AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par marchal Aujourd'hui à 21:00

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par Scalp Aujourd'hui à 20:35

» XV de France féminin
par Scalp Aujourd'hui à 20:29

» Top14 : autres matchs
par Vévé64 Aujourd'hui à 19:21

» Pro D2 : Autres matchs
par léopold Aujourd'hui à 12:59

» espoirs 2020/2021
par Scalp Aujourd'hui à 10:53

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Aujourd'hui à 10:51

» Top 14 - 21ème journée : SUA / UBB
par Scalp Aujourd'hui à 10:45

» Mafia Cassoulet
par Scalp Aujourd'hui à 10:44

» Rugby et Coronavirus
par sudiste Hier à 11:23

» Top 14 - 22ème journée : UBB / MHR
par MrScots Jeu 15 Avr 2021 - 19:40

» Focus sur L. Marti dans le Midol
par le radis Jeu 15 Avr 2021 - 18:09

» Coupe d'Europe - 1/2 de finale : Toulouse / UBB
par Scalp Jeu 15 Avr 2021 - 14:34

» Coupe d'Europe - 1/4 de finale : UBB / Racing
par Scalp Mer 14 Avr 2021 - 15:22

» Coupe d'Europe 2020-2021
par léopold Mer 14 Avr 2021 - 13:13

» Vous avez dit JIFF?
par Scalp Mar 13 Avr 2021 - 20:48

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Mar 13 Avr 2021 - 20:43

» Ovalie régionale
par Dr. Gregory Bouse Mar 13 Avr 2021 - 20:23

» Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste
par Switch Mar 13 Avr 2021 - 16:15

» Election LNR 2021
par Switch Mar 13 Avr 2021 - 11:41

» Infirmerie 2020-2021
par Vévé64 Lun 12 Avr 2021 - 11:09

» Forum | questions techniques
par Dr. Gregory Bouse Dim 11 Avr 2021 - 15:55

» Coupe du Monde 2023 en France
par Dr. Gregory Bouse Sam 10 Avr 2021 - 19:11

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par le radis Ven 9 Avr 2021 - 22:40

» Coupe d'Europe - 8ème de finale : UBB / Bristol
par Scalp Jeu 8 Avr 2021 - 17:02

» Romain Buros
par marchal Mer 7 Avr 2021 - 22:24

» Geoffrey Cros
par Scalp Mer 7 Avr 2021 - 18:30

» Matthieu Jalibert
par nadoloubb Mer 7 Avr 2021 - 9:46

» Maxime Lucu
par Scalp Mer 7 Avr 2021 - 9:32

» Ah c'est beau le foot !
par Switch Mar 6 Avr 2021 - 14:24

Le Deal du moment : -39%
Nike Vista Lite SE – chaussure pour femme
Voir le deal
73 €

Que deviennent nos anciens joueurs ?

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Aujourd'hui à 21:00

Gauthier doubrere partira de Biarritz à la fin de la saison pour aller à  mont de marsan
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Dr. Gregory Bouse Dim 11 Avr 2021 - 15:40

j'ai vu que Minguillon (formé à USS + CABBG-UBB) était titulaire avec Aurillac.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 826
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Switch Dim 11 Avr 2021 - 13:21

Hugh Chalmers vient d'annoncer dans UBB Live qui allait vivre sa première expérience de manager à Beaunes, en Fédérale 1. Souhaitons lui bonne chance ! Yesss

C'est pas loin de Lyon et le secteur propose quelques vins pas mauvais. Je pense que j'irai y faire un tour :chambreur:

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6247
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Sam 10 Avr 2021 - 12:19

Très contente moi aussi pour lui. La semaine dernière il était dans l'équipe type du midol en 15.
Stéphane ahmed qui joue maintenant à Montauban est suivi par le XV de france
Tom juniver ne sera pas conservé à Tarbes.
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Roberto Miopalmo Sam 10 Avr 2021 - 11:41

Scalp a écrit:https://www.sudouest.fr/sport/rugby/biarritz-olympique/rugby-pro-d2-biarritz-olympique-romain-lonca-frais-et-de-nouveau-dispo-1961151.php?utm_term=Autofeed&utm_campaign=echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1617889800

Rugby/Pro D2 : Biarritz Olympique : Romain Lonca, frais et (de nouveau) dispo

Que deviennent nos anciens joueurs ? Capt1172
L’Hendayais de 29 ans a inscrit l’essai de la victoire contre Nevers vendredi 2 avril (22-13) © Crédit photo : Jean-Daniel Chopin

Par Pierre Mailharin - p.mailharin@sudouest.fr

Loué pour son naturel, l’Hendayais du BO vient de renouer avec le rugby après deux ans et demi de convalescence. Il sera titulaire en quinze ce jeudi 8 avril pour le choc à Aimé-Giral contre Perpignan

Bien sûr, il y a eu de l’émotion. Le ventre qui se tord, le palpitant en mode txalaparta. Et cette satanée poussière dans l’oeil. Comment aurait-il pu en être autrement, après deux ans et demi sans pratiquer sa passion ? En ce printemps 2021, Romain Lonca est redevenu un joueur de rugby. Une demi-heure sous la marée biterroise, jeudi 25 mars (41-15), une autre dans le vent, vendredi 2 avril à Aguilera contre Nevers, l’essai de la victoire au bout du bras (23-12). “Ces moments passés sur le terrain, ça vaut tous les sacrifices. Quand on revient et qu’on remonte la pente, c’est jouissif”, souriait le Basque de 29 ans après la deuxième rencontre (1).

Sans en faire des caisses. « J’ai traversé des galères, mais comme tout le monde. Il n’y en a pas que dans le rugby », prenait-il soin de lâcher, en sortant de la conférence de presse. Une façon de relativiser son sort personnel, qui n’étonnera pas Vincent Etcheto. Le Bayonnais l’a eu sous ses ordres à l’Union Bordeaux-Bègles, de 2013 à 2015. « Ces situations, c’est toujours terrible. On est triste. Mais je n’étais pas inquiet pour lui : il n’y avait pas le risque de petite mort ou de burn-out du rugbyman. Il est bien dans sa tronche. »

Un blessé inclus au groupe


Éloigné des pelouses depuis octobre 2018, en raison d’une épaule gauche fragilisée, le polyvalent arrière (lire par ailleurs) a vécu sa convalescence le moins mal possible. En plus du soutien de ses proches et du BO, déterminants, sa formation d’ostéopathe l’a aidé : « La rééducation, ce n’est jamais linéaire, c’est des escaliers : deux pas en avant, un pas en arrière. Sur des blessures nerveuses (NDLR : il a dû se faire greffer un nerf de la jambe dans l’épaule), c’est très long et il y a beaucoup de ressenti. Forcément, j’ai eu des moments de doute. Mais j’ai aussi pris du plaisir. C’est ce qui m’a stimulé, maintenu à flot. J’aime tout ce qui est anatomie, physiologie, c’est quelque chose qui me parlait. J’ai essayé de l’intégrer, de corticaliser tout ça, de lui donner un sens. »

   Il a eu cette intelligence de savoir qu’il ne pouvait pas bousculer le temps.


Romain Lonca avait été recruté par les dirigeants rouge et blanc en 2019, pour cinq ans. Il a traversé la première année et demie de ce contrat en tribune. Mais jamais loin du groupe naissant. Le blessé aurait pu ronger son frein, déprimer. Il a participé à l’aventure en construction. Il n’était ainsi pas rare, malgré l’impossibilité des contacts appuyés, de le voir s’entraîner au milieu de ses coéquipiers sur le pré annexe du Coubertin. « Dans le groupe, il apportait beaucoup de bonne humeur, loue son ancien partenaire biarrot Pierre Bernard, qui avait déjà évolué à ses côtés à l’UBB entre 2013 et 2016. Il avait aussi un regard intéressant sur la stratégie des matchs. Il a eu cette intelligence de savoir qu’il ne pouvait pas bousculer le temps. » Et de se mettre au service du collectif, avec une belle humilité : « C’est lui qui m’amenait le tee », illustre l’ancien buteur parti à la fin de l’exercice 2019-2020.

La « Lounquette » de l’UBB


Ce regard distancié sur sa personne, un peu à part dans le rugby moderne, tient à son parcours singulier, qui l’a mené au professionnalisme sur le tard. Il a 21 ans, en 2013, quand Vincent Etcheto vient le chercher à Hendaye. Éconduit par le BO où il avait tenté sa chance en jeunes (cadets et juniors Crabos), il évolue alors en Fédérale 2, avec le Stade Hendayais. Pas loin d’avoir fait une croix sur le haut niveau. « C’est Marc Dufrêche qui m’avait parlé de lui », resitue l’actuel manager de Soyaux-Angoulême. Le journaliste se souvient : « On s’était croisé avec Vincent sur le Pont Saint-Esprit à Bayonne. Il me disait qu’il était embêté car il allait perdre son dix, Camille Lopez, qui partait à Clermont. » Cela tombe bien, il vient de découvrir un phénomène au poste : « Je l’avais vu jouer le week-end d’avant contre Salles, il avait fait une feinte de passe depuis ses 22 mètres et plus personne ne l’avait revu. »

   Il a une répartie et un humour fin qui le font rayonner dans un groupe.


Vincent Etcheto fait confiance à son ami. « Mais il fallait encore que j’arrive à convaincre le président et le préparateur physique, Ludovic Loustau. » Le technicien débarque dans la cité frontalière avec un attirail technologique. « J’avais amené des cellules photo électriques pour le chronométrer, sur 10, 20 m. » Romain Lonca valide les tests. Et débarque sur les bords de la Garonne, où il explose aux yeux du grand public en Top 14, sans se départir de son (bon) côté amateur : « Il a amené de la fraîcheur, souligne Pierre Bernard, ça concordait très bien avec l’ambiance qu’on avait, surtout chez les trois quarts, avec Vincent Etcheto. »

Et un certain Nans « boute-en-train » Ducuing. Parfois obligé de s’incliner devant le talent de sa « petite Lounquette » : « Il a une répartie et un humour fin qui le font rayonner dans un groupe. » Les deux hommes se sont côtoyés à l’école d’ostéopathie de Biarritz. Puis vraiment appréciés, à partir de 2015, à l’UBB : « On est devenus très amis, au point que j’en ai fait mon témoin de mariage. » Nans Ducuing, lui, a été témoin de la convalescence atypique de son pote : « Il l’a eue dure au début. Puis il a trouvé de quoi se changer les idées, tout en restant proche du groupe, alors que n’est pas facile d’arriver dans un club en étant blessé. Je crois que ça a été apprécié à Biarritz. Il a eu une joie de vivre inégalable dans des moments comme ça. »

(1) Sollicité pour un entretien individuel de Romain Lonca, le BO n’a pas donné suite

Que deviennent nos anciens joueurs ? Capt1957
Crédit photo : Jean-Daniel Chopin

Le polyvalent par excellence

Romain Lonca a disputé ses deux fins de match à l’arrière avec le BO. Il a été formé en dix au Stade Hendayais. Et très souvent utilisé au centre à l’UBB. L’arrière polyvalent et poly-talents par excellence. « Certains y verront peut-être le côté négatif, le fait qu’on ne s’impose jamais vraiment à un poste, mais pour moi ça a toujours été une force dans le rugby moderne, où il faut savoir s’adapter », assumait-il vendredi dernier, lorsque la question de son numéro de prédilection lui a été posée. Vincent Etcheto, qui l’a d’abord essayé en dix, le préfère douze ou quinze : « Il est très offensif à l’ouverture. Il perd parfois un peu de lucidité tellement il est généreux. Je le trouve très bon en 5/8e. Il est courageux, il a un jeu au pied de qualité. Mais il peut aussi jouer quinze, il est bon sur les ballons hauts. Il me fait penser à Julien Dumora (NDLR : le joueur de Castres). » Pierre Bernard est plutôt d’accord : « Cela a été un vrai plaisir de jouer avec lui en douze. »

Je suis vraiment content pour lui. C’est un joueur et un profil que j’appréciais beaucoup chez nous.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 798
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Sam 10 Avr 2021 - 11:27

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/biarritz-olympique/rugby-pro-d2-biarritz-olympique-romain-lonca-frais-et-de-nouveau-dispo-1961151.php?utm_term=Autofeed&utm_campaign=echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1617889800

Rugby/Pro D2 : Biarritz Olympique : Romain Lonca, frais et (de nouveau) dispo

Que deviennent nos anciens joueurs ? Capt1172
L’Hendayais de 29 ans a inscrit l’essai de la victoire contre Nevers vendredi 2 avril (22-13) © Crédit photo : Jean-Daniel Chopin

Par Pierre Mailharin - p.mailharin@sudouest.fr

Loué pour son naturel, l’Hendayais du BO vient de renouer avec le rugby après deux ans et demi de convalescence. Il sera titulaire en quinze ce jeudi 8 avril pour le choc à Aimé-Giral contre Perpignan

Bien sûr, il y a eu de l’émotion. Le ventre qui se tord, le palpitant en mode txalaparta. Et cette satanée poussière dans l’oeil. Comment aurait-il pu en être autrement, après deux ans et demi sans pratiquer sa passion ? En ce printemps 2021, Romain Lonca est redevenu un joueur de rugby. Une demi-heure sous la marée biterroise, jeudi 25 mars (41-15), une autre dans le vent, vendredi 2 avril à Aguilera contre Nevers, l’essai de la victoire au bout du bras (23-12). “Ces moments passés sur le terrain, ça vaut tous les sacrifices. Quand on revient et qu’on remonte la pente, c’est jouissif”, souriait le Basque de 29 ans après la deuxième rencontre (1).

Sans en faire des caisses. « J’ai traversé des galères, mais comme tout le monde. Il n’y en a pas que dans le rugby », prenait-il soin de lâcher, en sortant de la conférence de presse. Une façon de relativiser son sort personnel, qui n’étonnera pas Vincent Etcheto. Le Bayonnais l’a eu sous ses ordres à l’Union Bordeaux-Bègles, de 2013 à 2015. « Ces situations, c’est toujours terrible. On est triste. Mais je n’étais pas inquiet pour lui : il n’y avait pas le risque de petite mort ou de burn-out du rugbyman. Il est bien dans sa tronche. »

Un blessé inclus au groupe


Éloigné des pelouses depuis octobre 2018, en raison d’une épaule gauche fragilisée, le polyvalent arrière (lire par ailleurs) a vécu sa convalescence le moins mal possible. En plus du soutien de ses proches et du BO, déterminants, sa formation d’ostéopathe l’a aidé : « La rééducation, ce n’est jamais linéaire, c’est des escaliers : deux pas en avant, un pas en arrière. Sur des blessures nerveuses (NDLR : il a dû se faire greffer un nerf de la jambe dans l’épaule), c’est très long et il y a beaucoup de ressenti. Forcément, j’ai eu des moments de doute. Mais j’ai aussi pris du plaisir. C’est ce qui m’a stimulé, maintenu à flot. J’aime tout ce qui est anatomie, physiologie, c’est quelque chose qui me parlait. J’ai essayé de l’intégrer, de corticaliser tout ça, de lui donner un sens. »

Il a eu cette intelligence de savoir qu’il ne pouvait pas bousculer le temps.


Romain Lonca avait été recruté par les dirigeants rouge et blanc en 2019, pour cinq ans. Il a traversé la première année et demie de ce contrat en tribune. Mais jamais loin du groupe naissant. Le blessé aurait pu ronger son frein, déprimer. Il a participé à l’aventure en construction. Il n’était ainsi pas rare, malgré l’impossibilité des contacts appuyés, de le voir s’entraîner au milieu de ses coéquipiers sur le pré annexe du Coubertin. « Dans le groupe, il apportait beaucoup de bonne humeur, loue son ancien partenaire biarrot Pierre Bernard, qui avait déjà évolué à ses côtés à l’UBB entre 2013 et 2016. Il avait aussi un regard intéressant sur la stratégie des matchs. Il a eu cette intelligence de savoir qu’il ne pouvait pas bousculer le temps. » Et de se mettre au service du collectif, avec une belle humilité : « C’est lui qui m’amenait le tee », illustre l’ancien buteur parti à la fin de l’exercice 2019-2020.

La « Lounquette » de l’UBB


Ce regard distancié sur sa personne, un peu à part dans le rugby moderne, tient à son parcours singulier, qui l’a mené au professionnalisme sur le tard. Il a 21 ans, en 2013, quand Vincent Etcheto vient le chercher à Hendaye. Éconduit par le BO où il avait tenté sa chance en jeunes (cadets et juniors Crabos), il évolue alors en Fédérale 2, avec le Stade Hendayais. Pas loin d’avoir fait une croix sur le haut niveau. « C’est Marc Dufrêche qui m’avait parlé de lui », resitue l’actuel manager de Soyaux-Angoulême. Le journaliste se souvient : « On s’était croisé avec Vincent sur le Pont Saint-Esprit à Bayonne. Il me disait qu’il était embêté car il allait perdre son dix, Camille Lopez, qui partait à Clermont. » Cela tombe bien, il vient de découvrir un phénomène au poste : « Je l’avais vu jouer le week-end d’avant contre Salles, il avait fait une feinte de passe depuis ses 22 mètres et plus personne ne l’avait revu. »

Il a une répartie et un humour fin qui le font rayonner dans un groupe.


Vincent Etcheto fait confiance à son ami. « Mais il fallait encore que j’arrive à convaincre le président et le préparateur physique, Ludovic Loustau. » Le technicien débarque dans la cité frontalière avec un attirail technologique. « J’avais amené des cellules photo électriques pour le chronométrer, sur 10, 20 m. » Romain Lonca valide les tests. Et débarque sur les bords de la Garonne, où il explose aux yeux du grand public en Top 14, sans se départir de son (bon) côté amateur : « Il a amené de la fraîcheur, souligne Pierre Bernard, ça concordait très bien avec l’ambiance qu’on avait, surtout chez les trois quarts, avec Vincent Etcheto. »

Et un certain Nans « boute-en-train » Ducuing. Parfois obligé de s’incliner devant le talent de sa « petite Lounquette » : « Il a une répartie et un humour fin qui le font rayonner dans un groupe. » Les deux hommes se sont côtoyés à l’école d’ostéopathie de Biarritz. Puis vraiment appréciés, à partir de 2015, à l’UBB : « On est devenus très amis, au point que j’en ai fait mon témoin de mariage. » Nans Ducuing, lui, a été témoin de la convalescence atypique de son pote : « Il l’a eue dure au début. Puis il a trouvé de quoi se changer les idées, tout en restant proche du groupe, alors que n’est pas facile d’arriver dans un club en étant blessé. Je crois que ça a été apprécié à Biarritz. Il a eu une joie de vivre inégalable dans des moments comme ça. »

(1) Sollicité pour un entretien individuel de Romain Lonca, le BO n’a pas donné suite

Que deviennent nos anciens joueurs ? Capt1957
Crédit photo : Jean-Daniel Chopin

Le polyvalent par excellence

Romain Lonca a disputé ses deux fins de match à l’arrière avec le BO. Il a été formé en dix au Stade Hendayais. Et très souvent utilisé au centre à l’UBB. L’arrière polyvalent et poly-talents par excellence. « Certains y verront peut-être le côté négatif, le fait qu’on ne s’impose jamais vraiment à un poste, mais pour moi ça a toujours été une force dans le rugby moderne, où il faut savoir s’adapter », assumait-il vendredi dernier, lorsque la question de son numéro de prédilection lui a été posée. Vincent Etcheto, qui l’a d’abord essayé en dix, le préfère douze ou quinze : « Il est très offensif à l’ouverture. Il perd parfois un peu de lucidité tellement il est généreux. Je le trouve très bon en 5/8e. Il est courageux, il a un jeu au pied de qualité. Mais il peut aussi jouer quinze, il est bon sur les ballons hauts. Il me fait penser à Julien Dumora (NDLR : le joueur de Castres). » Pierre Bernard est plutôt d’accord : « Cela a été un vrai plaisir de jouer avec lui en douze. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Mer 7 Avr 2021 - 23:45

Pour le prochain match du BO, lonca jouera en 15, domvo en 11 et doubrere remplaçant
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Dim 4 Avr 2021 - 1:20

Romain lonca a marqué un essai avec Biarritz contre Nevers et darly domvo a fait son retour sur le terrain.
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Sam 3 Avr 2021 - 15:44

Champions Cup. Stade Toulousain. Dans l'ombre d'Antoine Dupont au Munster, qui est Baptiste Germain ?

https://www.lerugbynistere.fr/news/champions-cup-stade-toulousain-dans-lombre-dantoine-dupont-au-munster-qui-est-baptiste-germain-0304211444.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Jeu 1 Avr 2021 - 13:49

andrew chauveau ex-espoir de l'ubb parti à massy en 2014 prolonge de 1 an son contrat
https://twitter.com/RCME91/status/1377259675016658944
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Jeu 1 Avr 2021 - 13:21

https://www.lerugbynistere.fr/news/top-14-alexandre-becognee-le-3e-ligne-qui-monte-au-sein-du-mhr-3003211828.php
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Jeu 1 Avr 2021 - 10:39

Lonca : "C’était très émouvant avant et après le match"

https://www.rugbyrama.fr/rugby/pro-d2/2020-2021/pro-d2-lonca-cetait-tres-emouvant-avant-et-apres-le-match_sto8201181/story.shtml

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Mer 31 Mar 2021 - 17:44

mais c'est vrai que rien n'est fait tant que angoulème reste en prod2.
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Mer 31 Mar 2021 - 17:41

c'est pour cela que j'ai mis "devrait" :):)
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  LaRuine33 Mar 30 Mar 2021 - 22:54

marchal a écrit:Iban etcheverry devrait quitter le SAXV et prendre la direction d'agen selon SO. Désolé je ne peux pas vous mettre le lien

Tu es sur ? Pas encore fait, en tous cas.

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/soyaux-angouleme-xv/sa-xv-berthaud-a-oyonnax-etcheverry-vers-agen-1850117.php
LaRuine33
LaRuine33
J'aime l'Union un peu
J'aime l'Union un peu

Nombre de messages : 10
Localisation : Gradignan
Date d'inscription : 20/03/2021

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Mar 30 Mar 2021 - 19:51

Iban etcheverry devrait quitter le SAXV et prendre la direction d'agen selon SO. Désolé je ne peux pas vous mettre le lien
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Lun 29 Mar 2021 - 9:59

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/ubb-fin-de-pige-pour-desaubies-et-mignot-1830267.php

UBB : fin de pige pour Desaubies et Mignot

Par Yoan Leshauriès

Le demi d’ouverture repart à Mont-de-Marsan (Pro D2), le trois-quart centre retourne en équipe de France à 7

Simon Deasaubies et Pierre Mignot ont terminé leur pige avec l’Union Botrdeaux-Bègles. Le demi d’ouverture repart ce lundi en prêt à Mont-de-Marsan (Pro D2), tandis que le trois-quart centre retourne en équipe de France à 7. Il fait partie du groupe retenu pour les deux tournois de Dubaï qui serviront de préparation au Tournoi de qualification olympique pour les Jeux de Tokyo.

Desaubies a joué 3 matchs avec le club girondin dont 1 titularisation. Mignot en a joué 3 pour 3 titularisations.

« Après le match, on leur a remis leur maillot, confiait Christophe Urios ce samedi. Je trouve qu’ils ont fait le job. Nous étions en difficulté quand ils sont arrivés. En janvier, on a été très bons, on a gagné à Clermont avec Pierre. Ils peuvent repartir l’esprit tranquille, ils ont fait le boulot. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Lun 29 Mar 2021 - 9:41

Que deviennent nos anciens joueurs ? Capt1128

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Sam 27 Mar 2021 - 13:32

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/aviron-bayonnais/top-14-afa-amosa-accroche-aux-basques-1810598.php

Top 14 : Afa Amosa, accroché aux Basques

Par Laurent Zègre - l.zegre@sudouest.fr

Sa carrière professionnelle a débuté au Pays basque sud, à Guernica en 2012. Huit saisons plus tard, après des passages à Colomiers, La Rochelle et Bordeaux, Afa Amosa (30 ans) a retrouvé le coin, cette fois-ci plus au nord, à Bayonne. Un mois et quatre matchs plus tard, le Samoan est déjà adopté


Il était confortablement installé dans le coin du vestiaire bayonnais. Tranquille. Personne autour. De la place pour toutes ses affaires. Et soudain, le drame : la signature de Vincent Pelo, nouveau voisin de casier. « Il met tous ses trucs de mon côté ! Je lui ai dit : ‘Eh, c’est mon coin !’» Afaesetiti Amosa éclate de rire. Son ex-équipier rochelais a investi les lieux aussi vite que lui, arrivé quelques jours plus tôt en provenance de Bordeaux. Devant, la vue est également bouchée. « J’ai le deuxième ligne qui joue pour l’équipe de France, j’ai oublié son nom… » Guillaume Ducat, 2,05 m. « J’ai un petit espace désormais, je fais comme je peux. »

« Afa » Amosa (1,87 m, 112 kg) n’a pas fait que sa place dans le vestiaire. Sur le terrain, le polyvalent troisième ligne de 30 ans enchaîne les titularisations (4) depuis son arrivée à Bayonne, le 15 février dernier. Dès son deuxième match, il inscrivait son premier essai, tout en puissance, pour une victoire aussi importante que surprenante à Toulon (14-16). “Ça demande évidemment confirmation mais pour l’instant, il apporte exactement ce qu’on espérait », apprécie Yannick Bru. Le manager cherchait un profil puissant, perforateur. Le genre qui manquait à son effectif. Bonne pioche.

Une saison à Guernica


On peut être né en Nouvelle-Zélande, avoir grandi en Australie, être international samoan et se sentir « à la maison » au Pays basque. « Quand j’ai vu tous les drapeaux ici, les couleurs... Quand j’ai entendu les gens parlaient en basque, je me suis dit : ‘C’est cool, man !’ C’est comme si j’étais rentré à la maison. » Car Amosa n’est pas nouveau dans le coin.

Hiver 2012. Après quelques saisons à Melbourne et Canberra, où il côtoie notamment John Ulugia, Afa Amosa rejoint Guernica, un peu par hasard. « En Australie, j’ai presque arrêté le rugby. Pour mes deux coaches, je n’avais pas le niveau professionnel. » Puis l’atypique proposition est arrivée, à 22 ans. « Je me suis dit : “C’est où, ça ? En Italie ? Non, en Espagne. Ils jouent au rugby, là-bas ?” » Cette saison-là, le Bizkaia Gernika affronte notamment Perpignan et Worcester en Challenge Européen. « Ok, c’était ma chance. »

Il l’exprimait déjà à « Sud Ouest », en janvier 2013, lors d’un reportage au sein du club du Pays basque sud. « Si je suis venu ici, c’est en grande partie pour jouer la Coupe d’Europe et me faire repérer par d’autres clubs », disait-il à l’époque. Pari réussi. Suivront deux saisons à Colomiers, trois à La Rochelle et quasiment autant à Bordeaux. Et un retour imminent à Guernica. On rassure les fans de l’Aviron : simplement pour dire bonjour aux amis. « J’espère y retourner la semaine prochaine, si on a le droit de traverser la frontière. À chaque fois, c’est un plaisir. Là-bas, au cœur du Pays basque, les gens sont tellement chaleureux avec moi… »

« Zen dans la tête »


Installé à Boucau depuis son arrivée, Amosa a été rejoint par sa femme et son fils, Noah Joe. « Joe, c’est pour faire plaisir à ses deux grands-pères : Jo, le mien, et Joël, celui de ma femme, originaire de Dordogne. » La famille prévoit d’ailleurs de s’installer à Périgueux à terme. « C’est un chouette endroit, et puis c’est moins cher », rigole Amosa, qui y a acheté une salle de musculation pour l’après carrière. « L’Australie, c’est le pays que j’ai adopté, celui de ma famille. Mais moi, ma maison, c’est la France. Je veux y rester. »

Il restera au moins à l’Aviron jusqu’en 2023. Le pigiste médical d’Alexandre Manukula jusqu’à la fin de saison enchaînera ensuite avec deux ans de contrat. « Le projet de l’Aviron se bâtit peu à peu, apprécie le mondialiste 2019 avec les Samoa. C’est une vision à long terme qui peut nous faire grandir petit à petit. Moi, j’apporte mon expérience, zen dans la tête et fier dans le cœur, au milieu d’une équipe très sympa et de jeunes mecs. » Il en connaissait quelques-uns, à l’image de Matt Luamanu, John Ulugia ou encore ceux croisés en club comme Mali Hingano, Vincent Pelo et « Lucio » Mousset à La Rochelle ou « Max » Lafage à Colomiers.

Dans la vie de tous les jours, Afa, il est délicieux à vivre (Christophe Urios, manager de l’UBB)


Les autres, il les découvre aussi vite qu’il s’adapte. Et le plaisir semble partagé. « C’est un super mec, sourit son homologue de troisième ligne Arnaud Duputs. Il essaie de transmettre vachement de choses aux plus jeunes. Et sur le terrain, c’est un gros plus. Il nous a vraiment remis dans l’avancée. » Antoine Battut ne dit pas mieux. « Sa parfaite maîtrise de la langue a facilité son intégration », complète le spécialiste de la touche bayonnaise. Il peut même se targuer de quelques mots de basque depuis son passage de l’autre côté.

« J’avais eu écho de ses qualités humaines donc je n’ai pas hésité à le recruter, appuie le manager Yannick Bru. En plus, il a un vécu en Top 14, il est habitué à ces combats au couteau que l’on doit jouer. » Ce n’est pas Christophe Urios, son ancien mentor à l’UBB, qui dira le contraire, malgré quelques regrets sur le plan sportif (lire ci-dessous) : « Dans la vie de tous les jours, Afa, il est délicieux à vivre. C’est un super mec, une belle personne. Il donnait tout pour l’équipe et la vie de groupe. » Depuis cinq semaines, le sacrifice est le même à Bayonne. Jusque dans les moindres recoins du vestiaire.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Ven 26 Mar 2021 - 14:47

léopold a écrit:Mola encore lui en colle une couche sur Germain, la future merveille du rugby français ( va y avoir embouteillage) mettant en avant le fait que l'UBB a négligé le garçon, pas de considération, pas de temps de jeu :siffle:
Mola est un immense fouille merde, spécialité où il excelle plus qu'en rugby, on pourrait évoquer ses passages à Albi et Brive où il s'est chié dessus.

Il a pris un boulard Mola, le style à s'écouter parler...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  léopold Ven 26 Mar 2021 - 13:04

Mola encore lui en colle une couche sur Germain, la future merveille du rugby français ( va y avoir embouteillage) mettant en avant le fait que l'UBB a négligé le garçon, pas de considération, pas de temps de jeu :siffle:
Mola est un immense fouille merde, spécialité où il excelle plus qu'en rugby, on pourrait évoquer ses passages à Albi et Brive où il s'est chié dessus.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8029
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Scalp Ven 26 Mar 2021 - 10:09


_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10199
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  sudiste Jeu 25 Mar 2021 - 23:11

marchal a écrit:romain lonca est sur la feuille de match de biarritz-béziers comme remplaçant

Et il a joué...mais le BO a pris une dérouillée
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 11991
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Jeu 25 Mar 2021 - 16:14

romain lonca est sur la feuille de match de biarritz-béziers comme remplaçant
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  marchal Mer 24 Mar 2021 - 14:26

beauxis pour 1 an à beziers : https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/pro-d2/beziers-lionel-beauxis-s-engage-un-an_AN-202103240273.html

broncan a prolongé à castres jusqu'en 2024
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2354
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Que deviennent nos anciens joueurs ? Empty Re: Que deviennent nos anciens joueurs ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 19 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum