AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Transferts (Autres clubs)
par S.K.I.T.O Aujourd'hui à 18:39

» UBB : Prolongations, Signatures, Départs pour 2024/2025
par Scalp Aujourd'hui à 18:10

» Tournoi des 6 Nations 2024
par sudiste Aujourd'hui à 18:10

» Matthieu Jalibert
par Dr. Gregory Bouse Aujourd'hui à 17:58

» 17ème journée : UBB / RACING
par Scalp Aujourd'hui à 16:33

» 16ème journée : Castres / UBB
par Scalp Aujourd'hui à 16:28

» Top14 : autres matchs
par densnewzealand Aujourd'hui à 14:46

» Tournoi des 6 Nations U20 2024
par Scalp Aujourd'hui à 7:06

» Guido Petti
par Scalp Hier à 17:52

» Equipes de France Jeunes
par léopold Hier à 13:21

» Lionnes 2023-2024
par léopold Hier à 13:17

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par marchal Hier à 12:23

» Musique !!!
par Gman Ven 23 Fév - 17:41

» 15ème journée : UBB / PAU
par Dr. Gregory Bouse Ven 23 Fév - 17:40

» Madosh Tambwe
par Scalp Ven 23 Fév - 8:41

» Autres joueurs
par Dr. Gregory Bouse Ven 23 Fév - 8:04

» Ugo Boniface
par nadoloubb Jeu 22 Fév - 21:33

» Ben Tameifuna
par biscouette Jeu 22 Fév - 18:49

» Autres nations du Rugby
par marchal Jeu 22 Fév - 12:44

» Le rugby et son évolution
par Scalp Mer 21 Fév - 23:51

» Cyril Cazeaux
par Jean-Michel Mer 21 Fév - 20:21

» Nicolas Depoortere
par densnewzealand Mer 21 Fév - 19:08

» Yann Lesgourgues
par le radis Mer 21 Fév - 17:04

» Yahnis El Maslouhi
par léopold Mer 21 Fév - 8:25

» Espoirs 2023-2024
par léopold Mer 21 Fév - 8:21

» Beka Gorgadze
par Scalp Mar 20 Fév - 19:53

» Bastien Vergnes-Taillefer
par Scalp Mar 20 Fév - 19:17

» Semi Radradra
par biscouette Mar 20 Fév - 17:52

» Demandes de billets, déplacements
par krahknardz Mar 20 Fév - 11:46

» TOP 14 - Affluences UBB
par Dr. Gregory Bouse Lun 19 Fév - 17:08

Le Deal du moment :
Captive : où commander le Tome 2 Collector de ...
Voir le deal
26.90 €

Le Pognon et le Rugby

+35
coach2rugby
marchal
tonysoprano
Switch
Jacques 33
tire-bouchon
Scalp
grospaquet31
Phil33bx
LaRuine33
Yatangaki
Roberto Miopalmo
SympathyForTheDevil
Etchetera
cebada
TOTOUBB
Dr. Gregory Bouse
Big'Ben
flavio33
L'Eclair
krahknardz
DODO974
densnewzealand
FrenchKick
willoush
jaja69
hurluberlu
Vince33
biscouette
sudiste
léopold
kaze33
patrick
le radis
Mam's
39 participants

Page 32 sur 37 Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 37  Suivant

Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  marchal Dim 26 Mar - 19:00

https://www.minutesports.fr/index.php/2023/03/24/les-joueurs-du-xv-de-france-submerges-par-les-marques-certains-contrats-se-chiffrent-en-centaines-de-milliers-deuros/

https://sportune.20minutes.fr/sport-business/rugby/le-stade-toulousain-beneficiaire-de-15me-les-chiffre-de-la-saison-2022-303659

marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5246
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Mer 5 Avr - 8:07

Premiership - Le championnat anglais déficitaire de plus de 40 millions d'euros

https://www.rugbyrama.fr/2023/04/05/premiership-le-championnat-anglais-deficitaire-de-plus-de-40-millions-deuros-11113089.php

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Jeu 6 Avr - 7:57

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Vente-de-marcoussis-projet-a-pantin-les-surprenantes-operations-immobilieres-de-la-ffr/1389955

Vente de Marcoussis, projet à Pantin : les surprenantes opérations immobilières de la FFR

Pensant vendre « Marcoussis » et déménager au soleil, la FFR a investi dans la création d'un projet mi-immobilier mi-sportif à Pantin (Seine-Saint-Denis) dont on peine à comprendre la nécessité.

Frédéric Bernès et Renaud Bourel

Certains l'appellent « leur » petit stade, à ne pas confondre avec le projet du Grand Stade, porté par l'administration Camou, combattu et enterré par Bernard Laporte et son équipe. Ce petit stade a déjà un nom, Raoul-Montbrand, en mémoire d'un postier, meneur des grandes grèves de 1909 et mort au front en 1916. Il a aussi une histoire, celle du club de l'ASPTT, où Jonathan Danty a débuté au poste de numéro 8.

Situé à Pantin, à 4 kilomètres à l'est du Stade de France, Raoul-Montbrand attend toujours que les travaux, décidés par le département de Seine-Saint-Denis, propriétaire, et l'actuelle gouvernance de la FFR, qui a signé une convention d'occupation temporaire du domaine public pour une durée de soixante-dix ans, commencent enfin. En attendant, les hautes herbes poussent en paix.

Bientôt, elles s'inclineront devant ce projet mêlant l'immobilier (logements intermédiaires et étudiants, maison de santé, restaurant, bureaux...) et le rugby (trois terrains, une tribune neuve de 600 places, une salle de musculation). « S'agissant de son coût, il s'écartera sensiblement de ce qui a pu être annoncé ici où là, assure-t-on à la FFR. Après actualisation, le projet devrait "peser" de l'ordre de 20 M€ sur nos finances. » Soit le tiers du coût global. Pour quoi faire ? Là est la question.

Pour comprendre, il faut retracer la généalogie de ce projet en dominos. L'idée de départ consistait à déménager la partie sportive du Centre national du rugby (CNR) au soleil, au milieu des pins parasols, sur la commune de La Londe-les-Maures, dans le Var, la région d'élection de MM. Mondino (vice-président), Gabbanini (directeur général) et Laporte, président à l'époque.

Bernard Laporte avait même montré cet emplacement de 7 hectares à Fabien Galthié et son staff l'année dernière quand le quinze de France était en stage à Aubagne (Bouches-du-Rhône). Ici, devaient se construire quatre terrains, là un hôtel quatre étoiles et là-bas un centre de remise en forme de pointe. Sur ce site a longtemps prospéré l'usine de fabrication de torpilles des Bormettes, avant que la Marine rachète le terrain.

« Je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient »
Olivier Thomas, maire de Marcoussis, à propos d'une potentielle vente du CNR

En simultané, la FFR investissait donc à Pantin, où elle comptait installer son département administratif. Premier domino à ne pas tomber : les tractations n'ont pas abouti à La Londe-les-Maures, a priori parce que l'armée ne souhaitait pas, ou plus, se séparer de ces terrains. Le second domino récalcitrant aurait dû être le premier, mais personne à la FFR ne semble s'être demandé s'il ne valait mieux pas, au préalable, s'assurer qu'il était possible de vendre le CNR de Marcoussis, dont la Fédération vient de rembourser la dernière traite.

« J'ai bien sûr entendu parler de ce projet dans le Var, mais aucun décideur de la FFR n'est venu me parler de quoi que ce soit, indique le maire de la petite commune de l'Essonne, Olivier Thomas. Ils voulaient vendre Marcoussis ? Mais ils ne méconnaissent quand même pas les règles de l'urbanisme ? À Marcoussis comme partout, il existe un PLU (plan local d'urbanisme) qui classifie chaque zone. Or le CNR est bâti sur une zone d'équipement sportif. On ne peut pas y construire des logements, des bureaux ou je ne sais quoi. À part le PSG ou la FFF, qui pourrait racheter cela en France ? Et je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient. »

À moins de modifier le PLU, une démarche qui demande des années... « Mais pourquoi voulez-vous qu'on se coupe une jambe ? demande l'édile. Notre village bénéficie du rayonnement du rugby et des équipes de France. Notre budget n'est pas défaillant. Et nous ne manquons pas de logements. » Il aurait sans doute fallu commencer par là.

D'après nos informations, la FFR a essayé d'initier une sorte de vente à la découpe du CNR, en demandant au maire de Linas, commune limitrophe sur laquelle sont construits deux des terrains, de changer son PLU pour y construire un complexe hôtelier assez luxueux. Le maire a refusé. Et de toute façon, la zone était inondable... Cet épisode pose en creux une autre question : est-ce le rôle d'une fédération de mener de cette façon des opérations immobilières ?

Le site de Pantin proposé au Stade Français et à la Ligue d'Île-de-France


Reste l'investissement à Raoul-Montbrand, dont la livraison est attendue fin 2025. Pour qui, pour quoi ? En décembre dernier, Thomas Lombard, directeur général du Stade Français, informait Le Parisien que la FFR avait proposé au club de la capitale d'occuper le site, mais qu'il avait refusé. « On se demande pourquoi la FFR devrait investir autant d'argent dans un projet qui finirait par être occupé par un club du Top 14 », questionne Florian Grill, leader de l'opposition. La Fédération a ensuite « offert » à la Ligue d'Île-de-France d'y installer ses bureaux. « Les travaux sont tellement somptuaires que les loyers qu'ils nous ont proposés étaient hors de prix », poursuit Grill, président de ladite Ligue.

Contactée, la FFR nous a fait savoir que le « projet Montbrand sera le centre des innovations des rugbys dont l'objet sera de mettre à la disposition des clubs de Seine-Saint-Denis, et plus largement de l'Île-de-France, un outil référence destiné à développer notre sport ». Mais aussi faire de ce « phare pour notre rugby » le logis de « la future académie du 93 » et « tester les pratiques et enseignements nouveaux, issus des expériences de nos équipes Élites ». « Ces occupants ne couvriront pas tous les mètres carrés de ce programme démesuré », insiste Grill.

Dans son village, le maire Olivier Thomas ajoute une question dans la question : « Je ne comprends toujours pas pourquoi Marcoussis va rester inoccupé pendant la Coupe du monde. Bernard Laporte m'avait expliqué que l'équipe de France ne voulait pas être avantagée. Enfin, elle y a résidé en 2007 et ça n'a pas posé de problèmes d'avantages. Il me semble même que Laporte en était le sélectionneur. Pourquoi la FFR va-t-elle payer pour une installation à Rueil-Malmaison ? Et pourquoi ne pas faire profiter le Chili ou le Portugal de Marcoussis, ou un autre pays ? »

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  patrick Jeu 6 Avr - 13:49

La bande à Laporte et consorts était/est obnubilée par l'argent et les combines borderline qui permettent d'en gagner facilement. L’intérêt public n'a de sens pour eux que s'il contribue en premier à leur intérêt personnel. Des fripouilles !

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 22637
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 58

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Roberto Miopalmo Jeu 6 Avr - 14:21

Scalp a écrit:https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Vente-de-marcoussis-projet-a-pantin-les-surprenantes-operations-immobilieres-de-la-ffr/1389955

Vente de Marcoussis, projet à Pantin : les surprenantes opérations immobilières de la FFR

Pensant vendre « Marcoussis » et déménager au soleil, la FFR a investi dans la création d'un projet mi-immobilier mi-sportif à Pantin (Seine-Saint-Denis) dont on peine à comprendre la nécessité.

Frédéric Bernès et Renaud Bourel

Certains l'appellent « leur » petit stade, à ne pas confondre avec le projet du Grand Stade, porté par l'administration Camou, combattu et enterré par Bernard Laporte et son équipe. Ce petit stade a déjà un nom, Raoul-Montbrand, en mémoire d'un postier, meneur des grandes grèves de 1909 et mort au front en 1916. Il a aussi une histoire, celle du club de l'ASPTT, où Jonathan Danty a débuté au poste de numéro 8.

Situé à Pantin, à 4 kilomètres à l'est du Stade de France, Raoul-Montbrand attend toujours que les travaux, décidés par le département de Seine-Saint-Denis, propriétaire, et l'actuelle gouvernance de la FFR, qui a signé une convention d'occupation temporaire du domaine public pour une durée de soixante-dix ans, commencent enfin. En attendant, les hautes herbes poussent en paix.

Bientôt, elles s'inclineront devant ce projet mêlant l'immobilier (logements intermédiaires et étudiants, maison de santé, restaurant, bureaux...) et le rugby (trois terrains, une tribune neuve de 600 places, une salle de musculation). « S'agissant de son coût, il s'écartera sensiblement de ce qui a pu être annoncé ici où là, assure-t-on à la FFR. Après actualisation, le projet devrait "peser" de l'ordre de 20 M€ sur nos finances. » Soit le tiers du coût global. Pour quoi faire ? Là est la question.

Pour comprendre, il faut retracer la généalogie de ce projet en dominos. L'idée de départ consistait à déménager la partie sportive du Centre national du rugby (CNR) au soleil, au milieu des pins parasols, sur la commune de La Londe-les-Maures, dans le Var, la région d'élection de MM. Mondino (vice-président), Gabbanini (directeur général) et Laporte, président à l'époque.

Bernard Laporte avait même montré cet emplacement de 7 hectares à Fabien Galthié et son staff l'année dernière quand le quinze de France était en stage à Aubagne (Bouches-du-Rhône). Ici, devaient se construire quatre terrains, là un hôtel quatre étoiles et là-bas un centre de remise en forme de pointe. Sur ce site a longtemps prospéré l'usine de fabrication de torpilles des Bormettes, avant que la Marine rachète le terrain.

« Je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient »
Olivier Thomas, maire de Marcoussis, à propos d'une potentielle vente du CNR

En simultané, la FFR investissait donc à Pantin, où elle comptait installer son département administratif. Premier domino à ne pas tomber : les tractations n'ont pas abouti à La Londe-les-Maures, a priori parce que l'armée ne souhaitait pas, ou plus, se séparer de ces terrains. Le second domino récalcitrant aurait dû être le premier, mais personne à la FFR ne semble s'être demandé s'il ne valait mieux pas, au préalable, s'assurer qu'il était possible de vendre le CNR de Marcoussis, dont la Fédération vient de rembourser la dernière traite.

« J'ai bien sûr entendu parler de ce projet dans le Var, mais aucun décideur de la FFR n'est venu me parler de quoi que ce soit, indique le maire de la petite commune de l'Essonne, Olivier Thomas. Ils voulaient vendre Marcoussis ? Mais ils ne méconnaissent quand même pas les règles de l'urbanisme ? À Marcoussis comme partout, il existe un PLU (plan local d'urbanisme) qui classifie chaque zone. Or le CNR est bâti sur une zone d'équipement sportif. On ne peut pas y construire des logements, des bureaux ou je ne sais quoi. À part le PSG ou la FFF, qui pourrait racheter cela en France ? Et je ne vois pas pourquoi le PSG, qui s'installe à Poissy, et la FFF, qui est très bien à Clairefontaine, viendraient. »

À moins de modifier le PLU, une démarche qui demande des années... « Mais pourquoi voulez-vous qu'on se coupe une jambe ? demande l'édile. Notre village bénéficie du rayonnement du rugby et des équipes de France. Notre budget n'est pas défaillant. Et nous ne manquons pas de logements. » Il aurait sans doute fallu commencer par là.

D'après nos informations, la FFR a essayé d'initier une sorte de vente à la découpe du CNR, en demandant au maire de Linas, commune limitrophe sur laquelle sont construits deux des terrains, de changer son PLU pour y construire un complexe hôtelier assez luxueux. Le maire a refusé. Et de toute façon, la zone était inondable... Cet épisode pose en creux une autre question : est-ce le rôle d'une fédération de mener de cette façon des opérations immobilières ?

Le site de Pantin proposé au Stade Français et à la Ligue d'Île-de-France


Reste l'investissement à Raoul-Montbrand, dont la livraison est attendue fin 2025. Pour qui, pour quoi ? En décembre dernier, Thomas Lombard, directeur général du Stade Français, informait Le Parisien que la FFR avait proposé au club de la capitale d'occuper le site, mais qu'il avait refusé. « On se demande pourquoi la FFR devrait investir autant d'argent dans un projet qui finirait par être occupé par un club du Top 14 », questionne Florian Grill, leader de l'opposition. La Fédération a ensuite « offert » à la Ligue d'Île-de-France d'y installer ses bureaux. « Les travaux sont tellement somptuaires que les loyers qu'ils nous ont proposés étaient hors de prix », poursuit Grill, président de ladite Ligue.

Contactée, la FFR nous a fait savoir que le « projet Montbrand sera le centre des innovations des rugbys dont l'objet sera de mettre à la disposition des clubs de Seine-Saint-Denis, et plus largement de l'Île-de-France, un outil référence destiné à développer notre sport ». Mais aussi faire de ce « phare pour notre rugby » le logis de « la future académie du 93 » et « tester les pratiques et enseignements nouveaux, issus des expériences de nos équipes Élites ». « Ces occupants ne couvriront pas tous les mètres carrés de ce programme démesuré », insiste Grill.

Dans son village, le maire Olivier Thomas ajoute une question dans la question : « Je ne comprends toujours pas pourquoi Marcoussis va rester inoccupé pendant la Coupe du monde. Bernard Laporte m'avait expliqué que l'équipe de France ne voulait pas être avantagée. Enfin, elle y a résidé en 2007 et ça n'a pas posé de problèmes d'avantages. Il me semble même que Laporte en était le sélectionneur. Pourquoi la FFR va-t-elle payer pour une installation à Rueil-Malmaison ? Et pourquoi ne pas faire profiter le Chili ou le Portugal de Marcoussis, ou un autre pays ? »
coquins, fripouilles, margoulins, paltoquets...
pieds nickelés pas foutus de mener une combine à bien!!!
Bénévole d'un côté, mais près à vendre les bijoux de famille de l'autre...
Caricature des politicards à la petite semaine. On essaye de graisser les copains et se graisser au passage.
Pathétique
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3380
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Jeu 6 Avr - 14:39

Il est temps de tirer la chasse Twisted Evil

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Switch Jeu 6 Avr - 20:12

Scalp a écrit:Il est temps de tirer la chasse Twisted Evil

Et de procéder à l'ablation de ces tumeurs cancéreuses :grrr:

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 10293
Localisation : Savoie / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Mer 19 Avr - 9:11

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Coupe-du-monde-2023-operation-deminage-au-gip-france/1392123

Coupe du Monde 2023 : opération déminage au GIP France

Des licenciements, des projets non financés et donc abandonnés : la folie des grandeurs de Claude Atcher, l'ancien patron du GIP France 2023, a conduit ses successeurs à ne pas tenir des promesses intenables.

Renaud Bourel et Frédéric Bernès

« Tout ce qu'on a annoncé, on va le faire. » « Après cette Coupe du monde de rugby, aucun événement sportif ne sera plus jamais comme avant. » À la relecture, l'emphase de Claude Atcher a bien mal vieilli. Pour l'ancien directeur général du comité d'organisation, révoqué pour faute grave au mois d'octobre en raison de son management, plus n'était jamais assez.

« Vous m'organisez la semaine prochaine une réunion pour dire non à tout ce que je viens d'accepter »

Claude Atcher

Toujours plus de promesses, toujours plus de projets, toujours plus de lui-même. Plusieurs de ses anciens collaborateurs racontent qu'à la sortie de réunions avec des partenaires de premier plan, le DG tenait ce discours à ses lieutenants : « Bon, vous m'organisez la semaine prochaine une réunion pour dire non à tout ce que je viens d'accepter. » Sortez les rames.

« C'est sans doute ce qui s'est passé avec le créateur de chaussures Christian Louboutin, un des six ambassadeurs choisis pour procéder au tirage au sort des poules, poursuit un interlocuteur. Il lui a été demandé de plancher sur la mise en scène de la cérémonie d'ouverture (il a livré des scripts) de la Coupe du monde (8 septembre au 28 octobre), sans l'avertir que la même mission avait été confiée à l'acteur Jean Dujardin (qui a finalement été retenu.) »
Vente des droits télé du tournoi de qualification de la zone Afrique à Marseille : une opération déficitaire

C'est que Claude Atcher a beaucoup promis. Il avait ainsi assuré à Rugby Afrique qu'elle recevrait de l'argent - Atcher comptait encaisser des millions d'euros de droits télé - pour l'organisation du tournoi de qualification de la zone Afrique à Marseille en juillet dernier. Le président de la Confédération africaine Khaled Babbou s'est donc ému de ne rien voir venir.

Selon nos informations, les droits ont pourtant bien été vendus : 90 000 €, par la société Infront qui se serait rétribuée 80 000 €. Restaient alors 10 000 € insuffisants pour couvrir les coûts de production de Canal Plus qui seraient évalués autour de 30 000 €, sous forme d'échange marchandise, Vivendi étant partenaire de la Coupe du monde. Au final, l'opération s'est avérée déficitaire. Pourtant, dans un entretien à la Provence, le 6 juillet 2021, Claude Atcher était formel : « On est dans les clous et on a réalisé toutes les ambitions qu'on avait prévues. »

Les annonces ronflantes d'hier portent moins beau depuis que l'Inspection générale des finances (IGF) a rendu son rapport, depuis aussi que le Parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête préliminaire sur de possibles dérives.

« J'ai peur d'un accident industriel, peur du manque de savoir-faire, du manque de compétences. J'ai peur que les choses ne soient pas cadrées »
Claude Atcher

Mais l'ancien DG, qui n'a pas répondu à nos sollicitations, inverse la perspective : c'est parce qu'il n'est plus aux commandes que le projet le fait moins rêver : « Ce qui me perturbe le plus aujourd'hui, déclarait-il la semaine dernière sur Europe 1 au cours d'une interview sirupeuse, c'est qu'on est en train d'abîmer tout ça et qu'on ne va pas livrer la Coupe du monde que j'avais prévu de livrer. J'ai peur d'un accident industriel, peur du manque de savoir-faire, du manque de compétences. J'ai peur que les choses ne soient pas cadrées. Vous savez, une organisation c'est des codes de procédures. Je suis régulièrement appelé par des hommes politiques qui se posent des questions sur les engagements du GIP dans des contrats avec les collectivités locales. J'ai des sponsors qui se posent des questions. On voit qu'au moins deux projets ont été mis de côté. »

Les bénéfices annoncés à 200 millions revus à la baisse à 40

Justement, dans le rapport de l'IGF, dont « L'Équipe » avait pu prendre connaissance en janvier, la question de tous les projets satellites d'Atcher a été examinée. Dans un tableau en trois colonnes, les inspecteurs recommandaient pour la majorité des programmes soit l'abandon, soit sa sous-traitance à un opérateur extérieur. Les rapporteurs faisaient état de la « frénésie » de l'ex-patron, de son « immodestie » aussi.

« L'ancien directeur général a souhaité, écrit la mission, promouvoir un nombre très important de projets, inversement proportionnel à la capacité du GIP (Groupement d'Intérêt Public) à les gérer tous. [...] Le seul objectif à préserver au regard des engagements incontrôlés de M. Atcher est de livrer la Coupe du monde et de viser la fourchette basse des bénéfices financiers. »

En février 2017, Atcher annonçait « 200 millions de bénéfices, au minimum ». Après une large revue budgétaire, ses successeurs estiment qu'il faut plutôt tabler sur un bénéfice de 40 millions.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Mer 19 Avr - 9:13

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Le-programme-campus-et-ses-11-millions-de-deficit-remis-en-cause/1392122

Le programme Campus et ses 11 millions de déficit remis en cause

Plusieurs projets connexes lancés à grands coups d'annonces et de communication vont au moins être revus à la baisse. Une mauvaise nouvelle pour l'ensemble des acteurs qui y étaient associés.

F. Be. et R. Bo.

Premier de ces projets connexes, par sa taille, son ambition et par l'argent public investi (autour de 70 millions d'euros), le programme Campus, un immense centre de formation professionnelle (CFA) intégré au GIP, a subi la même maladie de naissance que les autres.

Mais, forcément, les conséquences ne sont pas les mêmes. Après son examen, l'IGF envisageait que le projet, annoncé à l'équilibre par son concepteur, Claude Atcher, serait déficitaire de 1,4 million d'euros. C'était déjà un premier signal, mais ce n'était rien à côté du chiffre auquel est arrivée la revue budgétaire effectuée récemment par le GIP, tablant sur un déficit dix fois plus important, autour de 11 millions.

En cause, d'après nos informations, des imputations comptables erronées, des subventions créditées dans la colonne « recettes » auxquelles Campus n'avait pas droit. La philosophie du projet reste vertueuse. Mais sa conception a souffert de gigantisme, d'un « manque de professionnalisme », écrit le rapport de l'IGF.

En 2020, Atcher annonce que l'objectif est de recruter 2023 apprentis ; on voit bien l'effet miroir de ce nombre. « Jean Castex était présent au lancement de Campus, raconte un témoin. Le Premier ministre disait à Claude Atcher : "Il faut en faire 4 000, des apprentis !" » En avril 2021, Atcher parle d'un objectif de 2 388 apprentis. À présent, il est fixé autour de 1 400. La nouvelle direction du GIP assure que les diplômes de tous les apprentis seront reconnus par l'État.

Dans son rapport, l'IGF signalait qu'elle « ne peut pas exclure l'hypothèse que le montage financier initial de l'opération Campus ait pu conduire à des malversations », estimant aussi « une méconnaissance du marché du travail dans le secteur de l'animation et du sport ». L'enquête du PNF, qui soupçonne de possibles détournements de fonds, suit son cours. Quant à l'audit financier réclamé par le PNF, il vient d'être lancé. Directeur de Campus, Benoît Rover a été licencié fin mars. Le responsable financier du programme a également été écarté. Un nouveau directeur est arrivé la semaine dernière. Il ne croisera pas le directeur du sponsoring, qui vient également de quitter ses fonctions à cinq mois du match d'ouverture du Mondial.

Le transfert nébuleux de Campus

Dans le contrat de Benoît Rover que nous avons pu consulter, il est écrit que « l'activité du CFA sera pérenne et perdurera après la Coupe du monde grâce à son transfert à la FFR qui en reprendra la direction. » Or Bernard Laporte, du temps où il était encore président, avait répondu à l'IGF qu'il n'en avait jamais été question. Contacté ces derniers jours, Laurent Gabbanini, directeur général de la fédération confirme qu' « aucune continuité de contrat au sein de la FFR n'a été signée » et que la FFR est « plutôt opposée à l'idée de récupérer un CFA car nous estimons ne pas être calibrés pour cela. » Atcher a-t-il pris des engagements pour l'avenir de Campus sans garanties fermes et écrites de la FFR ?

Grands choeurs malades

Là encore, Atcher avait vu grand, sans prendre la peine de se border. Dans le cadre de l'opération La Mêlée des choeurs, l'ancien directeur prévoyait de faire interpréter tous les hymnes précédant les 48 matches du Mondial par une chorale installée sur la pelouse. En liaison avec l'Éducation nationale et sous la baguette de la maîtrise populaire de l'Opéra Comique, 26 choeurs d'enfants composés de 300 chanteurs ont répété depuis des mois jusqu'à ce qu'on les informe, le 13 mars, que la réalisation de ce projet n'était pas rationnelle.

Pour des questions de logistique et de flux de personnes autorisées à circuler juste avant un match, World Rugby, qui regrette de ne pas avoir été entendu plus tôt, a demandé que ce programme soit redimensionné. Résultat : 170 choristes au maximum. Autre obstacle : la sonorisation étant insuffisante dans certains stades, seulement neuf matches, à Saint-Denis et Marseille, garderont le dispositif d'un hymne chanté en live. Pour les autres rencontres, il a été décidé de diffuser une version studio enregistrée par les choeurs parties prenantes depuis le début.

On jettera en revanche un voile pudique sur l'argument portant sur un risque de détérioration de la pelouse, qui semble assez douteux. Naturellement, la déception est forte chez les enfants, les enseignants et les parents ; à la hauteur de leur investissement. Une pétition pour un retour au projet circule en ce moment.

Qui paie pour les éliminés

En voilà une idée novatrice dont on aura beaucoup entendu parler et qui figurait en belle place dans le dossier de candidature de la France. Pour la première fois, non seulement les équipes éliminées ne plieraient pas bagage sur-le-champ mais elles seraient conviées à rester jusqu'à la finale. « Hum, oui, oui, une belle promesse, mais faite malheureusement sans consulter World Rugby, ni les Fédérations nationales, indiquait le nouveau DG Julien Collette devant une commission sénatoriale en février. Cette proposition n'était par ailleurs pas financée. »

D'après nos informations, ce projet était bâti sur du sable : outre les questions classiques d'assurance, les clubs (donc les employeurs des internationaux) ne voyaient pas d'un bon oeil ce séjour prolongé. « Même les joueurs et leurs familles nous ont fait remarquer qu'après les longs stages pré-Coupe du monde et le tournoi, ils n'étaient pas chauds pour repousser le retour à la maison. » Quant au financement, évalué à 2,5 millions d'euros, aucun document pertinent n'a pu être exhumé.

D'autres projets et un livre en mai


La Coupe du monde de rugby fauteuil (14-21 octobre) n'était ni financée ni pilotée. L'IGF avait recommandé d'en déléguer l'organisation mais la nouvelle direction du GIP a trouvé des sponsors, une pilote et a intégré la fédération française handisport au projet. Concernant le Tournoi national des quartiers (pour les 8-13 ans), les rapporteurs préconisaient l'annulation de cette opération « compte tenu des incertitudes pesant sur la transparence. »

Le projet perdure mais Stéphane Jourdan, ami d'Atcher et organisateur de l'événement, a été écarté, les ligues régionales reprenant la main. Mise en valeur des terroirs et de leur gastronomie, campagne antigaspillage, Les Marchés du rugby, opération désormais déléguée aux collectivités locales, se tiendront bien dans les villes hôtes. Une subvention a été négociée auprès du ministère de l'agriculture.

Du temps de sa gouvernance, Claude Atcher avait également initié un projet littéraire, aux frais du GIP, devant narrer « la vision de Claude Atcher sur l'organisation des grands événements sportifs du XXIe siècle à l'aune de problématiques protéiformes telles que les enjeux financiers, géostratégiques, territoriaux ou encore de la responsabilité sociétale et environnementale » (sic). Cette vision n'avait pas vu le jour. En revanche, un livre-témoignage de l'ancien DG du GIP est annoncé pour le mois de mai.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  patrick Mer 19 Avr - 19:18

Magnifique dézingage du bel avion Atchet :chambreur:

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 22637
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 58

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  LIONS'XV Mer 19 Avr - 22:06

N'oublions jamais que nous sommes en France : nous sommes à quelques mois de la Coupe du Monde de Rugby, et on a éjecté Claude Atcher (trop tyrannique ! ), evincé Bernard Laporte (trop passionné en tout !). On prend un indicible plaisir à tout galvauder, voire à tout déglinguer, et tout cela au service de quoi ? Énigme ...  

allez l\\'union
LIONS'XV
LIONS'XV
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 440
Localisation : BORDEAUX
Date d'inscription : 03/11/2008
Humeur : Allez l'Union, quoi qu'il en soit !

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Mer 19 Avr - 23:44

LIONS'XV a écrit:N'oublions jamais que nous sommes en France : nous sommes à quelques mois de la Coupe du Monde de Rugby, et on a éjecté Claude Atcher (trop tyrannique ! ), evincé Bernard Laporte (trop passionné en tout !). On prend un indicible plaisir à tout galvauder, voire à tout déglinguer, et tout cela au service de quoi ? Énigme ...  

allez l\\'union

Si nous étions dans certaines démocraties plus intègres que la nôtre, ces personnages auraient déjà été éjectés depuis belle lurette, ils n'auraient jamais eu l'occasion de sévir aussi longtemps. Je me réjouis qu'ils dégagent du paysage, nous n'avons nul besoin d'eux pour préparer la coupe du monde en France, surtout pas d'un claude Atcher, qui visiblement avait fumé la moquette :chambreur:

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  marchal Lun 24 Avr - 13:02

https://www.rugbyrama.fr/2023/04/24/pro-d2-une-offre-soumise-pour-racheter-le-biarritz-olympique-11155294.php
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5246
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  marchal Lun 24 Avr - 13:10

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/biarritz-olympique/rugby-une-offre-sur-la-table-pour-la-reprise-du-biarritz-olympique-14905067.php
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5246
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Jeu 4 Mai - 10:38

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Recettes-spectateurs-engouement-le-top-14-et-la-pro-d2-vont-mieux/1394715

Recettes, spectateurs, engouement... le Top 14 et la Pro D2 vont mieux

Perturbés par le Covid, les clubs de Top 14 et Pro D2 ont depuis retrouvé une bonne santé économique. L'engouement après la Coupe du monde, en France cet automne, pourrait permettre d'amplifier encore un peu plus la tendance.

Jean-François Paturaud

Le document, particulièrement détaillé et chiffré, fait 150 pages. Et mieux vaut avoir des bases solides en économie pour tout comprendre d'emblée. La commission des Championnats professionnels de l'Autorité de régulation du rugby, anciennement DNACG, publie jeudi un rapport complet sur les comptes de la saison 2021-2022 pour les clubs de Top 14 et Pro D2. L'Équipe a pu le consulter en avant-première mercredi.

Après deux saisons perturbées par le Covid, le rugby professionnel français a indéniablement retrouvé des couleurs. Tous les voyants économiques sont repassés au vert. « C'est un retour à la normale », se félicite le directeur général de la Ligue nationale de rugby, Emmanuel Eschalier. Le Top 14 et la Pro D2 ont vu les produits d'exploitation progresser de 43 %, pour atteindre 515 millions d'euros, contre un peu moins de 360 pour l'exercice précédent. Pour la Première Division uniquement, ils s'élèvent à 371 M€ avec une hausse des produits de partenariats (+67 M€), des recettes de match (+ 43 M€) ou encore des ventes de marchandise (+13 M€). « Nous sommes sur une dynamique à la fois sportive et économique très positive », reprend Eschalier. Et ce n'est visiblement pas terminé.

Une affluence moyenne en hausse et des déficits d'exploitation maîtrisés


Les spectateurs sont ainsi revenus en masse dans les stades la saison passée. Et ils sont encore plus nombreux depuis l'été dernier. L'affluence moyenne d'un match de Top 14 s'élève à 14 500 spectateurs après les 23 premières journées. Et le DG de la LNR d'appuyer : « C'est de très loin le plus haut niveau historique. Et il reste trois journées dont une délocalisation au Stade-Vélodrome (Toulon-La Rochelle, samedi). » À titre de comparaison, le plus haut niveau des dernières saisons remontait à 2018-2019, avec une affluence de 13 700 spectateurs (hors phase finale).

Et en 2021-2022, en neutralisant le mois de janvier pénalisé par les jauges partielles, elle était de 13 400. « Beaucoup de clubs jouent à guichets fermés avec des taux de remplissage très élevés un peu partout, on sent qu'il y a un engouement. Et ça se retrouve aussi dans les données d'audience télévisée. » Qui se traduisent par une augmentation de 10 % la saison dernière et 5 % supplémentaires depuis le début de saison en Top 14.

Malgré tout, cette bonne santé financière n'empêche pas certains clubs de l'élite de connaître des déficits d'exploitation. Ils sont « liés notamment à l'augmentation de la masse salariale, plus rapide que l'augmentation des produits d'exploitation », selon le rapport. Mais ce déficit est assumé par des actionnaires puissants capables de remettre la main à la poche dès qu'il le faut. Un seul club du Top 14, dont l'identité n'est pas révélée, voit ainsi son résultat d'exploitation se dégrader entre la saison 2020-2021 et la saison 2021-2022. Tous les autres progressent.

Rien d'alarmant, selon la Ligue nationale de rugby, puisque la commission des Championnats professionnels s'assure qu'il n'y ait pas de sorties de route. Pour la saison dernière, le budget médian s'élève à environ 31 millions d'euros. Le prévisionnel pour cette année est légèrement inférieur. Avec le salary-cap (limitation de la masse salariale à 10,7 M€), les folies sont de toute façon plus limitées.

La perspective de la Coupe du monde cet automne (du 8 septembre au 28 octobre) devrait permettre de passer un nouveau palier. Et d'aborder l'avenir encore plus sereinement.

« Elle doit nous permettre de rester dans la dynamique dans laquelle on se trouve, de développer l'économie des clubs, de la rapprocher d'un modèle équilibré pour certains clubs, de continuer les investissements dans les infrastructures et la formation. C'est la stratégie développée depuis plusieurs années dont le rugby français récolte aujourd'hui les effets positifs. Nous ne sommes pas dans une logique de virage à amorcer après la Coupe du monde. On espère surtout qu'elle va nous permettre de poursuivre sur la même dynamique et de l'amplifier. »

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  le radis Jeu 4 Mai - 11:33

Je suis qqpeu étonné par le budget médian à 31 M d’€ pour la saison passée. 7 clubs seraient au dessus, cela me semble un peu élevé quand bien même certaines prestations (notamment les frais de bouche et de surveillance ) commençaient à connaître des hausses significatives en cours de saison.
think
le radis
le radis
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 12552
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Ven 5 Mai - 6:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Dr. Gregory Bouse Ven 5 Mai - 6:54

Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! ! Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5606
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  tire-bouchon Ven 5 Mai - 9:11

Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.

Mais c'est là le problème, c' est qu'il n' existe pas d' équivalant à l' Autorité de régulation (ancienne DNACG) en Angleterre. Et pour marquer la différence le rugby anglo-saxon aime à s' inventer des bidules financiers. Le "marquee player".
En plus il faut y ajouter les difficultés économiques dû au Brexit.

A noter quelques soubresauts chez nos amis NZ.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1608
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Roberto Miopalmo Ven 5 Mai - 9:26

tire-bouchon a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.

Mais c'est là le problème, c' est qu'il n' existe pas d' équivalant à l' Autorité de régulation (ancienne DNACG) en Angleterre. Et pour marquer la différence le rugby anglo-saxon aime à s' inventer des bidules financiers. Le "marquee player".
En plus il faut y ajouter les difficultés économiques dû au Brexit.

A noter quelques soubresauts chez nos amis NZ.

Le marquee player c'est une belle daube! Je ne sais plus quel joueur français qui a évolué en Angleterre et y avait gardé des contacts (Kayser peut être) avait indiqué qu'au delà de mettre les finances dans le jus, un mec qui gagne beaucoup plus que les autres crée inévitablement des tensions au sein du vestiaire.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3380
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Tothor Ven 5 Mai - 9:45

Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).
Tothor
Tothor
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 624
Localisation : Sur île au milieu de la France
Date d'inscription : 29/04/2021

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Ven 5 Mai - 10:05

Tothor a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).

C'est clair que beaucoup de gens ont pu tester le concept de la main invisible du marché, tu ne la vois pas arriver, mais tu la sens bien profondément s'enfoncer :chambreur:

Pour être plus sérieux, il ne faut pas trop compter sur l'autorégulation des acteurs, à chaque fois, c'est le même résultat..., c'est comme si tu laissais une bande de gamins sans surveillance, on connait d'avance la suite, et ce, dans tous les domaines...

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Dr. Gregory Bouse Ven 5 Mai - 13:28

Tothor a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).

je parlerai même de capitalisme sauvage... :chambreur:
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5606
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  zizou46 Ven 5 Mai - 13:35

Tothor a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).

Le sport business sous libéralisme à outrance et régulé existe. Ca s'appelle la NBA ....
zizou46
zizou46
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2085
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 04/09/2010
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Ven 5 Mai - 14:05

zizou46 a écrit:
Tothor a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).

Le sport business sous libéralisme à outrance et régulé existe. Ca s'appelle la NBA ....

Il n'y a pas de mystère, il est impératif de réguler les activités humaines, si on ne veut pas que tout parte en vrille, le meilleur exemple étant la finance, secteur presque totalement hors de contrôle et produisant des crises économiques dramatiques, à répétition et de façon inéluctable, comme récemment en 2008, à quand la prochaine...

Mais il est évident que mettre du contrôle, c'est ralentir l'activité, la freiner, la complexifier, augmenter les couts. En gros, c'est comme une bagnole, c'est bien de pouvoir rouler vite, mais on est obligé de mettre des limitations et d'imposer des normes de sécurité, il est bon d'avoir des airbags et des freins qui fonctionnent, ou c'est dans le mur que la course se termine, et il y a des victimes.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Scalp Ven 5 Mai - 14:06

Dr. Gregory Bouse a écrit:
Tothor a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit:Je ne comprends pas qu'on laisse filer des déficits cumulés pour se retrouver à du 34 millions de dettes ! !  Shocked

Curieux que l'organisme de régulation financière du Championnat anglais n'intervienne pas plus tôt. Le rugby des clubs anglais est en bien mauvaise posture.
Je pense que ça vient aussi de la différence sociétal.
Les anglo-saxons sont des chantres du libéralisme.

Hors dans cette approche économique, il ne doit pas t'avoir ( ou très très peu ) de régulation, le marché s'autoregule via " la main invisible du marché"

Du coup un organe de contrôle est théoriquement pour eux une ignominie, voir le premier symptome d'une dégénérescence terrible : " le socialisme" voir pire, le communisme et son économie planifiée.

( Je parle purement économie et sociologie des décideurs, aucun prosélytisme de ma part dans ces propos).

je parlerai même de capitalisme sauvage... :chambreur:

Ou d'ultra libéralisme sauvagement dérégulé :chambreur:

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 40720
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Le Pognon et le Rugby - Page 32 Empty Re: Le Pognon et le Rugby

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 32 sur 37 Précédent  1 ... 17 ... 31, 32, 33 ... 37  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum