AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par bleu et blanc Aujourd'hui à 3:36

» Préparation de la saison 2021-2022
par le radis Hier à 21:25

» Abonnements Groupés des UBB Fanes 2021-2022
par le radis Hier à 14:17

» espoirs 2021-2022
par Yatangaki Hier à 12:45

» Rencontres internationales
par Scalp Hier à 11:27

» Rugby et Coronavirus
par tire-bouchon Mar 3 Aoû 2021 - 19:45

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par le radis Mar 3 Aoû 2021 - 19:20

» Top 14 - 1ère journée : Biarritz / UBB
par Scalp Mar 3 Aoû 2021 - 14:19

» L'UBB recrute
par Scalp Mar 3 Aoû 2021 - 9:37

» Le Pognon et le Rugby
par léopold Lun 2 Aoû 2021 - 9:41

» Musique !!!
par Scalp Dim 1 Aoû 2021 - 7:54

» Audience du rugby (réseaux sociaux...)
par le radis Sam 31 Juil 2021 - 17:17

» Romain Buros
par Scalp Sam 31 Juil 2021 - 16:06

» Adhésion aux UBB Fanes 2021-2022
par patrick Sam 31 Juil 2021 - 13:03

» Vadim Cobilas
par Scalp Ven 30 Juil 2021 - 15:48

» Federico Mori
par Scalp Jeu 29 Juil 2021 - 19:37

» Naming du stade Chaban Delmas
par Switch Jeu 29 Juil 2021 - 14:05

» Le XV de France (partie en cours)
par tire-bouchon Mar 27 Juil 2021 - 20:16

» Bilan de la saison 2020-2021
par Dr. Gregory Bouse Lun 26 Juil 2021 - 22:22

» In Extenso SuperSevens 2021
par MrScots Lun 26 Juil 2021 - 11:07

» Cameron Woki
par Scalp Lun 26 Juil 2021 - 9:38

» Ben Tameifuna
par tire-bouchon Dim 25 Juil 2021 - 9:28

» Crise des Girondins (2021)
par grospaquet31 Ven 23 Juil 2021 - 19:34

» Evolution du Top14 (format, règles...)
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:02

» Champions Cup 2021-2022
par Scalp Ven 23 Juil 2021 - 12:01

» Pro D2 : Autres matchs
par Scalp Jeu 22 Juil 2021 - 12:05

» scott higginbotham
par Switch Mar 20 Juil 2021 - 10:44

» Yoram Moefana
par grospaquet31 Lun 19 Juil 2021 - 17:50

» Joseph Dweba
par densnewzealand Sam 17 Juil 2021 - 17:50

» Equipes de France Jeunes
par le radis Ven 16 Juil 2021 - 20:01

Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Le XV de France (partie 1)

+38
Big'Ben
Jean-Luc689
hurluberlu
Titou
Dr. Gregory Bouse
Mam's
densnewzealand
gael33
Pat de Mérignac
willoush
Scalp
grospaquet31
crem33
Camiste
SCOTTISH15
Vince33
latine
calamar33
flavio33
kaze33
Roberto Miopalmo
krik
Gahet
patrick
Etchetera
krahknardz
Auré33
Agone
DODO974
biscouette
le radis
marchal
cebada
Switch
jaja69
sudiste
Dolphy
léopold
42 participants

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:08

willoush a écrit:
grospaquet31 a écrit:Arbitrage etrange de Barnes...passes en avant, appui au sol du pilier en melee, touche pas droite, hors jeu de ligne...pour proteger la victoire des anglais dans ce tournoi, y avait pas mieux quun arbitre anglais pour notre match.

Malgré tout on leur en file 35 avec une marge de progression énorme. Ça fait plaisir de les retrouver à ce niveau.

Ahah, je vois qu'on est d'accord Wink

Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Date d'inscription : 11/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  willoush Sam 31 Oct 2020 - 23:10

Scalp a écrit:
willoush a écrit:
grospaquet31 a écrit:Arbitrage etrange de Barnes...passes en avant, appui au sol du pilier en melee, touche pas droite, hors jeu de ligne...pour proteger la victoire des anglais dans ce tournoi, y avait pas mieux quun arbitre anglais pour notre match.

Malgré tout on leur en file 35 avec une marge de progression énorme. Ça fait plaisir de les retrouver à ce niveau.

Ahah, je vois qu'on est d'accord Wink

🙂
En voilà une bonne soiree, double bonus !
willoush
willoush
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 773
Localisation : Au sud
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:11

willoush a écrit:
Scalp a écrit:
willoush a écrit:
grospaquet31 a écrit:Arbitrage etrange de Barnes...passes en avant, appui au sol du pilier en melee, touche pas droite, hors jeu de ligne...pour proteger la victoire des anglais dans ce tournoi, y avait pas mieux quun arbitre anglais pour notre match.

Malgré tout on leur en file 35 avec une marge de progression énorme. Ça fait plaisir de les retrouver à ce niveau.

Ahah, je vois qu'on est d'accord Wink

🙂
En voilà une bonne soiree, double bonus !

vin Le XV de France (partie 1) - Page 39 543464 vin

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:25

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Tournoi-des-six-nations-les-bleus-battent-l-irlande-avec-le-bonus-offensif/1189822

Tournoi des Six Nations : les Bleus battent l'Irlande avec le bonus offensif

Malgré son succès bonifié (35-27) face à l'Irlande, samedi soir à Saint-Denis, la France termine à la deuxième place du Tournoi des Six Nations, derrière l'Angleterre. Son meilleur résultat depuis 2011.

Richard Escot

Le match : 35-27

Il faut remonter à 2011 pour trouver trace d'un tel classement, deuxième, dans le Tournoi des Six Nations. Mais on peut imaginer qu'avec davantage de discipline (treize pénalités concédés), les coéquipiers de Charles Ollivon auraient été capables d'inscrire davantage que quatre essais et surtout auraient évité d'en encaisser trois sur des phases de domination irlandaise. Certes, la victoire est belle après celle obtenue face aux Gallois une semaine plus tôt au même endroit, elle aurait pu déboucher sur une apothéose. Au pire, et c'est un signe fort, elle laisse entrevoir un immense potentiel offensif.

Face à l'Irlande en visite à Saint-Denis sous la pluie, l'objectif tricolore était clair : victoire avec bonus offensif avec au minimum trente-et-un points d'écart au score. Difficile mais pas impossible. D'autant qu'au contraire de samedi dernier face aux Gallois, l'entame bleue fut remarquable d'efficacité avec l'essai de Gaël Fickou (7e, 7-0). Parti sur des minimas olympiques, le XV de France se mit alors, contre toute attente, à multiplier les fautes, autant de munitions offertes aux Irlandais qui se mirent à pilonner pour marquer en force par Healey (19e, 7-7).

On se demandera encore comment le flanker François Cros parvint à réussir un grand pont pour forcer le verrou irlandais et récolter un essai de pénalité (30e, 14-10) qui remit son équipe sur les rails alors même qu'on pensait les wagons détachés, témoins ces combinaisons de jeu erratiques. En seconde période, alors que les Tricolores, via l'essai de relance (44e, 22-13) et deux buts (48e, 52e) signés Ntamack, repartaient sur de nouvelles bases (précision, agressivité, franchissement) et n'avaient que seize points à remonter, un renversement d'attaque anodin et trois plaquages français manqués dans le mouvement, offrait à Henshaw un essai inespéré (60e, 28-20) qui plomba le pécule bleu.

Dans les derniers instants, le XV de France, avec encore Ntamack à la manoeuvre (lob du gauche), parvint à obtenir son bonus offensif par Vakatawa (71e, 35-20) pour finir à la deuxième place derrière l'Angleterre pour une grosse poignée de points de différence au goal-average puisque au-delà du temps réglementaire, Stockdale planta le troisième essai irlandais (80e, 35-27), gommant tous les regrets d'une possible victoire finale dans ce Tournoi.

23

L'écart final au goal-average entre l'Angleterre et la France pour les départager au classement, considérant que les deux nations ont 18 points chacune.

Le joueur : et encore du Super-Dupont !


A l'intérieur de Gaël Fickou mis en débordement, il a inscrit le premier essai du match (7e). Et après avoir repris au rebond un lob de Fickou, c'est sa passe acrobatique le long de la ligne de touche alors qu'il était plaqué qui a offert un essai à Ntamack (44e), propulsant le XV de France nettement en tête. Comme face au pays de Galles samedi dernier, le demi de mêlée toulousain Antoine Dupont (23 ans, 26 sélections) fut à la hauteur de son standing, et toujours dans cette double position d'accélérateur-finisseur. A noter que sa complémentarité avec son ouvreur Romain Ntamack, très créatif, est un des atouts de cette équipe de France.

Le fait : l'indiscipline bleue payée cash

Avec huit pénalités sifflées contre eux en première période, les Tricolores ont subi. Les chiffres parlent : 72 % d'occupation territoriale et 65 % de conservation du ballon pour les Irlandais. Impossible dans ce cas d'espérer gonfler le tableau d'affichage. Le XV de France a chichement viré à la pause en tête, 17-13, et encore parce que l'ouvreur Jonathan Sexton refusa de tenter un but de pénalité bien placé pour viser la pénaltouche qui s'avéra, heureusement pour les Français, infructueuse.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:36

https://www.sudouest.fr/2020/10/31/tournoi-des-vi-nations-les-bleus-au-nom-de-la-rose-8027686-773.php

Tournoi des VI Nations : les Bleus au nom de la Rose

Le XV de France a bouclé son Tournoi des six nations 2020 sur une victoire 35–27 devant l’Irlande, samedi, synonyme de deuxième place derrière l’Angleterre, sacrée pour la septième fois depuis 2000 et le passage à six nations à la différence de points.


Un bonheur imparfait. Le XV de France, malgré son succès probant devant l’Irlande (35–27) samedi, n’a pas pu empêcher l’Angleterre de remporter le Tournoi des six nations 2020, interrompu par la pandémie. Les Anglais ont largement dominé l’Italie (34–5) à Rome un peu plus tôt dans la journée et se sont offert un matelas suffisamment confortable dans le duel à distance qui l’opposait aux Bleus et aux Verts.

Revivez la remise des maillots du match hier soir entre les joueurs et le staff.

Des mots forts pour un lien fort entre les joueurs du #XVdeFrance et leur première école de rugby.#NeFaisonsXV #FRAIRL pic.twitter.com/npVPhpRzhS
— France Rugby (@FranceRugby) October 31, 2020

La belle victoire des Français (18 points, +28), avec quatre essais à la clé, est insuffisante pour priver l’Angleterre (18 points, +44) de son 39e sacre dans le Tournoi, toutes périodes confondues.

Mais les Bleus décrochent une deuxième place porteuse d’espoirs, leur meilleur résultat depuis le Tournoi 2011, le dernier de l’ère Lièvremont. Ils grimpent même à la 4e place du classement mondial World Rugby, doublant leurs adversaires du jour.

Pour sa première à la tête de l’équipe de France, Fabien Galthié fait mieux que ses prédécesseurs Jean-Claude Skrela (3e en 1996), Bernard Laporte (2e en 2000), Marc Lièvremont (3e en 2008), Philippe Saint-André (4e en 2012), Guy Novès (5e en 2016) ou Jacques Brunel (4e en 2018). Il fait aussi bien que Pierre Berbizier en 1992.

À l’époque, Galthié, jeune demi de mêlée de Colomiers, avait débuté trois des quatre rencontres du Tournoi des cinq nations.

Super Dupont


Près de neuf mois après le début du Tournoi 2020, lancé par une performance XXL devant… les Anglais (24–17), les Français terminent donc sur une victoire, leur quatrième de cette édition spéciale, tronquée et marquée par un French flair retrouvé. Une seule défaite, en Ecosse (28–17), vient doucher les rêves bleus. Elle ressemble à un faux pas après la démonstration face aux Anglais, la leçon infligée aux Italiens (35–22) et l’événement fondateur à Cardiff (27–23).

Dans cette compétition longue de 273 jours, il y a eu des paris réussis, tels l’arrière Anthony Bouthier (28 ans, 6 sélections) ou le couteau suisse Gaël Fickou (26 ans, 57 sélections), capitaine de la défense au centre et pompier de service à l’aile.

Il y a des confirmations, comme la deuxième ligne 100% "Springboks" formées par Bernard Le Roux (31 ans, 43 sélections) et Paul Willemse (27 ans, 11 sélections). Ou le dynamiteur Virimi Vakatawa (28 ans, 26 sélections). Mais il y a aussi, et surtout, l’éclatement au grand jour de la charnière Antoine Dupont (23 ans, 26 sélections) et Romain Ntamack (21 ans, 18 sélections). Un duo toulousain éblouissant qui épate autant qu’il inquiète le monde du rugby.

Et que dire du capitaine fracasse Charles Ollivon? Le troisième ligne de Toulon n’a certes pas marqué contre les Irlandais mais cela ne l’a pas empêché de terminer meilleur marqueur d’essai du Tournoi, à égalité avec son compatriote Ntamack.

La dernière croisade


Mieux, pour la première fois depuis 1995, le XV de France a aligné les douze mêmes titulaires sur six matches de rang. Avec cette ossature stable, les Bleus de Fabien Galthié séduisent à nouveau en affichant audace, talent et solidarité. La marque des champions?

L’indiscipline a une nouvelle fois causé bien des soucis aux Bleus (sept pénalités en première période contre l’Irlande). Tout comme les ballons aériens, souvent mal négociés. Et, si le carton jaune de Bouthier (9e) n’a pas empêché la France de s’imposer samedi, Galthié et son staff savent qu’il a encore du pain sur la planche.

D’autant que l’Autumn Nations Cup, la nouvelle compétition à huit qui démarre dans 15 jours, forcera l’encadrement français à revoir ses plans et recomposer son XV de départ en vertu de la convention entre la FFR et la LNR qui limite les feuilles de matches à trois pour les internationaux.

Il faudra donc attendre encore un peu pour voir les Bleus soulever leur premier trophée depuis 2010. Les Anglais, eux, se sont bien remis de leur défaite inaugurale au Stade de France pour l’emporter. L’Écosse (13–6), l’Irlande (24–12), le Pays de Galles (33–30) et l’Italie donc se sont ainsi cassé les dents sur le pragmatisme froid des hommes d’Eddie Jones.

Près d’un an après leur défaite en finale du Mondial-2019 au Japon, face à l’Afrique du Sud (32–12), les coéquipiers d’Owen Farrell ont remporté leur premier Tournoi depuis 2017. Efficaces, à défaut d’être brillants.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:38

La conférence de presse des Bleus en direct


https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/La-conference-de-presse-des-bleus-en-direct/1189838#xtor=RSS-1

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:50

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Les-notes-de-france-irlande-un-gregory-alldritt-de-fer-dupont-et-ntamack-brillants/1189840

Les notes de France-Irlande : un Grégory Alldritt de fer, Dupont et Ntamack brillants

Emmenés par Grégory Alldritt et une charnière inspirée, les Bleus ont battu l'Irlande, avec le bonus offensif, ce samedi au Stade de France (35-27).

Alex Bardot et Laurent Campistron

la note moyenne France 6,5

Les Bleus finissent le Tournoi par une victoire convaincante mais insuffisante contre l'Irlande. Bousculés en première période mais toujours capables d'éclairs en attaque, ils terminent deuxièmes pour la première fois depuis 2011.

A. Bouthier 5

L'arrière montpelliérain n'a pas passé sa meilleure soirée avec les Bleus. Souvent en difficulté sous les chandelles, coupable d'un grossier en-avant (37e), il a logiquement écopé aussi d'un carton jaune en début de match en volleyant dans son en-but un ballon en ballon mort sous le nez de l'ailier Keenan. Du mieux en seconde période, avec un bon jeu d'occupation au pied, mais une pénalité concédée sur un ballon gardé au sol (66e). Remplacé par Ramos à la 73e.

V. Rattez 6


L'ailier tricolore a vu davantage de ballons que face au pays de Galles. S'il n'a jamais réussi à faire de grosses différences ballon en main, il est malgré tout à l'origine des deux premiers essais français. Sur le premier, c'est lui qui sauve de la touche directe une chandelle de Dupont, en volleyant en l'air dans son camp (7e). Sur le second, c'est son coup de pied rasant qui met en difficulté Stockdale et permet à Cros de filer à l'essai (30e). À son passif, un plaquage raté sur Henshaw sur le 2e essai irlandais (60e).

V. Vakatawa 6

Drôle de soirée pour le centre du Racing. Omniprésent face à Galles, une semaine plus tôt, il n'a quasiment pas pesé offensivement contre l'Irlande en première période, attendant la 30e minute pour toucher son premier ballon. Il a été plus en vue en seconde période, où il a rattrapé quelques coups en défense et marqué son essai en se portant rapidement au soutien de Ntamack (71e). Remplacé juste après par Retière (72e).

A. Vincent 6

Le Montpelliérain, qui retrouvait une place de titulaire au centre, a sorti un match dans la lignée de celui qui l'avait révélé en février dernier au pays de Galles. Très solide en défense, malgré trois plaquages manqués, il a aussi apporté offensivement en mettant systématiquement son équipe dans l'avancée sur des charges toniques en première intention. Il coûte néanmoins trois pénalités à son équipe.

G. Fickou 7


Qu'il joue centre ou ailier, le Parisien est toujours aussi percutant et inspiré. Titularisé sur le côté gauche en remplacement de Thomas, il n'a pas mis longtemps à entrer dans son match. Sollicité sur son aile, il a éliminé deux joueurs (le pilier droit Porter et le demi de mêlée Murray) dès sa première course avant de servir Dupont intérieur pour le premier essai (7e). Son subtil petit coup de pied par-dessus est aussi à l'origine du 3e essai de Ntamack (44e). Un très bon match, confirmé par ses stats : 3 franchissements, 3 défenseurs battus.

R. Ntamack 8

Il a pris un mauvais coup à la demi-heure de jeu, frôlant le protocole commotion. Ça ne s'est pas vu. L'ouvreur a trouvé une bonne alternance entre lancements à la main et jeu au pied, réalisé un bon 5/6 face aux perches - dont deux pénalités sortant définitivement les Irlandais du match (48e, 52e) -, marqué un essai en coin en se portant au soutien de Dupont (44e) et offert sur un plateau un dernier essai à Vakatawa après une merveille de coup de pied par-dessus pour lui-même, le tout avec une facilité déconcertante (71e).

A. Dupont 8

Après son récital contre Galles, le demi de mêlée toulousain était très surveillé par les Irlandais. Ça ne l'a pas empêché d'inscrire le premier essai du match dans son style, au soutien à l'intérieur de Fickou (7e), puis d'offrir le troisième à Ntamack d'une passe en déséquilibre en bord de touche (44e). De quoi largement compenser un ballon trop long en ballon mort par-ci (21e), une chandelle trop courte par-là (28e). Dupont reste à son niveau : décisif. Remplacé par Serin (76e).

G. Alldritt 8

Il a fini le Tournoi comme il l'avait commencé, avec une performance de haute volée, qui dit à la fois son talent et ses progrès sur le plan physique. Hier, on l'a moins vu en attaque. Le fait qu'il ait touché son premier ballon à la 29e minute (et derrière une mêlée) en dit long sur l'emprise irlandaise du début de match. Mais, même moins servi qu'à l'accoutumée, il a réussi à briser quelques fois le rideau irlandais (24 mètres gagnés). C'est en défense qu'Alldritt s'est le plus illustré, aussi bien par la masse de son travail (22 plaquages) que par la qualité de ses interventions (2 stops importants sur Sexton à 5 mètres de la ligne). Son harcèlement dans les rucks irlandais a été permanent, même s'il lui a valu un coup de sifflet de M. Barnes.

C. Ollivon 7

Notons d'abord qu'il n'a pas marqué cette fois, et ce n'est pas digne de son pedigree. On plaisante bien sûr, d'autant plus que le Basque a livré une excellente performance dans un registre de batailleur. Son impressionnante capacité de déplacement lui a fait réussir 19 plaquages, aux qutare coins du terrain, le plus souvent très nets. Il a raturé sa copie de deux en-avants sur des renvois, le premier ayant conduit à l'essai irlandais. Il a réussi son Tournoi, comme joueur et comme capitaine.

F. Cros 6

S'il ne figurera pas dans ses stats à la fin de sa carrière, l'essai de pénalité français est à mettre à son crédit, comme une récompense et une illustration de sa capacité à coller au ballon. Le Toulousain, efficace au plaquage jusque-là, est sorti dans la foulée (34e), touché au pied droit. Son remplaçant, CRETIN (7), n'avait jamais autant joué en Bleu. Il a saisi l'occasion en réussissant trois gestes capitaux dans le déroulé du match : un grattage sous les poteaux tricolores qui a permis aux Bleus de virer en tête à la pause, et deux munitions joliment piquées en deuxième période, l'une sur pénaltouche.

P. Willemse 6

Dommage que son bilan soit émaillé de plusieurs erreurs. Il y a deux pénalités dans le camp français en première période, une ayant coûté 3 points, et une passe profonde imprécise pour Bouthier qui a coupé une offensive. L'en-avant qu'il a commis en pleine ligne est en revanche davantage imputable à la passe trop basse de Dupont qu'à sa maladresse. Dommage, donc, car pour le le reste, sa puissance a compté, et il a été fidèle à ses nouveaux standards en termes d'activité (14 plaquages). Remplacé par TAOFIFENUA (73e).

B. Le Roux 7

Le « Lapin Duracell » des Bleus avaient encore les piles bien chargées. Au point qu'il a beaucoup plus pris part, balle en mains, au jeu offensif que d'habitude. En point d'orgue, une passe au contact à une main qui a ouvert la défense irlandaise sur l'essai de pénalité. Défensivement, dans son lot d'actions, il faut relever un plaquage décisif sur un retour intérieur vers Keenan, alors que l'intervalle était ouvert. Après un match contre les Gallois truffé de fautes, il a été très propre niveau discipline.

M. Haouas 6


Si Haouas n'a pas réussi d'actions marquantes avant de céder sa place à Bamba (55e) c'est par sa stabilité et sa disponibilité que le Montpelliérain a encore frappé les esprits. En mêlée, il a fait jeu égal avec le « centenaire » Healy et, en défense, on l'a vu reprendre Sexton par les chaussettes alors qu'un intervalle s'était ouvert. Il ne pouvait pas grand-chose sur le premier essai irlandais, où il a subi la puissance de Healy et des soutiens. Inconnu avant le Tournoi, il a prouvé qu'il faisait la maille. Son procès, fin janvier, pour des faits de cambriolage, décidera peut-être de la suite de sa carrière.

J. Marchand 7


A part sur deux lancers un peu trop hauts, le Toulousain a fait dans le propre et l'efficace. L'une de ses tâches est de gêner les rucks adverses, il s'y est livré avec assiduité et réussite (1 ballon gratté). D'une rapidité et d'une rudesse remarquables en défense (9 plaquages), il a aussi rappelé d'une passe à une main au contact qu'il avait du savoir-faire technique. Il est l'indiscutable titulaire au talonnage et CHAT, qui l'a remplacé (55e), aura du mal à le déloger malgré sa générosité.

C. Baille 5

Une prestation un peu moins clinquante et propre que la semaine passée. En première période, il a enchaîné un mauvais choix derrière, une pénalité contre lui en mêlée, et une passe imprécise vers Dupont. Il a fini le match avec 3 pénalités contre lui, mais il a redressé la barre dans le jeu comme en mêlée. Remplacé par GROS (58e).

Le banc l'entraîneur 6

Comme la semaine passée, la rentrée du banc a permis aux Bleus de conserver leur mainmise sur la partie. La première-ligne suppléante GROS-CHAT-BAMBA et TAOFIFENUA ont maintenu la pression en conquête, renversant notamment la mêlée irlandaise à une reprise. Notons quand même une pénalité concédée par Chat et un plaquage manqué de Gros sur Henshaw. Chez les trois-quarts, mention spéciale à RETIÈRE qui a montré une certaine audace et sa vitesse sur ses deux ou trois ballons touchés. Entrés tard en jeu, SERIN et RAMOS n'ont pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la main.

la note moyenne Irlande 5,0

La paire de centres composée de Bundee Aki (6) et Robbie Henshaw (7) a été le fer de lance de cette équipe irlandaise. Les deux hommes ont été constamment sollicités pour aller taper dans le rideau défensif français. Surtout Aki, qui ne déçoit jamais dans ce domaine. Henshaw, auteur de huit plaquages, s'est offert un raid solitaire et l'essai de l'espoir (60e). Le numéro 8 CJ Stander (7) a lui aussi été omniprésent. Il obtient deux pénalités au grattage (63e, 65e) et a tout le temps avancé à l'impact. Le deuxième-ligne Tadgh Beirne (6) s'est montré à son avantage, dans l'alignement, dans les tâches obscures et même offensivement. L'arrière Jacob Stockdale (4) a en revanche été très décevant. Il commet notamment un en-avant complètement seul et se troue avec son pilier Ed Byrne sur l'action qui amène l'essai de pénalité français, il dégueule un autre ballon après une bonne percée (69e) mais marque quand même un essai à la sirène. Globalement, le triangle arrière, avec Andrew Conway (4) et Hugo Keenan (5) n'a pas été au niveau. Le demi de mêlée Connor Murray (4) a été beaucoup moins en vue que d'habitude et a été gêné par la pression bleue autour des points de rencontre.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Sam 31 Oct 2020 - 23:53

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Les-chiffres-de-la-victoire-des-bleus-contre-l-irlande/1189842

Les chiffres de la victoire des Bleus contre l'Irlande

Vainqueurs de l'Irlande en clôture du Tournoi des Six Nations, les Bleus échouent à la deuxième place de la compétition. Retour en chiffres sur ce succès tricolore.


14


Sanctionnés à 16 reprises face aux Gallois, les Bleus ont de nouveau fait preuve d'indiscipline en concédant 14 pénalités contre l'Irlande. Le Quinze du Trèfle, lui, n'a été pénalisé qu'à 7 reprises.

18


Auteur d'un essai, de deux transformations et de trois pénalités, Romain Ntamack a inscrit au total 18 points contre l'Irlande. C'est son plus gros total en 18 sélections.

20

Grégory Alldritt a réussi 20 plaquages contre l'Irlande. Le meilleur total du match, devant ses coéquipiers Charles Ollivon (19) et Paul Willemse (17). Le meilleur irlandais, James Ryan, culmine à 13 plaquages.

23

C'est la différence de points au goal-average entre l'Angleterre (+44), sacrée, et la France (+21), deuxième.

17

Avec l'Irlande, la France est l'équipe qui a marqué le plus d'essais dans le Tournoi 2020 : 17. Les Bleus sont aussi l'équipe qui a marqué le plus de points en cinq matches : 138.

2011


Les Bleus ont terminé deuxième du Tournoi des Six Nations 2020, leur meilleur résultat depuis l'édition 2011 (2e également). Le dernier Tournoi remporté remonte à 2010 (Grand Chelem à la clé).

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 0:47

France-Irlande: les images de la joie des Bleus dans le vestiaire après la victoire

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/france-irlande-les-images-de-la-joie-des-bleus-dans-le-vestiaire-apres-la-victoire-1999945.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 0:48




_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  grospaquet31 Dim 1 Nov 2020 - 8:47

Scalp a écrit:https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Les-chiffres-de-la-victoire-des-bleus-contre-l-irlande/1189842

Les chiffres de la victoire des Bleus contre l'Irlande

Vainqueurs de l'Irlande en clôture du Tournoi des Six Nations, les Bleus échouent à la deuxième place de la compétition. Retour en chiffres sur ce succès tricolore.


14


Sanctionnés à 16 reprises face aux Gallois, les Bleus ont de nouveau fait preuve d'indiscipline en concédant 14 pénalités contre l'Irlande. Le Quinze du Trèfle, lui, n'a été pénalisé qu'à 7 reprises.

18


Auteur d'un essai, de deux transformations et de trois pénalités, Romain Ntamack a inscrit au total 18 points contre l'Irlande. C'est son plus gros total en 18 sélections.

20

Grégory Alldritt a réussi 20 plaquages contre l'Irlande. Le meilleur total du match, devant ses coéquipiers Charles Ollivon (19) et Paul Willemse (17). Le meilleur irlandais, James Ryan, culmine à 13 plaquages.

23

C'est la différence de points au goal-average entre l'Angleterre (+44), sacrée, et la France (+21), deuxième.

17



Avec l'Irlande, la France est l'équipe qui a marqué le plus d'essais dans le Tournoi 2020 : 17. Les Bleus sont aussi l'équipe qui a marqué le plus de points en cinq matches : 138.

2011


Les Bleus ont terminé deuxième du Tournoi des Six Nations 2020, leur meilleur résultat depuis l'édition 2011 (2e également). Le dernier Tournoi remporté remonte à 2010 (Grand Chelem à la clé).

Ces chiffres sur le nombres de pénalité est un trompe l’oeil, Barnes en a oublié pas mal côté irlandais. C’est facile de dire quon a ete plus indiscipliné ques les irlandais.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5447
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Vince33 Dim 1 Nov 2020 - 9:23

Je ne sais pas si Barnes a oublié des fautes irlandaises ; ce qui est suR c'est que nos joueurs ont laissé le ballon aux irishs et du coup nous avons beaucoup plus défendu qu'eux . Il est donc cohérent in fine que nous soyons davantage sanctionnés . La stat des placages est éloquente à ce sujet , nous avons beaucoup plus plaqué qu'eux . D'ailleurs bravo à Aldritt, Marchand et parfois Willemse qui plaquent aux jambes .

Ce qui me frappe , c'est notre incapacité à trouver des solutions dans le jeu structuré , autant N'tamack et Dupont excellent dans le désordre autant ils rendent systématiquement le ballon au pied après les phases statiques .

Le nom de l'entraineur des lignes arrières ne me revient pas mais il a du boulot .
C'est tout de mème vraiment dommage de si peu utiliser un joueur comme Vakatawa .
Vince33
Vince33
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3416
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 02/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  grospaquet31 Dim 1 Nov 2020 - 9:33

Je pense que c’etait voulu vues les conditions climatiques.

Je me souviens de 2 fautes grossières non sifflées. Par ailleurs, j’ai pas souvenir d’une touche droite cote irlandais, et leur premier essai est quand meme entaché d’un en avant flagrant.

Bref la victoire est la mais c’est etrange d’etre arbitré par un anglais pour le gain d’un tournoi a 3 entre france Angleterre Irlande.

Tres decu des performances individuelles de Bouthier, rattez, Baille sur ces 2 matchs.

Oui Dupont doit améliorer son jeu au pied, c’est une certitude.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5447
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 12:07

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Le-decryptage-de-thierry-dusautoir-une-equipe-qui-ne-permet-pas-le-moindre-relachement/1189888

Le décryptage de Thierry Dusautoir : une équipe qui ne permet pas le moindre relâchement

Retrouvez le décryptage de France-Irlande par Thierry Dusautoir, ancien troisième-ligne et capitaine de l'équipe de France (80 sélections entre 2006 et 2015).

Thierry Dusautoir

«Dans ces colonnes, récemment, j'avais dit qu'il n'était pas normal qu'une nation comme la France, avec son potentiel humain et économique, n'arrive pas à obtenir des résultats plus réguliers et ne trustent pas les premières places du classement mondial. Le Tournoi 2020 est passé, et j'en retiens que les Bleus ont regagné le coeur de leurs supporters et le respect de leurs adversaires. Le rugby français récolte les premiers fruits d'une politique qui a permis à davantage de joueurs français d'évoluer avec leur club, de prendre ainsi plus d'expérience et confiance. Après la Coupe du monde, un consensus autour de cette équipe de France est né et on voit que lorsque les deux pôles de notre rugby, la Fédération et les clubs, vont dans le même sens, on fait du bon travail. Récemment, cette entente s'est fragilisée, ça me chagrine parce que cela va laisser des traces, alors que cette cohésion doit être le ciment de notre politique.

Au-delà de ces considérations, la France est servie par une très belle génération. Il y a tellement de talents qu'en citer quelques-uns serait faire insulte à ceux que j'oublierais.

Évidemment, cette qualité individuelle est importante. Cette équipe sait s'appuyer dessus. Mais elle n'attend pas l'éclair de génie. Et ce qui me séduit le plus dans cette équipe, c'est justement sa force collective. J'entends par là sa générosité, son état d'esprit, sa capacité à encaisser la pression sans craquer, à être enthousiaste sur les ballons qu'elle récupère, à saisir les opportunités même quand elle est dominée. Pour un adversaire, être face à une équipe que l'on domine, comme parfois l'Irlande hier, mais se faire sanctionner à la moindre erreur, c'est horrible. En fait, cette équipe de France ne permet pas le moindre relâchement. Elle subit, on a l'impression qu'elle va craquer, et paf, elle trouve une solution, par une initiative individuelle, un petit coup de pied par-dessus...

Dans le détail des matches, tout n'est pas parfait. Hier encore, la France s'est un peu trop mise sous pression. Son indiscipline - liée à cette générosité que j'évoque plus haut -, sa fragilité sous les renvois et ses difficultés sous le jeu au pied adverse l'ont conduite à beaucoup trop jouer dans son camp et l'ont empêché de maîtriser davantage la rencontre. Mais elle dominé l'Irlande sur ses points forts traditionnels, les mauls et les picks and go. Ce n'est pas rien, et ça illustre cette force collective dont je parlais.

Au final, sur la durée du Tournoi, on voit que les Bleus, malgré la pause liée au Covid, ont continué sur la dynamique de l'hiver dernier. Ils ont frappé les esprits, pas seulement parce qu'ils ont gagné, mais pour ce qu'ils ont donné. Il faut que cette générosité reste la pierre angulaire de leur aventure.»

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 12:32

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/xv-de-france-l-equipe-de-france-s-est-amelioree-note-sexton-1999993.html

XV de France: "L’équipe de France s’est améliorée", note Sexton

Battu par les Bleus à Saint-Denis, le demi d’ouverture irlandais Jonathan Sexton n’a pas cherché d’excuses et a reconnu la supériorité de l’équipe de France, qu’il a jugée en nette amélioration depuis leur dernière rencontre.

L’équipe de France a dominé l’Irlande (35-27) avec le bonus offensif, et aurait pu réaliser cet exploit dans des proportions jamais vues depuis une décennie (il y avait 35-20 à la 80e) sans un troisième essai irlandais aplati à la sirène par l’arrière Jacob Stockdale, qui se sera assez peu illustré face aux Bleus par ailleurs.

Ce troisième essai avait à ce instant du match surtout valeur d’anecdote puisque le XV du Trèfle avait déjà perdu la rencontre, et l’équipe de France le Tournoi, à cause d’une différence de points trop importante favorable à l’Angleterre (+23 au final), largement victorieuse de l’Italie (34-5) un peu plus tôt dans la journée, samedi.

Sexton: "On a donné trop de points à nos adversaires"


"Il n'y a pas de regret, a réagi pour sa part le demi d’ouverture irlandais Jonathan Sexton à l’issue du match. Nous devions gagner le match de plus de sept points ou prendre le bonus en marquant quatre essais pour gagner le Tournoi. On a pris des décisions courageuses en allant en touche plutôt que de prendre les points. On a fait de notre mieux. Mais le résultat n'est pas là. On savait aussi que les Français allaient essayer de marquer le plus d'essais possible pour gagner le Tournoi. On a fait des erreurs, il y a eu du bon et du moins bon. Les conditions étaient également difficiles avec de la pluie et des ballons glissants."

Contre des Irlandais sacrément difficiles à manoeuvrer, a fortiori sous la pluie, mais qui n’auront pas su profiter de l'indiscipline français (14 pénalités concédées), un mal récurrent dans ce Tournoi, les Bleus ont eux exploité la moindre opportunité. "Mais on a surtout donné trop de points à nos adversaires, a analysé Jonathan Sexton. On n'a pas été assez précis. On a eu quatre touches à cinq mètres de leur ligne, des mêlées, mais nous n'avons pas su faire la différence sur nos temps forts. A 28-20 à douze minutes de la fin du match, on aurait pu encore y croire. C'était encore possible, mais je le répète, on n'a pas été assez précis. Il faut aussi dire que l'équipe de France s'est améliorée. On est déçus."

QM avec Wilfried Templier

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 12:37

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Apres-la-victoire-de-la-france-face-a-l-irlande-dans-le-tournoi-des-six-nations-il-est-permis-aux-bleus-de-rever/1189874

Après la victoire de la France face à l'Irlande dans le Tournoi des Six Nations, il est permis aux Bleus de rêver

Les Bleus ont un peu plus souffert face à l'équipe d'Irlande, mais ils ont malgré tout proposé un joli récital qui ne leur offre malheureusement pas la victoire dans le Tournoi des Six Nations.


Renaud Bourel

La poule ou l'oeuf, l'homme ou le système, votre catéchisme ovale décidera lequel des deux est arrivé en premier. Dans la semaine écoulée, on avait toutefois senti Fabien Galthié un poil froissé que la performance contre Galles (victoire 38-21), il y a une semaine, soit créditée au talent surnaturel de certaines de ses ouailles plutôt qu'à son génie liturgique. Qu'il se rassure, son statut de sélectionneur ne l'exonérait pas des louanges, pas plus que ce n'est le cas ce matin après la prestation majuscule de ses garçons contre l'Irlande, samedi soir. Mais comme nous ne sommes pas à un concours de Miss et que, par ailleurs, depuis notre poste d'observateur, nous n'avons rien gagné, nous n'allions pas nous lancer dans des remerciements à rallonge... Sinon peut-être les parents d'Antoine Dupont et Grégory Alldritt, pour leur formidable capital génétique, et le nez creux de Pierre Berbizier d'être allé chercher Virimi Vakatawa, tout là-bas sur son île.

Pour la première fois depuis 2011, l'équipe de France s'est réveillée ce dimanche dans la peau d'un dauphin. Elle est même à égalité de points avec l'Angleterre (18), pourtant battue en match d'ouverture par ces Bleus (24-17, le 2 février), mais qui remporte tout de même son 29e Tournoi des Six Nations à la faveur d'un goal-average supérieur. Alors il y a certes ce classement, finalement un brin rageant, mais il faut encore souligner la qualité du succès de samedi soir, sur un adversaire qui jouait lui aussi le gain de l'épreuve.

Tout au long de la montée vers ce match, il a été martelé, à Marcoussis, que l'objectif était de remporter la compétition. Un choix de management à double-tranchant qui condamnait les Tricolores à gagner, bien entendu, mais aussi à s'en aller décrocher un bonus offensif et une marge de 31 points sur les Anglais. Il fut un temps où pareille annonce aurait produit des effets contraires. Sauf qu'il est question, depuis l'entrée en fonction de Galthié et son staff, d'inculquer une autre culture du travail et de la performance, or l'humilité n'empêche pas l'ambition.

Évidemment, face à la méticuleuse Irlande, les Français n'ont pas été surpris. Il a d'abord fallu répondre au défi physique qu'ils avaient eux-mêmes annoncé, ne pas leur laisser le ballon, ou le moins possible, éloigner ses propres munitions de la zone de ruck et... mettre de la vitesse. Surtout mettre de la vitesse. Une fois que vous avez dit cela, vous avez l'impression d'avoir trouvé le vaccin qui permettrait de remplir à nouveau les stades ? Ce ne fut bien sûr pas si simple, notamment sur le registre de la possession, face aux maîtres du cache-ballon, et avec cette vilaine tendance à l'indiscipline (14 pénalités concédées).

Le retour du « french flair » se fait de nouveau entendre


Mais à chaque fois que les Bleus ont pu tenir un tant soit peu la balle, qu'ils ont pu accélérer, ils ont débordé leur adversaire. Sur l'essai de pénalité accordé à l'équipe de France (30e), que l'on attribuera à François Cros au nom de la justice et pour la qualité de son dribbling, ou sur l'action symbolique de la 37e minute qui mena à la pénalité du 17-13, ce sont les mêmes qualités qui se sont exprimées, entre coups de reins dans les espaces, jeu après contact, puis des libérations rapides vers les extérieurs où de petites passes sur un pas sinon dans un timing parfait donnaient une avancée irrésistible à l'attaque tricolore.

Et puis cette rencontre s'est aussi gagnée sur la faculté mentale qu'a aujourd'hui cette équipe à se transcender dans les tâches ingrates. Fabien Galthié admirait les Gallois pour cette aptitude à « chasser les causes perdues ». Ses joueurs semblent en avoir fait un mantra, qu'ils aient quinze points d'avance ou de retard. La partie de timbres gagnante sur leur ligne de but, juste avant la pause, en témoigne. Défense et calme dans les temps faibles, et toujours cette incroyable maestria sur les ballons de récupérations, quand un rebond sourit évidemment à Dupont (22-13, 44e) et qu'il retrouve son ouvreur intérieur, ou que Ntamack tape au-dessus du rideau défensif pour lui-même et sert Vakatawa (35-20, 71e), n'ayons pas peur des mots : c'est un régal.

Alors il y aura bien des esprits chagrins pour rappeler la mésaventure écossaise (défaite 28-17 le 8 mars), ou la boulette de Dupont offrant à l'Angleterre, dans la dernière minute de la rencontre, un bonus défensif aujourd'hui bien cruel. Depuis quelque temps, et encore plus depuis la démonstration contre le pays de Galles, la petite musique d'un retour du french flair se fait de nouveau entendre.

Au risque de passer pour des pisse-tièdes, on n'a jamais vraiment été convaincu par un mythe qui n'avait d'autres vertus que de flatter sournoisement l'ego d'une nation qui ne gagnait quand cela comptait. Cette équipe de France là a, certes, retrouvé les vertus de ce rugby sauvage qui a si souvent fait sa beauté : des courses tranchantes, des inspirations géniales, ou des passes impossibles, mais elle y a ajouté, sur la campagne de ce Tournoi, un savoir-gagner. On espère qu'elle le gardera.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Dim 1 Nov 2020 - 22:52


_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Scalp Lun 2 Nov 2020 - 16:45

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Capt1355

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13177
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  densnewzealand Lun 2 Nov 2020 - 19:26

Et voilà Cazeaux en edf, je m'en doutais, c'est fait.
densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1223
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  sudiste Lun 2 Nov 2020 - 19:35

Par contre pas de Jalibert scratch

Woki et Cazeaux ...si le match se joue :siffle:
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12621
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  patrick Lun 2 Nov 2020 - 20:02

sudiste a écrit:Par contre pas de Jalibert scratch

Woki et Cazeaux ...si le match se joue :siffle:

Que l'on ait pas de 3/4 sélectionnés face aux coupeurs de tête ne me gène pas trop pour tout dire ...
A postériori, on se dit que la présence de Matthieu à Paris le week-end dernier a été très utile Rolling Eyes
Au moins ça aura permis à Ben de retrouver de la confiance.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21053
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  grospaquet31 Lun 2 Nov 2020 - 20:11

Ce que je retiendrais c’est le sacrifice de Jalibert due a la polyvalence de Ramos et Bouthier.
je suis decu pour lui car c’est tres mauvais signe.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5447
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  le radis Lun 2 Nov 2020 - 20:24

C'est assez logique en fait; il est peut-être effectivement le meilleur 10 en France mais le choix s'est porté sur N'Tamack.
Or Jalibert n'est pas polyvalent et il s'avère que Ramos l'est à haut niveau.
De plus pour moi si Jalibert ne progresse pas sur le plan de la dureté physique (et je ne parle pas de kilos) et la défense , il ne reviendra pas sous Galthié sauf blessure en EDF.
Pour dire les choses autrement, soit il est titulaire soit il n'est pas dans le groupe France.
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8667
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  le radis Lun 2 Nov 2020 - 20:26

patrick a écrit:
sudiste a écrit:Par contre pas de Jalibert scratch

Woki et Cazeaux ...si le match se joue :siffle:

Que l'on ait pas de 3/4 sélectionnés face aux coupeurs de tête ne me gène pas trop pour tout dire ...
A postériori, on se dit que la présence de Matthieu à Paris le week-end dernier a été très utile Rolling Eyes
Au moins ça aura permis à Ben de retrouver de la confiance.

De ce que j'ai vu, c'est plutôt contraint pas l'absence des agenais que Botica s'est vu obligé de prendre les boulevards qui s'offraient à lui. :chambreur:
Comme Dens je suis tjrs très dubitatif.
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8667
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  willoush Lun 2 Nov 2020 - 20:32

grospaquet31 a écrit:Ce que je retiendrais c’est le sacrifice de Jalibert due a la polyvalence de Ramos et Bouthier.
je suis decu pour lui car c’est tres mauvais signe.

Je crois au contraire que c'est bon signe, il veut utiliser Mathieu titulaire pour ses 3 feuilles. Il va avoir l'occasion de se montrer.
willoush
willoush
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 773
Localisation : Au sud
Date d'inscription : 26/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Roberto Miopalmo Lun 2 Nov 2020 - 20:52

Jalibert n’est pas sur cette feuille pour ne pas le griller pour les prochains matchs. C’est un peu pareil pour Serin. 2 fois il a joué moins de 10 mn. Le remplacer par Couilloud lui permettra d’être titulaire pour un match. Carbonel accompagnera normalement Jaja sur les 3 matchs suivants. Il n’y aura aucun souci à constituer une équipe compétitive derrière ou en 3 eme ligne. Ça sera plus compliqué pour le 5 de devant.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 938
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le XV de France (partie 1) - Page 39 Empty Re: Le XV de France (partie 1)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum