AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Rencontres internationales
par Scalp Hier à 17:25

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Hier à 13:09

» Préparation de la saison 2021-2022
par le radis Hier à 12:15

» Musique !!!
par Scalp Hier à 7:54

» Audience du rugby (réseaux sociaux...)
par le radis Sam 31 Juil 2021 - 17:17

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par le radis Sam 31 Juil 2021 - 17:06

» Romain Buros
par Scalp Sam 31 Juil 2021 - 16:06

» Abonnements Groupés des UBB Fanes 2021-2022
par Scalp Sam 31 Juil 2021 - 14:38

» Adhésion aux UBB Fanes 2021-2022
par patrick Sam 31 Juil 2021 - 13:03

» Vadim Cobilas
par Scalp Ven 30 Juil 2021 - 15:48

» Federico Mori
par Scalp Jeu 29 Juil 2021 - 19:37

» Top 14 - 1ère journée : Biarritz / UBB
par Scalp Jeu 29 Juil 2021 - 16:53

» Naming du stade Chaban Delmas
par Switch Jeu 29 Juil 2021 - 14:05

» Le Pognon et le Rugby
par tire-bouchon Mer 28 Juil 2021 - 16:33

» Le XV de France (partie en cours)
par tire-bouchon Mar 27 Juil 2021 - 20:16

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par marchal Mar 27 Juil 2021 - 12:23

» Bilan de la saison 2020-2021
par Dr. Gregory Bouse Lun 26 Juil 2021 - 22:22

» In Extenso SuperSevens 2021
par MrScots Lun 26 Juil 2021 - 11:07

» Cameron Woki
par Scalp Lun 26 Juil 2021 - 9:38

» Ben Tameifuna
par tire-bouchon Dim 25 Juil 2021 - 9:28

» Crise des Girondins (2021)
par grospaquet31 Ven 23 Juil 2021 - 19:34

» Evolution du Top14 (format, règles...)
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:02

» Champions Cup 2021-2022
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:01

» Pro D2 : Autres matchs
par Scalp Jeu 22 Juil 2021 - 12:05

» scott higginbotham
par Switch Mar 20 Juil 2021 - 10:44

» Yoram Moefana
par grospaquet31 Lun 19 Juil 2021 - 17:50

» Joseph Dweba
par densnewzealand Sam 17 Juil 2021 - 17:50

» Equipes de France Jeunes
par le radis Ven 16 Juil 2021 - 20:01

» Laurent Delboulbes
par le radis Mer 14 Juil 2021 - 19:52

» Ah c'est beau le foot !
par flavio33 Mar 13 Juil 2021 - 23:04

Le deal à ne pas rater :
Nouveaux clients AliExpress : oxymètre de pouls portable, écran ...
0.54 €
Voir le deal

Rugby et Coronavirus

+24
kaze33
Charles_ubb
guillaume ubb
biscouette
flavio33
Yatangaki
PaytaleUBB
Big'Ben
Mam's
marchal
tire-bouchon
patrick
sudiste
densnewzealand
Martin33
krahknardz
tonysoprano
Dr. Gregory Bouse
grospaquet31
léopold
le radis
MrScots
Scalp
Switch
28 participants

Page 13 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 17 ... 22  Suivant

Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  le radis Lun 14 Juin 2021 - 13:33

Scalp a écrit:Une étude scientifique rassurante pour les risques cardiaques chez les sportifs remis d'une infection au Covid-19

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Une-etude-scientifique-rassurante-pour-les-risques-cardiaques-chez-les-sportifs-remis-d-une-infection-au-covid-19/1261994

Je suis rassuré pour les joueurs du SF. :chambreur:

le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8648
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Lun 14 Juin 2021 - 14:00

le radis a écrit:
Scalp a écrit:Une étude scientifique rassurante pour les risques cardiaques chez les sportifs remis d'une infection au Covid-19

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Une-etude-scientifique-rassurante-pour-les-risques-cardiaques-chez-les-sportifs-remis-d-une-infection-au-covid-19/1261994

Je suis rassuré pour les joueurs du SF. :chambreur:

rire

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Lun 14 Juin 2021 - 14:18

Covid-19 : Novavax affirme que son vaccin est efficace à plus de 90 %, y compris contre les variants

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/covid-19-novavax-affirme-que-son-vaccin-est-efficace-a-plus-de-90-y-compris-contre-les-variants-3746332.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Lun 14 Juin 2021 - 14:33

Perquisition en cours à l’IHU du professeur Raoult à Marseille

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/perquisition-en-cours-a-l-ihu-du-professeur-raoult-a-marseille-3746591.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 16 Juin 2021 - 12:18

Covid-19 : la Chine envisage de vacciner les enfants à partir de 3 ans         Shocked

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/16/covid-19-la-chine-envisage-de-vacciner-les-enfants-a-partir-de-3-ans_6084387_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 16 Juin 2021 - 14:02

Jean Castex annonce la fin de l’obligation du port du masque en extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu dimanche

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/16/jean-castex-annonce-la-fin-de-l-obligation-du-port-du-masque-en-exterieur-des-jeudi-et-la-levee-du-couvre-feu-dimanche_6084395_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 16 Juin 2021 - 14:07

Donc entre samedi soir 23h et dimanche 00h00, on va dire qu'il y aura dérogation automatique :chambreur:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 17 Juin 2021 - 15:47

À Bordeaux, le masque reste obligatoire dans la rue Sainte-Catherine tout l'été

https://www.francebleu.fr/infos/societe/a-bordeaux-le-masque-reste-obligatoire-dans-la-rue-sainte-catherine-tout-l-ete-1623932519

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 17 Juin 2021 - 16:46

https://www.courrierinternational.com/article/recherche-anticorps-monoclonaux-de-nouveaux-resultats-prometteurs-contre-le-covid-19

Recherche. Anticorps monoclonaux : de nouveaux résultats prometteurs contre le Covid-19

Le traitement REGEN-COV réduit la mortalité des personnes hospitalisées n’ayant pas développé d’anticorps contre le coronavirus. Les résultats doivent cependant être validés par la communauté scientifique.

“Le plus grand essai clinique du monde de thérapie contre le Covid-19 a, pour la première fois, apporté des preuves convaincantes qu’un traitement qui s’attaque directement au virus peut sauver la vie des patients hospitalisés”, s’enthousiasme Science.

L’hebdomadaire américain commente les résultats d’une étude menée par une trentaine de chercheurs de l’université d’Oxford sur l’efficacité du REGEN-COV (également appelé REGN-COV2). Développé par les entreprises Regeneron Pharmaceuticals et Roche, il se compose d’un mélange de deux anticorps (casirivimab et imdevimab) de synthèse dits monoclonaux.

Moins de décès parmi les patients séronégatifs


D’après l’étude, réalisée dans le cadre de l’essai clinique Recovery, cette bithérapie a permis de réduire d’un cinquième le nombre de décès parmi les personnes infectées par le coronavirus qui ne produisent pas d’anticorps.

Publiés le 16 juin sur MedRxiv (une archive de prépublications consacrée à la recherche médicale), ces résultats n’ont toutefois pas fait l’objet d’une validation par des pairs ni d’une publication dans une revue scientifique.

Les chercheurs ont recruté 9 785 patients britanniques hospitalisés, dont un tiers de séronégatifs (c’est-à-dire n’ayant pas développé d’anticorps contre le virus). Ils ont reçu, de façon aléatoire, les soins classiques ou, en plus, une perfusion du cocktail d’anticorps monoclonaux. Le premier groupe a enregistré 30 % de décès, le second 24 %.

Un traitement coûteux


L’usage d’anticorps monoclonaux pour lutter contre le Covid-19 avait déjà fait l’objet de recherches, avec des résultats mitigés, rappelle Science. “Certaines, dont celle de Regeneron, avaient suggéré des effets positifs sur la progression de la maladie, écrit la revue. Mais aucune n’avait démontré qu’elle sauvait des patients hospitalisés gravement malades.”

Le traitement a obtenu en novembre 2020 une autorisation d’urgence aux États-Unis pour les personnes souffrant d’une forme légère à modérée de Covid-19. Il avait été administré un mois plus tôt à Donald Trump, lorsque le président américain avait contracté la maladie.

Actuellement évalué par l’Agence européenne des médicaments pour une autorisation de mise sur le marché sur le territoire européen, il bénéficie depuis mars en France d’une autorisation temporaire d’utilisation pour les malades susceptibles de développer une forme grave.

Mais encore faut-il pouvoir “s’offrir” ce traitement, évalué entre 1 000 et 2 000 livres par personne, soit 1 200 à 3 000 euros. Lindsay Keir, coautrice d’un rapport du Wellcome Trust sur l’accès aux traitements à base d’anticorps monoclonaux dans le monde, dénonce auprès de Science ces tarifs :

Les anticorps dont nous bénéficions depuis vingt ou trente ans dans les pays à revenu élevé ne sont toujours pas disponibles dans de nombreux pays.”

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 24 Juin 2021 - 10:51

Covid-19 : situation dégradée dans les Landes, Jean Castex et Olivier Véran s’y rendent jeudi

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/23/covid-19-situation-degradee-dans-les-landes-jean-castex-et-olivier-veran-s-y-rendent-jeudi_6085374_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 24 Juin 2021 - 13:18

Gironde : on peut se faire vacciner sans rendez-vous au mégacentre de Bordeaux

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/gironde-on-peut-se-faire-vacciner-sans-rendez-vous-au-megacentre-de-bordeaux-3899302.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 24 Juin 2021 - 13:40

Il y a aussi une très forte baisse du nombre des primo-injections (aussi partout en France), autre raison de l'ouverture sans RV du mégacentre de Bordeaux Lac, qui risque de se poursuivre au-delà du 27 juin..., j'ai même pu avancer mon RV pour ma deuxième injection de presque 15 jours...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 24 Juin 2021 - 17:44

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/cluster-dans-un-ehpad-des-landes-le-virus-est-entre-par-une-soignante-non-vaccinee-3900465.php

Covid-19. Cluster dans un Ehpad des Landes : le virus est entré par « une soignante » non vaccinée

Par Jefferson Desport

Ce jeudi, à Mont-de-Marsan, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait le point sur le cluster de l’Ehpad de Pontonx-sur-L’Adour. Jean Castex a appelé tous les personnels soignants à se faire vacciner

À l’occasion de leur déplacement à Mont-de-Marsan, ce jeudi matin, Jean Castex et Olivier Véran sont revenus sur la situation de l’Ehpad de Pontonx-sur-l’Adour où un cluster a été détecté avec 23 résidents positifs au variant delta ainsi que six soignants.

Selon le ministre de la Santé, interrogé sur ce point dans les locaux de la CPAM : « Manifestement, le virus est rentré dans l’Ehpad par une soignante qui n’était pas vaccinée. » Une information confirmée par Benoît Ellebood, le directeur général de l’ARS Nouvelle-Aquitaine : « Un personnel soignant qui n’était pas vacciné a contaminé des résidents qui étaient heureusement vaccinés. » Sur les conséquences de ces contaminations, il a précisé qu’il n’y avait « pas de formes graves ». Sur les trois personnes hospitalisées « pour d’autres comorbidités », aucune n’est en réanimation.

“ Impératif que tous les personnels d’Ehpad soient vaccinés d’ici à la fin août”


De son côté, le Premier ministre a été clair : « Il est impératif que tous les personnels d’Ehpad soient vaccinés d’ici à la fin août », sinon « nous prendrons nos responsabilités » a-t-il prévenu n’excluant donc pas de rendre la vaccination obligatoire pour eux. « Qui peut comprendre que le virus entre dans un Ehpad par l’intermédiaire de celles et ceux dont c’est la mission de soigner de protéger les résidents ? Personne. »

Au-delà de la situation des Landes, où l’épidémie connaît un rebond, Jean Castex a insisté, tout au long de ce déplacement, sur la nécessité de continuer à se faire vacciner. Et à ne pas se relâcher face au virus, même si au plan national, tous les indicateurs traduisent une nette amélioration de la situation sanitaire : « Ayez peur du virus, pas du vaccin. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 25 Juin 2021 - 10:36

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/25/vaccination-contre-le-covid-19-les-premieres-injections-en-forte-baisse_6085639_3244.html

Vaccination contre le Covid-19 : les premières injections en forte baisse

Jean Castex s’est dit inquiet de la diminution du nombre de premiers rendez-vous.


Par Chloé Hecketsweiler et Nathaniel Herzberg

La menace d’un plafond de verre est-elle en train de se concrétiser ? Alors qu’un peu plus de 32 millions de Français ont reçu au moins une dose de vaccin – près de 20 millions sont complètement vaccinés –, le ralentissement du nombre de premières injections inquiète les autorités. De 480 000 en moyenne par jour le 21 mai, il a chuté à seulement 240 000 au 21 juin. « Nous vaccinons 200 000 personnes par jour » en primo-injection, « c’est trop peu. On a fait beaucoup mieux, on doit faire beaucoup mieux », a observé le premier ministre Jean Castex, jeudi 24 juin, lors d’un déplacement dans les Landes où le variant Delta provoque un premier rebond épidémique.

M. Castex n’a pu que constater que « les prises de rendez-vous pour la première vaccination sont en décélération », augurant d’un été en pente douce. Doctolib recense désormais moins de 150 000 inscriptions quotidiennes pour une première dose, contre encore plus de 250 000 début juin. Et si la barre n’est pas redressée très vite, le nombre total d’injections quotidiennes – près de 575 000 par jour en moyenne – pourrait très vite s’infléchir.

Six mois après le démarrage de la campagne de vaccination, un peu plus de 20 % des plus de 80 ans ne sont toujours pas vaccinés, soit près de 870 000 personnes. C’est aussi le cas d’un peu plus de 10 % des septuagénaires (soit 645 000 personnes) et de près du quart des sexagénaires (soit un peu moins de 1,9 million de personnes). Au total, près de 3,4 millions de personnes vulnérables par leur âge pourraient se retrouver « exposées » en cas de reprise épidémique. Avec un risque majeur : que cette population non vaccinée, la plus susceptible d’être hospitalisée ou de résider en Ehpad, rencontre la population des soignants non vaccinés, susceptibles de les contaminer.

Nouveau défi


Selon la Direction générale de la santé (DGS), seuls 55 % des soignants dans les Ehpad et unités de soin longue durée ont reçu au moins une dose, et 42 % sont complètement vaccinés au 15 juin. « Cette proportion est supérieure à celle traditionnellement constatée pour la grippe saisonnière mais demeure cependant insuffisante », note la DGS, en précisant que le ministère de la santé « a relancé des actions de communication, d’incitation et de promotion de la vaccination dans ces établissements ».

« Il est impératif que les personnels des Ehpad soient tous vaccinés d’ici à la fin du mois d’août. Il faut à tout prix en faire davantage », a lancé M. Castex. Un « appel solennel » assorti d’une menace : si la « couverture vaccinale des soignants » ne progresse pas, « je pourrais être amené à proposer une vaccination obligatoire (…) vraisemblablement en septembre », a précisé mercredi le ministre de la santé, Olivier Véran.

Si pour les Français les plus âgés un plateau se dessine clairement, les objectifs annoncés la semaine dernière par le chef du gouvernement devraient malgré tout être atteints : 40 millions de personnes vaccinées d’ici à fin août dont 35 millions complètement. Après cette première manche, atteindre 80 % à 85 % de couverture vaccinale – le seuil à franchir pour bénéficier d’une immunité collective, selon les épidémiologistes – représentera un nouveau défi.

« Faire de la dentelle »


« Les difficultés à atteindre certaines personnes commencent. Les courbes s’infléchissent légèrement, c’est certain », admet le professeur d’immunologie Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, en soulignant qu’« il va falloir faire un travail plus fin ». Il constate notamment une sous-vaccination chez des personnes pourtant particulièrement menacées par la maladie, comme les obèses. « Ce sont souvent des personnes socialement défavorisées, qui ont moins accès au système de soin », souligne-t-il.

Parallèlement aux campagnes massives, les autorités commencent à mettre en place des opérations ciblées, sur le modèle de celles déjà mises en œuvre dans certains départements pour atteindre les populations très âgées, loin des grandes villes. « Dans certaines cités, on observe des taux de vaccination des adultes de moins de 20 %. Pour ces publics, nous avons commencé à mettre en place des véhicules mobiles qui vont au pied des tours pour
vacciner, sans rendez-vous. On ne peut pas espérer que tous ces publics viendront dans les centres. Il faut aller vers eux, détaille Alain Fischer. Nous allons devoir passer à une approche à la carte, faire de la dentelle. »

Tout l’enjeu est de gagner la course contre le variant Delta (dit « indien »), 40 % à 60 % plus contagieux que le variant Alpha (dit « britannique »). Il devrait représenter 90 % des nouveaux cas de Covid-19 dans l’Union européenne d’ici à fin août, a estimé mercredi le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), et représenterait déjà 9 % à 10 % des contaminations en France, selon l’estimation donnée mercredi par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

En laboratoire ou en vie réelle, les études convergent sur un point : recevoir une seule dose de vaccin n’apporte qu’une protection limitée contre le variant Delta. A ce jour, environ 30 % des plus de 80 ans et quelque 40 % des plus de 60 ans dans l’Union européenne ne sont pas encore complètement vaccinés.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 25 Juin 2021 - 10:42

https://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/covid-19-lefficacite-des-vaccins-chinois-remise-en-question-par-la-flambee-de-cas

Covid-19.L’efficacité des vaccins chinois remise en question par la flambée de cas dans les pays concernés

Plus de 90 pays utilisent les vaccins chinois pour combattre la pandémie. Mais plusieurs d’entre eux font maintenant face à de nouvelles transmissions de coronavirus. Ce constat devrait servir de mise en garde au sujet de ces vaccins, avancent certains.

Jusqu’à quel point les vaccins chinois contre le Covid-19 de Sinovac et de Sinopharm sont-ils efficaces ? La réalité sur le terrain semble confirmer les doutes nés lors des essais cliniques, rapporte le New York Times.

L’Organisation mondiale de la santé a rapporté que l’efficacité du produit de Sinovac dans la prévention des infections symptomatiques était, lors des essais cliniques, de 51 % au Brésil, 67 % au Chili, 65 % en Indonésie et 84 % en Turquie. En ce qui concerne le vaccin de Sinopharm, cette efficacité était de 78 % pour les Émirats arabes unis, Bahreïn, l’Égypte et la Jordanie. En comparaison, les vaccins de Pfizer-BioNTech et de Moderna ont affiché des taux d’efficacité de plus de 90 %.

Pour évaluer l’efficacité sur le terrain des vaccins chinois, le New York Times s’est notamment intéressé à la Mongolie, à Bahreïn et aux Seychelles, qui ont fait confiance, “en partie du moins”, à ces vaccins pour amorcer un retour à la normale.

Entre 50 et 68 % des habitants des trois pays ont déjà été pleinement vaccinés, d’après les données d’Our World in Data. “Mais au lieu d’être libérés du coronavirus, écrit le quotidien, les trois pays sont désormais aux prises avec une flambée d’infections”.

Des données du New York Times classent, au 22 juin, ces pays parmi les quinze pays du monde qui enregistrent le plus haut taux d’incidence (le nombre d’infections sur 100 000 habitants).

Des données révélatrices


“Si les vaccins sont suffisamment bons, nous ne devrions pas voir ce schéma”, réagit le virologue Jin Dongyan, de l’Université de Hong Kong.

Le site Quartz est d’accord :

De nouvelles vagues de cas de Covid-19 dans des endroits avec un niveau élevé de vaccination par les vaccins de Sinopharm ou de Sinovac font craindre que ces derniers aient une efficacité réelle inférieure à ce que les autorités auraient pu espérer.”

Le New York Times signale également que plus de 350 professionnels de la santé pleinement vaccinés avec le produit de Sinovac ont contracté la maladie en Indonésie. Il a également comparé la situation des Seychelles et d’Israël, qui présentent les plus forts taux de vaccination du monde. L’archipel de l’océan Indien, qui utilise principalement le vaccin de Sinopharm, affiche un nombre quotidien de cas confirmés de la maladie de 716 par million, contre 4,95 cas par million pour l’État hébreu, qui a recours au vaccin de Pfizer-BioNTech.

Des vaccins chinois différents des vaccins américains

La nature même des vaccins peut-elle expliquer cette disparité ? Quartz dit en quoi les vaccins chinois se distinguent des vaccins américains :

Moderna et Pfizer […] déploient de l’ARN messager (ARNm), un matériel génétique qui donne aux cellules des instructions pour se défendre contre le coronavirus. Pendant ce temps, Sinopharm et Sinovac ont développé des vaccins utilisant une version neutralisée du coronavirus pour générer une immunité.”

La nature des variants du coronavirus joue probablement aussi. Le variant Delta, qui circule activement dans le monde, réduit l’efficacité des vaccins d’AstraZeneca et de Pfizer-BioNTech, rappelait il y a quelques jours la revue Nature. Peut-être cette diminution est-elle encore plus importante avec les vaccins de Sinovac et de Sinopharm ?

Quoi qu’il en soit, l’immunologue australien Nikolai Petrovsky a déclaré au New York Times qu’“avec les preuves accumulées il est raisonnable de supposer que le vaccin de Sinopharm a eu un effet minime sur la réduction de la transmission [de la maladie]”.

Selon lui, il y a un risque majeur que les personnes qui ont reçu l’un des vaccins chinois puissent présenter peu ou pas de symptômes et continuer à transmettre le virus à d’autres :

Je pense que cette complexité ne résonne pas auprès de la plupart des décideurs du monde entier.”

Martin Gauthier

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Sam 26 Juin 2021 - 14:21

Ce que l’on sait de Delta, le variant du coronavirus qui préoccupe scientifiques et autorités

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/25/ce-que-l-on-sait-de-delta-le-variant-du-coronavirus-qui-preoccupe-scientifiques-et-autorites_6085727_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Sam 26 Juin 2021 - 14:23

Le passe sanitaire européen est désormais disponible : voici comment le télécharger et l’utiliser

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2021/06/26/le-passe-sanitaire-europeen-desormais-disponible-comment-le-telecharger-et-l-utiliser_6085825_4408996.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Sam 26 Juin 2021 - 14:26

Vaccination contre le Covid-19 : radiographie de la France qui doute

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/25/vaccination-contre-le-covid-19-radiographie-d-une-france-qui-doute_6085603_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Dim 27 Juin 2021 - 10:54

https://www.sudouest.fr/sante/megacentre-de-bordeaux-c-est-la-ruee-vers-les-vaccins-et-la-course-au-qr-code-estival-3927607.php

Bordeaux : au “mégacentre”, c’est la ruée vers les vaccins et la course au QR Code estival

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le Mégacentre de vaccination de Bordeaux a connu un week-end d’effervescence, on s’est fait vacciner sans rendez-vous. © Crédit photo : Jean Maurice Chacun / SUD OUEST

Par Isabelle Castéra - i.castera@sudouest.fr

Le mégacentre de vaccination de Bordeaux a ouvert des lignes sans rendez-vous, depuis mardi. Une expérimentation qui a tellement bien fonctionné, qu’on a assisté vendredi et samedi à une véritable ruée vers l’or

Le Tram C déverse des flots humains pile devant l’entrée du mégacentre de vaccination du parc des expositions de Bordeaux. À un rythme régulier, toutes les dix minutes environ. Il est 14 heures ce samedi 26 juin, le temps est lourd, orageux et la file d’attente s’étire comme un vieux Malabar. L’accueil se divise en deux, ceux qui ont un rendez-vous, avec preuve sur leur portable, et ceux qui n’en ont pas. Les premiers entrent direct avec le sésame, mais une fois passé ce premier sas, un second les attend… qui ne les avantage pas spécialement. Le circuit du candidat au vaccin est huilé comme du papier à musique, n’empêche : quand ça bouchonne, ça bouchonne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La patronne du jour est le docteur Valérie Schmitt-Spiteri, responsable médicale du SDIS 33. Elle est en nage. Sous la halle, la rumeur des gens se mêle à la soufflerie. Il y a des files d’attente de tous côtés, à l’entrée, puis à la réception, puis devant les consultations médicales, sur les espaces de repos où les chaises sont toutes occupées. « C’est une journée exceptionnelle, admet le docteur Schmitt. Hier aussi. L’ouverture des lignes sans rendez-vous n’est pas forcément à l’origine de cette explosion. Aujourd’hui, samedi on avait 2 800 inscrits sur Doctolib. On dirait que l’engouement est lié à l’urgence des vacances et on a le devoir de répondre, donc on met les bouchées doubles. On ne refusera personne. »

Il faut s’adapter tout le temps


Journée exceptionnelle. Dans le vaccinodrome, l’effectif est au complet : 5 médecins, 12 « piqueurs », 6 pompiers, les 22 agents administratifs, 3 pour la CPAM et 2 de l’Unité Mobile de Premiers Secours. « On a anticipé l’augmentation d’activité, rassure le docteur Schmitt et on a 1 600 flacons dans les frigos, pour environ 10 000 vaccins. Il faut tenir la cadence, et profiter de l’engouement pour vacciner le plus possible. On sait très bien que l’épidémie n’a pas dit son dernier mot. »

“Il me faut mon QR Code. Le QR Code, c’est ma seule motivation”

Les heures les plus critiques au mégacentre sont la fin de matinée, entre 11 et midi, puis entre 14h et 16h. « Tout le monde arrive en même temps, par vagues. L’ouverture des vaccinations sans rendez-vous est une belle opportunité à ne pas rater, mais ça nous complique un peu la tâche, on ne sait jamais exactement combien de personnes vont venir en plus. La gestion des stocks doit être assouplie, mais on s’adapte, on s’est toujours adaptés. »

Faire la bringue dans les bars


Martin et Léo ont 18 ans. Ils font la queue dans la file des « sans rendez-vous ». Un skate à leurs pieds et des boucles d’ange. « Moi, si j’avais eu le choix, j’y serai pas allé. Pas de vaccin. Mais, j’ai pas le choix en fait. Si je veux pouvoir faire la bringue et me bourrer la gueule dans les bars cet été, il me faut mon QR Code. Le QR Code, c’est ma seule motivation » annonce Léo. Martin tempère un peu : « Oui enfin quand même, je pense aussi à mes parents, faut en sortir de cette pétoche de leur filer le virus. On est venus direct, sans s’inscrire et on l’a même pas dit aux parents. Surprise ! »

Derrière Elycianne et Noémie, 22 ans. Sans rendez-vous, des poches de fringues à la main, du vernis bleu aux ongles et la nausée. « On est mortes de trouille à cause de la piqûre. Y’en a qui nous ont dit que ça fait hyper mal, on en connaît qui ont été malades. Mais on n’a pas le choix. On est cernés par les restrictions et on a envie de sortir, de faire la fête. » « Ça suffit les barrières, il faut le faire avant l’été pour avoir la paix. »

Marre des tests PCR


Dans les files d’attente on a le temps de taper la tchatche, de faire connaissance. De râler un peu. Nicolas, 42 ans est venu ici, presque par hasard, il a vu du monde, a jeté un œil et s’est lancé dans la foule. « En passant j’ai vu qu’il y avait un accès libre, sans rendez-vous. Hop. J’en ai profité. Je suis là depuis 25 minutes, ça avance doucement, je ne vais pas me plaindre. En fait, j’en avais marre de faire deux ou trois tests PCR par semaine dans le cadre de mon boulot. Je fais des allers et retours dans les pays européens, et mon nez a pris cher. En plus, en Pologne par exemple le test PCR coûte 200 euros ! »

Ils ne sont pas venus avec des parasols et de la crème solaire, mais l’idée y est. Les candidats au vaccin du dernier week-end de juin n’ont pas vraiment parlé d’immunité collective, de variants, de geste citoyen ou civique, mais plutôt de vacances, de levée des contraintes, de liberté retrouvée. Le docteur Valérie Schmitt-Spiteri acquiesce : « Quelle que soit la motivation qui les a conduits ici, ils sont venus. Nous, on sait pourquoi on veut les protéger et même si cette suractivité est éprouvante, on ne lâche rien. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 29 Juin 2021 - 10:56

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/06/29/le-variant-delta-plus-nouvelle-menace-virale-en-inde_6086119_3244.html

Le variant « Delta Plus », nouvelle menace virale en Inde

Un nouveau mutant du coronavirus a été repéré en avril au Maharashtra, dans le centre du pays. Les autorités craignent qu’il ne déclenche une troisième vague de Covid-19 dans les prochaines semaines.

Par Guillaume Delacroix

Le variant Delta du coronavirus inquiète la planète entière. Mais déjà, l’un de ses mutants crée la panique en Inde. Dénommé « Delta Plus » par la communauté scientifique, il a été repéré pour la première fois au mois d’avril dans l’Etat du Maharashtra, au centre du pays, là même où le variant Delta avait été découvert, en octobre 2020.

Vendredi 25 juin, les autorités de Bombay, capitale du Maharashtra, ont donné un coup de frein aux mesures de déconfinement qui se mettaient en place progressivement depuis le début du mois, après une deuxième vague de Covid-19 tragique en avril et en mai. Un homme de 80 ans atteint par le Delta Plus avait succombé la veille dans la région de Ratnagiri, qui jouxte l’Etat touristique de Goa.

Les commerces « non essentiels » sont de nouveau tenus de garder porte close le week-end, dès lors que, localement, le taux de positivité des tests de dépistage, en moyenne sur sept jours, dépasse 5 %, ou que le taux d’occupation des lits d’hôpitaux équipés en oxygène dépasse 40 %. Le variant Delta Plus aurait été identifié à ce stade chez cinquante-cinq patients dans le sous-continent.

S’il préoccupe les autorités indiennes, c’est qu’il présente sur sa protéine Spike, celle qui permet au coronavirus de pénétrer dans les cellules humaines, la mutation d’acide aminé K417N, observée précédemment sur le variant Beta, identifié originellement en Afrique du Sud. « Or le variant Beta est connu pour sa propension à l’évasion immunitaire », indique le ministère de la santé à Delhi. En clair, le Delta Plus est soupçonné d’être plus résistant aux anticorps que les autres, et notamment que sa souche originelle Delta.

Mesures « strictes et ciblées »


Lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné que le Delta Plus ne représentait actuellement « qu’une petite fraction des séquences Delta » identifiées par séquençage du génome du coronavirus prélevé chez des gens atteints de la maladie. Alors que 85 pays disent aujourd’hui être atteints par le Delta, onze indiquent avoir trouvé le Delta Plus sur leur territoire : à raison de quelques dizaines de cas, l’Inde, donc, mais aussi les Etats-Unis, le Royaume-Uni, la Suisse, le Portugal et le Japon ; ou, en nombre négligeable, la Pologne, le Népal, la Russie, le Canada, et la Turquie.

« Pour l’instant, le Delta, comme d’autres variants considérés comme préoccupants, présente un risque plus élevé pour la santé publique car il a été démontré qu’il est plus contagieux », ajoute l’OMS, ce qui n’est pas le cas du Delta Plus. Mais en Inde, le gouvernement Modi ne l’entend pas de cette oreille. Sans doute échaudé par le déni dont il avait fait preuve face au variant Delta au cours des quatre premiers mois de 2021, laissant ainsi déferler une deuxième vague de Covid-19 dramatique, il a tiré le signal d’alarme le 25 juin, qualifiant le Delta Plus de « préoccupant » sans attendre que l’OMS le fasse.

D’après le ministère indien de la santé, ce nouveau variant est caractérisé par « une contagiosité accrue, une capacité plus forte à se lier aux récepteurs des cellules pulmonaires et un effet potentiellement réducteur de la réponse des anticorps monoclonaux » à sa présence dans le corps. Le gouvernement a écrit aux élus de la dizaine de régions du sous-continent où le Delta Plus a été repéré, afin que des mesures « strictes et ciblées » soient mises en œuvre de toute urgence pour enrayer sa propagation.

Il leur est recommandé de reconfiner « immédiatement » les districts touchés par le Delta Plus, d’y interdire tout rassemblement, et d’envoyer un nombre adéquat d’échantillons prélevés sur des personnes diagnostiquées positives aux laboratoires du consortium Insacog – chargé, depuis décembre 2020, de traquer le génome du coronavirus en Inde.

Vigilance extrême


Shuchin Bajaj, fondateur du groupe de cliniques privées Ujala Cygnus, prédit « l’arrivée d’une troisième vague épidémique d’ici six à huit semaines au Maharashtra », tandis que l’épidémiologiste Chandrakant Lahariya considère qu’« il n’y a pas lieu de s’affoler ». « Le Delta Plus n’est pas très différent du Delta et il n’a pas suffisamment muté pour pouvoir déclencher aussi rapidement une troisième vague en Inde, où la population a sans doute déjà été contaminée à 60 % ou 70 % par le coronavirus sous ses formes précédentes », observe-t-il.

La vigilance demeure toutefois extrême. Car si l’épidémie a reflué sans discontinuer depuis le pic du 7 mai, elle se stabilise depuis le 22 juin sur un plateau, avec environ 50 000 cas dépistés par jour. Depuis le début de la pandémie, l’Inde a détecté 30,2 millions de cas et enregistré officiellement 396 730 morts pour cause de Covid-19.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 29 Juin 2021 - 11:04

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2021/06/28/les-confinements-ont-nettement-reduit-les-capacites-physiques-et-intellectuelles-des-enfants_6086079_1650684.html

Les confinements auraient nettement réduit les capacités physiques et intellectuelles des enfants

Une étude menée dans l’Allier et le Puy-de-Dôme auprès de 90 enfants de CE1 et CE2 indique que les confinements ont eu un fort impact sur leur poids et leur souffle, faisant le lit de futures maladies chroniques. Leurs capacités cognitives ont baissé de 40 %.

Par Pascale Santi et Sandrine Cabut

Une baisse sensible des capacités physiques, mais aussi intellectuelles, des enfants… Les effets des confinements successifs liés à la pandémie de Covid-19 sont préoccupants, selon une étude menée auprès de 90 élèves de CE1 et CE2 d’écoles de Vichy, dans l’Allier, et de Riom, dans le Puy-de-Dôme, en septembre 2019 et en septembre 2020.

« Les chiffres sont catastrophiques », résume Martine Duclos, chef du service de médecine du sport au CHU Clermont-Ferrand, qui dirige l’Observatoire national de l’activité physique et de la sédentarité (Onaps), et coordonne ce travail dont les résultats, préliminaires, ont été soumis à publication. En un an, l’indice de masse corporelle (IMC, poids divisé par la taille au carré), reflet de la corpulence, a augmenté de 2 à 3 points en moyenne. « Nous n’avons jamais vu ça, s’alarme la spécialiste. Des enfants sportifs, sans aucun problème de santé, aucun problème de poids, ont grossi de 5 à 10 kg, du fait de l’arrêt de la pratique sportive. Et tous n’ont pas repris l’activité physique. »

Essoufflés au bout de dix mètres


La condition physique de ces jeunes de 7-8 ans s’est fortement dégradée. Lors du test navette, épreuve classique qui consiste à courir de plus en plus vite d’un plot à un autre (éloignés de 10 m), « des enfants, déjà très essoufflés, n’arrivaient pas à atteindre le premier plot avant le premier bip », décrit la professeure Duclos. Un constat également inédit, selon elle. Certains étaient incapables de faire le parcours d’habiletés motrices (parcours chronométré comprenant différents obstacles).

Parallèlement, leurs capacités cognitives auraient baissé d’environ 40 %. Pour les mesurer, l’équipe du CHU de Clermont-Ferrand a notamment eu recours à un test consistant à relier les lettres aux chiffres correspondant dans l’ordre alphabétique, dans un temps imparti. Tous les écoliers l’ont fait dans le temps limite en septembre 2019. Un an plus tard, un grand nombre n’a pas terminé. « Un an de confinement a été catastrophique, à un moment essentiel de plasticité neuronale », constate Martine Duclos.

Ces résultats sont d’autant plus inquiétants que la situation antérieure était déjà peu brillante. Ainsi, avant la pandémie, en France, 87 % des adolescents de 11 à 17 ans ne respectaient pas l’heure quotidienne d’activité physique préconisée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et pendant le premier confinement, seulement 0,6 % d’entre eux ont atteint ce seuil, la proportion étant de 4,8 % chez les 5-11 ans (2,8 % des filles et 6,5 % des garçons), selon le Report Card de l’Onaps, l’état des lieux de l’activité physique et de la sédentarité des enfants et adolescents publié en janvier.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Un capital santé amputé

Une expertise menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses), publiée en novembre 2020, a mis en évidence que 66 % des jeunes de 11 à 17 ans « présentent un risque sanitaire préoccupant », caractérisé par le dépassement simultané de deux seuils : plus de deux heures de temps d’écran et moins de soixante minutes d’activité physique par jour.

Il y a urgence à inverser la tendance, estiment les autorités sanitaires, d’autant que c’est beaucoup dans l’enfance que se constitue le capital santé. Le manque d’activité physique et l’excès de sédentarité (temps d’éveil passé assis ou allongé) entraînent une perte de condition physique cardio-respiratoire, et ils sont souvent associés à un surpoids, du fait d’habitudes nutritionnelles peu favorables. Un cocktail qui, à terme, favorise la survenue de maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension artérielle…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour éveiller la conscience des familles sur ces menaces dès l’école maternelle, le cardiologue du sport François Carré leur tient un discours très concret : « Si votre enfant se couche à 20 heures et que vous l’emmenez à l’école en voiture, au dernier moment, il ne commencera à bouger qu’à la première récréation, à 10 heures. En quatorze heures, il n’a fait que 50 pas ! » Des arguments qui font mouche. « Les parents comprennent mieux pourquoi les enseignants se plaignent de l’énervement des élèves, et l’intérêt de partir dix minutes à l’avance le matin, pour que leur enfant bouge un peu avant d’entrer en classe », poursuit le professeur Carré. « Pour une meilleure santé, chaque mouvement compte », souligne l’OMS.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 1 Juil 2021 - 9:42

https://www.sudouest.fr/sante/covid-19-a-quoi-pourrait-ressembler-l-eventuelle-quatrieme-vague-que-redoute-la-france-a-la-rentree-3983199.php

Covid-19 : à quoi pourrait ressembler l’éventuelle quatrième vague que redoute la France à la rentrée ?

Par Olivier Saint-Faustin

Avec la montée en puissance du variant Delta, la perspective d’un rebond de l’épidémie en septembre et octobre est prise très au sérieux. Cette vague serait toutefois bien différente des précédentes

C’est un fait bien connu : mieux vaut prévenir que guérir. Alors que la situation sanitaire en France est actuellement très favorable, avec un taux d’incidence de seulement 19 cas pour 100 000 habitants, moins de 9 000 malades du Covid-19 hospitalisés, dont 1 250 en réanimation, et plus de la moitié de la population ayant désormais reçu au moins une dose de vaccin, de nombreuses voix s’élèvent pour appeler à la vigilance.

Pression hospitalière scrutée


Mardi, l’Institut Pasteur a publié une modélisation de l’évolution de l’épidémie concluant qu’une quatrième vague sera probable à la rentrée si la couverture vaccinale n’est pas assez importante. Les chercheurs tablent sur 30 % de vaccinés chez les 12-17 ans, 70 % chez les 18-59 ans et 90 % chez les plus de 60 ans. Des chiffres qui seraient insuffisants pour échapper à un rebond épidémique, compte tenu de la montée en puissance du variant Delta, plus contagieux, qui représente déjà 20 % des cas en France et devrait atteindre 90 % fin août. « Je crois qu’on aura une quatrième vague mais qu’elle va être beaucoup plus nuancée que les trois premières », a confirmé mercredi le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy.

Précision importante : quand ils parlent de « vague » épidémique, les scientifiques font référence au nombre de malades, évidemment, mais aussi et surtout aux conséquences que l’afflux de patients pourrait avoir sur le système de santé, dont l’objectif est clairement d’éviter la saturation. Selon la projection de l’Institut Pasteur, une poussée épidémique à la rentrée pourrait ainsi produire « un pic d’hospitalisations similaire à celui de l’automne 2020 », où plus de 33 000 patients Covid étaient admis dans les hôpitaux.

Moins de décès

Mêmes causes, mêmes effets à la rentrée ? Pas forcément. Car la vaccination changerait la donne : « On n’est plus dans les mêmes conditions qu’en septembre ou janvier dernier, souligne l’épidémiologiste Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille. On peut imaginer qu’il y aurait moins de cas graves, moins de personnes en réanimation et moins de décès ». Logique, car le profil des patients serait différent, avec moins de personnes âgées et fragiles, déjà largement vaccinées, donc moins de risques d’apparition de cas graves.

Toutefois, « les gens ayant des comorbidités et des fragilités seraient quand même touchés, reprend Philippe Amouyel. Chez les personnes en surcharge pondérale et les obèses, on a par exemple un déficit de vaccination. Or, ces personnes représentaient la moitié, voire les deux tiers des hospitalisations en réanimation… » Autre inquiétude : « 4 à 5 millions des plus de 65 ans ne sont toujours pas vaccinés », note-t-il.

Pass sanitaire généralisé ?


Si la mortalité pourrait donc être moins importante que lors des précédentes vagues, il n’en reste pas moins qu’une surfréquentation des hôpitaux par des patients Covid conduirait nécessairement les autorités à réagir. « Cela entraînerait des restrictions, en particulier dans les lieux où le virus pourrait circuler, comme les écoles, pointe Philippe Amouyel. Il pourrait y avoir la mise en place de jauges ou de l’enseignement à distance ». L’épidémiologiste milite pour la vaccination des plus jeunes : « Même s’ils font moins de formes graves, ils en font quand même, et surtout, ce sont eux qui assurent la circulation du variant car ils ont une moins bonne couverture vaccinale. »

Au-delà des écoles, la perspective d’un nouveau confinement généralisé semble improbable aux yeux du scientifique : « Parce que 25 à 30 % des gens ne sont pas vaccinés, on imposerait des restrictions à 100 % de la population ? Il faut prendre en compte la notion d’acceptabilité. Les gens ne comprendraient pas qu’on ferme les restaurants, les magasins, ou qu’on renvoie les enfants à la maison alors qu’une majorité d’entre eux est vaccinée ».

Pour Philippe Amouyel, si des restrictions sont décidées, il serait logique qu’elles ne s’appliquent qu’aux non-vaccinés : « Je ne vois pas en quoi ce serait un problème éthique, car les vaccinés ne devraient pas avoir à supporter des contraintes parce que d’autres ne veulent pas se faire vacciner. » Selon lui, une généralisation du pass sanitaire pour aller au cinéma, au restaurant ou assister à un spectacle, associée au non-remboursement des tests PCR « de confort », permettrait d’exercer « une pression indirecte en faveur de la vaccination ». « On a eu la chance inouïe de trouver des vaccins en un temps record, ce serait dommage de ne pas en profiter », conclut-il, estimant qu’on peut encore « éviter cette quatrième vague ».

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 1 Juil 2021 - 10:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
https://twitter.com/ComplotsFaciles/status/1410496630495879168

affraid affraid affraid

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 1 Juil 2021 - 11:37

Covid-19 : le passe sanitaire européen entre en vigueur

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/07/01/covid-19-le-passe-sanitaire-europeen-entre-en-vigueur_6086456_3244.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 2 Juil 2021 - 11:09

https://www.courrierinternational.com/article/sante-face-au-rebond-des-contaminations-en-europe-loms-tire-la-sonnette-dalarme

Santé.Face au rebond des contaminations en Europe, l’OMS tire la sonnette d’alarme

Après dix semaines de suite de diminution, le nombre de nouveaux cas de Covid-19 est reparti à la hausse dans la Région européenne de l’OMS. Une conséquence de la diffusion du variant Delta. Et de l’Euro de football ?


“De nouveaux variants, une vaccination insuffisante et davantage de contacts sociaux. Si nous ne restons pas disciplinés, il y aura bien une nouvelle vague”. Ces paroles inquiétantes, rapportées par le quotidien britannique The Guardian, ont été prononcées par Hans Kluge, directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe.

Ce 1er juillet, face aux chiffres préoccupants concernant la propagation du Covid-19 qui lui sont parvenus, l’homme a préféré prévenir : le variant Delta est en train de mettre en danger le Vieux Continent et ses pays voisins. La diffusion de celui-ci, a rappelé Hans Kluge, “se traduit déjà par une augmentation des hospitalisations et des décès. D’ici le mois d’août, le variant Delta sera dominant dans la Région européenne de l’OMS. Une région qui ne sera pas totalement vaccinée et dans la majeure partie de laquelle des restrictions sanitaires ne seront pas mises en place.”

Important à rappeler : le découpage administratif de l’OMS appelé Région européenne (composé de 53 pays) ne correspond pas exactement aux frontières du Vieux Continent et encore moins à celles de l’Union européenne. Cette région comporte également des nations qui ont très peu ou pas de frontières avec l’Europe, comme la Russie ou encore l’Ouzbékistan et Israël. C’est dans cette zone que “le nombre de nouveaux cas de Covid a augmenté de 10 %, après avoir diminué pendant dix semaines de suite”, indique le média londonien.

En réalité, tempère le journal, “le nombre de nouvelles infections diminue encore dans de nombreux pays de la région, parmi lesquels ceux de l’UE”, mais la brusque augmentation du nombre de cas dans des pays comme le Royaume-Uni ou la Russie fait pencher la balance vers une tendance à la hausse à l’échelle de la région.

La cause de ce rebond est toute trouvée : le variant Delta, devenu majoritaire en Russie et au Royaume-Uni. Mais cette nouvelle forme du virus, apparue en Inde, n’est pas la seule chose qui inquiète l’OMS.

Comme le rappelle l’article du Guardian, des foyers de contamination ont été découverts parmi des groupes de supporters qui s’étaient déplacés dans le cadre de l’Euro de football, et, selon l’OMS, ce type de rassemblement fait courir des risques qui ne sont pas à prendre à la légère.

C’est en tout cas ce qu’a déclaré Katy Smallwood, responsable principale des urgences de l’OMS Europe, dont les déclarations au sujet de l’Euro sont relayées par le quotidien britannique. L’experte affirme que des rassemblements de ce genre “peuvent agir comme des amplificateurs en termes de transmission. Il est vraiment important que les autorités locales mettent en œuvre une évaluation continue des risques pour la santé publique.”

Pourtant, d’autres pays de la zone non concernés par la compétition ont vu le nombre de contaminations augmenter au sein de leur population. C’est notamment le cas d’Israël, “un des leaders mondiaux de la vaccination, rappelle The Guardian, qui a signalé jeudi 1er juillet un taux d’infection quotidien record depuis trois mois”.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Lun 5 Juil 2021 - 7:13

Covid-19 en France : la pression en faveur de la vaccination obligatoire s’accentue

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/covid-la-vaccination-obligatoire-au-coeur-de-la-lutte-contre-l-epidemie-4034177.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13140
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 13 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 22 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14 ... 17 ... 22  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum