AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» espoirs 2021-2022
par Dr. Gregory Bouse Aujourd'hui à 22:30

» Top 14 - 11eme journée : Racing / UBB
par Dr. Gregory Bouse Aujourd'hui à 22:21

» Point Infirmerie
par marchal Aujourd'hui à 21:58

» Top 14 - 12eme journée : UBB / ST
par Dr. Gregory Bouse Aujourd'hui à 21:45

» Champions Cup
par patrick Aujourd'hui à 18:49

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Aujourd'hui à 18:45

» Rugby et Coronavirus
par patrick Aujourd'hui à 18:44

» Tournoi des 6 Nations 2022
par tire-bouchon Aujourd'hui à 17:59

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par nadoloubb Aujourd'hui à 16:07

» Top 14 - 13eme journée : RCT / UBB
par Scalp Aujourd'hui à 13:47

» Récapitulatif des arrivées/Départs/Prolongations/Sous contrat pour 2022-2023
par patrick Aujourd'hui à 11:41

» Mahamadou Diaby
par Scalp Aujourd'hui à 10:50

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par sudiste Hier à 18:54

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Hier à 16:25

» Santiago Cordero
par Scalp Hier à 14:02

» Top14 : autres matchs
par nadoloubb Dim 28 Nov 2021 - 20:19

» Bourse des places des matchs de l'UBB
par Léabdx Dim 28 Nov 2021 - 15:39

» Le GRAND STADE (Matmut Atlantique) et nous
par tire-bouchon Dim 28 Nov 2021 - 13:27

» Christophe Urios
par Scalp Dim 28 Nov 2021 - 12:17

» Béret brodé avec logo UBB Fanes
par patrick Sam 27 Nov 2021 - 18:53

» Pro D2 : Autres matchs
par nadoloubb Ven 26 Nov 2021 - 22:31

» Musique !!!
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 20:28

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par flavio33 Ven 26 Nov 2021 - 20:27

» XV de France (partie en cours)
par densnewzealand Ven 26 Nov 2021 - 17:15

» Equipes de France Jeunes
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 16:37

» Matthieu Jalibert
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 14:04

» Voilà pourquoi les Blacks sont les meilleurs...
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 11:22

» Champions Cup 2021-2022
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 11:19

» ARL - Top UBB
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 11:02

» Coté entraîneurs...
par Scalp Ven 26 Nov 2021 - 10:21

Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

Le XV de France (partie 3)

+24
latine
nadoloubb
flavio33
Vince33
gael33
densnewzealand
DODO974
willoush
Auré33
kaze33
tire-bouchon
Roberto Miopalmo
Big'Ben
SympathyForTheDevil
krahknardz
Dr. Gregory Bouse
patrick
sudiste
léopold
le radis
marchal
Scalp
Switch
grospaquet31
28 participants

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  grospaquet31 Mar 9 Mar 2021 - 13:16

MrScots a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
MrScots a écrit:
Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

Je suis d'accord. Je trouve Jalibert un poil meilleur qu'N'Tamack, mais il est plus judicieux de mettre une charnière Dupont-N'Tamack d'abord pour des raisons d'affinités comme tu dis, mais aussi parce qu'avoir Dupont et Jalibert dans la même équipe ça fait deux chefs d'orchestre spectaculaires qui n'ont pas le profil de gestionnaire d'N'Tamack. Il faut une complémentarité, et cette complémentarité on la trouve avec une charnière Dupont-N'Tamack. Après là je réponds à une question de long terme. Sur le court terme, càd pour le match contre l'Angleterre, je trouve que ça ne serait pas un mauvais choix de titulariser Jalibert. N'Tamack n'a pas fait un bon match contre Brive et revient de blessure.

Il n'y a rien de judicieux à faire jouer, contre une des meilleures nations mondiales, un revenant dont le contenu a été plus que médiocre lors de son retour; indépendamment de son niveau actuel, très moyen, il faudrait tout simplement lui laisser le temps se remettre dans le rythme...

Faire jouer immédiatement après blessure un "indispensable à l'équipe", c'est bon en Fed2...pas en équipe nationale.

La complémentarité en EDR, sous prétexte qu'ils jouent ensemble en club, c'est du vent: ok, ils se trouvent sûrement plus facilement sur des sorties de camp  ou autres, mais les systèmes de jeu ne sont pas les mêmes au ST et en EDR...

A moins que Galthié ne l'avait anticipé, seul Dupont a décidé contre les Irlandais de prendre tout le jeu au pied à son compte (offensif, de pression et d'occupation). C'est bien pour ça aussi qu'il a été moyennasse sur ses choix de jeu et sa distribution...

Si on ne devait associer que des charnières de club, on n'aurait pas le cul sorti des ronces. Jalibert est le meilleur en ce moment et il a été très efficace lors des ses 5 derniers matches en bleu: pour moi,  c'est le titulaire pour le Tournoi.

Comme je l'avais dit dès l'annonce de l'équipe UBB contre Pau, avec le déplacement de Matthieu en 15, on ouvrait la boîte de Pandore...

C’est bien ce que j’ai dit : il est préférable que Jalibert soit titularisé contre l’Angleterre puisqu’N’Tamack n’a pas fait un bon match contre Brive et revient de blessure. C’est sur le long terme qu’il est plus justifié le fait de titulariser une charnière Dupont-N’Tamack du fait de leurs affinités.

Non pas pour moi.
Le meilleur joue.
Sinon, tu flingues les joueurs si tu sais que quelque soit les performances que tu peux faire, meme meilleures que ton concurrent, tu ne seras que le n°2 au nom d’une affinité entre 2 joueurs de meme club.

Si Dupont est intelligent il jouera de la meme maniere, quelque soit le 10. J’attends de voir ca.
J’ai jamais vu un 10 toucher aussi peu de ballon. Je me ferais une idee si ca vient de Dupont ou du systeme de jeu (merdique) de Galthie

grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6040
Date d'inscription : 31/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  latine Mar 9 Mar 2021 - 13:38

Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

En même temps c’est pas la cour de l’école maternelle avec les « je veux jouer avec mon pote, et na ! »😉
latine
latine
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2301
Localisation : A proximité de Chaban !
Date d'inscription : 24/03/2014

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mar 9 Mar 2021 - 14:07

latine a écrit:
Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

En même temps c’est pas la cour de l’école maternelle avec les « je veux jouer avec mon pote, et na ! »😉

C'est un peu malheureux que ce soit le principal argument en faveur d'Ntamack, sur tout les autres aspects, il n'est pas supérieur à Jalibert, c'est globalement plutôt le contraire. Mais dans le Rugby comme dans tous les domaines, c'est une histoire d'Hommes, et on doit composer avec leurs Égos.

Mine de rien, même si Dupont est assez discret, peu presque paraitre humble et timide, dans les faits, c'est lui qui tient la baguette de l'EDF et de son jeu. Galthié n'a aucun intérêt à être en désaccord, ou dans un rapport de force avec la star de l'équipe de France. Il faudrait que Jalibert soit d'un niveau nettement supérieur, que l'évidence soit trop forte, on n'en est pas encore là, même si chaque match que fait Jalibert en 10, confirme son énorme talent.

Dupont-Ntamack sera de toute façon une très bonne charnière, qui convient même légèrement mieux au système Galthié. Mais on peut rêver, si le plan de jeu des bleus était plus porté sur l'offensive, Dupont-Jalibert serait potentiellement ce qu'on pourrait faire de mieux au monde, le retour du French flair passera sûrement derrière le pragmatisme comptable de Galthié. Je ne lui jette pas la pierre, il ne veut pas prendre trop de risques, l'EDF a d'abord besoin de résultat, je le jugerais après la coupe du monde, on verra si ses choix seront les bons, d'ici là beaucoup de paramètres peuvent encore changer...



_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  SympathyForTheDevil Mar 9 Mar 2021 - 14:08

Scalp a écrit:
latine a écrit:
Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

En même temps c’est pas la cour de l’école maternelle avec les « je veux jouer avec mon pote, et na ! »😉

C'est un peu malheureux que ce soit le principal argument en faveur d'Ntamack, sur tout les autres aspects, il n'est pas supérieur à Jalibert, c'est globalement plutôt le contraire. Mais dans le Rugby comme dans tous les domaines, c'est une histoire d'Hommes, et on doit composer avec leurs Égos.

Mine de rien, même si Dupont est assez discret, peu presque paraitre humble et timide, dans les faits, c'est lui qui tient la baguette de l'EDF et de son jeu. Galthié n'a aucun intérêt à être en désaccord, ou dans un rapport de force avec la star de l'équipe de France. Il faudrait que Jalibert soit d'un niveau nettement supérieur, que l'évidence soit trop forte, on n'en est pas encore là, même si chaque match que fait Jalibert en 10, confirme son énorme talent.

Dupont-Ntamack sera de toute façon une très bonne charnière, qui convient même légèrement mieux au système Galthié. Mais on peut rêver, si le plan de jeu des bleus était plus porté sur l'offensive, Dupont-Jalibert serait potentiellement ce qu'on pourrait faire de mieux au monde, le retour du French flair passera sûrement derrière le pragmatisme comptable de Galthié. Je ne lui jette pas la pierre, il ne veut pas prendre trop de risques, l'EDF a d'abord besoin de résultat, je le jugerais après la coupe du monde, on verra si ses choix seront les bons, d'ici là beaucoup de paramètres peuvent encore changer...



Totalement d'accord.
SympathyForTheDevil
SympathyForTheDevil
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1128
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Roberto Miopalmo Mar 9 Mar 2021 - 14:17

Pour une sélection nationale y’a deux écoles: soit on installe des joueurs pour leur donner de l’expérience et cela même s’ils ont un coup de moins bien. Ou, politique de l’homme en forme et on mets les gars les mieux à l’instant T.
La plupart des sélections choisissent la première solution. Ils se disent qu’il y a une dizaine de matchs internationaux par an, si tu commences à changer la moitié de ton équipe à chaque fois, ça va être compliqué d’amener de la cohésion, de l’expérience commune. L’équilibre est compliqué à trouver entre donner de la confiance à un joueur sans que ce dernier se croit propriétaire de son poste ( ce qui peut aussi abattre ses concurrents au poste) et lui mettre la pression en lui disant que la concurrence est pas loin derrière lui. Ça c’est un coup à avoir des mecs qui jouent petit bras de peur de se planter.
Y’a pas de bonne solution, mais je pense qu’il faut un groupe assez stable de 30 joueurs (2 par poste) auquel tu accordes à tous du temps de jeu.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1163
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Big'Ben Mar 9 Mar 2021 - 14:19

Sauf qu'il y a un problème majeur avec Galthier quand tu es "remplaçant", avant il 6 avait des changement à 50 ou 60eme minutes. Maintenant il y a des changements comme au foot, à 2 minutes de la fin, j'appelle pas ça un money time, juste se foutre de ta gueule.

Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis énervé devant ma télé parce-que Galthier persistait avec ses joueurs sur le terrain et dès que l'autre avait la connerie de trop, autrement le 15ème dans le match, il se décidait enfin à faire rentrer du sang neuf à... 10, 7, 3 minutes de la fin... Merci tonton Fabien t'es génial !
Big'Ben
Big'Ben
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2116
Localisation : Angoulême
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Switch Mar 9 Mar 2021 - 14:24

Si les automatismes et les affinité sont si capitales, alors alignons 14 toulousains autour de Dupont et basta ! :clap: Après tout, ils seront habitués à jouer ensemble et devraient donc sans aucune difficulté fracasser les anglais sur leur pelouse :chambreur:

Transformons de suite le VI Nations dans une compétition entre Toulouse, les Saracens, le Leinster, Cardiff, Edinburgh et Trévise rire

Plus sérieusement, je rejoins ce qui a été dit plus bas. Maintenir un titulaire coûte que coûte, c'est le meilleur moyen de flinguer les concurrents aux postes tout en incitant ledit titulaire à tomber dans la suffisance, la facilité et au final la médiocrité. C'est quand tu as la pression et qu'on te pousse au c** que tu donnes le meilleur de toi même, et non en te disant que peu importe, quoiqu'il arrive tu seras toujours titulaire Rolling Eyes

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 7240
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Switch Mar 9 Mar 2021 - 14:31

Scalp a écrit:
latine a écrit:
Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

En même temps c’est pas la cour de l’école maternelle avec les « je veux jouer avec mon pote, et na ! »😉

C'est un peu malheureux que ce soit le principal argument en faveur d'Ntamack, sur tout les autres aspects, il n'est pas supérieur à Jalibert, c'est globalement plutôt le contraire. Mais dans le Rugby comme dans tous les domaines, c'est une histoire d'Hommes, et on doit composer avec leurs Égos.

Mine de rien, même si Dupont est assez discret, peu presque paraitre humble et timide, dans les faits, c'est lui qui tient la baguette de l'EDF et de son jeu. Galthié n'a aucun intérêt à être en désaccord, ou dans un rapport de force avec la star de l'équipe de France. Il faudrait que Jalibert soit d'un niveau nettement supérieur, que l'évidence soit trop forte, on n'en est pas encore là, même si chaque match que fait Jalibert en 10, confirme son énorme talent.

Dupont-Ntamack sera de toute façon une très bonne charnière, qui convient même légèrement mieux au système Galthié. Mais on peut rêver, si le plan de jeu des bleus était plus porté sur l'offensive, Dupont-Jalibert serait potentiellement ce qu'on pourrait faire de mieux au monde, le retour du French flair passera sûrement derrière le pragmatisme comptable de Galthié. Je ne lui jette pas la pierre, il ne veut pas prendre trop de risques, l'EDF a d'abord besoin de résultat, je le jugerais après la coupe du monde, on verra si ses choix seront les bons, d'ici là beaucoup de paramètres peuvent encore changer...



Sauf que dans le sport co et particulièrement en rugby, ca se joue à 15 et pas à 1 star + ses 14 partenaires. Surtout quand ladite star n'est pas capitaine ni un ancien à l'expérience particulièrement impressionnante. Dupont ne va pas pousser en mêlée, sauter en touche ou taper les pénalités. Il n'est qu'un rouage de l'équipe. Un rouage majeur, certes, mais personne n'est irremplaçable. Même Radradra à l'UBB :chambreur:

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 7240
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mar 9 Mar 2021 - 14:48

Switch a écrit:
Scalp a écrit:
latine a écrit:
Vince33 a écrit:Objectivement , si j'étais sélectionneur je choisirai une charnière Dupont/N'Tamack pour une question d'affinités . Ce qui est très injuste pour Matthieu.
Antoine Dupont est devenu incontournable et il est pote avec Romain.

Matthieu fera la différence lors du money time .

En même temps c’est pas la cour de l’école maternelle avec les « je veux jouer avec mon pote, et na ! »😉

C'est un peu malheureux que ce soit le principal argument en faveur d'Ntamack, sur tout les autres aspects, il n'est pas supérieur à Jalibert, c'est globalement plutôt le contraire. Mais dans le Rugby comme dans tous les domaines, c'est une histoire d'Hommes, et on doit composer avec leurs Égos.

Mine de rien, même si Dupont est assez discret, peu presque paraitre humble et timide, dans les faits, c'est lui qui tient la baguette de l'EDF et de son jeu. Galthié n'a aucun intérêt à être en désaccord, ou dans un rapport de force avec la star de l'équipe de France. Il faudrait que Jalibert soit d'un niveau nettement supérieur, que l'évidence soit trop forte, on n'en est pas encore là, même si chaque match que fait Jalibert en 10, confirme son énorme talent.

Dupont-Ntamack sera de toute façon une très bonne charnière, qui convient même légèrement mieux au système Galthié. Mais on peut rêver, si le plan de jeu des bleus était plus porté sur l'offensive, Dupont-Jalibert serait potentiellement ce qu'on pourrait faire de mieux au monde, le retour du French flair passera sûrement derrière le pragmatisme comptable de Galthié. Je ne lui jette pas la pierre, il ne veut pas prendre trop de risques, l'EDF a d'abord besoin de résultat, je le jugerais après la coupe du monde, on verra si ses choix seront les bons, d'ici là beaucoup de paramètres peuvent encore changer...



Sauf que dans le sport co et particulièrement en rugby, ca se joue à 15 et pas à 1 star + ses 14 partenaires. Surtout quand ladite star n'est pas capitaine ni un ancien à l'expérience particulièrement impressionnante. Dupont ne va pas pousser en mêlée, sauter en touche ou taper les pénalités. Il n'est qu'un rouage de l'équipe. Un rouage majeur, certes, mais personne n'est irremplaçable. Même Radradra à l'UBB :chambreur:

On est bien d'accord, mais entre ce qui devrait être, et ce qui est...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mar 9 Mar 2021 - 16:56

Roberto Miopalmo a écrit:Pour une sélection nationale y’a deux écoles: soit on installe des joueurs pour leur donner de l’expérience et cela même  s’ils ont un coup de moins bien. Ou, politique de l’homme en forme et on mets les gars les mieux à l’instant T.
La plupart des sélections choisissent la première solution. Ils se disent qu’il y a une dizaine de matchs internationaux par an, si tu commences à changer la moitié de ton équipe à chaque fois, ça va être compliqué d’amener de la cohésion, de l’expérience commune. L’équilibre est compliqué à trouver entre donner de la confiance à un joueur sans que ce dernier se croit propriétaire de son poste ( ce qui peut aussi abattre ses concurrents au poste) et lui mettre la pression en lui disant que la concurrence est pas loin derrière lui. Ça c’est un coup à avoir des mecs qui jouent petit bras de peur de se planter.
Y’a pas de bonne solution, mais je pense qu’il faut un groupe assez stable de 30 joueurs (2 par poste) auquel tu accordes à tous du temps de jeu.

Ta solution me parait assez équilibré, et effectivement, comme tu dis, l'équilibre est dur à trouver. Chacun peut avoir sa vision de la chose, mais c'est celle de Galthié qui tranchera le problème, on aura un premier aperçu samedi Wink

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mar 9 Mar 2021 - 20:15

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/xv-de-france/question-de-rythme-pour-une-question-de-survie-1557048.php

XV de France : Question de rythme pour une question de survie

Par Denys Kappès-Grangé - d.kappes-grange@sudouest.fr

Lorsque les Bleus pénétreront sur la pelouse de Twickenham pour affronter l’Angleterre ce samedi, un mois se sera écoulé depuis leur succès en Irlande. Les deux tiers des titulaires n’ont plus joué depuis

Un compte presque rond. Lorsque les Bleus prendront place face aux Anglais, samedi sur la pelouse de Twickenham, un mois calendaire se sera pratiquement écoulé depuis leur dernier match. Ils l’ont disputé il y a très exactement 27 jours, en date du 14 février, à Dublin contre l’Irlande (13-15). Depuis ? Rien. Ou en tout cas, pas grand-chose…

À l’arrêt forcé en raison de la désormais fameuse épidémie de Covid-19 qui s’est propagée entre les murs de Marcoussis, le XV de France a été contraint au strict minimum. Des séances individualisées et un entraînement à haute intensité - tout du moins pour ceux qui n’étaient pas contaminés - le 24 février.

Ce n’est que lundi, à cinq jours de l’échéance, qu’il a réellement repris sa marche en avant. Un décompte qui introduit une question évidente : les Bleus ne risquent-ils pas de manquer de rythme face à un adversaire qui lui a joué le 27 février au Pays de Galles ?

Ce n’est pas totalement exclu. Christophe Urios, manager d’une UBB qui avait décidé d’aligner cinq de ses six internationaux lors de la 18e journée de Top 14 disputée ce week-end, a d’ailleurs estimé que jouer leur avait fait du bien : « Avec la succession des tests (PCR), ça a été une mauvaise période pour eux. Ils ont trouvé ça long. Ils étaient vraiment contents de rejouer, c’est comme pour les reprises de blessure. Pour Matthieu (Jalibert) et Cameron (Woki), il y avait je ne sais pas combien de temps qu’ils n’avaient pas joué de match ! »

19/31 ont joué ce week-end


Cette remise en route a sans doute été bénéfique. « C’était important de rejouer après cinq semaines sans jouer », a reconnu ce mardi un Anthony Bouthier qui n’avait eu l’opportunité d’entrer en jeu face aux Irlandais. « Il n’y a pas de doute, on sera tous en forme », a également affirmé le troisième ligne lyonnais Dylan Cretin qui émarge dans la liste des 19 joueurs, sur les 31 convoqués, à avoir joué ce week-end (80 min). Titulaires potentiels (si ce n’est probables…) à Twickenham, Bernard Le Roux (80 min), Paul Willemse (39 min), Matthieu Jalibert (80 min), ainsi que Romain Ntamack (80 min) et Virimi Vakatawa (80 min), tous deux de retour de blessure, ont également été dans ce cas-là.

Mais le constat demeure. Les deux tiers de l’équipe « type » de Fabien Galthié n’ont plus foulé le terrain depuis le 14 février. C’est le cas de Cyril Baille, Julien Marchand, Mohamed Haouas, Charles Ollivon, Antoine Dupont et Brice Dulin qui ont été tour à tour mis à l’isolement après avoir été diagnostiqués positifs au Covid-19. Mais aussi de Grégory Alldritt, Damian Penaud, Gaël Fickou et Teddy Thomas qui n’ont eu que la séance à haute intensité du 24 février à Marcoussis à se mettre sous la dent avant d’être isolés dès le lendemain en qualité de « cas contact »…

« On avait quand même du matos à la maison pour continuer à s’entraîner et rester en forme », a nuancé Anthony Bouthier. Avant les matchs du week-end, Bernard Dusfour, président de la commission médicale de la LNR, se voulait tout aussi rassurant : « Les joueurs ont pu faire du travail individualisé ! » Cette coupure leur aura peut-être aussi permis de se régénérer. Mais ça ne dissuadera certainement pas Thibault Giroud, manager de la performance des Bleus, de leur concocter un programme sur mesure cette semaine…

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  le radis Mar 9 Mar 2021 - 20:31

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/tournoi-des-6-nations/xv-de-france-jalibert-plutot-que-ntamack-pour-debuter-face-aux-anglais_AV-202103090471.html
https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Matthieu-jalibert-en-pole-pour-affronter-l-angleterre/1230854

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Bernard-le-roux-forfait-face-a-l-angleterre-et-remplace-par-swan-rebbadj/1230864

Cazeaux devrait-être sur la feuille de match, voire même titulaire.
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9272
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 7:19

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Matthieu-jalibert-en-pole-pour-affronter-l-angleterre/1230854

Matthieu Jalibert en pole pour affronter l'Angleterre

L'ouvreur girondin devrait être titularisé à l'ouverture pour affronter l'Angleterre samedi (17 h 45). Romain Ntamack, de retour de blessure, débuterait sur le banc.

Maxime Raulin

Dans notre édition de mardi nous évoquions que l'une des rares incertitudes concernant la composition du quinze de France amenée à défier l'Angleterre samedi en fin d'après-midi était de savoir qui de Matthieu Jalibert, titulaire lors des deux premiers matches du Tournoi (Italie et Irlande), ou de Romain Ntamack, de retour après deux mois d'absence (fracture de la mâchoire), allait débuter au poste de demi d'ouverture.

C'est Matthieu Jalibert qui serait en pole pour attaquer à Twickenham avec le numéro 10 dans le dos. Le choix de Fabien Galthié serait dicté par une forme de continuité. Lors des victoires en Italie (10-50) et en Irlande (13-15), l'ouvreur de l'UBB (22 ans, 10 sélections) a parfaitement tenu son rôle.

La dynamique sportive plaide en sa faveur. Dans cette logique, il devrait enchaîner. Comme cela aurait dû être le cas si le match face à l'Écosse, initialement programmé le 28 février, n'avait pas été reporté en raison du cluster de Covid-19 au sein du groupe France. Romain Ntamack (21 ans, 18 sélections) n'ayant repris la compétition que le week-end dernier avec Toulouse face à Brive (42-17).

Confiance renouvelée pour le rôle de buteur


Pour défier l'Angleterre, Matthieu Jalibert devrait donc former la charnière avec le demi de mêlée Antoine Dupont, mais aussi conserver son rôle de buteur, malgré un 2/5 en Irlande. Romain Ntamack prendrait lui place sur le banc des remplaçants. Ce qui ne remettrait pas en cause son statut de numéro 1 dans la hiérarchie des ouvreurs dans l'esprit du staff.

Ce choix de Jalibert fait écho à celui de Fabien Galthié de titulariser Teddy Thomas à l'aile en Italie pour l'ouverture du Tournoi, malgré le retour de Damian Penaud. Le sélectionneur s'était justifié en expliquant qu'il y avait des joueurs en place. Galthié devrait suivre la même logique samedi.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  grospaquet31 Mer 10 Mar 2021 - 7:43

le radis a écrit:https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/tournoi-des-6-nations/xv-de-france-jalibert-plutot-que-ntamack-pour-debuter-face-aux-anglais_AV-202103090471.html
https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Matthieu-jalibert-en-pole-pour-affronter-l-angleterre/1230854

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Bernard-le-roux-forfait-face-a-l-angleterre-et-remplace-par-swan-rebbadj/1230864

Cazeaux devrait-être sur la feuille de match, voire même titulaire.

On a deja vu des rappelés passer devant tout le monde...
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6040
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  grospaquet31 Mer 10 Mar 2021 - 7:52

En compo, je vois ( j’aimerais :chambreur: ):

Baille Marchand Haouas

Cazeaux (ou rebbadj) Willemse

Woki Alldritt Ollivon

Dupont Jalibert

Fickou Moefana Vakatawa Penaud

Dulin

Remp: Chat Gros hounkpatin Tao Jelonch Serin NTK Thomas

Ils sont dans le groupe, autant quils jouent :chambreur:
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6040
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Auré33 Mer 10 Mar 2021 - 9:19

grospaquet31 a écrit:En compo, je vois ( j’aimerais :chambreur: ):

Baille Marchand Haouas

Cazeaux (ou rebbadj) Willemse

Woki Alldritt Ollivon

Dupont Jalibert

Fickou  Moefana Vakatawa Penaud

Dulin

Remp: Chat Gros hounkpatin Tao Jelonch Serin NTK Thomas

Ils sont dans le groupe, autant quils jouent :chambreur:

Jalibert, Woki et Moefana, ils en font encore des cauchemars depuis octobre les rosbeefs :chambreur: Je vois bien Jalibert et Cazeaux titulaire et je souhaite que Woki aussi mais ça sera Cretin ou Jelonch... Moefana sur le banc
Auré33
Auré33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 07/07/2015
Humeur : Tant que l'ubb gagne tout va bien :)

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 10:41

Des Bleus favoris à Twickenham ?

https://www.rugbyrama.fr/rugby/6-nations/2021/6-nations-des-bleus-favoris-a-twickenham_sto8168941/story.shtml

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 10:44

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Jelonch-cretin-woki-une-place-pour-trois-en-troisieme-ligne-face-a-l-angleterre/1230945

Jelonch-Cretin-Woki, une place pour trois en troisième ligne face à l'Angleterre

Qui complétera la troisième ligne tricolore avec Charles Ollivon et Grégory Alldritt face aux Anglais, ce samedi à Twickenham (17h45) ? Le staff tricolore devra trancher entre la puissance d'Anthony Jelonch et les profils plus aériens de Dylan Cretin et Cameron Woki. Les spécialistes du poste misent davantage sur le Castrais.


Laurent Campistron

C'est l'une des rares incertitudes de la composition d'équipe qu'annoncera ce jeudi midi Fabien Galthié pour défier l'Angleterre, samedi à Twickenham (17h45). Qui donc associer au capitaine Charles Ollivon et au n°8 Gregory Alldritt pour composer la troisième ligne ? Ils sont trois en balance. D'abord Anthony Jelonch, le plus costaud de tous. Le Castrais était titulaire lors du dernier match des Bleus en Irlande (13-15), le 14 février dernier. Surtout, il avait marqué les esprits lors de la finale de la Coupe d'automne des nations, en décembre dernier. Nul n'a oublié sa prestation démentielle en défense face à cette même Angleterre, ses 19 plaquages au total, son ''stop'' monumental sur le colosse Billy Vunipola....

Ensuite, il y a Dylan Cretin, le plus aérien des trois. Le Lyonnais ne déçoit jamais lorsqu'il débute ou entre en cours de match avec les Bleus. C'est lui qui avait démarré le Tournoi dans la peau d'un titulaire en Italie (10-50). Enfin, il reste Cameron Woki, une sorte de mix des deux autres. Lui aussi était titulaire face aux Anglais lors de la finale de décembre. Il avait sorti un match majuscule, réalisant notamment deux contres en touche, dont un face à l'imposant Maro Itoje.

Avantage Anthony Jelonch


Qui choisir, alors ? Nous avons posé la question à quelques spécialistes du poste. Et un nom se dégage assez clairement... « Celui des trois qui me semble le plus en forme en ce moment, c'est Woki, observe l'ancien troisième-ligne international Olivier Magne (47 ans, 90 sélections entre 1997 et 2007). Mais celui qui tient la corde, à mon sens, c'est Jelonch. Dans un match qui ne devrait pas se jouer sur de grandes envolées, où il faudra être très solide, Anthony me paraît être celui qui offre le plus de garanties. Sur les tâches obscures, on sait qu'il ne va pas se sortir. C'est un garçon qui a été nourri au rugby de terroir. Même dans les pires situations, il parvient à être efficace. »

« Anthony va cadenasser, durcir au près, c'est vraiment le profil idéal »

Christian Labit, ancien troisième-ligne international

Un avis partagé par l'ex-n°8 international Christian Labit (50 ans, 17 sélections. entre 1999 et 2003), aujourd'hui entraîneur de Carcassonne (Pro D2) : « Les Anglais viennent de prendre deux branlées (contre l'Écosse et au pays de Galles), tu sais qu'ils vont t'agresser, te prendre dans le combat. Il va donc falloir se préparer à ça, et celui qui me paraît le plus à même de s'y filer, c'est Jelonch, ce qui n'enlève rien aux qualités des deux autres. Moi, je n'hésiterais pas. Anthony va cadenasser, durcir au près, c'est vraiment le profil idéal pour jouer ce match. »

Un profil qui paraît d'autant plus indispensable que les Bleus devront se passer de leur ferrailleur en chef en deuxième ligne, le Sud-Africain d'origine Bernard Le Roux, obligé de déclarer forfait. L'ancien flanker de Toulon et des Bleus Éric Champ (50 ans, 42 sélections entre 1985 et 1991) aime aussi la dureté de Jelonch, son abnégation dans les zones d'affrontement. « Il me fait un peu penser à Jean-Luc Joinel (ancien troisième-ligne aile des années 80). Chaque fois que je le vois jouer, je pense à Jean-Luc. Je me souviens qu'il y a quelques années, quand certains de vos collègues m'avaient demandé de composer ma troisième ligne préférée du moment, je l'avais déjà mis dans le lot. C'est un joueur costaud, qui se déplace, qui marque physiquement l'adversaire. C'est donc mon favori pour affronter les Anglais. En plus, il a joué le dernier match en Irlande. Priorité à l'équipe qui gagne. »

Des Bleus pas démunis en troisième ligne


Jelonch est moins à l'aise en touche que les deux autres ? Et donc moins complémentaire ? Un faux problème, selon Labit : « Je sais bien que la conquête est importante, mais si tu gagnes la bataille des airs et que tu la perds en bas, tu vas être en difficulté. On peut avoir de la conquête sans pour autant avoir une multitude de sauteurs. Tu n'as pas besoin d'en avoir cinquante. Il me semble que Jelonch, en plus, est capable de sauter. Et si t'as un doute, tu peux toujours prendre un des deux autres sur le banc et le faire rentrer assez vite dans le match si tu vois que ça ne se passe pas très bien dans ce secteur. »

Labit a raison. Jelonch capte de plus en plus de ballons dans l'alignement avec Castres. Le club tarnais l'a même parfois désigné capitaine de touche en début de saison pour le responsabiliser et le familiariser encore plus avec ce domaine. « Jelonch est aussi un très bon joueur de ballon, ajoute Magne. Sur une partie comme ça, qui pourrait basculer sur une passe ou un simple geste, c'est très important. »

Cretin et Woki ne sont pas manchots non plus avec le ballon. Ce qui prouve que les Bleus ne sont décidément pas démunis en troisième ligne. D'autant qu'ils disposent aussi en magasin du titulaire habituel François Cros, qui se relève tout juste d'une blessure à un pied, et d'alternatives aussi crédibles que celles de Selavasio Tolofua ou de Sekou Macalou. « C'est une vraie chance pour le rugby français d'avoir tous ces mecs, constate Champ. Ça me rappelle un peu l'époque à laquelle j'appartenais. Il y avait tellement de bons joueurs à ces postes-là qu'à chaque fois que tu chopais un rhume, tu risquais de perdre ta place ! »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 10:49

https://www.midi-olympique.fr/2021/03/07/anthony-jelonch-la-force-tranquille-des-bleus-9413579.php

Anthony Jelonch, la force tranquille des Bleus

Paisible, authentique et presque effacé, le Gersois est avant tout une force de la nature, qui a encore pris une nouvelle dimension ces derniers mois. Le genre d’homme d’exception qui répond présent dès qu’il est attendu.


On sait les voisins qu’on perd, au contraire de ceux qu’on gagne. Une maxime que se répétera le Castrais Antoine Tichit dans les prochains mois, lui qui vit à côté de chez Anthony Jelonch, lequel a choisi de rejoindre le… voisin toulousain : « On covoiture ensemble, on boit le café. Il va me manquer. Et fini les bonnes soupes dans son thermomix ! » Le plaisir des choses simples, qui n’ont rien d’anecdotique chez le Gersois, tant cela correspond à l’homme qu’il est. Quand on demande à Christophe Urios, qui l’a eu sous ses ordres entre 2015 et 2019 et avec qui il a une relation singulière, les premiers mots qui lui viennent à l’esprit pour le décrire, les voici : « Sur le plan humain, une belle rencontre. Sur celui du rugby, la rudesse. Ce qui englobe le tout, et que j’aime chez lui, c’est l’authenticité paysanne. » Lui qui a été élevé à la ferme, un monde dont il ne s’est jamais détaché.

« C’est un enfant de la terre, avec toute l’humilité que cela contient, poursuit Urios. Ce n’est pas qu’il se croit inférieur, c’est juste du respect. Il a une belle éducation, avec une famille posée dans laquelle les valeurs sont importantes. Il ne se met pas en avant, il aime ne pas partir loin de ses copains, aller voir ses sœurs jouer au basket. Il a besoin d’ancrage. Je me rappelle, alors qu’il était déjà titulaire indiscutable à Castres, que son père lui faisait couper du bois ou faire du foin quand il avait quelques jours de congé. Ça forge le moral. Jelonch, il est loin de l’éducation réseaux sociaux ou Playstation. » Voilà qui explique en partie son caractère, celui d’un garçon tranquille et attachant. « Il aime le contact, prendre le temps de discuter, boire un petit apéro, note Tichit. Au premier abord, il paraît introverti mais, quand il se découvre, il a la parole facile. Et il adore les anecdotes de rugby, il est friand de ça ».

Un exemple peut-être ? Le pilier ne peut s’empêcher : « Quand Auch est descendu, le dernier match à domicile était face à Oyonnax où je jouais à l’époque. Je le chambre avec ça en lui disant : « On avait fermé le stade là-bas. » Il se marre toujours et a l’étincelle quand je commence à lui raconter. » Parce qu’il apprécie avant tout l’environnement de ce sport, proche de ses racines. « C’est surtout un passionné de ce qu’il a vécu, illustre Urios. Il n’a pas une grande culture du rugby, comme « Toto » Dupont qui, lorsque je le recevais en entretien, pouvait me parler des grands joueurs ou de l’histoire du XV de France pendant une heure. Antho, lui, va te parler des moins de 14 ans à Auch et t’en foutre plein la tête avec ses copains et ses entraîneurs. »

« Les bandas à Vic et la pelouse de rugby »

D’apparence presque dilettante, tant il semble calme et paisible lorsqu’on croise l’intéressé, le futur Toulousain est en réalité un homme qui sait répondre présent. Vincent Giacobbi, directeur de la performance du CO, éclaire : « Il ne se pollue pas l’esprit. Quand certains galèrent mentalement pour se remettre au boulot le lundi, ce n’est pas son cas. Il ne se pose même pas la question. Il est sur le terrain et demande à y être. Pourtant, quand on voit son rendement le samedi dans la dimension très physique de son jeu, on sait qu’il est mâché deux jours plus tard. Il a cette capacité à déconnecter plus facilement, ce qui l’aide à atteindre des normes plus élevées. Parce qu’il sait quand il faut placer le curseur très haut et quand il faut se régénérer. »

Mais justement, quand ce curseur est haut, Jelonch ne déçoit pas. « Les gens de la terre connaissent la difficulté du métier, souligne Urios. Plus le niveau monte, plus il sera bon. JFK disait : « C’est quand c’est dur d’avancer que les durs avancent. » Ça, c’est tout lui. Son terrain d’expression, ce sont les bandas à Vic avec ses potes, et c’est la pelouse de rugby. Ce n’est pas parce qu’il est réservé, parfois un peu effacé, qu’il n’est pas acteur. Pas du tout même. » Sur ce plan, il a encore pris une dimension supplémentaire ces derniers mois, notamment aux yeux du grand public qui l’a vu repousser les assauts anglais à Twickenham avec une autorité détonante lors de la dernière finale de la Coupe d’automne des Nations. « Quand j’ai vu ce match, au-delà du rugby, j’ai trouvé qu’il s’était imposé, reprend le technicien. Il avait la rage, était démonstratif. C’était le combattant qui passait devant et disait aux autres : suivez-moi, on y va. » L’histoire de sa carrière finalement.

Anthony Jelonch est une force de la nature, un joueur qui possède un don depuis sa jeunesse. Même si Vincent Giacobbi pointe les limites de ses débuts : « C’était un athlète avec une structure intéressante mais qui manquait d’explosivité et qui était un peu trop lourd. Il a été formé sur le tard d’un point de vue physique, même s’il était privilégié génétiquement. Il a un programme qui lui convient depuis quatre ou cinq ans et a fait un gros effort sur son poids. Il a su se mettre au niveau des objectifs qu’on lui a donnés, avec une relation force-vitesse optimale, digne des joueurs d’exception qu’on compte sur les doigts des deux mains. » Un potentiel immense qui ne demandait qu’à être exploité, comme pour son compère de toujours Antoine Dupont, avec qui la trajectoire est commune depuis Auch jusqu’au XV de France, en passant par Castres, et qu’il retrouvera à Ernest-Wallon.

Urios se souvient : « Quand je suis arrivé au CO, on m’a dit : « Tu vas voir, Dupont, c’est un phénomène. » J’ai vite constaté qu’il n’était pas comme les autres. On m’avait parlé de ce Jelonch mais il n’était pas avec nous au départ car il avait fait le Mondial moins de 20 ans et il avait eu des vacances. Je savais que l’année précédente avait été dure pour lui, qu’il se posait la question de revenir à Auch. Un jour de septembre, « Toto » Dupont est venu me voir : « Tu devrais le regarder car il est très bon mais ne se sent pas bien, j’ai peur qu’il parte. » Je l’ai fait venir à l’entraînement. Au bout d’une semaine, j’ai aussi compris qu’il n’était pas comme les autres et il n’a plus jamais quitté le groupe pro. » Ce que confirme Tichit : « J’ai souvent la référence d’Arnaud Costes que je voyais faire le troisième rideau à Gaillac, quand il avait trente-cinq ans. La première fois que j’ai vu Anthony Jelonch, il avait à peine dix-huit piges et le faisait déjà. Avec Toto, j’ai tout de suite senti qu’ils étaient un cran au-dessus. Antho a très vite explosé. Il a toujours eu du talent, des mains et un gros sens du placement. »

« Il fallait mettre le curseur très haut, alors il l’a mis »


Cela lui a vite conféré une place à part dans le paquet d’avants castrais. « Je mettais Antho et je bâtissais autour, sourit Urios. Quand il était jeune, je disais qu’il était le Juanne Smith français et je le maintiens. Il désintégrait les mecs. Sur le quart de finale perdu à Toulon en 2017, il a fait peur à tout le monde à lui seul, par son attitude et ses plaquages. Il avait dominé le combat. » Et, avant même que le sujet ne leur soit soumis, tous les acteurs interrogés sont revenus spontanément sur l’épisode des phases finales de 2018, qui ont vu le CO décrocher le Brennus. « Anthony était blessé, n’avait pas joué d’une partie de la saison et était revenu directement titulaire en demi-finale, à la place de Caballero, rappelle Tichit. Quand tu connais l’importance de « Caba » ici… Mais je n’étais pas forcément étonné car Antho, était déjà un taulier du CO. »

Urios raconte : « Ce fut un moment important de cette phase finale, un choix difficile mais prépondérant dans le titre. Yannick Caballero avait fait un grand match en barrage à Toulouse Mais la suspension de Jody Jenneker, exclu à Toulouse, a joué en faveur d’Antho. Jody, c’est une force en mêlée, dans le combat et les impacts. Il a été remplacé par Marc-Antoine Rallier qui n’a pas du tout ce profil. J’étais obligé de retrouver cette force brutale, sans quoi on n’aurait jamais gagné contre le Racing. Antho, c’était le seul à pouvoir me l’apporter. Au coup de sifflet final à Toulouse, je savais déjà que j’allais prendre cette décision. Je suis allé le voir tout de suite après le match. On était encore sur le terrain et je lui ai dit : « Prépare-toi, tu vas démarrer la demie. » Vous savez sa réponse ? « Non, tu peux pas sortir Yannick après le match qu’il vient de faire. » Cela en dit long sur l’homme. Beaucoup ne se seraient même pas émus pour l’autre mec. » Comme à son habitude, Jelonch fut à la hauteur. « Il n’était pas prêt physiquement et a sorti des matchs incroyables, assure Giacobbi. C’est Anthony. Il fallait mettre le curseur très haut, alors il l’a mis. » Pas de chichi avec lui. Ni sur le terrain, ni en-dehors.

Jérémy Fadat

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 11:06





Dernière édition par Scalp le Mer 10 Mar 2021 - 11:11, édité 1 fois

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  SympathyForTheDevil Mer 10 Mar 2021 - 11:10

Scalp a écrit:https://www.midi-olympique.fr/2021/03/07/anthony-jelonch-la-force-tranquille-des-bleus-9413579.php

Anthony Jelonch, la force tranquille des Bleus

Paisible, authentique et presque effacé, le Gersois est avant tout une force de la nature, qui a encore pris une nouvelle dimension ces derniers mois. Le genre d’homme d’exception qui répond présent dès qu’il est attendu.


On sait les voisins qu’on perd, au contraire de ceux qu’on gagne. Une maxime que se répétera le Castrais Antoine Tichit dans les prochains mois, lui qui vit à côté de chez Anthony Jelonch, lequel a choisi de rejoindre le… voisin toulousain : « On covoiture ensemble, on boit le café. Il va me manquer. Et fini les bonnes soupes dans son thermomix ! » Le plaisir des choses simples, qui n’ont rien d’anecdotique chez le Gersois, tant cela correspond à l’homme qu’il est. Quand on demande à Christophe Urios, qui l’a eu sous ses ordres entre 2015 et 2019 et avec qui il a une relation singulière, les premiers mots qui lui viennent à l’esprit pour le décrire, les voici : « Sur le plan humain, une belle rencontre. Sur celui du rugby, la rudesse. Ce qui englobe le tout, et que j’aime chez lui, c’est l’authenticité paysanne. » Lui qui a été élevé à la ferme, un monde dont il ne s’est jamais détaché.

« C’est un enfant de la terre, avec toute l’humilité que cela contient, poursuit Urios. Ce n’est pas qu’il se croit inférieur, c’est juste du respect. Il a une belle éducation, avec une famille posée dans laquelle les valeurs sont importantes. Il ne se met pas en avant, il aime ne pas partir loin de ses copains, aller voir ses sœurs jouer au basket. Il a besoin d’ancrage. Je me rappelle, alors qu’il était déjà titulaire indiscutable à Castres, que son père lui faisait couper du bois ou faire du foin quand il avait quelques jours de congé. Ça forge le moral. Jelonch, il est loin de l’éducation réseaux sociaux ou Playstation. » Voilà qui explique en partie son caractère, celui d’un garçon tranquille et attachant. « Il aime le contact, prendre le temps de discuter, boire un petit apéro, note Tichit. Au premier abord, il paraît introverti mais, quand il se découvre, il a la parole facile. Et il adore les anecdotes de rugby, il est friand de ça ».

Un exemple peut-être ? Le pilier ne peut s’empêcher : « Quand Auch est descendu, le dernier match à domicile était face à Oyonnax où je jouais à l’époque. Je le chambre avec ça en lui disant : « On avait fermé le stade là-bas. » Il se marre toujours et a l’étincelle quand je commence à lui raconter. » Parce qu’il apprécie avant tout l’environnement de ce sport, proche de ses racines. « C’est surtout un passionné de ce qu’il a vécu, illustre Urios. Il n’a pas une grande culture du rugby, comme « Toto  » Dupont qui, lorsque je le recevais en entretien, pouvait me parler des grands joueurs ou de l’histoire du XV de France pendant une heure. Antho, lui, va te parler des moins de 14 ans à Auch et t’en foutre plein la tête avec ses copains et ses entraîneurs. »

« Les bandas à Vic et la pelouse de rugby »

D’apparence presque dilettante, tant il semble calme et paisible lorsqu’on croise l’intéressé, le futur Toulousain est en réalité un homme qui sait répondre présent. Vincent Giacobbi, directeur de la performance du CO, éclaire : « Il ne se pollue pas l’esprit. Quand certains galèrent mentalement pour se remettre au boulot le lundi, ce n’est pas son cas. Il ne se pose même pas la question. Il est sur le terrain et demande à y être. Pourtant, quand on voit son rendement le samedi dans la dimension très physique de son jeu, on sait qu’il est mâché deux jours plus tard. Il a cette capacité à déconnecter plus facilement, ce qui l’aide à atteindre des normes plus élevées. Parce qu’il sait quand il faut placer le curseur très haut et quand il faut se régénérer. »

Mais justement, quand ce curseur est haut, Jelonch ne déçoit pas. « Les gens de la terre connaissent la difficulté du métier, souligne Urios. Plus le niveau monte, plus il sera bon. JFK disait : « C’est quand c’est dur d’avancer que les durs avancent. » Ça, c’est tout lui. Son terrain d’expression, ce sont les bandas à Vic avec ses potes, et c’est la pelouse de rugby. Ce n’est pas parce qu’il est réservé, parfois un peu effacé, qu’il n’est pas acteur. Pas du tout même. » Sur ce plan, il a encore pris une dimension supplémentaire ces derniers mois, notamment aux yeux du grand public qui l’a vu repousser les assauts anglais à Twickenham avec une autorité détonante lors de la dernière finale de la Coupe d’automne des Nations. « Quand j’ai vu ce match, au-delà du rugby, j’ai trouvé qu’il s’était imposé, reprend le technicien. Il avait la rage, était démonstratif. C’était le combattant qui passait devant et disait aux autres : suivez-moi, on y va. » L’histoire de sa carrière finalement.

Anthony Jelonch est une force de la nature, un joueur qui possède un don depuis sa jeunesse. Même si Vincent Giacobbi pointe les limites de ses débuts : « C’était un athlète avec une structure intéressante mais qui manquait d’explosivité et qui était un peu trop lourd. Il a été formé sur le tard d’un point de vue physique, même s’il était privilégié génétiquement. Il a un programme qui lui convient depuis quatre ou cinq ans et a fait un gros effort sur son poids. Il a su se mettre au niveau des objectifs qu’on lui a donnés, avec une relation force-vitesse optimale, digne des joueurs d’exception qu’on compte sur les doigts des deux mains. » Un potentiel immense qui ne demandait qu’à être exploité, comme pour son compère de toujours Antoine Dupont, avec qui la trajectoire est commune depuis Auch jusqu’au XV de France, en passant par Castres, et qu’il retrouvera à Ernest-Wallon.

Urios se souvient : « Quand je suis arrivé au CO, on m’a dit : « Tu vas voir, Dupont, c’est un phénomène. » J’ai vite constaté qu’il n’était pas comme les autres. On m’avait parlé de ce Jelonch mais il n’était pas avec nous au départ car il avait fait le Mondial moins de 20 ans et il avait eu des vacances. Je savais que l’année précédente avait été dure pour lui, qu’il se posait la question de revenir à Auch. Un jour de septembre, « Toto » Dupont est venu me voir : « Tu devrais le regarder car il est très bon mais ne se sent pas bien, j’ai peur qu’il parte. » Je l’ai fait venir à l’entraînement. Au bout d’une semaine, j’ai aussi compris qu’il n’était pas comme les autres et il n’a plus jamais quitté le groupe pro. » Ce que confirme Tichit : « J’ai souvent la référence d’Arnaud Costes que je voyais faire le troisième rideau à Gaillac, quand il avait trente-cinq ans. La première fois que j’ai vu Anthony Jelonch, il avait à peine dix-huit piges et le faisait déjà. Avec Toto, j’ai tout de suite senti qu’ils étaient un cran au-dessus. Antho a très vite explosé. Il a toujours eu du talent, des mains et un gros sens du placement. »

« Il fallait mettre le curseur très haut, alors il l’a mis »


Cela lui a vite conféré une place à part dans le paquet d’avants castrais. « Je mettais Antho et je bâtissais autour, sourit Urios. Quand il était jeune, je disais qu’il était le Juanne Smith français et je le maintiens. Il désintégrait les mecs. Sur le quart de finale perdu à Toulon en 2017, il a fait peur à tout le monde à lui seul, par son attitude et ses plaquages. Il avait dominé le combat. » Et, avant même que le sujet ne leur soit soumis, tous les acteurs interrogés sont revenus spontanément sur l’épisode des phases finales de 2018, qui ont vu le CO décrocher le Brennus. « Anthony était blessé, n’avait pas joué d’une partie de la saison et était revenu directement titulaire en demi-finale, à la place de Caballero, rappelle Tichit. Quand tu connais l’importance de « Caba » ici… Mais je n’étais pas forcément étonné car Antho, était déjà un taulier du CO. »

Urios raconte : « Ce fut un moment important de cette phase finale, un choix difficile mais prépondérant dans le titre. Yannick Caballero avait fait un grand match en barrage à Toulouse Mais la suspension de Jody Jenneker, exclu à Toulouse, a joué en faveur d’Antho. Jody, c’est une force en mêlée, dans le combat et les impacts. Il a été remplacé par Marc-Antoine Rallier qui n’a pas du tout ce profil. J’étais obligé de retrouver cette force brutale, sans quoi on n’aurait jamais gagné contre le Racing. Antho, c’était le seul à pouvoir me l’apporter. Au coup de sifflet final à Toulouse, je savais déjà que j’allais prendre cette décision. Je suis allé le voir tout de suite après le match. On était encore sur le terrain et je lui ai dit : « Prépare-toi, tu vas démarrer la demie. » Vous savez sa réponse ? « Non, tu peux pas sortir Yannick après le match qu’il vient de faire. » Cela en dit long sur l’homme. Beaucoup ne se seraient même pas émus pour l’autre mec. » Comme à son habitude, Jelonch fut à la hauteur. « Il n’était pas prêt physiquement et a sorti des matchs incroyables, assure Giacobbi. C’est Anthony. Il fallait mettre le curseur très haut, alors il l’a mis. » Pas de chichi avec lui. Ni sur le terrain, ni en-dehors.

Jérémy Fadat

Bon article, merci du partage Yesss
SympathyForTheDevil
SympathyForTheDevil
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1128
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Scalp Mer 10 Mar 2021 - 11:14

https://www.ladepeche.fr/2021/03/09/gers-avant-le-crunch-la-presse-britannique-sinteresse-aux-quatre-mousquetaires-du-xv-de-france-9417288.php

Gers : avant le Crunch, la presse britannique s'intéresse aux quatre Mousquetaires du XV de France

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Capt1782

Avant le choc du tournoi des 6-Nations Angleterre-France, la presse nationale et jusqu'au quotidien anglais The Times s'intéressent à la réussite exceptionnelle de la formation gersoise. Auch bénéficie d'une exposition médiatique exceptionnelle grâce à ses pépites Antoine Dupont, Grégory Alldritt, Anthony Jelonch et Pierre Bourgarit, tous passés par l'école de rugby et le centre de formation du FC Auch, devenu aujourd'hui le RCA.

"Ils nous ont mis sur une vague et nous, Auch, le Gers et le rugby gersois, on surfe dessus." Jean-Michel Justumus, le président du Rugby Club Auch, est intarissable lorsqu'il s'agit d'évoquer la réussite d'Antoine Dupont, Grégory Alldritt, Anthony Jelonch et Pierre Bourgarit, internationaux tous passés par le club auscitain avant de se révéler au plus haut niveau, en Top14 et aujourd'hui avec le XV de France. À quelques jours du choc à Twickenham face à l'Angleterre, les sollicitations médiatiques ne manquent pas pour le RCA.

"Mardi dernier, on a eu un appel d'un journaliste du Times, le quotidien anglais. Il souhaitait qu'on le mette en contact avec des éducateurs ayant connu Antoine Dupont. Bien sûr, "Toto" c'est le plus cité, c'est celui qui crève  l'écran de partout", reconnaît Jean-Michel Justumus, mais au RCA c'est bien la réussite collective de ces garçons en or qu'on veut mettre en avant... y compris de l'autre côté de la Manche. "Notre responsable administrative Camille Bascou parle anglais couramment, alors elle a pris mon relais et on a fait en sorte d'envoyer au Times une petite note sur les quatre internationaux du XV de France qui sont passés ici." Quand le Times sortira le papier, tout le monde comptera donc sur Camille pour faire la traduction.

C'est marrant d'observer leur parcours, deux par deux. Pierre a suivi Grégory à La Rochelle et Anthony a signé à Castres quelques jours après Antoine.

Auch, et son centre de formation que dirigeait un certain Julien Sarraute, ancien trois-quarts centre du FCA et actuel entraîneur de Colomiers en Pro D2, a été un véritable tremplin pour la génération dorée des Dupont, Alldritt, Bourgarit et Jelonch. "Ils sont tous restés au moins quatre ans au FCA. Antoine et Pierre y ont joué deux ans en cadets et deux ans en juniors. Anthony est arrivé un peu avant, en provenance de Vic-Fezensac. Greg est celui qui a joué le plus longtemps sous le maillot auscitain. Il avait débuté tout jeune à l'école de rugby de Condom et à 10-11 ans, il a signé à Auch. Grégory Aldritt et Pierre Bourgarit ont joué en seniors, ils ont disputé la dernière saison du FCA dans la poule Elite de Fédérale 1, en 2016-2017", rappelle le président du RCA.

Quand il observe le parcours de ceux qu'on a surnommés les Quatre Mousquetaires du XV de France, Jean-Michel Justumus le décline "deux par deux": "C'est marrant d'observer que Pierre Bourgarit a suivi Grégory Alldritt à La Rochelle et Anthony Jelonch en a fait de même quand Toto a signé à Castres. Et là, les deux amis vont se retrouver sous le maillot du Stade toulousain la saison prochaine. Tout le club est enchanté de leur réussite, ça maintient une certaine flamme alors que la saison sportive est à l'arrêt en raison du Covid. Ces quatre joueurs ont du talent, mais ce sont aussi de sacrés bosseurs. Rien ne leur a été donné. Ce qui est exceptionnel, c'est de voir qu'ils ont percé à 18-19 ans. On va parler encore pendant des années, notamment pour la Coupe du Monde 2023 organisée en France."

Mercredi dernier, Jean-Michel Justumus a guidé deux journalistes de l'AFP, venus à Auch découvrir tous les lieux où Antoine, Grégory, Anthony et Pierre sont passés... notamment ce stade de Bourrec où les juniors auscitains de la génération 1986-1987 concassaient les adversaires. "Au centre, on avait une paire formée de Pierre Aguillon et Arnaud Mignardi. Ah, ils en ont mis des bouchons ces deux-là! Même le Stade Toulousain redoutait ces matchs au Bourrec." Après Auch, Aguillon et Mignardi ont eux aussi exporté le savoir-faire gersois à Biarritz, à Brive et à la Rochelle... au moment où leur club formateur n'était déjà plus invité, hélas, à la table du rugby professionnel. Les dirigeants auscitains n'en nourrissent aucune rancœur. Au contraire, "la réussite de nos quatre pépites doit tirer tout le rugby gersois vers le haut, elle nous donne une obligation d'excellence".

Pierre-Jean Pyrda

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15324
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  SympathyForTheDevil Mer 10 Mar 2021 - 11:25

Scalp a écrit:


Ah, on peut voir Wilfried, petit-frère de Nathanaël, à partir d’1min20 dans la deuxième vidéo où le XV de France s’entraîne. Je suis content pour lui.😁

Ce qui est drôle c'est qu'il fait l'exercice avec Vakatawa et... Jalibert :chambreur:


Dernière édition par MrScots le Mer 10 Mar 2021 - 12:37, édité 2 fois
SympathyForTheDevil
SympathyForTheDevil
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1128
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Charles_ubb Mer 10 Mar 2021 - 12:00

Si on en croit les chasubles, Tao, Jelonch, Jalibert et Fickou/Vakatawa titulaires (et donc N’Tamack, Cazaux, Woki et Moefana remplaçants ou réservistes)

A noter que jelonch et cretin ont alterné les équipes alors que les autres non :chambreur:
Charles_ubb
Charles_ubb
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 547
Localisation : Paris
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  grospaquet31 Mer 10 Mar 2021 - 12:13

Charles_ubb a écrit:Si on en croit les chasubles, Tao, Jelonch, Jalibert et Fickou/Vakatawa titulaires (et donc N’Tamack, Cazaux, Woki et Moefana remplaçants ou réservistes)

A noter que jelonch et cretin ont alterné les équipes alors que les autres non :chambreur:

Decu pour nos joueurs. J’espère au moins que Woki, cazeaux et moefana seront sur la feuille de match.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6040
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  SympathyForTheDevil Mer 10 Mar 2021 - 12:40

On est d'accord il n'y a rien d'illégal quant au fait qu'ils aient rappelé certains U20 pour s'entraîner avec le XV de France ? Je vois des gens se plaindre, comme quoi ils souhaitent cacher des choses et n'auraient pas retenu la leçon. J'imagine qu'un protocole sanitaire strict a été mis en place.
SympathyForTheDevil
SympathyForTheDevil
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1128
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 3) - Page 21 Empty Re: Le XV de France (partie 3)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 40 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 30 ... 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum