AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Prolongations, Signatures, Départs pour 2021/2022
par davablava33 Aujourd'hui à 21:37

» Rencontres internationales
par grospaquet31 Aujourd'hui à 21:08

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Aujourd'hui à 20:24

» In Extenso SuperSevens 2021
par Big'Ben Aujourd'hui à 20:08

» Ben Tameifuna
par Scalp Aujourd'hui à 17:31

» Le XV de France (partie en cours)
par Scalp Aujourd'hui à 17:27

» Crise des Girondins (2021)
par grospaquet31 Hier à 19:34

» Naming du stade Chaban Delmas
par tire-bouchon Hier à 18:36

» Evolution du Top14 (format, règles...)
par Scalp Hier à 12:02

» Préparation de la saison 2021-2022
par Scalp Hier à 12:01

» Champions Cup 2021-2022
par Scalp Hier à 12:01

» Pro D2 : Autres matchs
par Scalp Jeu 22 Juil 2021 - 12:05

» Musique !!!
par Dr. Gregory Bouse Mer 21 Juil 2021 - 12:44

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par sudiste Mar 20 Juil 2021 - 16:48

» scott higginbotham
par Switch Mar 20 Juil 2021 - 10:44

» Yoram Moefana
par grospaquet31 Lun 19 Juil 2021 - 17:50

» Bilan de la saison 2020-2021
par marchal Dim 18 Juil 2021 - 12:19

» Joseph Dweba
par densnewzealand Sam 17 Juil 2021 - 17:50

» Top 14 - 1ère journée : Biarritz / UBB
par léopold Sam 17 Juil 2021 - 7:12

» Equipes de France Jeunes
par le radis Ven 16 Juil 2021 - 20:01

» Abonnements Groupés des UBB Fanes 2021-2022
par patrick Ven 16 Juil 2021 - 11:09

» Cameron Woki
par Scalp Jeu 15 Juil 2021 - 17:31

» Laurent Delboulbes
par le radis Mer 14 Juil 2021 - 19:52

» Ah c'est beau le foot !
par flavio33 Mar 13 Juil 2021 - 23:04

» Calendrier 2021-2022
par grospaquet31 Mar 13 Juil 2021 - 22:26

» espoirs 2021-2022
par patrick Mar 13 Juil 2021 - 19:17

» Coupe du Monde 2023 en France
par Scalp Lun 12 Juil 2021 - 19:05

» Matthieu Jalibert
par Scalp Lun 12 Juil 2021 - 10:49

» Sponsors de l'Union
par Scalp Sam 10 Juil 2021 - 12:32

» RCT: the show must go on
par léopold Ven 9 Juil 2021 - 12:48


Rugby et Coronavirus

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Rugby et Coronavirus

Message  Switch Ven 26 Mar 2021 - 11:04

Ou quand la "solidarité" ou "l'esprit européen" s'efface devant les intérêts personnels et l'égoïsme Rolling Eyes La nature humaine, quoi !

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 6717
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 26 Mar 2021 - 15:01

https://www.sudouest.fr/economie/nouvelle-aquitaine-les-restaurants-demandent-une-reouverture-en-terrasse-au-1er-avril-1805789.php

Nouvelle-Aquitaine : les restaurants demandent une réouverture en terrasse au 1er avril

Par Valérie Deymes - v.deymes@sudouest.fr

Dans un courrier adressé à Jean Castex, les professionnels proposent une phase expérimentale de réouverture des terrasses dans certains départements


Il y a deux semaines, les organisations professionnelles des métiers de la restauration et de l’hôtellerie avaient proposé au gouvernement un plan de réouverture en plusieurs phases. Ce vendredi, dans un courrier adressé au Premier ministre, l’UMIH, par la voix de son président confédéral, Roland Héguy, ils demandent que la première phase soit enclenchée dès le 1er avril, en Pyrénées-Orientales et dans des départements de Nouvelle-Aquitaine.

“Laissez-nous travailler”


Une première phase expérimentale qui pourrait débuter le 1er avril pour trois semaines avec réouverture des restaurants pour le déjeuner et exclusivement en terrasse et une réouverture pour les petits-déjeuners et dîners exclusivement des restaurants des hôtels. Les organisations professionnelles demandent à lancer la dite expérimentation dans les Pyrénées-Orientales en invoquant plusieurs raisons à ce choix : la proximité de l’Espagne qui génère une concurrence déloyale pour les restaurants français, du fait de l’ouverture des établissements de l’autre côté de la frontière, le taux d’incidence faible sur ce département, les conditions météorologiques propices aux terrasses et le soutien des élus du Département.

Des caractéristiques que l’on retrouve aussi dans départements de la Nouvelle-Aquitaine, pour lesquels l’UMIH espère aussi une expérimentation dès le 1er avril. Les professionnels soulignent l’importance d’avoir une perspective de réouverture et la nécessité d’engager celle-ci par « phases ».

Au 14 mars 2021, les discothèques affichaient 365 jours de fermeture, les bars restaurants, bowlings et thalassos, 213 jours. « Les hôtels se sont vidés faute de clientèle d’affaires et de voyageurs et les traiteurs ont été contraints à l’arrêt de travail forcé. À la fragilité économique s’ajoute la fragilité psychologique. Laissez-nous travailler », soulignent-ils. Et d’inviter le Premier ministre à adopter la même logique de territorialisation utilisée dans la lutte contre la propagation du virus, pour les mesures d’assouplissement pour leurs établissements.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 26 Mar 2021 - 15:03

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : des taux d'incidence en hausse dans la plupart des départements

https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-en-nouvelle-aquitaine-des-taux-d-incidence-en-hausse-dans-la-plupart-des-departements-1616760441

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 20:06

Covid-19 : le maire de Bordeaux se dit « préoccupé » par la situation sanitaire

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/covid-19-le-maire-de-bordeaux-se-dit-preoccupe-par-la-situation-sanitaire-1846378.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 20:13

https://www.sudouest.fr/sante/coronavirus/vaccin/covid-vaccinodrome-a-bordeaux-et-nouveaux-centres-en-gironde-ou-en-est-on-1844503.php

Covid-19 : vaccinodrome à Bordeaux et nouveaux centres en Gironde, où en est-on ?

Par Isabelle Castéra - i.castera@sudouest.fr

Un mégacentre de vaccination à Bordeaux devrait ouvrir début avril, mais le département va profiter d’un maillage plus large pour plus de proximité. Le point

Selon Pierre Hurmic, maire de Bordeaux, le mégacentre de vaccination de Bordeaux devrait se situer au parc des Expositions, Hall 1. C’est ce qu’il a expliqué à « Sud Ouest » ce mardi 30 mars.

« Ce n’est pas totalement acté, mais cela nous semble aujourd’hui le plus accessible. Trams, voitures… On peut y stationner. Il répond au cahier des charges qui imposait au moins 3 000 m² de disponible et la notion d’accessibilité. Ce mégacentre devrait ouvrir dès la semaine prochaine, donc il ne faut pas traîner les pieds. Lorsque Alain Anziani, président de Bordeaux Métropole, et moi avons reçu le courrier de l’Agence régionale de santé, nous avons répondu présents. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ce vaccinodrome est pour l’instant l’unique prévu en Nouvelle-Aquitaine. Selon la nouvelle directrice départementale Gironde de l’ARS, Bénédicte Motte, il pourra « couvrir » non seulement tout le département Gironde, mais pourquoi pas, le reste de la Nouvelle-Aquitaine, il suffira de s’inscrire sur le site adapté.

« 1 000 vaccinations par jour, sept jours sept, et une amplitude horaire de 8 heures du matin à 20 heures »


« La demande de l’ARS et de la préfecture, reprend Pierre Hurmic, fait état d’une moyenne de 1 000 vaccinations par jour, sept jours sept, et une amplitude horaire de 8 heures du matin à 20 heures le soir. On est d’accord sur tout, à l’exception du financement, qui n’est toujours pas acté. Étant donné l’envergure de ce centre, il va sans dire, que l’État, la Région, le Département, Bordeaux Métropole et Bordeaux seront partenaires. Une réunion doit se tenir à cet égard dans les prochains jours. »

Les doses de vaccins, nerf de la guerre

Pierre Hurmic se dit aussi très attaché à la continuité des centres de vaccination de proximité, à Bordeaux notamment, et propose même d’en ouvrir d’autres notamment au sein des centres médico-scolaires. « Ce n’est pas encore tranché » précise le maire.

« Évidemment tout ceci ne sera possible qu’à condition que le nombre de doses promis soit à la hauteur. Il faut faire vite, car à Bordeaux, les chiffres ne sont pas bons et cela m’inquiète. Le taux d’incidence à Bordeaux est en hausse significative, avec une contagiosité majorée par la présence des variants, on a dépassé les 210/100 000 habitants, encore loin derrière Paris, mais ça devient préoccupant. J’étais dimanche sur les quais, et j’ai constaté de nombreux attroupements, trop de gens sans masque. Qu’on sorte bien sûr, cela est nécessaire, mais bon sang, il faut continuer à porter le masque, lorsqu’on est proches les uns des autres ! »

« On attend du Moderna et du Pfizer notamment, en quantité, ce qui va nous permettre d’armer tous ces centres »

Bénédicte Motte à l’ARS évoque une « amplification de la capacité de tous les centres de vaccination de la Gironde, en lien direct avec l’accélération des livraisons. « On attend du Moderna et du Pfizer notamment, en quantité, ce qui va nous permettre d’armer tous ces centres, le méga de Bordeaux qui correspond à un besoin sur la métropole bordelaise, mais aussi tous les autres du territoire, assure-t-elle. Cette montée en charge va se faire par paliers. Le mégacentre de Bordeaux proposera du Pfizer. »

25 centres en Gironde


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En Gironde aujourd’hui, il existe 25 centres de vaccinations, auxquels s’ajoutent, au fil des jours, de nouveaux lieux, grâce aux actions de terrains des maires, des Centres communaux d’action sociale, de l’ARS… En plus du projet de mégacentre avec sa cible d’ouverture prévue le 10 avril, 7 nouveaux centres de vaccination vont ouvrir au mois d’avril, Saint-André-de-Cubzac, Saint-Médard-en-Jalles, Biganos, Cestas, Margaux, Sadirac, Castillon-la-Bataille. « La préfecture et l’ARS apportent les souhaits, le cadre et les acteurs de terrain travaillent sur la faisabilité, en collaboration, observe Bénédicte Motte. C’est très enthousiasmant de constater cette union des forces, autour d’un même élan. »

Pour ce qui concerne, les doses de vaccin, l’ARS prétend que l’augmentation des livraisons est en cours, qui sera particulièrement sensible à compter du 5 avril, avec un doublement des livraisons. Mais après le 15 avril, 210 000 doses de vaccins seront livrées chaque semaine, en Nouvelle-Aquitaine. « Aujourd’hui, on capitalise les retours d’expérience des autres de vaccination qui fonctionnent bien dans la région, assure Bénédicte Motte. Et on adapte la réponse avec toutes ses connaissances. Par exemple les initiatives qui concernent les personnes qui ne peuvent se déplacer se multiplient, partout. »

De plus en plus de monde attend avec impatience une première injection, les publics éligibles à la vaccination évoluent très vite. Cette semaine, les personnes de 70 à 74 ans peuvent désormais se faire vacciner dans un centre de vaccination (vaccins Pfizer ou Moderna) ou chez leur médecin ou leur pharmacien (vaccin AstraZeneca). En avril, la vaccination sera élargie aux 65-69 ans. En mai, aux 50-56 ans…

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 20:29

https://www.courrierinternational.com/article/temoignage-si-seulement-lallemagne-savait-vacciner-comme-la-france

Témoignage. Si seulement l’Allemagne savait vacciner comme la France !

Il y a quelques mois encore, cette correspondante de Die Welt à Paris en était convaincue : personne n’allait mieux gérer la campagne de vaccination que l’Allemagne et son célèbre appétit pour une organisation bien huilée. Aujourd’hui, elle a changé d’avis.

“Mardi dernier, 282 125 Français ont été vaccinés, et j’en faisais partie. Je n’avais jamais été aussi enthousiasmée par une statistique. Cette nuit-là, j’ai eu de la fièvre, des frissons et la migraine, mais j’ai surtout senti que mon système immunitaire était en marche et produisait des anticorps à tour de bras.”

Ce témoignage est celui de Martina Meister, correspondante à Paris du quotidien allemand Die Welt. Ce mardi, elle raconte comment se porte la campagne de vaccination en France. La réponse : mieux qu’en Allemagne.

Intriguée par les récits de connaissances parisiennes ayant réussi à se faire vacciner alors qu’elles n’étaient pas prioritaires dans la stratégie gouvernementale, la quinquagénaire a tenté sa chance.

Le mardi 23 mars, les candidats prioritaires faisant défaut dans le cabinet de son médecin traitant pour utiliser un lot entier d’AstraZeneca, Martina Meister a sauté sur l’occasion :

Mon médecin est aussi pragmatique que son président. […] Mais ‘pourquoi moi ?’ lui ai-je demandé. Parce que lorsque la liste d’attente des personnes éligibles à la vaccination est épuisée, on passe aux suivants, a-t-elle expliqué, ajoutant : ‘Vous ne volez le vaccin de personne.’”

Un discours dynamique différent de celui d’Angela Merkel


En France, le mot d’ordre est “vacciner, vacciner, vacciner”, raconte la journaliste. À comprendre : y compris des personnes non prioritaires si aucun candidat “officiel” n’est disponible, ce qui pour elle est une perspective “des plus réjouissantes” au vu de l’explosion du nombre de contaminations en France, “en particulier dans la région parisienne.”

Au-delà des médecins de ville, ce sont aussi les médecins du travail, les infirmières, les sages-femmes, les pharmaciens, et les pompiers qui prêtent main-forte. Ils seront rejoints par les étudiants en médecine, les infirmières libérales, les dentistes et les vétérinaires. “ll n’y a pas de week-end et de jours fériés pour la vaccination”, a martelé Emmanuel Macron. “Un discours et une dynamique bien différents de ceux d’Angela Merkel”, se félicite la journaliste.

Mais la posture volontariste du président résiste-t-elle à la comparaison chiffrée ?

Il est vrai qu’en chiffres absolus, de ce côté du Rhin comme de l’autre, les statistiques de la campagne de vaccination contre le Covid-19 se ressemblent. Elles sont fâcheusement lentes. Mais la France a rattrapé le retard constaté au début de sa campagne de vaccination et, depuis mars, s’en sort un peu mieux que l’Allemagne pour ce qui est de la part de la population adulte qui est vaccinée. “J’en suis la preuve vivante : déjà vaccinée, alors qu’à seulement 56 ans et sans aucun facteur de risque, j’aurais normalement dû attendre la mi-mai pour être éligible”, écrit la journaliste.

Cessez de brandir l’exemple allemand !

Un constat qui l’amène à critiquer l’habitude médiatique française de brandir en exemple le voisin d’outre-Rhin :

   Depuis que je vis en France, je constate que l’Allemagne est présentée ici comme l’élève modèle. Je me suis parfois demandé si cette façon d’admirer le voisin, à qui tout réussit mieux grâce à son sens de la rigueur, ne finirait pas par réveiller de vieux ressentiments chez les Français.”

Tel était le cas au début de l’épidémie. Tel était aussi le cas au lancement de la campagne de vaccination, quand la télévision française diffusait des “reportages admiratifs” sur les grands centres de vaccination sortis de terre du côté allemand. L’auteure aussi avoue, à ce moment, avoir cru que les choses iraient plus vite “dans ma patrie bien organisée que dans la France qui aime improviser”. Mais elle a aujourd’hui changé d’avis :

   Quand je regarde les talk-shows allemands, quand je vois le désespoir que de nombreux amis et collègues expriment sur les réseaux sociaux, ou encore les captures d’écran montrant tous les rendez-vous disponibles dans les centres de vaccination, je m’interroge : que se passe-t-il en Allemagne ? Permettez-moi un conseil : laissez tomber le perfectionnisme et agissez.”



_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  MrScots Mar 30 Mar 2021 - 20:34

Euuuh. J'aurais plutôt dit "Si seulement l'Allemagne savait vacciner comme le Royaume-Uni !". La France est totalement à la ramasse.
MrScots
MrScots
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 688
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 21:12

MrScots a écrit:Euuuh. J'aurais plutôt dit "Si seulement l'Allemagne savait vacciner comme le Royaume-Uni !". La France est totalement à la ramasse.

Il faut arrêter l'autoflagellation, la France n'est pas totalement à la ramasse, c'est factuellement faux, on a eu des débuts poussif, on est en train de monter en puissance. C'est comme quand on dit que notre pays est en plein déclin, on entend ça depuis des décennies, on est encore la 6ᵉ puissance économique mondiale, devant le royaume-uni...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  le radis Mar 30 Mar 2021 - 21:28

Et oui Scalp, l'Allemagne est en retard sur le taux de vaccination par rapport à nous tout comme l'Italie, l'Espagne.
Par ailleurs, au niveau mondial, on est le 3ème pays le + peuplé avec un tel taux de vaccination (RU/USA et France pour le trio de tête et certes loin derrière les 2 premiers.).
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 8614
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 21:33

le radis a écrit:Et oui Scalp, l'Allemagne est en retard sur le taux de vaccination par rapport à nous tout comme l'Italie, l'Espagne.
Par ailleurs, au niveau mondial, on est le 3ème pays le + peuplé avec un tel taux de vaccination (RU/USA et France pour le trio de tête et certes loin derrière les 2 premiers.).  

Merci pour les précisions chiffrées Le Radis 😉

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  MrScots Mar 30 Mar 2021 - 21:34

Scalp a écrit:
MrScots a écrit:Euuuh. J'aurais plutôt dit "Si seulement l'Allemagne savait vacciner comme le Royaume-Uni !". La France est totalement à la ramasse.

Il faut arrêter l'autoflagellation, la France n'est pas totalement à la ramasse, c'est factuellement faux, on a eu des débuts poussif, on est en train de monter en puissance. C'est comme quand on dit que notre pays est en plein déclin, on entend ça depuis des décennies, on est encore la 6ᵉ puissance économique mondiale, devant le royaume-uni...

"encore" comme tu dis. Ce n'est qu'une question de temps, dire qu'on est sur le déclin ne veut pas dire qu'au présent on est le Tiers-monde, mais dans les prochaines décennies on verra bien qui avait raison. Notre système éducatif, par exemple, est dans un état de plus en plus calamiteux ; l'éducation, c'est ce qui prépare l'avenir.
MrScots
MrScots
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 688
Localisation : France
Date d'inscription : 30/01/2021

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mar 30 Mar 2021 - 21:56

MrScots a écrit:
Scalp a écrit:
MrScots a écrit:Euuuh. J'aurais plutôt dit "Si seulement l'Allemagne savait vacciner comme le Royaume-Uni !". La France est totalement à la ramasse.

Il faut arrêter l'autoflagellation, la France n'est pas totalement à la ramasse, c'est factuellement faux, on a eu des débuts poussif, on est en train de monter en puissance. C'est comme quand on dit que notre pays est en plein déclin, on entend ça depuis des décennies, on est encore la 6ᵉ puissance économique mondiale, devant le royaume-uni...

"encore" comme tu dis. Ce n'est qu'une question de temps, dire qu'on est sur le déclin ne veut pas dire qu'au présent on est le Tiers-monde, mais dans les prochaines décennies on verra bien qui avait raison. Notre système éducatif, par exemple, est dans un état de plus en plus calamiteux ; l'éducation, c'est ce qui prépare l'avenir.

Le déclinisme, c'est une longue tradition Française, le premier ouvrage traitant du sujet (De la décadence de la France - Lucian Boia) remonte à 1849, rien de neuf sous le soleil, à part peut-être qu'on est passé du déclinisme à idée de décadence.

La réalité, c'est que nous sommes une des grandes puissance économique mondiale et que ce n'est pas près de changer, il faut par contre se faire à l'idée que la France hyperpuissance, c'est définitivement terminé, c'est là que certain ont un peu de mal et de nostalgie...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  léopold Mer 31 Mar 2021 - 8:41

Oui ça vaccine enfin, il suffit de parler autour de soi, après tu as les vaccins ou tu ne les as pas?
Et pour l'éducation c'est comme pour le Rugby, si tu ne mets pas en place les bases c'est pas la peine de vouloir imaginer d'aller bien loin.Trop d'apprentis sorciers veulent à tout pris mettre une dose politique là où elle n'a rien à faire,éducation,justice, santé, service public tout doit être recentré sur les "fondamentaux", le reste c'est du cosmétique.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8360
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 31 Mar 2021 - 9:42

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/31/les-europeens-ont-fini-par-comprendre-pourquoi-les-etats-unis-sont-inondes-de-vaccins-l-audace-et-le-risque_6075035_3232.html

« Les Européens ont fini par comprendre pourquoi les Etats-Unis sont inondés de vaccins : l’audace et le risque »

Sylvie Kauffmann éditorialiste au « Monde »

Joe Biden rebat les cartes, détrumpise, vaccine à tout-va et multiplie les plans de relance. Le retour de l’Amérique est un défi pour l’Europe qui risque le décrochage, explique, dans sa chronique, Sylvie Kauffmann, éditorialiste au « Monde ».

Chronique. On en bave d’envie ou, selon les tempéraments, on en pleure de dépit. Alors qu’à Washington, le président Joe Biden annonçait fièrement, jeudi 25 mars, qu’il doublait son objectif de vaccination pour le porter à 200 millions d’Américains pendant les cent premiers jours de sa présidence, les dirigeants européens, réunis en visioconférence, perdaient des heures à tenter de convaincre le chancelier autrichien Sebastian Kurz que non, la priorité n’était pas de redistribuer des doses à son pays sous prétexte qu’il avait mal calculé la répartition des vaccins choisis. Ainsi vont l’Union européenne (UE) et son mode de gestion collective.

Depuis, Joe Biden a fait encore mieux : d’ici au 19 avril, dit-il à présent, 90 % des adultes américains qui le souhaitent doivent pouvoir être vaccinés. Les Européens ont fini par comprendre pourquoi les Etats-Unis sont inondés de vaccins, qu’ils gardent jalousement, alors qu’eux, terre de laboratoires et d’usines pharmaceutiques, gèrent la pénurie – solidairement certes, mais chichement. La raison tient en deux mots : l’audace et le risque.

Emmanuel Macron l’a compris aussi. Un peu tard sans doute, mais il croit que tout n’est pas perdu, qu’il peut encore convaincre ses partenaires européens pour le coup d’après. L’audace que l’Europe n’a pas eue, alors que des scientifiques travaillaient dessus dans ses propres laboratoires, c’est d’imaginer qu’un vaccin anti-Covid-19 pouvait être développé en moins d’un an là où d’ordinaire il en faut dix. « On n’a pas pensé que ça irait aussi vite », a reconnu le président français à la télévision grecque.

L’UE essaie de rattraper son retard


Et le risque que l’UE n’a pas pris, c’est celui d’investir massivement dessus, quitte à perdre son argent. Macron, encore : « Les Américains ont eu le mérite dès l’été 2020,de dire, on met le paquet et on y va. Et le “quoi qu’il en coûte” qu’on a appliqué pour les mesures d’accompagnement, eux l’ont appliqué pour les vaccins et la recherche. »

On ne le souligne pas trop car c’est un mauvais souvenir, mais à l’été 2020, Donald Trump était aux commandes. Et on ne peut pas lui reprocher de ne pas avoir le goût du risque. Il a mis 14 milliards de dollars (près de 12 milliards d’euros) de financement fédéral sur l’opération Warp Speed, qui a permis aux laboratoires pharmaceutiques de développer des vaccins à la vitesse de l’éclair sans se soucier de perdre de l’argent.

La Chine et la Russie elles aussi ont « mis le paquet » – le Fonds souverain russe et son patron, Kirill Dmitriev, ont été totalement redirigés sur l’opération Spoutnik V – mais le manque de transparence mine la confiance dans leurs vaccins.

L’UE essaie aujourd’hui de rattraper son retard. Thierry Breton, le commissaire au marché intérieur, veut que l’industrie pharmaceutique mette les bouchées doubles : cinquante-quatre usines devraient être capables de produire, à la fin 2021, deux à trois milliards de doses, suffisamment pour vacciner 450 millions d’Européens et pour exporter vers les pays qui en ont besoin.

Le coup d’après pourrait être celui des vaccins de la deuxième génération, capables de nous prémunir contre les futures mutations du Covid-19 ; il en a bien été question au sommet européen du 25 mars, mais sans viser assez haut. Quand les Etats-Unis mettent 14 milliards de dollars, l’UE commence par injecter 50 millions d’euros dans l’incubateur HERA (Autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire).

SI l’UE arrive à accélérer significativement la campagne de vaccination, on comprendra alors tout le mérite de son initiative inédite qui a consisté à mutualiser les commandes et la distribution de vaccins pour les vingt-sept Etats-membres : elle permettra la libre circulation au sein de l’espace européen, essentielle pour la relance de l’économie. On se félicitera aussi du « quoi qu’il en coûte » qui a maintenu l’économie et les emplois à flot.

Mais c’est là que les Européens seront face au deuxième coup d’après : celui du plan de relance II annoncé à Washington, qui devrait compléter par de grands travaux d’infrastructures et de transition énergétique le plan de sauvetage de 1 900 milliards de dollars adopté en février. Macron, à nouveau : « La force de la réponse américaine et du plan Biden nous place face à une responsabilité historique. A la suite des deuxième et troisième vagues, il faudra compléter (…). Nous sommes trop lents, trop complexes, trop engoncés dans nos propres bureaucraties ».

L’ADN américain


Ce qui se profile, c’est que, grâce aux plans de relance massifs prévus par l’administration Biden, les Etats-Unis retrouveront leur trajectoire de croissance pré-crise dès la mi-2021, tandis que l’Europe ne retrouvera la sienne que courant 2022 si elle ne s’appuie que sur les mesures actuelles et l’espoir d’un rebond de croissance en sortie de crise. La menace de l’aggravation d’un décrochage déjà existant avant le Covid-19 est alors réelle.

L’économiste Jean Pisani-Ferry constate, dans Le Monde, le consensus qui a émergé outre-Atlantique : « La meilleure stratégie pour effacer les séquelles de la crise sanitaire et atténuer les lourds problèmes sociaux du pays, c’est de placer l’économie en régime de haute pression. » Depuis vingt ans, et en particulier après la crise de 2008, dit-il, l’Europe et la France y ont renoncé, par aversion à l’inflation, crainte des déficits et difficultés de coordination ; « Il serait criminel de retomber dans la même ornière. »

Le débat est lancé parmi les économistes. Les partenaires européens de M. Macron, eux, se taisent, soucieux de mettre en œuvre le plan de relance de 750 milliards d’euros décidé en 2020, au prix d’un remarquable revirement à Berlin, et souvent méfiants de la propension française à vouloir dépenser avant d’avoir réformé. Ils savent aussi que passer à la vitesse supérieure demande de l’ambition. C’est dans l’ADN américain. Beaucoup moins dans celui de l’UE.

Sylvie Kauffmann (éditorialiste au « Monde »)

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 31 Mar 2021 - 16:08

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/infographie-covid-19-ou-se-faire-vacciner-dans-le-departement-1855137.php

Infographie. Covid-19 : où se faire vacciner en Gironde

Le point en carte sur les 25 centres de vaccination ouverts au public


En Gironde aujourd’hui, il existe 25 centres de vaccination, auxquels s’ajoutent, au fil des jours, de nouveaux lieux, grâce aux actions de terrains des maires, des Centres communaux d’action sociale, de l’ARS… En plus du projet de mégacentre à Bordeaux avec sa cible d’ouverture prévue le 10 avril, 7 nouveaux centres de vaccination vont ouvrir au mois d’avril, Saint-André-de-Cubzac, Saint-Médard-en-Jalles, Biganos, Cestas, Margaux, Sadirac, Castillon-la-Bataille.

Le point en infographie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

https://dynamic.mc-cdn.io/?id=b550c9553084dddaa7b7f523aa0c8ef7&access-token=b1D3YWWfGzbXPqaCWHkghAZrYmS8gXCD4df1fe1e441d610552e94bc8032ac41c9cb6ba0a

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  léopold Mer 31 Mar 2021 - 17:19

Pour les Vaccins, nous français avons pris un grand coup de pied au cul.
Normal, on pensait pas que ça irait si vite, chez nous bien sur on palabre comme toujours pendant des mois avant de se relever les manches, les autres sont déjà le nez dans le guidon.Même pour les masques problème qu'une couturière de quartier est capable de résoudre en 3 coups de Singer,nous à a gardé des masques périmés et pour le reste direction la Chine, encore heureux que Suez n'est pas bouché tout les quatre matin.De Lesseps doit se retourner dans son sarcophage, merde un simple coup de vent et hop,tout le commerce mondial est à terre.
Va falloir se re-pencher sur les re-localisation et pas la peine que nos politiques de tout bord donnent des leçons, ils ont tous contribué à notre désert industriel.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8360
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 2 Avr 2021 - 7:43

https://www.courrierinternational.com/article/etude-efficace-pendant-six-mois-le-vaccin-pfizer-protege-aussi-contre-le-variant-sud

Étude.Efficace pendant six mois, le vaccin Pfizer protège aussi contre le variant sud-africain

The Wall Street Journal - New York

Les tests réalisés par l’entreprise américaine ont confirmé que ce produit reste efficace contre le Covid-19 à 91 % six mois après la seconde injection. Tout aussi important, celui-ci protégerait également contre le variant sud-africain.

Tandis que le vaccin d’AstraZeneca n’en finit plus de rencontrer des problèmes, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour son “rival” Pfizer. En effet, si le produit brittano-suédois a connu des problèmes de livraison à n’en plus finir, et son administration a été suspendue momentanément par plusieurs pays à cause de cas de thrombose suspects, le vaccin américano-allemand de PfizerBioNTech, lui, a connu un parcours bien plus tranquille.

Néanmoins, même si ce produit (comme les autres) a démontré son efficacité dans la protection des personnes contre les formes graves du Covid-19, un doute restait quant à la durée de cette protection. Ce 1er avril, l’entreprise a fourni les premières indications à ce sujet, note le Wall Street Journal.

“PfizerBioNTech a affirmé que son vaccin est efficace à 91,3 %, six mois après l’injection de la deuxième dose”, rapporte le quotidien économique, qui explique que ces données ne sont arrivées que maintenant car elles s’appuient sur l’état de santé actuel des volontaires qui ont participé à la dernière phase de tests. Car au moment de lancer leur vaccin, “dans l’urgence”, poursuit le journal new-yorkais, “les chercheurs n’étaient pas en mesure de déterminer avec certitude le temps de protection garanti par le produit”.

Désormais, six mois après le début des tests de la phase 3 (en juillet 2020), PfizerBioNTech a révélé les résultats des tests. Ceux-ci sont relayés par le média américain :

Sur les 927 cas de Covid-19 symptomatiques observés jusqu’au 13 mars, 850 ont été identifiés chez des personnes qui avaient reçu un placebo, contre 77 chez des personnes vaccinées. Voilà qui permet d’arriver à ce pourcentage de 91,3 % d’efficacité six mois après la seconde dose.”

Une protection qui, par ailleurs, resterait efficace aussi pour les personnes plus âgées et pour celles ayant des problèmes de santé.

Autre bonne nouvelle fournie aujourd’hui par Pfizer : son vaccin serait également efficace contre le variant dit “sud-africain”.

“800 volontaires ont été enrôlés en Afrique du Sud, détaille le Wall Street Journal. Parmi ces personnes, neuf ont contracté le Covid-19 et il ne s’agissait que de personnes qui avaient reçu un placebo”. Les tests réels semblent donc confirmer l’efficacité de Pfizer sur ce variant (au contraire d’AstraZeneca), même si les études faites en laboratoire avaient révélé que le vaccin générait “une réponse immunitaire légèrement moins forte face au variant. Mais tout de même efficace pour neutraliser le virus”.

100 % efficace chez les adolescents


Dernier point positif enfin, mercredi 31 mars, l’entreprise américaine a également communiqué que son produit était “efficace à 100 % dans la protection contre les maladies chez les enfants âgés de 12 à 15 ans”, indique le journal new-yorkais. Des données qui s’appuient sur des tests réalisés sur 2 200 adolescents et qui pourraient ouvrir la porte à une vaccination des moins de 16 ans. Celle-ci n’est à ce jour pas encore autorisée, ni aux États-Unis, ni en Europe.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Sam 3 Avr 2021 - 9:15

https://www.sudouest.fr/sante/bordeaux-le-vaccinodrome-du-parc-des-expositions-ouvrira-le-jeudi-8-avril-1920387.php

Bordeaux : le vaccinodrome du Parc des expositions ouvrira le jeudi 8 avril

Par Aude Boilley

Le « mégacentre » de vaccination ouvrira jeudi 8 avril au Parc des expositions de Bordeaux

C’est dans les cartons depuis quelques jours, l’Agence régionale de santé, la Métropole, la Ville de Bordeaux et la préfecture travaillent conjointement à l’ouverture d’un “mégacentre” de vaccination ouverts à tous, Bordelais ou non.

Il ouvrira le jeudi 8 avril au Parc des expositions de Bordeaux. Pour l’heure, la date de l’ouverture des prises de rendez-vous n’est pas encore connue. Elles se feront sur Doctolib.fr

Les deux premiers jours, 500 vaccinations sont prévues avant une montée en puissance permettant jusqu’à 1 500 vaccins par jour. Le hall 1, d’une superficie de 3 000 m² sera ouvert de 8 à 20 heures, tous les jours.

Au 1er avril, la couverture vaccinale de la population est de 12,6 % en Gironde et de 3,9 % pour la deuxième dose.

« La circulation du virus est en augmentation sur les dernières semaines, reconnaît Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux. Ça s’accélère depuis la semaine dernière et le nombre d’hospitalisations est en augmentation. Le taux d’incidence pour Bordeaux est de 261 pour 100 000 habitants, c’est au-dessus du seuil d’alerte maximale. Pour la métropole, il est de 268 pour 100 000. Presque 90 % des cas sont des variants anglais, 1,7 % de variants sud-africain ou brésilien ».

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  grospaquet31 Mar 6 Avr 2021 - 16:29

https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Des-parlementaires-ecrivent-a-jean-castex-pour-demander-la-reouverture-des-salles-de-sport/1239836

Des parlementaires écrivent à Jean Castex pour demander la réouverture des salles de sport

Fermées neuf mois sur douze depuis le début de la crise sanitaire, les salles de sport font l'objet d'une demande de reclassement en commerces dits "essentiels". Un courrier signé par trente-deux parlementaires qui réclament « une réouverture immédiate » a été envoyé ce mardi matin au Premier ministre Jean Castex.
Nicolas Jambou
mis à jour le 6 avril 2021 à 14h33


Le secteur est durement frappé depuis le début de la crise sanitaire. Trois petits mois seulement de répit entre juin et septembre 2020 pendant lesquels les clubs de fitness d'intérieur ont pu rouvrir. Depuis, les salles gardent portes closes avec les aides de l'État comme seul moyen de survie.

Mais certains, qui ne comprennent pas cette fermeture, tentent de faire réagir l'exécutif. Parmi eux, le député Aurélien Taché s'active « afin de permettre sans délai leur réouverture ». Le 23 mars, il s'est d'abord adressé à Roxana Maracineanu dans une question écrite posée à l'Assemblée Nationale, demandant « les échéances envisagées par le gouvernement pour donner des perspectives aux gérants et permettre, le plus rapidement possible, au plus grand nombre de retrouver le chemin des salles de sport ». Une question restée sans réponse. Contacté par L'Équipe, l'entourage de la ministre déléguée explique que « la réouverture des salles de sport pour tous n'est pas d'actualité » alors que le pays est soumis à de nouvelles restrictions.

L'ancien député de La République En Marche et cofondateur du parti des Nouveaux Démocrates s'est ensuite rapproché du syndicat de l'Union Sport & Cycle et de la chaîne de salles de sport Fitness Park. Dans un communiqué daté du 26 mars, ces trois acteurs expliquent que les salles de sport doivent servir à « lutter contre la sédentarité, vecteur de comorbidités », ajoutant que « le sport en extérieur comme la course étant loin d'être une solution adaptée à tous ».

« Les salles de sport sont des lieux de sante. Elles sont necessaires pour aller mieux à travers cette crise, aussi bien physiquement que psychologiquement »

Courrier de parlementaires adressé à Jean Castex
Comme d'autres lieux d'accueil, les salles de sports avaient aussi mis en place un protocole sanitaire strict pour espérer rester ouvertes : « entraînement individuel, jauge de capacité d'accueil, plexiglas entre chaque machine, gels hydroalcooliques, vestiaires et douches fermés, application de virucide et port du masque obligatoire dans les allées », détaille le communiqué.

Le mois dernier, le ministère des Sports a participé au développement de masques certifiés AFNOR censés permettre l'activité sportive en intérieur. L'entreprise vosgienne CeramiQ a récemment mis en vente le premier modèle. « On n'a jamais dit que ce serait le sésame absolu mais bien un outil pour permettre de revenir dans les salles de sport de manière sécurisée », rappelle-t-on du côté du ministère.

Des parlementaires de tous bords politiques
Ces derniers jours, Aurélien Taché a sondé les députés et sénateurs. Trente-deux d'entre eux ont décidé de signer un courrier envoyé ce mardi matin au Premier ministre Jean Castex, que L'Équipe a pu consulter. « Les salles de sport sont des lieux de sante. Elles sont necessaires pour aller mieux à travers cette crise, aussi bien physiquement que psychologiquement », avancent les parlementaires, bien décidés à demander un « reclassement en structures dites "essentielles" ». Parmi les signataires, on retrouve des parlementaires de tous bords politiques. Des sénateurs républicains aux députés communistes en passant par d'anciens députés LREM fâchés avec la majorité.

« Avec le fait que la mobilisation soit très forte, que plus de trente parlementaires de tous bords se mobilisent, que le réseau des salles soit très actif et qu'il y ait beaucoup d'élus locaux qui partagent notre combat, le gouvernement va devoir en tenir compte », confie Aurélien Taché. Dans l'entourage de Jean Castex, on explique « ne pas avoir d'avis sinon l'application de la règle fixée par le décret ».
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5443
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Dr. Gregory Bouse Mar 6 Avr 2021 - 17:08

Scalp a écrit:https://www.sudouest.fr/sante/bordeaux-le-vaccinodrome-du-parc-des-expositions-ouvrira-le-jeudi-8-avril-1920387.php

Bordeaux : le vaccinodrome du Parc des expositions ouvrira le jeudi 8 avril

Par Aude Boilley

Le « mégacentre » de vaccination ouvrira jeudi 8 avril au Parc des expositions de Bordeaux

C’est dans les cartons depuis quelques jours, l’Agence régionale de santé, la Métropole, la Ville de Bordeaux et la préfecture travaillent conjointement à l’ouverture d’un “mégacentre” de vaccination ouverts à tous, Bordelais ou non.

Il ouvrira le jeudi 8 avril au Parc des expositions de Bordeaux. Pour l’heure, la date de l’ouverture des prises de rendez-vous n’est pas encore connue. Elles se feront sur Doctolib.fr

Les deux premiers jours, 500 vaccinations sont prévues avant une montée en puissance permettant jusqu’à 1 500 vaccins par jour. Le hall 1, d’une superficie de 3 000 m² sera ouvert de 8 à 20 heures, tous les jours.

Au 1er avril, la couverture vaccinale de la population est de 12,6 % en Gironde et de 3,9 % pour la deuxième dose.

« La circulation du virus est en augmentation sur les dernières semaines, reconnaît Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux. Ça s’accélère depuis la semaine dernière et le nombre d’hospitalisations est en augmentation. Le taux d’incidence pour Bordeaux est de 261 pour 100 000 habitants, c’est au-dessus du seuil d’alerte maximale. Pour la métropole, il est de 268 pour 100 000. Presque 90 % des cas sont des variants anglais, 1,7 % de variants sud-africain ou brésilien ».

Les 2 premiers jours de quel mois et surtout de quelle année ? :chambreur:
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1158
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 7 Avr 2021 - 9:50

https://www.sudouest.fr/sante/nouvelle-aquitaine-les-vaccins-sont-la-et-les-vaccinodromes-ouvrent-1971913.php

Nouvelle-Aquitaine : les vaccins sont là et les vaccinodromes ouvrent

Par Isabelle Castéra - i.castera@sudouest.fr

Jeudi matin, le premier mégacentre de vaccination de la région ouvre ses portes au Parc des expositions de Bordeaux. Il sera le plus important de la région, avec 1 500 vaccins écoulés chaque jour. La Nouvelle-Aquitaine dispose aujourd’hui de 194 centres de vaccins.


Du Pfizer et du Moderna au menu. Soit des vaccins à ARN messager qui seront acheminés sur les centres de vaccinations, méga ou mini, via les sapeurs-pompiers, dans des conditions impeccables de conservation. Du congélateur à - 80° au consommateur.

Si la Nouvelle-Aquitaine est forte aujourd’hui de 194 centres de vaccinations essaimés dans toute la région, certains sont plus importants que d’autres. Parmi eux, un seul est appelé mégacentre ou vaccinodrome, c’est celui qui ouvre jeudi matin à 8 heures au Parc des expositions de Bordeaux-Lac.

Situé dans le hall 1, sur 3 000 m², il sera ouvert sept jours sur sept, de 8 heures à 20 heures, accueillera gratuitement et uniquement sur inscription, dans un premier temps, les personnes âgées de 70 ans et plus, ainsi que les personnes de plus de 50 ans souffrant de comorbidités. Bien entendu, au fil des semaines, en fonction de l’évolution épidémique, de la livraison régulière et exponentielle des vaccins, le profil des gens invités à se faire vacciner va… rajeunir. Et s’élargir. « Le mégacentre de Bordeaux est le seul du genre dans la région, a signalé mardi matin Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine. Pour l’instant. Il est le seul avec cette capacité d’accueil, en même temps qu’une si grande capacité vaccinale. Mais nous réfléchissons à en monter deux autres, peut-être l’un à Pau et l’autre à Poitiers. Cela reste à déterminer. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Monter en puissance


Le seuil de 1 500 vaccins par jour a été fixé pour le vaccinodrome bordelais, mais pour démarrer, les stocks de vaccins étant ce qu’ils sont, le nombre de vaccinés ne devrait pas dépasser les 500. Et ceci durant la première semaine. Car sur la problématique livraison, les nouvelles sont plutôt encourageantes, selon l’Agence régionale de santé. En effet, 212 820 doses de Pfizer et Moderna ont été livrées ce mardi 5 avril en Nouvelle-Aquitaine, et la prochaine livraison prévue au 12 avril a signé pour 218 000 autres doses.

Pour mémoire, il faut savoir que la dernière grosse livraison de vaccins, la plus importante depuis le début de la campagne vaccinale, datait du 29 mars et s’élevait à 120 000 doses. La quantité a donc doublé, comme promis par le gouvernement. Espérons juste que ce rythme s’accélère. « Le déploiement des deux autres mégacentres, a précisé la préfète, est conditionné à l’augmentation du nombre de vaccins alloués à la région. »

Des sites stratégiques

Le mégacentre de Bordeaux ne doit pas occulter le maillage serré organisé sur tout le territoire. Ainsi sur le seul département de la Dordogne, 15 centres de vaccination ont été implantés, avec une amplitude horaire élargie. En effet, la situation de ce département est la plus inquiétante de tout le territoire, le taux d’incidence est monté jusqu’à 337 cas pour 100 000 habitants et il continue de grimper, avec une présence majoritaire de variant anglais. Ce constat a permis à l’ARS et à la préfecture de réagir en temps réel. « Nous avons détourné un maximum de doses vers la Dordogne, qui est aujourd’hui le département le plus impacté selon Santé publique France, ajoute Fabienne Buccio. La semaine dernière, ils ont plus vacciné qu’ailleurs. » Une montée en puissance qui va se poursuivre.

À Bordeaux, le choix du mégacentre a été réalisé conjointement entre les autorités, ARS, préfecture et Villes de l’agglomération. Mais c’est Bordeaux-Métropole qui a mis en musique le projet sur site. « Il fallait, avait exigé Benoît Elleboode, directeur général de l’ARS, une localisation stratégique conciliant une desserte en transport en commun, des trams et des bus, une capacité de stationnement aisée, et de grande ampleur, une accessibilité simple via le réseau routier. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le vaccinodrome de Bordeaux-agglo sera collaboratif, il va s’appuyer sur des gentils vaccinateurs, soit des médecins généralistes, des infirmiers, des pharmaciens, via les URPS (Union régionale des professionnels de santé). Mais lorsque le mouvement vaccinal va gonfler, il se pourrait que les sages-femmes soient intégrées et pourquoi pas les vétérinaires… La nouvelle directrice départementale girondine de l’ARS, Bénédicte Motte, souhaite mettre dans la boucle les Ordres de médecins, d’infirmiers, etc. Plus on est de fous… Il faudra d’une part des vaccinateurs et de l’autre des superviseurs au sein des équipes de terrain. Accueillir, expliquer, inscrire, piquer, surveiller… Enfin, ne pas oublier que les médecins généralistes en cabinet, SOS Médecins, les pharmaciens et désormais les infirmiers à domicile continuent l’élan vaccinal, mais ne peuvent s’appuyer pour l’instant que sur l’AstraZeneca.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Dr. Gregory Bouse Mer 7 Avr 2021 - 11:49

Quand les journaux parlent de doses, ils suggèrent la quantité prescrite à injecter par patient ou le flacon à l'unité ?

J'ai l'impression que les journalistes se mêlent un peu les pinceaux...

Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1158
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 7 Avr 2021 - 12:41

Dr. Gregory Bouse a écrit:Quand les journaux parlent de doses, ils suggèrent la quantité prescrite à injecter par patient ou le flacon à l'unité ?

J'ai l'impression que les journalistes se mêlent un peu les pinceaux...

Normalement quand on parle de dose, c'est un flacon, mais effectivement ce n'est pas clair...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 8 Avr 2021 - 12:22

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/video-tv7-ouverture-du-mega-centre-de-vaccination-a-bordeaux-quot-c-039-est-un-grand-jour-quot-2031104.php

Vidéo TV7. Ouverture du méga centre de vaccination à Bordeaux : "c’est un grand jour !"

Par Alix Fourcade

Bénédicte Motte, directrice départementale de l'ARS Gironde, était l'invitée de la matinale TV7 pour parler de l'ouverture du méga centre de vaccination à Bordeaux ce jeudi

Ce jeudi matin, le méga centre de vaccination de Bordeaux, le plus grand de la région Nouvelle-Aquitaine, capable d'effectuer 1 500 vaccinations par jour, a ouvert ses portes dans le hall 1 du parc des expositions de Bordeaux. Pour le présenter, la directrice départementale de l'ARS, Bénédicte Motte, était l'invitée de la matinale TV7.



"C'est un grand jour. L'ouverture de ce méga centre est le résultat d'une gestion de projet en accéléré. On a su tout début mars qu'on allait avoir des doses de vaccin supplémentaires et on savait qu'on devait augmenter notre capacité vaccinale sur le département, donc on s'est mis autour de la table."

L'ARS a travaillé avec la préfecture et la métropole de Bordeaux pour mener à bien l'ouverture. "Concrètement, on est allé voir ce qui se faisait ailleurs pour s'en inspirer. Notre principal modèle est le grand centre que le CHU de Lyon a ouvert il y a deux mois", développe Bénédicte Motte.

Ouvert 7 jours sur 7


Qui peut se faire vacciner ? Les personnes âgées de plus de 70 ans et les personnes de plus de 50 ans avec des comorbidités. Ainsi que les personnels de santé, les personnes qui travaillent auprès de personnes handicapées…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La Gironde compte déjà trente centres de vaccination. "Mais, il y a aussi 80 % des médecins généralistes en Gironde qui sont volontaires pour vacciner, ainsi que les pharmacies, les infirmières libérales… Nous effectuons tout un travail de dentelle pour quadriller le terrain et faciliter l'accès au vaccin pour les personnes en zone reculée."

Le méga centre de vaccination de Bordeaux est ouvert de 8 heures à 20 heures, 7 jours sur 7. Prise de rendez-vous sur doctolib.fr.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Ven 9 Avr 2021 - 10:45

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/08/covid-19-les-tests-naso-pharynges-ne-sont-pas-sans-risque-previent-l-academie-de-medecine_6076072_3244.html

Covid-19 : les tests naso-pharyngés « ne sont pas sans risque », prévient l’Académie de médecine

Si la plupart des prélèvements sont bénins, « de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines », rapporte le collège scientifique.

Quand il est mal manipulé, ce drôle de coton-tige qui est introduit dans vos narines depuis plus d’un an pourrait s’avérer dangereux. Le prélèvement naso-pharyngé, procédé utilisé pour détecter les malades du Covid-19, n’est « pas sans risque », a averti jeudi 8 avril l’Académie de médecine. Ce type de prélèvement, opéré grâce à un écouvillon, est devenu « la méthode de référence », que ce soit pour les tests PCR ou les tests antigéniques, dont le résultat est plus rapide, souligne l’Académie dans un communiqué.

Face à « la multiplication et la répétition des prélèvements, parfois effectués dans des conditions inadaptées », l’Académie de médecine rappelle « les précautions à observer et les risques encourus ».

Car, si la plupart des prélèvements sont bénins, « désagrément, douleur ou saignement, de graves complications commencent à être décrites dans la littérature médicale depuis quelques semaines, notamment des brèches de l’étage antérieur de la base du crâne associées à un risque de méningite », poursuit le collège scientifique, en citant plusieurs études récemment parues.

L’Académie préconise donc de réserver la réalisation de ces tests « aux professionnels de santé formés » et leur recommande de s’enquérir d’éventuels antécédents ORL avant d’y procéder. Elle préconise également de privilégier des prélèvements salivaires pour les enfants.

Mise en garde contre les futurs autotests

Quelque 70 millions de tests ont été réalisés entre le 1er mars 2020 et le 4 avril 2021 (57,7 millions de PCR et 12,4 antigéniques), selon une estimation de la DREES, la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. Et les chiffres s’envolent. Pour la seule semaine du 29 mars au 4 avril 2021, 3,8 millions de résultats de tests PCR et antigéniques ont été validés.

Elle met également en garde contre l’utilisation des autotests, qui doivent arriver en pharmacie à partir du 12 avril. Ceux-ci ne nécessitent pas un prélèvement aussi profond que les autres, mais l’Académie recommande d’alerter les utilisateurs sur le fait que « l’autoprélèvement peut exposer à de faux négatifs lorsque l’écouvillonnage est trop timide et superficiel, mais peut aussi devenir dangereux lorsque l’écouvillonnage est trop profond et dirigé dans la mauvaise direction. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 13057
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum