AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Vous avez dit JIFF?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Sam 30 Mai 2015 - 22:17

jaja69 a écrit:
Vince33 a écrit:Altrad a dit qu'il s'en foutait de la règle du Jiff.
Il préfère ne pas respecter et payer l'amende.

Tout simplement honteux ce recrutement et le choix du président Altrad de préférer payer l'amende que de respecter la règle du Jiff...
Qu'est ce qui n'est pas honteux chez Mr Altrad : virer une dizaine de salariés administratifs du MHRC, virer Amorosino parce qu'il est Argentin, Virer Vincent Pelo pour surcharge pondérale, virer Galthié car le MHRC n'est que 6ème du Top 14 ????
Sa fortune est estimée à 1 milliard d'Euros, alors 450 000€, c'est un pourboire.... :grrr:

Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Sam 30 Mai 2015 - 22:38

patrick a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Midol

Donc, n'aurait donc atteint les 12 JIFF : Bayonne, Brive, Grenoble, La Rochelle, Lyon et Oyonnax (bon dernier) ... tous les "petits" en fait. Nous sommes 6ème.
Les résultats obtenus par le journal Midi Olympique ne sont pas si fiables que ça.
Pour exemple, le dernier match à Toulouse, sont comptabilisés 11 JIFF pour l'UBB ; alors que Guitoune+Rey+Le Bourhis+Bernard+Beauxis+Lesgourgues+Tauleigne+Madaule+Jaulhac+Poux+Poirot+Maynadier+Lacroix, cela fait déjà 13 JIFF (sans compter Talebula dont personne n'est sûr de son statut. Perso, je crois qu'il n'est plus Espoir car ne figurant pas sur la photo officielle de cette saison, donc il serait non-jiff scratch )
avatar
Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Localisation : langon
Date d'inscription : 09/07/2011
Humeur : De l'humour (mais rarement... )
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  le radis le Jeu 11 Juin 2015 - 12:32

Salut Dolphi,
Le questionnement autour de Talebula me taraudant qqpeu  rire , j'ai retrouvé trace d'un article de SO en date du 16/02/2013. J'ai surligné le passage qui nous intéresse. Mais effectivement, on devrait logiquement voir sur les photos de l'équipe espoir.

Lui a quelque chose de spécial » disait au printemps Tomasi Cana à propos de Metuisela Talebula alors nominé pour l'élection de joueur mondial de l'année à VII. En France, peu de gens connaissent cette légende de la discipline des années 80, mais on ne peut être que d'accord avec son opinion. Sept mois et 14 matches après son arrivée, l'ailier de l'Union Bordeaux-Bègles a balayé les clichés sur les joueurs fidjiens. Certes, le staff a un peu tremblé avant son retour de vacances en janvier, mais il n'a pas raté son avion, juste retardé par la neige à Paris. Fantasque ? La réception du Racing-Métro mis à part, le bonhomme a bluffé par sa présence sous les ballons hauts, sa dureté en défense, son flegme.

« C'est un génie », lance volontiers l'entraîneur des arrières girondins Vincent Etcheto, qui a fini de le convaincre de rejoindre l'UBB en mai à Londres avec les images de la victoire contre Toulouse à Chaban-Delmas et « en lui parlant de plaisir ».

« Il est physique, adroit, agressif, a du pied. Il comprend tout, pose des questions. Il est encore jeune mais est en progrès constant. Il doit vite devenir l'un des meilleurs joueurs du Top 14. »

6 essais en 8 rencontres

Peu d'observateurs en doutent : le gamin de Lautoka, 21 ans, est une pépite. En octobre, son coach pointait qu'il n'était pas encore assez décisif. Depuis, Talebula a marqué 6 essais en 8 rencontres. Sa cavalcade de 90 mètres à Perpignan est « youtubisée ». Sa prestation face à Toulon a été elle renversante. Ah, oui, on oubliait : la fameuse adaptation ? Après 10 minutes de jeu en amical à Brive, il confirmait qu'il respirait le rugby et, s'il est perturbé par « la langue », s'est intégré dans le groupe sans sourciller. Déroutant, jusqu'au bout.

« Ce qui est difficile ? Jouer devant autant de monde : il faut que je garde le contrôle de moi-même, la concentration » glisse l'ancien lycéen du Lelean Memorial School - très reconnue aux Fidji -, aussi timide vis-à-vis d e l'extérieur qu'en confiance à l'intérieur du groupe. La pression du maintien ? « J'ai confiance dans l'équipe. Je ne m'en mets pas », poursuit le jeune homme, issu d'une famille de cinq enfants où « on lui a toujours rappelé la nécessité d'être discipliné. »

« C'est un gamin attachant : il a parfois du mal à l'entraînement le matin mais est toujours positif. Au début, Ludo (Loustau, préparateur physique), Raphaël (Ibanez) ou moi avons dû le reprendre sur des attitudes un peu cool. Mais il n'y a pas eu besoin d'élever la voix » dit Vincent Etcheto.

Sur la pelouse, Talebula ne dégage pas la force d'un Nalaga ou la vitesse d'un Matanavou. Mais ce footballeur (si, si) remarqué au collège, en club de rugby dès 9 ans et avec les seniors à 16 ans, bluffe par sa capacité à tenir debout, par sa lecture du jeu et sa polyvalence : ouvreur-buteur avec les Fidji, utilisé à l'aile et à l'arrière avec l'UBB et peut-être centre au besoin.

« À la différence de beaucoup de Fidjiens, il sent les coups », pointe l'Argentin Rafaël Carballo qui le guide, comme l'ancien Bruce Reihana, « à qui il parle beaucoup ». « Il est étonnant de maturité dans les moments clés, même s'il reste un joueur d'instinct et a parfois encore des ratés sur la communication, le placement. S'il parvient à répéter des prestations impeccables comme samedi, il deviendra un très grand joueur. »

« Plus difficile maintenant »

Passé depuis un mois du centre de formation à un appartement béglais, Talebula, « heureux ici », partage son quotidien avec son coéquipier Avenisi Vasuinubu et son aîné Sisa Koyamaibole, licencié par l'UBB mais resté résident bordelais. « Mais en ce moment, je rentre chez moi, j'allume le chauffage et je ne bouge plus » sourit-il. Ouf, un cliché. L'excitation autour de lui ? « Je ne m'en occupe pas. Mais c'est plus difficile pour moi en ce moment car il n'y a plus d'effet de surprise. »

En contrat jusqu'en juin 2014, « Met », qui a aussi la "qualité" d'être futur JIFF (1), risque d'avoir du monde à sa porte. Le Monde même : il reste attaché à son équipe nationale à VII avec il devrait disputer le Mondial en juin et le Super XV le connaît. Mais pour l'instant, c'est Bordeaux qui se régale.

(1) Joueur issu de la formation française
.
avatar
le radis
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3568
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Ven 12 Juin 2015 - 18:43

le radis a écrit:
En contrat jusqu'en juin 2014, « Met », qui a aussi la "qualité" d'être futur JIFF (1), risque d'avoir du monde à sa porte. Le Monde même : il reste attaché à son équipe nationale à VII avec il devrait disputer le Mondial en juin et le Super XV le connaît. Mais pour l'instant, c'est Bordeaux qui se régale.

(1) Joueur issu de la formation française
.[/i]

Depuis cet article, Talebula a resigné deux ans de plus (à l'automne 2013), jusqu'en juin 2016. Et par ailleurs, il y a eu surtout entre temps la réforme des tranches d'âges pour les catégories Espoirs intervenus à la fin de l'été 2013. Alors a-t-il resigné avant la réforme , et ainsi bénéficié de l'antériorité dérogatoire (comme c'est le cas pour Lonca qui lui avait signé au printemps pour 2 ans et qui était encore Espoirs cette saison) ? Je n'en suis pas sûr.
Voir les cas de Poirot (né 01/11/92) qui bien que plus jeune que Talebula et Lonca n'était plus Espoirs cette saison.
avatar
Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Localisation : langon
Date d'inscription : 09/07/2011
Humeur : De l'humour (mais rarement... )
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  le radis le Ven 12 Juin 2015 - 19:08

Je pense que la prise d'effet de la réforme est postérieure à la signature du nouveau contrat de Talebula.
Surtout il n'est pas impossible que ce nouveau contrat en effet ait 2 propriétés différentes: le contrat initial avec le centre de formation renvoyant à la possibilité sur la 3ème année à un contrat mixte puis une conclusion pure et simple d'un contrat pro d'1 an.

Je vais me resservir du rhum....
avatar
le radis
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3568
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Jeu 18 Juin 2015 - 15:35

http://www.rugbyrama.fr/rugby/top-14/2014-2015/en-top-14-5-clubs-n-ont-pas-respecte-le-dispositif-des-jiff_sto4787748/story.shtml

L'UBB figure parmis les bons élèves. Donc 5 000 000 € / 9 clubs = 555 555 € dans la poche
avatar
Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Localisation : langon
Date d'inscription : 09/07/2011
Humeur : De l'humour (mais rarement... )
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  krahknardz le Jeu 18 Juin 2015 - 15:45

L'article est pas hyper clair. A un moment on parle de 3M€ PAR CLUB, et ailleurs c'est au moins 5M€ À SE DIVISER entre les clubs. Entre 555k€ et 3000k€, il y a une petite différence...
Je pense que la deuxième option est la plus probable. Ce qui ferait que Oyo, Brive et la Rochelle partiraient d'office avec un handicap d'un demi-million par rapport aux autres clubs.
avatar
krahknardz
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2807
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 44

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  sudiste le Jeu 18 Juin 2015 - 15:50

"dédiant une enveloppe incitative de 5 millions d'euros cette saison destinée à encourager ceux l'ayant respecté."....de quelle saison parlent-ils. Si c'est celle qui vient de se terminer alors c'est bien +/- 500ke par club
Après on parle de 3million par club ? ce qui implique une provision de 42 millions scratch
avatar
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 8479
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : ça dépend de Pat

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  jaja69 le Jeu 18 Juin 2015 - 16:53

sudiste a écrit:"dédiant une enveloppe incitative de 5 millions d'euros cette saison destinée à encourager ceux l'ayant respecté."....de quelle saison parlent-ils. Si c'est celle qui vient de se terminer alors c'est bien +/- 500ke par club
Après on parle de 3million par club ? ce qui implique une provision de 42 millions scratch

Ne vous inquiétez pas ce qui écrivent les règlements d'une clarté limpide, sont ceux qui contrôlent à la DNACG rire rire rire

_________________
"Au rugby , un caramel c'est pas une friandise." (F. Galthier)
avatar
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1039
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  kaze33 le Jeu 18 Juin 2015 - 16:58

sudiste a écrit:"dédiant une enveloppe incitative de 5 millions d'euros cette saison destinée à encourager ceux l'ayant respecté."....de quelle saison parlent-ils. Si c'est celle qui vient de se terminer alors c'est bien +/- 500ke par club
Après on parle de 3million par club ? ce qui implique une provision de 42 millions scratch

Les clubs de Pro D2 ont aussi droit à une part de l'enveloppe Wink

Le système JIFF joue sur la répartition des Droits TV, en fait par rapport à la répartition "normal" des droits (solidarité , valorisation sportive et modernité du stade ) on a rajouté la prime/pénalité des JIFF via un principe de répartition dit "soutien à la formation"

On calcule tes droits télé en fonction des critères traditionnels et tu as un bonus ou un malus sur cette somme en fonction du respect ou non des quotas JIFF.

Attention, cette année , la première année du système, y a pas de malus y a qu'un bonus potentiel. Par contre l'année prochaine, les clubs qui ne respecteront pas la règle, on leur retirera de l'argent sur leurs droits TV.

Une petite usine à gaz

_________________
“Sous la mêlée, ça parle beaucoup; moi, j’étais un tribun.” Amédée DOMENECH International et orateur
avatar
kaze33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3069
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 28/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  kaze33 le Jeu 18 Juin 2015 - 17:08

Pour ceux que ça intéresse  Wink

Politique de répartition

Budget de la LNR pour la saison 2014/2015 Le budget de la Ligue Nationale de Rugby sera d’un montant de 115 M€, grâce à l’augmentation des Droits TV et Marketing. Pour rappel, il était de 72 M€ lors de la saison 2013/2014.

Principes de répartition
SOLIDARITÉ
FORMATION
VALORISATION SPORTIVE
MODERNISATION DES STADES

1 )Principe de solidarité = chaque club touche le même montant

Les parts fixes issues des Droits TV/Marketing de la LNR sont réparties de façon solidaire entre le TOP 14 et la PRO D2 à hauteur de :

•60% pour le TOP 14
•40% pour la PRO D2

Les primes spécifiques attribuées aux clubs promus et relégués sont revalorisées à hauteur de :

•500 000 € pour les clubs promus en TOP 14 et relégués en PRO D2
•300 000 € pour les clubs promus en PRO D2

2) Valorisation sportive = Prime dite au "mérite"

Un montant total de près de 19 M€ sera distribué en fonction :

• du classement des clubs sur la saison en cours
      •11,6 M€ en TOP 14
      •2,5 M€ en PRO D2

• des résultats sportifs des 30 clubs sur les 5 dernières saisons (4,5 M€, classement de 1 à 30)

3) Soutien à la formation = dans le but d'encourager la formation

10 M€ sont désormais investis par la LNR.
•5 M€ dans le fonds incitatif JIFF (3 M€ en TOP 14, 2 M€ en PRO D2)
•5 M€ dans le fonds de soutien aux centres de formation (2,5 M€ en TOP 14 et 2,5 M€ en PRO D2)

4) Le Fonds Stades
= dans le but d'encourager les clubs à moderniser leur stade

Selon des critères de modernité.

                  % FONDS STADES
SAISON                 TOP 14
2014/2015                5%
2012/2016               10%
2016/2017               15%

_________________
“Sous la mêlée, ça parle beaucoup; moi, j’étais un tribun.” Amédée DOMENECH International et orateur
avatar
kaze33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3069
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 28/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Pat le Jeu 18 Juin 2015 - 19:56

Très intéressant !!
avatar
Pat
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 10405
Localisation : VO
Date d'inscription : 16/11/2008
Humeur : ça dépend d'un Gascon.. à béret béarnais !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Jeu 18 Juin 2015 - 22:01

krahknardz a écrit:L'article est pas hyper clair. A un moment on parle de 3M€ PAR CLUB, et ailleurs c'est au moins 5M€ À SE DIVISER entre les clubs. Entre 555k€ et 3000k€, il y a une petite différence...
Je pense que la deuxième option est la plus probable. Ce qui ferait que Oyo, Brive et la Rochelle partiraient d'office avec un handicap d'un demi-million par rapport aux autres clubs.

L'enveloppe de 5 millions € à se partager entre clubs ayant respecté les conditions concerne la saison qui vient de s'achever 2014/2015.

Ensuite, les 3 millions par clubs s'appliquent pour la prochaine saison, par le biais des droits TV.
avatar
Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Localisation : langon
Date d'inscription : 09/07/2011
Humeur : De l'humour (mais rarement... )
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  jaja69 le Dim 21 Aoû 2016 - 23:02


Quatre clubs n'ont pas respecté le quota de Jiff


http://labibledusport.fr/top-14-quatre-clubs-nont-pas-respecte-les-quotas-pour-la-premiere-journee/

Cette règle est ridicule, elle devrait concerner chaque journée et non une moyenne sur l'année, ainsi les matchs a enjeux, certains clubs aligneront trop d'étrangers et les matchs sans enjeux, les jeunes espoirs...

_________________
"Au rugby , un caramel c'est pas une friandise." (F. Galthier)
avatar
jaja69
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1039
Localisation : Talence
Date d'inscription : 19/09/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ubbrugby.com/accueil.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  le radis le Ven 21 Oct 2016 - 9:46

Un petit article pas inintéressant dans lequel on apprend sur le plan bruits de couloir recrutement fantasme (hein Latine :chambreur: rire ) que T Paris est JIFF suite à sa formation auprès des pompiers, et A Erbani fortement courtisé.


http://www.petitbleu.fr/article/2016/10/18/60723-formation-mutations-agen-contre-attaque.html


Formation-mutations : Agen contre-attaque
SU Agen - Dossier. Face à un marché en pleine ébullition autour des joueurs issus des filières de formation (JIFF), la stratégie du SUA pour conserver ses jeunes et recruter.

Avec sept joueurs formés au club dans son XV de départ lors de la victoire historique à Pierre-Rajon, vendredi soir, le SUA a, certes, assumé son statut de leader de Pro D2, mais il a aussi rappelé à la face du rugby hexagonal combien il était un vivier de JIFF (joueurs issus de filières de formation). Des JIFF qui, avec l'évolution de la réglementation à venir, subissent une forte pression sur le marché des mutations. Alors que les clubs anticipent toujours plus tôt leurs recrutements pour les saisons suivantes, nous avons souhaité faire le point sur ce sujet avec le manager du SUA, Mathieu Blin. On peut, en effet, se demander si cette politique des JIFF, censée au départ favoriser les clubs qui se sont tournés vers la formation, ne va pas finalement se retourner contre leurs intérêts ? Réponses.

Les JIFF et l'évolution de la réglementation

«Les JIFF sont les jeunes issus de la formation française, qui doivent avoir cinq ans de licence, avant 18 ans, et/ou être dans la boucle de trois ans dans les centres de formation. Trois années à l'intérieur desquelles les joueurs doivent se faire valider par la LNR des périodes de formation. Cette règle va évoluer parce qu'on s'est aperçu que des joueurs étrangers arrivaient plus jeunes dans les clubs et devenaient éligibles au statut JIFF. Ceux qui sont déjà dans la boucle deviendront JIFF mais on ne pourra plus faire venir des jeunes étrangers pour les rendre JIFF. La deuxième chose, c'est que l'année prochaine, en Top 14 et en Pro D2, hors promus, il faudra avoir sur les feuilles de match 14 JIFF de moyenne sur l'année. Une moyenne qui sera calculée en enlevant la feuille de match où il y aura eu le plus de JIFF et celle où il y en aura eu le moins. Ceux qui ne respecteront pas la règle démarreront la saison suivante, 2018-2019, avec des points retirés au classement. Cela pourra aller jusqu'à 10 points. Donc la question des JIFF devient très importante.»

La stratégie agenaise de recrutement et de conservation des joueurs

«La première étape lancée au mois de septembre est le renouvellement des contrats. Depuis 4 ans nous travaillons sur la formation. Elle permet au SUA d'avoir un effectif composé à 58 % de joueurs issus de sa formation, pour le plus grand nombre JIFF. Des joueurs sur lesquels le SUA compte pour l'avenir. Le marché du joueur JIFF s'intensifie. Il cristallise des inflations financières et des sollicitations. La première étape pour le SUA, c'est le renouvellement des contrats des plus jeunes. Mais cela vaut aussi pour quelques moins jeunes, voire pour des non JIFF. La deuxième étape concerne le recrutement à proprement dit. Nous travaillons sur tous les postes, tellement il y a des joueurs en fin de contrats ou des joueurs sur lesquels il y a des options. Nous devons anticiper les éventuels départs et regarder chez les joueurs JIFF, quel que soit le niveau, ceux qui pourraient intéresser le club en fonction des besoins. On n'oublie pas nos joueurs non-JIFF qui sont des pièces fondamentales et que nous voulons protéger. Le calendrier, c'est donc, depuis septembre le renouvellement, de septembre à fin décembre engagement à l'intérieur de l'effectif existant et/ou discussions très avancées avec des joueurs extérieurs et, à partir de janvier, on précisera en fonction des renouvellements ou en fonction des JIFF.»

Les facteurs de l'attractivité

«Le club devient très attractif pour les plus jeunes puisque le projet que l'on porte depuis quatre ans montre tous les ans que nos jeunes sont intégrés à ce qui ne se voit pas, c'est-à-dire les entraînements de la semaine, mais surtout sur le terrain le week-end. On a beaucoup de sollicitations de jeunes joueurs et, surtout, de très bons jeunes. Cette attractivité vaut aussi pour des joueurs d'expérience, notamment JIFF, qui en ont un peu marre d'être deuxièmes ou troisièmes dans leurs clubs et de ne pas avoir du temps de jeu. Ils savent comment le club est organisé, le haut niveau vers lequel on tend, avec nos moyens, et le plaisir fou qu'ils pourraient avoir à redevenir des joueurs de rugby, sur le terrain, avec nous.»

La carte du plaisir

«C'était vrai avant, cela l'est encore plus depuis que c'est devenu un métier, un joueur de rugby, il est heureux quand il joue ! Avec l'organisation professionnalisée, il y a de moins en moins de place pour le plus grand nombre. Le club d'Agen fait la part belle à la formation, c'est la plus-value que le club a par rapport à d'autres structures. Et ceci sur du haut niveau, que ce soit du haut tableau de ProD2 ou du Top 14, où même si tu ne gagnes pas forcément beaucoup, tu développes ton rugby. Tu continues à te faire voir et donc tu continues à être attractif et à pouvoir recevoir des sollicitations d'autres clubs, ça, c'est la plus-value d'Agen.»

La gestion des sollicitations par les joueurs et leur environnement

«C'est un sujet beaucoup plus large. Il y a quand même des agents qui conseillent bien les joueurs pour aller dans des clubs qui leur permettront de jouer, donc d'être heureux et de continuer à développer leur attractivité. Malheureusement, il y aura encore des joueurs qui ne prendront peut-être pas la bonne solution et qui partiront plus pour l'argent que pour jouer, mais ils en reviendront. On pourra dire qu'il faut que jeunesse se passe. On parle de l'exemplarité que les rugbymen doivent avoir mais dans la vie civile, il y a plein de gens qui se trompent. Il y a un focus beaucoup plus fort sur les sportifs, mais on ressemble à la société. C'est souvent quand tu es jeune que tu te trompes et c'est comme cela que tu apprends.»
Belleau et Cassang : contre-exemples

En abordant la question de la formation et de la politique de conservation des jeunes joueurs, on ne peut s'empêcher de penser aux deux dernières pépites formées à Agen qui ont cru que l'herbe était plus verte dans les grands clubs de Top 14, Charlie Cassang et Anthony Belleau. à 21 ans, parti il y a trois saisons, le premier n'a fait que 4 feuilles de matchs avec Clermont-Ferrand (et 12 en tant que joueur prêté à Bayonne l'an dernier en Pro D2). Il sera encore barré l'an prochain par Parra et Laidlaw. à 20 ans, parti il y a deux saisons, le second n'est apparu qu'à deux reprises avec le RC Toulon. On est bien loin des standards de jeu des jeunes Agenais restés au SUA : Abadie (22 ans, 30 feuilles de match), Miquel (22, 15), Marchois (22, 17), Hériteau (22, 21), Béthune (21, 15), Fouyssac (21, 17). Ou de ceux qui sont venus y jouer : Bouvier (22 ans, 19 feuilles de match), Braendlin (22, 17). «Concernant Belleau et Cassang, ce n'est pas faute d'avoir appelé l'ASM et le RCT pour leur dire de laisser le temps à ces joueurs d'éclore chez nous…», se remémore Alain Tingaud.
Réforme des indemnités de formation : l'essai quasi transformé d'A.Tingaud

Alain Tingaud ne se voile pas la face : «Oui, il y aura un effet JIFF qui fait que les clubs les plus riches vont tenter de débaucher les meilleurs jeunes dans leurs clubs formateurs». S'il n'est pas dupe, le président du conseil de surveillance du SUA croit tout de même en l'intelligence des jeunes rugbymen : «Ils sortent des centres de formation avec la tête bien faite. Ils doivent donc bien réfléchir entre rester encore quelques années dans leurs clubs formateurs qui leur donneront du temps de jeu ou répondre aux sirènes, quitte à passer de la lumière à l'ombre. On a toujours le temps de gagner de l'argent, cela vaut dans le monde du sport comme dans celui de l'industrie». Alain Tingaud est d'autant plus serein sur cette question qu'il a deux cartes en poche. La première, c'est d'avoir imaginé avec Académia une structure d'excellence de la formation qui donne un temps d'avance au SUA. La seconde est d'avoir été, durant son précédent mandat de vice-président de la Ligue nationale de rugby, le principal instigateur de la réforme des indemnités de formation à venir : «Elle est à 95 % ficelée, mon successeur, si je dois en avoir un sur ce sujet (le comité directeur de la LNR des 25 et 26 octobre statuera sur les fonctions et missions de chacun de ses membres) n'aura quasiment plus qu'à l'appliquer». Qu'est-ce qu'il ressort de cette réforme ? «Il y aura une meilleure protection des centres de formation. Ceux qui forment recevront davantage de moyens par rapport à la répartition de la LNR, assure Alain Tingaud. Il y aura aussi une meilleure protection de la sortie des joueurs de leurs clubs formateurs, avec une dissuasion financière plus forte. Cela sera assorti d'une clause de protection concernant les signatures des premiers contrats pros. Enfin dans le volet 2 de la politique des JIFF, il y aura une différenciation, au niveau des compensations financières, entre les JIFF formés dans le club et ceux non formés par le club». En tout, c'est une dizaine de points qui vont apporter des réponses financières aux clubs formateurs. «Après une saison à balles blanches, cette réforme doit devenir opérationnelle en 2017-2018, conclut Alain Tingaud qui compte vraiment, après une dernière saison de réglage, sur ce retour sur investissement».
Les jeunes agenais déjà ciblés

On savait que La Rochelle avait déjà jeté son dévolu sur William Demotte et que Montpellier continuait sa danse du ventre auprès de Mike Tadjer, l'agitation de ces derniers jours sur le marché des mutations ayant trait aux joueurs JIFF laisse entendre que d'autres joueurs agenais sont ciblés. Forcément les bons débuts de saison de joueurs comme Antoine Miquel et Nathan Decron ont réveillé les appétits de quelques prédateurs, même des joueurs qui n'ont pas joué encore avec les pros cette saison, comme Florian Dufour, font déjà l'objet de sollicitations. Leurs aînés de quelques années ne sont pas en reste. Antoine Erbani attire les regards, en raison de ses performances mais aussi de la façon dont il assume ses nouvelles fonctions de capitaine. Avec un statut JIFF désormais validé par sa formation chez les pompiers, Taylor Paris aussi est dans la ligne de mire des recruteurs. Et l'on ne parle là que des JIFF… On comprend dès lors qu'en retour le SUA a mis en place une cellule de recherche «sur quasiment tous les postes, hormis peut-être au centre», précise Mathieu Blin.
B.G.
avatar
le radis
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3568
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Dolphy le Ven 17 Nov 2017 - 20:20

Pour en revenir à la blessure de Marco Tauleigne avec l'EDF qui lui vaut 3 semaines de repos, soit 3 matchs ratés : Agen, Brive et Pau...... Allo quoi Allo quoi Allo quoi

Losque les clubs mettent des joueurs à disposition du XV de France, cela leur confère des points supplémentaires pour le calcul JIFF feuille de match lors des journées doublons.
Ainsi, pour cette 10ème journée, l'UBB qui aligne 13 jiff contre Agen, se verra gratifier de 5 pts (pour les 5 joueurs convoqués contre Af Sud), ce qui fera un total de 18 pts sur cette journée. (total qui sera comptabilisé ou pas d'ailleurs, puisque sont exclus les deux meilleures et les deux plus mauvaises des 26 journées pour le calcul final).

Mais lorsque un joueur se blesse en EDF et qu'il est indisponible plusieurs semaines, y a t-il une compensation sur les journées à venir que le club doit compenser par un autre joueur parfois non jiff ?? non.👎
Est ce normal ?? non.👎

Le club se voit doublement pénalisé. 1) sportivement par l'absence dun joueur blessé en EDF 2) comptablement et financièrement (règle JIFF).👎
avatar
Dolphy
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 601
Localisation : langon
Date d'inscription : 09/07/2011
Humeur : De l'humour (mais rarement... )
Age : 47

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vous avez dit JIFF?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum