AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Finale 2024 : Stade Toulousain / UBB
par biscouette Aujourd'hui à 0:41

» Président, Président, Président ... Président, Président, Président
par UBB89 Aujourd'hui à 0:11

» UBB : Prolongations, Signatures, Départs pour 2024/2025
par Dr. Gregory Bouse Hier à 23:27

» Bourse des places des matchs de l'UBB
par Tatiefifie Hier à 21:21

» Equipes de France Jeunes
par coach2rugby Hier à 19:31

» 1/2 finale : UBB / Stade Français
par nadoloubb Hier à 18:25

» Musique !!!
par Scalp Hier à 17:13

» Maxime Lucu
par Scalp Hier à 16:27

» XV de France (partie en cours)
par Scalp Hier à 11:52

» Jean-Baptiste Poux
par Scalp Hier à 9:01

» Nans Ducuing
par Switch Hier à 8:16

» Nicolas Depoortere
par Scalp Dim 23 Juin 2024 - 18:09

» Data dans le sport
par LAURENTT3 Dim 23 Juin 2024 - 14:12

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par Scalp Dim 23 Juin 2024 - 11:22

» Yannick Bru
par Scalp Dim 23 Juin 2024 - 11:18

» Une finale méritée après 5 saisons dans le haut
par Jacques 33 Dim 23 Juin 2024 - 0:31

» 1/2 finale : ST / LR
par Scalp Sam 22 Juin 2024 - 14:56

» Kane Douglas
par Scalp Sam 22 Juin 2024 - 13:23

» Autres sports
par Scalp Sam 22 Juin 2024 - 13:04

» Barrage : UBB / Racing
par Dr. Gregory Bouse Sam 22 Juin 2024 - 0:07

» Matthieu Jalibert
par Scalp Ven 21 Juin 2024 - 20:46

» Christophe Laussucq
par Scalp Ven 21 Juin 2024 - 20:27

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par marchal Ven 21 Juin 2024 - 12:45

» Madosh Tambwe
par marchal Jeu 20 Juin 2024 - 22:31

» Autres Clubs
par Scalp Jeu 20 Juin 2024 - 17:40

» Autres joueurs
par Dr. Gregory Bouse Jeu 20 Juin 2024 - 16:38

» Mateo GARCIA
par léopold Jeu 20 Juin 2024 - 14:07

» Coupe du monde des clubs ?
par Scalp Jeu 20 Juin 2024 - 13:39

» Ligue Nationale de Rugby
par Bilou33 Jeu 20 Juin 2024 - 12:20

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par Scalp Jeu 20 Juin 2024 - 10:05

-22%
Le deal à ne pas rater :
Acer Nitro QG241YM3BMIIPX – Ecran PC Gaming 23,8″ Full HD
139.99 € 179.99 €
Voir le deal

Lionnes 2023-2024

+5
krahknardz
marchal
Scalp
léopold
patrick
9 participants

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  Scalp Dim 9 Juin 2024 - 1:09

biscouette a écrit:
Scalp a écrit:

Le résumé :
https://www.france.tv/sport/rugby/6126734-finale-le-resume-du-match-stade-bordelais-vs-asm-romagnat.html

yesbx

Belle victoire et quel performance de conserver leur titre vin

Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44654
Date d'inscription : 11/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 13:46

https://www.rugbyzap.fr/elite-1-et-2-finales-bordeaux-et-la-rochelle-champions/


sudouest.fr
Rugby (Élite 1 féminine). L’incroyable plongeon de la Cassipontine Assia Khalfaoui pour le doublé avec le Stade Bordelais : « Les fils se sont touchés et j’ai craqué ! »
Frédéric Cormary
4–5 minutes

Publié le 09/06/2024 à 8h01.

Écouter

Réagir

Voir sur la carte

La pilier droit internationale a inscrit le premier essai de la finale d’Élite 1, ce samedi à Bourgoin, qui a montré la voie du doublé aux Girondines face à l’ASM Romagnat (32-17). La Cassipontine y a ajouté une célébration spectaculaire

C’est l’image de cette finale. Le premier essai du match, inscrit par la pilier droit Cassipontine Assia Khalfaoui (17e), a fait rugir de plaisir le stade Pierre-Rajon de Bourgoin, samedi soir, avec un incroyable plongeon. « C’est d’abord la récompense d’un gros travail des filles, je suis juste à la conclusion, tempère l’internationale de 23 ans. J’ai juste à faire deux mè...

C’est l’image de cette finale. Le premier essai du match, inscrit par la pilier droit Cassipontine Assia Khalfaoui (17e), a fait rugir de plaisir le stade Pierre-Rajon de Bourgoin, samedi soir, avec un incroyable plongeon. « C’est d’abord la récompense d’un gros travail des filles, je suis juste à la conclusion, tempère l’internationale de 23 ans. J’ai juste à faire deux mètres et sauter ! Ça a surtout été un énorme boulot auparavant, j’avais juste à terminer ça et ouvrir le compteur d’essais pour en appeler d’autres. »

Mais à quel moment a-t-elle envisagé un tel plongeon ? « Franchement, les fils se sont touchés et j’ai craqué ! Le midi même, on parlait du fait qu’on ne célébrait pas assez nos essais dans le rugby féminin. Cette discussion m’est revenue dans la tête et je me suis dit « allez Assia, c’est ton moment, saute » ! Un essai en finale, dès les premiers instants de jeu, c’est magnifique. Il fallait surtout permettre à l’équipe de prendre confiance et montrer qu’on est capable de tout donner dès la première minute. »
« Jamais deux sans trois »

Le second essai des Lionnes conclu par Montserrat Amédée a aussi marqué cette finale. « Deux essais de deux Lot-et-Garonnaises en finale, c’est incroyable. C’est la preuve qu’il y a une belle formation que les clubs voisins peuvent utiliser. C’est bien pour le rugby féminin. J’espère que ça va continuer d’évoluer, que le Lot-et-Garonne aura plus d’équipes seniors pour prétendre au haut niveau, mais c’est positif pour la formation. J’espère que ça va appeler d’autres filles à s’inscrire au rugby à Agen, Pont-du-Casse, Laroque-Timbaud, Layrac… »

A lire aussi

Le doublé des cadettes du SUA dans la matinée ne lui a bien sûr pas échappé. « Je suis les cadettes, je suis leur évolution. Les voir à nouveau gagner le titre de championnes de France, ça m’a fait énormément plaisir. Quand j’étais en cadettes à Agen, la structuration était très compliquée. C’était pour nous inenvisageable de faire des finales. Et aujourd’hui, elles sont double championnes de France, c’est énorme. Le travail a très bien commencé là-bas grâce aux moyens mis en place par le SUA, c’est positif. »

Assia Khalfaoui a, elle, déjà un nouvel objectif en tête avec les Lionnes du Stade Bordelais : « Normalement, on dit « jamais deux sans trois », donc j’espère que ce sera la bonne encore une fois. »
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 13:46

sudouest.fr
Rugby (Élite 1 féminines). Après le doublé du Stade Bordelais, Montserrat Amédée : « Deux finales, deux titres, c’est fou ! »
Frédéric Cormary
4–5 minutes

Après trois titres avec Montpellier (2017, 2018, 2019), c’est votre second sacre consécutif avec le Stade Bordelais. Quelle...

Après trois titres avec Montpellier (2017, 2018, 2019), c’est votre second sacre consécutif avec le Stade Bordelais. Quelle saveur a-t-il ?

Je suis partie de Montpellier en 2019. Là, avec Bordeaux, c’est une autre aventure avec un club qui veut vraiment pousser le rugby féminin au plus haut niveau. Ça fait deux ans que ça dure. C’est le fruit d’un travail, ce n’est pas arrivé tout seul. Bravo à cette équipe, je suis trop contente d’avoir gagné avec elles, bravo au club : deux finales, deux titres, c’est fou !

Vous terminez premières de la saison régulière. La logique a finalement été respectée ?

C’est surtout le résultat d’un travail de longue haleine. Ce sont des entraînements où on est passé par des moments de doutes. Sur la saison, on a eu une belle poule, on a pu construire avec une seule défaite (contre Lille). On a travaillé et construit notre saison pour arriver le jour J au top sur la finale contre une très belle équipe de Romagnat qui a aussi fait une grosse saison. On savait que le niveau était présent et on voulait être meilleures qu’elles.

Cette finale a ressemblé durant une heure à un combat de boxe où les deux équipes se sont donné coup pour coup. Qu’est-ce qui a fait la différence ?

On s’est accroché du début à la fin. On s’est envoyé tout le match en défense, en attaque. On est allé au bout de nous-mêmes, c’est ça le rugby ! On avait rencontré cette équipe de l’ASM Romagnat en matchs de poule, on l’avait battue deux fois, mais ça avait été à chaque fois un match intense. Et ça a encore été le cas sur cette finale. On voulait mettre de l’intensité dans nos courses, dans nos plaquages. On a eu une grosse défense, ça a été notre point fort toute la saison. Je nous ai trouvées plutôt bonnes dans la stratégie. Le rythme aussi a fait la différence, on a essayé de les faire courir. On fait un match énorme.

Avec deux Lot-et-Garonnaises qui marquent les deux premiers essais girondins de cette finale…

Ah oui, avec Assia (Khalfaoui) qui met le premier (17e) et moi le seconde (35e) ! C’est super, on est fières d’où on vient. Mais il y a aussi le Stade Bordelais qui vraiment nous élève au plus haut niveau. Donc encore merci au club. On veut travailler encore plus dur pour que ça continue. C’est à chaque fois des saisons différentes, mais on est encore championnes. On veut progresser pour que le championnat français continue de se développer, c’est très important. C’est aussi pour ça qu’on a voulu montrer une belle image en finale.

   « La saison prochaine, ce sera une autre histoire. On a écrit celle des Lionnes et on continuera de l’écrire »

L’objectif est donc maintenant d’aller chercher un troisième titre consécutif, comme avec Montpellier ?

Bien sûr. Il faudra d’abord reformer un groupe parce que ça change un petit peu tous les ans. On garde le même coach (François Ratier), ça fait du bien pour travailler dans la continuité. Mais il faut surtout savourer ce titre. La saison prochaine, ce sera une autre histoire. On a écrit celle des Lionnes et on continuera de l’écrire.

À titre personnel, comment fait-on pour passer en une semaine de la finale mondiale à 7 à Madrid à la finale d’Élite 1 à Bourgoin ?

C’est un drôle d’enchaînement… Mais c’est quand même bien d’être sur le terrain pour jouer des grandes finales. On s’entraîne pour vivre des moments comme ça. Et oui, jouera à 7 et à XV une semaine après, c’est possible !

Vous avez désormais une autre médaille à aller chercher cet été ?

A lire aussi

Il reste deux mois avant Paris 2024, ça aussi c’est grandiose. Mais je veux d’abord savourer ce titre. C’est important pour moi d’être avec le club. Ça fait deux finales en une semaine. Je suis très fière de jouer en équipe de France à XV ou à 7 avec les Jeux Olympiques qui arrivent à grands pas. Je reste concentrée parce qu’il y a encore des stages importants. Ça va se tirer la bourre parce que c’est le haut niveau, et à la fin il n’y a que douze joueuses qui pourront porter le maillot au Stade de France.
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  krahknardz Dim 9 Juin 2024 - 16:39

ON va pouvoir les accueillir comme il se doit dimanche soir dans un Lescure plein comme un oeuf et chauffé à blanc!
krahknardz
krahknardz
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 7103
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 17:40


lamontagne.fr
Jessy Trémoulière (ASM Romagnat), après la défaite en finale face au Stade Bordelais : "On a encore gravi des échelons"
La Montagne
3–4 minutes

Jessy Trémoulière (ASM Romagnat), après la défaite en finale face au Stade Bordelais : "On a encore gravi des échelons"

Jessy Trémoulière et ses partenaires ont raté le bouclier, ce samedi, mais pas leur saison. © BOILEAU FRANCK

Malgré la déception, les Romagnatoises préféraient positiver après leur défaite en finale d'Elite 1 féminine face au Stade Bordelais, ce samedi, à Bourgoin (32-17).

Jessy Trémoulière (arrière et capitaine de l’ASM Romagnat). « La déception domine parce qu’on s’était dit “aucun regret” et on va en avoir. On n’a pas écouté les consignes. On savait ce qu’elles allaient imposer et on a joué à l’envers. Mais on n’a rien à envier à ces équipes. Notre jeu plaît, il est attractif et on met des équipes à mal. On a montré une belle image du rugby féminin et on se bat pour cette cause. On a certes perdu un match, mais on a gagné une victoire en ayant conquis des gens sur ce match. La saison est quand même aboutie, on arrive en finale et je pense que personne ne nous attendait là. On a encore gravi des échelons et ça ne peut être que bonifié la saison prochaine. »

Pas de titre pour l'ASM Romagnat qui a fini par rendre les armes en finale face au Stade Bordelais

Lina Tuy (numéro dix de l’ASM Romagnat). « Les points de vigilance, le plan de jeu et l’animation n’ont pas été respectés. Beaucoup de détails qui nous ont joué des tours. On savait que la moindre erreur allait coûter cher et on le voit au score. C’est frustrant mais il y a aussi beaucoup de fierté de voir notre très beau parcours. J’espère revivre ces expériences avec le groupe l’année prochaine, en allant jusqu’au bout. »

Léa Gabriagues (troisième ligne centre de l’ASM Romagnat). « Il y a des regrets parce qu’on n’a pas rendu une copie des plus propres. On aurait pu montrer mieux mais on va grandir grâce à ce match. Le groupe ne va pas beaucoup changer donc il faudra s’en nourrir. On va en ressortir plus grandes, mais pour l’instant ça va être dur à digérer. Quand on a la victoire à portée de main, il faut qu’on la garde, revenir chez elles tranquillement. Finalement, on panique et on se dégage mal de notre camp. En finale, on ne peut pas se le permettre. J’espère que nous pourrons les jouer l’année prochaine pour être habituées à ce type de pression. »

premium "La marche était un peu trop haute" pour l'ASM Romagnat, en finale d'Elite 1 féminine

Manon Guerrhit (pilier de l’ASM Romagnat). « En première mi-temps, on n’a pas toujours respecté les consignes et malheureusement sur de tels matchs, on le paye cash. Au retour des vestiaires, on a mis beaucoup d’agressivité, mais c’était un match de très haute intensité et il nous a manqué le petit truc en plus. Il faudra continuer de travailler pour aller le chercher pour les prochaines fois. »

Propos recueillis par Clara Gazel

marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 17:45


lamontagne.fr
Pas de titre pour l'ASM Romagnat qui a fini par rendre les armes en finale face au Stade Bordelais
Frédéric Verna
5–6 minutes

Trois ans après son dernier sacre, l'ASM Romagnat n'est pas parvenue à soulever le bouclier de champion de France de rugby féminin. Opposées au Stade Bordelais en finale, ce samedi, à Bourgoin, les Auvergnates sont tombées les armes à la main (32-17) après avoir longtemps tenu tête au désormais double champion de France en titre.
Le match : l'ASM Romagnat a résisté mais...

Sur la physionomie du match, la (grosse) domination bordelaise dans la plupart des secteurs, notamment dans les fondamentaux, aurait pu conduire à un cavalier seul du champion de France. Ce scénario n'a pas eu lieu en raison de la hargne et des qualités mentales affichées par les Auvergnates. Ainsi, si le différentiel d'essais est éloquent au final (5 contre 2), l'avance girondine n'était que de trois points à 15 minutes de la fin. Aux essais logiques de Khalfaoui (7-0, 18e), Amédée (15-10, 36e) et Sochat (20-17, 62e), l'ASM Romagnat avait ainsi répondu en convertissant ses quelque temps-forts : par un superbe essai de Fiafialoto à la retombée d'une diagonale parfaite au pied de Tuy (7-10, 31e) d'abord, puis sur une charge en force de Shelford (15-17, 51e). La débauche d'énergie déployée a néanmoins fini par se traduire par une fin de match à sens unique et un score lourd pour le club auvergnat.
Le chiffre : 16

C'est, en minutes, le temps que l'ASM Romagnat aura passé devant au score. A l'heure de jeu, le club auvergnat était encore en tête au tableau d'affichage. Une véritable prouesse au regard de la domination exercée par les championnes de France.

La réserve de l'ASM Romagnat sacrée championne de France après avoir renversé Grenoble dans les derniers instants
Le fait : conquête en berne

Si l'ASM Romagnat a tant subi dans le jeu, c'est en grande partie en raison de sa conquête défaillante. En demi-finale, contre Toulouse, elle avait égaré six ballons en touche. Le bilan a été identique en finale. En mêlée fermée, un secteur clé dans ce match, l'ASM Romagnat a aussi beaucoup souffert. La première ligne internationale girondine (Deshaye-Sochat-Khalfaoui) a mis le Stade Bordelais dans l'avancée et a gagné plusieurs pénalités décisives.
La joueuse : Jessy Trémoulière

Au sein d'une équipe où le sens du collectif est aussi prononcé qu'à Romagnat, pas simple de ressortir une seule joueuse. Mais difficile de ne pas évoquer la performance de l'inusable capitaine. Si le club auvergnat a tenu tête aussi longtemps au champion de France, il le doit en grande partie à son arrière. Véritable phare dans la tempête, Jessy Trémoulière a soulagé ses partenaires par la longueur et la précision de son jeu au pied, permettant une précieuse occupation du terrain. Sa précision face aux perches (3/4) a aussi maintenu le club auvergnat dans le match.

La fiche technique

BOURGOIN-JALLIEU (stade Pierre-Rajon). Arbitre : Mme Groizeleau. Le Stade Bordelais bat l'ASM Romagnat 32-17 (mi-temps : 15-10 pour le Stade Bordelais).

Les points. Stade Bordelais : cinq essais de Khalfaoui (18e), Amédée (36e), Sochat (62e), Bourgeois (67e) et Pelletier (77e), une pénalité (40e) et une transformation (18e) de Bourgeois ; ASM Romagnat : deux essais de Fiafialoto (32e), Shelford (51e), deux transformations et une pénalité (24e) de Trémoulière.

Stade Bordelais. Bourgeois ; Harvey, Delas (Rousset, 60e), Amédée, Lavabre ; (o) Arbez (cap) (m) Pelletier (Duces, 80e) ; Peyras (Besson, 71e), Forteza, Annery ; Fall (Van Ghelue, 68e), Senft ; Khalfaoui (Morelle, 80e, Sochat (cap, Zdzioblo, 80e), Deshaye (Borak, 80e).

ASM Romagnat. Trémoulière (cap.) ; Tixier (Perraudin, 51e), Pignot, Gincourt, Fiafialoto ; (o) Tuy (Tixier, 73e), (m) Gaucher (Augusto, 73e) ; Sgorbini (Roy,, 80e), Gabriagues, Franc (Raoux, 55e) ; Shelford, Roux (Meguerba, 64e) ; Guerrhit, Lazarko (Fournie, 71e), Husson (Natua, 51e).

Frédéric Verna
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 17:55

https://www.asm-rugby.com/actus/2024-06-09-fabrice-ribeyrolles-je-suis-admiratif-de-ce-quelles-font

https://www.asm-rugby.com/actus/2024-06-08-elles-reviendront
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 18:03


sudouest.fr
Rugby (Élite 1 féminine). Après le doublé du Stade Bordelais : Ces Lionnes sont indomptables
Frédéric Cormary
5–6 minutes

Publié le 09/06/2024 à 15h38.

Écouter

Réagir

Voir sur la carte

Le manager François Ratier insiste sur l’état d’esprit conquérant qui a permis aux Girondines d’aller chercher un second bouclier consécutif contre l’ASM Romagnat (32-17), ce samedi à Bourgoin. Et il a encore faim

François Ratier est un entraîneur « heureux ». Toucher du bois dès sa première saison à la tête d’une équipe, ce n’est pas donné à tout le monde. La tâche est d’autant plus ardue quand elle est championne en titre. « Quand tu joues un championnat, c’est pour le gagner. Je suis vraiment très heureux pour les joueuses qui s’investissent énormément. C’est toujours plus dur de conserver...

François Ratier est un entraîneur « heureux ». Toucher du bois dès sa première saison à la tête d’une équipe, ce n’est pas donné à tout le monde. La tâche est d’autant plus ardue quand elle est championne en titre. « Quand tu joues un championnat, c’est pour le gagner. Je suis vraiment très heureux pour les joueuses qui s’investissent énormément. C’est toujours plus dur de conserver un titre parce que tout le monde veut ta peau en début de saison. Même quand tu arrives à sauver ta peau et à finir premier, après en phases finales les équipes veulent détrôner le champion, c’est normal. »

Cela n’a pas empêché les Girondines de réaliser un doublé historique à l’issue d’une saison quasi parfaite. « On a failli faire le doublé coupe-championnat, on a perdu en finale de la Coupe de France contre Toulouse. Mais l’objectif était d’y aligner des joueuses un peu plus jeunes. Et on a perdu un match de championnat contre Lille qui était venu chercher sa qualification à Sainte-Germaine. On avait complètement déjoué avec une équipe très remaniée. » Exceptés ces deux « accrocs », les Lionnes ont survolé la saison, à l’image de leur succès contre Blagnac en demi-finale (29-19) dans un remake de la finale 2023.
« Le plus dur commence »

Samedi, sur la pelouse du stade Pierre-Rajon de Bourgoin, les partenaires d’Agathe Sochat ont été accrochées durant une heure par les Auvergnates (15-17), avant que la talonneuse marque l’essai qui a permis aux Lionnes de rugir de plaisir durant les vingt dernières minutes. « Ça a été un combat de boxe, confirme François Ratier. Ça avait déjà été le cas lors des deux poules contre cette équipe, on avait gagné à la dernière minute au Michelin. Ce qu’on a vu sur cette finale, c’est exactement ce à quoi on s’attendait. »

Plus agressives pour remporter le défi physique, les Girondines ont fini par étouffer des Auvergnates qui avaient sûrement laissé beaucoup de jus dans la demi-finale contre Toulouse (27-15) une semaine plus tôt à Ernest-Wallon. Encore fallait-il avoir suffisamment les crocs pour conserver le titre. « On a abordé la saison différemment, on s’est mis dans la peau d’une équipe qui veut aller chercher un titre et pas d’une équipe qui voulait le conserver, prévient François Ratier. C’était important d’avoir cet été d’esprit depuis le mois d’août. Il fallait avoir faim. »

A lire aussi

Et maintenant, comment se fixer un nouveau challenge ? « Le plus dur commence, convient François Ratier. Il va d’abord falloir tenir la semaine de festivités. On a vraiment bossé, donc là il faut se lâcher. Et puis après, on verra fin août pour repartir. Mais l’ambition est toujours là, on va la rallumer. Profitons de l’été et de nos proches, mais une fois qu’on remet les pieds à Sainte-Germaine, c’est pour s’y filer. »
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Dim 9 Juin 2024 - 18:05

https://www.rugbyrama.fr/2024/06/08/elite-1-feminine-le-stade-bordelais-sacre-champion-de-france-apres-sa-victoire-contre-lasm-romagnat-12003427.php
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  Scalp Lun 10 Juin 2024 - 9:32

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Capt3709

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44654
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  marchal Lun 10 Juin 2024 - 14:31

https://www.ffr.fr/actualites/au-coeur-du-jeu/finales-feminines-2024-tous-les-resultats

https://www.ffr.fr/actualites/au-coeur-du-jeu/elite-1-feminine-bordeaux-garde-son-titre
marchal
marchal
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 5755
Localisation : bordeaux
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  Scalp Lun 10 Juin 2024 - 23:24

Vidéo - La chaîne TV7 : 19h Sports | Le Grand Débrief

https://www.sudouest.fr/lachainetv7/sports/19h-sports-le-grand-debrief/videos/2024/06/10/x5lkql8

Belles images en fin d’émission, à ne pas louper !, bravos les Lionnes :clap:

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44654
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  Scalp Mer 12 Juin 2024 - 9:14

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Capt7248
https://www.francebleu.fr/emissions/la-melee-du-lundi/gironde

_________________
« L'avenir, tu n'as pas à le prévoir, mais à le permettre »   Saint-Exupéry
Scalp
Scalp
Team modo
Team modo

Nombre de messages : 44654
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

Lionnes 2023-2024 - Page 5 Empty Re: Lionnes 2023-2024

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum