AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

L. Marti à Objectif Aquitaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L. Marti à Objectif Aquitaine

Message  lolo le Jeu 12 Nov 2009 - 18:29

SPORT ET ECONOMIE | Laurent Marti et le rugby au menu du petit déjeuner d’Objectif Aquitaine
http://www.bordeauxactu.com/SPORT-ET-ECONOMIE-Laurent-Marti-et.html
On pourrait définir Laurent Marti comme un optimiste réaliste avec un côté self-made man sympathique et généreux au visage juvénile illuminé par un grand sourire. Il s’est soumis avec gentillesse et sans langue de bois aux questions croisées d’Alain Ribet et de Pascal Rabiller lors de ce petit déjeuner, devant un parterre de chefs d’entreprises, partenaires ou non, et de journalistes.
L’itinéraire de Laurent Marti

Enfant de Bergerac, il taquine dans sa jeunesse le ballon rond, mais quand son père devient président de l’USB (Union Sportive Bergeracoise), il se met à caresser la " gonfle ".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laurent Marti Président de l’UBB et Gérad Piffeteau du Midi Olympique
Photo Bordeaux Actu - Bernard Lamarque

Peut-on dire que le terme " d’Union " va le poursuivre jusqu’à Bordeaux ? Sur ses qualités de joueur, il se retrouve au Stade Toulousain pour jouer en junior Reichel, puis il revient à Bergerac.
Après de courtes mais fructueuses études, il se lance dans la vente de briquets publicitaires. Tout de suite, il élargit son champ d’action en montant un atelier de sérigraphie à Lamonzie-Saint-Martin (Dordogne). Ce qui va le conduire à créer à Toulouse " Top Tex ", dont le métier consiste à importer et stocker toutes les plus grandes marques destinées au marché du textile publicitaire. Ensuite, il va créer des dépôts à Bordeaux, Nantes, Marseille et Strasbourg.
Cette activité va le conduire à créer sa propre marque de polo de rugby qu’il fait fabriquer à l’île Maurice pour des raisons de qualité. " Kariban " est né, son développement continue avec une extension prévue à Barcelone et un dépôt à Los Angeles en Février 2010.
La rencontre avec le rugby bordelo-béglais

Laurent Marti déroule ensuite bien clairement tout le fil de sa vie de patron du rugby à Bordeaux, il n’y a plus qu’à le laisser parler : " C’est par Patrick Laporte, entraineur et publicitaire, et Pascal Geneste avec qui je suis associé dans Pro-Act, que je suis rapproché du rugby bordelais. La première fois que j’ai été sollicité, j’ai trouvé que le projet manquait de lisibilité et que ce n’était pas complètement prêt, donc je n’ai pas donné suite, mais le projet était intéressant et j’ai gardé le contact".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laurent Marti sous le feu croisé des questions de Pascal Rabillet et d’Alain Ribet
Photo Bordeaux Actu - Bernard Lamarque

" L’année suivante je suis venu, mais quand j’arrive il faut tout reprendre, les finances sont saines et le problème du lieu de jeu est réglé à savoir : Bègles, mais il a fallu régler le problème du nom. Bien sur l’ombre des frères Moga plane sur le rugby bordelo-béglais, mais il faut leur rendre hommage pour tout ce qu’ils ont fait pour le rugby. De même, il faut rendre hommage au Stade Bordelais, mais il faut construire quelque chose de nouveau. J’ai eu un discours offensif dès le départ, mais ma nature est d’être à la fois ambitieux et optimiste. Donc, il fallait un projet et j’avoue que l’objectif de rejoindre le Top 14 en 3 ans était trop ambitieux. La montée en Top 14 reste l’objectif car Bordeaux mérite une équipe évoluant au plus haut niveau. Avec le recul, je me demande comment on n’est pas descendu, il y a 3 ans... Les joueurs ont trouvé l’énergie nécessaire pour gagner les derniers matchs qui ont permis le maintient, ce qui témoigne bien de la naissance d’un état d’esprit. "
La situation actuelle

" Pour l’instant, on est le dixième budget de la Pro D2 avec 4,3 millions d’euros, mais je pensais que notre budget augmenterait plus vite. Les partenaires privés représentent 1,3 millions d’euros et la LNF, 750 000 €.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laurent Marti lors de la manifestation du match UBB Colomiers
Photo Bordeaux Actu - Bernard Lamarque

"La part des collectivités locales n’est pas au niveau de ce que l’on pouvait espérer entre la mairie de Bordeaux, qui fait un effort, le Conseil régional d’Aquitaine et le Conseil général de la Gironde. Il y a la suppression du DIC (droit à l’image collective) : ça va quand même nous obliger à trouver 50 000 € supplémentaires, et il est regrettable que quelques députés qui ne comprennent rien au sport viennent se mêler de ces choses là ! Au départ, c’était prévu jusqu’en 2012 et c’était une mesure un peu démagogique, destinée au football ou les salaires sont trente fois plus élevés qu’au rugby. Le plus gros salaire à l’UBB est de 6 000 € par mois, et le plus petit, 2 000 €. La mairie de Bègles met à disposition gratuitement les installations du stade et les annexes. Bernard Magrez a tenu ses engagements pour la salle de musculation mais il reste en souffrance suite à l’expérience Rafik Khalifa. La PME UBB, c’est 40 salariés tout compris, mais c’est plus difficile à diriger qu’une entreprise car il y a une plus grande variété de groupes d’interlocuteurs ".
Les perspectives

" Dans l’immédiat, sur les 6 matchs à venir 4 auront lieu à domicile, et sur cette série, si le club arrivait à aligner 5 victoires, se serait parfait. L’arrivée de Marc Delpoux comme manager était nécessaire car nous avons l’équipe la plus jeune de PRO D2 et il est là pour donner la main à Philippe Garcia et Vincent Etcheto".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Laurent Marti à Chaban Delmas pour le match UBB Agen
Photo Bordeaux Actu - Bernard Lamarque

"Il fallait apporter une expérience car il nous faut décoller en terme sportif ainsi qu’en terme budgétaire, car j’ai mis pas mal d’argent de ma poche mais ce n’est pas le moment d’arrêter. Aussi bien le Stade Bordelais que le CABBG sont très tournés vers les jeunes ce qui permet de détecter des talents ". L’exemple de Benjamin Fall est une preuve en la matière." Ainsi cette année, 4 contrats espoir ont été signés ce qui représente 60 000 €, mais les joueurs sont " verrouillés " ". Laurent Marti participe activement au choix des joueurs." L’équipe est en progrès mais le niveau monte chaque année. Le passage en Top 14 permet d’obtenir des partenaires nationaux qui font défaut en PRO D2 et cela devient un véritable moteur économique. Bordeaux pour les joueurs présente une forte attractivité, mais pour le public, celui-ci se disperse en multiples activités, le match contre Agen avec plus de 20 000 spectateurs a démontré que si on offre une affiche, il y a un public dans cette terre de rugby. " Il pense que pour l’image de la ville la construction d’un grand stade est indispensable et il n’est pas le seul à le penser parmi l’assistance.

Répondant à cinq questions de l’assistance Laurent Marti précise :
" Si j’ai le budget j’achète cinq bons joueurs pas trop chers "
" Les émotions c’est dans le sport et non dans le bisness "
" Si on est en Top 14, on peut jouer à Chaban tout de suite "
" Pour avoir un sponsor national, il faut de la solidarité autour et dans le club "
" Volonté de devenir le club de l’agglomération et pourquoi pas Bordeaux Rugby Gironde "
avatar
lolo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 776
Localisation : BEGLES et CASSY LANTON
Date d'inscription : 24/03/2008
Age : 37

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L. Marti à Objectif Aquitaine

Message  patrick le Jeu 12 Nov 2009 - 18:45

Merci lolo.

Il me rassure un peu le "petit" Laurent, il semble avoir repris un peu du poil de la bête Very Happy

" Si on est en Top 14, on peut jouer à Chaban tout de suite "
" Volonté de devenir le club de l’agglomération et pourquoi pas Bordeaux Rugby Gironde "

Si vraiment ce sont les seuls moyens pour attirer les investisseurs, pffff, pourquoi pas ...
On peut pas dire qu'il n'est pas de bonne volonté.
Par contre, va falloir refiler Musard aux Girondins rire

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 15862
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum