AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

L'UBB à Lescure ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'UBB à Lescure ???

Message  patrick le Jeu 11 Juin 2009 - 17:11

Et bien voilà qu'on nous parle de l'Union à Lescure http://www.rugbyrama.fr/rugby/pro-d2/2008-2009/l%27union-a-chaban-delmas_sto1970835/flashnews.shtml

Si on arrive au 11 octobre avec un bon classement, pourquoi pas. Par contre si on est à la ramasse, Lescure pourrait surtout attirer les supporters Agenais (qui vont être chauds bouillants cette année) et on risque bien jouer à l'extérieur. Accompagnera t'on cette démarche d'une politique commerciale agressive permettant à Lescure de ne pas sonner vide ??? Pourquoi aussi ne pas condamner les virages pour condenser le public et faisons tout pour mettre au moins 15.000 personnes dans les tribunes présidentielle et de face. Pourquoi pas un mini-tournoi de petits en avant match pour attirer les familles ? Un couplage de billet avec un match des girondins. etc. A votre bon coeur pour les propositions Wink

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16257
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  lolo le Ven 26 Juin 2009 - 23:36

UBB

J'AI PRIS L'ABONNEMENT UBB COMME D'HABITUDE . ON JOUERA LE DIMANCHE 11 OCTOBRE 2009 A CHABAN-DELMAS CONTRE AGEN ET 3 AUTRES DIMANCHE POUR LES DERBYS (MONT DE MARSAN , DAX , LA ROCHELLE) . A CONFIRMER BIEN SUR. SOURCE ACCUEIL UBB . ON JOUERAIT NOTRE PREMIER MATCH A MUSARD LE 5 SEPTEMBRE 2009.
avatar
lolo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 785
Localisation : BEGLES et CASSY LANTON
Date d'inscription : 24/03/2008
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Mais c'est qu'ils insistent

Message  patrick le Mer 9 Sep 2009 - 8:41

http://www.sudouest.com/accueil/actualite/france/article/700398/mil/5079055.html

ÉQUIPEMENT SPORTIF. Dans moins d'une semaine, Bordeaux présentera sa candidature à l'Euro 2016 de football. Au centre du dossier : un nouveau stade, mais aussi le rayonnement sportif de la région
Les enjeux du grand stade bordelais

Indispensable pour les uns, trop coûteux dans un contexte de crise pour les autres, le dossier du grand stade de Bordeaux va, après celui du pont Bacalan-Bastide, mobiliser dans les prochaines semaines l'énergie des acteurs politiques de la Ville, du Département et de la Région. Car l'enjeu de ce projet, auquel est adossée la candidature de Bordeaux à l'organisation de l'Euro 2016, dépasse largement le cadre de l'agglomération et de ce seul événement.

Mardi prochain, Alain Juppé, maire de Bordeaux, enverra à la Fédération française de football (FFF) le dossier de présentation de la ville. Mercredi, une délégation conduite par Alain de Bouteiller, son secrétaire général, sera reçue par la commission des stades de la FFF pour un « rapport d'étape » sur l'avancée de ce projet, qui est toujours dans l'attente d'engagements fermes des collectivités et de l'État.

Après le retrait de Nantes lundi, 16 villes ou sites restent en lice : Nice, Marseille, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Rennes, Saint-Étienne, Lyon, Lille, Lens, Strasbourg, Nancy, Metz, Paris (parc des Princes), Saint-Denis (Stade de France) et le stade des Hauts-de-Seine. La FFF annoncera fin octobre ou début novembre le choix des « neuf villes titulaires » et des « trois remplaçantes ». Mais il est évident qu'entre le prestige de la ville, classée au Patrimoine de l'Unesco, sa position géographique et bien sûr l'aura des Girondins, champions de France en titre, Bordeaux possède tous les atouts pour intégrer cette première sélection. Ensuite, il faudra attendre le verdict de l'UEFA le 27 mai, sur le choix du pays organisateur.

1 Pourquoi un grand stade ?

Il existe un lien affectif fort entre les Bordelais et le stade Chaban-Delmas. Mais les conclusions de la commission dirigée par Philippe Séguin sur l'état des stades français condamnent la vieille arène inaugurée en 1924, même si la ville a beaucoup investi pour sa rénovation (12 millions d'euros pour la réfection du virage sud). Avec seulement 12 000 places couvertes sur 35 000, ses facilités d'accueil limitées, ses espaces de réception ina-daptés, elle constitue à terme un frein au maintien des Girondins au plus haut niveau.

Mais, surtout, l'absence d'un stade moderne risque de priver durablement toute une région de grandes manifestations musicales et sportives au profit de Toulouse. Il y a plus de dix ans que l'équipe de France de rugby n'est pas venue jouer à Bordeaux (1996). Au soir de la rencontre entre le Stade Toulousain et Clermont en mai, Pierre-Yves Revol, le président de la Ligue nationale de rugby, a ainsi annoncé que les demi-finales de championnat n'y seraient plus programmées.

2 Quel site et quel financement ?

C'est aujourd'hui que doit être précisément arrêté le site retenu pour la construction du stade. Le quartier choisi, c'est celui de Bordeaux-Lac, proche de la rocade. L'enceinte, de 45 000 places couvertes, mais sans toit rétractable ni pelouse amovible, devrait être construite à proximité du Palais des congrès et bénéficier ainsi d'un parking de 10 000 places, et être desservie par deux lignes de tramway. Sa date de livraison a été fixée au premier trimestre 2015.

Le coût de ce projet est évalué à 230 millions d'euros. Il serait conduit dans le cadre d'un partenariat public-privé (lire par ailleurs). Néanmoins, beaucoup de questions subsistent. À quelle hauteur les collectivités s'engageront-elles ? Quelle sera l'épaisseur de l'enveloppe accordée par l'État ? Bordeaux aura jusqu'à la mi-décembre pour finaliser son budget. De leur côté, les Girondins, qui ne paient que 300 000 euros par saison à la Ville pour l'utilisation de Chaban-Delmas, seraient prêts à élever leur participation à plus de 6 millions d'euros par année.

3 Que va devenir Chaban-Delmas ?

Un nouveau stade, c'est bien, mais que faire de l'existant ? Contrairement aux idées reçues, le stade Chaban-Delmas n'est pas classé.

À la direction des sports de la Ville, on assure que l'enceinte ne sera pas démolie, quoi qu'il arrive. Elle serait aux dimensions idéales pour accueillir un club de rugby, si l'Union Bordeaux-Bègles parvenait à revenir dans l'élite. En revanche, le stade annexe, lui, pourrait servir à un projet immobilier.


4 Et si la France échoue ?

Frédéric Thiriez, le président de la Ligue nationale de football, a récemment affirmé que la France était la « favorite à l'organisation de l'Euro 2016 ». Un avis que le directeur de la FFF, Jacques Lambert, a jugé un rien présomptueux. Sont en lice l'Italie, la Turquie et une candidature commune de la Suède et de la Norvège. Ulcérée par les retards pris dans la construction des stades par la Pologne et l'Ukraine, retenues pour 2012 aux dépens de l'Italie, l'UEFA a fixé un cahier des charges très contraignant. Si la France doit l'emporter, elle n'y parviendra qu'en présentant le meilleur dossier technique. Mais l'Italie peut bénéficier de l'effet mauvaise conscience des représentants des fédérations européennes.

Que se passera-t-il en cas d'échec ? Les porteurs du projet devront essayer de maintenir les énergies fédérées et surtout trouver un viatique pour pallier le retrait de l'État. Pour quel enjeu ? Le rayonnement sportif du Grand Sud-Ouest.
Auteur : Arnaud David
a.david@sudouest.com


Alors là, dans la configuration actuelle, au revoir le lien social et le caractère ouvert et convivial propre à Musard, bienvenu aux VIP et joueurs cloitrés dans leur quartier privé. J'imagine même pas ce que deviendrait ce stade si le rugby redescendait en ProD2. Enfin, quand après les promesses plus personne n'utilisera Lescure, on finira bien par le raser, et en plus avec l'accord de la très grande majorité si ça touche à son portefeuille Sad

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16257
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

l'effet papillon

Message  nico le Mer 9 Sep 2009 - 20:35

45 000 places couvertes, 230 millions d'euros, tout ça pour un club qui peine à remplir Lescure en saison régulière alors même qu'il est champion de France. Ca paraît très ambitieux. En tout cas, le projet n'est rentable que si les Girondins trustent les premières places, et encore.
Et si la Serbie matait la France ce soir? Et si Blanc devenait coach national? Et si les Girondins perdaient les pédales après avoir perdu leur tête? Et si ce projet était foireux, irréalisable pour une ville comme Bordeaux?

Et si on était pas si mal à Musard?

Allez, on fait péter les cahuètes et allez l'UBB... Yesss


Dernière édition par nico le Jeu 10 Sep 2009 - 13:20, édité 1 fois

_________________
Mon tragique à moi, c'est la vie quotidienne : la muflerie, la stupidité, le comportement de l'homme moyen, une sorte de méchanceté uniforme et institutionnelle.

Francis Blanche
avatar
nico
Admin
Admin

Nombre de messages : 1025
Localisation : Strasbourg Plage
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  léopold le Mer 9 Sep 2009 - 22:03

Celui qui heritera de Chaban héritera d'un boulet.
Les frais de maintenance et de fonctionnement,l'absence de possibilité de lui adjoindre tout ce qu'il est nécessaire autour de l'activité sportive,boutiques,hotellerie,pas de parking et...
Pour le Rugby trop grand et pas assez proche du terrain,pour le foot trop petit à terme.
Aprés Nico est fortiche,quel cheminement de pensées!!!!
Les bretons de Nantes ont renoncé,mais il ne manquera pas de grand politique chez nous qui ne veuille laisser sa trace, peu importe le coût.
avatar
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6140
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  sudiste le Mer 9 Sep 2009 - 23:20

Si Lescure est un boulet pour tout le monde je vois une solution : rasons-le pour y reconstruire un superbe stade de rugby de 20.000 places. Ca libererait de l'espace pour les parkings , boutiques, bordels et tout le tralala :clap
Pourquoi toujours se saigner pour les mêmes nantis du sport, qui brassent des millions ?

Quant à faire un programme immobilier ne serait-ce que sur le terrain annexe c'est minable. Combien y a-t-il de terrains dans Bordeaux intramuros pour les sports collectifs ?
avatar
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 8286
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Grand stade, suite ... et pas fin

Message  patrick le Sam 3 Oct 2009 - 13:29

http://www.sudouest.com/gironde/actualite/article/725533/mil/5188287.html

ÉQUIPEMENT. Jean-Louis Triaud, des politiques et un représentant de la fédération ont débattu du projet
Grand-messe pour grand stade à Bordeaux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Jean-Louis Triaud a expliqué aux élus de la CUB que les Girondins ne met traient pas deux fois 100 millions d'euros sur la table. (Photo Stéphane Lartigue)

Il a finalement eu lieu. Initialement programmé cet été, mais repoussé à la demande d'Alain Juppé, le séminaire consacré au grand stade s'est finalement tenu hier à la CUB. En guest star, Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux, une pléiade de consultants et représentants de la Ligue de football professionnel et bien sûr les élus communautaires pas fâchés de débattre pour la première fois d'un projet à 230 millions d'euros.

Alain Juppé, qui porte le projet depuis le départ, a livré un plaidoyer en faveur de l'équipement qui s'inscrit dans la perspective de l'Euro 2016. « Chaban n'est pas et ne sera pas le stade moderne dont Bordeaux a besoin. Il ne figurera pas dans la liste soumise par la fédération à l'UEFA. Mais nous n'allons pas faire un stade pour une compétition d'une semaine. »

Quelques pistes ont été évoquées pour la transformation de Chaban-Delmas : rugby, athlétisme et sports amateurs... Le grand stade de 40 000 places, s'il voit le jour, sortira de terre dans le secteur de Bordeaux-Lac à proximité du Parc des expositions. Trois sites sont pressentis dans un périmètre restreint (Labarde, La Jallère) et à deux pas des antennes sportives. Mais, explique Alain Juppé : « Le facteur déclenchant sera la participation de l'État. » Il table en effet sur 50 millions d'euros de ce côté-là. La décision sera prise début novembre. Car une question était sur toutes les lèvres : qui va payer ?

100 millions pour le club

Jean-Louis Triaud, président des Girondins, après avoir vanté le club, a mis carte sur table. En l'espèce 100 millions d'euros pour le grand stade. Une annonce assortie d'un avertissement aux élus : « Vous ne les prendrez pas deux fois. Nous profitons de ce projet (l'Euro 2016, NDLR) et pas d'un autre. À la collectivité d'en profiter. Il resterait donc entre 50 et 80 millions d'euros à partager entre les collectivités dans l'hypothèse d'une réponse positive de l'État aux attentes du maire de Bordeaux.

Un représentant de la fédération a présenté les attentes de l'UEFA ; l'ancien directeur du club de Lille a également dressé un portrait de l'économie du football ; les élus rongeaient leurs freins. Évidemment, ce sont les Verts qui ont ouvert l'offensive. Gérard Chausset, vice-président de la CUB d'abord : « Je ne suis pas convaincu de la nécessité d'un grand stade. Ce n'est pas le flacon qui fait l'ivresse. Et ce n'est pas un grand stade qui nous fera garder Gourcuff ou Laurent Blanc. » Et de demander à ce que preuves soient produites sur l'impossibilité de rénover le stade Chaban-Delmas. Pierre Hurmic lui a emboîté le pas estimant « qu'il existe encore des traders dans le monde sportif », visant l'UEFA. « De toute façon, il est évident que Bordeaux n'aura pas 50 millions de l'État. Un projet mort-né. »

Vincent Feltesse, président PS de la CUB, essaiera bien de calmer le jeu expliquant que « ce n'est pas une plénière, c'est un séminaire de travail ». Alain Juppé avait alors quitté l'assemblée. Max Guichard, pour le PCF, a pointé le manque d'informations sur le dossier. Et a demandé à ce que la puissance publique garde la main sur le dossier au vu de son investissement. La proposition n'a pas suscité de franche adhésion.

Au final, cette réunion était purement informative, les opposants au projet n'ont pas changé leur religion, de même que les partisans. Vincent Feltesse a conclu estimant que « 15 millions d'euros (de particpation de la CUB, NDLR) était un effort raisonnable pour un effort structurant ». Gérard Chausset, pour les Verts, se permettra de lui couper la parole expliquant que l'adaptation du tram au grand stade coûtera 20 millions d'euros. À défaut de voir le jour, le grand stade va encore animer les débats.


La vidéo : http://www.kewego.com/video/iLyROoafI8jN.html

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16257
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

SO du 20/10/09

Message  patrick le Mar 20 Oct 2009 - 9:14

http://www.sudouest.com/gironde/actualite/bordeaux/article/743262/mil/5254390.html

RÉNOVATION. Il faudra trois ans encore pour terminer la restauration des voûtes et éléments de béton
Stade Chaban : en travaux jusqu'en 2012

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les ouvriers sont suspendus sous les voûtes. (PHOTO FABIEN COTTEREAU)

Avec tout le tintamarre qui entoure l'annonce de l'éventuelle construction d'un nouveau grand stade, on en oublierait le pauvre stade Jacques Chaban Delmas.

Il n'est pourtant pas moribond ou encore à jeter à la casse. Il est toujours utilisé pour le foot et le rugby (une belle expérience ovale a été tentée récemment avec 20 000 spectateurs pour Union Bordeaux-Bègles-Agen), il continue aussi à être rénové. Et pas pour des broutilles ! 10 millions d'euros de travaux y sont en cours.

La faute à la carbonatation

Des travaux de sauvegarde, diront encore les mauvaises langues. Certes, le chantier est engagé pour effacer des rides sérieuses, mais on ne peut pas pour autant parler d'interventions urgentes pour éviter l'effondrement de l'ouvrage.

Le stade est tout simplement atteint par la carbonatation, une maladie qui touche malheureusement toutes les structures en béton exposées au dioxyde de carbone (lire ci-dessous).

La maladie dont souffre Chaban est ainsi exactement celle dont souffrent les pylônes du pont d'Aquitaine alors que les structures ne sont pas du même âge. Les voûtes de Chaban datent des années 30, les pieds du pont suspendu des années 60.

Quatre ans de travaux

Le traitement de telles structures engendre inévitablement des travaux longs et fastidieux. Encore plus, ce qui est le cas ici, lorsqu'on tient à ce que les lieux restent ouverts. Impossible de mettre en place des échafaudages classiques et permanents, impossible également de travailler en continu, les espaces devant être régulièrement libérés pour l'organisation des rencontres.

« Nous dépendons totalement du calendrier des rencontres. Certaines semaines, ils nous arrivent de travailler deux jours, d'autres trois et, avant de partir, nous devons effacer toutes les traces de notre passage pour que les spectateurs assistent au match dans les meilleures conditions », souligne Michel Carrero, chef d'équipe à Cofex Littoral, la société chargée de traiter le béton. Ajoutez à cela un nécessaire étalement des dépenses ! Bref, ces travaux qui, en d'autres lieux, auraient pu se réaliser en un an et demi à deux ans, vont devoir s'étaler sur quatre ans. Commencés cette année, ils se termineront fin 2012.

Avant... et après

L'absence d'échafaudages fixes oblige les ouvriers à travailler dans des conditions périlleuses. À bord de nacelles classiques, tout en haut de bras télescopiques ou perchés dans une sorte de téléphérique suspendu à deux rails collés aux voûtes.

Les travaux du virage sud sont terminés, ceux du virage nord sont en cours. Ce qui permet de juger l'avant et l'après. Avant, c'est triste à voir. « Le béton est vraiment malade, encore plus malade qu'on l'imaginait », note Michel Carrero, de Cofex, en montrant du doigt de véritables crevasses dans lesquelles ferrailles semblent complètement rouillées.

Pour soigner le mal, les employés décapent la surface poreuse (avec un nettoyeur à très haute pression), traitent les ferrailles avec un inhibiteur de corrosion, bouchent les trous, refont l'enduit (à base de résine) puis la peinture.

Le tout, bien sûr, une fois que l'étanchéité de la toiture (le dessus des voûtes) aura été totalement revue, l'affaire de la société Etandex.

Une fois le souffle de la restauration passée, le résultat est beau à voir. Le stade retrouve son éclat d'autrefois, avec son enveloppe béton gris-blanc, les rampes et autres barres de protection rouge.

Une surprise

L'ensemble ne devrait pas manquer d'allure... dans trois ans. « Le virage nord sera terminé cet automne. L'année prochaine, on attaque la tribune de face et aux alentours de la mi 2011, la tribune présidentielle ce qui fait que tout devrait être fini en 2012 », précise Frédéric Gil, directeur des sports à la ville de Bordeaux.

Sauf surprise... Car il y en a malheureusement toujours. « Notre plus grande surprise a été jusque-là de découvrir que les voûtes creuses étaient remplies de mâchefer », raconte Michel Carrero, « Ce qui aggravait le problème de corrosion. Infiltré d'eau, ce stock de mâchefer maintenait une humidité permanente. Nous avons fait des trous d'aération pour que l'eau s'évacue ce qui permettra au béton de mieux sécher et de mieux résister dans l'avenir ».

Est-ce à dire 6O ans de plus ?
Un stade, oui... Deux stades ?

10 millions d'euros pour une simple rénovation et remise en peinture : cette vague de travaux démontre l'ampleur des dépenses d'entretien d'un stade.

Et ce, qu'il soit ancien ou nouveau, les ouvrages devant être continuellement maintenus en état et très régulièrement remis aux normes. Ce qui signifie que même le futur grand stade de Bordeaux (aussi beau soit-il lorsqu'il ouvrira ses portes) engendrera des frais au fil des années.

Ce qui soulève une question, que l'on zappe peut-être un peu trop rapidement en ce moment : la Ville de Bordeaux sera-t-elle capable de faire face à l'entretien de deux stades dans l'avenir ? Surtout si elle se retrouve seule à payer.

C'est le cas à 85 % pour le chantier engagé actuellement à Chaban. Sur les 10 millions de travaux engagés, la ville devra apporter au total 8, 5 millions d'euros. La région Aquitaine a été l'unique collectivité à accepter de participer aux travaux pour un montant de 1,5 million d'euros. La Cub et le Conseil général n'ont pas répondu.

Il ne suffit donc pas que les collectivités, qui militent pour un grand stade, s'engagent pour sa construction, il semble tout aussi indispensables qu'elles prennent des engagements - dès maintenant ! - Pour financer son entretien. Sinon...

J.-P.V
Victime de la maladie du béton

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(photo Fabien cottereau)

Le stade est victime de la carbonatation du béton. La carbonatation est due à la pénétration dans le béton, milieu poreux, du dioxyde de carbone contenu dans l'air. Ce qui fait que l'enveloppe de béton devient très poreuse et l'eau finit par atteindre les ferrailles. Sous l'effet de la corrosion, ces dernières gonflent, font éclater le béton d'enrobage, provoquent des chutes de matériaux et finissent par mettre la structure en péril. Ce qui se passe à Chaban et il n'y a pas besoin de loupe pour juger les dégâts.
Auteur : JEAN-paul vigneaud
jp.vigneaud@sudouest.com


Ca sent le sapin pour notre vieux Lescure ...

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16257
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  bordelais le Mar 20 Oct 2009 - 18:02

de toute facon c'est a mon avis plié depuis longtemps:
au prix du mettre carre en ville on va voir pousser des tres belles residence "Lescure" ou autre

comme a St Germaine d'ailleurs

sa craind sa craind
avatar
bordelais
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1471
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 24/03/2008
Humeur : "no scrum, no win"

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  Damier-Muzard le Mar 20 Oct 2009 - 20:12

Joueur de pelote basque à Lescure depuis le début des années 70 (pala gomme place libre), notre vieux fronton municipal est fermé à toutes activités sportives depuis 2 mois pour être complétement rénové.
Le petit et le grand fronton, séparés de 100 mètres et offrant la possibilité de jouer au rebot, sont terminés ainsi que les tribunes (interdites et fermées depuis 1 quinzaine d'années à cause de chutes fréquentes de blocs de ciment). Il reste à ce jour la cancha (le sol) et le traçage des lignes à faire.
:clap: :clap: :clap:
Vu les travaux qui sont exécutés sur la structure du stade de foot et le prix de revient de l'ensemble de ces travaux de rénovation, mon petit doigt me dit, que la décision d'un grand stade à Bordeaux (soit 10.000 places de plus qu'à Lescure !!!) pourrait fort bien ressembler à la décision de la ville de Nantes.
scratch scratch scratch scratch
Sans oublier que le prix d'un nouveau stade (à construire rapidement) viendrais se greffer à la rénovation totale de l'ancien !malades mais les décisions des politiques voulant laisser une trace de leur passage...:censure:


Malgré leur titre de champion de France, les Girondins ne font le plein que 2 ou 3 fois par an !!! Allo quoi

Je ne crois pas qu'il soit judicieux de déplacer le rugby et les supporters de Musard à Lescure...
5.000 personnes à :musard: a plus de gueule que 8 ou 10.000 à Bordeaux (parking, bodega, :tambour: ambiance, esprit, convivialité, proximité avec les joueurs, académie, les peupliers, le Damier, le mur à gauche, etc... etc...etc...) :musard: allezubb

Je ne voudrais pas avoir un discours négatif, mais je pense qu'il existe des priorités beaucoup plus importantes que la construction d'un stade au Lac ou ailleurs...(pour les Girondins-football) sans parler des împots que les bordelais (les girondins, les aquitains ???) ne manqueront pas de payer.[i]

Damier-Muzard
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 718
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  sudiste le Mar 20 Oct 2009 - 23:04

Des rugbymens, des chasseurs, des pelotaris, sans doute quelques aficionados.....y'a quand même des gens bien sur ce forum :clap:
avatar
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 8286
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  Damier-Muzard le Mer 21 Oct 2009 - 3:33

Eh, oui. Je suis sur que le rugby, la pelote (basque) et la tauromachie sont des éléments indissociables de notre culture aquitaine (pour ne pas dire gascone) au même titre que la garbure, le vin, l'entrecôte, le magret, les pruneaux (mdr... mauvais souvenir :censure: :censure: :censure: ).
Et samedi, tous et toutes dans un Musard plein à craquer pour applaudir les premiers 5 points d'une première grande victoire.

:clap: :clap: :clap: :clap:

Jusqu'à preuve du contraire nous sommes toujours invaincus sur notre stade :clap: :clap: :clap: :clap:
:musard:

:U-NION:


:flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2:

essai essai essai essai essai

allezubb allezubb allezubb :clap: :clap: :clap: :clap:

Damier-Muzard
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 718
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 09/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  nico le Mer 11 Nov 2009 - 16:58

Euro 2016: Les 12 villes françaises connues

Ce mercredi, une conférence de presse s'est tenue au siège de la Fédération française de football. Jean-Pierre Escalettes, président de la FFF, accompagné de Frédéric Thiriez, président de la Ligue de Football Professionnel et Jacques Lambert, Directeur général de la FFF, ont dévoilé le nom des 12 villes retenues pour la candidature de la France à l'Euro 2016. Les dossiers de Montpellier et de Metz ont été les deux derniers écartés. La France devra remettre son dossier de candidature avant le 15 février. Pour rappel, le Comité exécutif de l'UEFA annoncera le nom du pays hôte le vendredi 28 mai. La liste des 12: Bordeaux, Lens, Lille, Lyon, Marseille, Nancy, Nice, Paris, Saint-Denis, Saint-Etienne, Strasbourg et Toulouse.

Sports.fr

_________________
Mon tragique à moi, c'est la vie quotidienne : la muflerie, la stupidité, le comportement de l'homme moyen, une sorte de méchanceté uniforme et institutionnelle.

Francis Blanche
avatar
nico
Admin
Admin

Nombre de messages : 1025
Localisation : Strasbourg Plage
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  nico le Mer 11 Nov 2009 - 17:00

http://nouveaustadebordeaux.jimdo.com/

_________________
Mon tragique à moi, c'est la vie quotidienne : la muflerie, la stupidité, le comportement de l'homme moyen, une sorte de méchanceté uniforme et institutionnelle.

Francis Blanche
avatar
nico
Admin
Admin

Nombre de messages : 1025
Localisation : Strasbourg Plage
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'UBB à Lescure ???

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum