AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» In Extenso SuperSevens 2022
par Charles_ubb Hier à 22:35

» Préparation de la saison 2022-2023
par Scalp Hier à 20:18

» Sipili FALATEA
par Scalp Hier à 20:15

» Top 14 - 1ᵉʳᵉ journée : UBB / Stade Toulousain
par Scalp Hier à 19:35

» Ben Tameifuna
par krahknardz Hier à 17:01

» Madosh Tambwe
par Scalp Hier à 15:38

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par Scalp Hier à 12:45

» Lionnes 2022-2023
par Scalp Hier à 11:06

» Musique !!!
par Scalp Mar 16 Aoû 2022 - 9:28

» Rugby Championship
par Scalp Lun 15 Aoû 2022 - 16:25

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par Scalp Lun 15 Aoû 2022 - 12:41

» Mahamadou Diaby
par Scalp Lun 15 Aoû 2022 - 12:27

» Matthieu Jalibert
par Scalp Lun 15 Aoû 2022 - 12:17

» Histoire du XV de France
par Scalp Lun 15 Aoû 2022 - 6:23

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par Scalp Sam 13 Aoû 2022 - 10:05

» espoirs 2022-2023
par marchal Sam 13 Aoû 2022 - 2:48

» Progamme TV
par Scalp Ven 12 Aoû 2022 - 14:04

» Autres Clubs
par Scalp Jeu 11 Aoû 2022 - 12:46

» Rémi Lamerat
par Scalp Mar 9 Aoû 2022 - 13:16

» Coupe du monde de Rugby féminine 2021 du XV de France
par Scalp Mar 9 Aoû 2022 - 11:29

» Autres joueurs
par krahknardz Lun 8 Aoû 2022 - 23:25

» Ulupano Seuteni
par Scalp Lun 8 Aoû 2022 - 11:05

» XV de France (partie en cours)
par Scalp Lun 8 Aoû 2022 - 11:04

» Le rugby et son évolution
par krahknardz Sam 6 Aoû 2022 - 20:45

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par patrick Sam 6 Aoû 2022 - 15:54

» Yoram Moefana
par Scalp Sam 6 Aoû 2022 - 11:05

» 1991 - 9e titre de CDF de l'Union
par patrick Ven 5 Aoû 2022 - 23:23

» Christophe Urios
par Scalp Ven 5 Aoû 2022 - 14:47

» Félix Le Bourhis
par le radis Jeu 4 Aoû 2022 - 16:59

» Sport Féminin
par Scalp Jeu 4 Aoû 2022 - 15:11

Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

+8
marchal
nadoloubb
Big'Ben
densnewzealand
Switch
kolpezkolpe
Dr. Gregory Bouse
Scalp
12 participants

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  sudiste Sam 25 Juin 2022 - 15:20

Scalp a écrit:
sudiste a écrit:Avec la victoire du MHR nous serons donc le seul club de Top 14 vierge de tout titre majeur (et même mineur style challenge nous concernant) sur la scène nationale ou européenne... Rolling Eyes

Garder sa virginité plus longtemps que les autres n'est pas forcément une tare pour écrire sa future histoire :chambreur:

T'as raison finalement l'UBB n'a que 16 ans :chambreur:

sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 13864
Date d'inscription : 27/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Sam 25 Juin 2022 - 15:29

sudiste a écrit:
Scalp a écrit:
sudiste a écrit:Avec la victoire du MHR nous serons donc le seul club de Top 14 vierge de tout titre majeur (et même mineur style challenge nous concernant) sur la scène nationale ou européenne... Rolling Eyes

Garder sa virginité plus longtemps que les autres n'est pas forcément une tare pour écrire sa future histoire :chambreur:

T'as raison finalement l'UBB n'a que 16 ans :chambreur:

rire

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Sam 25 Juin 2022 - 15:35

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4632
https://twitter.com/GauthierBaudin/status/1540460178331541504

Une petite commotion..., ce n'est pas ce qui va arrêter Guirado :chambreur:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Sam 25 Juin 2022 - 18:33

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/top14/finale-du-top-14-le-rugby-francais-c-est-brutal-mais-comment-ne-pas-adorer-assure-l-anglais-de-montpellier-zach-mercer-11415009.php

Finale du Top 14 : « le rugby français c’est brutal mais comment ne pas adorer ? », assure l’Anglais de Montpellier Zach Mercer

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt2160
Zach Mercer avec le Bouclier de Brennus. © Crédit photo : FRANCK FIFE/AFP

Par Propos recueillis par Arnaud David - a.david@sudouest.fr

Meilleur avant de la finale contre Castres (29-10), Zach Mercer, le numéro 8 de Montpellier, est probablement la révélation de la saison de Top 14. Samedi soir, l’Anglais ne cachait pas sa joie d’avoir fait le choix de venir jouer en France et d’avoir contribué au premier titre du club héraultais

Dans la zone d’interview du Stade de France, Zach Mercer a échangé une accolade avec Pierre-Henry Broncan, expliquant que l’entraîneur de Castres avait changé sa carrière. Les deux hommes se sont connus à Bath et le coach tarnais l’a conseillé quand le numéro 8 anglais a choisi de relancer sa carrière en France. Arrivé à Montpellier cet été, Mercer s’est intégré rapidement dans l’effectif héraultais où ses qualités offensives ont changé le visage des champions de France. Meilleur avant de la finale, ce fils (24 ans) d’international treiziste ne regrette pas son choix même s’il le prive pour l’instant de la possibilité de jouer avec l’Angleterre.

Devenir champion de France pour votre première saison en Top 14, c’est un scénario de rêve. Est-ce que vous réalisez ?

Oui, c’est dingue. Il va me falloir un moment pour réaliser ce que nous avons réussi avec ce groupe. C’est exceptionnel. Reposez-moi la question dans une semaine. Quand je suis arrivé en France, je pensais que la Coupe d’Europe était le trophée le plus important et puis j’ai compris que ce titre représentait et notamment pour les gars comme Guilhem (Guirado) Fufu (Ouedraogo), Kylian (Galletier) qui mettent un terme à leur carrière, pour Benoît (Paillaugue) qui quitte le club. Je ne les remercierai jamais assez pour la manière dont ils m’ont aidé à trouver mes marques.

À quoi avez-vous pensé quand vous avez mené 17 à 0 après moins d’un quart d’heure de jeu ?

Que c’était possiblement dangereux. Toulouse était un peu dans la même position la semaine dernière. C’est ce que j’ai dit à Guilhem quand nous sommes réunis en cercle : il faut qu’on « switche » tout de suite. C’est à la fois une situation dans laquelle vous désirez être et en même temps, vous passez de la position de chasseur à chassé. Mais ces vingt premières minutes ont été très bonnes, c’est sans doute notre meilleure entame de match de la saison. J’ai vraiment aimé la façon dont nous avons abordé la demi-finale et la finale en outsiders pour finir avec le trophée.

Vous êtes sortis indemnes de la très longue séquence défensive que vous ont imposée les Castrais en début de deuxième mi-temps. C’est le deuxième tournant du match ?

Nous savions que les premières minutes de la deuxième mi-temps seraient capitales. Nous les avons empêchés de marquer deux fois alors qu’ils étaient dans l’en-but. On s’est battu, on les a repoussés. Si nous avions craqué ne serait-ce qu’une fois à ce moment-là, nous aurions pu être en danger. Mais on n’a pas cédé. C’est la défense qui permet de gagner les matches. Cela a été le cas face à Castres comme contre Bordeaux.

Que représente le Bouclier de Brennus pour vous ?

Il va falloir que j’aille m’asseoir à côté de lui dans le vestiaire. Que je le regarde bien avec le nom de Montpellier gravé dessus pour la première fois. Et que je m’offre un moment de réflexion pour mesurer ce que l’équipe a réalisé et ce que j’ai réussi à titre personnel.

Vous envisagez de l’emprunter pour votre mariage la semaine prochaine en Angleterre ?

Je vais peut-être demander la permission. Non, sérieusement, il y a des gars qui le méritent beaucoup plus que moi que comme Guilhem ou comme Fufu qui s’est battu pour ce club pendant je ne sais combien d’années.

   C’est marrant parce qu’il y a six mois, je disais à ma copine que je n’avais jamais rien gagné ».

Montpellier a donné l’image d’un groupe uni cette saison. Cela n’a pas toujours été le cas dans le passé.

On a commencé par ne gagner que deux matchs et faire un nul lors des sept premières journées et on a eu ce que j’appelle une première réunion de crise. Et puis on a gagné au Racing et on a enchaîné dix victoires de suite. Les liens se sont renforcés. On est devenus des amis.

Mais avant la finale, Philippe Saint-André nous a dit : « les gars si vous remportez cette finale, vous ne serez plus des amis, vous serez les membres d’une même famille. Dans trente ans, vous vous en souviendrez. Comme je l’ai dit, il faut que je prenne la mesure de tout ça mais j’ai définitivement pris la bonne décision en venant en France. Je suis vraiment fier. Je sais que Montpellier avait plutôt une mauvaise réputation. Mais on est en train de changer ça. Il n’y a pas de barrière. Vous savez quand je vais m’asseoir à côté de Mohamed Haouas au petit-déjeuner, il ne parle pas un mot d’anglais mais on se débrouille pour rigoler et se foutre l’un de l’autre. Et c’est ce que ce groupe a construit et le mérite en revient à Philippe (Saint-André). On sera là l’an prochain pour jouer dans la cour des grands.

Quel rôle a joué Philippe Saint-André dans votre réussite ?


Il est venu me chercher. Il croyait en moi. Il a dit au président. Il m’a donné sa confiance. Je ne saurai trop le remercier. Quand je vois sa réaction au coup de sifflet final, je réalise ce que ce titre représente pour lui. L’an passé le club luttait pour éviter la relégation. Cette année, nous sommes allés en quart de finale de Coupe d’Europe et nous avons remporté le Top 14. Même si nous allons perdre des joueurs. Philippe est un mec intelligent. Il m’a dit : « Zach, on sait que ce que tu peux nous apporter ». Que ce soit Philippe, Jean-Ba (Elissalde) ou Z (Azam). Il me laisse faire, ce que je sais faire.

Après six années passées à Bath, quelles comparaisons faites-vous avec le championnat de France ?

Le rugby français est vraiment brutal. Quel que soit votre adversaire, c’est dur. Même si vous jouez à Biarritz, si vous n’êtes pas prêts, vous vous faites maltraiter physiquement. J’ai joué 33 matches cette saison. Vous ne verriez jamais ça en Angleterre. C’est dur pour le corps. Mais j’ai adoré. Comment ne pas adorer ça quand vous voyez une ambiance comme ce soir ? C’est marrant parce qu’il y a six mois, je disais à ma copine que je n’avais jamais rien gagné alors devenir champion de France pour la première fois de l’histoire de Montpellier, c’est assez spécial.

Eddie Jones est venu vous voir récemment. Est-ce que vous avez renoncé à l’équipe d’Angleterre ?


J’ai effectivement rencontré Eddie avant les finales de Coupe d’Europe à Marseille. J’ai été honnête avec lui. Je lui ai dit que j’étais bien à Montpellier. Que j’étais ici pour gagner des trophées et grandir en tant que joueur. Je n’ai pas renoncé à mes ambitions internationales mais je ne peux pas jouer pour l’Angleterre pour le moment puisque je suis en France. J’ai fait ce sacrifice.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Sam 25 Juin 2022 - 19:42

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4635
https://twitter.com/top14rugby/status/1540446102171828225

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Sam 25 Juin 2022 - 19:43

EN IMAGES. Malgré la défaite en finale du Top 14, Castres a chaleureusement fêté ses héros

https://actu.fr/sports/rugby/pro/en-images-malgre-la-defaite-en-finale-du-top-14-castres-a-chaleureusement-fete-ses-heros_52040310.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Dim 26 Juin 2022 - 16:18

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4636
https://twitter.com/PlanetRugby/status/1540628366268592128

Le dernier coup de boule de Guirado...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:28

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt2161
Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt2162
Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4637

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:29

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt2163

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:36

Finale du Top 14 : "Il ne pensait pas que j'allais le faire !" La requête particulière du Castrais Loïc Jacquet à Emmanuel Macron

https://www.ladepeche.fr/2022/06/26/finale-du-top-14-il-ne-pensait-pas-que-jallais-le-faire-la-requete-particuliere-du-castrais-loic-jacquet-a-emmanuel-macron-10398168.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:40

https://www.midi-olympique.fr/2022/06/26/top-14-philippe-saint-andre-jetais-devenu-le-naze-qui-a-pris-62-points-contre-les-blacks-10398214.php

Top 14 - Philippe Saint-André : « J’étais devenu le naze qui a pris 62 points contre les Blacks »

Dimanche matin, durant deux heures et le temps d’un solide petit déjeuner partagé sur son balcon avec vue sur Montpellier, le manager du MHR nous a livré les clefs d’une saison haletante, terminée en beauté avec ce premier bouclier de brennus.

Quel est votre état d’esprit, 48 heures après la finale ?

Je suis heureux, très heureux. Cette finale clôture une saison assez incroyable. Nous avons vécu des phases finales d’une intensité folle. Depuis vendredi minuit, nous sommes donc sur un nuage, comme dans un rêve. Amener son premier Bouclier au MHR constitue une belle empreinte dans l’histoire. Ce club doit beaucoup à un grand monsieur, Mohed Altrad. Et s’il s’agit seulement du premier titre, je suis persuadé qu’il y en aura d’autres.

Dans vos souvenirs personnels, quelle place aura ce titre ?

C’est fort. Jusqu’à vendredi soir, je n’avais jamais touché le Bouclier. Je l’avais seulement effleuré comme joueur avec Clermont, puis approché comme coach avec Bourgoin et Toulon... On ne le dit pas assez, mais c’est un trophée lourd, très lourd même, à soulever. (rires) Et le scénario pour y arriver est fou! Quand je redescends dans « l’arène » il y a dix-sept mois (lorsqu’il est redevenu entraîneur), Montpellier est avant-dernier du championnat. On s’est battus toute la saison passée pour assurer la survie du club. Et c’est produit un déclic : on enchaîne dix victoires, on remporte la Challenge Cup et on termine 10e du Top 14. On était alors loin d’être prétendant au titre. Pourtant, dès la reprise, les joueurs avaient envie d’être des acteurs importants du championnat. Ils souhaitaient que l’on se fixe un objectif élevé.

Comment cela s’est-il concrétisé ?

Lors du stage que nous avons effectué en Corse au mois d’août dernier, Olivier Azam, Jean-Baptiste Elissalde et moi avons eu une réunion avec les leaders du groupe. C’est là qu’ils nous ont annoncé vouloir viser le Top 4. C’est-à-dire au minimum se qualifier pour les phases finales et jouer un barrage à domicile.

Vous n’en avez rien dit.

Dans notre situation, il était hors de question de le crier sur tous les toits. Cela aurait été perçu comme de la prétention. Mais Ouedraogo et Guirado ne voulaient surtout pas revivre la saison qui venait de s’écouler.Je leur ai dit : « OK. Mais commençons par réussir notre entrée en matière et le match à Toulon. Si on gagne chez un concurrent direct, alors on pourra avoir de hautes ambitions.» Résultat, on fait match nul à Toulon, en réalisant un bon match dans sa physionomie. Et, vu leur détermination, dès le mois d’août j’ai su que l’on serait performant.

La suite a confirmé vos sensations ?

En suivant, on met 40 points à Brive en gaspillant le point de bonus offensif puis on perd contre Toulouse. Mais aux entraînements, cela travaillait toujours dur. Surtout, même quand on perd à Pau le groupe reste serein. Chacun bosse, l’ambiance est bonne. Il n’y a pas de doute. Et puis, côté rugby, l’apport d’Alexandre Ruiz se fait sentir : nous sommes moins pénalisés. Je savais que cela allait payer et que nous allions jouer les premiers rôles. Encore devions-nous rester dans notre coin, un peu cachés. Et, à ce titre, le fait ne pas avoir débuté le championnat en trombe nous a servis.

Comment avez-vous eu l’envie de recruter l’arbitre Alexandre Ruiz pour en faire un de vos adjoints ?

Cette année, nous voulions progresser sur notre animation offensive et ne plus nous appuyer seulement sur notre défense et la conquête. C’était le chantier de l’année, lancé après avoir débrieffé la saison précédente où nous nous étions accroché à notre puissance pour exister. Parfois au détriment de la discipline. Avec Jean-Ba (Elissalde) et Olivier (Azam), on s’est dit que pour viser le titre d’ici deux ou trois ans, il nous faudrait impérativement avoir une meilleure discipline. C’était à ce prix que l’on rivaliserait avec les Toulouse, La Rochelle, Racing ou Bordeaux.

Chaque sélection nationale s’appuie désormais sur les compétences d’un arbitre et je me suis dit que le principe pouvait se décliner en club. Son apport est très important pour les joueurs dans la compréhension des règles, les attitudes à adopter et le message corporel à renvoyer.

Et pourquoi Ruiz ?

L’an passé, comme Alexandre n’habitait pas très loin de Montpellier je lui avais demandé d’intervenir lors des préparations des quarts, demi et finale de Challenge Cup. À chaque fois, il nous a consacré une journée et le courant était passé avec le staff, ce qui est capital à mes yeux.
Puis, en discutant avec lui, j’ai découvert que c’était un vrai technicien et qu’il entraînait depuis vingt ans. Comme il était en fin de contrat avec la fédération et qu’il se posait la question de franchir le pas vers l’entraînement, j’ai dit banco.

Se cantonne-t-il à la discipline ?


Non, j’ai bataillé avec Mohed Altrad pour l’embaucher à temps plein parce que je souhaitais qu’il s’occupe de la discipline et de tout ce qui concerne les attitudes au contact et les zones de rucks. Il intervient aussi beaucoup en vidéo individualisée avec les joueurs. Il est entraîneur mais n’a pas son mot à dire sur la composition d’équipe, même chose pour Bruce Reihana (chargé travail par ateliers et des joueurs hors groupe) ; ils sont là pour délester Olivier et Jean-Ba qui se consacrent à la stratégie, la conquête et le mouvement général. Ils mettent du liant et sont là pour favoriser le développement des joueurs. Ils ont même une relation différente avec eux, car ils ne sont pas là pour donner les mauvaises nouvelles. Cela nous reviens, à Olivier, Jean-Ba et moi : nous décidons de la stratégie et de la composition d’équipe. Et en cas de désaccord, c’est moi qui tranche. Je crois que cette osmose et cette complémentarité sont une des raisons de notre titre.

Pourquoi ?


Tout simplement, j’ai remarqué que la nouvelle génération, celle des Arthur Vincent ou Florian Verhaeghe, a besoin d’être nourrie d’informations au quotidien. Ils sont en quête de précision et de détails. Nous les avons nourris.

En quoi vous-même avez évolué ?


En termes de management, je me suis beaucoup appuyé sur mon groupe de leaders. Les échanges avec eux étaient primordiaux. Comme je vous l’ai dit, c’est eux qui ont fixé les objectifs. Guilhem Guirado et Fulgence Ouedraogo savaient que c’était leur dernier tour de piste. Ils voulaient sortir par la grande porte et, dès cet été, c’était présent dans leur discours. Je m’en suis donc servi.

Qu’ont-ils apporté, concrêtement ?

« Fufu » et Guilhem se sont mis en quatre pour accueillir et intégrer au plus vite les recrues : Mercer, Garbisi ou Doumayrou qui faisait son retour au club et connaissait donc bien la maison. La cohésion s’est faite rapidement entre eux et le fait d’avoir un vestiaire sain a été déterminant.

Avez-vous pris plaisir à manager alors que vous ne vouliez plus être un entraîneur de terrain ?

Oui, et je l’ai dit ouvertement. Mais il faut remettre les choses dans leur contexte : je reviens pour essayer de sauver la place du MHR en Top 14. Je remets le survêtement mais l’équipe perd ses cinq premiers matchs sous mes ordres. Après la défaite contre le Racing 92 à domicile, je rentre chez moi, je pleure de rage et je me dit: «Je ne sais plus faire». à partir de là, je me suis totalement remis en question, j’ai gardé le cap que je m’étais fixé et on a enchaîné dix victoires d’affilée. Mais, dans mon esprit les choses étaientclaires : à la fin de saison, je reprenais mon costume de directeur de rugby. D’ailleurs, c’est pour cela que nous avions contacté Pierre Mignoni ou Franck Azéma. Mais bon, le trio que l’on formait avec Olivier Azam et Jean-Baptiste Elissalde fonctionnait bien... Au départ, je suis resté plus pour eux.

C’est à dire ?


Si un nouveau manager arrivait avec son staff, au moins l’un des deux allait être débarqué. Or Olivier et Jean-Ba voulaient continuer à travailler ensemble. J’ai alors dit banco à la condition d’étoffer le staff avec un directeur de performance (Benjamin Delmoral) et deux adjoints (Alexandre Ruiz et Bruce Reihana). Mohed Altrad, qui nous observait, a validé le projet.

Ce Bouclier vous permet-il d’évacuer le traumatisme de 2015 (élimination en quart de finale de Coupe du monde, alors qu’il était sélectionneur de l’équipe de France) ?

J’avais l’habitude d’avoir du nez, de bien recruter et d’avoir des résultats. Que ce soit à Gloucester, Bourgoin, Sale ou Toulon cela avait toujours marché. En équipe de France jusqu’en novembre 2012, nous suivons à peu près notre feuille de route : on termine l’année 2012 par deux victoires probantes sur l’Australie et l’Argentine. Sauf qu’à ma signature, j’avais demandé des garanties sur la libération de joueurs qui devaient arriver à mi-mandat. Et ellesne sont jamais venues… J’ai essayé, avec une préparation intense, de faire récupérer à mon groupe le retard physique et dans le développement à deux mois du Mondial.En vain, ça n’a pas marché… Je ne vais pas le cacher : après un tel revers, il y a forcément une remise en question.

C’est à dire ?


Après l’élimination face à la Nouvelle-Zélande, la souffrance est venue petit à petit. Dans l’esprit des gens, sur les réseaux sociaux, il n’était plus question de mes 69 sélections, 34 capitanats à 78 % de victoires chez les Bleus. J’étais juste le naze qui venait de prendre62 points contre les Blacks. Elles étaient oubliées mes cinq finales comme entraîneur avec Sale, Gloucester ou Toulon... Je peux vous dire que ça fait mal. Surtout quand tu vois tes prochessouffrir. Voilà pourquoi je ne voulais pas redevenir entraîneur principal.

Alors pourquoi avoir accepté ?


La mission confiée par Mohed Altrad au départétait d’être en soutien de Xavier Garbajosa sur l’extra-sportif, cela m’allait très bien. J’aime bâtir, effectuer le travail de fourmi pour structurer un club. Il y avait beaucoup de choses à faire à Montpellier. Notamment sur l’identification et l’image que l’on devait avoir auprès nos supporters et dans cette ville. Finalement, le cours des choses a décidé pour moi...

Ce titre est-il une revanche ?


Absolument pas, je ne veux pas être un vieux con, un aigri au point de voir ce titre comme une revanche. C’est juste une autre page de mon histoire. Car après les Blacks, je n’étais pas aussi mauvais que l’on a bien voulu le dire.  Et je ne suis pas devenu le meilleur depuis le titre de champion de France.

Venons-en au sportif. Dites-nous comment avez-vous fait pour récupérer Zach Mercer ?

Je le connais depuis six sept ans. Après 2015, j’ai commenté pour RMC le championnat anglais avec des déplacements réguliersen Angleterre. Ce qui m’a permis de reprendre contactmon réseau anglais, dont Steve Walsh qui fut mon préparateur physique au RCT et qui est ami avec le père de Zac.
C’est le profil de n°8 que j’aime, des «Matabiau» comme on dit à Toulouse, qui distribue plus qu’il ne porte le ballon. Bref, Mercer était sur mes tablettes et quand Eddie Jones a décidé de ne plus le sélectionner, Bath a tergiversé au moment de sa prolongation de contrat et j’ai sauté sur l’occasion. Je savais que le MHR allait faire une belle affaire. C’est une des réussites de notre duo avec Mohed Altrad, qui me laisse les mains libres sur le recrutement. Cela s’est vu aussi sur le dossier Carbonel cette année, ou encore sur Garbisi qui signe d’abord un contrat comme espoir avec le MHR.

Le recrutement de la saison 2021-2022 a-t-il été déterminant dans ce titre ?

On voulait poursuivre notre politique de « franciser » le vestiaire, tout enrenforçant l’équipe en vue des doublons, avec les absences attendues des Haouas et Willemse, sans oublier Pollard qui ne devait revenir qu’en novembre. Enfin, il fallait anticiper les arrêts de Guirado et Ouedraogo. Voilà l’explication des arrivées de Thomas, Chalureau, Capelli, Paenga-Amosa, Becognée ou Garbisi. Mais bon, on n’a pas tout réussi. Pour être franc, on se plante sur Vici et Hamadache.

Fin février, vous nous confiez voir le MHR en finale contre Bordeaux.

On avait un recrutement pour être bon pendant les doublons, et ce fut le cas. L’ambiance du vestiaire était bonne. Je n’avais pas de problème extra-sportif. On collait aux deux premières places... C’est lors que je me dis qu’au complet on peut faire le hold-up en phases finales. Bon, mes certitudes ont été bousculées avec les blessures de Willemse et Reinach… Au final, on a aussi eu de la chance lors de la dernière journée avec le revers de Bordeaux à l’Usap. déterminant dans ce Top 14, lors des trois. Or, il nous fallait de la fraîcheur pour la suite et en évitant les barrages nous avons eu deux semaines pour préparer la demie face à l’UBB. On a bien préparé ça et potassé leur jeu.

Pas celui du Racing 92, l’autre possible adversaire ?

Le Racing, on connaissait pour l’avoir battu lors de l’avant-dernière journée. Bordeaux était un peu notre bête noire. Il fallait tenter un truc sur le plan stratégique. Le retour d’Arthur Vincent a été important. Il nous a permis de défendre à trois centres et de couper leur extérieur. C’est la clé.

En phase finale, vos 2es lignes Chalureau-Verhaeghe frappent clairement aux portes de l’équipe de France. Êtes-vous d’accord ?

Totalement. En début de saison, Willemse et Capelli sont blessés, Van Rensburg est avec l’Afrique du Sud : Chalureau et Verhaege tiennent la baraque. Comme on ne parlait pas de nous, c’est passé inaperçu mais tous deux ont effectué une grosse saison. Ce sont eux qui ont eu le plus de temps de jeu. Pour Bastien, la saison dernière fut un déclic : il s’est stabilisé dans sa vie, a perdu 12 kg. Pour Flo, c’est déjà un grand joueur de rugby etsera international. Après, on est tranquille : « Chalu » a prolongé jusqu’en 2025 et « Flo » jusqu’en 2026. Ils sont au MHR pour un bail.

Avec le Bouclier, vous offrez à Guilhem Guirado une sortie royale. De quoi atténuer le malentendu né du match à Perpignan où il n’a pas eu l’ovation qu’il espérait parce que vous l’avez sorti à la mi-temps ?


Guilhem Guirado avait fait de ce match un rendez-vous important pour lui. C’était son dernier match, et il avait invité 80 proches ou de sa famille au stade, ce que je ne savais pas. À la pause, j’annonce donc que toute la première ligne change. On gagne le matche quand je rentre au vestiaire, au moment de serrer la main à Guilhem, je perçois qu’il y a un problème. Je prends la parole au milieu des joueurs, je m’excuse auprès de Guilhem en disant que j’ai fait une erreur de management. Je me suis trompé. Guilhem m’en a voulu. C’est un compétiteur, et rancunier qui plus est ! Il y a eu huit à dix jours tendus entre nous. On s’est expliqué. Il a compris qu’il n’y avait rien de prémédité. C’était une erreur de ma part, j’étais concentré sur le fait de remporter le match. Je crois que cela lui a servi pour sa fin de saison terminée en boulet de canon.

Vous avez annoncé à nos confrères de RMC que vous vouliez arrêter quoiqu’il arrive en 2025. Pourquoi ?

Je vais essayer l’an prochain de prendre du recul et donner un peu plus la main à mes deux adjoints qui verront leurs prérogatives élargies dans les prochaines semaines. On verra, si on y arrive. Après, pourquoi 2025 ? Si Mélenchon devient Premier ministre, j’aurais alors près de 60 ans et l’âge de la retraite (rires).

Pierre-Laurent Gou

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  sudiste Lun 27 Juin 2022 - 9:42

Scalp a écrit:Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4636
https://twitter.com/PlanetRugby/status/1540628366268592128

Le dernier coup de boule de Guirado...

Notons l'étrange comportement de Rattez think scratch
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 13864
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:43

Fin février, vous nous confiez voir le MHR en finale contre Bordeaux.

On avait un recrutement pour être bon pendant les doublons, et ce fut le cas. L’ambiance du vestiaire était bonne. Je n’avais pas de problème extra-sportif. On collait aux deux premières places... C’est lors que je me dis qu’au complet on peut faire le hold-up en phases finales. Bon, mes certitudes ont été bousculées avec les blessures de Willemse et Reinach… Au final, on a aussi eu de la chance lors de la dernière journée avec le revers de Bordeaux à l’Usap. déterminant dans ce Top 14, lors des trois. Or, il nous fallait de la fraîcheur pour la suite et en évitant les barrages nous avons eu deux semaines pour préparer la demie face à l’UBB. On a bien préparé ça et potassé leur jeu.

Pas celui du Racing 92, l’autre possible adversaire ?

Le Racing, on connaissait pour l’avoir battu lors de l’avant-dernière journée. Bordeaux était un peu notre bête noire. Il fallait tenter un truc sur le plan stratégique. Le retour d’Arthur Vincent a été important. Il nous a permis de défendre à trois centres et de couper leur extérieur. C’est la clé.


...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 9:48

sudiste a écrit:
Scalp a écrit:Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Capt4636
https://twitter.com/PlanetRugby/status/1540628366268592128

Le dernier coup de boule de Guirado...

Notons l'étrange comportement de Rattez think scratch

:chambreur: je n'avais pas fait gaffe, il sort ses boules pour faire un premier plan classe au mec qui filme avec son portable :chambreur:

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Lun 27 Juin 2022 - 13:54

Top 14. Comment la presse étrangère a jugé la finale Castres-Montpellier et le sacre du MHR

https://actu.fr/sports/rugby/pro/top-14-comment-la-presse-etrangere-a-juge-la-finale-castres-montpellier-et-le-sacre-du-mhr_52057445.html

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Scalp Mar 28 Juin 2022 - 10:18

VIDÉO - TOP 14 - "Le MHR champion, Altrad a fait un joli doigt d'honneur à beaucoup de présidents"

https://video.rugbyrama.fr/rugby/top-14-le-mhr-champion-altrad-a-fait-un-joli-doigt-d-honneur-a-beaucoup-de-presidents_vid1703433/video.shtml

Il n'a pas attendu de gagner un titre...

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 22732
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Switch Mar 28 Juin 2022 - 13:15

Scalp a écrit:VIDÉO - TOP 14 - "Le MHR champion, Altrad a fait un joli doigt d'honneur à beaucoup de présidents"

https://video.rugbyrama.fr/rugby/top-14-le-mhr-champion-altrad-a-fait-un-joli-doigt-d-honneur-a-beaucoup-de-presidents_vid1703433/video.shtml

Il n'a pas attendu de gagner un titre...

Toujours très facile de dire çà après avoir gagné. Je suis curieux de voir, le jour où l'UBB gagnera, si la presse sera aussi dithyrambique à notre égard. Par ailleurs, faudrait quand même pas oublier que les critiques émises contre le MHR et surtout son président sont relativement fondées. Pour rappel, Altrad a déjà été entendu plusieurs fois par la justice et devrait d'ailleurs repasser devant elle à la rentrée pour des faits graves. Alors le couplet du pauvre petit club/président injustement victime d'attaques qui fait fermer des bouches parce qu'il a gagné, bon, c'est juste minable et voire gonflé.

Par ailleurs, quand on voit les moyens financiers développés par Altrad pour le MHR, gagner est juste normal. C'est même une contre-performance de ne pas avoir gagné plus tôt !

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 7913
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR - Page 3 Empty Re: Finale Top 14 saison 2021/2022 - Castres / MHR

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum