AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Matthieu Jalibert

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  Gahet le Jeu 29 Nov 2018 - 23:55

Courage.

Gahet
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 798
Date d'inscription : 23/07/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  patrick le Ven 30 Nov 2018 - 1:42

Sans parler du modèle, le photographe est super doué ... ou alors c'est la poésie naturelle du ciel bordelais :chambreur:

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 18096
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  léopold le Ven 30 Nov 2018 - 8:33

C'est bien, en bonne voie, restons prudent, il ni a pas le feu, le joueur d'abord.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6856
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  SCALP le Ven 30 Nov 2018 - 9:18

patrick a écrit:Sans parler du modèle, le photographe est super doué ... ou alors c'est la poésie naturelle du ciel bordelais :chambreur:

Le photographe a utilisé une technique HDR : High dynamique range, il a masqué et éclairci un peu fort autour du visage et du cou, tu peux voir un halo lumineux un peu christique, Saint Matthieu, notre sauveur  :chambreur:

Le HDR : https://fr.wikipedia.org/wiki/Imagerie_%C3%A0_grande_gamme_dynamique
SCALP
SCALP
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 536
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  jaja69 le Lun 14 Jan 2019 - 20:49

Bonjour, un article de matthieu sur Sud-Ouest en ligne
https://www.sudouest.fr/2019/01/14/union-bordeaux-begles-on-se-dit-qu-il-ne-nous-arrivera-rien-confie-matthieu-jalibert-avant-son-retour-5730856-4564.php?fbclid=IwAR3zR0wbhbg6SafekTdZPUZtxnaRonDCDUwQF7uX5KTxBSRL4MmGTQK7RkI
Il est dommage de ne pas pouvoir lire les articles sans abonnement
Je souhaiterai pouvoir lire l'article intégral, en image bonne définition, quelqu'un aurait-il une copie en MP svp…
Merci

_________________
«On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté.» (Walter Spanghero)
jaja69
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1305
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  krik le Lun 14 Jan 2019 - 21:04

Bonsoir, l article mais sans les 2 photos

Matthieu Jalibert (UBB) : "J’étais tout en haut, je me suis
retrouvé tout en bas"
Publié le 14/01/2019 à 18h34. Mis à jour à 18h58 par Denys Kappès-Grangé.

AVANT-PREMIÈRE
Il y a près d’un an, Matthieu Jalibert était convoqué avec le XV de France à 19 ans. Mais le talent précoce de l’ouvreur de l’UBB a été contrarié par deux blessures successives au genou.

C’était il y a un peu moins d’un an. Le 17 janvier dernier, le sélectionneur du XV de France, Jacques Brunel, convoquait Matthieu Jalibert. L’ouvreur de l’UBB avait 19 ans et 11 matchs de Top 14 seulement dans les jambes. Ou la chronique d’une ascension fulgurante pour un phénomène de précocité au talent incontestable. Elle a pourtant été stoppée. À deux reprises. Le 3 février, lors du match d’ouverture du Tournoi face à l’Irlande, il se blesse au genou après 28 minutes de jeu. Si, malgré une rupture partielle du ligament postérieur, il évite l’opération, sa saison est terminée. Matthieu Jalibert retrouve les terrains cet été. Il dispute un premier match de préparation face à Aurillac, mais rechute lors d’un match face aux Sharks, à Durban, le 17 août : le même genou est touché. Cette fois, il passe entre les mains du chirurgien. Près de cinq mois plus tard, à désormais 20 ans, il entrevoit le terme de sa convalescence…

« Sud Ouest ». Quand espérez-vous reprendre la compétition ?
Matthieu Jalibert. On a une date. Je ne la donnerai pas (sourire), mais j’espère reprendre fin février. J’ai rendez-vous la semaine prochaine avec le chirurgien (l’entretien a été réalisé jeudi dernier). Si j’ai le feu vert, je pourrai reprendre les appuis en rotation et les contacts. Je ne vais pas faire tout de suite de la haute intensité. Mais on va s’y rapprocher de plus en plus. À la fin du mois, je suis censé m’entraîner avec le groupe. L’objectif, c’est que j’ai bien quatre semaines d’entraînement avec lui pour postuler.

Cette date a-t-elle été fixée dès le début ?
Dès que j’ai été opéré, la première chose que j’ai regardée, c’est le calendrier. Ça nous a permis de fixer des étapes. C’est bien d’avoir un objectif : retrouver la contraction du quadriceps, remarcher, recourir, refaire des appuis… Je travaille au jour le jour, mais j’aime avoir un objectif à chaque fin de semaine et, surtout, le valider.

krik
krik
J'aime le rugby
J'aime le rugby

Nombre de messages : 5
Localisation : 33130
Date d'inscription : 26/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  jaja69 le Lun 14 Jan 2019 - 21:04

merci Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
«On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté.» (Walter Spanghero)
jaja69
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1305
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  krik le Lun 14 Jan 2019 - 21:10

La suite de l article car il est long... :chambreur:

Votre première convalescence vous a-t-elle permis de mieux appréhender la seconde ?
Ça n’a rien à voir : la première fois, je ne me suis pas fait opérer. Là, je savais que ça allait être long. Mais il n’y avait pas 36 000 questions à se poser : c’était ça ou j’allais être embêté dans cinq ou six ans. C’est un choix qu’on a fait ensemble avec le staff, même si c’est moi qui ai décidé. Sur le reste de ma carrière, je serai gagnant.

Cette salle, c’est votre univers depuis plusieurs mois. La supportez-vous encore ?
Ce n’est pas que j’en peux plus… Mais c’est sûr qu’au début, quand on ne fait que de la musculation, quand on voit les autres qui vont à l’entraînement, c’est un peu compliqué. Mais on s’y fait. Ça fait partie du job de se maintenir en haut du corps pour ne pas trop perdre. C’est un peu usant, mais ça passe relativement vite.

J’étais tout en haut et, d’un coup, je me suis retrouvé tout en bas
Vous vous êtes blessé deux fois, coup sur coup. N’avez-vous pas traversé des périodes de doute ?
À 19 ans, je n’étais pas forcément préparé à connaître le succès, entre guillemets. J’ai tout connu en l’espace de deux mois. J’étais tout en haut et, d’un coup, je me suis retrouvé tout en bas. J’ai fait des efforts pour revenir après la première blessure et tout s’écroule… Forcément, quand je me suis retrouvé à l’hôpital, je n’étais pas au mieux.

C’est-à-dire ?
Je ne m’étais jamais fait opérer : je ne réalisais pas ce que c’était. Anesthésie générale, un genou comme ça (il mime avec ses mains), tout bleu… En plus j’ai énormément saigné : je sors du bloc, je suis tout blanc (il sourit), affaibli. La nuit, tu es tout seul. Mes parents étaient là pour moi, mais ils travaillaient durant la journée… Alors les 15 premiers jours à l’hôpital, on se pose pas mal de questions… C’est limite des crises d’angoisse… On a des douleurs, on ne se sent pas forcément bien. Je me demandais si j’allais bien revenir. C’est plein de sentiments un peu mauvais.

L’une de mes qualités, c’est de vite me remettre la tête à l’endroit
Qui vous a soutenu lors de votre retour dans votre club ?
Des joueurs comme Darly Domvo ont l’expérience de ce genre de situation. Je parle de lui, parce que c’est vraiment un exemple lorsqu’on se blesse (Ndlr, l’arrière de l’UBB a enchaîné plusieurs blessures successives au genou). Il a passé quasiment trois ans sans jouer. Et en coupe d’Europe, il prend le ballon et il traverse le terrain (Ndlr, cette saison en Challenge Cup) ! Il fait jamais la gueule, il est toujours souriant, il est toujours le premier à travailler, à aider les autres. Tu ne peux pas venir et mettre une mauvaise ambiance. Il y a aussi des mecs comme Romain Lonca, Yann Lesgourgues, Nathan Decron… Tous ceux qui se sont fait les genoux disent, c’est dur au début. Mais après, ça va assez vite. C’est dur, mais ce n’est pas non plus insurmontable.

N’avez-vous pas eu le sentiment d’avoir la poisse avec cet enchaînement de coup dur ?
Les gens n’ont pas trop compris que lors de ma deuxième blessure, ce n’est pas mon ligament qui a posé problème. Lors de la première, j’avais une rupture partielle du ligament croisé postérieur : il n’avait pas lâché complètement, il était juste distendu. Mais j’avais une petite fissure au ménisque et comme mon croisé ne jouait plus son rôle, au fur et à mesure de taper dessus, ça l’a agrandi. Ça me faisait mal. J’étais obligé de faire des infiltrations. À mon âge, ce n’est pas possible. Le choc en Afrique du Sud, c’est ce qui nous met la réalité en face.

À 19 ans, on n’est pas préparé à passer près d’un an sans jouer…
L’une de mes qualités, c’est de vite me remettre la tête à l’endroit. C’est arrivé, je ne peux rien y faire. Certains joueurs jouent sans croisé postérieur, ça ne leur pose aucun problème. Moi malheureusement, je ne suis pas assez solide musculairement pour tenir et compenser. J’ai un peu subi la chose. La déception, elle a été en Afrique du Sud : j’étais effondré. En post-op (après l’opération), effondré aussi. Et dès que je suis revenu au club, j’ai basculé et c’est reparti.

Vous êtes vous dit à un moment, que le rêve d’une carrière pouvait vous échapper ?
Je ne peux pas dire ça dans le sens où j’ai quand même eu la chance de jouer en Top 14 et en équipe de France. Oui, je me suis dit que je n’étais pas chanceux. Le seul coup qui peut me faire mal, c’est exactement le même que je prends contre l’Irlande. Et il a suffi de 15 minutes sur le pré pour prendre exactement le même. Après, est-ce que ça aurait tenu avec un genou solide ? Je ne peux pas le dire. Est-ce que ça retiendra si je reprends un coup ? Je ne peux pas le dire. Mais à aucun moment, je ne me suis dit que le rugby pro, c’était fini.

Avez-vous essayé de trouver des échappatoires pour vous changer les idées ?
Il y a des choses que j’ai prises en compte, ce que je ne faisais pas quand je jouais et que tout réussissait. L’école par exemple. J’y allais parce qu’il le fallait : c’était pénible après les entraînements. Je pense qu’inconsciemment, je m’y suis un peu accroché.

Est-ce le résultat d’une prise de conscience de la fragilité des choses ?
Non. Mais quand rien ne vous est arrivé, on se sent un peu invincible. On se dit qu’il ne nous arrivera jamais rien. Mais au final, on n’a pas connu la blessure. On n’a pas connu le fond du trou. C’est là qu’on prend conscience que ça peut vite s’arrêter. On prend plus au sérieux l’école. On essaie de penser un peu à l’après, même si je ne m’y suis pas vraiment penché. Mais je me suis demandé, si ça s’arrête maintenant, qu’est-ce que je vais faire plus tard ? Je suis en formation (il suit un bachelor de commerce international) : je n’ai rien de trop concret. La chance qu’on a, c’est qu’on a un peu de notoriété. Je pense que ce serait un peu plus facile de trouver un poste. Mais en soi, on n’a rien de trop réel entre les mains. Si on ne commence pas à réfléchir à ce qu’on va faire après et que ça s’arrête d’un coup, on est mal…

Vous parliez de la difficulté de passer de tout en haut, à tout en bas. Vous sembliez pourtant avoir du recul sur les choses…
J’étais armé pour le « succès », avec tous les médias qui viennent te voir. C’est le côté facile. Je ne veux pas rentrer dans le détail, mais lorsque j’étais à Marcoussis, certains m’appelaient à 23 heures. Ils appelaient ma famille. Et après 28 minutes contre l’Irlande, les mêmes m’ont détruit. Je n’avais encore jamais connu l’échec. Je me suis posé des questions, demandé comment allait se passer la suite. Mais on se remet vite la tête à l’endroit et on relativise.

Votre première blessure face à l’Irlande avait suscité un débat autour de votre jeunesse. Qu’en avez-vous pensé ?
C’est un faux débat. Ma blessure a donné raison à Laurent Marti (le président de l’UBB) : c’est lui qui disait que je n’étais pas assez prêt. Mais un mec comme Dupont (Ndlr, le demi de mêlée du Stade Toulousain s’était également blessé au genou contre l’Irlande) a fait quasiment un an en équipe de France : il fait des prestations incroyables. Il a 20 ans ! Si le sélectionneur pense que tu es bon, que tu sois jeune ou pas, il doit te prendre. Mais c’est sûr qu’un jeune de 19 ans ne sera pas aussi armé physiquement qu’un mec de 26 ou 27 ans : il ne sera pas arrivé à maturité. Mais si je ne m’étais pas blessé ce jour-là, si j’avais pu faire tout le tournoi et enchaîner la tournée, on ne se serait jamais dit ça…

Les débats portant sur la dangerosité du rugby sont vifs actuellement. En tant que jeune joueur, quelle est votre opinion ?
Pour tout vous dire, j’ai assisté au match lorsque le jeune joueur du Stade Français est décédé (Ndlr, le Parisien Nicolas Chauvin est décédé des suites d’un plaquage lors d’un match Espoirs face à l’UBB)… ça fait bizarre. Mais je ne veux pas rentrer dans ce débat-là. Mais c’est certain que lorsqu’on est jeune joueur, qu’on voit un mec de 18 ans qui décède après un massage cardiaque, tu te dis qu’on ne devrait pas avoir à se demander si on risque notre vie sur le terrain. Mais il ne faut pas tout mélanger.

Jacques Brunel a dévoilé sa liste pour le Tournoi des 6 Nations mercredi dernier (Ndlr, l’entretien a été réalisé la veille). En reprenant en février, vous pourriez être apte pour la coupe du monde. Songez-vous à l’équipe de France ?
C’est un objectif pour tous les joueurs sélectionnables. Plus je reprendrai tôt, plus j’aurais la chance de prouver que je peux y retourner. Après, il y a un sélectionneur, il fait des choix : on le voit avec Dupont, qui a été sélectionné alors qu’il n’avait quasiment pas rejoué. Si lui, il a envie de te prendre, il te prend. Mais je n’ai pas la prétention de dire que je peux rejouer en équipe de France. Si je reprends et que ça se passe bien, c’est sûr que ça sera de plus en plus un objectif. Mais pour l’instant, c’est lointain. Il y a des étapes avant.
krik
krik
J'aime le rugby
J'aime le rugby

Nombre de messages : 5
Localisation : 33130
Date d'inscription : 26/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  léopold le Mar 15 Jan 2019 - 8:49

Mathieu est un garçon intelligent, équilibré, bien entouré.
Avec de la patience, beaucoup de travail il va revenir à son meilleur niveau , ce sera bien pour lui, pour sa famille et pour le club.
Je profite pour dire que "l'ancien" Brock est un sacré joueur, assurer comme il assure,c'est plus que bien. :clap:
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6856
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  krahknardz le Mar 15 Jan 2019 - 13:51

Super, merci pour l'interview. On attend son retour avec impatience...
krahknardz
krahknardz
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3353
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  Vince33 le Jeu 17 Jan 2019 - 8:46

J'ai haté de le revoir sur le pré . Il a une tète bien faite .
Vince33
Vince33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2516
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  SCALP le Mer 23 Jan 2019 - 7:43

L'Équipe : https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Matthieu-jalibert-ubb-voit-le-bout-du-tunnel/980397

Matthieu Jalibert (UBB) voit le bout du tunnel

L'ouvreur international de Bordeaux-Bègles, opéré le 27 août du genou gauche, a repris l'entraînement collectif cette semaine. Il espère pouvoir rejouer fin février.

Après une première participation à l'entraînement collectif, lundi, Matthieu Jalibert a participé à une grande partie de la séance avec l'ensemble du groupe pro ce mardi matin. Victime d'une récidive de lésion du ligament croisé postérieur du genou gauche, le 16 août dernier à Durban (Afrique du Sud), lors d'un match face aux Natal Sharks, opéré le 27 août, le jeune ouvreur de l'UBB (20 ans, 1 sélection) voit le bout du tunnel.

« J'ai revu le chirurgien la semaine dernière et il a donné le feu vert, a-t-il confié ce mardi. Mais, après, il faut gérer la charge, je ne peux pas tout reprendre d'un seul coup. C'était la première fois que je reprenais un peu en intensité. Je suis dans le dernier cycle, je commence à réintégrer les entraînements. Au fil des semaines, on va passer de plus en plus sur l'entraînement complet avec le reste du groupe ».

Déjà blessé au même genou, le 3 février 2018 lors de France-Irlande, le Girondin avait manqué trois mois de compétition et n'avait pu reprendre avant la fin du Championnat. Cette fois, Jalibert espère qu'il pourra rejouer après six mois d'absence : « On s'est fixé quatre semaines après le feu vert médical. Pour que j'aie digéré une charge de travail assez conséquente, et pouvoir postuler, peut-être, fin février ». Soit pour Bordeaux-Grenoble (23 février) voire Montpellier-Bordeaux-Bègles (2 mars).

H.I. à Bègles.
SCALP
SCALP
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 536
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Matthieu Jalibert

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum