AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Tournoi des 6 Nations 2022
par DODO974 Aujourd'hui à 5:23

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par marchal Aujourd'hui à 2:07

» Ben Tameifuna
par krahknardz Aujourd'hui à 0:32

» Le Béret, le retour !?
par patrick Hier à 23:48

» Champions Cup 2021-2022
par patrick Hier à 23:22

» espoirs 2021-2022
par densnewzealand Hier à 20:40

» Evolution du Top14 (format, règles...)
par grospaquet31 Sam 22 Jan 2022 - 21:13

» Le Pognon et le Rugby
par Scalp Sam 22 Jan 2022 - 20:27

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par patrick Sam 22 Jan 2022 - 18:14

» Chanpions Cup - J4: Leicester Tigers/UBB
par Scalp Sam 22 Jan 2022 - 12:00

» Bastien Vergnes-Taillefer
par Scalp Sam 22 Jan 2022 - 11:11

» Top 14 - 16eme journée : UBB / Castres
par Scalp Sam 22 Jan 2022 - 0:02

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par flavio33 Ven 21 Jan 2022 - 21:23

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Ven 21 Jan 2022 - 20:22

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Ven 21 Jan 2022 - 13:35

» ARL - Top UBB
par Scalp Ven 21 Jan 2022 - 9:42

» Chanpions Cup - J3: UBB/Llanelli Scarlets
par krahknardz Jeu 20 Jan 2022 - 19:50

» Thomas Jolmès
par marchal Jeu 20 Jan 2022 - 17:09

» Progamme TV
par Scalp Jeu 20 Jan 2022 - 14:55

» Le rugby et son évolution
par Scalp Jeu 20 Jan 2022 - 12:19

» Louis BIELLE-BIARREY
par Scalp Jeu 20 Jan 2022 - 11:50

» Matthieu Jalibert
par patrick Mer 19 Jan 2022 - 17:23

» Yoram Moefana
par Scalp Mer 19 Jan 2022 - 13:27

» Romain Buros
par Scalp Mer 19 Jan 2022 - 10:23

» Musique !!!
par Scalp Mer 19 Jan 2022 - 9:33

» Santiago Cordero
par Scalp Mar 18 Jan 2022 - 15:25

» Ah c'est beau le foot !
par Yatangaki Mar 18 Jan 2022 - 9:44

» Top Rugby sur TV7
par le radis Lun 17 Jan 2022 - 20:03

» Nathanaël Hulleu
par Scalp Dim 16 Jan 2022 - 21:14

» Pierre BOCHATON
par Scalp Dim 16 Jan 2022 - 21:11

Le Deal du moment :
ASOS Soldes : -20% en plus sur les Soldes avec ce ...
Voir le deal

Louis Picamoles - king louis

+3
léopold
Switch
Scalp
7 participants

Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Ven 19 Mar 2021 - 9:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Mar 23 Mar 2021 - 21:02

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/ubb-je-ne-suis-pas-inquiet-sur-mes-capacites-a-retrouver-mon-niveau-dit-louis-picamoles-1780462.php

UBB : « Je ne suis pas inquiet sur mes capacités à retrouver mon niveau », dit Louis Picamoles

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Louis Picamoles : “Je ne dirais pas que je repars de zéro mais c’est hyper excitant”. © Crédit photo : David Thierry / SUD OUEST

Par Yoan Leshauriès

Après un début de saison compliqué à Montpellier, Louis Picamoles (35 ans) a débarqué plus tôt que prévu à l’Union Bordeaux-Bègles la semaine dernière. L’ex-international (82 sélections) en est convaincu : il en a encore sous la pédale

A 34 ans, découvrir un nouveau club vous renvoie-t-il quelques années en arrière?


Non, on arrive avec un petit peu plus d’assurance du fait de l’expérience. Je suis assez introverti à la base sur les premiers instants de découverte et je me rends compte qu’avec « la bouteille », on est un peu plus ouvert, c’est un petit peu plus facile. Bordeaux a la réputation d’avoir un vestiaire qui vit bien. Je connaissais quelques mecs (Poirot, Lamerat, Ducuing…), je me suis vite senti à l’aise.

Vous sortez d’une longue blessure (rupture des ligaments croisés) et d’une période difficile avec Montpellier sur le plan sportif. Comment l’avez-vous vécu ?


La blessure a été dure à digérer. A mon retour, il y a eu pas mal de frustration de ne pas retrouver de suite les sensations, le doute s’est un peu installé. Ajoutez à ça les résultats qui étaient compliqués, il n’y avait pas beaucoup de choses qui permettaient de sortir la tête de l’eau. Petit à petit, mon temps de jeu s’est aussi restreint. J’étais entré dans un « process » négatif, c’était difficile. J’ai rarement connu ça dans ma carrière, il a fallu apprendre à gérer ces moments.

De par votre statut d’enfant du club au MHR, ressentez-vous un poids en moins en arrivant à l’UBB ?

Je vais réapprendre un peu à être un soldat. Ici, le vestiaire a son histoire, ses leaders… J’arrive certes avec de l’expérience mais aussi avec des choses à montrer, l’envie de faire ma place. Il y a un côté agréable d’arriver avec toutes ses responsabilités en moins. Je ne dirais pas que je repars de zéro mais c’est hyper excitant.

   “Les bons et les mauvais moments sont toujours source d’enseignements”


Vous avez connu le XV de France, des titres de champion de France, une Coupe d’Europe … Qu’est-ce qui vous anime aujourd’hui ?

Quand je regarde en arrière, c’est sûr, j’ai vécu de fabuleux moments. J’ai eu cette chance de pouvoir gagner des titres, ce n’est qu’avec le temps qu’on se rend compte de ce que ça représente. Qu’est ce qui me motive encore ? Retoucher à ça. J’intègre un club plein d’ambition mais qui reste jeune dans sa construction, où il reste une histoire à écrire. Pour un sportif, c’est hyper excitant d’y participer. L’objectif est déjà de qualifier l’UBB pour ses premières phases finales et ensuite, on verra l’ambition grandir petit à petit.

Vous dîtes-vous que la saison 2020-2021 ne commence réellement que maintenant pour vous ?

Le fait de changer de club, ça me rebooste par rapport à ce que j’ai vécu. La saison ne débute pas pour moi car je ne vais pas oublier la première partie qui va me servir. Je prends ça comme un nouveau départ avec l’envie de retrouver le terrain. Les bons et les mauvais moments sont toujours source d’enseignements.

Que répondez-vous à ceux qui pensent que vous êtes fini ?


Je n’ai pas spécialement envie de leur répondre. Je considère que je ne suis pas fini. La confiance qu’ont eue Christophe (Urios) et le président Laurent Marti suffit largement à confirmer ce que je pense de moi. J’estime ne plus avoir rien à prouver. J’ai juste envie d’être sur le terrain, apporter le maximum à l’équipe et prendre du plaisir. J’ai toujours fonctionné comme ça plutôt que de vouloir donner tort à Pierre, Paul ou Jacques. C’est toujours facile de parler mais je préfère agir. J’ai conscience de ne pas avoir toujours été très bon, surtout dernièrement. Mais je ne suis pas inquiet sur mes capacités à revenir et à retrouver mon niveau. Je suis quelqu’un qui marche beaucoup à la confiance. Deux hommes me l’ont donnée et je n’ai qu’une envie, c’est de leur rendre.

   “J’ai envie de montrer autre chose, je sais que j’en suis encore capable”

Cette confiance vous a fait du bien à ce moment-là, vous en aviez vraiment besoin ?

Ca fait toujours du bien. J’ai pu avoir des doutes à un moment donné. On est toujours impatient de pouvoir refaire ce qu’on arrivait à faire auparavant. L’opération des croisés, pour un sportif, c’est la plus grave blessure. Il a fallu du temps pour l’accepter. Le fait de moins jouer, ça t’impacte aussi. La rencontre avec Christophe m’a redonné confiance pour pouvoir bien terminer ma carrière. J’ai envie de montrer autre chose, je sais que j’en suis encore capable.

Pour la fin de cette saison et pour la prochaine. Et ensuite ?

Après, on verra comment les choses évoluent, comment mon corps répond à cette saison supplémentaire. Pour le moment, je ne me projette pas au-delà.

Et la saison prochaine, vous retrouverez François Trinh-Duc…


C’est la petite cerise sur le gâteau. On a tout connu à nos débuts ensemble. La première fois qu’on a discuté de terminer dans le même club, c’était avant que je parte en Angleterre. A l’époque, on ne s’imaginait sûrement pas vivre ça en Top 14. Ca fera de bons souvenirs et de bonnes histoires à raconter.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Louis Picamoles : “J’ai pu avoir des doutes à un moment donné”. Crédit photo : David Thierry / SUD OUEST

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Mar 23 Mar 2021 - 21:06

Top 14 : Louis Picamoles arrive à l'UBB avec "un gros appétit et une grosse excitation"

https://www.francebleu.fr/sports/rugby/picamoles-arrivee-ubb-1616523099

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Mar 23 Mar 2021 - 21:12

Louis Picamoles en parlant De Marti et d'Urios : Je suis quelqu’un qui marche beaucoup à la confiance. Deux hommes me l’ont donnée et je n’ai qu’une envie, c’est de leur rendre. Yesss

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Switch Mer 24 Mar 2021 - 8:27

Un super état d'esprit, finalement, et une grosse envie de prouver. Ca semble confirmer que Picamoles n'est pas venu pour se faire une retraite au soleil. Je trouve ces deux ITW intéressantes et encourageantes. Si FTD est dans le même état d'esprit, ca peut faire 2 recrutements très positifs. Leur apport en terme purement sportif et physique sera peut-être limité, mais celui en terme d'expérience sera inestimable. Plutôt content, pour le moment, de ces 2 renforts.

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 7477
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  léopold Mer 24 Mar 2021 - 9:57

Pica semble un type sincère, qui veut finir en beauté,certainement capable d'aider le club.
Bonne chance garçon. :clap: :clap:
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8760
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Mer 24 Mar 2021 - 13:23

Bordeaux-Bègles - Louis Picamoles: "Montpellier? Je me suis fait une raison…"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/bordeaux-begles-louis-picamoles-montpellier-je-me-suis-fait-une-raison_AV-202103240234.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  tire-bouchon Mer 24 Mar 2021 - 14:59

Scalp a écrit:Bordeaux-Bègles - Louis Picamoles: "Montpellier? Je me suis fait une raison…"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/bordeaux-begles-louis-picamoles-montpellier-je-me-suis-fait-une-raison_AV-202103240234.html

Et j' ai ouvert un Livret A :chambreur:
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 767
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  DODO974 Mer 24 Mar 2021 - 15:34

tire-bouchon a écrit:
Scalp a écrit:Bordeaux-Bègles - Louis Picamoles: "Montpellier? Je me suis fait une raison…"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/bordeaux-begles-louis-picamoles-montpellier-je-me-suis-fait-une-raison_AV-202103240234.html

Et j' ai ouvert un Livret A :chambreur:
un livret A Evil or Very Mad
plafonné à 23000e , il coute vraiment pas chère . mon cher Tire bouchon , il y a vraiment mieux que le livre A et ses 0,5 à 1,5% de commissions , renseigne toi :siffle:
DODO974
DODO974
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1210
Localisation : andernos
Date d'inscription : 11/11/2012
Humeur : plutot JEEP
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  krahknardz Mer 24 Mar 2021 - 19:24

tire-bouchon a écrit:
Scalp a écrit:Bordeaux-Bègles - Louis Picamoles: "Montpellier? Je me suis fait une raison…"

https://rmcsport.bfmtv.com/rugby/top-14/bordeaux-begles-louis-picamoles-montpellier-je-me-suis-fait-une-raison_AV-202103240234.html

Et j' ai ouvert un Livret A :chambreur:

Parce que tu crois que Marti a un porte-monnaie plus profond que Altrad?? Faut arrêter de fumer la moquette...
krahknardz
krahknardz
Team
Team

Nombre de messages : 5668
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  tire-bouchon Mer 24 Mar 2021 - 22:26

c' était une image !
Loulou avait signé au MHR pour beaucoup d' argent.
Vu que le rapport rendement/coût devenait nul, la suite était logique.
A mon avis, il vous a couté peanuts.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 767
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  marchal Jeu 25 Mar 2021 - 15:01

https://www.20minutes.fr/sport/rugby/3005003-20210324-top-14-35-ans-peut-encore-apporter-louis-picamoles-ubb
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 2889
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Sam 27 Mar 2021 - 13:30

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/dix-jours-apres-son-arrivee-a-l-ubb-louis-picamoles-est-deja-adopte-1810648.php

Dix jours après son arrivée à l’UBB, Louis Picamoles est déjà adopté

Par Yoan Leshauriès - y.leshauries@sudouest.fr

L’Union Bordeaux-Bègles se réjouit de l’arrivée de Louis Picamoles et compte bien profiter de son expérience, aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire. Le troisième ligne sera titulaire dès ce samedi (17 h 15) face à La Rochelle

Dix jours après son arrivée anticipée à l’Union Bordeaux-Bègles en tant que joker médical, Louis Picamoles (35 ans) est déjà titulaire au centre de la troisième ligne avec son nouveau club pour un match capital dans la course à la qualification face à La Rochelle ce samedi (17 h 15) à Chaban-Delmas. Victime d’une grave blessure au genou (rupture des ligaments croisés) en décembre 2019, mis au placard par le club de Montpellier alors englué dans une spirale négative de résultats, l’ex-international français doit savourer la confiance que lui accorde son nouveau club.

82 sélections avec les Bleus, 2 titres boucliers de Brennus (2011, 2012) et une Coupe d’Europe avec le Stade Toulousain, plus de 300 matchs de Top 14 et une expérience en Angleterre (Northampton, 2016-2017)… La recrue suscite le respect de ses nouveaux coéquipiers. « Cette expérience, ces titres, ce leadership… Il va beaucoup nous apporter », en salive le capitaine Jefferson Poirot. « Pour moi, ça a toujours été un dinosaure », sourit le trois-quart centre Jean-Baptiste Dubié.

Valeur sûre

« Le mec, il a 82 sélections, tu ne lui apprends pas le truc, il connaît son poste, souligne le manager Christophe Urios. Il a le profil de Marco (Tauleigne), on va lui demander la même chose. Il a cette capacité à jouer debout, à avancer systématiquement, c’est un très bon contesteur au sol. Mais en même temps, il a besoin des autres. Il a énormément d’expérience mais ce n’est pas lui qui va passer devant, prendre tout le monde et nous faire gagner le match. Quand tu es un grand joueur, que tu reviens d’une grosse blessure comme celle-là, quand tu es en fin de carrière, à mon avis, tu te poses beaucoup de questions. Mais il a les idées claires. Il sait qu’il n’est pas à son meilleur niveau. Qu’il arrive à le retrouver et ça sera déjà bien ».

« Un mec comme lui qui arrive revanchard, peu importe son âge. Regardez Sergio Parisse à Toulon. Je pense que ça va faire du dégât »


Le manque de rythme (19 matchs en deux ans) et l’âge du nouveau venu n’inquiètent pas Jefferson Poirot : « Un mec comme lui qui arrive revanchard, peu importe son âge. Regardez Sergio Parisse à Toulon. Je pense que ça va faire du dégât. »

Du côté de l’UBB, on se dit forcément que l’apport du troisième ligne ne devrait pas se résumer au terrain. « En tant que capitaine, je sais aussi que je vais pouvoir m’appuyer sur un joueur comme lui, poursuit Jefferson Poirot. On a une bonne entente depuis la Coupe du monde (2019) où on a travaillé sur le rôle de capitaine avec lui et Guilhem (Guirado). On échange. J’étais beaucoup en relation avec lui avant même qu’il arrive. »

Se définissant lui-même comme « introverti », renvoyant parfois l’image d’un joueur un peu froid, Louis Picamoles ne serait pas celui qu’on décrit. « À mon arrivée en équipe de France, je pouvais avoir cet a priori sur lui et c’est un des joueurs qui a très bien accueilli les nouveaux, témoigne Jefferson Poirot. À l’intérieur d’un groupe, il a la capacité de souder les mecs, il crée du liant. » Jean-Baptiste Dubié confirme, pour avoir connu le troisième ligne lors d’un stage des Bleus en 2017 : « Son image dans les médias ne reflète pas sa personnalité ».

Pour l’heure, la recrue n’a qu’un objectif : retrouver le plaisir de jouer. Après avoir rongé son frein à Montpellier, il aura l’occasion de débuter avec l’UBB face à La Rochelle. Et comme le confie Jean-Baptiste Dubié : « Il a envie de revenir sur les terrains est de monter qu’il reste Louis Picamoles ».

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Scalp Ven 10 Déc 2021 - 17:32

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/louis-picamoles-j-ai-pris-conscience-que-ca-allait-s-arreter-7288099.php

UBB. Louis Picamoles : « J’ai pris conscience que ça allait s’arrêter »

Par Propos recueillis par Yoan Leshauriès - y.leshauries@sudouest.fr

Louis Picamoles (35 ans) se lance dans sa 13e et dernière campagne de Coupe d’Europe avec l’UBB, avant de raccrocher les crampons à la fin de la saison

Vous vous lancez dans votre 13e campagne de Coupe d’Europe (65 matchs joués depuis 2009), la dernière avant l’arrêt de votre carrière. Comment l’abordez-vous ?

Je ressens tout simplement du plaisir de regoûter à cette compétition. C’est ce qui se rapproche le plus du niveau international sur certains matchs de par les oppositions et l’intensité. C’est toujours hyper intéressant de se confronter à des équipes de championnats différents. Comme pour ma dernière saison de Top 14, il y a une certaine excitation et l’envie de savourer ces derniers moments.

Quelle place a occupé cette Coupe d’Europe dans votre carrière ?

Je l’ai découverte en arrivant à Toulouse (saison 2009-2010). À l’époque, j’ai pu mesurer l’ampleur de cette compétition. J’ai appris à préparer ces matchs d’une manière un peu différente. Comme c’est un format très court, intercalé dans le calendrier du Top 14, il faut à chaque fois trouver la bonne bascule. Mais quand on est dans un club qui a de l’ambition, c’est une compétition sur laquelle on doit forcément tout donner. C’est un vrai révélateur sur ce qu’est capable de faire un groupe.

« Le premier titre d’une carrière, qui plus est une Coupe d’Europe, ça reste un grand souvenir »


Vous avez soulevé la Coupe d’Europe dès votre première participation en 2010 avec le Stade Toulousain. Quels souvenirs gardez-vous de votre premier titre chez les pros ?


On devient champions, en plus au Stade de France contre Biarritz (21-19). En demi-finale, c’était le Leinster (26-16)… Je vivais mes toutes premières phases finales chez les pros. Je me souviens d’être titulaire en quart de finale face au Stade Français (42-16) et d’avoir été complètement mangé par la pression et l’atmosphère de ce genre de matchs. J’étais un peu passé à côté du rendez-vous, la frustration avait été dure à digérer. Mais j’ai eu la chance de participer à la demie et à la finale en tant que remplaçant. Je n’ai pas le souvenir d’une belle finale mais quand elle est gagnée, on s’en fout, c’est le plus important. Le premier titre d’une carrière, qui plus est une Coupe d’Europe, ça reste un grand souvenir.

Parmi toutes les équipes que vous avez croisées, laquelle vous a le plus impressionné ?


(Sans hésitation) Le Leinster. C’est complet, ils ont plus de la moitié de l’équipe d’Irlande dans leurs rangs. À l’époque, c’était O’Driscoll, Healy, Toner, Heaslip, Sexton… C’était équipé (sourire). Quand cette équipe mettait son rugby en place, c’était impressionnant.

L’UBB, 1re du Top 14, affronte Leicester, 1er du championnat anglais dans un choc de leaders…


C’est un beau défi qui nous attend. On en a déjà eu un samedi dernier face à Toulouse (17-7) mais celui-ci sera différent. On retrouve le Leicester d’antan qui est revenu à ses premiers amours du jeu frontal, d’occupation, qui étouffe l’adversaire et qui roule sur tout le monde dans le championnat anglais cette saison. Ce qu’on va rencontrer ce samedi, c’est l’équivalent du Stade Toulousain en Angleterre. Ça sera très dur, même encore plus dur que samedi dernier parce que la Coupe d’Europe est très importante pour Leicester.

« On est très différents avec les Anglais dans notre façon de fonctionner »

Vous êtes l’un des rares Français à avoir évolué en Angleterre. Qu’avez-vous appris durant votre saison à Northampton (2016-2017) ?


J’ai appris qu’on est très différents avec les Anglais dans notre façon de fonctionner. C’était très enrichissant. L’intensité des entraînements m’a surpris. Tu es toujours à 100 %. Si tu n’y es pas, il vaut mieux rester en salle faire du cardio. Et là-bas, la perception de celui qui ne va pas sortir sur le terrain s’entraîner est différente, il n’y a pas de jugement. Ici, on se chambre, on dit que le mec se gère. Chez eux, ça n’existe pas car la triche n’existe pas. Et puis la prépa physique est très individualisée, les staffs sont hyper étoffés. Depuis des années, ils ont un temps d’avance sur nous par rapport à ça. On a rattrapé notre retard sur la prépa globale mais ils sont encore un peu en avance.

La rivalité franco-anglaise, vous avez vécu ça de près ?

J’ai l’impression qu’elle existe moins chez eux que chez nous. Si on parle beaucoup du « Crunch », j’ai le sentiment que pour eux, la rivalité est plus grande avec le pays de Galles. C’est ce que j’ai ressenti quand j’étais là-bas. Les France - Angleterre, ça ne les anime pas plus que ça. Alors que pour nous, ça a toujours un truc différent.

Après toutes ces années, y a-t-il toujours chez vous cette petite excitation de retrouver des Anglais ?

Ça fait toujours un peu partie du folklore. Après, c’est sûr, on a été nourris depuis tout petit à cette rivalité. Quand tu peux battre les Anglais, il y a toujours cette petite satisfaction supplémentaire de pouvoir leur dire « Good game » à la fin, comme eux aiment le faire avec un peu de sarcasme. Ça, ça fait toujours plaisir. Inconsciemment, je pense avoir toujours ça en moi.

Depuis que vous avez officialisé l’arrêt de votre carrière à la fin de la saison, sentez-vous un avant et un après au quotidien ?

Je n’ai rien changé dans ma routine, je ne me pollue pas avec ça mais j’ai sûrement pris conscience que ça allait s’arrêter. J’essaie de profiter un maximum sur le terrain et en dehors, je prends tout ce qu’il y a à prendre. Je sais qu’il y aura des choses difficiles à oublier. L’adrénaline des matchs, c’est assez intense. Je ne sais pas dans quoi je pourrai retrouver ça. Et la vie de groupe, mine de rien, c’est une vraie chance. Ces liens vont me manquer. Mais je laisse faire les choses. J’ai un projet d’élevage caprin et de transformation fromagère, je cherche une exploitation dans la région de Montpellier. J’aimerais aussi y développer des choses autour du vin. Mais on a beau avoir préparé la suite, je ne me considère pas comme invincible. Pour avoir discuté avec beaucoup de potes qui ont arrêté, j’ai tous les cas de figure : des mecs qui avaient préparé la suite et ont mal vécu la fin, d’autres qui n’avaient rien préparé et l’ont aussi mal vécue…

Vous vous sentez armé pour passer ce cap ?


Oui parce que je commence déjà à accepter qu’il y aura des moments difficiles. C’est quand on se persuade que tout va bien se passer, que rien ne va nous manquer, que ça devient d’autant plus difficile à vivre.

Finir sur un titre, ça aurait de la gueule…

Ce serait l’apothéose. Je travaille pour, l’équipe fait tout pour amener ce premier titre à l’UBB. Si ça pouvait être cette année, pour ma dernière saison, je suis chaud, je signe ! Il y a encore du chemin, mais c’est sûr, ce serait le Graal.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 17134
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Louis Picamoles - king louis Empty Re: Louis Picamoles - king louis

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum