AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  patrick le Sam 7 Mar 2009 - 10:21

Sur un terrain fait pour jouer à 15, apprenons leur à faire des passes et vous verrez que ce sera la Jamaïque ou les US qui seront champions du monde. Nous, avec les Antilles, on ne devrait pas être ridicule Rolling Eyes

patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16545
Date d'inscription : 25/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  patrick le Mar 10 Mar 2009 - 14:11

http://www.sudouest.com/gironde/sports/rugby/article/525049/mil/4263552.html

RUGBY COUPE DU MONDE À VII, LAURENT FERRÈRES. De retour de Dubaï, l'arrière de l'Union, meilleur marqueur français de la compétition (5 essais) mais « triste » du parcours des Bleus, envisage de raccrocher les crampons à VII
Le dernier crochet à VII

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Retour au quotidien du championnat pour Laurent Ferrères qui souhaite se consacrer uniquement à la fin de saison de son club. (Photo archives Laurent Theillet)

Les Français qui ont regardé la rencontre France-Fidji (5 - 38 ) vendredi dernier ont certainement vu Laurent Ferrères inscrire, à la 13e minute, son dernier essai avec les Bleus. Le capitaine de l'équipe venait de s'infiltrer et de résister aux placages de deux joueurs fidjiens pour inscrire le seul essai français de la rencontre. À l'issue de cette « déculottée », dixit Ferrères, les Bleus étaient éliminés de la Coupe et reversés en consolante, mais, contre l'Écosse (19 -21), le coeur n'y était plus. « On a pris un gros coup sur la tête et puis physiquement on était un peu court », raconte le capitaine. Comme ses autres coéquipiers, l'amertume s'est teintée de noir et blanc : « Ce match contre les Fidji, on le joue dix fois, et neuf fois on ne prend jamais cette rouste. »

Le « Capitaine Crochet »

La Coupe du monde avait pourtant bien commencé pour Ferrères, Malzieu et consorts. « On fait un gros match contre les USA et une autre belle performance contre la Géorgie. » Lors de ces deux premiers matches, Ferrères marque quatre fois dont un superbe slalom à travers la défense géorgienne qui peut lui valoir le surnom de Capitaine Crochet. Mais voilà, l'élimination lui a fait très mal. « En France, on est les enfants pauvres. Les gens pensent qu'on part à la Coupe du monde comme en vacances. Mais nous sommes déçus et triste de l'image que l'on a donnée. On voulait tellement montrer de bonnes choses. Ça nous fait ch... »

Alors, bien sûr, Laurent Ferrères est « très heureux d'avoir participé à cette Coupe du monde. Ce n'est pas donné à tout le monde d'en faire deux. » L'enfant de Lézignan se souviendra aussi longtemps de l'ambiance dans le stade et des moments de vie avec ces coéquipiers. « Dans l'hôtel, toutes les chambres étaient ouvertes. On faisait même les séances vidéo dans la chambre du coach. C'est ça l'esprit du Seven. »

La page VII est tournée

Mais voilà, Laurent Ferrères ne portera plus le maillot bleu. « Je pense que j'ai fini ma carrière à VII. Je suis triste. Ça me fait un pincement au coeur. J'ai fait le tour du monde, j'ai rencontré de grands joueurs et j'ai connu deux grands moments. » On sent bien, au ton de sa voix, que la page VII est tournée. Mais le capitaine adresse quand même un message à la fédération : « Il va falloir que l'on se pose la véritable question de la place du VII en France, car cette discipline est en train de gravir les échelons. »

Réponse ou pas, l'arrière de l'Union a retrouvé hier son équipe où un certain Anthony Elliott a déjà fait forte impression samedi à Albi au poste d'arrière. « C'est bien, cela va faire un peu plus concurrence », conclue Laurent Ferrères.
Auteur : Nicolas cendrès

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16545
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  choco le Lun 16 Mar 2009 - 8:25

patrick a écrit:Sur un terrain fait pour jouer à 15, apprenons leur à faire des passes et vous verrez que ce sera la Jamaïque ou les US qui seront champions du monde. Nous, avec les Antilles, on ne devrait pas être ridicule Rolling Eyes
t as vu patrick l article de villepreux sur le 7 dans sa chronique de rugbyrama Allo quoi Allo quoi Allo quoi quelle pompe a roulette y comprend rien le type scratch scratch scratch il faut absolument que tu lui explique que le 7 c est pour les matchs gigots haricots de fin de saison rire rire rire vraiment depasse le villepreux Laughing Laughing Laughing
avatar
choco
J'aime l'Union passionnément
J'aime l'Union passionnément

Nombre de messages : 143
Localisation : captieux
Date d'inscription : 24/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  patrick le Lun 16 Mar 2009 - 12:54

Puisque tu en parles, la voilà !

http://www.rugbyrama.fr/rugby/nos-experts/2008-2009/sport_sto1871915.shtml

La chronique de Pierre Villepreux

Notre expert Pierre Villepreux explique cette semaine comment le rugby à 7 peut-être une intéressante formation dans l'optique du XV.

En Argentine depuis plus d'une semaine pour une série de conférences et séances pratiques pour les entraîneurs de la région de Buenos Aires, j'ai pu suivre sur la chaîne sport la Coupe du Monde de rugby à 7 à Dubaï, mais aussi le Top 14. Le rugby est largement diffusé en Argentine. Bien sur les résultats de leur équipe nationale lors du dernier mondial en France y contribue grandement. La performance des Pumas à 7 (finaliste contre le Pays de Galles) n'est pas le fait du hasard. Il y a la volonté de mettre en œuvre une réelle politique du 7 en Argentine avec les joueurs non expatriés. Une interview de l'entraineur de l'équipe des Pumas dans un journal national faisait part de l'intérêt pour le joueur de pratiquer le rugby à 7.

Je suis tout à fait d'accord avec cette appréciation.

Le rugby à 7 me semble être est un moyen particulièrement efficace de formation du joueur. Se confronter aux formes de jeu particulières que génèrent le 7 me parait être une étape de formation indispensable pour nos joueurs. Si l'objectif, c'est de faire accéder le joueur à XV à son meilleur niveau de jeu, il ne s'agit pas dans un processus de formation continuelle ni de sauter cette étape ni de la galvauder.

Même si le 7 ne comporte pas toutes les exigences du XV, il a le grand avantage de combiner et de multiplier à grande vitesse des situations de jeu dynamiques. L'activité mentale donc tactique du joueur est beaucoup plus mobilisée et différemment qu'au XV. La variabilité des situations, du fait de l'espace, est telle que les formes de jeu développées pénétration - jeu latérale -jeu au pied offensif s'interpénètrent rapidement et se multiplient sans cesse, ce qui oblige le joueur à une concentration supérieure pour, à la vitesse du jeu, percevoir et analyser la situation dans toute sa fugacité et de choisir parmi toutes les options possibles la plus juste ou la plus adaptée. Le 7 favorise en outre le renforcement de la compréhension des associations (liens tactiques) entre mouvements collectifs et individuels et leurs effets sur la défense. Du fait du nombre de joueurs et de l'espace, une mauvaise lecture hypothèque immédiatement la réussite.

L'activité tactique et motrice des joueurs y est forcement très sollicitée, ce qui veut dire aussi que les savoir faire techniques sont amenés à s'enrichir non pas dans leur forme fixe mais bien dans des enchaînements de combinaisons gestuelles qui dépassent la seule réalisation modélisé du geste technique. Ce qui veut dire aussi que dans le cadre de l'alternance rapide des problèmes rencontrés et dans leur continuité, de nouvelles connaissances tactiques vont se superposer et s'ancrer positivement sur celles déjà acquises dans le rugby à XV. Cette acquisition de nouvelles compétences tactico-techniques élargit le champ et le pouvoir d'action du joueur et favorise la rapidité de la lecture de la situation et dans la foulée, la réalisation de ce qui a été bien perçu.

C'est la répétition des situations, leur diversité et multiplicité, leur degré de mouvance donc leur complexité variable, qui permettent, mieux que dans le XV, de développer à la fois ces innombrables, les savoir faire tactiques et techniques, l'amplitude visuelle et mobilisent tout en même temps le joueur sur des exigences physiques incontournables à savoir la puissance et l'endurance et dans la puissance (force x vitesse) avec une attention particulière pour la composante "vitesse.

La pratique du 7 me semble être un plus pour contribuer au développement de la pensée créative des joueurs. C'est aujourd'hui un besoin qui touche le rugby français. Un investissement supérieur sur le 7 avec un projet ambitieux permettrait de jeter les fondements d'un haut niveau de maîtrise tactique et technique pour nos groupes d'élite. Les fameuses "mauvaises finitions d'actions" qui sont régulièrement mises en avant pour expliquer le pourquoi d'un match perdu trouvent aussi une explication dans des lacunes d'apprentissages que le 7 est à même, non de totalement gommer, mais de grandement améliorer.

Je viens de recevoir un mail de mon ami Franck Boivert qui réside aux Fidji. Il est intéressant de lire son analyse sur l'évolution du jeu fidjien et sur les conséquences de l'évolution de leur formation du joueur. C'est aussi un élément d'explication à leur échec en ¼ de finale lors la dernière coupe du monde à 7 dans laquelle ils étaient un des pays favoris. J'en ferai part dans un prochain article.

Rugbyrama - Pierre Villepreux - 13/03/2009 10:44


Que dit Pierre ? Que le 7 est un des très bon outils pour former les futurs joueurs de haut niveau à 15. Qu'il peut aussi être utilisé pour tenter de gommer des défauts. Qu'il réclame de l'intelligence de jeu et beaucoup de vitesse. Prenons l'exemple de samedi. Nous sommes tombé sur une défense extrêmement bien organisée et plus que la vitesse c'est la puissance qui nous a peut être fait le plus défaut. La puissance et je suis d'accord l'intelligence. Varier son jeu avec notamment un peu plus de petit jeu au pied, et surtout, faire la passe au coéquipier démarqué après avoir bien sûr fixé son défenseur. En l'occurrence, y a t'il besoin du 7 pour ça ? Je n'en suis pas persuadé. Je pense qu'il y a surtout besoin de grosses engueulades. Malzieu était à Dubaï. Il a été fantastique hier No Au fait, ils ont fait quoi les anglais à Dubaï ? Ah oui, ils se sont fait sortir par les Samoa après avoir écrasé le Kenya, la Tunisie et Hongkong ... Aucun flair, aucune intelligence ces gars là ...
Si on veut vraiment réussir à 7, qu'on crée donc un championnat où seraient engagés des joueurs qui ne feraient que ça. Si ce n'est les qualités requises qui ne sont pas toutes les mêmes qu'en 15, ça leur éviterait au moins d'arriver épuisés dans ces tournois du bout du monde. Pour ça il faut de l'argent. Peut être le jour où le 7 sera au JO ???

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
avatar
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 16545
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : Pour l'instant, ça va ...
Age : 51

Voir le profil de l'utilisateur http://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  léopold le Lun 16 Mar 2009 - 15:02

De toute façon Patrick autant précher dans le désert on y "entrave" rien,cette querelle de ceux qui savent et de ceux qui critique mais n'y connaisse rien n'est pas nouvelle et n'apporte rien.
Il y a belle lurette que ce cher Villepreux se pose en Gouroux de notre jeu,pour lequel s'il avait des solutions miracles étant donné sa situation d'éternel expert à la fédé,il pourrait mettre en pratique en EDF et avec le culot qu'il n'a pas dans un club.
On voit bien ce que ce genre de mec fonf avec l'EDF qui n'a jamais eu autant de moyens,humain,matériel,financier pour les résultats que l'on voit.
Il est clair que ce sont les meilleurs du moment dans le métier d'entraineur qui devraient à la direction d'EDF et il n'y en a pas 50 en France.
Ce gars là comme beaucoup doit tout au rugby et n'apporte plus trop grand chose depuis longtemps.
S'il est bon et s'il veut s'investir et qu'il n'est pas interessé par l'argent qu'il vienne nous aider à l'Union où tout reste à faire.
avatar
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6220
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurent Ferreres à Dubaï (EDF VII)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum