AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Préparation de la saison 2021-2022
par le radis Aujourd'hui à 21:25

» Abonnements Groupés des UBB Fanes 2021-2022
par le radis Aujourd'hui à 14:17

» espoirs 2021-2022
par Yatangaki Aujourd'hui à 12:45

» Rencontres internationales
par Scalp Aujourd'hui à 11:27

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par Scalp Aujourd'hui à 11:14

» Rugby et Coronavirus
par tire-bouchon Hier à 19:45

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par le radis Hier à 19:20

» Top 14 - 1ère journée : Biarritz / UBB
par Scalp Hier à 14:19

» L'UBB recrute
par Scalp Hier à 9:37

» Le Pognon et le Rugby
par léopold Lun 2 Aoû 2021 - 9:41

» Musique !!!
par Scalp Dim 1 Aoû 2021 - 7:54

» Audience du rugby (réseaux sociaux...)
par le radis Sam 31 Juil 2021 - 17:17

» Romain Buros
par Scalp Sam 31 Juil 2021 - 16:06

» Adhésion aux UBB Fanes 2021-2022
par patrick Sam 31 Juil 2021 - 13:03

» Vadim Cobilas
par Scalp Ven 30 Juil 2021 - 15:48

» Federico Mori
par Scalp Jeu 29 Juil 2021 - 19:37

» Naming du stade Chaban Delmas
par Switch Jeu 29 Juil 2021 - 14:05

» Le XV de France (partie en cours)
par tire-bouchon Mar 27 Juil 2021 - 20:16

» Bilan de la saison 2020-2021
par Dr. Gregory Bouse Lun 26 Juil 2021 - 22:22

» In Extenso SuperSevens 2021
par MrScots Lun 26 Juil 2021 - 11:07

» Cameron Woki
par Scalp Lun 26 Juil 2021 - 9:38

» Ben Tameifuna
par tire-bouchon Dim 25 Juil 2021 - 9:28

» Crise des Girondins (2021)
par grospaquet31 Ven 23 Juil 2021 - 19:34

» Evolution du Top14 (format, règles...)
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:02

» Champions Cup 2021-2022
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:01

» Pro D2 : Autres matchs
par Scalp Jeu 22 Juil 2021 - 12:05

» scott higginbotham
par Switch Mar 20 Juil 2021 - 10:44

» Yoram Moefana
par grospaquet31 Lun 19 Juil 2021 - 17:50

» Joseph Dweba
par densnewzealand Sam 17 Juil 2021 - 17:50

» Equipes de France Jeunes
par le radis Ven 16 Juil 2021 - 20:01

-30%
Le deal à ne pas rater :
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV 2019
149.99 € 215.36 €
Voir le deal

Rugby et Coronavirus

+24
kaze33
Charles_ubb
guillaume ubb
biscouette
flavio33
Yatangaki
PaytaleUBB
Big'Ben
Mam's
marchal
tire-bouchon
patrick
sudiste
densnewzealand
Martin33
krahknardz
tonysoprano
Dr. Gregory Bouse
grospaquet31
léopold
le radis
MrScots
Scalp
Switch
28 participants

Page 7 sur 23 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 15 ... 23  Suivant

Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Lun 3 Mai 2021 - 19:45

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/restaurants-deconfines-a-bordeaux-on-a-meme-des-reservations-pour-diner-a-17-heures-2354970.php

Restaurants déconfinés à Bordeaux : « On a même des réservations pour dîner à 17 heures »

Par Gaëlle Richard - g.richard@sudouest.fr

Les restaurants bordelais pourvus d’une terrasse sont assaillis de réservations pour le 19 mai. Le couvre-feu à 21 heures ne refroidit pas les ardeurs

Qu’importe le flacon pourvu qu’il y ait l’ivresse, qu’importe l’heure ou le lieu pourvu que l’on se retrouve autour d’une table. Mercredi 19 mai, cafés et restaurants ayant une terrasse pourront rouvrir. Les établissements bordelais sont assaillis de demandes de réservations et le couvre-feu de 21 heures ne refroidit pas les ardeurs des assoiffés de liberté. C’est que pour avoir achevé son repas à 20 h 45 de manière à lever le camp sans risquer de se faire attraper par la patrouille, il aura fallu manger avec les poules.

« On a même des réservations pour commencer à dîner à 16 h 30, 17 heures, sourit Frédéric Coiffé, patron du restaurant le Bar de la Marine qui peut accueillir 150 places en extérieur et en respectant les règles sanitaires. Cela ne concerne pas qu’une ou deux tables, j’ai reçu une dizaine de demandes de gens qui veulent réserver pour 17 heures ! Et c’est ainsi pour toute la semaine du 19. »

« Dès le soir de l’annonce »


Les restaurateurs sont ravis de pouvoir rouvrir leur établissement mais ne crient pas victoire trop tôt car les règles sanitaires demeurent strictes. Les tables seront d’un maximum de six personnes et les convives devront se trouver à un mètre les uns des autres. Autant dire qu’il faudra de larges espaces pour que l’affaire s’avère un minimum rentable, pour ne pas ouvrir un établissement et engager des charges pour trop peu de clients. C’est la raison pour laquelle, la mairie de Bordeaux a autorisé l’extension de la surface des terrasses.

« Nous proposerons une cuisine plus simple que celle dont nous avons l’habitude »

Fabien Poujardieu, directeur associé du restaurant Chez Lolotte (15 places en extérieur), a vu son portable s’échauffer dès le soir de l’annonce de la date du déconfinement. « Par SMS, sur les réseaux sociaux ou sur notre site, les demandes sont tombées d’un coup, raconte-t-il. On a très rapidement été complet pour le midi. » La fermeture à 21 heures obligera certains chefs à adapter leur offre de cuisine.

« À midi, je pense que nous ferons deux services, prévoit-il, et le soir, ça commencera dès 18 heures, l’heure de sortie des bureaux ! Nous n’aurons pas à revoir la carte car nous proposons des tapas le soir. » Les tables gastronomiques devront davantage s’adapter, à moins que les clients n’adoptent de nouvelles habitudes (pour trois semaines, jusqu’au 9 juin) en arrivant au restaurant dès 19 heures.

« Davantage de tapas »


Anthony Ladagnous, de la Villa Tourny, reverra la carte. « Nous proposerons une cuisine plus simple que celle dont nous avons l’habitude avec davantage de tapas, de petits plats à grignoter, de manière, aussi, à accorder la masse salariale au volume de clients », explique-t-il. Il ajustera également les horaires d’ouverture offrant un service non-stop jusqu’à 20 h 30. Au Bar de la Marine, Frédéric Coiffé a décidé d’ouvrir de 9 heures à 20 h 45. « Même si nous sommes un restaurant, les gens auront envie de profiter de l’espace du jardin pour prendre une collation pendant la journée, argue-t-il. On n’a pas d’inquiétude sur la fréquentation mais on devra modifier notre organisation. »

Les restaurants espèrent pouvoir continuer à bénéficier du chômage partiel car tout le personnel ne pourra pas travailler en même temps

Thierry Constantin, propriétaire du Café Rohan, du Café Français et du BHV, souligne également cette nécessaire et délicate adaptation au jour le jour. « Heureusement que la mairie de Bordeaux a autorisé l’extension des terrasses et la gratuité des droits jusqu’au 31 août car nous allons ouvrir avec beaucoup moins de couverts et 4 heures en moins de service jusqu’au 9 juin », liste-t-il.

Les restaurants espèrent pouvoir continuer à bénéficier du chômage partiel car tout le personnel ne pourra pas travailler en même temps. Tous indiquent qu’ils organiseront des rotations car « tout le monde veut revenir au travail ». Tous, aussi, insistent sur la nécessité de respecter les règles sanitaires. « Ce n’est pas parce que l’on peut se retrouver en terrasse que la vie d’avant reprend » alertent-ils de concert. Et ils prient pour que la météo soit de la partie.

Le risque : la météo


Les restaurateurs bordelais connaissent la météo du Sud-Ouest au printemps et craignent, sans trop le dire pour ne pas porter la poisse, qu’elle vienne gâcher les retrouvailles. « Pouvoir ouvrir en terrasse c’est bien mais imaginez qu’il pleuve à seau pendant trois semaines comme cela peut être le cas chez nous, redoute Thierry Constantin dont les établissements sont installés place Pey-Berland. Nous allons louer des parapluies. Beaucoup, parce que nous ne pouvons pas installer des bâches dans notre périmètre au pied de la cathédrale. » Les sites de météorologie prévoient, pour le moment, un temps plutôt clément durant dix jours à partir du 19 mai. Ils tablent sur 12°-20° ce jour-là et le lendemain, avec un soleil à peine voilé…

Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Date d'inscription : 11/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mar 4 Mai 2021 - 14:14

Christophe Urios sur la vaccination des effectifs : « Je sais qu’il y a des clubs qui le font depuis longtemps. On n’a pas été malin mais on va s’organiser. »

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  tire-bouchon Mar 4 Mai 2021 - 14:25

je ne comprend pas que ce ne soit pas fait.
Déja tout le staff médical (de part leurs professions) devrait être vacciné.
On propose à beaucoup de personne la vaccination, ne serait ce que pour ne pas perdre les restants de doses.
La Mairie de Bordeaux propose la vaccination à tous les assesseurs des prochaines élections.
Les centres de vaccinations sont vides.
Il faut le faire maintenant. Quand le gouvernement va ouvrir les portes, ça va être la ruée sur les vaccins. Voyages et fréquentations des lieux publics fermés obligent.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 436
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Switch Mar 4 Mai 2021 - 14:53

Yatangaki a écrit:Christophe Urios sur la vaccination des effectifs : « Je sais qu’il y a des clubs qui le font depuis longtemps. On n’a pas été malin mais on va s’organiser. »

Je ne comprends pas que voyant ses adversaires se vacciner, l'UBB n'ait pas décidé de faire pareil. Encore une fois, on a été les gentils petits qui respectent les règles. Encore une fois, on a été le petit club sympa qui se résout pas à faire comme les autres. Et encore une fois, on s'est fait entub**. Encore une fois...

L'UBB aurait du réagir de suite. On se doutait bien que ca finirait par tomber, non ?! Alors pourquoi avoir tardé ? On l'a payé et on risque de peut-être le payer encore... mad2

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6764
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  grospaquet31 Mar 4 Mai 2021 - 15:19

tire-bouchon a écrit:je ne comprend pas que ce ne soit pas fait.
Déja tout le staff médical (de part leurs professions) devrait être vacciné.
On propose à beaucoup de personne la vaccination, ne serait ce que pour ne pas perdre les restants de doses.
La Mairie de Bordeaux propose la vaccination à tous les assesseurs des prochaines élections.
Les centres de vaccinations sont vides.
Il faut le faire maintenant. Quand le gouvernement va ouvrir les portes, ça va être la ruée sur les vaccins. Voyages et fréquentations des lieux publics fermés obligent.

et oui, a respecter les directives gouvernementales on se retrouve comme des cons.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5447
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 4 Mai 2021 - 15:30

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/05/04/sars-cov-2-contagiosite-frequence-resistance-au-vaccin-ce-que-l-on-sait-des-principaux-variants_6079072_4355770.html

Plus contagieux, plus virulents, plus résistants au vaccin : ce que l’on sait des principaux variants du SARS-CoV-2

Britannique, sud-africain, brésilien et indien, différents variants du virus soulèvent de nombreuses questions quant à leur dangerosité.

Par Bessma Sikouk

Lorsqu’ils se multiplient, les virus peuvent développer des mutations, c’est-à-dire des erreurs conduisant à des modifications de la séquence génétique d’origine, donnant naissance à des variants. Il en va ainsi du SARS-CoV-2 comme des autres virus : c’est un phénomène attendu et courant.

Certaines erreurs n’ont aucune conséquence, d’autres lui confèrent de nouvelles capacités d’adaptation. Certains variants peuvent devenir :

   plus contagieux ;
   plus virulents ;
   moins sensibles à l’immunité acquise par une infection ou une vaccination : on parle d’« échappement immunitaire ».

Les variants sont classés en trois catégories par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et surveillées dans des bases de données internationales, dont celle du Global Initiative on Sharing Avian Influenza Data (Gisaid) :

   les variants préoccupants (ou VOC pour variant of concern) par rapport au virus souche. Ils sont plus virulents, plus résistants aux tests diagnostics, traitements ou aux vaccins ;
   les variants sous surveillance (ou VOI variant of interest), dont il n’a pas encore été déterminé l’impact sur la santé publique mais qu’on retrouve dans plusieurs cas de contamination ou à l’origine de zones de contamination (clusters) ;
   les variants en cours d’évaluation, dont les conséquences sur la santé publique sont encore indéterminées.

Selon Santé publique France, les variants préoccupants qui circulent actuellement sur le territoire français sont les variants britannique, sud-africain et brésilien. Le variant indien est « sous surveillance ».

   Le variant britannique (B.1.1.7)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Aussi appelé « B.1.1.7 », il est signalé en décembre 2020 par le Royaume-Uni, où il est devenu la principale souche. Hautement contagieux, il est répandu dans 139 pays et représente 83 % des cas de Covid-19 en France. « Un virus capable d’infecter facilement l’homme va avoir tendance à se multiplier beaucoup plus vite. C’est typiquement le cas du variant britannique », explique Vincent Maréchal, professeur de virologie à l’université de la Sorbonne.

Cette transmissibilité accrue d’environ + 43 % à + 90 % par rapport au virus d’origine est due à une mutation qui touche la protéine Spike, cible principale de la réponse immunitaire et par laquelle le virus s’introduit dans la cellule. « Cette mutation 501 est associée, en laboratoire, à une plus grande affinité du virus pour son récepteur à la surface des cellules qu’il veut infecter », explique Jean-Claude Manuguerra, responsable de la Cellule d’intervention biologique d’urgence (CIBU) à l’Institut Pasteur.

Le variant britannique est aussi plus virulent et entraîne des formes plus sévères de la maladie avec un plus haut risque d’hospitalisation (de + 40 % à + 64 %) et une mortalité plus élevée (de + 30 % à 70 %).

En revanche, il n’est pas considéré comme un « variant d’échappement », il ne possède pas la modification génétique responsable de la résistance qui se trouve, elle aussi, sur la protéine Spike et porte le nom de E484K.

Dans son rapport épidémiologique hebdomadaire, l’OMS estime que globalement les vaccins sont efficaces face au variant britannique, à l’exception de celui d’AstraZeneca qui pourrait ne pas bloquer suffisamment la transmission du virus. Une conclusion nuancée par l’OMS qui précise que l’étude a été menée sur un petit échantillon de patients et que d’autres données expérimentales sont nécessaires.

En France, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande l’utilisation des quatre vaccins disponibles, dont elle estime que les données « suggèrent qu’ils restent actifs contre le variant anglais ».


   Variant sud-africain (B.1.351)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le variant B.1.351 est apparu à la fin de l’année 2020, d’abord en Afrique du Sud et circule désormais dans 87 pays, selon l’OMS. Aujourd’hui, il représente 5 % des cas en France, 35 % en Moselle et est majoritaire à Mayotte et à La Réunion.

Tout comme le variant britannique, il a une mutation en position 501 qui le rend plus contagieux (+ 50 %) mais présente également une mutation supplémentaire, la E484K, ce qui le rend également plus résistant à certains vaccins et pourrait être à l’origine de réinfections. Selon le conseil scientifique, ce variant est celui qui « présente le plus de risques [d’échappement] ».

Une note scientifique des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains, précise que, « dans toutes les études, les réductions [de l’efficacité des vaccins] les plus importantes ont été observées pour B.1.351 [sud-africain], suivi de P.1 [brésilien] ».

Le conseil scientifique français explique dans sa note du 12 février que les vaccins à ARN messager (ARNm, comme Pfizer ou Moderna) ont une efficacité diminuée de 30 % sur ce variant. La sensibilité vis-à-vis du vaccin Janssen est aussi conservée : de l’ordre de 50 % avec une protection de 85 % contre les formes sévères. Le vaccin AstraZeneca « est seulement efficace à 60 %-65 % », rappelle-t-il, estimant qu’« une efficacité de 30 % [sur ce variant] ne serait pas étonnante ».

   Variant brésilien (P1)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le variant P1 a été détecté le 2 janvier chez un touriste japonais de retour du Brésil. Il s’est répandu dans plus de 54 pays et est responsable de 5 % des cas de Covid-19. En Guyane, il est devenu majoritaire.

Le variant brésilien est plus contagieux (mutation en 501) et plus résistant aux vaccins (mutation E484K) et pourrait causer des cas de réinfection. Une proportion significative de patients avec une forme sévère de Covid-19 est âgé de moins de 50 ans au Brésil, affirme le conseil scientifique dans son avis rendu le 16 avril.

Sa résistance aux vaccins reste toutefois moindre que celle du variant d’Afrique du Sud. Le conseil scientifique rapporte que l’efficacité des vaccins sur le variant brésilien est « conservée mais diminuée ». Il ne reste que partiellement inhibé par des anticorps de sujets infectés par le virus d’origine.

Etant donné la forte présence des variants brésilien et sud-africain dans les outre-mer, la HAS préconise « la poursuite de la stratégie déjà mise en place avec l’utilisation exclusive des vaccins à ARN messager. »

   Variant indien (B.1.617)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le variant B.1.617 a été détecté pour la première fois en Inde en octobre 2020 et, selon l’OMS, il est désormais présent dans 17 pays. L’organisation ajoute que la plupart des cas détectés proviennent d’Inde, du Royaume-Uni, des Etats-Unis et de Singapour. Le 29 avril, trois cas de contamination avec le variant indien ont été identifiés en France métropolitaine.

Il possède quinze mutations dont deux communes avec d’autres variants. Il est classé parmi les variants sous surveillance mais se rapproche des variants préoccupants connus, même s’il ne présente pas la mutation 501. Le conseil scientifique précise : « La mutation E484Q est proche mais différente de la mutation E484K qui facilite un échappement partiel aux vaccins. On peut donc s’attendre à une efficacité vaccinale conservée mais diminuée. » Toutefois, aucune prédiction sur sa transmission ou son potentiel d’échappement ne peut encore être établie.

« L’urgence reste de vacciner, rappelle Jean-Claude Manuguerra de l’Institut Pasteur. C’est une course contre la montre, il faut qu’il y ait le maximum de personnes vaccinées avant que des variants ne puissent s’implanter ou se générer. » Et pour cause, plus un virus circule, plus il se multiplie, ce qui augmente la probabilité d’obtenir des mutations avantageuses pour le virus, rendant la bataille contre ce dernier plus complexe.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 4 Mai 2021 - 15:35

Top 14 : Urios moyennement convaincu par le nouveau protocole sanitaire qu'il juge "lourd"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/top-14-urios-moyennement-convaincu-par-le-nouveau-protocole-sanitaire-qu-il-juge-lourd_VN-202105040276.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 4 Mai 2021 - 15:35

UBB : Ducuing milite pour une vaccination de tous les joueurs, "quand ce sera notre tour"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/ubb-ducuing-milite-pour-une-vaccination-de-tous-les-joueurs-quand-ce-sera-notre-tour_VN-202105040268.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 4 Mai 2021 - 15:44

Coronavirus : désormais quatre cas de variant indien en Gironde, tous en quarantaine

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/covid-4-cas-de-variant-indien-en-gironde-tous-sont-en-quarantaine-1620130733

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mar 4 Mai 2021 - 16:35

Eh bien il aurait bien fait parler de lui ce covid, même dans le rugby. Le rugby n'a pas été épargné par ce virus... surtout du côté de l'UBB.

Il faudrait peut être faire le forcing pour que les joueurs/staffs soient vaccinés le plus rapidement possible. Le rugby est un sport de divertissement qui amène du spectacle, qui fait oublier aux gens ce covid et autres soucis le temps d'un week end, ce serait peut être bien de priorisé les joueurs pour les futurs doses maintenant. Une fois que se sera fait, l'UBB pourra respirer. Quant au niveau protocole sanitaire no comment quoi mad2

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 4 Mai 2021 - 17:19

Top 14. "J'ai mal à mon nez...", Christophe Urios (UBB) réagit au nouveau protocole sanitaire

https://actu.fr/nouvelle-aquitaine/bordeaux_33063/top-14-j-ai-mal-a-mon-nez-christophe-urios-ubb-reagit-au-nouveau-protocole-sanitaire_41576136.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 10:03

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/05/vaccins-contre-le-covid-19-comment-big-pharma-defend-son-monopole_6079131_3234.html

Vaccins contre le Covid-19 : sous pression, les laboratoires veulent éviter la levée des brevets

Emmenés par l’Inde et l’Afrique du Sud, une centaine d’Etats demandent à l’OMC la levée des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins. Face à la menace de voir leurs profits menacés, les laboratoires privilégient des accords de production ponctuels.

Par Zeliha Chaffin

Faut-il lever les brevets sur les vaccins contre le Covid-19 ? Mercredi 5 mai, la demande de l’Inde et de l’Afrique du Sud d’introduire une dérogation temporaire aux accords sur les droits de propriété intellectuelle (ADPIC) devait à nouveau être discutée lors d’une réunion du conseil général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Si elle venait à être adoptée, cette disposition permettrait à n’importe quelle entreprise pharmaceutique de produire les précieux vaccins en utilisant la technologie développée par ses concurrents.

Concrètement, les Etats octroieraient à des acteurs locaux des licences, sans que les détenteurs des brevets aient leur mot à dire. Cela permettrait de multiplier les sites de production, et ainsi de réduire l’écart qui se creuse entre les pays riches et vaccinés – où est fabriqué l’essentiel des sérums aujourd’hui – et les nations les plus pauvres, qui peinent cruellement à mettre la main sur des doses.

Les défenseurs de l’idée considèrent cette demande d’autant plus fondée que « les fabricants ont bénéficié de milliards d’euros d’aides publiques pour développer leurs vaccins », explique Maurice Cassier, chercheur au CNRS. « Aucun n’est purement le fruit des recherches industrielles, tous ont profité de décennies de recherches académiques. »

Dossier très politique


Depuis sept mois, ce dossier très politique divise les 164 Etats membres de l’institution genevoise. La requête de l’Inde et de l’Afrique du Sud, soutenue par une centaine d’Etats, continue de se heurter à l’opposition de certains pays du Nord. Parmi les réfractaires se trouvent, entre autres, les Etats-Unis, l’Union européenne (UE), dont la France, le Royaume-Uni et la Suisse, qui abritent les principaux groupes pharmaceutiques aujourd’hui en première ligne contre le coronavirus. « Ces derniers sont tiraillés entre la nécessité de répondre à l’urgence sanitaire et la défense de leurs industries pharmaceutiques », observe l’économiste Samira Guennif, chercheuse au Centre d’économie de Paris-Nord et maîtresse de conférences à l’université Sorbonne-Paris-Nord.

Ces dernières semaines, les appels d’ONG, de scientifiques et d’hommes politiques se sont multipliés pour convaincre les Etats récalcitrants de reconsidérer leur position. Le 15 avril, une tribune signée par une centaine de lauréats du prix Nobel et d’anciens chefs d’Etat et de gouvernement exhortait ainsi le président américain, Joe Biden, à soutenir la proposition de suspension des brevets à l’OMC. Sans renier leur position, les Etats-Unis ont récemment infléchi leur discours, laissant entendre que toutes les options pour augmenter la production mondiale de vaccins, y compris la levée des brevets, étaient sur la table.

Une subtilité de langage qui hérisse les industriels, farouchement opposés à toute levée de leurs monopoles. « Nous entendons les interrogations, légitimes, des pays, mais l’idée que les brevets brident la production est fausse. Tout est mis en œuvre pour que les acteurs compétents se mobilisent pour fabriquer ces vaccins. Près de 300 accords de production, qui impliquent parfois des concurrents, ont été mis en place à cet effet depuis un an », observe Frédéric Collet, président du LEEM, le lobby français des entreprises pharmaceutiques.

Les entreprises qui voudraient se lancer dans la production de ces vaccins ne seraient pas en mesure de livrer leurs premiers lots avant la fin de l’année


D’autant que, selon les industriels, ce dispositif ne permettrait pas de régler le défi de la production de masse qui se pose aujourd’hui. « Les vaccins sont des produits biologiques complexes à mettre au point », martèlent-ils, et nécessitent, outre le savoir-faire de techniciens hautement qualifiés pour en assurer la qualité, des outils de production et des équipements de pointe (bioréacteurs, centrifugeuses, chambres froides…). « S’affranchir des brevets ne permettra pas à des pays ou des acteurs qui ne sont pas des spécialistes d’être capables de fabriquer dans des conditions de confiance », prévient M. Collet.

Ces adaptations indispensables des chaînes de fabrication prennent par ailleurs du temps. Les entreprises pharmaceutiques qui souhaiteraient se lancer dans la production de ces vaccins ne seraient pas en mesure de livrer leurs premiers lots avant la fin de l’année, voire en 2022. « Cela prendrait du temps, mais du point de vue des Etats qui savent qu’ils n’auront pas accès à des vaccins à court ou moyen terme, cela en vaut la peine », rétorque la sociologue Gaëlle Krikorian, qui travaille sur les questions d’accès aux médicaments et de propriété intellectuelle. Et de détailler : « Tout dépend de la coopération des détenteurs de brevets. Soit ils acceptent de réaliser des transferts de technologie, c’est-à-dire de fournir la recette de cuisine des vaccins, soit les entreprises devront reconstituer le processus de fabrication. Dans le premier cas, cela peut mettre trois mois, dans l’autre de neuf à douze mois. »

« Troisième voie »

Outre les délais, les fabricants de vaccins pointent aussi les difficultés supplémentaires d’approvisionnement que l’arrivée de ces nouveaux concurrents créerait. « Nous sommes déjà sous tension pour nous approvisionner. Donc, s’il y a plus d’acteurs qui demandent des matières premières, ça n’améliorera pas la situation », estimait le patron de Moderna, Stéphane Bancel, lors d’une table ronde organisée par la Fédération internationale des fabricants et associations pharmaceutiques (IFPMA), le 23 avril. La biotech américaine a néanmoins indiqué, dès octobre, qu’elle ne poursuivrait pas ceux qui utiliseraient ses brevets sur le coronavirus pour fabriquer des vaccins durant la pandémie.

Des sociétés pharmaceutiques de pays comme l’Inde, le Bangladesh ou l’Afrique du Sud affirment pourtant avoir la capacité de produire en quelques mois si les fabricants occidentaux acceptent de partager leur technologie. « Nous disposons de tous les réacteurs et outils de purification nécessaires à la production de vaccins à ARNm. Si nous obtenons l’antigène, la production peut commencer immédiatement (…), nous pouvons délivrer environ 500 millions de doses par an », plaidait Abdul Muktadir, président de l’entreprise bangladaise Incepta Pharmaceuticals dans un entretien sur le site Health Policy Watch, le 1er avril.

Dans une tentative de synthèse, la patronne de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a poussé ces derniers mois l’idée d’une « troisième voie », en appelant les Etats et les industriels à identifier de nouvelles capacités de production et en encourageant la conclusion d’accords de licence volontaires, à l’instar du partenariat entre AstraZeneca et le Serum Institute of India. « Cela revient globalement à la voie habituelle : on ne se fâche pas avec les détenteurs de brevets et on compte sur leur bonne volonté », regrette Gaëlle Krikorian.

Les industriels n’ont pas hésité à saisir la perche qui leur était tendue. Ainsi, le patron de BioNTech, Ugur Sahin, déclarait récemment étudier des partenariats avec des entreprises du continent africain. Ils pourraient éviter la levée des brevets, « qui est le pire scénario pour les entreprises pharmaceutiques, car cela réduirait leurs marges financières », souligne Mme Guennif.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 10:07

https://www.courrierinternational.com/article/vu-du-royaume-uni-covid-quand-les-geeks-narguent-la-puissante-administration-francaise

Vu du Royaume-Uni.Covid : quand les geeks narguent la puissante administration française

The Economist - Londres

Le site de référence CovidTracker n’en est que l’exemple le plus célèbre : pendant la pandémie, plusieurs sites de référence utiles aux Français et à leur gouvernement ont vu le jour. Leur point commun : aucun n’est l’œuvre de l’État.

Quand la pandémie a éclaté, un jeune Français de 23 ans, ingénieur de données, s’est mis au travail dans sa chambre, chez ses parents, au fond d’une vallée de Savoie. Guillaume Rozier a commencé à comparer les cas de Covid-19 en Italie et en France, et à publier ses résultats sur Twitter. À partir de ses analyses de données, il créait bientôt un site de suivi de l’épidémie [CovidTracker], rapidement devenu une référence, et qui vient de faire un petit : en avril est né ViteMadose, un portail qui en deux clics agrège les données de plusieurs sites de prise de rendez-vous médicaux pour permettre aux Français de trouver un créneau de vaccination. Il enregistre 2 à 3 millions de vues par jour.

Voilà donc que les geeks de France narguent la puissante administration nationale. Avec pour seules armes la simplicité, la clarté et des algorithmes, ils défient le goût de la bureaucratie française pour la complexité, la confusion et les règles. D’autres sites de création récente, tels Covidliste et Covid Anti Gaspi, mettent en relation les centres de vaccination ayant des doses en trop dans leurs frigos avec des patients en quête d’une injection. “Comment avez-vous réussi à créer ce que l’administration française n’a pas su faire ?” demandent des journalistes stupéfaits à Guillaume Rozier.

Cinq millions de maîtres dans l’art de la complication


Le Savoyard, dont le site est à but non lucratif, raconte en avoir compris la nécessité quand, en mars, il s’est trouvé lui-même à la peine pour décrocher un rendez-vous pour un proche. Le système de santé français a un fonctionnement éclaté, sans prise de rendez-vous centralisée. Les livraisons de vaccins arrivent de façon aléatoire. Pour perfectionner l’algorithme et la conception de ViteMaDose, Guillaume Rozier a lancé un appel aux bonnes volontés sur le principe du crowdsourcing. “Nous avons beaucoup de messages d’utilisateurs qui nous remercient de les avoir aidés à trouver un rendez-vous. C’est vraiment chouette”, se réjouit-il.

Les cinq millions de fonctionnaires français sont maîtres dans l’art de la complication. Lors du reconfinement en mars, l’administration avait élaboré une attestation de déplacement de deux pages listant 15 motifs différents, avant de devoir la retirer tant le document était un chef-d’œuvre de ridicule. Les règles en vigueur restent un savant mélange de précision et d’absurdité – les Français ont le droit d’acheter de l’alcool, mais pas des sous-vêtements.

Le président Emmanuel Macron entend réformer l’administration française, et il a ainsi annoncé la disparition de l’École nationale d’administration [qui sera remplacée par l’Institut du service public]. Son secrétaire d’État à la Transition numérique, Cédric O, pilote les travaux de ce qui sera le premier passe sanitaire numérique de l’Union européenne, pour les déplacements vers la Corse. Reste que les fonctionnaires sont généralement plus doués pour concevoir des réglementations et collecter des informations que pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Allez les geeks*.

* En franglais dans le texte.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 15:18

Top 14: une trentaine de joueurs du Racing 92 vaccinés

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/top-14-une-trentaine-de-joueurs-du-racing-92-vaccines_AV-202105050198.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 15:21

La course aux vaccins pour les clubs du Top 14

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/La-course-aux-vaccins-pour-les-clubs-du-top-14/1249139

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mer 5 Mai 2021 - 15:21

En espérant que ca ouvre des possibilités et que ca donne des idées à l'UBB. J'y crois Yesss

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 15:22

https://www.lemonde.fr/economie/article/2021/05/05/covid-19-vers-des-profits-records-pour-pfizer-et-moderna_6079190_3234.html

Vaccins contre le Covid-19 : Pfizer et Moderna engrangent les milliards de dollars

Les deux entreprises américaines prévoient d’engranger respectivement 26 milliards et 18 milliards de dollars en 2021 grâce à leurs vaccins à ARN messager.


Par Zeliha Chaffin

Après la folle course aux vaccins, l’heure est aux premiers bilans pour les laboratoires pharmaceutiques. La pandémie a créé un nouveau marché colossal pour les fabricants de vaccins. Si tous ne profitent pas de la crise sanitaire, certains industriels voient leurs ventes – et leurs profits – s’envoler grâce à la pandémie.

Sur les trois premiers mois de 2021, le vaccin à ARN messager de Pfizer – développé en partenariat avec l’allemand BioNTech avec lequel il partage pour moitié les profits – a ainsi rapporté 3,5 milliards de dollars (2,9 milliards d’euros) au géant américain. Soit bien plus que ce que gagne le laboratoire pharmaceutique en un an grâce à la vente de certains de ses produits stars. Une très bonne affaire donc. D’autant que l’industriel, qui a déjà expédié plus de 430 millions de doses dans le monde, continue d’amasser les contrats auprès des Etats pour en fournir de nouvelles.

Fort de ces performances, Pfizer a revu les prévisions de ses ventes de vaccins anti-Covid à la hausse. Au lieu des 15 milliards de dollars anticipés pour l’ensemble de l’année, le groupe estime qu’elles atteindront plutôt 26 milliards de dollars.

Son compatriote, Moderna, n’est pas mal loti non plus. La biotech, qui a débuté ses livraisons aux Etats-Unis au même moment que Pfizer, compte gagner 18 milliards de dollars avec son vaccin en 2021. Un changement radical pour cette jeune entreprise, qui, jusqu’à présent, n’avait jamais réalisé de bénéfices. Son patron, le Français Stéphane Bancel, est aujourd’hui milliardaire, avec une fortune estimée à 3,5 milliards d’euros. Tout comme Ugur Sahin, le fondateur et dirigeant de BioNTech.

Ces deux biotech, inconnues du grand public il y a encore un an, ont vu les cours de leurs actions exploser grâce à la pandémie. La capitalisation boursière de Moderna a été multipliée par 3,5 en un an, pour atteindre 69,5 milliards de dollars. Celle de BioNTech s’élève à près de 43 milliards de dollars. De quoi réjouir les actionnaires. A côté de ces résultats flamboyants, les ventes de vaccins d’AstraZeneca (275 millions de dollars) et Johnson & Johnson (100 millions de dollars) font pâle figure.

Perspectives prometteuses


A l’inverse de leurs rivaux, ces deux laboratoires – qui ont développé des vaccins à adénovirus – ont fait le choix de vendre leurs doses à prix coûtant le temps de la pandémie. Mais la survenue de plusieurs cas rares de troubles thromboemboliques a jeté le doute sur cette technologie. Et les difficultés de production d’AstraZeneca, qui accumule les retards de livraison dans les commandes auprès de l’Union européenne (UE), n’ont pas arrangé les affaires du groupe anglo-suédois.

   La vaccination pourrait aussi prochainement s’étendre aux adolescents et aux enfants, et donc grossir encore le potentiel de vente des industriels

Une occasion en or pour Pfizer, BioNTech et Moderna de s’imposer comme les fabricants de référence auprès des Etats, alors que les perspectives du marché s’annoncent prometteuses. « Sur la base de ce que nous avons vu, nous pensons qu’il est probable que la demande pour notre vaccin contre le Covid-19 sera durable, comme c’est le cas pour les vaccins contre la grippe », constatait, mardi 4 mai, le PDG de Pfizer, Albert Bourla. La vaccination pourrait aussi prochainement s’étendre aux adolescents et aux enfants, et donc grossir encore le potentiel de vente des industriels. D’autant plus que les concurrents sont encore plutôt rares – même si de nouveaux vaccins pourraient prochainement être autorisés –, ce qui laisse le champ libre aux premiers arrivés. Notamment sur les prix.

Les fabricants des vaccins pourraient ainsi se montrer plus gourmands lors des négociations de nouveaux contrats. Selon des indiscrétions du premier ministre bulgare, Boïko Borissov, rapportées par le site Euractiv, le 11 avril, le coût du vaccin Pfizer serait passé de 15,50 à 19,50 euros dans les nouvelles négociations entre l’UE et le fabricant. De quoi assurer de belles rentes à l’industrie.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mer 5 Mai 2021 - 15:25

Ils vont pouvoir racheter les Girondins de Bordeaux maintenant rire
Je plaisante rire

En tout cas c'est cool déjà d'avoir trouver un vaccin efficace contre ce covid.

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Switch Mer 5 Mai 2021 - 16:03

Le Matmut Atlantique va devenir un vaccinodrome et sera renommé le Pfizer Atlantique Stadium :chambreur:

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6764
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mer 5 Mai 2021 - 16:17

En parlant de stade, il y a un possible futur repreneur qui compte vous demander une entente entre les deux sports (d'ailleurs ce repreneur a l'air d'avoir les faveurs de plusieurs personnes dont sponsors du club d'après les retours, en tout cas il est pas mal plébiscité), du coup l'entente se serait un match à Chaban/Lescure et la semaine d'après au Matmut qui sera proposé à Laurent Marti. Et j'ai vu bon nombre de supporters Girondins vouloir refiler à l'ubb le Matmut. Ca fait partie du projet de Pascal Rigo.

Donc voilà c'était l'info du jour si vous n'étiez pas au courant.

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  tire-bouchon Mer 5 Mai 2021 - 16:22

Vieille rengaine.
Déja que les délocalisations des matchs de l' UBB avaient été trés fortement conseillées par la Mairie (Juppé), les Girondins avaient aussi, à l' époque, émis le souhait de re-jouer des matchs au stade Chaban.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 436
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 16:26

Yatangaki a écrit:En parlant de stade, il y a un possible futur repreneur qui compte vous demander une entente entre les deux sports (d'ailleurs ce repreneur a l'air d'avoir les faveurs de plusieurs personnes dont sponsors du club d'après les retours, en tout cas il est pas mal plébiscité), du coup l'entente se serait un match à Chaban/Lescure et la semaine d'après au Matmut qui sera proposé à Laurent Marti. Et j'ai vu bon nombre de supporters Girondins vouloir refiler à l'ubb le Matmut. Ca fait partie du projet de Pascal Rigo.

Donc voilà c'était l'info du jour si vous n'étiez pas au courant.

Franchement :chambreur: je ne crois pas qu'on veuille refaire un match dans la glacière du Matmut, c'est le stade des Girondins de Bordeaux maintenant :siffle:

Je ne vois rien dans le projet de Pascal Rigo au sujet du stade Chaban vs Matmut ?, un lien ???


Dernière édition par Scalp le Mer 5 Mai 2021 - 16:33, édité 1 fois

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 16:31

Pascal Rigo : «Trouver la meilleure solution possible pour les Girondins»

https://www.francefootball.fr/news/Pascal-rigo-trouver-la-meilleure-solution-possible-pour-les-girondins/1249251

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Switch Mer 5 Mai 2021 - 16:38

Le Matmut n'est pas notre problème, et on a déjà les notre avec cette crise que traverse actuellement le club et le Top14. Alors merci mais non merci ! :siffle:

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6764
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Yatangaki Mer 5 Mai 2021 - 16:51

Merci pour l'article. Dans cet article il n'en parle pas, il a peut être lâché l'affaire.

Il avait accordé un interview à SO où il parlait du stade je reprends ce qu'il avait dit:

PASCAL RIGO : “MON RÊVE SERAIT DE REVENIR À LESCURE QUE L’UBB FASSE UN WEEK-END ET NOUS L’AUTRE” il y avait l'article en question partagé sur le site rugby scapulaire.


Après honnêtement ca ne se fera pas, l'UBB n'a pas à s'inquiéter, puis je ne sais pas où vous irez chercher l'argent pour payer le loyer du stade qui est assez astronomique dans le budget pour un club de rugby je pense :siffle:  Mais si les Girondins de Bordeaux descendent en L2 ou N3 je ne sais pas ce qu'il pourrait se passer par contre, ca risque de se répercuter quelque part en tout cas think

_________________
"Si vous pouvez être des coéquipiers exceptionnels, vous avez une chance de devenir une équipe exceptionnelle"
Yatangaki
Yatangaki
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 692
Localisation : Pyrénées entre Lourdes et Tarbes
Date d'inscription : 01/05/2021
Humeur : La victoire viendra de l'union et l'union fera notre force

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 5 Mai 2021 - 16:56

Yatangaki a écrit:Merci pour l'article. Dans cet article il n'en parle pas, il a peut être lâché l'affaire.

Il avait accordé un interview à SO où il parlait du stade je reprends ce qu'il avait dit:

PASCAL RIGO : “MON RÊVE SERAIT DE REVENIR À LESCURE QUE L’UBB FASSE UN WEEK-END ET NOUS L’AUTRE” il y avait l'article en question partagé sur le site rugby scapulaire.


Après honnêtement ca ne se fera pas, l'UBB n'a pas à s'inquiéter, puis je ne sais pas où vous irez chercher l'argent pour payer le loyer du stade qui est assez astronomique dans le budget pour un club de rugby je pense :siffle:  Mais si les Girondins de Bordeaux descendent en L2 ou N3 je ne sais pas ce qu'il pourrait se passer par contre, ca risque de se répercuter quelque part en tout cas think

Hurmic et Anziani, ont parlé de céder le Matmut Atlantique au futur repreneur, ce serait plutôt vers cette solution qu'on pourrait s'orienter...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 7 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 23 Précédent  1 ... 6, 7, 8 ... 15 ... 23  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum