AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  patrick le Mer 21 Jan 2009 - 15:35

20' du 21/01/09

A Bordeaux, le sport d'élite se délite - Rémi Bostsarron

En fin de saison, les handballeuses du Mérignac HB vont peut-être connaître une incroyable frustration: même si elles parviennent à accrocher l'une des deux premières place de la Division 2 (elles sont actuellement 5e), elles ne pourront sans doute pas accéder à l'élite. «Très clairement, aujourd'hui, nous n'en avons pas les moyens», regrette leur président, Serge David. L'obstacle qui se dresse sur la route du MHB est de taille : le budget minimum requis pour évoluer en Division 1 est de 700 000 euros, soit deux fois son budget actuel. Ce même écueil l'avait déjà obligé à s'auto-rétrograder l'an dernier, alors qu'il avait gagné le droit de se maintenir. « Sans la municipalité, on serait mort, assure Serge David. C'est difficile de trouver un investisseur privé. On ne sait pas qui contacter dans les entreprises, on nous balade de poste en poste, et quand on arrive à avoir quelqu'un, ça n'aboutit jamais. Aujourd'hui, on nous dit que la crise ne permet pas de s'engager. Mais parfois, je crois qu'elle a bon dos. »

Malgré une exposition médiatique et un engouement populaire bien supérieur au handball féminin, le rugby souffre également de la frilosité des entrepreneurs. Ainsi, alors qu'elle espère rejoindre le Top 14 en 2010, l'Union Bordeaux-Bègles doit pour l'heure se contenter d'un budget de 4,5 millions d'euros, inférieur à la moyenne de la Pro D2 (5,4 millions). Pour Laurent Marti, son président depuis bientôt deux ans, ses résultats mitigés (elle est aujourd'hui 11e sur 16) ne peuvent pas servir d'excuse. « Il faut un peu de passion, estime-t-il. Le potentiel économique existe, mais aujourd'hui, je suis le seul à me mouiller. Je ne peux pas faire de miracle ! Dans le sport professionnel, qu'on le veuille ou non, ce sont les plus riches qui gagnent. Les entreprises ne doivent pas oublier leur rôle d'acteur social. Mais il faut dire aussi que, dans certaines villes, elles reçoivent plus de pression de la part des collectivités. » Cet homme d'affaires toulousain, qui a engagé des deniers personnels, est déçu par la passivité du monde politique. « Ils ont voulu l'union du CABBG et du Stade Bordelais, ils l'ont eu; ils ont voulu un investisseur privé, je suis arrivé; ils ont voulu une simplification du nom, ça a été fait l'an dernier. Que pouvons-nous faire de plus ?, s'interroge-t-il. Je ne les trouve pas très « sport ». Ils n'ont pas perçu la force que peut créer la présence du haut niveau. C'est une publicité quotidienne pour une ville. Les Girondins réussissent, et c'est très bien, mais il y a de la place, derrière eux. L'absence d'autres grands clubs renforce l'image peu dynamique de Bordeaux. »

Du côté des Jeunes de Saint-Augustin (JSA), on compte aussi beaucoup sur les collectivités locales. Co-leaders de la Nationale 1 de basket-ball à la mi-championnat, ils sont bien partis pour rejoindre la Pro B, ce qui les obligerait à doubler leur budget. « On a déjà alerté les partenaires institutionnels, car on va avoir besoin d'aide. Tout seul, on ne peut rien faire, prévient leur président, Denis Lacampagne. Si la ville s'engageait, ça pourrait faire boule de neige. Mais cela représenterait un gros effort : il faudrait qu'elle nous offre une rallonge dès cette année, et donc qu'elle modifie son budget. Je ne sais pas si tout le monde pourra répondre à notre attente. Entre mes rêves et la réalité... Pour le moment, en tout cas, on ne peut pas faire de projection. Je ne peux pas dire que je suis confiant. Mais j'espère. »

Serge David, lui, n'est pas loin de perdre espoir. Pour le président du MHB, la défense du sport professionnel bordelais n'est pas qu'une question de prestige. « C'est une vitrine, mais il faut voir ce qui est en jeu derrière, lâche-t-il. En handball, la Gironde possède un immense potentiel. Il y a plus de licenciés que dans certaines ligues entières. Mais si rien ne change, on va perdre tous nos talents. C'est catastrophique. Quel gâchis ! »

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.

patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 15512
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  sudiste le Mer 21 Jan 2009 - 16:52

C'est en effet catastrophique est le constat est vite fait : hors le foot Bordeaux n'a aucune équipe en première division dans les sports majeurs (je ne parle que des hommes) quand Toulouse est présent en : rugby XV et XIII, Foot, Volley et Handball ...rien que ça ....et Montpellier en Rugby XV, Hand et Volley et demain peut être en foot ....

Alors les pleurnicheries des politiques et des acteurs économiques qui nous rabachent qu'il n'y a pas d'argent ne tiennent pas la route !!!! c'est une question de volonté et elle n'existe pas Twisted Evil c'est bien dommage Sad

sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 7792
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  Alain le Mer 21 Jan 2009 - 17:04

Le constat est terrible, est ce que l'on peut nous passer d'eux.... personne ne connait ce vendeur de lunette qui est fou dit on, comment il se nomme déjà Allo quoi le Loup quelque chose.....

_________________
« Patere ut Vinceres !!! » « Souffrir pour Vaincre !!! ». L'esprit champion n'est pas qu'une histoire de talent, mais aussi d'âme et de coeur. Il n'y aurait pas de victoires s'il n'y avait pas, par instants, des chutes, des défaites, des tentations de ployer les genoux.

Alain
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1364
Localisation : BLAYE à BORDEAUX BEGLES
Date d'inscription : 31/01/2008
Humeur : ça le fait !!!

Voir le profil de l'utilisateur http://www.immobilier-meynard.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  léopold le Mer 21 Jan 2009 - 17:42

Peut être que les choses à Bordeaux sont trop complexes,non par leur difficultés mais par la diversités des courants et les personnalités politiques qu'il faut convaincre sur le moindre projet.
Pourquoi les choses seraient elles différentes pour le sport que pour les grands projets dont on parle régulièrement qui devraient monopoliser toutes les volontés politiques de la ville,de la CUB,du département,de la Région.
L'attentisme l'emporte sur tout,peut être la peur de mal faire et qu'une mauvaise décision soit exploitée par d'autres ou qu'une belle réussite soit appropriée par tous les acteurs, qui passent avant tout leur temps à se marquer à la culotte.
C'est sur à Bayonne, les chose sont simple, on sait qui rencontrer, qui convaincre et à qui apporter sans retenue
les subsides sans lesquels rien ne peut exister.
Et l'impact de l'investisseur est direct,on sait à qui attribuer l'aide apportée.
La crise dont on nous rabat les oreilles comme pour nous décourager et l'argument supplémentaire, il est clair que l'horizon est moins prévisible aujourd'hui, ou plus tôt peut être malheureusement trop prévisible.
Dans le contexte actuel,après avoir essayé à plusieurs reprise de stimuler les différents acteurs susceptibles d'influer sur le projet de l'Union,pourquoi faudrait il que le président Laurent Marti, qui a toujours respecté ses engagements et payé de sa personne sur ce projet soit plus impliqué que tous les autres acteurs de la pièce.
Il n'est pas chargé de toute la misére du monde et nous pourrions nous retrouver comme tous les autres sports
à l'exclusion du foot qui fait table rase de toute concurrence.
Il est clair que l'absence de réussite sportive précipiterait les choses.
J'espère me tromper.
Aller UBB

léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5821
Localisation : A Musard le lundi, à Musard le mardi, ... , à Musard le dimanche
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  dédé le Mer 21 Jan 2009 - 18:15

Alain a écrit:Le constat est terrible, est ce que l'on peut nous passer d'eux.... personne ne connait ce vendeur de lunette qui est fou dit on, comment il se nomme déjà Allo quoi le Loup quelque chose.....


Et le comble Alain c'est que le vendeur de lunettes risque bien de venir à Bordeaux , et même trés prochainement , ce que je ne souhaite pas ,
au stade Chaban Delmas pour rencontrer le Stade Toulousain avec l ' Aviron bayonnais !!!!!

dédé
J'aime l'Union beaucoup
J'aime l'Union beaucoup

Nombre de messages : 48
Localisation : 64500
Date d'inscription : 29/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  sudiste le Mer 21 Jan 2009 - 18:17

Le plus pathétique est que les politiques n'hésitent pas à se pavaner à la moindre occasion (dont ils sont d'ailleurs rarement les instigateurs)....cette volonté absolue d'être présents pour soigner le paraître qui prime sur l'action ...le tout pour au final nous lacher un laconique "No we can't" à contre courant de l'histoire Mad

Franchement autant économiser leurs voitures de fonction ce serait au moins un geste pour la Planète (que l'on dit "ronde" à tord ...encore cette propagande footbalistique !!!) et les contribuables ...puiqu'il n'y a pas d'argent !!!

Volonté de tirer la couverture à soi, de se faire mousser, n'avoir aucun sens du collectif voilà bien un esprit de footeux qui avec la tyrannie de ce sport s'insinue de plus en plus chez les "élites" locales redcard

sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 7792
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Bordeaux, le sport d'élite se délite

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:09


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum