AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Espoirs 2023-2024
par le radis Aujourd'hui à 20:12

» Barrage : UBB / Racing
par Ubb332006 Aujourd'hui à 20:09

» Dress-code à Chaban
par patrick Aujourd'hui à 19:48

» Bourse des places des matchs de l'UBB
par patrick Aujourd'hui à 19:44

» UBB : Prolongations, Signatures, Départs pour 2024/2025
par Polo Aujourd'hui à 19:43

» Phases finales ProD2 2023/2024
par Scalp Aujourd'hui à 18:37

» United Rugby Championship
par tire-bouchon Aujourd'hui à 18:22

» Matthieu Jalibert
par Bilou33 Aujourd'hui à 17:23

» Ben Tameifuna
par Scalp Aujourd'hui à 17:08

» Jean-Baptiste Dubié
par Scalp Aujourd'hui à 16:12

» Barrage : RCT / LR
par Switch Hier à 23:27

» Autres Clubs
par Yatangaki Hier à 18:41

» Transferts (Autres clubs)
par Big'Ben Hier à 17:13

» Musique !!!
par Scalp Hier à 15:22

» Abonnement UBB et/ou adhésion UBB Fanes 2024-2025
par krahknardz Jeu 13 Juin - 22:30

» XV de France (partie en cours)
par Scalp Jeu 13 Juin - 19:43

» ils font briller la prod2
par biscouette Jeu 13 Juin - 19:36

» Autres joueurs
par Scalp Jeu 13 Juin - 16:18

» Bastien Vergnes-Taillefer
par Scalp Jeu 13 Juin - 15:06

» Champions Cup
par marchal Mer 12 Juin - 13:26

» Le rugby et son évolution
par marchal Mer 12 Juin - 13:25

» Cinéma, séries et littérature
par S.K.I.T.O Mer 12 Juin - 13:20

» 26e journée : UBB / Oyonnax
par marchal Mer 12 Juin - 12:57

» Lionnes 2023-2024
par Scalp Mer 12 Juin - 9:14

» Ligue Nationale de Rugby
par Scalp Mar 11 Juin - 17:09

» Clément Maynadier
par Scalp Mar 11 Juin - 15:38

» Top14 : autres matchs
par marchal Lun 10 Juin - 12:52

» Kane Douglas
par Scalp Lun 10 Juin - 10:55

» Madosh Tambwe
par biscouette Dim 9 Juin - 1:38

» Ovalie régionale
par Scalp Dim 9 Juin - 0:32

Le Deal du moment : -16%
Mini Frigo Xbox Series X (4,5 L, 8 canettes)
Voir le deal
56.99 €

XV de France (partie en cours)

+27
willoush
léopold
Etchetera
Tomuel
le radis
grospaquet31
Scalp
Roberto Miopalmo
Switch
biscouette
krahknardz
Charles_ubb
zizou46
patrick
Tothor
Bourrassol
marchal
nadoloubb
Big'Ben
Dr. Gregory Bouse
latine
Yatangaki
S.K.I.T.O
densnewzealand
sudiste
tire-bouchon
FrenchKick
31 participants

Page 15 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant

Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Lun 13 Fév - 9:42

XV de France (partie en cours) - Page 15 Capt2737

Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Date d'inscription : 11/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Mar 14 Fév - 11:40

Six Nations : et si l’équipe de France venait jouer à Bordeaux pour le tournoi 2024 

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/six-nations-et-si-l-equipe-de-france-venait-jouer-a-bordeaux-pour-le-tournoi-2024-14048883.php

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Ven 12 Mai - 8:15

XV de France (partie en cours) - Page 15 Capt5972

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Jeu 15 Juin - 14:14

Arlettaz prochain entraîneur de l'attaque de l'équipe de France

https://www.lequipe.fr/Rugby/Actualites/Arlettaz-prochain-entraineur-de-l-attaque-de-l-equipe-de-france/1402849

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Jeu 15 Juin - 15:17

https://www.rugbyrama.fr/2023/06/15/transferts-xv-de-france-la-mission-est-dune-importance-folle-se-livre-patrick-arlettaz-futur-entraineur-de-lattaque-des-bleusdes-bleus-11273256.php

Transferts. XV de France - "La mission est d'une importance folle" se livre Patrick Arlettaz, futur entraîneur de l'attaque des Bleus

Par Propos recueillis à Saint-Hippolyte par Vincent Bissonnet

Patrick Arlettaz (51 ans) sera le prochain entraîneur de l’attaque du XV de France, à compter du 1er janvier 2024. Le technicien catalan a donné son accord à Fabien Galthié après la victoire de l’Usap à Grenoble, en access-match, début juin, et a finalisé son engagement avec la FFR en début de semaine. L’ancien centre-ailier, capé à une reprise en Bleu, en 1995, face à la Roumanie, avec deux essais à la clé, nous a reçus dans sa Catalogne natale, à Saint-Hippolyte, pour évoquer la nouvelle aventure qui se profile à son horizon. Avec la franchise et la spontanéité qui le caractérisent.

Vous avez signé cette semaine votre contrat pour devenir le prochain entraîneur de l’attaque du XV de France à compter du 1er janvier 2024. Quelles émotions vous traversent actuellement ?

C’est d’abord beaucoup de fierté. Et c’est un honneur par rapport à la reconnaissance de mon travail, au regard bienveillant et à la confiance du sélectionneur, à l’importance de la mission, aussi. Ça représente tellement de choses pour le public français. C’est notre vitrine à tous. Ça implique beaucoup de fierté et une grande responsabilité. J’ai envie d’être performant et de rendre la confiance que l’on me donne en étant à la hauteur de la tâche. La mission est d’une importance folle.

Pour vous qui n’avez jamais eu de plan de carrière, comment voyez-vous ce rebond inattendu ?

Est-ce que c’était prévu ? Et bien non (sourire). Pas grand-chose ne l’a été dans mon parcours. Je n’ai jamais calculé, tout s’est fait à l’instinct, sur des projets que je trouvais intéressants ou qui me tenaient à cœur. Se retrouver dans une mission au plus haut niveau du rugby français, dans un environnement très compétitif, c’est quelque chose dont on rêve à mots doux. Et quand ça se concrétise, on a presque du mal à le croire. Je ne l’avais ni envisagé ni ambitionné. Maintenant que c’est une réalité, je prends conscience de l’importance de la chose. J’y mettrai les mêmes ingrédients. Je vais m’investir à fond et y mettre de la passion. Je ne vais pas changer. C’est ce qui m’a permis d’en être là.

Peut-on voir un message à travers votre "promotion" : il n’y a pas besoin d’évoluer dans une équipe du haut de tableau pour être reconnu ?


Ça s’était déjà vu avec les joueurs. On est bien placé pour en parler, à l’Usap : Fabien (Galthié) avait sélectionné Melvyn Jaminet alors qu’il n’avait pas une minute de Top 14, Quentin Walcker aussi. Fabien s’attache à regarder les qualités avant le berceau dans lequel on évolue. Il a dû me trouver des avantages pour me confier ce poste. Quant au côté palmarès, on a joué notre championnat avec nos moyens et je suis plutôt content de ce que nous avons fait. Et je ne parle pas que du résultat, il y a la manière aussi. Fabien s’est attaché à ça, c’est tout à son honneur. Ma responsabilité en est encore plus grande. J’ai envie de lui rendre sa confiance, ainsi qu’à l’équipe de France. Et je veux montrer qu’on a une légitimité à s’occuper de l’équipe de France même si on a eu un parcours moins académique que certains coachs qui ont entraîné toute leur vie des équipes du top 6.

Concrètement, que dit votre fiche de poste ?

Pour parler de manière assez générale, ça portera sur l’attaque, le plan offensif. Tout le monde sait que c’est ce que j’aime par-dessus tout. Après, j’ai conscience que je serai surtout jugé sur les résultats. Les détails, on aura le temps de les peaufiner dans les mois à venir. Pour le moment, Fabien est assez occupé comme ça (sourire).

Pour les gens qui vous connaîtraient peu, pouvez-vous nous présenter votre conception du rugby ?

Elle n’est pas si singulière que ça… Disons que j’ai une grande sensibilité pour l’attaque. J’aime cette partie d’échecs. Les défenses sont de plus en plus efficaces. Alors, quand on arrive à les mettre à mal, c’est d’une jouissance folle. Ce sentiment est très puissant. Je suis amateur d’émotions fortes et il n’y a rien de plus fort que de marquer un essai en rugby ou un but en foot.

   Quand on a mangé ensemble à Canet, on a vite repris nos habitudes. J’ai retrouvé le Fabien Galthié que je connaissais en face de moi.


Quelle idée vous faites-vous de ce poste d’adjoint de sélectionneur, qui sera différent de ce que vous avez connu ces dernières années ?

J’imagine qu’il y aura des coups de « boost » où on sera immergé dans la compétition et, à côté de ça, des temps de réflexion, d’analyse, de recherche, qui n’existent pas véritablement en club… Au niveau technique, je le vois en mode plus expert, plus fin. Mais il y aura encore du liant joueurs à assurer afin qu’ils adhèrent à ce que l’on va demander. Je suis un éternel utopiste.

Lorsque vous aviez annoncé votre décision de passer la main à l’Usap, vous souhaitiez prendre du recul avec l’entraînement. Avez-vous eu une forme de réticence quand l’opportunité s’est présentée ?

Je n’ai pas eu d’hésitation. C’était très sincère quand j’ai dit que je voulais couper. Mais la mission est tellement excitante, importante et gratifiante, il faut dire la vérité, qu’il n’y a pas eu d’hésitation. Au début, quand Fabien m’a parlé de cette possibilité, j’ai avancé sur la pointe des pieds. Je n’étais pas le seul candidat. Fabien avait pensé à d’autres personnes. Je n’avais aucune certitude mais l’idée était immensément séduisante. Je trouvais déjà ça tellement sympa et agréable qu’il pense à moi par rapport à mon parcours. J’étais déjà très content qu’il m’envisage pour ce poste. Je ne l’ai pas cru tout de suite, en fait. Une fois que c’est devenu concret, je ne vois pas comment j’aurais pu faire l’hésitant. Quand vous êtes compétiteur et que l’on vous propose un challenge pareil, vous n’avez qu’une envie : le relever.

Quelle importance a eu votre proximité avec Fabien Galthié dans cette approche ? On sait que vous marchez à l’affect…

On n’est pas vraiment de la même génération, car Fabien a trois ans de plus que moi, mais on s’est souvent joué et on s’est croisé avec France A. Je l’ai toujours beaucoup apprécié comme joueur et j’ai eu le privilège de le connaître en dehors. On n’était pas amis mais on a toujours eu une affinité importante. Je l’appréciais, je pense que lui aussi. Bien sûr que ça compte. On a une image du sélectionneur qui est dans son rôle. Moi, j’ai l’autre version aussi. Quand on a mangé ensemble à Canet, on a vite repris nos habitudes. J’ai retrouvé le Fabien Galthié que je connaissais en face de moi : on a échangé, crayonné des schémas sur un bout de table… Bien sûr, il a une dimension autre et il a eu un parcours tellement incroyable depuis mais, oui, ce vécu aide. J’ai plus de certitudes sur les gens avec qui je vais travailler. Je suis très attaché aux personnes, comme vous le savez. La mission XV de France se suffit à elle-même mais j’ai besoin d’avancer pour des joueurs, des entraîneurs, des supporters aussi.

La manière dont le contact s’est noué, sans fioritures, vous ressemble, d’ailleurs…

Je sais que ça entre dans une autre catégorie : avec le XV de France, les attentes, la médiatisation, les joueurs sont tout autres. Il y a une économie, tout un monde autour, j’en suis conscient. Mais je crois que la simplicité peut être présente quand même. Un peu d’authenticité, aussi. De toute manière, je suis incapable de me changer complètement, quelle que soit la mission. Je sais que le poste est plus épié, décortiqué, scruté. Mais je n’ai pas honte de ce que je suis. Il n’y a pas de raison que je me montre différemment. Je n’ai pas un ego surdimensionné, du genre à dire : je suis fabuleux. Mais je n’ai pas honte de ce que je suis non plus. Fabien l’a très bien compris. Il est venu me voir en simplicité, sans prévenir personne…

On retrouvera donc à Marcoussis le Arlettaz que l’on a l’habitude de voir ?

Je ne veux pas présumer de ce qui va arriver. Et on évolue toujours à l’intérieur des missions que l’on a. Je ne suis pas le même qu’il y a 10 ans, d’ailleurs, mais le fond reste. Si jamais ce n’est plus le cas, vous saurez me le rappeler (sourire).

Votre lien avec les joueurs sera différent. Comment envisagez-vous cette relation plus distanciée ?

S’il y a une chose qui ne changera pas, c’est que j’aime profondément les joueurs. J’ai beaucoup de respect pour eux car ils font un métier fantastique mais difficile. Je serai naturel, je ne vais pas chercher leur affection. Même si je suis un affectif (sourire). Je pense que si l’on fait du bon boulot, que les joueurs se sentent en confiance avec vous, qu’ils considèrent que vous les mettez dans de bonnes conditions pour que leur talent s’exprime, que vous êtes honnête et droit, et bien, il n’y a pas de raison que l’affectif n’arrive pas. Tout ça se construit, que ce soit en sélection ou ailleurs. Nous devons être des facilitateurs.

On vous prête volontiers une image de romantique. Or, le niveau international est en grande partie pensée en fonction des datas et stats en tous genres. Y a-t-il une bascule à opérer vous concernant ?

Ça ne me dérange pas du tout. Les datas, l’analyse, tout ce que vous prévoyez dans la préparation, ça permet de ne pas perdre un match. Et souvent, ce qui le fait gagner, c’est un peu de romantisme et d’initiatives. Si vous misez tout sur le romantisme, vous ne gagnerez pas un match, que vous soyez en club ou en sélection. Tout à l’heure, quand je parlais de mise en confiance, il faut que les joueurs sentent le moment où l’initiative est bienvenue. Ce n’est pas un vilain mot le romantisme. Je compare souvent ça à une vie de couple…

   Je l’ai toujours dit : quand j’arrêterai d’être entraîneur, je redeviendrai supporter de l’Usap.

On vous écoute…

Ce qui rend un mariage magique, ce n’est pas de payer les factures ensemble, on est d’accord ? Mais vous devez le faire. À côté de ça, il faut un peu de romantisme pour magnifier l’amour et faire durer le couple. Le rugby, c’est un peu pareil. Il faut être très sérieux, très pointu sur les attendus techniques, la data, le système de jeu pour que le romantisme, à l’intérieur, vienne sublimer tout ça. Ça ne peut pas être la clé de voûte du projet. Il suffit d’avoir les bons pourcentages : c’est du 90-10.

Ce que vous dites se reflète à travers le XV de France actuel, à la fois pragmatique et capable de fulgurances…

Oui, ça fonctionne. Et c’est ce qui fait que cette équipe est très aimée par le public. Elle rend très fière tous les acteurs du rugby. C’est ça la magie de l’équipe de France. Tout le monde se sent valorisé par ses performances. Ça fait monter toute la pyramide.

Comment va se passer votre été ? On imagine que vous allez suivre la Coupe du monde avec un œil averti…

L’été va déjà me permettre d’avoir une vraie coupure. Pour la Coupe du monde, j’avais prévu d’être un spectateur supporter ; je serai, du coup, un spectateur supporter très attentif. Je vais commencer à analyser et à préparer ce qui m’attend.

Connaissez-vous Marcoussis ?


Un peu car j’ai entraîné pendant un mois les moins de 19 ans. C’était avant que l’Usap ne me rappelle, en 2016. J’y suis allé deux, trois fois.

Une nouvelle aventure va débuter. Une autre vient de se terminer, avec l’Usap. Que vous inspirent les sept saisons passées, joliment conclues par un deuxième maintien consécutif en Top 14 ?

Il y a de la fierté car j’ai l’impression, surtout, que je laisse le club dans de bonnes dispositions pour que Franck puisse faire le job derrière, qu’il va très bien faire, j’en suis persuadé. C’était très important à mes yeux. On peut toujours mieux faire évidemment mais, ce qu’on a accompli, c’est déjà pas mal. La mission était très dure : on est remonté et on a permis au club de connaître trois saisons de suite en Top 14. Ça l’a rendu plus solide. Je crois que l’environnement et les dirigeants en sont venus à se poser les bonnes questions pour faire grandir ce club. Il en a besoin. L’engouement est tellement exceptionnel.

Les spectateurs vous verront-ils encore à Aimé-Giral ?


Bien sûr, j’ai déjà pris ma carte d’abonné (sourire). Je l’ai toujours dit : quand j’arrêterai d’être entraîneur, je redeviendrai supporter de l’Usap

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Dr. Gregory Bouse Jeu 15 Juin - 17:21

Etonnant, non ?

je n'aurai pas misé un kopek sur Arlettaz, non pas qu'il ne soit pas compétent, mais n'a pas trop entraîné des joueurs de très haut niveau: on verra bien, ça reste tout de même une nomination inattendue.
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5989
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  grospaquet31 Jeu 15 Juin - 17:52

Dr. Gregory Bouse a écrit: Etonnant, non ?

je n'aurai pas misé un kopek sur Arlettaz, non pas qu'il ne soit pas compétent, mais n'a pas trop entraîné des joueurs de très haut niveau: on verra bien, ça reste tout de même une nomination inattendue.

Perso, j'aime bien le personnage.
au travers de son itw, on sent vraiment qu'il aime ses joueurs et les protegera. il me semble assez proche d'un Etcheto dans le relationel coach-joueur.
Par ailleurs, je trouve vraiment le jeu offensif de l'usap agreable à regarder, y a du mouvement partout. il sera certainement plus bridé en EDF mais la qualité joueur ne sera pas du tout la meme.
Certes, nomination inattendue mais je pense de qualité.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 11121
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 50

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Dr. Gregory Bouse Jeu 15 Juin - 18:24

grospaquet31 a écrit:
Dr. Gregory Bouse a écrit: Etonnant, non ?

je n'aurai pas misé un kopek sur Arlettaz, non pas qu'il ne soit pas compétent, mais n'a pas trop entraîné des joueurs de très haut niveau: on verra bien, ça reste tout de même une nomination inattendue.

Perso, j'aime bien le personnage.
au travers de son itw, on sent vraiment qu'il aime ses joueurs et les protegera. il me semble assez proche d'un Etcheto dans le relationel coach-joueur.
Par ailleurs, je trouve vraiment le jeu offensif de l'usap agreable à regarder, y a du mouvement partout. il sera certainement plus bridé en EDF mais la qualité joueur ne sera pas du tout la meme.
Certes, nomination inattendue mais je pense de qualité.

Clairement d'accord, une équipe très agréable à regarder jouer et qui a su monter en gamme. De très bonnes combinaisons sur des premiers temps de jeu.

j'apprécie beaucoup Gérald Bastide, plus pondéré qu'Arlettaz mais excellent entraîneur. Très bon manager chez les jeunes U20, des générations Fresia, petit TAO, Baptiste, etc...
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5989
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  patrick Dim 13 Aoû - 7:38

Bon je vois que tout le monde a oublié qu'il y avait un sujet déjà ouvert consacré à l'EDF, l'autre est consacré à la CDM et notamment son organisation.
Pour en revenir au match d'hier, je n'est vu que les 30 dernières minutes et j'ai vu beaucoup de fautes, notamment de mains qui nous ont empêché de mettre la main sur ce match. On a des qualités mais impossible de les mettre en oeuvre avec autant d'imprécisions. Par contre les écossais jouent avec toujours autant de coeur et de flamboyance. L'air des Highlands et la beauté de la Mer des Hébrides :clap: :clap: :clap: Comment ne pas aimer ce rugby et ce pays.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 22696
Localisation : Bordeaux, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 58

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Dim 13 Aoû - 10:25

patrick a écrit:Bon je vois que tout le monde a oublié qu'il y avait un sujet déjà ouvert consacré à l'EDF, l'autre est consacré à la CDM et notamment son organisation.
Pour en revenir au match d'hier, je n'est vu que les 30 dernières minutes et j'ai vu beaucoup de fautes, notamment de mains qui nous ont empêché de mettre la main sur ce match. On a des qualités mais impossible de les mettre en oeuvre avec autant d'imprécisions. Par contre les écossais jouent avec toujours autant de coeur et de flamboyance. L'air des Highlands et la beauté de la Mer des Hébrides :clap: :clap: :clap: Comment ne pas aimer ce rugby et ce pays.

Ça se discute Patrick Wink , je trouve que ces matchs de préparation à la coupe du monde, font partie intégrante de la coupe du monde, les deux topics sont pertinents.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  densnewzealand Dim 13 Aoû - 14:38

Je viens de revoir en accéléré le match. Les Écossais magnifiques s’en sortent très bien. Dupont ne mets pas le pied en touche, merci l’arbitre de touche …. Le caviardage de Villiere. L’essai de Steyn il y’a un doute qu’il ne parte pas avant… bref ils ont un max de réussite , le rebond au début qui amène l’essai. C’est pas pour chercher des excuses, mais il y plus d’écart que 3 points sur le fond.
densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 4122
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Dr. Gregory Bouse Dim 13 Aoû - 18:35

densnewzealand a écrit:Je viens de revoir en accéléré le match. Les Écossais magnifiques s’en sortent très bien. Dupont ne mets pas le pied en touche, merci l’arbitre de touche …. Le caviardage de Villiere. L’essai de Steyn il y’a un doute qu’il ne parte pas avant… bref ils ont un max de réussite , le rebond au début qui amène l’essai. C’est pas pour chercher des excuses, mais il y plus d’écart que 3 points sur le fond.

ouais, mais c'est peine mieux que les coiffeurs qui ont réalisé une superbe première mi-temps en Ecosse ! je me demande si le staff n'avait pas demandé aux finisseurs de mettre la pédale douce pour pas que ledit staff garde ses certitudes sur les joueurs Premium, cadres, indispensables, bankables, etc... :chambreur:
Dr. Gregory Bouse
Dr. Gregory Bouse
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 5989
Localisation : à l'arrière des taxis...
Date d'inscription : 17/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Lun 13 Nov - 19:16

XV de France - Info Midol. La Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud à l'affiche des test-matchs des Bleus en 2024 et 2025

https://www.rugbyrama.fr/2023/11/13/xv-de-france-info-midol-la-nouvelle-zelande-et-lafrique-du-sud-a-laffiche-des-test-matchs-des-bleus-en-2024-et-2025-11577250.php

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Mar 14 Nov - 21:03

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/xv-de-france/xv-de-france-les-bleuets-frappent-a-la-porte-faut-il-les-faire-patienter-17460094.php

XV de France : les Bleuets frappent à la porte, faut-il les faire patienter ?

Par Arnaud David

Dans la construction du XV de France pour 2027, Fabien Galthié va pouvoir s’appuyer sur la génération victorieuse du Mondial des moins de 20 ans en juillet. Certains de ses joueurs brillent déjà en Top 14

« J’ai un trésor à disposition. C’est un bijou, je ne peux pas dire mieux. » Lorsque Fabien Galthié est revenu sur l’élimination du XV de France en quarts de finale de la Coupe du monde, il ne s’est pas seulement arrêté sur les raisons d’un échec, il a aussi souligné ce qu’il avait construit et s’est projeté vers l’avenir.

À l’heure d’entamer son deuxième mandat, l’entraîneur des Bleus peut effectivement se féliciter de disposer d’un cadre de travail qui fonctionne, de s’appuyer sur un groupe jeune mais déjà aguerri. Mais aussi de pouvoir baliser le chemin vers 2027 en puisant dans un vivier de qualité avec les Bleuets, sacrés champions du monde en Afrique du Sud.

« On le suit »

Tout comme les vainqueurs des éditions 2018 et 2019 (1), qui avaient rapidement intégré les rassemblements de l’équipe de France à partir de 2020, cette génération née en 2003-2004 devrait commencer à pointer le bout de ses crampons chez les grands dès le prochain Tournoi des Six-Nations. Louis Bielle-Biarrey, l’ailier de l’Union Bordeaux-Bègles, et Émilien Gailleton, le centre palois, en ont été les éclaireurs.

XV de France (partie en cours) - Page 15 Infogs12

Dans quelles proportions Galthié fera-t-il appel à ces nouveaux talents ? Il y avait huit trentenaires parmi les mondialistes (2). Deux, Uini Atonio et Romain Taofifenua, ont annoncé qu’ils raccrochaient. Les autres peuvent-ils être au rendez-vous en Australie ou faut-il déjà tourner la page ? « Il faudra trouver le bon équilibre entre la performance, l’expérience et la projection à quatre ans », a indiqué le sélectionneur sur RMC, en contentant de ponctuer par un « on le suit », les noms qui lui étaient soumis.

Car quelques-unes des pépites de l’équipe des moins de 20 ans, sacrée en juillet dernier, ont commencé à briller dès la reprise du Top 14. C’est le cas de Hugo Reus, l’ouvreur de La Rochelle qui a signé la pénalité de la victoire contre Bayonne dimanche, de Paul Costes ou de Nicolas Depoortère, les trois-quarts centre du Stade Toulousain et de l’Union Bordeaux-Bègles, de Baptiste Jauneau, le demi-de-mêlée de Clermont et, bien sûr, de Posolo Tuilagi, le deuxième ligne de Perpignan.

Tuilagi l’exception


Le jeune colosse de l’Usap est devenu une attraction depuis le Mondial des moins de 20 ans et il fait figure d’exception. Rares sont en effet les joueurs de première ou de deuxième ligne qui parviennent à percer à cet âge dans un championnat aussi rude que le Top 14.

« Le niveau des moins de 20 ans, même s’ils ont dominé leur championnat du monde, est très loin de l’engagement requis en Top 14 pour ces postes », estime Yannick Bru, l’entraîneur de l’UBB. « Sur le cinq de devant, les exigences sont très élevées et il y a une marche à franchir plus haute que pour les trois-quarts », confirme Sébastien Piqueronies, le coach de Pau, ancien manager des Bleuets, en évoquant le cas du deuxième ligne Hugo Auradou. » « Il est en constante progression mais je sais qu’il lui manque quelques mois, quelques années de travail pour atteindre son meilleur niveau. Il faut assumer de lui construire un chemin. »

C’est aussi la démarche qu’a choisie Yannick Bru avec son numéro huit Marko Gazzotti, le benjamin des Mondialistes, peut-être le meilleur joueur de la finale contre l’Irlande. Ce transfuge de Grenoble compte trois titularisations avec l’UBB. « Il possède des qualités hors norme, assure Yannick Bru. Ce sera un crack mais il a encore du mal à répéter les efforts. Il ne faut pas oublier qu’il vient d’avoir 19 ans. On va l’accompagner, débriefer ses matches. Chaque fois qu’on le fait jouer, on investit sur le futur. »

(1) Romain Ntamack, Arthur Vincent, Jean-Baptiste Gros, Demba Bamba, Cameron Woki, Louis Carbonel, Pierre-Louis Barrassi

(2) Dorian Aldegheri (30 ans), Uini Atonio (33 ans), Cyril Baille (30 ans), Bastien Chalureau (31 ans), Romain Taofifenua (33 ans), Charles Ollivon, Maxime Lucu (30 ans), Jonathan Danty (31 ans)

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  marchal Jeu 16 Nov - 23:52

atonio n'arrête plus l'edf, galthie l'ayant convaincu de continuer encore 1 ou 2 saisons
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5713
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Roberto Miopalmo Ven 17 Nov - 6:42

marchal a écrit:atonio n'arrête plus l'edf, galthie l'ayant convaincu de continuer encore 1 ou 2 saisons
Pourquoi pas.
Mais s’il reste son titulaire indiscutable pendant 2 ans alors qu’on sait qu’il sera pas là en 2027, c’est incompréhensible.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3609
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Ven 17 Nov - 6:47

Roberto Miopalmo a écrit:
marchal a écrit:atonio n'arrête plus l'edf, galthie l'ayant convaincu de continuer encore 1 ou 2 saisons
Pourquoi pas.
Mais s’il reste son titulaire indiscutable pendant 2 ans alors qu’on sait qu’il sera pas là en 2027, c’est incompréhensible.

Pour rebondir sur le tournoi à venir, ou il faut viser le grand Chelem, effectivement pourquoi pas, mais pour préparer l'avenir, évidement que non.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Ven 17 Nov - 6:50

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Le-staff-de-fabien-galthie-a-convaincu-uini-atonio-de-continuer-en-selection/1431974

Le staff de Fabien Galthié a convaincu Uini Atonio de continuer en sélection

Alors que sa retraite internationale avait été annoncée le soir de l'élimination en quarts de finale de la Coupe du monde, Uini Atonio, le pilier droit de La Rochelle va finalement poursuivre son aventure chez les Bleus, au moins pour le Tournoi 2024, et plus si affinités. Fabien Galthié et son staff l'ont convaincu.

Maxime Raulin et Jean-François Paturaud

Revenons au dimanche 15 octobre. Il est un peu plus de 23 heures à Saint-Denis. L'équipe de France vient de s'incliner en quart de finale de la Coupe du monde face aux futurs champions sud-africains (28-29). La désillusion est terrible dans les travées du Stade de France. Dans l'intimité du vestiaire, le pilier Uini Atonio (33 ans) et le deuxième-ligne Romain Taofifenua (33 ans) annoncent qu'ils mettent un terme à leur carrière internationale.

Environ une heure plus tard, lorsque Fabien Galthié se présente en conférence de presse, le sélectionneur officialise la nouvelle : « Il y a deux joueurs qui arrêtent, ça c'est sûr. C'est Uini Atonio et Romain Taofifenua. Ils nous ont annoncé qu'ils arrêtaient. » Dans la nuit du 15 au 16 octobre, le compte officiel France Rugby sur X publie un message sans équivoque : « Votre histoire avec le XV de France se termine ce soir, nous sommes fiers de vous et de tout ce que vous avez donné pour cette équipe ». Ce tweet est destiné aux partants, avec photos à l'appui de : Atonio et Taofifenua, mais aussi les entraîneurs adjoints Laurent Labit et Karim Ghezal (qui ont rejoint le Stade Français quelques jours plus tard), du directeur de la performance Thibault Giroud (nouveau membre du staff de l'UBB) et du médecin Philippe Turblin. Dans les vingt-quatre heures qui suivent, ce tweet est fortement relayé sur les réseaux sociaux par le monde du rugby.

Un mois s'est écoulé. Si Romain Taofifenua (49 sélections) a confirmé de vive voix sa décision, Uini Atonio (57 sélections) est resté muet. Jusqu'à jeudi dernier. Le pilier rochelais s'est présenté en conférence de presse, à deux jours de la réception de Bayonne, qui marquait son retour à la compétition avec le Stade Rochelais (victoire 18-15, il est entré à la 41e minute de jeu). À la question : « Avez-vous échangé avec Fabien Galthié depuis l'élimination ? », Uini Atonio répond en souriant : « J'ai eu Fabien au téléphone... Mais c'est privé. C'est entre lui et moi. » Un journaliste relance le pilier d'origine néo-zélandaise afin de savoir si le sélectionneur lui avait demandé de revenir sur sa décision. « Je ne sais pas », bafouille, gêné, Uini Atonio. « On verra bien » conclut-il dans un nouveau sourire.

Selon nos informations, Fabien Galthié s'est bien entretenu avec Uini Atonio pour le convaincre de revenir sur sa décision. D'autres membres de son staff en auraient fait de même. Résultat : ils ont obtenu gain de cause. Le pilier droit a accepté de poursuivre sa carrière sous le maillot du XV de France. Il devrait ainsi être convoqué pour participer au Tournoi 2024. L'idée serait que Rochelais fasse au moins une, voire deux années supplémentaires en Bleu. On l'imagine mal, même avec un temps de jeu réduit, pousser jusqu'à la Coupe du monde 2027 en Australie. Il aurait 37 ans !

Derrière Atonio, le poste de pilier droit en souffrance

Mais Atonio est bien indispensable aujourd'hui. Celui qui a longtemps été considéré comme un « impact player » hors pair est parvenu, depuis la tournée de novembre 2021, à s'imposer clairement comme le numéro un des numéros trois en sélection. Avec ou sans lui, c'est très différent. Comme déjà évoqué à la suite de l'élimination de l'équipe de France et la retraite annoncée d'Atonio, le poste de pilier droit se retrouvait clairement en souffrance. Derrière le colosse de 145 kilos, aucun joueur n'avait réussi à convaincre le staff tricolore. Ni Dorian Aldegheri, Sipili Falatea, Demba Bamba ou Thomas Laclayat. Seul Mohamed Haouas avait réussi à se faire une place, mais ses démêlés judiciaires l'ont mis hors-jeu de la sélection.

En convainquant Atonio de poursuivre sa carrière internationale, Fabien Galthié se laisse un peu de temps pour trouver le remplaçant idoine. Il s'assure également de conserver des garanties dans le secteur de la mêlée fermée pour attaquer le Tournoi face à l'Irlande (2 février, 21h à Marseille). D'autant que le sélectionneur devra déjà se passer de son capitaine Antoine Dupont, réquisitionné par France 7 pour préparer les Jeux Olympiques de Paris 2024. En revanche, concernant le deuxième-ligne Romain Taofifenua, la décision est définitive. Au poste de numéro 5, Fabien Galthié devrait s'appuyer sur Thibaud Flament (26 ans), le titulaire au poste durant la Coupe du monde, et d'Emmanuel Meafou (25 ans), qui sera enfin sélectionnable à compter du mois de décembre. Il aura aussi sans doute un oeil sur le champion du monde des moins de 20 Posolo Tuilagi (19 ans).

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  tire-bouchon Ven 17 Nov - 11:01

Scalp a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:
marchal a écrit:atonio n'arrête plus l'edf, galthie l'ayant convaincu de continuer encore 1 ou 2 saisons
Pourquoi pas.
Mais s’il reste son titulaire indiscutable pendant 2 ans alors qu’on sait qu’il sera pas là en 2027, c’est incompréhensible.

Pour rebondir sur le tournoi à venir, ou il faut viser le grand Chelem, effectivement pourquoi pas, mais pour préparer l'avenir, évidement que non.

Galthié essaye de sauver son emploi.
Cela va retarder la succession à ce poste.
Le Td6N, on en a rien à cirer. On est dans une période post-CdM. Toutes les Nations vont entrer dans une phase de mue.
On va bien voir si les sélectionneurs irlandais ou anglais ont la même démarche.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1629
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  marchal Ven 8 Déc - 14:13

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/xv-de-france/xv-de-france-un-acces-aux-joueurs-revu-a-la-baisse-17741203.php
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5713
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Mar 12 Déc - 20:14

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Reunion-entre-fabien-galthie-et-les-clubs-professionnels-et-si-le-nombre-de-joueurs-mis-a-disposition-du-xv-de-france-changeait/1436648

Réunion entre Fabien Galthié et les clubs professionnels : et si le nombre de joueurs mis à disposition du XV de France changeait ?

La réunion, ce mercredi matin, entre le sélectionneur et les clubs professionnels, tournera beaucoup autour de la mise à disposition des internationaux. Le nombre des « partenaires d'entraînement » et leur provenance pourraient être ajustés.


Frédéric Bernès et Jean-François Paturaud (avec R. E.)

Comment sera le fond de l'air ce matin entre Fabien Galthié et les représentants des clubs de Top 14 ? Au début, il devrait osciller entre le frais et le frisquet. « Il va falloir dans un premier temps crever l'abcès, présume une partie prenante de la réunion du comité de pilotage FFR-LNR. La non-communication du sélectionneur avec le monde professionnel après l'échec en quarts de finale de la Coupe du monde (28-29, le 15 octobre) a vraiment agacé. Ou dérangé. »

Outre Galthié, Jean-Marc Lhermet (vice-président de la FFR, en charge des équipes de France), Emmanuel Eschalier (Ligue), Didier Lacroix et Ugo Mola (Toulouse), Pierre Venayre (Stade Rochelais), Laurent Travers (Racing 92), Laurent Marti (UBB), Sébastien Piqueronies (Pau) et Pierre Mignoni (Toulon) discuteront de certains aménagements, souhaités par les clubs, à la convention régissant la mise à disposition des joueurs pour le quinze de France. Précisons que cette convention a été signée pour la période 2022-2027.

Considérant avoir beaucoup donné à l'équipe de France ces quatre dernières années, sans le regretter, les clubs estiment que l'effort général pour la grande cause nationale d'un Mondial en France doit s'infléchir. Entre l'échec en quarts et la chasse aux économies d'une fédération en situation de (gros) déficit d'exploitation (voir ci-contre), les clubs apparaissent en bonne position pour faire valoir certaines revendications. « Il ne va pas y avoir un grand bouleversement », prédit Pierre Mignoni, manager du RCT.

« Des garçons qui ont vécu ce rôle de partenaires d'entraînement pendant deux, trois ou quatre saisons peuvent estimer que c'est un peu lourd à gérer »
Ugo Mola, le manager du Stade Toulousain

La question des « partenaires d'entraînement » mis à disposition par les clubs devrait monopoliser une bonne partie de la réunion. Au fil des saisons, au fil des allers-retours imposés à certains joueurs, le mercredi soir entre Marcoussis (Essonne) et leur employeur, ce sujet est devenu un point de friction. Galthié tient à sa liste de 42 joueurs. Le contraire serait étonnant, tant il a vendu ce nombre magique comme un numerus clausus essentiel à la qualité de la préparation de l'équipe de France. « On est très attachés à notre méthode, qui fonctionne, a répété le sélectionneur de 54 ans au cours de son premier mandat. Elle a réussi à ramener l'équipe de France dans le top 3 mondial. Être à 42 nous permet d'avoir deux équipes de 21 pour travailler à haute intensité sur deux journées, sans dégrader la qualité. »

Pendant quatre ans, la petite musique entraînante disait que ces conditions de travail à 42 n'avaient que des avantages : pour le quinze de France, bien sûr, mais aussi pour les joueurs, même de passage, qui pouvaient s'imprégner de la méthode Galthié. À la fin de la première mandature, aussi bien côté clubs-joueurs que côté staff de l'équipe de France, le panorama autour des 42 n'est plus aussi idyllique. Le sélectionneur et ses adjoints ont perçu par moments une baisse d'implication chez certains « sparrings », peut-être une lassitude.

« On ne peut pas remettre tout en cause sous prétexte que le résultat n'est pas celui qu'on attendait tous, dit Ugo Mola, le manager du Stade Toulousain, premier pourvoyeur du « quarante-deux » de France. Mais, forcément, il faudra qu'il y ait un ajustement. Le nombre de 42, avancé à l'époque par Fabien Galthié, est un mode de fonctionnement qui est propre à 80-90 % des clubs du Top 14. On a tous besoin de continuer à s'entraîner à 42. Si l'équipe de France continue de s'entraîner à 42, il ne faut pas que le Stade Toulousain, l'UBB, le Racing et La Rochelle s'entraînent à 12. Parce qu'on a quand même des échéances. C'est vrai que des garçons qui ont vécu ce rôle de partenaires d'entraînement pendant deux, trois ou quatre saisons peuvent estimer que c'est un peu lourd à gérer. Ils perdent un peu le rythme, ils ne sont ni en club ni en équipe de France, c'est un peu pesant. »

Le point de vue de Mola est majoritairement partagé. « On aimerait faire en sorte que les partenaires d'entraînement, ceux qui rentrent le mercredi soir chez eux, ne soient pas toujours les mêmes parce que ça les handicape, explique un dirigeant d'un club de Top 14. Ils ne peuvent pas s'entraîner qualitativement. Ça pose problème à ces joueurs qui s'entraînent moins bien et régressent sur ces périodes. Ils ne jouent pas le week-end en club ou jouent sans s'être entraînés toute la semaine avec leurs coéquipiers de club. »

Un système de plafonnement par équipe à l'étude ?

D'après nos informations, les clubs ne seraient pas contre un maintien des 42 mais avec un système de plafonnement par équipe. Il n'y aurait aucune limite imposable au sein des 28 appelés à participer au match. En général, le staff des Bleus a une idée claire et définie de ces 28 (les 23 de la feuille de match + les 5 joueurs réservistes en cas de pépin de dernière minute).

Il suffit de se pencher sur le cas particulier du Stade Toulousain pour comprendre qu'il ne serait pas sérieux de demander au sélectionneur de se limiter à 6 joueurs parmi Baille, Marchand, Mauvaka, Aldegheri, Flament, Meafou, Cros, Jelonch, Dupont, Ntamack et Ramos. En revanche, du 29e au 42e, les clubs souhaiteraient que le statut de « partenaire d'entraînement » soit plus encadré. Avec, peut-être, des rotations afin de mieux répartir les contraintes. « On ne remettra pas en question le principe des 42 dans l'effectif des Bleus, assure René Bouscatel, le patron de la Ligue. Mais peut-être faut-il envisager de faire tourner les joueurs à disposition qui ne sont pas dans la liste des 28 et les renvoyer à la disposition des clubs. »

« Ce qui existe déjà est une référence, pose Lhermet. L'idée, c'est de repartir sur un nouveau cycle avec une nouvelle organisation, la plus simple possible. Ce qu'on veut éviter, c'est d'avoir une usine à gaz. » À la marge, les discussions pourraient aussi porter sur une durée raccourcie de la mise à disposition des partenaires d'entraînement.

Côté Galthié, la contre-proposition pourrait prendre cette forme : la convention serait maintenue, mais amendée au moins pour les deux prochaines saisons (*), avec une mise à disposition de 34 joueurs, sans plafonnement.
(*) L'arrivée dans le calendrier international, en 2026, de la Nations Cup obligera sans doute à rediscuter la convention.

Pour l'entraînement à 42, le staff des Bleus pourrait piocher chez les moins de 20 ans, comme cela est déjà arrivé. En contrepartie, il serait demandé aux clubs quelques matches de protection supplémentaires pour certains internationaux. Si une liste de 34 voit le jour, se poserait la question du différentiel de crédit salary-cap pour les clubs concernés (un international donne droit à un crédit de 200 000 euros à son club). Dans une interview à Midi Olympique fin novembre, Galthié s'interrogeait : « Est-ce que je repars sur une équipe de France qui ne joue que huit matches dits"premium" (tournée de novembre et Six Nations) et une équipe dite "de développement" l'été ? J'ai pris le parti de protéger les meilleurs alors que les autres nations leur font jouer douze tests minimum (cette affirmation ne se vérifie pas, par exemple si on regarde l'Irlande). Les discussions avec Jean-Marc Lhermet et la Ligue vont être intéressantes.

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Scalp Mer 13 Déc - 7:06

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Stages-hotels-avion-les-pistes-d-economie-pour-les-bleus/1436712

Stages, hôtels, avion : les pistes d'économie pour les Bleus

En proie à un déficit d'exploitation conséquent, la Fédération française de rugby (FFR) a demandé au quinze de France, comme au reste des départements fédéraux, de mieux contrôler ses dépenses.

Jean-François Paturaud

Grand ciel bleu et vue paradisiaque. Depuis quatre ans, le quinze de France avait pris l'habitude de se réveiller face à la mer Méditerranée et l'océan Atlantique avant de lancer son Tournoi des Six Nations. D'abord sur la promenade des Anglais de Nice en 2020 et 2021, puis vers les calanques de Cassis (Bouches-du-Rhône) en 2022 et enfin devant les vagues de Capbreton (Landes) en janvier dernier. Loin, très loin de la grisaille hivernale de Marcoussis que les Bleus retrouveront fin janvier pour préparer le match contre l'Irlande, le 2 février à Marseille.

Car si la ville de Nice était prête à les accueillir à nouveau et que l'hypothèse d'un retour à Aix-en-Provence, deuxième camp de base lors du dernier Mondial, avait aussi été un temps évoquée, c'est bien au Centre national du rugby, dans l'Essonne, que Charles Ollivon et ses partenaires s'entraîneront pour des raisons budgétaires. À la FFR, les comptes sont dans le rouge et l'équipe nationale, comme les autres départements fédéraux, devra se serrer la ceinture.

Il n'est pas question de réduire le staff


« Le déficit d'exploitation s'élève à environ 40 millions d'euros en deux saisons, rappelle d'entrée le président de la Fédération Florian Grill. Avec d'abord 16 millions pour la saison 2022-2023. Et sur la saison 2023-2024, ils (l'ancienne gouvernance) nous avaient annoncé un déficit de 9 millions, mais avec les problèmes du GIE (groupement d'intérêt économique), le non-accès au Stade de France pendant les travaux sans indemnisation, le déficit d'exploitation sera de 23 ou 24 millions. On a des pistes pour remonter la pente. »

Si Galthié aurait aimé recruter Pierre-Henry Broncan (devenu depuis manager de Brive) et ainsi étoffer son staff, il n'est pas question de le réduire ni d'altérer la compétitivité des hommes du sélectionneur.

La gamme d'hôtels revue à la baisse et les avions spécialement affrétés abandonnés ?


« L'équipe de France représente 80 % de nos revenus et l'objectif n'est pas de couper drastiquement ses moyens, selon le patron de la FFR. Mais bien sûr qu'on a le droit d'être modéré. Sans s'interdire quelques stages ailleurs, on va essayer de les effectuer davantage à Marcoussis pour limiter les frais. L'idée n'est pas du tout de couper les ailes de l'équipe de France. »

Sur les déplacements, la FFR entend, là aussi, faire des économies. « On veut de la modération dans tout ce que l'on fait et on le dira aux staffs des équipes de France, explique Grill. On peut faire du très, très bon sans pour autant dépenser autant qu'avant. »

Concrètement, la gamme d'hôtels habituellement réservés depuis 2020 devrait être revue à la baisse tandis que les joueurs et le staff pourraient désormais voyager à l'étranger sur des vols réguliers et non plus avec des avions spécialement affrétés. « C'est exactement ça, et c'est vrai pour toutes les équipes de France, répond Grill. Toutes ces petites décisions qui ont l'air de rien font des grosses sommes au final. Je pense qu'on peut mieux respecter l'ensemble du fonctionnement fédéral sans pour autant se mettre dans le dur du point de vue sportif. Ça vaut aussi pour les élus. On veut vraiment optimiser les coûts de fonctionnement courant de la fédération, et ça concerne tous les domaines. »

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44131
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Roberto Miopalmo Mer 13 Déc - 8:17

cette idée de plafonner le nombre de joueurs par club me laisse perplexe. De prime abord, ça me paraîtrait être judicieux. Dans un premier temps, ça permettrait aux clubs de pas être dépouillés (du moins trop) et donc d'éviter d'être trop dans le dur en période de doublon.
Ca pourrait aussi inciter à moyen terme des garçons à ne pas aller à Toulouse, LR, ou peut être même l'UBB maintenant. En effet, un jeune 10 ambitieux qui flirtent avec l'EDF, n'aurait aucun intérêt à rejoindre l'UBB par exemple.
Cela pourrait ainsi, de manière relative certes, permettre une meilleure répartition des talents dans le top 14.
Cependant, sportivement et individuellement, cela entraînerait des soucis: se passerait on de Mauvaka au motif que Toulouse donne déjà un talonneur à l'EDF? Ou bien Buros verrait il ses chances d'être essayé en bleu réduites à 0 au prétexte que presque tout le reste de ligne bordelaise est déjà en bleu...?
Vaste souci
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3609
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  krahknardz Mer 13 Déc - 10:15

Roberto Miopalmo a écrit:cette idée de plafonner le nombre de joueurs par club me laisse perplexe. De prime abord, ça me paraîtrait être judicieux. Dans un premier temps, ça permettrait aux clubs de pas être dépouillés (du moins trop) et donc d'éviter d'être trop dans le dur en période de doublon.
Ca pourrait aussi inciter à moyen terme des garçons à ne pas aller à Toulouse, LR, ou peut être même l'UBB maintenant. En effet, un jeune 10 ambitieux qui flirtent avec l'EDF, n'aurait aucun intérêt à rejoindre l'UBB par exemple.
Cela pourrait ainsi, de manière relative certes, permettre une meilleure répartition des talents dans le top 14.
Cependant, sportivement et individuellement, cela entraînerait des soucis: se passerait on de Mauvaka au motif que Toulouse donne déjà un talonneur à l'EDF? Ou bien Buros verrait il ses chances d'être essayé en bleu réduites à 0 au prétexte que presque tout le reste de ligne bordelaise est déjà en bleu...?
Vaste souci

Ça éviterait quand même à Buros de faire le sparring partner et le balai essuie-glaces entre Moga et Marcoussis.... Apres sa non-selection il a mis plusieurs mois à retrouver son niveau. Mentalement il ne peut qu'avoir accusé le coup de se faire passer devant. Surtout par un Jaminet
krahknardz
krahknardz
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 7075
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Roberto Miopalmo Mer 13 Déc - 10:29

krahknardz a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:cette idée de plafonner le nombre de joueurs par club me laisse perplexe. De prime abord, ça me paraîtrait être judicieux. Dans un premier temps, ça permettrait aux clubs de pas être dépouillés (du moins trop) et donc d'éviter d'être trop dans le dur en période de doublon.
Ca pourrait aussi inciter à moyen terme des garçons à ne pas aller à Toulouse, LR, ou peut être même l'UBB maintenant. En effet, un jeune 10 ambitieux qui flirtent avec l'EDF, n'aurait aucun intérêt à rejoindre l'UBB par exemple.
Cela pourrait ainsi, de manière relative certes, permettre une meilleure répartition des talents dans le top 14.
Cependant, sportivement et individuellement, cela entraînerait des soucis: se passerait on de Mauvaka au motif que Toulouse donne déjà un talonneur à l'EDF? Ou bien Buros verrait il ses chances d'être essayé en bleu réduites à 0 au prétexte que presque tout le reste de ligne bordelaise est déjà en bleu...?
Vaste souci

Ça éviterait quand même à Buros de faire le sparring partner et le balai  essuie-glaces entre Moga et Marcoussis.... Apres sa non-selection il a mis plusieurs mois à  retrouver son niveau. Mentalement il ne peut qu'avoir accusé le coup de se faire passer devant. Surtout par un Jaminet
Et même par Spring lors de la tournée au Japon.
Mais oui, ne faire que le sparring sans aucune chance d'être pris ça doit être pesant pour des mecs dans la pleine force de l'âge.
Roberto Miopalmo
Roberto Miopalmo
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 3609
Localisation : sur la table de massage
Date d'inscription : 25/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  tire-bouchon Mer 13 Déc - 10:59

Roberto Miopalmo a écrit:
krahknardz a écrit:
Roberto Miopalmo a écrit:cette idée de plafonner le nombre de joueurs par club me laisse perplexe. De prime abord, ça me paraîtrait être judicieux. Dans un premier temps, ça permettrait aux clubs de pas être dépouillés (du moins trop) et donc d'éviter d'être trop dans le dur en période de doublon.
Ca pourrait aussi inciter à moyen terme des garçons à ne pas aller à Toulouse, LR, ou peut être même l'UBB maintenant. En effet, un jeune 10 ambitieux qui flirtent avec l'EDF, n'aurait aucun intérêt à rejoindre l'UBB par exemple.
Cela pourrait ainsi, de manière relative certes, permettre une meilleure répartition des talents dans le top 14.
Cependant, sportivement et individuellement, cela entraînerait des soucis: se passerait on de Mauvaka au motif que Toulouse donne déjà un talonneur à l'EDF? Ou bien Buros verrait il ses chances d'être essayé en bleu réduites à 0 au prétexte que presque tout le reste de ligne bordelaise est déjà en bleu...?
Vaste souci

Ça éviterait quand même à Buros de faire le sparring partner et le balai  essuie-glaces entre Moga et Marcoussis.... Apres sa non-selection il a mis plusieurs mois à  retrouver son niveau. Mentalement il ne peut qu'avoir accusé le coup de se faire passer devant. Surtout par un Jaminet
Et même par Spring lors de la tournée au Japon.
Mais oui, ne faire que le sparring sans aucune chance d'être pris ça doit être pesant pour des mecs dans la pleine force de l'âge.
Alors ça, Galthié s' en fout royalement. :siffle:
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1629
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 73

Revenir en haut Aller en bas

XV de France (partie en cours) - Page 15 Empty Re: XV de France (partie en cours)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 15 sur 20 Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum