AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Coupe du Monde 2019 au Japon

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  jaja69 le Sam 22 Sep 2018 - 11:26

Coupe du Monde 2019 au Japon Cdm_ja11
Coupe du Monde 2019 au Japon Cdm_ja10


Copyright Sud-Ouest du 22/09/2019

_________________
«On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté.» (Walter Spanghero)
jaja69
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1471
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  marchal le Mar 16 Oct 2018 - 15:35

je ne sais pasz trop ou mettre cette info, radradra et notre ex joueur talebula sont convoqués avec les fidji. Radradra manquera la réception de toulon
https://www.sudouest.fr/2018/10/16/rugby-radradra-vatubua-murimurivalu-et-talebula-avec-les-fidji-5485034-773.php#xtor=RSS-10521769
marchal
marchal
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1414
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  patrick le Mar 16 Oct 2018 - 15:46

Convoquer Talebula, il faut vraiment que l'es Fidji soient à la rue Rolling Eyes

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 18662
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : ...
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Switch le Mer 17 Oct 2018 - 8:35

Radradra blessé jusqu'à présent avec l'UBB mais présent avec les Fidji à la fin du mois Suspect

Son retour de blessure était prévu pour quand ?

_________________
Metal rules, motherfu***** ! rock
Switch
Switch
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 4462
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  patrick le Mer 17 Oct 2018 - 8:53

Switch a écrit:Radradra blessé jusqu'à présent avec l'UBB mais présent avec les Fidji à la fin du mois Suspect

Son retour de blessure était prévu pour quand ?

Pourquoi voudrais tu qu'on ait une info sur son retour, je pense que le club n'a jamais évoqué sa blessure moqueur

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 18662
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : ...
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  le radis le Lun 28 Jan 2019 - 12:58

Rien à voir avec la cdm mais ... un grand chambardement à venir !

https://www.nzherald.co.nz/sport/news/article.cfm?c_id=4&objectid=12197285
le radis
le radis
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5738
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  jaja69 le Mar 29 Jan 2019 - 14:57

le radis a écrit:Rien à voir avec la cdm mais ... un grand chambardement à venir !

https://www.nzherald.co.nz/sport/news/article.cfm?c_id=4&objectid=12197285

Attendons de voir... Souvent les grandes révolutions ont accouché d'une souris...
Et puis lorsque les intérêts sont financiers, chacun tire la couette à soit et il n'est plus question ni de sportif, ni de supporter...

_________________
«On prend goût aux douleurs que le rugby provoque. Un match qui ne fait pas mal est un match raté.» (Walter Spanghero)
jaja69
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1471
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Biscouette le Sam 6 Juil 2019 - 17:08

Il me semble que c'est la CdM avec le plus d'incertitudes qu'on ait connue, même si les AB restent évidemment favoris : PdG, Irlande, Angleterre, Australie et Af. du Sud dans un même panier, avec Écosse, Argentine, Fidji et Japon qui peuvent faire un coup. Pour l'EdF l'histoire se limite à s'ils peuvent gagner ou non les Argentins.
https://www.rugbyworldcup.com
https://www.world.rugby/rankings/mru

_________________
« You can't kill what you can't see ». The Last Poets
Biscouette
Biscouette
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1558
Localisation : Paris (et Bordeaux)
Date d'inscription : 08/01/2016
Humeur : D'accord avec…

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 11 Juil 2019 - 20:04

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Jefferson-poirot-les-membres-du-staff-des-bleus-parlent-d-une-seule-et-meme-voix/1039086

Jefferson Poirot : les membres du staff des Bleus «parlent d'une seule et même voix»

Le pilier gauche des Bleus a évoqué ce jeudi en conférence de presse la préparation physique de l'équipe de France et l'apport des nouveaux membres du staff.

Y.S. à Marcoussis 11 juillet 2019 à 19h30

« On vous avait quitté début mars sur une blessure au genou droit, contre l'Irlande, comment allez-vous physiquement ?


J'ai repris le 15 mai le rugby complet avec Bordeaux. Je n'ai pas joué parce qu'avec l'UBB on n'était pas en position de se qualifier (pour la phase finale du Top 14). Je n'ai plus de soins du genou. Au moment où je suis revenu à l'entraînement, je n'avais pas d'appréhension particulière. Et je n'en ai toujours pas.

Quel regard portez-vous sur cette préparation intégrée où le ballon est très présent ?


Ça nous plait. C'est plus facile de travailler la capacité athlétique intégrée au rugby qu'en linéaire, ou en bête et méchant. Avant chaque séance, on a des objectifs à remplir de mètres, de mètres/minutes calés sur ce qui se fait à haut niveau (...) Honnêtement, cette semaine pique beaucoup plus que la première. C'est logique.

Vous avez entamé une longue préparation, comment occupez-vous votre temps lorsque vous ne travaillez pas ?

En ce moment, pour être très honnête, on tue le temps en dormant (rires). On est crevés, on met le Tour de France l'après-midi, on fait une petite sieste et le soir on se couche tôt. Pour l'instant, c'est calme. A l'intérieur de ça, a été organisé un groupe de vie qui sera chargé de trouver des activités, des challenges, et après des choses en dehors du rugby, comme aller au restaurant. On est un peu sur une configuration de club.

« On est l'équipe de France. On n'a pas le droit de ne pas sortir de la poule »

Jacques Brunel a dit ce (jeudi) matin que le staff ne vous avait pas encore fixé d'objectifs pour la Coupe du monde...


Jacques Brunel a tenu à d'abord rappeler qu'on avait une grosse marge de progression, qu'on devait faire mieux et que là on avait du temps pour bosser. Il faudra d'abord être prêts physiquement et rugbystiquement. Après, nous, les joueurs, on parle objectifs entre nous. On a une poule ultra-relevée (Angleterre, Argentine, Tonga, États-Unis), notre objectif premier, c'est déjà d'en sortir. C'est impossible d'imaginer que la France n'en sorte pas. Pour l'instant je reste persuadé qu'on va le faire. Si moi je n'en étais pas convaincu, franchement je n'aurais rien à faire ici. On sait que notre premier match de la Coupe du monde, contre l'Argentine, ce sera au couteau, hyper dur, mais il faut aussi qu'on se regarde dans une glace. On est l'équipe de France. On n'a pas le droit de ne pas sortir de la poule.

Comment évaluez-vous l'apport des membres du nouveau staff ?


Les membres du nouveau staff vont nous aider à avoir un regard extérieur, ils vont nous apporter autre chose, aider le staff en place. Quand on est dedans, c'est difficile de prendre de la hauteur. Il nous semble que c'est encore plus cadré, précis, qu'on a encore plus d'informations. A nous de prendre ces infos et de les digérer correctement. Le staff qui était en place a sa partie, chacun apporte sa patte. Ils parlent d'une seule et même voix, c'est une bonne chose. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 11 Juil 2019 - 20:09

https://www.sudouest.fr/2019/07/11/xv-de-france-on-n-a-pas-le-droit-de-ne-pas-sortir-des-poules-au-mondial-lance-poirot-6326589-4950.php


XV de France : "On n’a pas le droit de ne pas sortir" des poules au Mondial, lance Poirot


par SudOuest.fr avec AFP.

Jefferson Poirot estime que la France se doit de sortir de sa poule. "Il n’y aura pas de pardon, pas d’excuses", lance le pilier

Le XV de France, même en manque de résultats, "n’a pas le droit de ne pas sortir" de sa poule très relevée à la Coupe du monde au Japon (20 septembre-2 novembre), a affirmé jeudi le pilier gauche Jefferson Poirot.

"Ce ne serait pas un exploit. Le premier match est contre l’Argentine (21 septembre), ce sera 'au couteau’, hyper dur. Mais à un moment donné, il faut aussi se regarder dans une glace : on est l’équipe de France, on n’a pas le droit de ne pas sortir (de la poule). Il n’y aura pas de pardon, d’excuses, c’est comme ça et pas autrement" a développé Poirot (26 ans, 26 sél.), l’un des cadres des Bleus.

"Je n’aurais rien à faire ici"


Le XV de France, qui a toujours atteint au moins les quarts de finale lors des huit précédentes Coupes du monde, affrontera également au Japon l’Angleterre, les Etats-Unis et les Tonga. Et ceci alors qu’il a perdu onze de ses seize rencontres depuis l’arrivée de Jacques Brunel au poste de sélectionneur fin 2017.

"C’est impossible d’imaginer que la France ne sorte pas de la poule. Point barre", a ajouté Poirot, lors d’un point presse à Marcoussis, où les Bleus sont réunis au complet depuis samedi dernier.

"Je reste persuadé qu’on va se préparer comme il faut et qu’on va sortir de cette poule. Je ne vais pas vous dire le contraire : si je n’en étais pas convaincu, je n’aurais rien à faire ici", a-t-il poursuivi.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 11 Juil 2019 - 20:31

Coupe du Monde 2019 au Japon Captur51
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu236
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu237

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 11 Juil 2019 - 20:32

Coupe du Monde 2019 au Japon Captur52
Coupe du Monde 2019 au Japon Captur53
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu238

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 25 Juil 2019 - 7:07

https://www.midi-olympique.fr/2019/07/22/xv-de-france-le-rallye-de-monte-carlo,8325107.php

XV de France : Le rallye de monte-carlo

Débarqués jeudi en Principauté, les Bleus ont redoublé d’intensité à l’entraînement pour parvenir à combler leur retard par rapport à leurs concurrents. Reste que le temps file inexorablement avant la période des matchs amicaux, dont la fuite complique d’autant plus la construction d’un groupe homogène sans lequel le XV de France ne pourra envisager passer les poules. De quoi conférer à cette préparation des faux airs de course contre-la-montre.

Monaco, son rocher, son tunnel, ses plages, et ses clichés. Du bling-bling des Lamborghini stationnées à chaque coin de rue aux blondasses siliconées trimballées par la laisse d’un infâme toutou. Du bruit ronflant des moteurs à celui des derniers ragots concernant la famille princière. De l’activité fourmillante de son casino, au désert du stade Louis II… Enfin, désert, ou presque. Parce que depuis ce jeudi, c’est une drôle de troupe qui s’est installée dans l’hôtel Marriott du Cap d’Ail, et traverse chaque jour la frontière séparant la France de Monaco, matérialisée en l’espèce par l’avenue des Castellan. Un micro-trajet de cinquante mètres que le XV de France effectue à raison de quatre à cinq fois par jour, pour souffrir, sous les yeux étonnés des ouvriers travaillant à la réalisation des nouvelles loges du stade monégasque. Suivant un rituel immuable, qui consiste en une micro-séance vidéo avant le temps de travail à proprement parler, les entraînements intensifs se succédant jusqu’à laisser place à des séances plus light, censées préparer une autre session plus sévère. Et inversement, sous la chaleur étouffante de la Côte d’Azur… "On cherchera durant toute la préparation à travailler en hyperthermie, sous la chaleur, parce qu’il nous paraît important de s’acclimater à ces conditions, avançait le sélectionneur Jacques Brunel. Il ne fera peut-être pas aussi chaud au Japon mais il y aura de l’humidité, à laquelle il est toujours dur de s’accoutumer. " Le bagne ? N’exagérons rien. Mais un rythme qui ne laisse assurément pas beaucoup de répit. Et pour ceux qui en doutent, on leur recommande simplement de regarder ces Bleus aux regards harassés regagner leur chambre, pour se jeter dans leur lit ou se presser chez les kinés, pour les moins éreintés. La preuve ? Même l’entraînement de samedi matin a été annulé, pour permettre aux joueurs d’enfin s’offrir une grasse matinée…

Falgoux, deuxième forfait


Difficile de s’étonner, donc, si depuis le début de la préparation, les Tricolores n’en finissent pas de déplorer des bobos, comme cette mauvaise blessure à l’aine qui laissa sur le carreau Paul Willemse, avant qu’Étienne Falgoux ne jette lui aussi l’éponge dans la journée de samedi, remplacé en tant que suppléant par le Toulousain Cyril Baille. Le prix logique à payer, paraît-il, pour une préparation toujours en flirt avec le seuil de rupture, et pourtant nécessaire après un championnat à la formule trop lourde et aux standards de jeu encore insuffisants. "Globalement, on sent quand même une belle progression depuis dix jours, souriait Brunel. Nous, le staff, on le ressent, et les joueurs constatent aussi qu’ils se sentent plus à l’aise dans le rythme, dans les enchaînements de travail qu’on leur propose. La récupération reste difficile mais le rythme est mieux assimilé. " Suffisant pour se satisfaire ? Malheureusement non. Parce qu’à Monaco, pays natal de Léo Ferré, on sait mieux qu’ailleurs à quel point avec le temps, va, tout s’en va. "Tous les jours, je fais le décompte du temps qu’il nous reste à travailler, avouait Brunel. Il y en avait vingt lorsque nous nous sommes réunis, huit à notre arrivée ici, et après ce stage, il en restera quatre lors de notre stage à Valence, en Espagne… C’est tout ! Ensuite, les matchs vont arriver, et on se retrouvera en configuration compétition, avec tout ce que ça comporte. Les blessures, les temps de repos nécessaires… L’enchaînement ne sera pas le même. "

La métamorphose de Brunel


Une gageure, avec un temps de préparation plus court et moins de matchs de préparation que n’importe quelle autre nation ? "Je ne vais pas y revenir, s’agaçait Brunel. À chaque fois que j’ai dit qu’on commençait les choses après les autres, on dit que je me plains. Alors, je ne vais pas plaindre. On est des privilégiés, on prépare une Coupe du monde. En ce qui me concerne, c’est ma quatrième et dernière, alors je ne veux pas la manquer. " Un discours aussi posé qu’autoritaire, à des années-lumière de celui du Tournoi où le Gersois n’incarnait que l’ombre de lui-même. Qu’on se le dise, à défaut d’avoir déjà trouvé une condition physique et un jeu, les Bleus ont au moins retrouvé un patron davantage boosté que plombé par l’intégration au staff de son ancienne charnière de Colomiers, Galthié-Labit. Au point d’avoir fait le grand saut à l’élastique devant tous les membres du staff, lors de la journée de cohésion de la semaine dernière avec le GIGN… "J’ai hésité, parce que j’ai quelques ressorts là-dedans (référence à son accident cardiaque survenu voilà quelques années, N.D.L.R.) et qu’à un moment donné, je me suis dit qu’il ne valait mieux pas qu’ils sautent… Mais bon, je suis content de l’avoir fait. " Parce que, l’air de rien, Brunel s’est de nouveau imposé en chef, ainsi que le soulignait l’air de ne pas y toucher le tweet des militaires. Et s’il se refusa à le commenter lorsqu’un confrère lui en fit la remarque, il faudrait être aveugle pour ne pas voir en cette reprise en main et ce regain d’autorité la meilleure nouvelle de ce début de séjour à Monaco. Et ça, c’est déjà extra…

Nicolas Zanardi

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 25 Juil 2019 - 7:13

https://www.rugbyrama.fr/rugby/coupe-du-monde/2019/coupe-du-monde-2019-etre-pragmatique-cet-immense-defi-des-bleus_sto7385523/story.shtml

Être pragmatique : cet immense défi des Bleus

Par Vincent Péré-Lahaille

COUPE DU MONDE 2019 - Souvent en difficulté dès qu’il s’agit de garder un résultat et d’être pragmatique, les Bleus doivent encore apprendre à gérer un match pour espérer aller loin lors de la Coupe du monde au Japon.

Ils rêvent d’un jeu débridé, ambitieux, enivrant. Depuis le début de la préparation à la Coupe du monde au Japon, les joueurs du XV de France aspirent à pratiquer un jeu étincelant. Portés par l’expertise de Fabien Galthié ou bien encore de Laurent Labit, les Bleus voient désormais plus loin. "On veut du rugby spectacle", lançait récemment le pilier de La Rochelle Dany Priso lors du stage organisé au Cap d’Ail. Frustrés par toutes ces années de matchs non-aboutis, approximatifs, souvent indignes du très haut niveau, les Tricolores aborderont le Mondial nippon avec des ambitions de jeu élevées. "Il y a plus de vitesse dans ce qu’on nous demande, une répartition mieux structurée, plus de précision dans les tâches des joueurs, explique le futur demi de mêlée du RC Toulon Baptiste Serin. Chacun sait ce qu’il a à faire. Et dans ce cadre là, on s’octroie des libertés un peu partout. Ça offre du jeu sur toute la latéralité du terrain ou dans le cœur du jeu".

Vers une Coupe du monde spectaculaire ou fermée ?

Avec des joueurs comme Antoine Dupont, Romain Ntamack, Sofiane Guitoune ou bien encore Damian Penaud et Alivereti Raka, le XV de France a de sérieux arguments pour proposer un véritable feu d’artifice offensif au pays du soleil levant. Si les hommes de Jacques Brunel ont encore de gros efforts à fournir dans le replacement et l’anticipation, la préparation physique dirigée par Thibault Giroud pourrait bien leur offrir un nouvel horizon. Mais ces ambitions de « rugby spectacle » colleront-elles à l’ADN de la Coupe du monde 2019 ? En 2015, jamais un Mondial n'avait été aussi prolifique en essais marqués avec des phases de jeu exceptionnelles. Comment ne pas se souvenir de la victoire du Japon en phase de poule face à l’Afrique du Sud (34-32). Pour cette édition anglaise, les joueurs avaient ainsi inscrit 5,3 essais en moyenne par match. Un ratio plus élevé qu’en 1987, meilleur millésime jusque-là (5,1). Seul le nombre moyen de points inscrits (55,2) avait été inférieur au Mondial 1999 (55,4).

" On doit encore progresser sur cette faculté à faire les choses simples très bien "


La Coupe du monde au Japon sera-t-elle dans la lignée de celle de 2015 ? Ou ressemblera-t-elle au dernier Tournoi des Six Nations où le pays de Galles s’est imposé avec une défense de fer (seulement 65 points encaissés, ndlr) ou bien encore à la finale de la Champions Cup entre le Leinster et les Saracens (10-20), deux blocs parfaitement structurés et organisés autour d’un jeu au pied chirurgical ? "Je ne suis pas certain que ce soit une Coupe du monde fermée, confie Baptiste Serin. Après, je me demande si les All Blacks vont avoir un jeu d’attaque aussi offensif qu’habitude. Il va falloir qu’ils soient également pragmatiques. Je trouve que les équipes attendent de plus en plus LA bonne opportunité pour jouer. Elles essayent de se la procurer avec beaucoup de jeu au pied, une grosse pression sur le 10, des montées en inversée des défenses."

Le coup de pied rasant à l’honneur ?


Arme fatale depuis quelques saisons, le coup de pied rasant devrait être à l’honneur au Japon. "Pour moi, c’est l’arme du rugby d’aujourd’hui. Il y a beaucoup plus de joueurs en nombre dans la ligne de défense et moins de mecs derrière. Les équipes veulent mettre beaucoup plus de pression, explique Serin. Le but, c’est de taper à ras et le plus proche des lignes de touche pour enfermer les joueurs et leur donner le moins bon ballon aujourd’hui. "

Dans le secteur du jeu au pied, si défaillant, les Bleus doivent encore revoir leur copie s’ils souhaitent gagner la bataille stratégique et garder le score jusqu’à la dernière seconde. Combien de matchs perdus par les coéquipiers de Guilhem Guirado dans les ultimes moments d’une rencontre… Mais le XV de France est-il capable de cadenasser un match, de viser un 6-3, de gagner "petit" sans viser un rugby spectacle ? "C’est un axe de travail. On doit encore progresser sur cette faculté à faire les choses simples très bien. Faut continuer à bosser… ", reconnaît Serin. Un axe de progression indispensable pour guider les Bleus vers le trophée Webb-Ellis.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Ven 26 Juil 2019 - 9:41

Coupe du Monde 2019 au Japon Captu245
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu246

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 1 Aoû 2019 - 12:37

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Coupe-du-monde-le-japon-acheve-les-derniers-preparatifs-a-50-jours-de-son-mondial/1045344

Coupe du monde : le Japon achève les derniers préparatifs à 50 jours de « son » Mondial

Les organisateurs de la Coupe du monde de rugby 2019 sont confiants quant à la bonne tenue de l'événement à 50 jours du match d'ouverture entre le Japon et la Russie le 20 septembre.

Plus de 400 000 fans du monde entier sont attendus au Japon du 20 septembre au 2 novembre. La Coupe du monde 2019 sera la première compétition à se dérouler en dehors des pays traditionnels du rugby (Australie, Nouvelle-Zélande, Angleterre, Afrique du Sud, pays de Galles, France). Trois sites de la Coupe du monde - Kamaishi, Osaka et Kumagaya - accueillent cet été les matches de préparation du Japon. Ces rencontres donnent aux organisateurs l'occasion de peaufiner les derniers préparatifs.

« Les principaux aspects opérationnels du tournoi sont en bonne forme, a déclaré Akira Shimazu, directeur général de Japon 2019. Nous testons et peaufinons nos opérations lors des deux matches de la Pacific Nations Cup et du test-match contre l'Afrique du Sud à Kumagaya. » Le Japon a battu les Fidji 34-21 à Kamaishi le week-end dernier, ce qui était non seulement un bon signe pour les « Brave Blossoms » de Jamie Joseph, mais également une occasion idéale pour les organisateurs d'identifier les éventuels problèmes avant le début du tournoi.

« Nous pouvons affirmer avec certitude que cette Coupe du monde s'avère déjà être un moteur de transformation de l'héritage sportif et social au Japon et en Asie » - Bill Beaumont, président de World Rugby

« Globalement, le match à Kamaishi a été un grand succès », a déclaré Shimazu, qui a noté que le match de Kamaishi entre le Japon et les Tonga samedi à Osaka se jouera à guichets fermés. « Nous avons relevé quelques soucis, notamment la rapidité du filtrage de sécurité lorsque les supporters sont entrés dans le stade et certains problèmes liés à la demande et à la foule autour des entrées de stade. Ce sont des choses faciles à corriger et nous aurons une autre occasion de se tester dans un environnement plus grand à Osaka ce week-end. »
lire aussi

Du côté de World Rugby aussi, les responsables sont satisfaits du déroulé des événements, 50 jours avant le match d'ouverture. « Nous sommes confiants et enthousiasmés par le fait que le Mondial 2019 sera un succès très spécial à tous les niveaux. Il battra des records et marquera l'histoire sur et hors du terrain, a déclaré le président de World Rugby, Bill Beaumont, dans un communiqué de presse. Nous pouvons affirmer avec certitude que cette Coupe du monde 2019 s'avère déjà être un moteur de transformation de l'héritage sportif et social dans le pays hôte et en Asie. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 1 Aoû 2019 - 18:14

Coupe du Monde 2019 au Japon Captu249
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu248
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu250

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Jeu 1 Aoû 2019 - 18:14

Coupe du Monde 2019 au Japon Captu251
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu253
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu252

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Ven 2 Aoû 2019 - 10:47

https://www.midi-olympique.fr/2019/08/01/service-public,8342033.php

Service public

L'édito d'Emmanuel Massicard... Même la plus séduisante des médailles a son revers… Le tout rugby décrété à longueur de stages par Fabien Galthié est, disons-le en toute franchise, une aubaine pour le XV de France qui trouve enfin l’occasion de rattraper une partie du temps perdu depuis un an et demi.

Parce que, vous connaissez la chanson, il n’est jamais trop tard pour bien faire. Surtout quand les meilleurs sur l’échelle de la longévité ne terminent pas champions, rincés qu’ils sont à l’approche des joutes finales. Et nous, français, en savons particulièrement quelque chose avec le Top 14 qui brouille les pistes à chaque doublon et redistribue régulièrement les cartes lors de ses phases finales… Alors pourquoi ne pas croire en nos Bleus, ces morts-vivants en passe de retrouver leur capacité à filer la sainte trouille aux adversaires… Après les avoir fait rire - ou pleurer - ces dernières années.

Nous n’en sommes pas là. Rendez-vous au Japon, dans un mois et demi, pour tirer le premier bilan de la révolution Galthié. Mais soyez sûrs d’une chose au moins : quels que soient les résultats, il est hors de question de galvauder la chance du rugby de France. Lui qui aborde enfin un rendez-vous international sans se réfugier derrière le culte du tout physique qui nous a conduits à la ruine, en 2015 notamment. Cette quête de la préparation bodybuildée n’est jamais rien d’autre que l’arme des faibles. Un mensonge destiné à nous laisser croire que le talent n’est rien face aux vertus conjuguées de la sueur et du travail. Comme si tous les chevaux de trait pouvaient un jour remporter le prix d’Amérique… Mon œil !

à force de regarder sans fin vers le bas, nous avons tout simplement oublié la part centrale du jeu. Sa beauté, la richesse de sa réflexion et l’ingéniosité qu’il devrait induire pour l’éternité. Il nous paraît appartenir aux techniciens de tous crins la responsabilité de ne jamais l’oublier.

Alors, le revers de la médaille ? Enfermé dans sa quête de rédemption sportive, concentré autour des choses du ballon, le XV de France s’est hélas recroquevillé sur lui-même. Il ne voit personne ou presque, en dehors de son staff pléthorique. Il communique avec la presse au compte-gouttes et échange encore moins avec le public, se contente de "stories" qui ne veulent rien dire, diffusées sur les réseaux sociaux pour donner le change et entretenir l’illusion d’une émotion.

On a déjà dit, écrit, regretté la stupidité d’une telle stratégie d’isolement pour une discipline en perte de vitesse. La folie de ne pas profiter de l’aubaine que constitue un Mondial pour se refaire la cerise. On l’a déjà dit, oui, mais comment se résigner face à la perte régulière de licenciés ?

Il faut croire que la mission de "service public" imposée par Serge Simon à Guy Novès lors de la tournée d’été 2017 n’a pas résisté, elle non plus, à l’audit du vice-président fédéral en charge des équipes de France. C’est pourtant bien lui qui avait alors envoyé les Bleus en tournée de promotion à Mayotte et La Réunion avant d’aller défier les Springboks chez eux. C’est toujours lui qui, avant l’intronisation de Fabien Galthié, a validé le programme de préparation du Mondial japonais, avec des stages à Monaco et en Espagne (Valence), ces drôles de territoires à conquérir pour le rugby français qui éloignent les Bleus des médias et du cœur des supporters. Qui les privent surtout pour le moment de cette petite étincelle née de la chaleur populaire qui éveillerait l’émotion, la passion et ferait jaillir la part du beau qui semble poindre du projet tricolore.

En fait, tout se passe comme si notre vitrine n’avait pas besoin de personne pour exister et qu’elle s’en remettrait, toujours et encore, à un improbable exploit sportif pour écrire sa légende. Une bouteille à la mer, lancée depuis une plage de la Costa Blanca…

Midi Olympique

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Sam 3 Aoû 2019 - 7:15

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Jacques-brunel-la-preparation-la-plus-dure-que-j-ai-connue/1045716


Jacques Brunel : « La préparation la plus dure que j'ai connue »


L'équipe de France a entamé ce vendredi à Oliva (Espagne) un nouveau stage de préparation à la Coupe du monde (20 septembre - 2 novembre). Le sélectionneur Jacques Brunel évoque les objectifs des jours à venir, dans un processus qu'il trouve déjà très intense.

« Que vous inspire ce début de stage en Espagne ?

C'est un nouveau lieu, donc on prend nos repères. On est dans une configuration assez identique à celle qu'on avait à Monaco, à savoir toutes les installations à proximité. Surtout, tout le groupe est désormais apte à s'entraîner. Toutes les petites blessures ont été évacuées.

Même celle de Demba Bamba aux cervicales ?

Demba doit faire encore attention sur les contacts, mais il va progressivement s'y mettre. Sinon, il fait tout le reste. C'est le processus qu'on attendait avec lui. Il a vu le professeur qui l'a opéré, lequel l'a autorisé à reprendre normalement, avec une progressivité concernant la mêlée.

« On va continuer à constituer notre projet de jeu cette semaine parce que les premiers matches de préparation vont vite arriver »


Quels sont les principaux objectifs de ce nouveau stage ?


On est dans une continuité, dans un même climat, avec de la chaleur, de l'humidité, c'est ce qu'on recherchait. Ça risque d'être plus chaud qu'à Monaco. On va essayer de continuer à bosser le processus mis en place et de renforcer certains aspects qui ne sont pas encore parfaits. On va travailler aussi sur les lancements de jeu, parce qu'on ne les a pas du tout vus jusqu'à présent. On va continuer à constituer notre projet de jeu cette semaine parce que les premiers matches de préparation vont vite arriver. Le premier sera dans quinze jours (le 17 août contre l'Écosse). On a commencé à entrer aujourd'hui dans une phase de contacts afin de préparer les organismes à ce qui nous attend face aux Écossais.

Les joueurs ont dû apprécier, non ? Ils attendaient ça avec impatience...

Aujourd'hui, c'est vrai que c'était déjà pas mal (sourire) ! Je ne sais pas s'ils attendaient ça avec impatience, mais ils s'y sont mis avec pas mal de fougue.

« Comment voulez-vous que ça n'aille pas bien entre nous ? »

Vous avez déjà vécu plusieurs préparations de Coupe du monde, avec l'équipe de France (comme adjoint de Bernard Laporte) ou avec l'Italie (comme sélectionneur). Comment qualifieriez-vous celle-ci ?

Heu... Je pense qu'elle est la plus dure que j'ai connue. Parce qu'on a été beaucoup sur l'intensité, sur les accélérations, sur tout ce qui fait la qualité d'une équipe. Face à des défenses très bien organisées, il faut être capable de changer de rythme. C'est ce qui fait la différence.

Avez-vous le sentiment d'avoir beaucoup progressé depuis le début de la préparation ?


Dieu merci, oui ! Mais là, on vient de passer presque huit jours sans s'entraîner, et on sent qu'il faut s'y remettre, c'est un peu lent. On est dans un cadre de vacances, il faut donc activer les neurones le matin.

Comment se passe votre collaboration avec Fabien Galthié et Laurent Labit, vos deux nouveaux adjoints ?


Mais savez-vous que j'ai entraîné Fabien et Laurent pendant longtemps (à Colomiers) ? Est-ce que vous savez que, lorsque je suis allé voir un match au Racing il y a trois mois, j'ai dormi chez Laurent Labit ? Donc, comment voulez-vous que ça n'aille pas bien entre nous ?

Quel est exactement le rôle de Laurent Labit sur le terrain ?


Il s'occupe des skills et, en complément de Jean-Baptiste (Élissalde), de l'animation des trois-quarts, et comme tous les autres membres du staff, de la construction de notre jeu, dans la réflexion ou sur le terrain à travers les différents ateliers mis en place. C'est un partage. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Sam 3 Aoû 2019 - 7:47

https://www.sudouest.fr/2019/08/03/les-bleus-passent-a-la-vitesse-superieure-6409663-5103.php

XV de France : les Bleus passent à la vitesse supérieure

par Denys Kappès-Grangé (avec AFP).

Dans la chaleur espagnole, le groupe travaille son animation offensive en opposition à 15 jours de son premier test.


La carte postale est trompeuse. Les longues plages qui bordent la station balnéaire d’Olivia en Espagne, où le XV de France va rester en stage jusqu’à vendredi dans l’optique de la coupe du Monde au Japon (20 septembre – 2 novembre), auraient presque tendance à brosser les contours d’un paysage apaisant.

Mais ce décor ne traduit en rien ce que va être le quotidien des Bleus. Près de Valence, les 37 joueurs retenus par le sélectionneur Jacques Brunel ont débuté dès hier une nouvelle phase de leur préparation. Bien loin des serviettes étalées sur le sable, elle est faite de séances en opposition, de contacts et de placages.

Les joueurs en étaient privés durant les premières semaines de travail : ils ont pu se rattraper. « On a commencé à entrer dans une phase de contacts afin de préparer les organismes à ce qui va arriver dans très peu de temps », a justifié Jacques Brunel, en faisant référence au test contre l’Écosse à Nice, le samedi 17 août prochain, le premier des trois matchs de préparation que disputera son équipe avant de s’envoler pour le Japon (1). Le sélectionneur semble avoir apprécié le spectacle : « Leur entrée dans le contact avec détermination, sans chercher à se protéger, sans rechigner, me convainc qu’ils veulent aller de l’avant. » Encore heureux…

Mais il ne sera pas que question de défi physique lors des sept prochains jours. Les Bleus vont également s’atteler à régler leur jeu offensif. Et ce n’est pas le plus mince des chantiers qui s’offrent au staff tricolore… Jacques Brunel l’a pointé du doigt, tout au long d’un mois de juillet axé sur la (re) mise au niveau physique pour répondre aux standards internationaux, les joueurs ne se sont pas attardés sur les systèmes de jeu : « On va travailler aussi sur les lancements de jeu, parce qu’on ne les a pas du tout vus jusqu’à présent. […] Face à des défenses très bien organisées, il faut être capable de changer de rythme. C’est ce qui fait la différence » Le temps est compté reconnaît le sélectionneur : « Il faut qu’à chaque entraînement, on avance. »

Cadre et liberté


Déjà très présent sur le terrain depuis le début de la préparation, sifflet à la main, Fabien Galthié est justement attendu dans ce domaine. L’ancien demi de mêlée l’a déclaré, dans des propos rapportés sur le site de la FFR, il doit apporter « des réponses en termes de méthodologie, d’organisation par rapport aux besoins signalés ». « Il (Ndlr, Jacques Brunel) m’a donné à travailler des points d’amélioration sur le contenu, poursuit le futur sélectionneur. Ensuite ce sont plein de petits détails que nous essayons d’améliorer pour être le plus efficace possible. Nous essayons de tout mettre en relation avec le rugby afin de faire progresser notre animation ». Désormais en charge des skills, Laurent Labit ajoute sur le même site Internet : « Les joueurs se retrouvent dans notre rigueur et le cadre qu’on leur impose. Après, c’est à eux de prendre des libertés. »

Dans la chaleur espagnole, où la température annoncée de près de 30 degrés doit permettre aux Français de s’acclimater aux conditions qui les attendent au Japon, les Bleus n’ont plus que 15 jours devant eux pour se préparer à leur premier test à balle réelle.

(1) Le XV de France disputera un nouveau match contre l’Écosse le 24 août, à Edimbourg cette fois, puis un autre contre l’Italie à Paris le 30 août.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Dim 4 Aoû 2019 - 15:00

Coupe du Monde 2019 au Japon Captu254
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu255

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Dim 4 Aoû 2019 - 15:01

Coupe du Monde 2019 au Japon Captu257
Coupe du Monde 2019 au Japon Captu256

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Scalp le Mar 6 Aoû 2019 - 9:00

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Quinze-de-france-au-coeur-d-une-preparation-physique-epuisante/1046553

Quinze de France : au coeur d'une préparation physique épuisante

Accablés par la chaleur et des séances d'entraînement d'une intensité folle, les joueurs de l'équipe de France assurent vivre la préparation estivale la plus éprouvante de leur carrière. Ils espèrent tous en tirer bénéfice plus tard.

Laurent Campistron, à Oliva 05 août 2019 à 23h26

Sur la plage d'Oliva Nova, l'Oli-Ba-Ba est une institution. L'été, ce bar encadré par deux immenses totems d'un goût discutable est l'endroit où il fait bon traîner le soir, une bière ou une sangria à la main. Posé à deux bornes à peine de l'hôtel qui abrite la délégation française, l'établissement n'a pourtant pas encore eu l'occasion d'accueillir les rugbymen tricolores. Si quelques membres du staff y ont été aperçus, les joueurs, eux, ne s'en sont pas encore approchés. Normal. À l'heure où le soleil s'affale sur la Méditerranée, et où les effluves de paella ouvrent les appétits, les grands gaillards du quinze de France sont déjà tous en train de pioncer dans leurs chambres respectives.

Harassés par une préparation à la Coupe du monde au Japon (20 septembre - 2 novembre) si ardue qu'elle ferait presque passer les inoubliables séances de Wattbike d'il y a quatre ans pour d'aimables décrassages d'avant jubilé. On exagère ? À peine. « Je ne me suis jamais entraîné aussi dur de ma vie, confie le talonneur du Racing Camille Chat. On n'a même pas le temps de se reposer. À 21 heures, le soir, on a juste envie de dormir tellement qu'on est morts, qu'on n'a plus rien dans le gilet ! » « Je suis toujours fatigué, ajoute le deuxième-ligne clermontois Sébastien Vahaamahina. Le matin, quand on se lève, on a des courbatures partout, encore plus depuis qu'on a repris le jeu avec contacts. Heureusement, une fois de retour sur le terrain, on oublie nos différentes douleurs. »

À observer les joueurs suffoquer sous le cagnard espagnol et enchaîner les exercices imposés, on a parfois l'impression d'assister à un concours d'amaigrissement. C'est à qui perdra le plus de kilos. Quatre pour Fickou, cinq pour Iturria... Qui dit mieux ? « C'était un peu le but du staff, observe le flanker clermontois. Il voulait nous rendre un peu plus "fit". » C'était notamment l'objectif du nouvel adjoint Fabien Galthié, conscient depuis longtemps du déficit physique accusé par les Bleus par rapport aux meilleures nations actuelles du rugby. Et la mission, par ricochet, du nouveau responsable de la performance physique Thibault Giroud (ex-Toulon), qui a concocté une prépa commando basée sur la vitesse, l'explosivité et la répétition des tâches. « Avec Thibault, je savais à quoi m'attendre, souffle le deuxième-ligne toulonnais Romain Taofifenua. Mais là, une telle charge de travail, ça surprend quand même. On subit beaucoup... »

Sur la Costa de Valencia, les Bleus ont repris le même rythme de travail que lors du précédent stage, au Cap-d'Ail, les plaquages en plus. Ils enchaînent trois à quatre entraînements en matinée, de 8 heures à 14 heures, avec de la musculation, du spécifique par lignes, des ateliers techniques et, pour finir, une opposition à balles réelles à 15 contre 15 avec des séquences à haute intensité scrupuleusement chronométrées. « On fait beaucoup de jeu déstructuré, avec des turnovers, des contre-attaques, témoigne l'ailier clermontois Damian Penaud. Forcément, tout le monde touche des ballons et doit s'employer. » « On demande aux cinq de devant de se relever et de se déplacer beaucoup plus vite après un passage au sol, ajoute Vahaamahina. Il faut être à chaque fois à une vitesse supérieure à 20 km/h. C'est dur quand on est cuits... »

« Pour l'instant, je ne ressens rien des bienfaits de cette préparation. Là, avec l'enchaînement des tâches, j'ai l'impression de ne pas pouvoir accélérer » - Gaël Fickou

Le sélectionneur et ses adjoints sont là, partout répartis sur le pré, à jauger les uns et les autres. De Brunel à Galthié, en passant par Giroud, Labit, Élissalde, Bonnaire, Bruno et Béderède, ils sont souvent huit sur la pelouse à veiller au respect des minutages, à recadrer les maladroits, à demander des soutiens plus rapides. « On se réveille, les gars, c'est trop lent », exhorte Giroud. « Oh, les chasubles bleues, on est pris deux fois dans notre camp parce qu'on fait de la merde », tonne Galthié. Autant dire que le joueur qui chercherait à s'économiser n'a aucune chance de passer entre les mailles du filet. Tire-au-flanc s'abstenir. De toute façon, depuis que Brunel a quasiment mis les six réservistes supposés au même niveau que les trente et un partants présumés, tout le monde s'envoie pour aller au Japon.

« C'est d'autant plus rude que les conditions météorologiques ne sont pas trop avec nous, constate Penaud. Pour aller à la plage, ce n'est pas trop mal, mais pour aller sur le terrain, bof... » Les joueurs ont pourtant profité de cinq jours de repos après la semaine au Cap-d'Ail. Mais aujourd'hui, c'est comme s'il n'y avait rien eu. « Pour l'instant, je ne ressens rien des bienfaits de cette préparation, constate le centre parisien Gaël Fickou. Comme on est en surcharge de travail, on n'atteint pas des vitesses hyper élevées. Là, avec l'enchaînement des tâches, j'ai l'impression de ne pas pouvoir accélérer. Mais comme on est soumis à des répétitions de sprints et de difficultés qu'on ne rencontrera jamais en match, j'imagine qu'on sera frais quand arriveront les premières rencontres. Ouais, j'espère que ça va payer... »

Les Bleus devraient avoir un premier aperçu de leur forme ascendante lors des matches de préparation contre l'Écosse (17 et 24 août) et l'Italie (30 août), après une nouvelle plage de repos (du 10 au 13 août). Mais plus sûrement à l'approche du premier match de la Coupe du monde face à l'Argentine (21 septembre), pour lequel ils ont été programmés. « Il faudra alors être capable de changer de rythme, d'accélérer, de mettre beaucoup d'intensité, prévient Brunel. Parce que c'est ce qui fait la différence face à des défenses très bien organisées. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2061
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  patrick le Mar 6 Aoû 2019 - 11:39

Il ne faudrait pas qu'immédiatement après une phase de poule poussive, nos gars soient en pleine bourre ... pour reprendre l'avion direction Paris rire rire rire

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 18662
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : ...
Age : 53

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Coupe du Monde 2019 au Japon Empty Re: Coupe du Monde 2019 au Japon

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum