

Est-ce une génération exceptionnelle ?

Non, je considère le travail et le projet de la direction sportive exceptionnels, aboutis et cohérents. Je crois que des jeunes joueurs de talent, il y en a, il y en a toujours eu. Et on va en avoir d'autres. Quand on les accompagne bien, avec cohérence et précision, ça peut donner de belles choses. Ils ont été dignes de l'esprit bleu, je suis très fier d'eux.

Les joueurs ont été sages en Argentine, ils n'ont pas trop fait la fête ?

Jusqu'à ce samedi 18h00 (heure de la fin de la finale en Argentine), je peux dire que oui. Maintenant il va y avoir de l'ambiance. Mais je n'en dis pas plus... »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Dim 23 Juin 2019 - 0:29

Equipes de France Jeunes - Page 6 Captur47

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Dim 23 Juin 2019 - 0:31

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Mondial-des-moins-de-20-ans-l-equipe-de-france-conserve-son-titre-de-championne-du-monde/1032800

Mondial des moins de 20 ans : l'équipe de France conserve son titre de championne du monde

Un an après son premier titre, l'équipe de France a de nouveau remporté le Mondial des moins de 20 ans, après avoir battu l'Australie (24-23) en finale, samedi à Rosario.

L'équipe de France domine toujours la catégorie des U20. Samedi à Rosario, en Argentine, les Bleuets ont de nouveau remporté le titre mondial, un an après leur première victoire à Béziers face à l'Angleterre. En terre argentine, les jeunes Français se sont imposés face à l'Australie (24-23). L'équipe de France est ainsi devenue la troisième sélection à conserver le titre mondial des moins de 20 ans, après la Nouvelle-Zélande (sacrée de 2008 à 2011) et l'Angleterre (victorieuse en 2013 et 2014). En comptant sa victoire en 2006, quand le Mondial se jouait en U21, la France a été sacrée trois fois championne du monde.

Autant les Bleuets avaient le plus souvent nettement mené face aux Anglais en finale l'an dernier, autant ils ont dû cette année batailler jusqu'au coup de sifflet final avec les Australiens. Du reste, ces derniers étaient le mieux entrés dans la finale, en marquant un essai dès la première minute, l'ailier Mark Nawaqanitawase s'échappant côté gauche. Mais les Français ne sont pas restés longtemps sans réaction, Théo Lachaud, le talonneur de Toulon, marquant à son tour un essai (7-5, 7e). Les deux équipes n'ont eu ensuite de cesse de s'échanger l'avantage au tableau d'affichage.

La France a eu deux fois une avance de cinq points, grâce à des pénalités de Louis Carbonel (10-5, 18e ; 18-13, 38e), l'ouvreur de Toulon. Alex Burin, le pilier d'Agen, avait, lui, inscrit un deuxième essai pour les Bleuets (35e). Mais, à chaque fois, l'équipe d'Australie est revenue au score et même passée devant, avec notamment des essais de Lachlan Lonergan (23e) et Harry Wilson (49e).

La formation française récompensée


La seconde période a surtout été marquée par une rivalité en termes de pénalités. Si Louis Carbonel a été bon dans l'exercice, avec 14 points marqués, ses homologues australiens ont, eux, connu deux échecs qui, à l'arrivée, coûtent cher. Les Bleuets sont repassés en tête, sur une pénalité de Carbonel à 14 minutes de la fin du match, et n'ont plus lâché l'avantage. Même si Fraser McReight, capitaine et troisième ligne des Wallabies, a manqué une occasion de marquer un essai (69e), ne parvenant pas à aplatir, devancé par Arthur Vincent, le centre de Montpellier.

Et le coup de sifflet final est venu récompenser la jeune équipe de France, qui a donc conservé son titre de championne du monde. Sept joueurs, déjà vainqueurs l'an dernier, ont remporté une nouvelle couronne : les piliers Jean-Baptiste Gros et Giorgi Beria, le deuxième-ligne Killian Geraci, le troisième ligne Jordan Joseph, l'ouvreur Louis Carbonel, le centre Arthur Vincent et l'ailier Matthis Lebel. Ce sacre redore également le blason de la formation française, critiquée pour son manque de résultats avec le XV de France depuis plusieurs années. De quoi inspirer celui-ci avant la Coupe du monde au Japon en septembre prochain.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Dim 23 Juin 2019 - 0:35

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/22/les-etoiles-du-midol-vincent-sublime-capitaine-geraci-quel-combattant,8272280.php

Les étoiles du Midol : Vincent sublime capitaine, Geraci quel combattant !

Les Bleuets montent sur le toit du monde pour la deuxième fois consécutive après leur sacre à Béziers la saison passée. Léo Coly fût un parfait animateur, Lucas et Nawaqanitawase n’ont jamais abdiqué et ont donné énormément de fil à retordre aux Bleuets. Voici les étoiles du Midol après la victoire des Tricolores (24-23) face à l’Australie.



***
Quel match du capitaine des Bleuets Arthur Vincent. Le trois-quarts centre montpelliérain n’a cessé de trier les ballons et de faire les bons choix tout au long de la partie. Appliqué en défense, percutant dans le secteur offensif, il a livré une copie sans faute. Un joueur exemplaire toujours au service du collectif.


**
Le deuxième-ligne du FC Grenoble Kilian Geraci était partout ce samedi à Rosario. Infatigable plaqueur, il a également gratté plusieurs ballons dans les zones de rucks. Une activité débordante. Côté australien, l’arrière Lucas a livré une très solide prestation. Dôté d’appuis impressionnants, il a souvent mis le feu dans la défense française. L’ailier Nawaqanitawase est également à créditer d’un grand match. Puissant, rapide et véloce, il inscrivait le premier essai de la partie au terme d’un rush incroyable. Dans un style différent, le flanker Wilson a constamment joué dans l’avancée, à la pointe du combat.


*
Excellent animateur, Léo Coly a sans doute joué son meilleur rugby lors de cette finale. Le Montois a fait preuve de beaucoup de précision et d’alternance, permettant à son équipe de jouer juste. Matthis Lebel a également été dangereux sur les ballons dont il a disposé, comme à son habitude. Dans les rangs australiens, le deuxième-ligne Wood a fait preuve de beaucoup de mobilité pour contrecarrer les plans français. Technique, grand combattant, on devrait rapidement revoir ce joueur à l’étage supérieur.


Thomas Saint-Antonin

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Dim 23 Juin 2019 - 0:43




 



_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  léopold le Dim 23 Juin 2019 - 9:41

Un peu tiré par les cheveux mais réussi et c'est cela l'important.:clap: :clap: :clap:
Certains ont déployés une grosse activité tout au long du match,le remplacement de la première ligne a fait du bien permettant de prendre le pas sur les jaunes et à Carbonel de mettre les points.Coly a été vif et bon,heureusement car Delord qui rate 3 passes en 5mn dés sa rentrée est égal à lui même,nul.Les problèmes en touche ont été corrigés, comme quoi avec du travail, rien d'impossible.Que fait Joseph à ce niveau, il papillonne,il ne pousse pas en mêlée, tarde à aller au charbon même s'il nous évite un essai tout fait en empêchant le jaune de se retourner.
Bravo pour ces jeunes que leurs ainés essayent de prendre exemple et que leur staff de comique se mette au travail, commenter c'est bien, faire c'est mieux.
Pour les commentaires Marconnet est prêt rire rire rire rire rire
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 7077
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  patrick le Dim 23 Juin 2019 - 16:14

J'ai été impressionné par Coly. Espérons qu'il n'attrape pas la maladie qui est tombée sur Baptiste et qu'il finisse par se banaliser.
Certes les contraintes du rugby des U20 ne sont pas exactement celles de celui des séniors (un peu moins de densité physique) mais n'y aurait il pas quelques leçons à retenir. Il m'a semblé voir un rugby pas très différent de celui pratiqué par Toulouse et La Rochelle ... et ici par des jeunes qui n'ont pourtant pas des années de longues semaines d'entrainement dans les jambes et dans les têtes. Beaucoup de vitesse, pas mal d'adresse et de l'audace. Pourvu que ce ne soit pas qu'un feu de paille.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 18425
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Biscouette le Dim 23 Juin 2019 - 20:46

patrick a écrit:J'ai été impressionné par Coly. Espérons qu'il n'attrape pas la maladie qui est tombée sur Baptiste et qu'il finisse par se banaliser.
Certes les contraintes du rugby des U20 ne sont pas exactement celles de celui des séniors (un peu moins de densité physique) mais n'y aurait il pas quelques leçons à retenir. Il m'a semblé voir un rugby pas très différent de celui pratiqué par Toulouse et La Rochelle ... et ici par des jeunes qui n'ont pourtant pas des années de longues semaines d'entrainement dans les jambes et dans les têtes. Beaucoup de vitesse, pas mal d'adresse et de l'audace. Pourvu que ce ne soit pas qu'un feu de paille.  
Pour Coly, je n'ai pas vu grand chose du tournoi mais passe très perfectible.
Sinon, effectivement une volonté de courir et faire vivre le ballon… Espérons…

_________________
« You can't kill what you can't see ». The Last Poets
Biscouette
Biscouette
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1452
Localisation : Paris (et Bordeaux)
Date d'inscription : 08/01/2016
Humeur : D'accord avec Semi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Dr. Gregory Bouse le Dim 23 Juin 2019 - 22:46

Bonsoir à tous

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais Simon Desaubies était bien en Argentine avec short et maillot; bien que non retenu dans le squad final, il est le seul "des non appelés" pour le Mondial à avoir reçu la breloque...

Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime le rugby
J'aime le rugby

Nombre de messages : 9
Localisation : souvent nulle part...
Date d'inscription : 17/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  jaja69 le Lun 24 Juin 2019 - 14:49

Dr. Gregory Bouse a écrit:Bonsoir à tous

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais Simon Desaubies était bien en Argentine avec short et maillot; bien que non retenu dans le squad final, il est le seul "des non appelés" pour le Mondial à avoir reçu la breloque...


Oui j'ai vu c'est notre Adil Rami à nous rire rire rire rire

_________________
«On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté.» (Walter Spanghero)
jaja69
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1433
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Dr. Gregory Bouse le Lun 24 Juin 2019 - 15:29

jaja69 a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Bonsoir à tous

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais Simon Desaubies était bien en Argentine avec short et maillot; bien que non retenu dans le squad final, il est le seul "des non appelés" pour le Mondial à avoir reçu la breloque...


Oui j'ai vu c'est notre Adil Rami à nous rire rire rire rire

Exactement! le 28ème homme, c'est bien ce numéro qui était floqué sur son maillot !

Néanmoins, je pense qu'il vaut largement mieux que ça et ses commotions cérébrales ne lui ont permis qu'une participation tronquée pour le Tournoi -20 ans.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime le rugby
J'aime le rugby

Nombre de messages : 9
Localisation : souvent nulle part...
Date d'inscription : 17/02/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Biscouette le Lun 24 Juin 2019 - 16:27

Dommage, il était barré aussi par Carbonel qui a en gros une année d'expérience de plus, et malheureusement il ne pourra pas faire la prochaine CdM U20 de peu (né le 30 nov. 99), si je ne me trompe pas sur le règlement. Mais ce n'est que reculer pour mieux sauter. Bonne continuation à lui !

_________________
« You can't kill what you can't see ». The Last Poets
Biscouette
Biscouette
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1452
Localisation : Paris (et Bordeaux)
Date d'inscription : 08/01/2016
Humeur : D'accord avec Semi.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Lun 24 Juin 2019 - 21:05

https://www.midi-olympique.fr/2019/06/24/generation-de-la-gagne,8274270.php

Génération de la gagne

L'édito d'Emmanuel Massicard... Ils l’ont fait ! Les gamins de Piqueronies et Darricarrère ont remporté leur deuxième titre de champion du monde d’affilée, samedi en Argentine. Catégorie moins de 20. C’est l’âge où l’on gagne souvent dans l’anonymat par la grâce d’une farandole de potes qui s’aiment pour l’éternité. Voilà qui vous pose des bonshommes. Et qui dégage sacrément l’horizon tricolore pourtant complètement bouché depuis des mois. Pour ne pas dire des années.

Confidence pour confidence, c’est une sacrée nouvelle après la déconfiture du XV de France dans le dernier Tournoi et les invraisemblables péripéties qui, en suivant, ont agité le staff en coulisses avec l’accouchement dans la douleur de l’appel de Jacques Brunel à son ami Fabien Galthié. Une sacrée bonne nouvelle pour le rugby français tout entier alors que le foot féminin est en passe de remporter le défi du cœur à l’occasion de la Coupe du monde qui se joue actuellement dans l’Hexagone. Avouez quand même que nos Bleuets ont eux aussi de la gueule. Un capital sympathie à faire pâlir d’envie n’importe quel annonceur et autant de talent qu’un Baby Black biberonné du côté d’Auckland ou de Wellington. La pelouse n’est pas forcément plus verte ailleurs…

Pour tout vous, dire, nous avons sacrément envie de croire en eux comme en leurs prédécesseurs, les pionniers de 2018. Le désir féroce de leur laisser le temps de grandir et de mûrir, l’occase de se planter pour mieux se relever, de prendre -pourquoi pas- la grosse tête avant de déchanter… Le temps, enfin, de conquérir le pouvoir et d’éclairer la destinée du rugby français.

C’est sans doute trop demander d’un coup à ces gamins qui ont encore tant de choses à apprendre et pourtant c’est bien ce qu’il nous faut aujourd’hui porter comme ambition sur le chemin de la reconquête tricolore. En s’appuyant sur le dispositif des "Jiff", l’élan de cette jeunesse décomplexée a réveillé le Top 14 avant d’incarner un changement radical dans l’approche du jeu pour retrouver ce qu’il nous manquait de vitesse, de culot et de jeu dans les espaces. Certainement que les nouvelles règles du plaquage et les sanctions accrues pour les "coupeurs de têtes" ont contribué à libérer les bras (pratique pour faire des passes) et l’esprit d’entreprendre.

Oui, nous avons envie de penser que cette génération de la gagne symbolisée par Louis Carbonel mérite d’avoir sa chance au plus haut niveau. Et de pouvoir prétendre à porter l’étendard tricolore, en club comme en sélection, pour succéder à tous ces Bleus qui n’ont rien gagné et qui portent sur l’étiquette de la "loose".

De Gros à Geraci en passant par Coville, Ntamack, Vincent, Woki, Tauzin, Beria, Laporte, Joseph ou Zegueur, cette drôle de bande mérite ce brin de confiance supplémentaire que l’on accorde aux stars étrangères souvent recrutées à prix d’or quand on ne voit chez nos gamins qu’un simple potentiel à confirmer et des salaires toujours trop élevés à verser.

Ces Bleuets qui valent de l’or savent gagner. Ils l’ont prouvé en doublant la mise initiale avec un drôle d’aplomb, au bout d’une saison qui leur avait apporté la reconnaissance générale. Il faut croire qu’ils ne sont pas rassasiés. Surfons donc sur la vague et profitons de l’aubaine pour voir plus loin, plus grand, plus haut. Pour 2023, évidemment. Et pourquoi pas dès demain…

Emmanuel Massicard

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Scalp le Jeu 27 Juin 2019 - 17:09

Equipes de France Jeunes - Page 6 Captu207
Equipes de France Jeunes - Page 6 Captu208

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1326
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Equipes de France Jeunes - Page 6 Empty Re: Equipes de France Jeunes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum