AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
-43%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la Trottinette électrique GoRide Pro – Larges roues ...
199.99 € 349 €
Voir le deal

Abonnements 2020-2021

Aller en bas

Abonnements 2020-2021 Empty Abonnements 2020-2021

Message  patrick le Ven 15 Mai 2020 - 20:39

https://www.sudouest.fr/2020/05/15/top-14-abonnes-le-prix-de-la-solidarite-7487808-773.php



Top 14 : abonnés, le prix de la solidarité
Par F. C., L. Z., Y. L., V. R. et B. D.

Fragilisés financièrement par la crise, les clubs ont bénéficié de la fidélité de leurs supporters. Il serait bien de renvoyer l'ascenseur.

La pandémie de Covid-19 a mis en lumière la fragilité de l'écosystème du rugby professionnel et notamment du Top 14 en surchauffe depuis des années. Privés de matches depuis la mi-mars, les clubs vont devoir encaisser l'impact d'une déflagration en deux temps. Le premier est immédiat. L'absence de recettes aux guichets alors qu'il leur restait quatre à cinq matches à jouer à domicile les prive d'une manne importante pour boucler la saison 2019-2020. Selon les estimations de la DNACG, il est probable que le partenariat sera en baisse à hauteur de 30 % la saison prochaine. Ce sera le deuxième impact.

Dans ce contexte inquiétant beaucoup de présidents se sont interrogés sur ce qu'allait être l'attitude de leurs supporters et de leurs abonnés en particulier. Allaient-ils exiger des remboursements et précipiter l'asphyxie des clubs?? Si les mesures gouvernementales leur ont accordé un répit, les clubs ont dans l'ensemble bénéficié de la solidarité de leurs fidèles. Rares sont les abonnés qui ont exigé un remboursement. Si les clubs ignorent s'ils pourront accueillir du public dans les stades en septembre, tous travaillent déjà à bâtir une politique commerciale pour faire revenir leurs supporters.

SU Agen : "On fera un geste"

Sur les neuf dernières journées, le SU Agen devait encore en disputer quatre dans son stade Armandie (Pau, Bordeaux-Bègles, La Rochelle et Racing 92). Autant de rendez-vous dont ne pourront pas profiter les partenaires et abonnés qui avaient déjà payé leurs hospitalités et leurs places (4 500 au total, dont 1 400 avec des prestations).

Premier désolé par cette situation, le président Jean-François Fonteneau est catégorique : « Nos contrats prévoient ce cas de figure où les matches sont annulés. C'est clair : en cas de force majeure, le club n'est pas responsable. Donc, théoriquement, on n'a pas à rembourser nos partenaires. Néanmoins, il faut prendre en compte cette situation dans la discussion commerciale. »

Alors que les premiers retours des quelques 500 partenaires du club ne sont pas bons avec des pertes qui pourraient atteindre les 30 %, Jean-François Fonteneau ne veut surtout pas entrer dans le conflit. « On va surtout les sonder, c'est déjà ce que nous faisons. On pourrait peut-être leur offrir des produits additifs ou des prestations complémentaires. C'est ça, l'idée aujourd'hui. »

Le président du SUA envisage la même chose avec les supporters abonnés. « La ''chance'' que nous avons, c'est que contrairement à certains clubs comme La Rochelle ou Toulouse, on a très peu de supporters abonnés (moins de 1 600) parce que dans les faits on a beaucoup de partenariats et d'hospitalités. Pour les abonnés, on fera aussi un geste. Peut-être qu'on leur offrira certaines choses, on essaiera de trouver des solutions. »

Aviron Bayonnais : "Un cas de force majeure"

L'Aviron Bayonnais devait encore disputer quatre matches à domicile (Racing 92, Bordeaux, Toulon, Lyon) avant l'interruption définitive de la saison. Soit un peu moins d'un tiers de l'abonnement initial (13 matches). Le débat sur le remboursement ne s'est pas posé au Pays Basque. Dès la fin du mois de mars, Philippe Tayeb en a appelé à la solidarité des supporters. « Contractuellement, on n'est pas obligé de rembourser car c'est un cas de force majeure. Si on le fait, on est au trou complet. Je demanderai un élan de solidarité aux abonnés et partenaires. »

Le président du directoire a été entendu. « Je n'ai reçu aucune demande en ce sens, indique-t-il. C'est même le contraire ». Le BOC (Bayonnais d'origine certifié), l'un des quatre groupes officiels de supporters du club, a publié un communiqué incitant ses membres à ne pas réclamer le remboursement des abonnements. Eux comme les autres se verront proposer des prestations complémentaires à la rentrée. Anne-Laure Verouil, directrice commerciale, est en train de finaliser différentes options (places offertes supplémentaires, remplacement des billets...) qui seront soumises en interne. La mesure retenue sera proposée aux abonnés et partenaires dans les prochains jours.

L'Aviron compte aussi sur un nouveau « parcours client » au stade Jean-Dauger (création de 700 places supplémentaires en loge, restauration, pub à l'anglaise, garde d'enfants...) pour fidéliser un nouveau public et générer de nouvelles ressources.

Union Bordeaux-Bègles : "Pour toutes les bourses"

Dès l'arrêt définitif du championnat, les clubs de supporters de l'Union Bordeaux-Bègles ont appelé les abonnés à ne pas demander de remboursement, pour aider leur club en difficulté financière. Malgré cet appel, l'UBB a reçu « une part infime » de demandes. Si le club n'est pas tenu de rembourser mais de proposer des avoirs valables 18 mois, le président Laurent Marti se veut « loyal » envers ses abonnés : « Ceux qui en font la demande sont tout de même remboursés. On leur a vendu un spectacle qu'on ne peut pas produire, bien que ce ne soit pas de notre faute. Mais je trouve illogique de leur dire : tant pis pour vous. D'autant que certains d'entre eux connaissent également des difficultés économiques. »

Si l'UBB avait prévu d'augmenter le prix des abonnements la saison prochaine, la crise sanitaire lui a fait changer son fusil d'épaule. « Les prix resteront les mêmes, annonce Laurent Marti. À l'UBB, on peut s'abonner à partir de 79 euros. Je persiste à penser que les plus gros revenus viennent des partenaires. Le club a un rôle social. Il faut faire en sorte que les familles puissent venir au stade pour un prix acceptable, il en faut pour toutes les bourses. Et s'il y a du monde au stade, ça arrange les partenaires qui ont une meilleure visibilité ».

La saison prochaine, il sera donc possible de s'abonner à l'UBB pour le même prix que la saison précédente, alors que le club girondin jouera cette fois la Champions Cup (inclue dans l'abonnement). « Un signe de remerciement » à nos supporters, appuie Laurent Marti.


Section Paloise : "Pas mal de propositions"

Fin avril, le 16e Homme, unique association active de supporters de la Section Paloise, a fait savoir que le bureau ne demandait pas le remboursement de ses abonnements au prorata du nombre de matchs manqués (quatre). « Nous pouvons faire un geste pour que la saison 2019-2020 n'ait pas été vaine et ainsi montrer plus fortement notre amour à notre club Vert & Blanc. [...] Nous espérons que ce geste de solidarité trouvera un écho chez tous les abonnés de la Section », écrit-il.

De fait, l'initiative a été relayée et massivement suivie par les quelque 4 500 abonnés grand public qui garnissent habituellement le Hameau. « Entre 90 et 95 % d'entre eux ne demandent pas de remboursement », fait savoir le directeur délégué, Hugues Verrier. Une proportion qui se traduit par de nombreux messages de soutien sur les réseaux sociaux. Ça tombe bien : Bernard Pontneau avait prévenu en mars que la Section était dans l'impossibilité de rembourser tous ses abonnés. « Ce serait mettre la clé sous la porte. »

Le club dénombre toutefois « quelques demandes de remboursement » qui seront traitées au cas par cas, quand il en saura davantage pour la saison prochaine. Être fixé sur le calendrier et les conditions dans lesquelles les matchs pourront se dérouler permettra aussi de déterminer les probables compensations qui seront proposées à ceux qui se réabonneront. « On a pas mal de propositions qui sont en train d'être esquissées », assure Hugues Verrier.

Stade Rochelais : "Il faut pouvoir aider le club"

Abonné au Stade Rochelais depuis 2004, Sébastien Barny a été d'accord avec le message de Vincent Merling, le président du club, demandant aux abonnés et aux partenaires de renoncer à une compensation en raison de grosses difficultés à prévoir. « J'ai trouvé ça hyper honnête, déclare-t-il. C'est bizarre, parce que la communication du Stade Rochelais est toujours très, très fermée. Et là, c'était tellement ouvert, proche de la réalité -même si on savait très bien que ça allait être très dur pour tout le club - que j'ai trouvé ça touchant, vraiment bien. Après, l'offre en soi-même, c'est difficile de demander son remboursement. Bien sûr, je ne l'aurais pas fait, car il faut pouvoir aider le club quand c'est possible ».

Quant à la possibilité d'avoir son nom sur un mur à Marcel-Deflandre, en cas de « don » de son abonnement, « ça ne me fait rien. Je trouve bien l'initiative, mais ça m'est sincèrement égal. Je ne le fais pas pour ça. C'est hyper stratégique au niveau communication, que vont se dire les gens qui n'auront pas leur nom?? Est-ce que les autres ne vont pas leur dire : tiens, il n'y a pas ton nom »??

Dans tous les cas, Sébastien Barny n'attend qu'une chose : « reprendre un abonnement, voir la saison reprendre. Surtout compte tenu des difficultés à s'abonner au Stade Rochelais (sourire). Pour moi, ça ne change rien du tout. Si ce n'est qu'en tant que soignant, je me fais du souci, parce que je ne vois pas comment on va faire pour tous se retrouver dans un stade en septembre. Je suis un peu sceptique sur la chose, je ne crois pas à un retour à la normale à cette période, et encore moins l'hiver prochain. Les gens vont forcément y penser, et se demander comment ça va se passer. À moins qu'entre-temps ils n'aient trouvé un vaccin. Pour moi, le plus dur est à venir. »


Pour aider le club a redémarrer, la première chose à faire sera de s'abonner ... bien sûr aussi pour ceux qui n'avaient jamais franchi le pas Wink

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 19519
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 54

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Abonnements 2020-2021 Empty Re: Abonnements 2020-2021

Message  le radis le Ven 15 Mai 2020 - 23:40

Tout à fait; cependant j'aime les principes, la clarté et leur application. Or, je n'ai pas eu d'information formelle  d'une possibilité de remboursement des abonnements payés en juin dernier.
Il va de soi (du moins pour moi) que je n'en demande pas le remboursement au prorata des matchs non effectués mais sur le principe, j'aurais aimé simplement que le club donne le chemin à suivre (même si je comprends pourquoi il ne l'a pas fait) .

Ceci étant dit, nous avons l'immense privilège d'avoir des matchs à "Chaban" et ce avec les tarifs les meilleurs du TOP 14 et d'une partie de la PROD2.
Un grand bravo (que je renouvelle chaque année) à cette politique tarifaire remarquable . :clap: :clap: :clap: :clap:
Solennellement  merci à Laurent Marti.

https://www.ubbrugby.com/actualites/7385-le-tarif-des-abonnements-n-augmentera-pas.html

Le tarif des abonnements n'augmentera pas

Interrogé par Sud Ouest au sujet des abonnements de la saison prochaine, dans une période de fragilité financière dûe à la crise, le président de l'UBB Laurent Marti a indiqué qu'il n'y aurait pas d'augmentation de tarif pour les abonnements de la saison prochaine. Extrait.

Les prix resteront les mêmes, annonce Laurent Marti. À l’UBB, on peut s’abonner à partir de 79 euros. (...) Il faut faire en sorte que les familles puissent venir au stade pour un prix acceptable, il en faut pour toutes les bourses. Et s’il y a du monde au stade, ça arrange les partenaires qui ont une meilleure visibilité ».

La saison prochaine, il sera donc possible de s’abonner à l’UBB pour le même prix que la saison précédente, alors que le club girondin jouera cette fois la Champions Cup (inclue dans l’abonnement). « Un signe de remerciement » à nos supporters, appuie Laurent Marti."

le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6641
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum