AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Top 14 - 13eme journée : RCT / UBB
par sudiste Aujourd'hui à 23:07

» Musique !!!
par Scalp Aujourd'hui à 23:06

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par coach2rugby Aujourd'hui à 21:45

» Christophe Urios
par Scalp Aujourd'hui à 21:39

» Béret brodé avec logo UBB Fanes
par krahknardz Aujourd'hui à 21:04

» Rencontres internationales
par Scalp Aujourd'hui à 18:30

» Top 14 - 11eme journée : Racing / UBB
par densnewzealand Aujourd'hui à 17:49

» Top 14 - 12eme journée : UBB / ST
par Scalp Aujourd'hui à 17:45

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par Scalp Aujourd'hui à 14:27

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Aujourd'hui à 13:57

» Champions Cup
par tire-bouchon Aujourd'hui à 13:29

» Nans Ducuing
par Scalp Aujourd'hui à 12:51

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Aujourd'hui à 12:13

» Tournoi des 6 Nations 2022
par Scalp Aujourd'hui à 12:05

» Les règles du Ruby
par Scalp Aujourd'hui à 11:57

» Heini Adams
par Scalp Aujourd'hui à 11:32

» Rémi Lamerat
par Scalp Aujourd'hui à 11:31

» Le GRAND STADE (Matmut Atlantique) et nous
par Scalp Aujourd'hui à 11:13

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par Scalp Aujourd'hui à 10:04

» Progamme TV
par Scalp Aujourd'hui à 9:54

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Aujourd'hui à 9:45

» espoirs 2021-2022
par Scalp Aujourd'hui à 9:15

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par léopold Aujourd'hui à 7:33

» Baptiste Serin
par tire-bouchon Hier à 17:34

» Santiago Cordero
par Scalp Hier à 13:32

» Ulupano Seuteni
par Scalp Hier à 12:10

» Point Infirmerie
par marchal Mar 30 Nov 2021 - 21:58

» Récapitulatif des arrivées/Départs/Prolongations/Sous contrat pour 2022-2023
par patrick Mar 30 Nov 2021 - 11:41

» Mahamadou Diaby
par Scalp Mar 30 Nov 2021 - 10:50

» Top14 : autres matchs
par nadoloubb Dim 28 Nov 2021 - 20:19

Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Rugby et Coronavirus

+26
jean33270
hurluberlu
kaze33
Charles_ubb
guillaume ubb
biscouette
flavio33
Yatangaki
PaytaleUBB
Big'Ben
Mam's
marchal
tire-bouchon
patrick
sudiste
densnewzealand
Martin33
krahknardz
tonysoprano
Dr. Gregory Bouse
grospaquet31
léopold
le radis
SympathyForTheDevil
Scalp
Switch
30 participants

Page 5 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant

Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  sudiste Mer 28 Avr 2021 - 15:00

"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12936
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 15:21

sudiste a écrit:"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

On parlait du cas où il y aurait vaccination organisée en catimini par un club, pas besoin de passer par des réseaux mafieux de revente pour cela...

Pour ce que tu dis sur la LNR, on ne peut qu'être d'accord, on se demande à quoi ils servent parfois. :siffle:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  densnewzealand Mer 28 Avr 2021 - 15:27

sudiste a écrit:"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

La LNR nomme ses copains à des postes clefs, Savare aux finances :chambreur: :chambreur: , l'ancien ministre Guillaume au marketing , enfin j'ai pas la fiche de poste précise :chambreur: , bref, oui je confirme ils ont d'autres choses beaucoup plus importantes à régler , à leurs yeux, que l'équité sportive. Donc oui c'est la demmerde, en même temps pourquoi reprocher à certains vu les enjeux d'utiliser des moyens légaux pour faire vacciner leurs joueurs.
densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1439
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 58

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 15:29

densnewzealand a écrit:
sudiste a écrit:"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

La LNR nomme ses copains à des postes clefs, Savare aux finances :chambreur: :chambreur: , l'ancien ministre Guillaume au marketing , enfin j'ai pas la fiche de poste précise :chambreur: , bref, oui je confirme ils ont d'autres choses beaucoup plus importantes  à régler , à leurs yeux,  que l'équité sportive. Donc oui c'est la demmerde, en même temps pourquoi reprocher à certains vu les enjeux d'utiliser des moyens légaux pour faire vacciner leurs joueurs.

Oui, si on utilise des moyens légaux, on ne peut rien dire...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  sudiste Mer 28 Avr 2021 - 16:29

Scalp a écrit:
densnewzealand a écrit:
sudiste a écrit:"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

La LNR nomme ses copains à des postes clefs, Savare aux finances :chambreur: :chambreur: , l'ancien ministre Guillaume au marketing , enfin j'ai pas la fiche de poste précise :chambreur: , bref, oui je confirme ils ont d'autres choses beaucoup plus importantes  à régler , à leurs yeux,  que l'équité sportive. Donc oui c'est la demmerde, en même temps pourquoi reprocher à certains vu les enjeux d'utiliser des moyens légaux pour faire vacciner leurs joueurs.

Oui, si on utilise des moyens légaux, on ne peut rien dire...

Encore une fois c'est exactement ce que je disais ...il y a plein de moyen légaux de se faire vacciner même en étant à ce jour "non prioritaire" ...bien que sportif,de haut niveau jeune et en parfaite santé suis moi même inscrit sur "Covidliste" permettant d'être contacté si un centre à proximité disposait en fin de journée de doses non utilisées. Bon jusque là aucune nouvelle :siffle:
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12936
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 16:39

sudiste a écrit:
Scalp a écrit:
densnewzealand a écrit:
sudiste a écrit:"Il y a plein de gens qui sont hors listes prioritaires et qui sont vaccinés....tout à fait "légalement" d'ailleurs notamment en bénéficiant des doses non utilisées ou pour des rdv non honorés. Un club pourrait donc prétendre avoir eu recours à ces "à côté" de la vaccination en vertu du fameux "principe de précaution". Il pourrait même valoriser cette démarche. Car je ne pense pas que si cette information se vérifiait cette vaccination ait été organisé par des réseaux mafieux de revente au marché noir de doses dérobées dans les stocks d'Etat."

Je maintiens ce que j'écrivais l'autre jour et ne suis pas vraiment étonné ni choqué donc...

Je constate juste qu'il a fallu que Marti évoque la question pour que certains sortent du bois :siffle:

Quand à la LNR, qui se déclare incompétente en ce domaine, elle aurait pu a minima mener une réflexion sur le sujet en coordination avec l'ensemble des clubs.
Mais apparemment elle a mieux à faire que de chercher à lutter contre le coronavirus et ses implications sportives mad2

La LNR nomme ses copains à des postes clefs, Savare aux finances :chambreur: :chambreur: , l'ancien ministre Guillaume au marketing , enfin j'ai pas la fiche de poste précise :chambreur: , bref, oui je confirme ils ont d'autres choses beaucoup plus importantes  à régler , à leurs yeux,  que l'équité sportive. Donc oui c'est la demmerde, en même temps pourquoi reprocher à certains vu les enjeux d'utiliser des moyens légaux pour faire vacciner leurs joueurs.

Oui, si on utilise des moyens légaux, on ne peut rien dire...

Encore une fois c'est exactement ce que je disais ...il y a plein de moyen légaux de se faire vacciner même en étant à ce jour "non prioritaire" ...bien que sportif,de haut niveau jeune et en parfaite santé suis moi même inscrit sur "Covidliste" permettant d'être contacté si un centre à proximité disposait en fin de journée de doses non utilisées. Bon jusque là aucune nouvelle :siffle:

Moi aussi, je suis inscrit sur Covidliste, malgré que je sois vieux et pas en forme Wink , mais encore une fois Sudiste, on parlait du cas où il y aurait vaccination organisée en catimini par un club, de manière non légale, et pour ça, il n'y a pas besoin de passer par des réseaux mafieux...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 17:40

Le Stade Rochelais a commencé à faire vacciner – légalement – une partie de son effectif

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/stade-rochelais/le-stade-rochelais-a-commence-a-faire-vacciner-legalement-une-partie-de-son-effectif-2311966.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 17:53

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/28/l-autotest-un-outil-supplementaire-dans-l-arsenal-de-depistage_6078304_3244.html

L’autotest, un outil supplémentaire pour le dépistage du Covid-19 en France

Trois millions ont déjà été livrés en pharmacie, mais cet outil de dépistage doit encore trouver sa place dans la stratégie française. D’autant qu’il est payant et reste bien moins sensible qu’un test PCR, surtout chez les asymptomatiques.

Par Delphine Roucaute

Deux semaines après le début de leur commercialisation en pharmacie, les autotests se déploient très progressivement. Le ministre de la santé, Olivier Véran, a assuré, le 22 avril, que quelque 500 000 tests avaient été distribués. Trois millions ont été livrés en pharmacie et près d’une officine sur deux en a vendu, selon la direction générale de la santé. Près de 64 millions ont d’ores et déjà été commandés par l’éducation nationale. Si le conseil scientifique évoque une « opportunité de santé publique » dans son avis du 19 avril, cet outil de dépistage du Covid-19 doit encore trouver sa place dans la stratégie française.

Il s’agit d’un test antigénique sur prélèvement nasal. Si le geste, qui consiste à enfoncer un écouvillon trois à quatre centimètres dans sa narine, nécessite les conseils d’un professionnel de santé ou au moins de consulter un tutoriel, il reste malgré tout accessible au grand public et permet de réaliser le test chez soi. Contrairement à tous les autres tests, les autotests sont payants et coûtent 6 euros l’unité (5,20 euros à partir du 15 mai). Ils sont seulement pris en charge pour les aides aux personnes âgées et handicapées, soit près de 600 000 professionnels.

Ce choix est à l’inverse de celui fait dans la plupart des autres pays, comme le Royaume-Uni, où les autres tests sont payants, mais où chaque habitant a droit gratuitement à deux autotests par semaine. Les Suisses en reçoivent également cinq par mois, tout comme les Autrichiens. En France, si l’usage individuel est envisagé, c’est avant tout sa dimension collective qui est mise en avant par les autorités.

« Circulation silencieuse du virus »


« Il est important que les tests soient pris en charge par la collectivité lors d’opérations de dépistage », souligne Cédric Carbonneil, chef du service d’évaluation des actes professionnels de la Haute Autorité de santé (HAS). En dehors de ce cadre, on peut considérer que les autotests relèvent de la sphère privée, comme c’est le cas actuellement pour les masques. Il sera possible, par exemple, de réaliser un autotest avant un regroupement familial festif, ou avant des réunions professionnelles.

« C’est un outil de plus dans l’arsenal, mais le risque est qu’on se repose trop sur le résultat de ce test pour s’affranchir des gestes barrières », met en garde Mylène Ogliastro, vice-présidente de la Société française de virologie. En cas de résultat positif, il faut réaliser un test PCR pour confirmer le diagnostic, identifier le variant en cause dans l’infection et mettre en route le traçage des contacts. « Un test n’a de sens que quand il est positif, rappelle Philippe Amouyel, professeur de santé publique au CHU de Lille. Cela signifie qu’on doit tout de suite s’isoler. Mais un résultat négatif ne dédouane jamais de porter un masque. »

« Le risque est qu’on se repose trop sur le résultat de ce test pour s’affranchir des gestes barrières », Mylène Ogliastro, de la Société française de virologie

Un avertissement d’autant plus important que la sensibilité de ce test est inférieure à celle d’un test RT-PCR : 81 % pour les personnes présentant des symptômes. Pour les asymptomatiques, elle tombe à 50 % : dans cette population, il y a une chance sur deux pour que le résultat du test soit un faux négatif. Or, ce sont précisément les asymptomatiques qui sont concernés par ce test, selon l’arrêté du 10 avril ; les pharmaciens peuvent en refuser la vente aux symptomatiques. Une consigne en apparence contradictoire, mais qui s’explique par le fait qu’il s’agit bien d’un outil de dépistage et non de diagnostic.

Comme l’explique le conseil scientifique, les autotests doivent améliorer « la détection de personnes infectées asymptomatiques qui sont responsables d’une circulation silencieuse du virus, circulation responsable d’une part significative des transmissions, notamment chez les moins de 20 ans et plus particulièrement depuis l’apparition du variant » britannique. Pour ses membres, la priorité d’utilisation doit se faire dans le milieu scolaire.

« Pari d’autonomie »


Se fondant sur les résultats préliminaires d’une modélisation menée par Vittoria Colizza (Inserm) et Alain Barrat (CNRS), ils écrivent qu’avec « une adhésion élevée (75 %) des tests une fois par semaine suffiraient à réduire considérablement (autour de 50 %) le nombre de cas ». C’est ainsi que le premier ministre a annoncé la commande de 64 millions d’autotests destinés au personnel de l’éducation nationale et aux élèves pour procéder à un ou deux tests par semaine. La HAS a ouvert cet usage, lundi, aux élèves de moins de 15 ans.

Pour Cédric Carbonneil, « c’est un outil complémentaire à ceux qu’on a d’ores et déjà évalués, il n’est pas là pour remplacer les autres ». Son prélèvement nasal permet d’envisager une adhésion du public plus forte que pour le nasopharyngé et donc une utilisation répétitive. C’est déjà le cas avec les RT-PCR sur prélèvement salivaire, mais les autotests ont l’avantage d’un résultat rendu en quelques minutes sans passer par un laboratoire. « Il offre ainsi une capacité opérationnelle plus large », souligne l’expert.

Outre les écoles, ces tests se placent dans une « logique d’aller vers les populations qui n’ont pas de laboratoires ou de pharmacies à proximité ou qui ne se déplaceraient pas pour faire un test », explique M. Carbonneil. Une expérimentation est actuellement en cours en Ile-de-France, où l’agence régionale de santé (ARS) travaille avec sept associations à la mise en place de ces tests, gratuitement, notamment au sein d’accueils de jour et auprès de gens du voyage. Ce dispositif concerne pour le moment environ 500 personnes.

Selon le conseil scientifique, avec « une adhésion élevée, des tests une fois par semaine suffiraient à réduire considérablement le nombre de cas »


Depuis une semaine, l’accueil de ces outils est assez contrasté selon les personnes, certaines le voyant comme une occasion de gagner de l’autonomie, d’autres comme une contrainte de plus en cas de test positif. A terme, 500 000 tests seront distribués en France par les préfectures à des associations accompagnant ces publics précaires. Dans un second temps, 700 000 autres tests seront mis à disposition dans les quartiers prioritaires de la ville. « La question est de savoir si on va parvenir à ce que les gens s’en emparent comme d’un outil de gestion de la santé de la famille, analyse Luc Ginot, directeur de la santé publique à l’ARS Ile-de-France. C’est un pari d’autonomie et d’acquisition de compétences. L’enjeu est que les gens deviennent acteurs de cette épidémie. »

Pour Didier Trono, virologue membre de la task force Covid-19 de la Confédération suisse, ce nouvel outil « ne va pas changer la face de l’épidémie, même s’il est positif d’identifier plus de gens infectés ». « Il faut voir les autotests comme les cacahuètes que l’on mange en attendant les invités », raille-t-il. Etant entendu que, dans ce cas, les invités sont les vaccins, « qui seuls permettront de sortir de l’épidémie ».

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  patrick Mer 28 Avr 2021 - 17:54

Scalp a écrit:Le Stade Rochelais a commencé à faire vacciner – légalement – une partie de son effectif

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/stade-rochelais/le-stade-rochelais-a-commence-a-faire-vacciner-legalement-une-partie-de-son-effectif-2311966.php

Soyons bienveillants et considérons que le SR se lance en toute transparence dans cette combine ... N'allons surtout pas imaginer que cette explication ait été trouvée a posteriori pour justifier des vaccinations déjà faites. Il semblerait en effet que tous n'ont en effet pas eu de gros problèmes de conscience pour se lancer dans des vaccinations sous le manteau.
Ceci étant dit, 800.000 personnes sont inscrites sur le site Covidliste pour bénéficier de doses orphelines ... et les équipes pro trouveraient assez de doses pour vacciner l'ensemble de leur effectif et ceci sans avoir recours à des toubibs très conciliants :siffle:

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21371
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 18:02

patrick a écrit:
Scalp a écrit:Le Stade Rochelais a commencé à faire vacciner – légalement – une partie de son effectif

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/stade-rochelais/le-stade-rochelais-a-commence-a-faire-vacciner-legalement-une-partie-de-son-effectif-2311966.php

Soyons bienveillants et considérons que le SR se lance en toute transparence dans cette combine ... N'allons surtout pas imaginer que cette explication ait été trouvée a posteriori pour justifier des vaccinations déjà faites. Il semblerait en effet que tous n'ont en effet pas eu de gros problèmes de conscience pour se lancer dans des vaccinations sous le manteau.
Ceci étant dit, 800.000 personnes sont inscrites sur le site Covidliste pour bénéficier de doses orphelines ... et les équipes pro trouveraient assez de doses pour vacciner l'ensemble de leur effectif et ceci sans avoir recours à des toubibs très conciliants :siffle:

En parlant de Toubibs conciliants, ce qui a peut-être eu lieu pour certains clubs..., la liste des gens ayants accès aux vaccins est assez longue : Médecins, pharmaciens, infirmiers, dentistes, vétérinaires, biologiste médical...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  sudiste Mer 28 Avr 2021 - 18:08

Scalp a écrit:, mais encore une fois Sudiste, on parlait du cas où il y aurait vaccination organisée en catimini par un club, de manière non légale, et pour ça, il n'y a pas besoin de passer par des réseaux mafieux...

C'est quoi "non légale" , je crois que personne n'a évoqué cette piste car justement il n'y a pas de "législation" sur le sujet et que quiconque qui arrive à se faire vacciner de quelque manière que ce soit en dehors de la liste prioritaire ne risque aucune poursuite.

Allez chercher des poux aux clubs qui auraient ou chercheraient à vacciner leur effectif et un mauvais angle d'attaque car ils pourront trouver des arguments au profit de la santé de leur joueurs voire même plaider l'intérêt général en prétendant participer au freinage des contaminations dans le championnat. Même si personne ne sera dupe qui peut dire quoi ? personne et surtout pas la LNR qui n'a strictement rien fait sur le sujet si ce n'est des protocoles contraignants qui ont entravé le championnat dès même son entame.

Il faut bien dissocier ici la légalité de la morale sportive...et dans le monde dans lequel nous vivons, la morale autant dire que :siffle:
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12936
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  patrick Mer 28 Avr 2021 - 18:13

sudiste a écrit:
Scalp a écrit:, mais encore une fois Sudiste, on parlait du cas où il y aurait vaccination organisée en catimini par un club, de manière non légale, et pour ça, il n'y a pas besoin de passer par des réseaux mafieux...

C'est quoi "non légale" , je crois que personne n'a évoqué cette piste car justement il n'y a pas de "législation" sur le sujet et que quiconque qui arrive à se faire vacciner de quelque manière que ce soit en dehors de la liste prioritaire ne risque aucune poursuite.

Allez chercher des poux aux clubs qui auraient ou chercheraient à vacciner leur effectif et un mauvais angle d'attaque car ils pourront trouver des arguments au profit de la santé de leur joueurs voire même plaider l'intérêt général en prétendant participer au freinage des contaminations dans le championnat. Même si personne ne sera dupe qui peut dire quoi ? personne et surtout pas la LNR qui n'a strictement rien fait sur le sujet si ce n'est des protocoles contraignants qui ont entravé le championnat dès même son entame.

Il faut bien dissocier ici la légalité de la morale sportive...et dans le monde dans lequel nous vivons, la morale autant dire que :siffle:

Si un toubib oublie bêtement de contacter ses patients les plus âgés pour leur proposer un lot de doses :chambreur: et donc en fin de journée appelle un club en urgence pour éviter de gâcher Rolling Eyes  c'est peut-être pas illégal mais surement davantage compatible avec un serment d’hypocrite que d'Hypocrate :chambreur:

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21371
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 18:28

patrick a écrit:
sudiste a écrit:
Scalp a écrit:, mais encore une fois Sudiste, on parlait du cas où il y aurait vaccination organisée en catimini par un club, de manière non légale, et pour ça, il n'y a pas besoin de passer par des réseaux mafieux...

C'est quoi "non légale" , je crois que personne n'a évoqué cette piste car justement il n'y a pas de "législation" sur le sujet et que quiconque qui arrive à se faire vacciner de quelque manière que ce soit en dehors de la liste prioritaire ne risque aucune poursuite.

Allez chercher des poux aux clubs qui auraient ou chercheraient à vacciner leur effectif et un mauvais angle d'attaque car ils pourront trouver des arguments au profit de la santé de leur joueurs voire même plaider l'intérêt général en prétendant participer au freinage des contaminations dans le championnat. Même si personne ne sera dupe qui peut dire quoi ? personne et surtout pas la LNR qui n'a strictement rien fait sur le sujet si ce n'est des protocoles contraignants qui ont entravé le championnat dès même son entame.

Il faut bien dissocier ici la légalité de la morale sportive...et dans le monde dans lequel nous vivons, la morale autant dire que :siffle:

Si un toubib oublie bêtement de contacter ses patients les plus âgés pour leur proposer un lot de doses :chambreur: et donc en fin de journée appelle un club en urgence pour éviter de gâcher Rolling Eyes  c'est peut-être pas illégal mais surement davantage compatible avec un serment d’hypocrite que d'Hypocrate :chambreur:

C'est illégal, parce que le gouvernement a clairement édicté un ordre prioritaire, pour vacciner la population Française. L'ARS a quand même demandé une dérogation pour les Rugbymans pro, qui a été refusée par le ministère des Sports. Donc trois fois oui, c'est illégal et ni toi, ni moi, ne pouvons dire ce qui pourrait arriver en cas de plainte et si on pouvait prouver la culpabilité d'un club en la matière. Là ce ne serait pas comme dans le cas d'un individu, mais d'une organisation collective...

Un principe républicain de base, c'est de respecter les règles édictées par un gouvernement démocratiquement élu, pour moi, c'est aussi simple que ça et ça n'a rien à voir avec la morale.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  patrick Mer 28 Avr 2021 - 18:50

Je ne pense pas qu'on puisse parler d'illégalité car se faire vacciner en douce ne doit contrevenir à aucune loi de la République. Que ça ne respecte pas une politique collective menée par l'Etat, c'est autre chose et ça devrait le concerner Wink
Que ça induise une concurrence sportive déloyale, oui mais là ça devrait concerner la FFR et la LNR ... mais avant qu'ils ne tapent sur les doigts de leurs petits copains qui ont mis la main dans le pot de confiture, c'est pas gagné rire

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21371
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  le radis Mer 28 Avr 2021 - 18:53

Le terme le moins inexact serait illicite. :chambreur:
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9284
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 18:54

patrick a écrit:Je ne pense pas qu'on puisse parler d'illégalité car se faire vacciner en douce ne doit contrevenir à aucune loi de la République. Que ça ne respecte pas une politique collective menée par l'Etat, c'est autre chose et ça devrait le concerner Wink
Que ça induise une concurrence sportive déloyale, oui mais là ça devrait concerner la FFR et la LNR ... mais avant qu'ils ne tapent sur les doigts de leurs petits copains qui ont mis la main dans le pot de confiture, c'est pas gagné rire

Dans un cas individuel, je suis d'accord, mais dans un cas ou il y aurait une organisation collective, j'en suis beaucoup moins sûr...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 18:59

le radis a écrit:Le terme le moins inexact serait illicite. :chambreur:

Un acte illicite est potentiellement condamnable, mais à ce stade, dans le cas de figure qui nous occupe (organisation collective), il faudrait un spécialiste pour nous indiquer ce qui pourrait se passer, par exemple en cas de plainte...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  sudiste Mer 28 Avr 2021 - 19:15

Scalp a écrit:
patrick a écrit:Je ne pense pas qu'on puisse parler d'illégalité car se faire vacciner en douce ne doit contrevenir à aucune loi de la République. Que ça ne respecte pas une politique collective menée par l'Etat, c'est autre chose et ça devrait le concerner Wink
Que ça induise une concurrence sportive déloyale, oui mais là ça devrait concerner la FFR et la LNR ... mais avant qu'ils ne tapent sur les doigts de leurs petits copains qui ont mis la main dans le pot de confiture, c'est pas gagné rire

Dans un cas individuel, je suis d'accord, mais dans un cas ou il y aurait une organisation collective, j'en suis beaucoup moins sûr...

J'ai vérifié et ça tombe bien sous le chef d'accusation de "vaccination en bande organisée" !!! rire rire rire
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12936
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Mer 28 Avr 2021 - 19:35

sudiste a écrit:
Scalp a écrit:
patrick a écrit:Je ne pense pas qu'on puisse parler d'illégalité car se faire vacciner en douce ne doit contrevenir à aucune loi de la République. Que ça ne respecte pas une politique collective menée par l'Etat, c'est autre chose et ça devrait le concerner Wink
Que ça induise une concurrence sportive déloyale, oui mais là ça devrait concerner la FFR et la LNR ... mais avant qu'ils ne tapent sur les doigts de leurs petits copains qui ont mis la main dans le pot de confiture, c'est pas gagné rire

Dans un cas individuel, je suis d'accord, mais dans un cas ou il y aurait une organisation collective, j'en suis beaucoup moins sûr...

J'ai vérifié et ça tombe bien sous le chef d'accusation de "vaccination en bande organisée" !!! rire rire rire

Visiblement ce n'est pas un problème pour toi que des clubs aient pu enfreindre les règles, au détriment d'autres clubs qui les ont respecté, c’est-à-dire nous, l'UBB. Tu trouves aussi que Marti aurait du la femer sur le sujet, franchement comment dire ça..., je ne partage pas ton opinion :chambreur:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  patrick Mer 28 Avr 2021 - 20:11

Pour ma part, je viens de me désinscrire de Covidliste un peu pour laisser la place à un club pro dans le besoin ... mais surtout parce que mon age avancé m'a permis d'être piqué cet après-midi. C'est couillon, j'ai reçu ma 1ere invitation de Covidliste ce soir rire

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21371
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Big'Ben Mer 28 Avr 2021 - 20:32

On n'est pas dans l'illégalité, par contre niveau équité sportive, on est au-delà du zéro, on est dans le négatif... L. Marti a raison de soulever le sujet, pourquoi est-ce qu'on ne ferait pas pareil vu que de toute manière, les autres le font ?? Des équipes sont passé au travers de cette épidémie, pourquoi ? En faisant cela ils réduisent leur chance de voir leur match reporté et donc de devoir faire comme nous, jouer en semaine et mettre les organisme dans le rouge, ce qui n'est jamais bon...
Big'Ben
Big'Ben
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2121
Localisation : Angoulême
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 29 Avr 2021 - 12:40

Le sport face au coronavirus en direct: 50.000 vaccins livrés pour la Copa America

https://rmcsport.bfmtv.com/football/le-sport-face-au-coronavirus-en-direct-les-infos-du-29-avril-2021_LN-202104290169.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  léopold Jeu 29 Avr 2021 - 12:46

sur SO de ce jour, certains clubs de Top14 se sont portés intéressé par les vaccins disponibles ( personnes convoquées se désistant au dernier moment) ce serait le cas de La Rochelle.Cette pratique existe déjà depuis plusieurs mois pour les particuliers VIP.Pourquoi ne pas organiser une vaccination pour Top14 et ProD2 ?, compte tenu du peu d'audience de la vaccination auprès de notre population ce serait autant d'habitant vaccinés.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8603
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 29 Avr 2021 - 13:50

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/29/covid-19-la-france-n-est-pas-a-l-abri-d-une-quatrieme-vague-des-l-ete_6078442_3244.html

Covid-19 : la France n’est pas à l’abri d’une quatrième vague cet été

Des modélisations de l’Institut Pasteur montrent qu’une levée trop rapide des restrictions entraînerait un rebond épidémique dès juin, dont l’ampleur serait déterminée par le rythme de vaccination et la contagiosité des variants.

Par Chloé Hecketsweiler

Plus on s’en rapproche, plus la perspective d’un déconfinement mi-mai semble s’éloigner. Avec toujours près de 6 000 patients hospitalisés en réanimation, et 30 000 nouveaux cas de Covid-19 par jour, la France est dans une situation nettement moins favorable qu’au 11 mai 2020, lors du premier déconfinement (plus de 2 600 patients se trouvaient alors en soins critiques et avec 1 000 à 2 000 contaminations quotidiennes). Et le déploiement de la vaccination ne suffira pas à éviter une nouvelle vague dès l’été si les mesures de restriction sont levées trop vite, comme le révèlent des modélisations de l’Institut Pasteur mises en ligne le 26 avril.

Les scientifiques ont établi différents scénarios de déconfinement d’ici le 1er juillet, en s’appuyant sur ce qui a été observé au cours de l’été 2020 (à ce moment-là, une grande partie des lieux publics avaient rouvert et les déplacements étaient libres). Selon eux, une quatrième vague pourrait s’amorcer dès le mois de juin, si la contagiosité du variant britannique – désormais dominant – reste 60 % supérieure à celle du variant historique. Sa hauteur pourrait même dépasser celle de la troisième vague si la vaccination n’accélère pas et se poursuit au rythme de 350 000 doses par jour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Analogie avec la situation de l’été 2020

« Si on lève les mesures de freinage de façon plus progressive, le rebond sera décalé à une période où on aura davantage vacciné et où la reprise épidémique sera moins importante », souligne Simon Cauchemez, modélisateur à l’Institut Pasteur et membre du conseil scientifique, en rappelant que le premier déconfinement s’était fait par étapes.

Différents scénarios sont ainsi présentés avec des taux de reproduction du virus – le « R » dans le jargon – compris entre 1 et 1,3 pour la période allant jusqu’au 1er juillet. Une accélération de la vaccination, au rythme de 500 000 injections quotidiennes, permettrait d’aplatir davantage les courbes avec, dans le scénario le plus favorable, un rebond « à peine perceptible ».

L’analogie utilisée par les scientifiques avec la situation de l’été 2020 a cependant des limites. En juillet-août 2020, les écoles étaient fermées, ce qui ne sera a priori pas le cas en mai-juin de cette année. Autre différence : le port du masque devrait rester la règle, ce qui n’était pas le cas il y a un an. Enfin, même si le déconfinement de 2021 devait ressembler à celui de 2020, le comportement des Français ne sera sans doute pas le même, avec le risque que l’envie de « passer à autre chose » l’emporte sur la prudence.

Des éléments difficiles à anticiper


Plusieurs éléments, difficiles à anticiper, jouent aussi dans l’évolution de l’épidémie. D’abord, l’impact du climat : les scientifiques supposent que le virus est moins transmissible l’été, mais sans certitude. Dans l’hypothèse où, pendant l’été, le variant britannique – aujourd’hui dominant – ne serait « que » 40 % plus transmissible, la trajectoire de l’épidémie serait bien plus favorable quel que soit le scénario envisagé, « mais l’effet du climat sur la transmission n’est a priori pas suffisant pour éviter un rebond de l’épidémie », préviennent les auteurs de l’étude.

Ensuite, l’étendue de la vaccination : dans leur scénario, les modélisateurs prennent pour hypothèse un taux d’adhésion à la vaccination de 85 % chez les plus de 65 ans et de 70 % chez les moins de 65 ans, avec un rythme d’administration des doses soutenu tout au long de l’été. Cependant, ces chiffres sont, de l’aveu même des scientifiques, « optimistes ». Selon les derniers résultats de l’enquête CoviPrev menée par Santé publique France, un peu moins de 60 % des Français ont l’intention de se faire vacciner.

Enfin, l’efficacité des mesures de contrôle de l’épidémie qui resteront en place : le calendrier du déconfinement n’a toujours pas été précisé, de même que les restrictions qui pourraient être levées. « Ces courbes ne sont pas des prévisions, elles permettent de comprendre un peu mieux comment les différentes pièces du puzzle s’emboîtent, insiste Simon Cauchemez. La combinaison de ces trois éléments peut donner des scénarios très différents. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’émergence de variants


Certains paramètres, encore plus incertains, ont aussi été laissés de côté. Le modèle ne prend ainsi pas en compte l’émergence de variants – brésilien et sud-africain notamment – pour lesquels l’efficacité du vaccin pourrait être plus limitée. Et il prend pour hypothèse que les personnes infectées par le SARS-CoV-2 sont protégées contre une réinfection.

Selon d’autres travaux de l’Institut Pasteur, en moyenne un Français sur cinq a été infecté par le virus, avec d’importants écarts d’une région à l’autre : de 8 % en Bretagne à 40 % en Ile-de-France, avec des valeurs autour de 25 % pour les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand-Est et Hauts-de-France, et autour de 30 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Des modélisations publiées début avril montraient qu’un relâchement total des mesures de restriction ne serait possible que si 90 % de la population adulte était vaccinée d’ici le 1er septembre. « Ces niveaux élevés s’expliquent par le fait que si seuls les adultes sont vaccinés, une épidémie importante est malgré tout attendue chez les enfants, contribuant à l’infection des parents et des grands-parents non protégés », expliquaient les auteurs de l’étude.

Pour parvenir à vacciner l’ensemble de la population adulte d’ici à août, il faudrait, selon le site CovidTracker, injecter plus de 590 000 doses par jour, contre un peu plus de 350 000 en moyenne actuellement. Avec une moindre proportion de la population vaccinée, des mesures de freinage resteraient indispensables pour contrôler l’épidémie, et éviter une nouvelle vague d’hospitalisations à l’automne.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 29 Avr 2021 - 13:57

https://www.lemonde.fr/politique/article/2021/04/29/la-pandemie-de-covid-19-ravive-les-tensions-au-pays-basque-et-dans-les-landes_6078486_823448.html

La pandémie de Covid-19 ravive les tensions au Pays basque et dans les Landes

La surfréquentation touristique et la hausse des prix de l’immobilier inquiètent les habitants du sud de la Nouvelle-Aquitaine.

Par Michel Garicoïx(Bayonne, correspondant)

Plages bien occupées à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) ou Hossegor (Landes), succès également pour la montagne basque ou les vieilles rues de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques)… Comme les précédents, le semi-confinement du printemps 2021 n’a pas découragé les pérégrinations : celles d’habitants locaux avides de prendre l’air, également celles de touristes réfugiés des agglomérations. L’occasion pour les uns et les autres de scruter les vitrines, dont celles des agences immobilières, et d’arpenter, avec ou sans masque, villages et sentiers de randonnée.

« Le bel été 2020 nous a amené une fréquentation qui a rattrapé le début de l’année, reconnaît Jérôme Etchebarne, restaurateur basque installé à Mendionde. Mais, cette saison, on ne sait pas trop où l’on va. Certains de mes confrères hôteliers envisagent carrément de changer de métier. » Et le collectif Ostalariak (« les aubergistes ») de pointer trop d’effets d’annonce : « Le Covid-19 est un ennemi invisible, quand le temps économique, celui des commerçants et entrepreneurs qui demandent la suspension des taxes, n’est pas celui, plus distendu, des politiques. »

« Tourisme capital pour notre économie »

Les Landes et les Pyrénées-Atlantiques comptent parmi les départements où la pandémie est faible : le taux d’incidence se maintient à moins de 100 pour 100 000 habitants, quand il dépasse les 300 dans l’Hexagone. Et, au 20 avril, alors que la vaccination va bon train, la proportion de tests positifs s’élevait à 3,5 % contre 9,35 % en France.

De quoi pousser les élus à miser sur un déconfinement adapté au terrain. Les parlementaires des Pyrénées-Atlantiques, tel le député MoDem Vincent Bru, demandent au premier ministre « de tenir compte des réalités territoriales au moment de la réouverture des lieux de culture et des commerces ». Et de prôner « une expérimentation prudente dans deux ou trois des départements les moins impactés avec une ouverture plus ample » que dans le reste du pays. Pierre Froustey (Parti socialiste), président de la communauté landaise Maremne-Adour-Côte-Sud, mise ainsi sur la période estivale pour retrouver « un tourisme capital pour notre économie » et « un renouveau de la vie sociale et associative, notamment pour les jeunes ».

Mais, à l’approche du déconfinement et des congés d’été, la surfréquentation touristique inquiète, notamment à Espelette, Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), Saint-Jean-de-Luz ou encore à Hossegor-Capbreton. Le maire de Sare (Pyrénées-Atlantiques), Battit Laborde, en appelle à « apprendre la montagne », tandis que Daniel Olçomendy, vice-président de la Communauté Pays basque, veut, en plus d’un étalement des visiteurs dans le temps et sur le territoire, « rappeler les écogestes, pas seulement aux touristes, mais aussi à tous les habitants ».

« Le Pays basque n’est pas à vendre »

Autres réactions moins positives, des inscriptions sauvages sont apparues sur la Côte basque telle « Parisiens = virus », mais également à Mont-de-Marsan, où des affiches ont été détournées en « Parisiens, restez chez vous ». Plus ancienne, une autre inquiétude refait surface : quelques agences immobilières ont été barbouillées, comme à Ustaritz avec un « Euskal Herria ez da salgai » (« Le Pays basque n’est pas à vendre » ). De son côté, un groupe nouveau baptisé « Gazte Ekintza » (« action jeunes ») a, au nom du droit au logement, pointé pacifiquement quelques agences haut de gamme. Des offres de ventes ont en effet choqué, tel un appartement à 40 000 euros le mètre carré dans la villa Belza, à Biarritz, ou une maison à 18,9 millions d’euros à Bidart, les deux biens étant situés en bord de mer.

Des offres de ventes ont choqué, tel un appartement à 40 000 euros le mètre carré dans la villa Belza, à Biarritz

Des cas qui reflètent à l’extrême la tension du marché du logement, avec notamment une insuffisance de locations à l’année, des prix élevés sur le littoral basque et landais, et une préférence des propriétaires pour les locations saisonnières mais aussi, de plus en plus, pour les plates-formes. Airbnb le concède : « Les Pyrénées-Atlantiques et les Landes se classent dans le top 10 des départements où les hôtes ont généré le plus de revenus pendant l’été 2020. »

Le dossier du logement pèse de façon récurrente sur les collectivités : le sud des Landes, dont le Seignanx est le territoire de la Nouvelle-Aquitaine à la démographie la plus dynamique, et le Pays basque qui, avec ses 330 000 habitants, en accueille chaque année 3 000 de plus, souvent de jeunes actifs. Le 10 avril, la Communauté d’agglomération du Pays basque a voté un plan local de l’habitat qui veut contenir la poussée des résidences secondaires et favoriser le logement social. Son président, Jean-René Etchegaray, également maire (UDI) de Bayonne, tient à la fois à « une économie touristique importante pour notre pays » et à « une meilleure régulation des meublés touristiques en faveur de l’habitat à l’année ».

Toutes ces mutations ont leur place dans le débat public : la mobilité, le logement, le climat y prennent chaque jour plus d’importance, ainsi que les langues (basque et gascon). Les enjeux politiques s’en ressentent, à commencer par la sociologie électorale : au scrutin municipal de 2020, un tiers des électeurs de Bayonne étaient de nouveaux inscrits sur les listes.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Scalp Jeu 29 Avr 2021 - 14:07

https://www.lemonde.fr/planete/article/2021/04/29/covid-19-moderna-accelere-sa-production-de-vaccins_6078504_3244.html

Covid-19 : Moderna accélère sa production de vaccins

Plus d’un milliard de doses de vaccins contre la maladie ont été administrées dans le monde.


Alors que le seuil du milliard de doses de vaccins contre le Covid-19, administrées dans 207 pays ou territoires, a été franchi ce week-end, le laboratoire américain Moderna veut accélérer la production de doses et BioNTech s’apprête à demander une autorisation de vacciner les enfants de 12 à 15 ans dans l’Union européenne (UE).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Moderna veut produire trois milliards de doses l’an prochain


Le laboratoire américain Moderna a annoncé jeudi 29 avril vouloir produire trois milliards de doses en 2022. La société de biotechnologies, qui a développé un vaccin reposant sur la technologie novatrice de l’ARN messager comme Pfizer/BioNTech, a également revu à la hausse ses anticipations pour 2021 et espère désormais pouvoir fournir entre 800 millions et 1 milliard de doses cette année, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Dans le détail, Moderna a notamment l’intention d’investir dans les installations du groupe suisse Lonza, l’un des grands fournisseurs de l’industrie pharmaceutique, et de l’espagnol Rovi, qui réalise la mise en flacons.

« Nous voyons que le virus se propage rapidement, nous voyons que le virus est en train de muter, nous voyons des nouveaux variants qui apparaissent. (…) Nous devons prendre les devants pour être prêts si besoin est à une troisième dose de rappel », a souligné jeudi le directeur pour l’Europe de Moderna, Dan Staner, sur la chaîne publique suisse RTS Un. Selon lui, ces investissements commenceront à produire leurs effets fin 2021 et début 2022.

Ainsi, Lonza a annoncé jeudi matin qu’il allait installer trois lignes de production supplémentaires sur son site de Viège (dans le canton du Valais), permettant ainsi de doubler la production de substances destinées à la fabrication du vaccin de Moderna.

En début de semaine, Sanofi, qui travaille encore sur son propre vaccin, avait en outre révélé qu’il allait mettre en flacons jusqu’à 200 millions de doses du vaccin de Moderna contre le Covid-19, afin de satisfaire la demande mondiale. Pour ce faire, le laboratoire français va mettre les infrastructures de son site américain de Ridgefield (New Jersey) au service de la société de biotech pour « les opérations de remplissage et finition (…) jusqu’à 200 millions de doses » à partir de septembre.

BioNTech juge possible un vaccin pour les 12-15 ans dès juin dans l’UE

De son côté, le laboratoire allemand BioNTech est sur le point de déposer dans l’Union européenne (UE) une demande d’autorisation pour l’utilisation de son vaccin contre le Covid-19 chez les enfants de 12 à 15 ans, rendant possible une homologation dès juin.

« En Europe, nous en sommes aux dernières étapes avant de soumettre » les données des essais cliniques à l’Agence européenne des médicaments (AME) et la validation devrait prendre entre quatre et six semaines, a déclaré le cofondateur et directeur de l’entreprise, Ugur Sahin, au magazine allemand Spiegel. Ce vaccin est pour le moment autorisé seulement pour les personnes âgées de 16 ans au moins.

Aux Etats-Unis, BioNTech et son partenaire Pfizer ont déjà déposé, début avril, une demande d’extension de l’autorisation en urgence du vaccin pour les adolescents âgés de 12 à 15 ans. Les demandes d’autorisation se basent sur les données des essais cliniques de phase 3 sur cette tranche d’âge publiés fin mars, « qui ont démontré une efficacité de 100 % » pour prévenir la maladie, selon les laboratoires.

Pour les enfants de 5 à 12 ans, M. Sahin continue de tabler sur des résultats de l’étude clinique en juillet et estime que ce vaccin est « en bonne voie » pour une autorisation d’ici la rentrée de septembre. Les résultats d’une étude sur les enfants encore plus jeunes pourraient être disponibles à partir de septembre. « La validation dure entre quatre et six semaines », a rappelé M. Sahin.

Mercredi, le cofondateur, avec sa femme, du laboratoire de Mayence avait estimé possible une « immunité collective » en Europe « en juillet, au plus tard en août » et affirmé sa « confiance » dans l’efficacité du vaccin contre le variant dit indien du SARS-CoV-2.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15425
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Rugby et Coronavirus - Page 5 Empty Re: Rugby et Coronavirus

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 25 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 15 ... 25  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum