AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» 17ième journée : Stade Français / UBB
par marchal Aujourd'hui à 1:35

» Christophe Urios
par patrick Aujourd'hui à 0:05

» UBB : Prolongations, Signatures, Départs pour 2023/2024
par Switch Hier à 23:42

» Tournoi des 6 Nations 2023
par Dr. Gregory Bouse Hier à 20:42

» Equipes de France Jeunes
par Scalp Hier à 18:52

» Infirmerie 2022-2023
par marchal Sam 4 Fév 2023 - 14:39

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Sam 4 Fév 2023 - 11:12

» Lionnes 2022-2023
par léopold Sam 4 Fév 2023 - 9:26

» ARL - Top UBB
par grospaquet31 Ven 3 Fév 2023 - 14:32

» Le Pognon et le Rugby
par Scalp Ven 3 Fév 2023 - 10:50

» Transferts (Autres clubs)
par Switch Ven 3 Fév 2023 - 9:08

» Louis BIELLE-BIARREY
par Dr. Gregory Bouse Jeu 2 Fév 2023 - 12:27

» Autres Clubs
par Dr. Gregory Bouse Jeu 2 Fév 2023 - 11:03

» Vadim Cobilas
par marchal Mer 1 Fév 2023 - 19:33

» Espoirs 2022-2023
par sudiste Mer 1 Fév 2023 - 16:08

» Yoram Moefana
par marchal Mer 1 Fév 2023 - 14:41

» Maxime Lucu
par Scalp Mer 1 Fév 2023 - 9:48

» 18ᵉ journée : UBB / ASM Clermont
par marchal Mar 31 Jan 2023 - 17:04

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par léopold Mar 31 Jan 2023 - 16:09

» XV de France (partie en cours)
par Scalp Mar 31 Jan 2023 - 10:58

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Mar 31 Jan 2023 - 9:35

» 16ᵉ journée : Castres / UBB
par Dr. Gregory Bouse Mar 31 Jan 2023 - 9:11

» UBB, où est ton jeu ?
par patrick Mar 31 Jan 2023 - 0:34

» ils font briller la prod2
par Dr. Gregory Bouse Lun 30 Jan 2023 - 17:24

» Top14 : autres matchs
par sudiste Dim 29 Jan 2023 - 23:34

» Pro D2 : Autres matchs
par nadoloubb Sam 28 Jan 2023 - 7:04

» Yann Lesgourgues
par biscouette Ven 27 Jan 2023 - 22:16

» Champions Cup
par grospaquet31 Ven 27 Jan 2023 - 14:58

» Romain Buros
par willoush Ven 27 Jan 2023 - 13:21

» Musique !!!
par Scalp Ven 27 Jan 2023 - 11:16

Le Deal du moment :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les ...
Voir le deal

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

+23
coach2rugby
Roberto Miopalmo
biscouette
marchal
Dr. Gregory Bouse
grospaquet31
Scalp
le radis
sudiste
Big'Ben
Gman
nadoloubb
Ben33
jean33270
S.K.I.T.O.c.m.f
Phil33bx
LaRuine33
LAURENTT3
zizou46
Elwood33
kolpezkolpe
willoush
Auré33
27 participants

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  sudiste Dim 11 Déc 2022 - 21:59

Ce match est une énième arrête en travers de ma gorge ...non qu'il soit déshonorant de perdre à Gloucester mais c'est le scénario qui ne passe plus, tellement il semble répétitif .
Se cacher toujours derrière les mêmes excuses ça suffit !!! D'ailleurs Charrier n'évoque ni l'arbitrage, ni le manque de profondeur de banc, ni le décalage horaire ni le pudding avarié ...ils constate qu'une fois encore à l'heure de vérité nous nous sommes fait dessus Twisted Evil
Comme Switch je suis exigeant, toujours plus même, mais autant vous dire que si les joueurs ne s'imposent pas eux même une exigence de tous les instants alors jamais nous ne toucherons ce foutu bout de bois mad2

Après il y a des choses que je ne comprends pas . Holmes a-t-il refusé de taper les pénalités parce qu'il venait d'en manquer une ? Et alors c'est le rôle du butteur que de se remettre dans le bain après un échec....tout est question de mental
Pourquoi d'ailleurs est-il sorti remplacé par Gimbert alors même que ces deux là doivent apprendre à travailler ensemble puisqu'il vont être alignés par obligation durant le Tournoi. Quelle bizarrerie de les faire se croiser sur le terrain tout en y conservant Lucu dont tout le monde constate qu'il n'est actuellement au mieux de sa forme:think: think scratch scratch
Décidément les voies du staff sont impénétrables Rolling Eyes think

sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 14448
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Switch Dim 11 Déc 2022 - 22:46

densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Suffit de voir Willis chez nous. Le mec est là depuis seulement 2 ou 3 semaines et déjà, il s'impose par son charisme, son leadership, son sens du combat et son envie. D'autres pourraient prendre exemple. Ce mec va nous faire du bien, car c'est typiquement ce dont on manque. Dans la même veine, j'espère que Bru nous amènera 1 ou 2 sudaf bien rugueux et guerrier, histoire de durcir un peu notre pack. On a trop de gentils garçons, de mecs bien élevés, et pas assez de laborieux ou de guerriers.

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8722
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Switch Dim 11 Déc 2022 - 22:52

sudiste a écrit:Ce match est une énième arrête en travers de ma gorge ...non qu'il soit déshonorant de perdre à Gloucester mais c'est le scénario qui ne passe plus, tellement il semble répétitif .
Se cacher toujours derrière les mêmes excuses ça suffit !!! D'ailleurs Charrier n'évoque ni l'arbitrage, ni le manque de profondeur de banc, ni le décalage horaire ni le pudding avarié ...ils constate qu'une fois encore à l'heure de vérité nous nous sommes fait dessus Twisted Evil
Comme Switch je suis exigeant, toujours plus même, mais autant vous dire que si les joueurs ne s'imposent pas eux même une exigence de tous les instants alors jamais nous ne toucherons ce foutu bout de bois mad2  

Après il y a des choses que je ne comprends pas . Holmes a-t-il refusé de taper les pénalités parce qu'il venait d'en manquer une ? Et alors c'est le rôle du butteur que de se remettre dans le bain après un échec....tout est question de mental
Pourquoi d'ailleurs est-il sorti remplacé par Gimbert alors même que ces deux là doivent apprendre à travailler ensemble puisqu'il vont être alignés par obligation durant le Tournoi. Quelle bizarrerie de les faire se croiser sur le terrain tout en y conservant Lucu dont tout le monde constate qu'il n'est actuellement au mieux de sa forme:think: think scratch scratch
Décidément les voies du staff sont impénétrables Rolling Eyes think

Ce manque d'exigence, d'ambition et de lucidité qui caractérise l'UBB depuis longtemps est aussi valable pour une partie des supporters, je trouve. On a trop gardé la mentalité du promu qu'on était il y a 10 ans. On se contente trop de quelques bons matchs, de quelques belles actions, et pas assez du haut niveau et du résultat.

Faut qu'on grandisse, qu'on évolue, et qu'on se mette en tête que désormais, on est devenu un grand club. Ca implique de relever notre niveau d'exigence à tous, et d'en vouloir toujours plus. Faut qu'on soit aussi exigents et ambitieux que les toulousains, les rochelais, les toulonnais...etc. Arrêtons de voir ou de nous contenter de petit, voyons et attendons grand ! Surtout qu'on en a les moyens, bordel ! :grrr:

Cette saison est un peu spéciale car chahutée, mais dès l'an prochain, faut repartir sur des bases élevées. Ayons l'exigence de notre ambition, joueurs comme supporters !

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8722
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Roberto Miopalmo Lun 12 Déc 2022 - 9:20

coach2rugby a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
grospaquet31 a écrit:Je viens de regarder le résumé du match de Sale, ca joue tres bien derriere.
On est quand meme tres loin…deja Jalibert est l’arbre qui cache la foret alors sans lui….Perso, je trouve ca inquietant. Pas de centre createur capable de passer les bras, jouer debout, faire vivre le ballon, creer un decalages et collectivement on est incapable de sortir une action en première main ou alors tous les trimestres.

En terme de staff l’an prochain, j’attends vraiment un mec qui nous fasse passer un cap dans le jeu de 3/4.

Tout à fait. Un peu plus de profondeur, plus de vitesse et beaucoup plus de justesse ( transmissions et angles de courses). Un entraîneur qui propose ça, je signe direct!

En général c'est l'entraîneur qui s'adapte à ses joueurs!!!

Enfin là, y'a du matos! c'est pas comme si un super entraîneur se retrouvait en charge de l'équipe B du Bras-Cassés RC.
Je reste persuadé qu'hormis un ou deux éléments que je trouve limités (et encore on est pas tous d'accord sur ça et j'espère me tromper) on a de bons joueurs derrière, voire d'excellents!
Ce qu'il faut, c'est du travail, du travail et encore du travail. Il faut s'inspirer des meilleurs. Le Leinster sont énormes, car d'une part ils ont les 2/3 de l'équipe d'Irlande. Mais aussi et surtout car ils bossent, ils répètent à l'envie leurs lancements de jeu.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2223
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Scalp Lun 12 Déc 2022 - 9:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 28899
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  le radis Lun 12 Déc 2022 - 9:26

Switch a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Suffit de voir Willis chez nous. Le mec est là depuis seulement 2 ou 3 semaines et déjà, il s'impose par son charisme, son leadership, son sens du combat et son envie. D'autres pourraient prendre exemple. Ce mec va nous faire du bien, car c'est typiquement ce dont on manque. Dans la même veine, j'espère que Bru nous amènera 1 ou 2 sudaf bien rugueux et guerrier, histoire de durcir un peu notre pack. On a trop de gentils garçons, de mecs bien élevés, et pas assez de laborieux ou de guerriers.

2 sudafs faut voir avec les non jiff.
Et qui sait le « petit » Willis rejoindra peut-être son frère chez le plus grand club de l’univers . :chambreur: rire
le radis
le radis
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 11186
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Scalp Lun 12 Déc 2022 - 10:11

le radis a écrit:
Switch a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Suffit de voir Willis chez nous. Le mec est là depuis seulement 2 ou 3 semaines et déjà, il s'impose par son charisme, son leadership, son sens du combat et son envie. D'autres pourraient prendre exemple. Ce mec va nous faire du bien, car c'est typiquement ce dont on manque. Dans la même veine, j'espère que Bru nous amènera 1 ou 2 sudaf bien rugueux et guerrier, histoire de durcir un peu notre pack. On a trop de gentils garçons, de mecs bien élevés, et pas assez de laborieux ou de guerriers.

2 sudafs faut voir avec les non jiff.
Et qui sait le « petit » Willis rejoindra peut-être son frère chez le plus grand club de l’univers . :chambreur: rire

Intersidéral :chambreur:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 28899
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  grospaquet31 Lun 12 Déc 2022 - 10:18

Switch a écrit:
sudiste a écrit:Ce match est une énième arrête en travers de ma gorge ...non qu'il soit déshonorant de perdre à Gloucester mais c'est le scénario qui ne passe plus, tellement il semble répétitif .
Se cacher toujours derrière les mêmes excuses ça suffit !!! D'ailleurs Charrier n'évoque ni l'arbitrage, ni le manque de profondeur de banc, ni le décalage horaire ni le pudding avarié ...ils constate qu'une fois encore à l'heure de vérité nous nous sommes fait dessus Twisted Evil
Comme Switch je suis exigeant, toujours plus même, mais autant vous dire que si les joueurs ne s'imposent pas eux même une exigence de tous les instants alors jamais nous ne toucherons ce foutu bout de bois mad2  

Après il y a des choses que je ne comprends pas . Holmes a-t-il refusé de taper les pénalités parce qu'il venait d'en manquer une ? Et alors c'est le rôle du butteur que de se remettre dans le bain après un échec....tout est question de mental
Pourquoi d'ailleurs est-il sorti remplacé par Gimbert alors même que ces deux là doivent apprendre à travailler ensemble puisqu'il vont être alignés par obligation durant le Tournoi. Quelle bizarrerie de les faire se croiser sur le terrain tout en y conservant Lucu dont tout le monde constate qu'il n'est actuellement au mieux de sa forme:think: think scratch scratch
Décidément les voies du staff sont impénétrables Rolling Eyes think

Ce manque d'exigence, d'ambition et de lucidité qui caractérise l'UBB depuis longtemps est aussi valable pour une partie des supporters, je trouve. On a trop gardé la mentalité du promu qu'on était il y a 10 ans. On se contente trop de quelques bons matchs, de quelques belles actions, et pas assez du haut niveau et du résultat.

Faut qu'on grandisse, qu'on évolue, et qu'on se mette en tête que désormais, on est devenu un grand club. Ca implique de relever notre niveau d'exigence à tous, et d'en vouloir toujours plus. Faut qu'on soit aussi exigents et ambitieux que les toulousains, les rochelais, les toulonnais...etc. Arrêtons de voir ou de nous contenter de petit, voyons et attendons grand ! Surtout qu'on en a les moyens, bordel !  :grrr:

Cette saison est un peu spéciale car chahutée, mais dès l'an prochain, faut repartir sur des bases élevées. Ayons l'exigence de notre ambition, joueurs comme supporters !

Sommes nous un grand club?
Nous venons tout juste d'avoir nos meilleurs resultats ces 2 dernieres saisons. Ca reste fragile pour se prevaloir d'etre un grand club, surtout dans le sens ou on l'entend.
Un grand club l'est quand il a des résultats sur plusieurs années et de maniere régulière. Je trouve qu'on situe un peu sur la meme ligne que le LOU mais pas le ST.
On a un gros atout sur tout le monde: stade et public. Pour le reste, les moyens financiers, la competences du staff, le capital joueur etc on a des arguments comme chaque club mais on est pas au dessus et meme en dessous de certains.
PAr exemple, on a fait ces dernieres années malgré nos bons resultats des erreurs de managements dont on paye les pots cassés. Peut etre nous voyons nous trop beau, moi le premier, sur la qualité de nos joueurs ou certains joueurs, la qualité de notre staff technique, du staff medical, de notre cellule de recrutement etc..

il faut rester humble et ameliorer ce qu'on peut. Si a quelque niveau que ce soit, on est pas assez exigent, pas assez travailleur, pas assez ceci, pas assez celà, c'est qu'à l'evidence on est pas encore un grand club.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9053
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Dr. Gregory Bouse Lun 12 Déc 2022 - 10:27

densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3329
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  marchal Lun 12 Déc 2022 - 14:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 3892
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  biscouette Mar 13 Déc 2022 - 2:21

Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

_________________
« You can't kill what you can't see. » The Last Poets
« Il est plus facile de tromper les gens, que de les convaincre qu’ils ont été trompés. » Mark Twain
biscouette
biscouette
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2217
Localisation : Paris (et Bordeaux)
Date d'inscription : 08/01/2016
Humeur :

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  coach2rugby Mar 13 Déc 2022 - 8:59

biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!
coach2rugby
coach2rugby
J'aime l'Union passionnément
J'aime l'Union passionnément

Nombre de messages : 288
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 30/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Scalp Mar 13 Déc 2022 - 9:26

coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...


_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 28899
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  densnewzealand Mar 13 Déc 2022 - 10:14

Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2647
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Roberto Miopalmo Mar 13 Déc 2022 - 10:27

densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2223
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Dr. Gregory Bouse Mar 13 Déc 2022 - 11:47

Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande sait aussi le faire.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3329
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  grospaquet31 Mar 13 Déc 2022 - 12:14

Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

ils alternent aussi souvent les joueurs en leurre placés devant le porteur de balle ou derriere le porteur de balle.

sur un essai de Sale, y avait une tres belle ligne en profondeur avec des leurres et ca a fini avec un essai sur une passe du 10 pour un joueur venant tout simplement à sa hauteur! Toute cette ligne faisait 5-6 joueurs en leurre!

Apres jouer en profondeur ou a plat ou ce que vous voulez, il faut deja commencer par avoir une qualité de passe irreprochable et dans le bon timing de tous les 3/4. c'est loin de ce que je vois à chaque match
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9053
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  coach2rugby Mar 13 Déc 2022 - 12:32

grospaquet31 a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

ils alternent aussi souvent les joueurs en leurre placés devant le porteur de balle ou derriere le porteur de balle.

sur un essai de Sale, y avait une tres belle ligne en profondeur avec des leurres et ca a fini avec un essai sur une passe du 10 pour un joueur venant tout simplement à sa hauteur! Toute cette ligne faisait 5-6 joueurs en leurre!

Apres jouer en profondeur ou a plat ou ce que vous voulez, il faut deja commencer par avoir une qualité de passe irreprochable et dans le bon timing de tous les 3/4. c'est loin de ce que je vois à chaque match

Débat intéressant.
Après c'est "quels joueurs, quel jeu? "
La stratégie de jeu (de plus en plus large/ large car créatrice de plus espace) oblige à avoir de la profondeur pour arriver à prendre cette largeur.
Les équipes programment 4,5,6 temps de jeu pour arriver à un ou des déséquilibre (fort/faible, rapide/lent généralement).
Mais dans quasiment tout les cas c'est une erreur défensive qui déclenche un déséquilibre. Erreur provoquée par l'adversaire (prise de son épaule intérieure) ou par un mauvais jugement (le défenseur prend une décision personnel et sort du collectif défense).
Il n'y a pas de recette magique.
La seule recette que j'avancerai c'est d'avoir des avants qui desossent le pack adverse!! La profondeur, la passe vissée, les skills tout ça sert à rien si comme depuis des mois on se fait bouffer devant.
J'exagère par bouffer mais on dominé plus en tout cas.
Tout le monde parle du jeu à la toulousaine depuis des décennies, mais depuis des décennies c'est avant tout des énormes packs.


coach2rugby
coach2rugby
J'aime l'Union passionnément
J'aime l'Union passionnément

Nombre de messages : 288
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 30/05/2021

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Switch Mar 13 Déc 2022 - 13:23

Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...


Ca a toujours été. Combien de fois, depuis des années, avons-nous déploré l'absence de mental de l'UBB ? Les différents groupes qui se sont succédés chez nous ont presque tous affiché les mêmes lacunes, à commencer par un déficit de mental. Je ne compte plus les fois où l'on a évoqué ici la nécessité d'avoir recours à un préparateur mental pour nous aider à gagner.

Et ce point en rejoint un autre : l'absence d'une part de guerriers, et d'autre part d'un grand capitaine. On a toujours manqué de 2-3 laborieux, des mecs qui lâchent jamais, qui aiment le combat, qui s'y filent en entraînant les autres avec eux. Et puis en parallèle, on ne m'enlèvera pas de l'idée qu'on manque depuis des années d'un capitaine. Un chef de meute, un patron, un mec charismatique qui donne l'exemple, remotive les troupe et les mène au combat quoiqu'il arrive. Et aussi qui sache l'ouvrir comme il faut auprès de l'adversaire et surtout de l'arbitre. On a trop de gentlemen, de gentils garçons, de bons gars mais qui manque de cette étincelle du leader. Or si l'on regarde toutes les équipes qui gagnent ou ont gagné, elles ont presque toutes le même point commun : un grand capitaine.

Un truc con, mais quand je vois l'attitude de Willis sur le pré depuis 2 matchs, je me dis que si j'étais joueur de l'UBB, lui j'aurais envie de le suivre au charbon. Il harangue ses partenaires, les motive et leur montre l'exemple alors qu'il n'est là que depuis 3 semaines ! C'est dingue ! Ca tranche d'autant plus avec l'attitude trop calme, timide voir discret ou fébrile de certains de nos derniers capitaines. A part peut-être Poirot, je n'ai pas souvenir d'avoir vu ces dernières années un capitaine de l'UBB qui m'ait fait dire "putain, lui, si j'étais sur le pré, là j'aurais envie de le suivre jusqu'au bout". Le seul que je vois afficher sa hargne périodiquement, c'est Lucu...qui n'est pourtant pas notre capitaine  Rolling Eyes C'est l'un des seuls qui, quand tu le vois, te fait dire "ok, lui il en veut".


coach2rugby a écrit:
grospaquet31 a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

ils alternent aussi souvent les joueurs en leurre placés devant le porteur de balle ou derriere le porteur de balle.

sur un essai de Sale, y avait une tres belle ligne en profondeur avec des leurres et ca a fini avec un essai sur une passe du 10 pour un joueur venant tout simplement à sa hauteur! Toute cette ligne faisait 5-6 joueurs en leurre!

Apres jouer en profondeur ou a plat ou ce que vous voulez, il faut deja commencer par avoir une qualité de passe irreprochable et dans le bon timing de tous les 3/4. c'est loin de ce que je vois à chaque match

Débat intéressant.
Après c'est "quels joueurs, quel jeu? "
La stratégie de jeu (de plus en plus large/ large car créatrice de plus espace) oblige à avoir de la profondeur pour arriver à prendre cette largeur.
Les équipes programment 4,5,6 temps de jeu pour arriver à un ou des déséquilibre (fort/faible, rapide/lent généralement).
Mais dans quasiment tout les cas c'est une erreur défensive qui déclenche un déséquilibre. Erreur provoquée  par l'adversaire (prise de son épaule intérieure) ou par un mauvais jugement (le défenseur prend une décision personnel et sort du collectif défense).
Il n'y a pas de recette magique.
La seule recette que j'avancerai c'est d'avoir des avants qui desossent le pack adverse!! La profondeur, la passe vissée, les skills tout ça sert à rien si comme depuis des mois on se fait bouffer devant.
J'exagère par bouffer mais on dominé plus en tout cas.
Tout le monde parle du jeu à la toulousaine depuis des décennies, mais depuis des décennies c'est avant tout des énormes packs.

Avant de parler stratégie, combinaisons de ouf et triple redoublée, faudrait déjà qu'on maîtrise les bases. Combien de ballons perdus sur nos lancés en touche ? Sur des passes toutes simples ? Sur des manques de soutiens ? Sur des ballons hauts ?

On ne s'en sortira pas si déjà on est pas (quasi) parfaits sur les fondamentaux. Quand tu vois le nombre de en-avant ou de lancers perdus qu'on a par match, impossible de mettre une quelconque stratégie en place. J'en viens parfois à me demander ce qu'on fout aux entraînements pour se chier autant sur les bases de notre sport.

Je ne sais plus qui disait récemment sur le forum qu'une des différences entre anglais et français se remarque au travers d'une anecdote toute simple : un anglais, tu lui fais répéter 10 fois la même passe à l'entraînement, il fera les 10 sans broncher et s'appliquera à toutes les réussir. A l'inverse, le français s'arrêtera après 1 ou 2 passe(s) réussie(s) en disant que c'est bon, il maîtrise, et il râlera même si tu insistes pour qu'il fasse les 10. C'est exactement çà.

Quand on regarde les meilleures équipes au monde, l'une de leur force majeure c'est qu'elles sont impeccables sur les bases. A 99%, les trucs simples qui sont fait sont bien fait. Alors avant de tenter des combinaisons élaborées, travaillons déjà les bases et appliquons nous dessus. On aura déjà fait un bon bout de chemin !

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8722
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Roberto Miopalmo Mar 13 Déc 2022 - 13:31

Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

Mais je suis même persuadé qu'il y a en amateur des centres techniquement plus doués que certains pro.
Je suis aussi d'accord sur la suite et comme je l'ai dit précédemment la profondeur n'est pas la panacée, mais par moment en avoir un peu plus ne serait pas du luxe. Je n'en peux plus de voir un attaquant s'empaler sur un défenseur alors qu'il y avait une passe à faire sur l'extérieur ou la rater sous la pression du défenseur. Tout comme je n'en peux plus de voir des attaquants prendre le ballon à plat ET sans vitesse. Et je suis encore d'accord avec ta dernière remarque et pour moi le meilleur exemple est le Leinster, ils ont sorti a plusieurs reprises des séquences de jeu avec à chaque fois pour le porteur de balle, une solution à plat et une solution profonde. Et leur justesse technique combinée à la vitesse à laquelle arrive ces mecs (souvent cachés d'ailleurs) ça fait mouche très souvent.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2223
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  nadoloubb Mar 13 Déc 2022 - 13:40

Roberto Miopalmo a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

Mais je suis même persuadé qu'il y a en amateur des centres techniquement plus doués que certains pro.
Je suis aussi d'accord sur la suite et comme je l'ai dit précédemment la profondeur n'est pas la panacée, mais par moment en avoir un peu plus ne serait pas du luxe. Je n'en peux plus de voir un attaquant s'empaler sur un défenseur alors qu'il y avait une passe à faire sur l'extérieur ou la rater sous la pression du défenseur. Tout comme je n'en peux plus de voir des attaquants prendre le ballon à plat ET sans vitesse. Et je suis encore d'accord avec ta dernière remarque et pour moi le meilleur exemple est le Leinster,  ils ont sorti a plusieurs reprises des séquences de jeu avec à chaque fois pour le porteur de balle, une solution à plat et une solution profonde. Et leur justesse technique combinée à la vitesse à laquelle arrive ces mecs (souvent cachés d'ailleurs) ça fait mouche très souvent.

Non faut pas exagérer il y a monde d'écart en le monde amateur et le monde pro. Un amateur peut être technique mais le plus dur en pro c'est la vitesse en effet tout va plus vite
nadoloubb
nadoloubb
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5180
Localisation : orléans
Date d'inscription : 13/04/2018

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  densnewzealand Mar 13 Déc 2022 - 14:04

nadoloubb a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

Mais je suis même persuadé qu'il y a en amateur des centres techniquement plus doués que certains pro.
Je suis aussi d'accord sur la suite et comme je l'ai dit précédemment la profondeur n'est pas la panacée, mais par moment en avoir un peu plus ne serait pas du luxe. Je n'en peux plus de voir un attaquant s'empaler sur un défenseur alors qu'il y avait une passe à faire sur l'extérieur ou la rater sous la pression du défenseur. Tout comme je n'en peux plus de voir des attaquants prendre le ballon à plat ET sans vitesse. Et je suis encore d'accord avec ta dernière remarque et pour moi le meilleur exemple est le Leinster,  ils ont sorti a plusieurs reprises des séquences de jeu avec à chaque fois pour le porteur de balle, une solution à plat et une solution profonde. Et leur justesse technique combinée à la vitesse à laquelle arrive ces mecs (souvent cachés d'ailleurs) ça fait mouche très souvent.

Non faut pas exagérer il y a monde d'écart en le monde amateur et le monde pro. Un amateur peut être technique mais le plus dur en pro c'est la vitesse en effet tout va plus vite
Oui les pros ça va deux fois plus vite. Après pour en revenir au Leinster, c’est un club en gros, leurs automatismes me bluffent, et surtout les meilleurs joueurs du pays.
Quand à nous, je rejoins les plus durs du forum, on devait faire mieux en terme de justesse , pour des gars qui s’entraînent tous les jours ensemble.
densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2647
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Switch Mar 13 Déc 2022 - 14:08

nadoloubb a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

Mais je suis même persuadé qu'il y a en amateur des centres techniquement plus doués que certains pro.
Je suis aussi d'accord sur la suite et comme je l'ai dit précédemment la profondeur n'est pas la panacée, mais par moment en avoir un peu plus ne serait pas du luxe. Je n'en peux plus de voir un attaquant s'empaler sur un défenseur alors qu'il y avait une passe à faire sur l'extérieur ou la rater sous la pression du défenseur. Tout comme je n'en peux plus de voir des attaquants prendre le ballon à plat ET sans vitesse. Et je suis encore d'accord avec ta dernière remarque et pour moi le meilleur exemple est le Leinster,  ils ont sorti a plusieurs reprises des séquences de jeu avec à chaque fois pour le porteur de balle, une solution à plat et une solution profonde. Et leur justesse technique combinée à la vitesse à laquelle arrive ces mecs (souvent cachés d'ailleurs) ça fait mouche très souvent.

Non faut pas exagérer il y a monde d'écart en le monde amateur et le monde pro. Un amateur peut être technique mais le plus dur en pro c'est la vitesse en effet tout va plus vite

La différence principale dépend du palier à franchir. Passer d'Honneur à Fédérale 3 n'est pas la même chose que de Fédérale 1 à ProD2, ou de Top14 à l'international. Jusqu'en pro, je trouve que la grosse différence se fait surtout sur le plan physique. Et après, quand tu continues à monter (ProD2 > ToP14 > Champions Cup > International), elle se fait aussi effectivement sur la vitesse d'exécution et la précision.

Avec mon équipe (Honneur), quand on fait un match de pré-saison contre une équipe de Fédérale 3, une réserve de Fédérale 2 ou des Espoirs de Fédérale 1, l'écart est vraiment sur le plan physique. Les mecs en face sont plus musclés, plus endurants, plus "durs" à l'impact. La technique de base (passes propres, lancements de jeu, combinaisons en touche...) est relativement proche, excepté pour la mêlée. Et quand on va voir jouer des copains en Fédérale 1 ou 2, c'est pareil. La diff c'est le physique plus que la technique.

Par contre, quand tu arrives en pro, je trouve aussi que c'est la technique et la vitesse (d'exécution) qui constitue le tournant. Un bon joueur de ProD2 n'aura pas d'énorme différence physique avec un joueur de Top14 ou même de niveau international (contrairement à un joueur de Fédérale 1 et un joueur de Fédéral 3). La preuve, c'est que bon nombre de sélections (Samoa, Fidji, Tonga, Géorgie, Roumanie, Portugal, Espagne...) ont des joueurs évoluant dans ce championnat. La diff, c'est qu'en passant au Top14, puis la Champions Cup, puis l'international, c'est de plus en plus précis et rapide.

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8722
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  grospaquet31 Mar 13 Déc 2022 - 14:15

Pour l'histoire du capitainat, meme si j'ai de l'affection pour Diaby, y a longtemps que j'aurais mis Jalibert.
c'est notre meilleur joueur, il rayonne egalement à l'international, il est exemplaire dans le jeu, c'est un leader de jeu. Il est apprecié des anglo-saxons. pourquoi aller chercher plus loin?
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9053
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Dr. Gregory Bouse Mar 13 Déc 2022 - 14:27

Switch a écrit:
nadoloubb a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:
coach2rugby a écrit:
biscouette a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:
densnewzealand a écrit:
patrick a écrit:
grospaquet31 a écrit:
nadoloubb a écrit:
grospaquet31 a écrit:Pas vu le match.
Comment a ete Renato et Romain (son match contre etait plutot mediocre)?

Buros très bien il a été chargé en l'air mais solide, et Renato j'ai bien aimé c'est un très bon plaqueur, peu de ballon en attaque pas contre. Et j'ai bien aimé aussi roussel il y a du mieux en 5

Ok.
Derriere ca a donné quoi? Individuellement et collectivement?

Individuellement correct mais collectivement nul. Le jour et la nuit par rapport aux anglais. On se demande vraiment  ce qu'on travaille aux entraînements.  Chez les anglais c'est réglé comme sur du papier à musique.  Chez nous rien mis à part boum boum.
Les Anglois ne sont jamais géniaux mais c’est des bosseurs à en être cons. Un Anglais tu lui demandes de faire 10 fois la même chose il le fait 10 fois même si il réussit l’exercice à la première . Le Français lui il dit ben tu vois c’est bon je maîtrises à la douche. J’exagère bien sûr. Mais je le tiens d’un coach de haut niveau. Sinon les Anglais on tout simplement plus de profondeur sur leurs lancement pas impressionnant mais ça permet d’avoir plus de temps .Nous c’est trop à plat , on se jette un peu dans La Défense . Mais évidemment que au complet on gagne de match. Après les deux essais Anglais checkes de l’arrière c’est énorme. Pour moi c’est un scandale. Mais c’est l’Epcr, des rois de l’embrouille. Comment se fait il que l’on voit bien tout le match les attaques avec des angles de caméras normales et tiens  pour les essais Anglais on a plus que des angles de l’arrière ou de face … quelle blague .

Désolé Dens pour une fois de te contredire, mais le jeu en profondeur n'est plus une marotte ou un graal en terme de jeu offensif...

Ce type de jeu reste une des palettes du jeu offensif mais n'est plus depuis longtemps un "incontournable"...
La faute à trop peu de maîtrise des courses rectilignes et des placements du corps (pieds et épaules) même chez les pros,
la faute à trop peu de combinaisons travaillées devant utiliser au moins 2 leurres (ailier qui dézone + 1 centre + 1 3ème ligne parfois),
la faute à ces passes  sautées bien souvent inutiles et synonyme de perte de vitesse de la ligne ,
la faute à une trop importante utilisation des passes vissés qui obligent le passeur à se tourner vers la touche pour armer sa passe et donc de courir latéralement,
la faute à une défense glissée à 3 facile à mettre en place pour contrer...

Le jeu à plat ou dans la défense nécessite les mêmes qualités de placement du corps en y ajoutant la capacité à savoir jouer des off-loads, la capacité des partenaires à savoir venir à hauteur sur des soutiens inter-exter, et le plus dur pour un centre (et l'arrière) sur cette forme de jeu, démarrer sa course juste au moment où ton partenaire situé en amont touche le ballon + la vitesse à mettre dans l'intervalle + le changement d'orientation de course (angle) si besoin...

Bref, y a du boulot d'autant que j'ai l'impression qu'on se mélange un peu les formes de jeu en fonction des bons ou moins bons replacements offensifs liés à des multiplications de temps de jeu et donc de replacements perpétuels...

L'équipe d'Irlande, que je n' apprécie guère, est pourtant un modèle du genre dans ses replacements offensifs perpétuels et dans sa faculté à jouer les 2 types de jeu selon les zones et surtout selon les lancements (à partir des phases de conquête, touche, renvoi, mêlées) ou dans la multiplication des séquences de jeu.

Yep, merci Dr. pour cet exposé (ça m'a ravivé des souvenirs lointains !). Une chose n’a pas changé avec les années : l’obsession doit tjs être de prendre le ballon lancé et, même sur un seul appuis avant passe, d'imprimer une trajectoire droite, les travers devant être limités à certaines situations ou combinaisons, etc.
Cependant pour les passes vissées, on peut en principe les faire tout en gardant +/- la ligne d'épaules face à l'en-but, mais effectivement à partir d'une certaine longueur ça se complique.

Dans les 2 types de jeu (devant ou dans la ligne), il faut créer des variations de rythme et de tempo (et de répétition, je trouve qu'on n'use pas assez de la répétition : doubler une action), sur les courses, les passes ou les deux, sur les combinaisons ou les feintes. La passe à hauteur et autres gestes typiques demandent bien sûr une bonne coordination, il y a aussi une part d’instinct (ou de vision périphérique subjective à l’aveugle – le « regard aveugle » révélé par certaines découvertes en neurosciences), et avec un grand nb de changements de composition des lignes, ça demande forcément plus de travail et de temps pour roder toutes les associations. Cependant des joueurs de HN doivent pouvoir « se trouver » rapidement (un des critères du HN est la faculté d’adaptation et de compréhension supérieure). Reste l’ambiance globale du groupe, le partage et l’appropriation du projet de jeu qui sont des facteurs évidemment déterminants (et sans doute ce paramètre a vacillé avec les perturbations internes de ces derniers temps). Si on rajoute la gestion de certains joueurs pas optimale pour les mettre en confiance, on a une explication sur l’à peu près des phases offensives.

Je rajouterai que le nerf de la guerre est de gagner l'épaule intérieur du défenseur.
C'est là que le top player entre en piste et réussissant à gagner cette épaule.
Le mot d'ordre du défenseur est de jamais se faire prendre inté, les joueurs qui font la différence sont les joueurs qui cassent ce mot d'ordre !!!

Et à l'UBB, il nous manque depuis un long moment, la confiance collective, parfois l'état d'esprit, mais il est indéniable que mentalement le groupe n'est pas serein, on enchaine les événements négatifs, ça a commencé par les blessures de joueurs cadres, dont la très mauvaise gestion du cas Jalibert, on connait la suite..., un enchainement infernal pour la stabilité nécessaire à une équipe de haut niveau...

Bien sûr Doc, le jeu en profondeur n’est pas l’arme ultime. Mais comme je l’écrivais aussi c’est pas impressionnant. C’était plus pour relever que les gars de Gloucester pouvaient eux faire des choses basiques meme si un peu old school. D’ailleurs deux de leurs essais sur une prise de centre du terrain avec joueur dans l’intervalle, pour moi en avant … mais donc ils font les deux et avec précision… nous on a l’impression de chaos… je ne connais pas assez Gloucester pour savoir si ils ont aligné leur équipe type, mais c’est clinique. Mais bon j’ai pas l’impression que ce soit le squad de l’année, mais ce qu’ils font c’est propre, travaillé. Et bravo pour vos exposés techniques avec Biscouette, je suppose que ces basics et skilled sont évidemment maîtrisés par nos joueurs. Placement des pieds, des mains , des épaules, quadrillage du terrain et positionnement dans son camp , pour relancer, bon ça doit pas être sorcier à travailler pour des pros.
Pour parler d’un autre sport que je connais aussi , j’ai eu des entraîneurs qui pouvaient te faire travailler ta rotation d’épaule en te faisant jouer des heures dans le couloir au tennis .ça peut être chiant… par exemple .Et la séance ne se termine tant qu’avec une balle il n’y a pas eu 50 échanges. Donc à se fait à deux à l’heure.


La profondeur n'est pas la panacée, mais permet 2 choses: prendre de la vitesse et accroitre son temps de décision. Peuvent se permettre de jouer plus à plat les joueurs capables d'accélérer sur 2 pas et les joueurs "faciles" techniquement que ce soit pour faire une passe ou attaquer un intervalle.
Quant aux skills, oui je pense qu'on les travaille, ça serait une faute professionnelle de pas le faire. Mais je vois encore trop souvent des mecs sauter à la prise de balle, des mecs regarder le défenseur plutôt que le partenaire en faisant la passe (et là, point de regard aveugle, c'est direct pour le juge de touche), effectivement des passes vrillées alors que le réceptionneur est à 2 m...
C'est mon point de vue depuis toujours, on a pas assez de joueurs complet, des mecs à l'aise avec le ballon...

Roberto, tu connais le rugby, il n'est pas nécessaire d'être pro pour savoir jouer à plat et tout ce que cela implique (voir au-dessus)...même en F2 et F1, j'ai rencontré quelques centres qui maîtrisaient le sujet...

Pour la profondeur, prendre de la vitesse ne sert à rien si tu ne redresses pas ta course, quant à l'accroissement du temps de décision, je te rassure les défenseurs ont du coup exactement le même... Surtout à 3 défenseurs où tu peux monter encore plus vite que la ligne d' attaque pour prendre la ligne d'avantage tout en glissant...

La profondeur n'est intéressante que si tu y ajoutes toute une panoplie de combinaisons à base de leurres comme Gloucester a su le faire et comme l'équipe d'Irlande  sait aussi le faire.

Mais je suis même persuadé qu'il y a en amateur des centres techniquement plus doués que certains pro.
Je suis aussi d'accord sur la suite et comme je l'ai dit précédemment la profondeur n'est pas la panacée, mais par moment en avoir un peu plus ne serait pas du luxe. Je n'en peux plus de voir un attaquant s'empaler sur un défenseur alors qu'il y avait une passe à faire sur l'extérieur ou la rater sous la pression du défenseur. Tout comme je n'en peux plus de voir des attaquants prendre le ballon à plat ET sans vitesse. Et je suis encore d'accord avec ta dernière remarque et pour moi le meilleur exemple est le Leinster,  ils ont sorti a plusieurs reprises des séquences de jeu avec à chaque fois pour le porteur de balle, une solution à plat et une solution profonde. Et leur justesse technique combinée à la vitesse à laquelle arrive ces mecs (souvent cachés d'ailleurs) ça fait mouche très souvent.

Non faut pas exagérer il y a monde d'écart en le monde amateur et le monde pro. Un amateur peut être technique mais le plus dur en pro c'est la vitesse en effet tout va plus vite

La différence principale dépend du palier à franchir. Passer d'Honneur à Fédérale 3 n'est pas la même chose que de Fédérale 1 à ProD2, ou de Top14 à l'international. Jusqu'en pro, je trouve que la grosse différence se fait surtout sur le plan physique. Et après, quand tu continues à monter (ProD2 > ToP14 > Champions Cup > International), elle se fait aussi effectivement sur la vitesse d'exécution et la précision.

Avec mon équipe (Honneur), quand on fait un match de pré-saison contre une équipe de Fédérale 3, une réserve de Fédérale 2 ou des Espoirs de Fédérale 1, l'écart est vraiment sur le plan physique. Les mecs en face sont plus musclés, plus endurants, plus "durs" à l'impact. La technique de base (passes propres, lancements de jeu, combinaisons en touche...) est relativement proche, excepté pour la mêlée. Et quand on va voir jouer des copains en Fédérale 1 ou 2, c'est pareil. La diff c'est le physique plus que la technique.

Par contre, quand tu arrives en pro, je trouve aussi que c'est la technique et la vitesse (d'exécution) qui constitue le tournant. Un bon joueur de ProD2 n'aura pas d'énorme différence physique avec un joueur de Top14 ou même de niveau international (contrairement à un joueur de Fédérale 1 et un joueur de Fédéral 3). La preuve, c'est que bon nombre de sélections (Samoa, Fidji, Tonga, Géorgie, Roumanie, Portugal, Espagne...) ont des joueurs évoluant dans ce championnat. La diff, c'est qu'en passant au Top14, puis la Champions Cup, puis l'international, c'est de plus en plus précis et rapide.

entre F2 et F1, il y a un gap physique mais aussi d'organisation défensive collective bien plus complexe à ce niveau: tant sur les répartitions des joueurs par zone de défense et par zone de terrain. C' est bien plus élaboré qu'en F2 de mon point de vue; la preuve, certains bons joueurs de F2 ont du mal à être titulaire en F1.

Plus une équipe monte de niveau, plus ça va vite et plus les prises de décision sont liées à la capacité du joueur à lire le jeu rapidement.

Et à ce titre, Jaja est un OVNI...depuis ses premières titularisations en 10.

On peut me parler de RNT ou de pleins d'autres, à part Beauden Barret et peut-être Marcus Smtih (à suivre sur 2 ans), personne ne lit les situations plus rapidement que notre 10 avec mise en action immédiate...et c'est factuel. Very Happy
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3329
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Scalp Mar 13 Déc 2022 - 19:22



Le sourire de l'arbitre fait plaisir à voir :chambreur:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 28899
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 55

Revenir en haut Aller en bas

Champion Cup - J1: Gloucester / UBB - Page 9 Empty Re: Champion Cup - J1: Gloucester / UBB

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum