AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Nans Ducuing
par densnewzealand Aujourd'hui à 18:16

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par Scalp Aujourd'hui à 17:49

» Top 14 - 22ème journée : UBB / MHR
par densnewzealand Aujourd'hui à 17:31

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par tire-bouchon Aujourd'hui à 17:24

» Pro D2 : Autres matchs
par densnewzealand Aujourd'hui à 17:23

» Musique !!!
par Scalp Aujourd'hui à 17:08

» Simon Desaubies
par Dr. Gregory Bouse Aujourd'hui à 16:25

» espoirs 2020/2021
par Scalp Aujourd'hui à 10:03

» XV de France féminin
par Scalp Aujourd'hui à 9:58

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Aujourd'hui à 9:57

» Top14 : autres matchs
par léopold Aujourd'hui à 9:55

» Mafia Cassoulet
par Switch Aujourd'hui à 9:51

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Sam 17 Avr 2021 - 10:51

» Top 14 - 21ème journée : SUA / UBB
par Scalp Sam 17 Avr 2021 - 10:45

» Focus sur L. Marti dans le Midol
par le radis Jeu 15 Avr 2021 - 18:09

» Coupe d'Europe - 1/2 de finale : Toulouse / UBB
par Scalp Jeu 15 Avr 2021 - 14:34

» Coupe d'Europe - 1/4 de finale : UBB / Racing
par Scalp Mer 14 Avr 2021 - 15:22

» Coupe d'Europe 2020-2021
par léopold Mer 14 Avr 2021 - 13:13

» Vous avez dit JIFF?
par Scalp Mar 13 Avr 2021 - 20:48

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Mar 13 Avr 2021 - 20:43

» Ovalie régionale
par Dr. Gregory Bouse Mar 13 Avr 2021 - 20:23

» Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste
par Switch Mar 13 Avr 2021 - 16:15

» Election LNR 2021
par Switch Mar 13 Avr 2021 - 11:41

» Infirmerie 2020-2021
par Vévé64 Lun 12 Avr 2021 - 11:09

» Forum | questions techniques
par Dr. Gregory Bouse Dim 11 Avr 2021 - 15:55

» Coupe du Monde 2023 en France
par Dr. Gregory Bouse Sam 10 Avr 2021 - 19:11

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par le radis Ven 9 Avr 2021 - 22:40

» Coupe d'Europe - 8ème de finale : UBB / Bristol
par Scalp Jeu 8 Avr 2021 - 17:02

» Romain Buros
par marchal Mer 7 Avr 2021 - 22:24

» Geoffrey Cros
par Scalp Mer 7 Avr 2021 - 18:30

Le Deal du moment : -25%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
135 €

Rugby et démence sénile

Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Re: Rugby et démence sénile

Message  Switch Mer 9 Déc 2020 - 15:41

Le soucis c'est que ce qu'on a gagné d'un côté on l'a perdu de l'autre.

Oui, on a mis en place de mesures, des règles et des protocles pour diminuer les situations dangereuses. La zone de plaquage, le durcissement de l'arbitrage, les protocole commotion, les mise au repos forcée...etc.
Mais à l'inverse, les joueurs sont plus rapides, plus costauds, plus denses et plus explosifs qu'avant. Les impacts sont donc logiquement plus forts. Je n'ai pas connu cette époque mais je ne pense pas qu'on voyait beaucoup d'ailiers de 100 ou 110 kg (capables en plus d'approcher les 11s aux 100m) dans les années 50, 70 ou 90. De la même manière, les piliers de ces temps-là, pour la plupart, ne semblaient pas vraiment descendre comme certains piliers pros modernes sous les 15% voire 10% de masse grasse (plutôt les 30 ou 35%) Rolling Eyes Les joueurs, pour l'immense majorité, ne s'entraînaient pas 5 jours par semaine, soulevant de la fonte en plus de travailler l'explosivité, la vitesse et l'impact.

Bref, je pense qu'il faut en faire encore plus, notamment pour inciter le rugby à redevenir ce qu'il était initialement : un jeu d'évitement. On s'éloigne depuis quelques années du jeu de percussion, mais il reste quand même très présent.
Pourquoi ne pas imposer aux pros, comme on le fait chez les amateurs, un abaissement de la ligne de plaquage au niveau des hanches ? Cela favoriserait le jeu débout. Dans les rucks, on pourrait peut-être revoir la règle actuelle pour favoriser cette fois-ci les défenses et éviter ainsi d'encourager le conteste qui amène souvent des situations dangereuses (comme le déblayage à l'épaule dans la tête ou la nuque). Cela pourrait aussi éviter de voir se mettre en place ces parties de ping-pong entre arrière par peur de se faire pénaliser dans un ruck en relançant.
Pour fluidifier le jeu, on pourrait remplacer aussi les pénalités systématiques en mêlée par des coups-francs. Cela éviterait aussi d'inciter les packs et notamment les piliers à enchaîner les mêlées pour récupérer 3 pts ou une pénaltouche, les mêlées présentant aussi des risques significatifs de blessures.

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6255
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Re: Rugby et démence sénile

Message  Roberto Miopalmo Mer 9 Déc 2020 - 13:56

L’action dont tu parles, c’est l’énorme Cathédrale de Carboneau sur l’ailier anglais. Mais je pense malgré tout que le rugby actuel est dangereux. La phase défensive de l’equipe De France sur sa ligne en fin de première mi-temps est symbolique de cet engagement où les risque de choc tête contre tête est super élevés. Et ne parlons pas des phases de rucks où un joueur gratteur vient se faire dequaniller à coup d’épaule! Les joueurs sont maintenant tous plus ou moins lourds, ils sont denses ( peu de masses graisseuses) et sont tous plus rapides qu’il y a 20 ans. Une mauvaise position de la tête au moment du placage et c’est l’extinction des feux. Exemple Seuteni qui s’assomme sur le petit 10 de Montepellier qui n’est pas si gaillard que ça. Je ne vois pas de solution. Je ne sais quelle adaptation des règles permettrait moins d’en chocs frontaux.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 804
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Re: Rugby et démence sénile

Message  Big'Ben Mer 9 Déc 2020 - 13:08

Je pense que malheureusement pour certains cas il est déjà beaucoup trop tard, on a l'exemple ici, je revois une vidéo de Guy Noves qui était encore entraîneur à Toulouse, qui disait à un joueur qui tenait à peine debout et plein de sang sur la tronche que ce n'était rien et qu'il devait être prêt à rentrer dans les 10 minutes...
Bref, le rugby d'aujourd'hui a bien changé, les bonnes mesures ont été prises à mon sens, la jeune génération aura un peu plus de chance à ce sujet, le nombre de commotions a augmenté de manière exponentielle, mais pourquoi aussi ? Parce-que on les comptabilise beaucoup plus, aujourd'hui, un joueur à peine sonné des médecins neutres le mettent tout de suite en "protocole commotion", ce genre d'article, nous en voyons parce-que c'est un sujet sensible aujourd'hui et qu'il faut "choquer" le lecteur.

Je pense que ce genre de cas, pour la génération d'après 2000, sera beaucoup plus rare, forcément les impacts tête contre tête ou même pendant un plaquage, ça arrivera toujours, mais pour certains c'était surtout des plaquages volontairement méchant, fait pour détruire le joueur et lui dire de ne plus passer par là, j'ai en tête un plaquages de deux ou trois français sur un anglais dans le début des années 2000 ou 2010 même je sais plus, une vidéo très connues, l'anglais il n'a plus le ballon et il se fait retourner tête la première sur le sol, il est balancé personne ne le retient... bref... une action qu'on ne voit plus et si jamais ça se faisait ce serait de suite un carton rouge.

Je pense qu'on en fait beaucoup, beaucoup trop même, il faut en parler, c'est pas ce que je dis, mais il faut aussi rassurer et parler des améliorations et surtout la prise en charge médical des joueurs qui est quasi-instantanée sur le bord des terrains et même dans les hôpitaux. Quand je pense à ce pauvre Marco Tauleigne qui a enchaîné les commotions qui l'ont éloigné des terrains pendant 1 an, peu de joueurs sont réellement dans son cas. Il ne faut pas minimiser mais il ne faut pas non plus dramatiser pour les joueurs qui jouent à l'heure actuelle. Malheureusement pour ceux sont à la retraite et qui n'ont jamais vraiment eu de prise en charge correct, le mal est déjà fait.
Big'Ben
Big'Ben
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1583
Localisation : Angoulême
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Re: Rugby et démence sénile

Message  Switch Mer 9 Déc 2020 - 12:23

Problème déjà bien connu en foot US, et même à une échelle encore plus dramatique.

La NFL essaie aussi de changer les comportements et de réduire les risques en modifiant les règles. Les chocs tête contre tête sont désormais interdits, de même que les plaquages au-dessus de la ligne d'épaule ou les plaquages tout court sur les quarterbacks dans leur "poche offensive" (formée par leurs linemen) une fois que la balle a quitté leur main (évitant ainsi pour un joueur de 80kg de prendre systématiquement un joueur défensif de 140 ou 150 kg sur le râble).

Aux USA, ce ne sont même plus des démences mais des suicides qui sont le lot des anciens joueurs, notamment de ligne (les joueurs de 130 à 160 kg qui forment les 1ère lignes offensives et défensives), qui passent 60 minutes par match à se rentrer dedans sur chaque action de jeu. De mémoire on parlait de 100 ou 200 chocs (de tous types mais principalement à la tête et au torse) par match, soit 1.500 à 3.000 par saison et donc 15.000 à 30.000 sur une carrière standard de 10 ans. Leurs cerveaux deviennent de vrais éponges ou de la bouillie pleine de tâches (sur les IRM), qui apportent démences, déprimes, accès de violence, tremblements et trous de mémoire qui conduisent parfois au suicide. Un phénomène longtemps tabou qui a été révélé au grand public dans les années 2010, notamment en 2015 avec le film "Seul contre tous" inspiré d'une histoire vraie, avec Will Smith dans le rôle du neurochirurgien Bennet Omalu qui a lancé le débat publiquement dans les années 2000 suite aux résultats très inquiétants de ses recherches. Je vous invite à le voir, si ce sujet vous intéresse. On y voit le tabou du sujet, les tentatives d'étouffer les quelques voix qui s'élevaient et la prise de conscience lente de toute l'industrie, équipementiers et clubs en tête.

Je pense que le parallèle avec le rugby est tout à fait pertinent, et j'espère que ce n'est pas ce qui nous attend car c'est dramatique et ca fait froid dans le dos pale On peut penser que le taureau a été pris par les cornes depuis quelques années avec les mesures successives sur les plaquages, les règles de jeu et les protocoles de sécurité, mais il est clair qu'il faut encore travailler dessus pour s'éviter un scénario à l'américaine Rolling Eyes

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6255
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Rugby et démence sénile

Message  krahknardz Mer 9 Déc 2020 - 9:40

Un article plus que choquant...

https://www.theguardian.com/sport/2020/dec/08/rugby-union-dark-news-dementia-presents-sport-with-reality-dared-not-face

C'est potentiellement la mort du rugby professionnel si rien n'est vraiment fait pour prendre le problème à bras le corps. Et ce n'est pas avec les parties de ping-pong chiantes qu'on voit actuellemeny qu'on va motiver les parents à inscrire leurs enfants dans les écoles de rugby, encore moins si ensuite il s'avère que cela fera exploser leur probabilité de développer une démence sénile si jamais ils deviennent pros....
krahknardz
krahknardz
Team
Team

Nombre de messages : 5016
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et démence  sénile  Empty Re: Rugby et démence sénile

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum