AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» TOP14 - 25ième journée : UBB / LOU
par Scalp Aujourd'hui à 2:26

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par Scalp Aujourd'hui à 2:09

» TOP 14 - 26ème journée : USAP / UBB
par patrick Aujourd'hui à 0:07

» Top14 : autres matchs
par Scalp Hier à 20:51

» Top Rugby sur TV7
par Yatangaki Hier à 18:43

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par léopold Hier à 12:37

» espoirs 2021-2022
par léopold Hier à 7:39

» Lionnes 2021-2022
par patrick Ven 20 Mai 2022 - 20:18

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Ven 20 Mai 2022 - 19:58

» Equipes de France Jeunes
par Scalp Ven 20 Mai 2022 - 14:26

» XV de France féminin
par tire-bouchon Ven 20 Mai 2022 - 14:15

» ARL - Top UBB
par Scalp Ven 20 Mai 2022 - 13:49

» Top 14 - 24eme journée : UBB / Toulon
par sudiste Ven 20 Mai 2022 - 13:14

» Louis Picamoles - king louis
par Scalp Jeu 19 Mai 2022 - 18:45

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par marchal Jeu 19 Mai 2022 - 12:47

» Mafia Cassoulet
par Roberto Miopalmo Mer 18 Mai 2022 - 20:27

» Champions Cup
par sudiste Mer 18 Mai 2022 - 11:04

» Picamoles
par Antoinebnt Mar 17 Mai 2022 - 14:34

» jeunes pousses CABBG
par marchal Mar 17 Mai 2022 - 13:33

» Tournoi des 6 Nations féminin 2022
par tire-bouchon Mar 17 Mai 2022 - 13:08

» Louis BIELLE-BIARREY
par léopold Lun 16 Mai 2022 - 8:29

» Musique !!!
par Scalp Lun 16 Mai 2022 - 8:26

» Rencontres internationales
par marchal Dim 15 Mai 2022 - 15:28

» Crise des Girondins (2022)
par Scalp Dim 15 Mai 2022 - 12:36

» Progamme TV
par Scalp Sam 14 Mai 2022 - 10:49

» Financement innovant -> UBB Grand Cru
par Scalp Ven 13 Mai 2022 - 21:47

» Phases finales ProD2 2021/2022
par Switch Ven 13 Mai 2022 - 10:44

» Lionel Beauxis
par Switch Ven 13 Mai 2022 - 10:36

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par Scalp Jeu 12 Mai 2022 - 20:09

» Les règles du Ruby
par Scalp Mar 10 Mai 2022 - 13:11

Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

C'est beau, c'est Bordeaux !

+14
Yatangaki
Switch
Big'Ben
sudiste
densnewzealand
Dr. Gregory Bouse
le radis
Charles_ubb
LaRuine33
léopold
Scalp
krahknardz
Duracuir
patrick
18 participants

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Lun 3 Jan 2022 - 21:03

Brest,Toulouse, Grenoble, Barcelone, New York… En images, le tour du monde des téléphériques urbains

https://www.sudouest.fr/archives/portfolios/grenoble-barcelone-new-york-en-images-le-tour-du-monde-des-telepheriques-urbains-2959635.php

Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Date d'inscription : 11/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  patrick Mar 4 Jan 2022 - 1:10

Je ne suis pas sûr qu'un sujet sur ce projet de telepherique avec ses pylônes et ses câbles au-dessus du fleuve soit bien au bon endroit dans cette rubrique consacrée aux beautés bordelaises 😁

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21705
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 56

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Mar 4 Jan 2022 - 1:14

patrick a écrit:Je ne suis pas sûr  qu'un sujet sur ce projet de telepherique avec ses pylônes et ses câbles au-dessus du fleuve soit bien au bon endroit dans cette rubrique consacrée  aux beautés bordelaises 😁

Vu que c’est un projet envisagé sur Bordeaux, voire l’article précédent, je l’ai mis dans ce topic, après, c’est le goût de chacun Wink c’est plus sympa à prendre que le métro, ou le bus.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  patrick Mar 4 Jan 2022 - 9:47

Scalp je mettais simplement en relation "beau" avec ce projet de téléphérique ... comme ceux qui enjolivent nos belles montagnes :chambreur:
Par ailleurs, quand je vois qu'on est incapable de toucher à des verrues architecturales en ruine parce qu'elles sont dans un périmètre classé Unesco ou parce qu'un ancêtre à participé à leur construction, j'avoue avoir un peu de mal à imaginer qu'une dizaine de très haut pylônes en treillis métallique au dessus du port passe si facilement :siffle:
On a fait un tramway avec alimentation par le sol pour protéger la qualité architecturale du centre ville. Je doute qu'on se mette à installer des pylônes et des câbles 10 à 20 fois plus hauts et longs.
OK, au lieu d'envisager des solutions plus couteuses mais réalistes pour résoudre nos vrais problèmes de transport, on va faire bosser un cabinet et lancer une enquête qui financeront quelques amis assistés d'une flopée de stagiaires.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21705
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 56

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Mer 5 Jan 2022 - 18:33

Bordeaux : connaissez-vous l’histoire de la porte Dijeaux ?

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-connaissez-vous-l-histoire-de-la-porte-dijeaux-7533779.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  léopold Jeu 6 Jan 2022 - 9:49

C'est pas pour demain qu'on verra ce genre de barnum dans le ciel de Bordeaux, déjà qu'on a le plus grand mal à faire circuler des navettes fluviales,les gars en charge de ce projet auraient du faire un stage sur le Bosphore.redcard
Mes parents prenaient un bateau vers la passerelle du chemin de fer pour aller guincher et manger du vrai gratton à Lormont , faut dire aussi qu'il y avait des tramways un peu partout qui ne monopolisaient pas la route, bref on réinvente 80 ans plus tard ce qui existait alors.Tu parle d'un progrès.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9007
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Jeu 6 Jan 2022 - 11:24

https://www.sudouest.fr/politique/urbanisme/projet-de-telepherique-a-bordeaux-l-experience-de-brest-7416803.php

Projet de téléphérique à Bordeaux : l’expérience de Brest

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3337
Le téléphérique de Brest depuis le pont de Recouvrance, le 13 décembre 2021. © Crédit photo : Y.D.

Par Yannick Delneste, envoyé spécial - y.delneste@sudouest.fr

Depuis cinq ans, le premier téléphérique urbain de France est en service dans la ville du Finistère, reliant rive droite et rive gauche de la Penfeld. Malgré de nombreuses pannes, il est devenu une attraction touristique

Nous sommes le 13 décembre 2021 et Brest est la ville où il fait le plus doux en France avec un petit 13 degrés sous un ciel d’un gris uniforme… quand même. La jolie rue de Siam, artère principale en pente d’une ville reconstruite à 90 % après la Seconde Guerre mondiale, descend jusque l’eau. On sort du tram et 50 mètres plus loin, on découvre la Penfeld, le cours d’eau qui vient se jeter dans la rade et les deux cabines du téléphérique qui enjambe la rivière sur 420 mètres à 70 m en son point le plus élevé.

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3338
La station Jean-Moulin, une des deux gares du téléphérique, construite en encorbellement au-dessus d’une zone militaire. Y.D.

À travers le hublot du plancher, la hauteur est bien visible et ce n’est pas forcément fair-play pour les pleutres. En 90 secondes d’un voyage électrique et entièrement automatisé, on rejoint l’autre rive et le quartier des Capucins, 16 hectares d’un ancien site industriel de la Marine nationale reconverti en 560 logements, espaces publics et culturels. « Les Capucins sont indissociables du téléphérique », explique Yohann Nédélec, vice-président (PS) de Brest Métropole chargé des mobilités. « Il fallait un accès direct et innovant. »



Pour des raisons de coût, d’accès et de performance énergétique, le « transport par câble » est choisi et le marché de conception-réalisation confié au consortium Bouygues-Bartholet. Pour ce dernier, constructeur suisse spécialisé dans les remontées mécaniques, c’est une première : un téléphérique urbain doté d’un système dit de « saut-de-mouton », où les cabines passent l’une sur l’autre, contrainte imposée par l’étroitesse des deux gares. Le sol et l’eau survolés ne sont pas anodins : un quartier de la Marine encore, qui a obligé les cabines à se doter sur un côté de vitres occultant la vue plongeante… sur des maisons militaires.

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3339
Yohann Nédélec, vice-président de Brest Métropole dans une cabine du téléphérique, le 13 décembre 2021.

Problèmes techniques en série


Entre le lancement du projet et la mise en service, cinq ans seulement. L’inauguration le 19 novembre 2016 et le sabotage électrique de pompiers en grève marque le début des avatars techniques, les pannes suivantes étant directement liées au système-prototype. Automatisation des portes, chute d’une cabine dans la chambre de maintenance : les fermetures du téléphérique sont régulières. L’année 2020 est même noire : un problème de mise en crabe des cabines qui déclenchent les capteurs ultrasensibles l’immobilise printemps et été avant qu’un souci de génie civil prolonge l’arrêt jusqu’en janvier 2021.

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3340
L’arrivée à la gare des Capucins, sur la rive droite de la Penfeld. Y.D.

« Nous avons tous sous-estimé la passation de l’outil à l’opérateur de transports publics », avance Nicolas Chapuis, directeur de la division transports par câble du groupe MND aujourd’hui associé à Bartholet. « Un temps d’appropriation est nécessaire, dans le savoir-faire. » Chez Bibus, délégataire de la Métropole sur les transports, on mettra en place une équipe spécialement dédiée au téléphérique en mai 2022. Les tensions entre constructeurs et Métropole se sont soldées en septembre par une transaction où les premiers ont finalement versé… 500 euros à la collectivité.

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3342

« Comme votre miroir d’eau ! »


« Aucun problème depuis avec 99 % de taux de disponibilité : nous avons essuyé les plâtres », résume Victor Antonio, directeur mobilités à Brest Métropole qui vante l’intégration du téléphérique dans le réseau de transports : le même ticket pour prendre bus, tram et téléphérique. Les moqueries locales ont été légion, se mixant maintenant à la fierté. Et à un usage quotidien pour certains. « Pour descendre en ville manger le midi en 10 minutes, c’est idéal », souligne Stéphane Audebert devant son enseigne de portage immobilier sur le plateau des Capucins. Descendant de son appartement fraîchement livré, Tudual Fournier : « je travaille près de la mairie et je l’utilise tous les jours. »

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3341
Le téléphérique est devenu un des principaux atouts touristiques de la ville. Y.D.

Le téléphérique est aussi devenu un outil touristique majeur pour la ville. « Depuis qu’il est dans le guide vert Michelin, on a vu un sacré changement », raconte Yohann Nédélec. « Nous sommes venus voir la Bretagne mais aussi le voir », dit Isabelle, venue du Portugal pour quelques jours. « Nous arrivons de Lannion pour le découvrir », disent Aline et Christian, voisins des Côtes-d’Armor. « La vue est magnifique. » Dan Mc Cighan, vice-président de l’UMIH 29 (1) est catégorique : « il est devenu emblème de la ville comme le château, Oceanopolis ou le miroir d’eau chez vous ! ».

(1) Union des métiers et des industries de l’hôtellerie

En chiffres


140 000 Le nombre d’habitants à Brest. 210 000 sur la métropole - 19,1 En millions, le coût de la construction - 40/60 En personnes, la capacité des cabines de 13 m² - 10 En gramme/m², le dégagement de CO2 de l’équipement électrique. 300 pour une voiture - 2 En millions, le nombre de personnes transportées en 5 ans


Dernière édition par Scalp le Jeu 6 Jan 2022 - 11:34, édité 1 fois

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Jeu 6 Jan 2022 - 11:33

Je ne partage pas le côté négatif de vos impressions sur le projet de téléphérique à Bordeaux, l'endroit où est prévu ce projet me parait en outre parfaitement adapté...

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3343

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Mer 12 Jan 2022 - 13:44

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-pourquoi-les-epicuriales-n-auront-pas-lieu-sur-les-allees-de-tourny-en-2022-7640468.php

Bordeaux : pourquoi les Épicuriales n’auront pas lieu sur les allées de Tourny en 2022

Par Gwenaël Badets - g.badets@sudouest.fr

Faute d’avoir convaincu la mairie, qui lui avait demandé de revoir sa copie et de favoriser circuits courts et commerçants locaux, le village de restaurants cherche un nouveau lieu et crie au désamour


« On nous a fait comprendre que ce type de manifestation n’intéressait pas la nouvelle municipalité. » Ces jours-ci, Christian Baulme, le président de La Ronde des quartiers, évoque moins un Épicure en son jardin du bonheur qu’un Moïse en quête d’une terre promise.

Depuis douze ans, son association de commerçants organise Les Épicuriales, qui recréent, à chaque mois de juin, un village de restaurants sur les allées de Tourny. Mais à moins de cinq mois de son édition 2022, l’événement est encore à la recherche d’un lieu pour l’accueillir, ont annoncé ses organisateurs lundi dans un communiqué.

Les Épicuriales, c’est une histoire de plus de vingt ans à Bordeaux. « 150 000 visiteurs en dix-sept jours, 24 restaurants hyper sympas… Qu’y a-t-il d’autre, en ville, pour les jeunes entre 24 et 45 ans ? », s’interroge Christian Baulme ? La nouvelle municipalité trouve que la formule n’est plus au goût du jour, y voyant « un bar à ciel ouvert » (voire une beuverie) proposant une restauration trop chère et peu qualitative.

Après l’alternance de 2020, Sandrine Jacotot, l’adjointe au maire de Bordeaux chargée du commerce, avait invité les organisateurs à « revoir leur copie » à l’aune de « l’intérêt écologique » pour « associer davantage de commerçants et de produits locaux à la fête ». Mais en 2020, puis en 2021, l’événement n’avait pu se tenir, pour cause de pandémie.

Question de formule


Pour 2022, Christian Baulme assure avoir entièrement revu la formule proposée. Le communiqué publié lundi affiche la volonté de « permettre aux nouveaux restaurateurs et aux producteurs locaux de se mettre en avant ». Et promet « un événement engagé pour le manger durable, contre le gaspillage, vers le zéro déchet, les économies d’eau et de papier, le respect de la biodiversité ».

Un catalogue calqué sur le cahier des charges de la municipalité ? « Complètement, assume Christian Baulme. Quand on nous dit quelque chose, on travaille. »

Le président de la Ronde des quartiers assure toutefois que son association « n’a pas pu défendre cette nouvelle formule. Nous avons déposé notre demande avant Noël mais la Ville nous a opposé une fin de non-recevoir il y a une quinzaine de jours ».

Sauf que Sandrine Jacotot est formelle : « Je suis ravie de lire ce que contient ce communiqué. Mais le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes. »

Nouveaux projets


L’élue poursuit : « Je comprends que ça puisse être dur pour une association à qui on a toujours dit oui sans réfléchir, qu’on lui demande de changer. Mais la Ville reçoit 2 500 propositions par an. Ce serait dommage de geler un lieu pour les uns au détriment des projets géniaux que d’autres pourraient porter ». Sandrine Jacotot regrette en outre que « dans des manifestations comme les Epicuriales, ou le marché de Noël, les places sont si chères pour les commerçants qu’ils ne peuvent pas proposer des produits de qualité ».

Quand on lui oppose le succès de la manifestation, l’élue pointe que « les Epicuriales n’ont jamais attiré un public venu de l’extérieur. Alors cette affluence, c’est surtout 150 000 clients de moins chez les restaurateurs de la ville. Or, la crise est passée par là, il faut les soutenir. »

« Le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes »

Elle ajoute que ce n’est pas la première fois qu’elle constate un manque d’écoute de la part de la Ronde des quartiers. « Pour la braderie, j’avais demandé qu’une cause caritative, la Croix-Rouge, bénéficie d’un emplacement gratuit. En vain. »

Et de rêver d’événements plus à son goût : « Pourquoi ne peut-on pas goûter du grenier médocain, des vins locaux ? Ce qui aurait pu nous convaincre, aussi, ç’aurait été d’inviter les restaurateurs bordelais les plus touchés par la crise sanitaire. » L’adjointe ne s’en cache pas : si des propositions satisfaisant ses critères sont faites, les allées de Tourny les accueilleront au mois de juin.

Appel aux hébergeurs

La Ronde des quartiers lance un appel à « toutes les municipalités alentour. La difficulté, c’est que, pour cette nouvelle formule, nous avons besoin de 8 000 mètres carrés. Et aussi d’un site facile à sécuriser, proche d’une, voire deux lignes de tramway ». C’était d’ailleurs l’avantage des allées de Tourny », plaide Christian Baulme.
Celui-ci met en avant la sécurité. « Les dernières années, on avait mis des règles en place. Il y aura toujours des gens ivres, mais sur 150 000 personnes, il faut relativiser. On fait en sorte de fermer à minuit pour que tout le monde rentre en sécurité avec les transports… Et aujourd’hui, le fait est que tout le monde nous appelle pour demander quand auront lieu les Épicuriales. » Alors que la vraie question, c’est où…

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Sam 22 Jan 2022 - 16:56

Gironde : un radar de la rocade bordelaise sur le podium des radars qui flashent le plus yesbx

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/gironde-un-radar-de-la-rocade-bordelaise-sur-le-podium-des-radars-qui-flashent-le-plus-7942976.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  densnewzealand Sam 22 Jan 2022 - 17:56

Scalp a écrit:https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-pourquoi-les-epicuriales-n-auront-pas-lieu-sur-les-allees-de-tourny-en-2022-7640468.php

Bordeaux : pourquoi les Épicuriales n’auront pas lieu sur les allées de Tourny en 2022

Par Gwenaël Badets - g.badets@sudouest.fr

Faute d’avoir convaincu la mairie, qui lui avait demandé de revoir sa copie et de favoriser circuits courts et commerçants locaux, le village de restaurants cherche un nouveau lieu et crie au désamour


« On nous a fait comprendre que ce type de manifestation n’intéressait pas la nouvelle municipalité. » Ces jours-ci, Christian Baulme, le président de La Ronde des quartiers, évoque moins un Épicure en son jardin du bonheur qu’un Moïse en quête d’une terre promise.

Depuis douze ans, son association de commerçants organise Les Épicuriales, qui recréent, à chaque mois de juin, un village de restaurants sur les allées de Tourny. Mais à moins de cinq mois de son édition 2022, l’événement est encore à la recherche d’un lieu pour l’accueillir, ont annoncé ses organisateurs lundi dans un communiqué.

Les Épicuriales, c’est une histoire de plus de vingt ans à Bordeaux. « 150 000 visiteurs en dix-sept jours, 24 restaurants hyper sympas… Qu’y a-t-il d’autre, en ville, pour les jeunes entre 24 et 45 ans ? », s’interroge Christian Baulme ? La nouvelle municipalité trouve que la formule n’est plus au goût du jour, y voyant « un bar à ciel ouvert » (voire une beuverie) proposant une restauration trop chère et peu qualitative.

Après l’alternance de 2020, Sandrine Jacotot, l’adjointe au maire de Bordeaux chargée du commerce, avait invité les organisateurs à « revoir leur copie » à l’aune de « l’intérêt écologique » pour « associer davantage de commerçants et de produits locaux à la fête ». Mais en 2020, puis en 2021, l’événement n’avait pu se tenir, pour cause de pandémie.

Question de formule


Pour 2022, Christian Baulme assure avoir entièrement revu la formule proposée. Le communiqué publié lundi affiche la volonté de « permettre aux nouveaux restaurateurs et aux producteurs locaux de se mettre en avant ». Et promet « un événement engagé pour le manger durable, contre le gaspillage, vers le zéro déchet, les économies d’eau et de papier, le respect de la biodiversité ».

Un catalogue calqué sur le cahier des charges de la municipalité ? « Complètement, assume Christian Baulme. Quand on nous dit quelque chose, on travaille. »

Le président de la Ronde des quartiers assure toutefois que son association « n’a pas pu défendre cette nouvelle formule. Nous avons déposé notre demande avant Noël mais la Ville nous a opposé une fin de non-recevoir il y a une quinzaine de jours ».

Sauf que Sandrine Jacotot est formelle : « Je suis ravie de lire ce que contient ce communiqué. Mais le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes. »

Nouveaux projets


L’élue poursuit : « Je comprends que ça puisse être dur pour une association à qui on a toujours dit oui sans réfléchir, qu’on lui demande de changer. Mais la Ville reçoit 2 500 propositions par an. Ce serait dommage de geler un lieu pour les uns au détriment des projets géniaux que d’autres pourraient porter ». Sandrine Jacotot regrette en outre que « dans des manifestations comme les Epicuriales, ou le marché de Noël, les places sont si chères pour les commerçants qu’ils ne peuvent pas proposer des produits de qualité ».

Quand on lui oppose le succès de la manifestation, l’élue pointe que « les Epicuriales n’ont jamais attiré un public venu de l’extérieur. Alors cette affluence, c’est surtout 150 000 clients de moins chez les restaurateurs de la ville. Or, la crise est passée par là, il faut les soutenir. »

   « Le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes »

Elle ajoute que ce n’est pas la première fois qu’elle constate un manque d’écoute de la part de la Ronde des quartiers. « Pour la braderie, j’avais demandé qu’une cause caritative, la Croix-Rouge, bénéficie d’un emplacement gratuit. En vain. »

Et de rêver d’événements plus à son goût : « Pourquoi ne peut-on pas goûter du grenier médocain, des vins locaux ? Ce qui aurait pu nous convaincre, aussi, ç’aurait été d’inviter les restaurateurs bordelais les plus touchés par la crise sanitaire. » L’adjointe ne s’en cache pas : si des propositions satisfaisant ses critères sont faites, les allées de Tourny les accueilleront au mois de juin.

Appel aux hébergeurs

La Ronde des quartiers lance un appel à « toutes les municipalités alentour. La difficulté, c’est que, pour cette nouvelle formule, nous avons besoin de 8 000 mètres carrés. Et aussi d’un site facile à sécuriser, proche d’une, voire deux lignes de tramway ». C’était d’ailleurs l’avantage des allées de Tourny », plaide Christian Baulme.
Celui-ci met en avant la sécurité. « Les dernières années, on avait mis des règles en place. Il y aura toujours des gens ivres, mais sur 150 000 personnes, il faut relativiser. On fait en sorte de fermer à minuit pour que tout le monde rentre en sécurité avec les transports… Et aujourd’hui, le fait est que tout le monde nous appelle pour demander quand auront lieu les Épicuriales. » Alors que la vraie question, c’est où…
Quand les épicuriales ont lieu pendant Vinexpo par exemple, les étrangers sont en nombre , surtout les jeunes et aussi les moins jeunes qui plébiscitent cet événement loin des mondanités des châteaux. C’est juste un exemple parmis d’autres . Cette municipalité continue de se faire remarquer, je pense d’ailleurs que n’ayant rien à proposer , ils défont ce qu’on fait les autres … c’est une moyen de faire parler de soi à défaut de servir sa ville. J’arretes la .
densnewzealand
densnewzealand
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1780
Localisation : sud langonnais
Date d'inscription : 14/01/2017
Humeur : variable
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  patrick Sam 22 Jan 2022 - 18:14

densnewzealand a écrit:
Scalp a écrit:https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-pourquoi-les-epicuriales-n-auront-pas-lieu-sur-les-allees-de-tourny-en-2022-7640468.php

Bordeaux : pourquoi les Épicuriales n’auront pas lieu sur les allées de Tourny en 2022

Par Gwenaël Badets - g.badets@sudouest.fr

Faute d’avoir convaincu la mairie, qui lui avait demandé de revoir sa copie et de favoriser circuits courts et commerçants locaux, le village de restaurants cherche un nouveau lieu et crie au désamour


« On nous a fait comprendre que ce type de manifestation n’intéressait pas la nouvelle municipalité. » Ces jours-ci, Christian Baulme, le président de La Ronde des quartiers, évoque moins un Épicure en son jardin du bonheur qu’un Moïse en quête d’une terre promise.

Depuis douze ans, son association de commerçants organise Les Épicuriales, qui recréent, à chaque mois de juin, un village de restaurants sur les allées de Tourny. Mais à moins de cinq mois de son édition 2022, l’événement est encore à la recherche d’un lieu pour l’accueillir, ont annoncé ses organisateurs lundi dans un communiqué.

Les Épicuriales, c’est une histoire de plus de vingt ans à Bordeaux. « 150 000 visiteurs en dix-sept jours, 24 restaurants hyper sympas… Qu’y a-t-il d’autre, en ville, pour les jeunes entre 24 et 45 ans ? », s’interroge Christian Baulme ? La nouvelle municipalité trouve que la formule n’est plus au goût du jour, y voyant « un bar à ciel ouvert » (voire une beuverie) proposant une restauration trop chère et peu qualitative.

Après l’alternance de 2020, Sandrine Jacotot, l’adjointe au maire de Bordeaux chargée du commerce, avait invité les organisateurs à « revoir leur copie » à l’aune de « l’intérêt écologique » pour « associer davantage de commerçants et de produits locaux à la fête ». Mais en 2020, puis en 2021, l’événement n’avait pu se tenir, pour cause de pandémie.

Question de formule


Pour 2022, Christian Baulme assure avoir entièrement revu la formule proposée. Le communiqué publié lundi affiche la volonté de « permettre aux nouveaux restaurateurs et aux producteurs locaux de se mettre en avant ». Et promet « un événement engagé pour le manger durable, contre le gaspillage, vers le zéro déchet, les économies d’eau et de papier, le respect de la biodiversité ».

Un catalogue calqué sur le cahier des charges de la municipalité ? « Complètement, assume Christian Baulme. Quand on nous dit quelque chose, on travaille. »

Le président de la Ronde des quartiers assure toutefois que son association « n’a pas pu défendre cette nouvelle formule. Nous avons déposé notre demande avant Noël mais la Ville nous a opposé une fin de non-recevoir il y a une quinzaine de jours ».

Sauf que Sandrine Jacotot est formelle : « Je suis ravie de lire ce que contient ce communiqué. Mais le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes. »

Nouveaux projets


L’élue poursuit : « Je comprends que ça puisse être dur pour une association à qui on a toujours dit oui sans réfléchir, qu’on lui demande de changer. Mais la Ville reçoit 2 500 propositions par an. Ce serait dommage de geler un lieu pour les uns au détriment des projets géniaux que d’autres pourraient porter ». Sandrine Jacotot regrette en outre que « dans des manifestations comme les Epicuriales, ou le marché de Noël, les places sont si chères pour les commerçants qu’ils ne peuvent pas proposer des produits de qualité ».

Quand on lui oppose le succès de la manifestation, l’élue pointe que « les Epicuriales n’ont jamais attiré un public venu de l’extérieur. Alors cette affluence, c’est surtout 150 000 clients de moins chez les restaurateurs de la ville. Or, la crise est passée par là, il faut les soutenir. »

   « Le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes »

Elle ajoute que ce n’est pas la première fois qu’elle constate un manque d’écoute de la part de la Ronde des quartiers. « Pour la braderie, j’avais demandé qu’une cause caritative, la Croix-Rouge, bénéficie d’un emplacement gratuit. En vain. »

Et de rêver d’événements plus à son goût : « Pourquoi ne peut-on pas goûter du grenier médocain, des vins locaux ? Ce qui aurait pu nous convaincre, aussi, ç’aurait été d’inviter les restaurateurs bordelais les plus touchés par la crise sanitaire. » L’adjointe ne s’en cache pas : si des propositions satisfaisant ses critères sont faites, les allées de Tourny les accueilleront au mois de juin.

Appel aux hébergeurs

La Ronde des quartiers lance un appel à « toutes les municipalités alentour. La difficulté, c’est que, pour cette nouvelle formule, nous avons besoin de 8 000 mètres carrés. Et aussi d’un site facile à sécuriser, proche d’une, voire deux lignes de tramway ». C’était d’ailleurs l’avantage des allées de Tourny », plaide Christian Baulme.
Celui-ci met en avant la sécurité. « Les dernières années, on avait mis des règles en place. Il y aura toujours des gens ivres, mais sur 150 000 personnes, il faut relativiser. On fait en sorte de fermer à minuit pour que tout le monde rentre en sécurité avec les transports… Et aujourd’hui, le fait est que tout le monde nous appelle pour demander quand auront lieu les Épicuriales. » Alors que la vraie question, c’est où…
Quand les épicuriales ont lieu pendant Vinexpo par exemple, les étrangers sont en nombre , surtout les jeunes et aussi les moins jeunes qui plébiscitent cet événement loin des mondanités des châteaux. C’est juste un exemple parmis d’autres . Cette municipalité continue de se faire remarquer, je pense d’ailleurs que n’ayant rien à proposer , ils défont ce qu’on fait les autres … c’est une moyen de faire parler de soi à défaut de servir sa ville. J’arretes la .

Une entente Municipale qui semble avoir un peu de mal à quitter son statut d'opposant et peut-être un peu coincée par ses idéaux. Franchira t'elle le pas ?

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21705
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 56

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Mer 26 Jan 2022 - 14:43

"C'est la fin de la chute" : le trafic du port de Bordeaux en hausse, une première depuis sept ans

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/c-est-la-fin-de-la-chute-le-trafic-du-port-de-bordeaux-en-hausse-une-premiere-depuis-sept-ans-1643150952

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  sudiste Mer 26 Jan 2022 - 16:21

Scalp a écrit:https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-pourquoi-les-epicuriales-n-auront-pas-lieu-sur-les-allees-de-tourny-en-2022-7640468.php

Bordeaux : pourquoi les Épicuriales n’auront pas lieu sur les allées de Tourny en 2022

Par Gwenaël Badets - g.badets@sudouest.fr

Faute d’avoir convaincu la mairie, qui lui avait demandé de revoir sa copie et de favoriser circuits courts et commerçants locaux, le village de restaurants cherche un nouveau lieu et crie au désamour


« On nous a fait comprendre que ce type de manifestation n’intéressait pas la nouvelle municipalité. » Ces jours-ci, Christian Baulme, le président de La Ronde des quartiers, évoque moins un Épicure en son jardin du bonheur qu’un Moïse en quête d’une terre promise.

Depuis douze ans, son association de commerçants organise Les Épicuriales, qui recréent, à chaque mois de juin, un village de restaurants sur les allées de Tourny. Mais à moins de cinq mois de son édition 2022, l’événement est encore à la recherche d’un lieu pour l’accueillir, ont annoncé ses organisateurs lundi dans un communiqué.

Les Épicuriales, c’est une histoire de plus de vingt ans à Bordeaux. « 150 000 visiteurs en dix-sept jours, 24 restaurants hyper sympas… Qu’y a-t-il d’autre, en ville, pour les jeunes entre 24 et 45 ans ? », s’interroge Christian Baulme ? La nouvelle municipalité trouve que la formule n’est plus au goût du jour, y voyant « un bar à ciel ouvert » (voire une beuverie) proposant une restauration trop chère et peu qualitative.

Après l’alternance de 2020, Sandrine Jacotot, l’adjointe au maire de Bordeaux chargée du commerce, avait invité les organisateurs à « revoir leur copie » à l’aune de « l’intérêt écologique » pour « associer davantage de commerçants et de produits locaux à la fête ». Mais en 2020, puis en 2021, l’événement n’avait pu se tenir, pour cause de pandémie.

Question de formule


Pour 2022, Christian Baulme assure avoir entièrement revu la formule proposée. Le communiqué publié lundi affiche la volonté de « permettre aux nouveaux restaurateurs et aux producteurs locaux de se mettre en avant ». Et promet « un événement engagé pour le manger durable, contre le gaspillage, vers le zéro déchet, les économies d’eau et de papier, le respect de la biodiversité ».

Un catalogue calqué sur le cahier des charges de la municipalité ? « Complètement, assume Christian Baulme. Quand on nous dit quelque chose, on travaille. »

Le président de la Ronde des quartiers assure toutefois que son association « n’a pas pu défendre cette nouvelle formule. Nous avons déposé notre demande avant Noël mais la Ville nous a opposé une fin de non-recevoir il y a une quinzaine de jours ».

Sauf que Sandrine Jacotot est formelle : « Je suis ravie de lire ce que contient ce communiqué. Mais le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes. »

Nouveaux projets


L’élue poursuit : « Je comprends que ça puisse être dur pour une association à qui on a toujours dit oui sans réfléchir, qu’on lui demande de changer. Mais la Ville reçoit 2 500 propositions par an. Ce serait dommage de geler un lieu pour les uns au détriment des projets géniaux que d’autres pourraient porter ». Sandrine Jacotot regrette en outre que « dans des manifestations comme les Epicuriales, ou le marché de Noël, les places sont si chères pour les commerçants qu’ils ne peuvent pas proposer des produits de qualité ».

Quand on lui oppose le succès de la manifestation, l’élue pointe que « les Epicuriales n’ont jamais attiré un public venu de l’extérieur. Alors cette affluence, c’est surtout 150 000 clients de moins chez les restaurateurs de la ville. Or, la crise est passée par là, il faut les soutenir. »

   « Le projet qui nous a été proposé en fin d’année était le même que les années précédentes »

Elle ajoute que ce n’est pas la première fois qu’elle constate un manque d’écoute de la part de la Ronde des quartiers. « Pour la braderie, j’avais demandé qu’une cause caritative, la Croix-Rouge, bénéficie d’un emplacement gratuit. En vain. »

Et de rêver d’événements plus à son goût : « Pourquoi ne peut-on pas goûter du grenier médocain, des vins locaux ? Ce qui aurait pu nous convaincre, aussi, ç’aurait été d’inviter les restaurateurs bordelais les plus touchés par la crise sanitaire. » L’adjointe ne s’en cache pas : si des propositions satisfaisant ses critères sont faites, les allées de Tourny les accueilleront au mois de juin.

Appel aux hébergeurs

La Ronde des quartiers lance un appel à « toutes les municipalités alentour. La difficulté, c’est que, pour cette nouvelle formule, nous avons besoin de 8 000 mètres carrés. Et aussi d’un site facile à sécuriser, proche d’une, voire deux lignes de tramway ». C’était d’ailleurs l’avantage des allées de Tourny », plaide Christian Baulme.
Celui-ci met en avant la sécurité. « Les dernières années, on avait mis des règles en place. Il y aura toujours des gens ivres, mais sur 150 000 personnes, il faut relativiser. On fait en sorte de fermer à minuit pour que tout le monde rentre en sécurité avec les transports… Et aujourd’hui, le fait est que tout le monde nous appelle pour demander quand auront lieu les Épicuriales. » Alors que la vraie question, c’est où…

Ces écolos sont vraiment des rabat-joie, avec eux tout est appréhendé sous le prisme de l'idéologie, de LEUR idéologie à laquelle ils nous contraignent.
J'ai fréquenté un temps les Epicuriales, je n'en suis pas un grand fan, en effet la qualité et les prix sont parfois un peu déroutant mais c'est souvent le cas de ce type de manifestations. Le but était de passer un bon moment en plein air à divaguer entre amis sous les lampions ...rien d'extraordinaire mais si cela plait à 150.000 personnes où est le problème finalement scratch

Je note que les arguments de cette dame sont ridicules :

« les Epicuriales n’ont jamais attiré un public venu de l’extérieur." Et alors elle veut quoi ...un truc à touristes ? Et qu'est ce qu'elle en sait d'ailleurs. De nombreux girondins (des communes proches) participent à cette manifestation qui ne viendraient pas forcément à Bordeaux hors de cette occasion

"Alors cette affluence, c’est surtout 150 000 clients de moins chez les restaurateurs de la ville" Argument complètement idiot puisque la plupart des restaurants présents sur les allées sont des restaurants du centre de Bordeaux qui retrouvent là leurs clients traditionnels et bien plus sans doute. Non Madame ces 150.000 clients ne seraient pas forcément allé au restaurant à la place de cette manifestation. C'est une clientèle d'aubaine qui sans doute sur cette période ne fait qu'augmenter les clientèle globale de l'ensemble de la restauration..

"Ce serait dommage de geler un lieu pour les uns au détriment des projets géniaux que d’autres pourraient porter » Celle là elle est bien bonne ? Et c'est quoi vos "projets géniaux" ...des zadistes "altermondialistes" dégustant du quinoa autour d'un feu de palettes ? Ca me rappelle les "propositions alternatives" au naming de Chaban dont on n'a jamais vu la couleur  mad2

Un projet génial et porteur moi j'en ai envoyé un à la mairie. Il s'agit d'un concept qui consisterait à installer des arènes sur la place des Quinconces où serait présentée une large biodiversité taurine  sur 3, 4 jours...autour se tiendrait un campo avec animation et restaurants tout en irriguant le vieux Bordeaux de bodegas et de peñas éphémères...on pourrait appeler ça une Feria  rire
J'ai privilégié les circuits courts, les produits 100% sud-ouest (avec quelques exceptions ibériques pour le symbole européen) avec évidemment un label bio, écoresponsable, green-friendly et tout le greenwashing traditionnel ..... A ce jour aucune réponse !!! think rire
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 13627
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  DODO974 Mer 26 Jan 2022 - 17:00

par contre la mairie a raison de vouloir que se ne soit pas toujours les mêmes restaurateurs , les passes droits et le copinage ne doit plus exister. il y a sûrement des vrais cuisiniers qui aimeraient y participer et non des pizzas , des burgers et autres merdes
DODO974
DODO974
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1225
Localisation : andernos
Date d'inscription : 11/11/2012
Humeur : plutot JEEP
Age : 56

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  sudiste Mer 26 Jan 2022 - 19:26

DODO974 a écrit:par contre la mairie a raison de vouloir que se ne soit pas toujours les mêmes restaurateurs  , les passes droits et le copinage ne doit plus exister. il y a sûrement des vrais cuisiniers qui aimeraient y participer et non des pizzas , des burgers et autres merdes

On peut en parler en effet je ne sais pas comment sont sélectionnés les participants. Mais il ne faut pas se leurrer, les futurs passes droits seront pour les copains du nouveau maire, les militants. Faut arrêter de me faire croire que ces gens là sont irréprochables Twisted Evil
Quant à leurs promesses de "démocratie participative" , de "communication transversale" et autre slogans creux je n'y crois pas un instant
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 13627
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Camiste Jeu 27 Jan 2022 - 8:56

sudiste a écrit:
DODO974 a écrit:par contre la mairie a raison de vouloir que se ne soit pas toujours les mêmes restaurateurs  , les passes droits et le copinage ne doit plus exister. il y a sûrement des vrais cuisiniers qui aimeraient y participer et non des pizzas , des burgers et autres merdes

On peut en parler en effet je ne sais pas comment sont sélectionnés les participants. Mais il ne faut pas se leurrer, les futurs passes droits seront pour les copains du nouveau maire, les militants. Faut arrêter de me faire croire que ces gens là sont irréprochables Twisted Evil
Quant à leurs promesses de "démocratie participative" , de "communication transversale" et autre slogans creux je n'y crois pas un instant

Salut Dodo (dont je recommande - entre autre - le petit Rhum maison), salut Sudiste,
l'article qui suit pourrait vous éclairer sur l'organisation des Epicuriales en ce qui concerne, pour le moins, la restauration.
https://www.bordeauxtendances.fr/2022/01/11/bordeaux-les-epicuriales-cherchent-un-nouveau-lieu-pour-ledition-2022/
Camiste
Camiste
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 1290
Localisation : loin du monde
Date d'inscription : 22/02/2008
Age : 59

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Jeu 27 Jan 2022 - 17:25

Circulation à Bordeaux : le « cri d’alarme » du monde économique girondin

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/circulation-a-bordeaux-le-cri-d-alarme-du-monde-economique-girondin-8079535.php

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Big'Ben Jeu 27 Jan 2022 - 17:39

J'ai une solution pour la rocade bordelaise, foutre tout les camions en transit sur les trains, ça permettrait d'enlever une bonne épine du pied déjà.
Quand ils te font des appels de phares en étant sur la 2eme ligne alors que toi tu doubles à 90 et que pas content il double à plus de 90 sur la 3eme file comme un barjot, on s'étonne que une grande majorité des accidents soient provoqué par eux.
Je parle pas des voitures qui sont sur la 3eme ligne et qui font une grande diagonale pour sortir également. Ça fait des années que c'est le bordel, et c'est pas la ligne aérienne qui va changer quoi que ce soit.
Big'Ben
Big'Ben
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2850
Localisation : Angoulême
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  léopold Jeu 27 Jan 2022 - 18:07

Pour ça il aurait fallu avoir un réseau ferré en état,un contournement- ferroviaire,aujourd'hui tout passe à travers Bordeaux, la gare StJean.Après question de coût et surtout de fiabilité, qui ferait confiance à la SNCF pour alimenter en flux tendu ses activités.
Un, cette autoroute qui améne le flux, Espagne, Portugal, Afrique du Nord est aujourd'hui mal dimensionnée,il aurait fallu 2 fois 3 voies et puis contournement de Bordeaux par le bec d'Ambes, Madrelle était d'accord mais Jupé sans foutait, seul les quais et le miroir aux alouettes avait de l'intérêt à ses yeux et puis favoriser aussi les projet immobiliers pour disposer d'une grande métropole.On a pris sur la bande d'arrêt d'urgence, on a réduit la vitesse et puis la nouvelle équipe ce fout de ce problème, allons y pour un téléferique
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9007
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Big'Ben Jeu 27 Jan 2022 - 18:23

J'entrerai pas trop dans le débat mais l'état de la SNCF d'aujourd'hui ne s'est pas faite toute seule, les politiciens ont eu ce qu'ils voulaient, de belles LGV qui coûtent des milliards et un fret saccagé parce-que les vilains cheminots étaient seuls à faire ça :chambreur:
Maintenant entre un réseau qui est peu surveillé et maintenu dû à la baisse d'effectif et de budget, il serait aisé aujourd'hui de remettre en état les choses si tenté qu'on veuille bien le faire mais aujourd'hui même la SNCF a des camions sur la route. On a ce qu'on mérite, tout simplement, si les routes et le réseaux ferroviaire sont dans un état lamentable c'est parceque personne n'a osé bouger le petit doigt, pire encore, c'est la faute des autres mais jamais de la sienne, les hauts placés de la SNCF sont tout aussi responsable que les politiciens. Y a mille solutions, mais on préfère rester empêtré dans cette situation de merde, pardonnez-moi l'expression, plutôt que de faire bouger les choses au risque de froisser certaines personnes. Aujourd'hui mettre les pieds à Bordeaux m'énerve beaucoup plus qu'autre chose. Un assemblage de fou du volant et vous avez le réseau routier de France.
Big'Ben
Big'Ben
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 2850
Localisation : Angoulême
Date d'inscription : 21/11/2018
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  krahknardz Jeu 27 Jan 2022 - 19:46

Je n'ajouterai qu'une chose, pour rappeler qu'il a été démontré que lorsque il y a une situation de saturation routière, la PIRE solution est de construire de nouvelles routes. En effet ces nouvelles routes appellent du trafic qui se deportait ailleurs, et au final on se retrouve avec encore plus de bouchons. Le camion-train est une bien meilleure solution en effet
krahknardz
krahknardz
Team
Team

Nombre de messages : 5759
Localisation : Bègles
Date d'inscription : 07/07/2013
Humeur : Un essai de l'UBB et c'est toute la semaine qui prend des couleurs....
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  sudiste Jeu 27 Jan 2022 - 22:16

Camiste a écrit:
sudiste a écrit:
DODO974 a écrit:par contre la mairie a raison de vouloir que se ne soit pas toujours les mêmes restaurateurs  , les passes droits et le copinage ne doit plus exister. il y a sûrement des vrais cuisiniers qui aimeraient y participer et non des pizzas , des burgers et autres merdes

On peut en parler en effet je ne sais pas comment sont sélectionnés les participants. Mais il ne faut pas se leurrer, les futurs passes droits seront pour les copains du nouveau maire, les militants. Faut arrêter de me faire croire que ces gens là sont irréprochables Twisted Evil
Quant à leurs promesses de "démocratie participative" , de "communication transversale" et autre slogans creux je n'y crois pas un instant

Salut Dodo (dont je recommande - entre autre - le petit Rhum maison), salut Sudiste,
l'article qui suit pourrait vous éclairer sur l'organisation des Epicuriales en ce qui concerne, pour le moins, la restauration.
https://www.bordeauxtendances.fr/2022/01/11/bordeaux-les-epicuriales-cherchent-un-nouveau-lieu-pour-ledition-2022/

"Un événement engagé : Favoriser le « manger durable » : limiter le gaspillage alimentaire, proposer des ingrédients de qualité, augmenter la part végétale et locale. Vers le zéro déchet : mieux trier/ sensibiliser au tri / recycler, gérer les biodéchets, vaisselle & emballages réutilisables et stopper le plastique jetable Ressources sobriétés: Minimiser les consommation énergétiques, minimiser la consommation d’eau, optimiser les usages papier / numériques Compréhension du site : Respecter la biodiversité, rendre le site non pollué et prêter attention aux riverains Déplacements plus vertueux : Encourager l’utilisation du vélo, des transports en commun, du co-voiturage et si besoin d’un retour par un tiers."

Ah ouais ils ont mis le paquet quand même Shocked ...tout le pack de l'écolo irréprochable y est.

Ceci dit bio ou pas, l'Armagnac tire toujours entre 40 et 45 % :chambreur:
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 13627
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  léopold Ven 28 Jan 2022 - 8:27

Fils et petit fils de cheminots, je suis attaché à cette institution,mais en regard du passé, le "service n'est plus assuré" et ce n'est pas qu'une question d'effectif ou de moyen.Le rail coûte une fortune au pays, reprise partielle de la dette par l'état,large contribution des régions pour remise en état des lignes dites secondaires, achat de matériel roulant etc...
Oui la SNCF fait rouler des camions, c'est un des plus gros transporteur dans l'hexagone et fait du dumping sur les coûts sachant que leur déficit n'est pas un problème, l'état est derriére,oui la SNCF fait ou a fait rouler des bus,après avoir usé de son monopole pour lutter contre les bus privés,il suffit de voir comment étaient et sont encore traités les passagers des bus à Bordeaux, pas de gare routière digne de la Métropole dans l'aménagement pharaonique de la gare StJean.
La plupart des sites industriels et des zones commerciales ne sont plus ou pas desservies par le fret ferroviaire ce qui implique une reprise de transport par camion.
4 à 5 régions en France y compris gérées par la gauche ouvre le transport ferroviaire aux sociétés privées,tellement
notre compagnie nationale est à la hauteur.Les trains de nuit sont rétablis,les trains de fret via Rungis sont rétablis.
Les trains auto couchette si pratique seront peut être aussi rétabli.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 9007
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Lun 31 Jan 2022 - 16:02



Très belles images, quelle tristesse de penser que dans un avenir pas si lointain, elles ne seront plus que des témoignages d'un passé disparu.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Scalp Sam 5 Fév 2022 - 13:49

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/gironde-a-lacanau-le-repli-du-front-de-mer-face-a-l-erosion-n-est-pas-encore-dans-les-esprits-8303523.php

Gironde. “On verra bien” : à Lacanau, les habitants du front de mer encore sceptiques face à l’érosion

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3617
Le scénario du repli est difficile à imaginer pour ceux qui connaissent la station balnéaire de Lacanau. © Crédit photo : J. L.

Par Julien Lestage - j.lestage@sudouest.fr

Alors que la station girondine va intégrer une liste de communes concernées par le risque érosion, la question de la relocalisation des biens et des activités vers l’intérieur des terres peine à être admise. Reportage

C’est un scénario difficile à imaginer pour ceux qui vivent ou fréquentent Lacanau-océan. Les collectivités locales frappées par les effets du changement climatique et l’érosion du littoral doivent se préparer à reculer. Pour cette station girondine, cela passerait par la relocalisation des biens et des activités de toute la première ligne de son front de mer vers l’intérieur des terres. C’est-à-dire 1 200 logements et la centaine de commerces se trouvant dans la zone rouge délimitée par le plan local d’urbanisme (PLU).

Un premier calendrier a été fixé à horizon 2050 pour commencer à dérouler ce plan. Dans le cadre de la loi portant sur la lutte contre le dérèglement climatique et le renforcement de la résilience (dite « loi Climat »), un décret précisera dans les prochaines semaines une liste des communes concernées par ce risque érosion. Lacanau en fera partie. Ce qui lui permettra de trouver les premiers outils pour préparer l’avenir.

Houles cycloniques

Alors que, chaque année, le trait de côte est « grignoté » en moyenne de 2 à 3 mètres, les prévisions du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) disent bien que le niveau de l’océan pourrait avoir augmenté de 1 à 3 mètres d’ici une vingtaine d’années. La balafre laissée par l’hiver 2013-2014 qui avait entièrement détruit les protections du front de mer a marqué les esprits. Les paquets de vagues envoyés par des houles cycloniques étaient passés par-dessus le cordon dunaire pour atteindre les parkings.

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3618
Lors de l’hiver 2013-2014, les paquets de vagues envoyés par des houles cycloniques étaient passés par-dessus le cordon dunaire pour atteindre les parkings du front de mer. J. L.

Mais, voilà, une fois les travaux de renforcement de la dune et de ses protections réalisés, la vie avait repris comme avant. Depuis, trois immeubles ont été édifiés sur le boulevard de la Plage. Si les permis de construire avaient été accordés avant cette séquence hivernale destructrice, la question de l’érosion était pourtant déjà prégnante et abordée dans le cadre de réunions publiques avec le groupement d’intérêt public (GIP) Littoral.

“Un ex-élu des années 1970 peine à imaginer « que ce qui a été en partie financé par l’État ces années-là puisse un jour être détruit par la puissance publique”

Aujourd’hui, c’est l’ancien hôtel L’Oyat, posé face à l’océan, qui est en cours de transformation. Par changement de destination, ce sont une dizaine d’appartements qui vont remplacer les 33 chambres. Ses terrasses donneront sur la plage centrale qui ne cesse de perdre du terrain face à l’avancée des flots.

Si les collectivités locales et l’État ont bien pris en compte le risque érosion, la nécessité pour ces espaces balnéaires de rester attractifs et de maintenir leur activité économique a aussi été retenue comme une priorité. À Lacanau, il reste possible de réaliser des constructions « temporaires ou précaires et considérées comme réversibles » et de donner une « nouvelle vie » à des biens existants.

« L’attrait de l’océan, plus fort »


Mais la municipalité, dirigée par le maire MoDem Laurent Peyrondet, a envoyé un signal fort en gelant le front de mer. Sur une surface de 900 mètres de long et de 200 mètres de profondeur qui inclut le boulevard de la Plage et les allées Ortal – poumon touristique de la station –, toute nouvelle construction ou extension est désormais interdite. En 2018, cette orientation avait été fixée dans le PLU.

Si le sujet érosion est donc difficilement évitable, le front de mer garde bien toute son attractivité. La station n’a jamais aussi bien marché que ces dix dernières années. Chez de nombreux propriétaires de biens situés dans la fameuse zone « rouge » directement concernée par la relocalisation, on ne croit d’ailleurs pas vraiment au scénario du repli.

« Nous avons été prévenus du risque d’érosion et de relocalisation. Mais l’attrait de l’océan a été plus fort »


Serge Roy, ancien adjoint au maire dans les années 1970-1980, assure que « les sols sur le front de mer et la dune sont parfaitement stabilisés ». L’ancien élu peine à imaginer « que ce qui a été en partie financé par l’État dans les années 1970, à l’époque de la Mission interministérielle d’aménagement de la côte Aquitaine (Miaca), comme la Maison de la glisse et les parkings, puisse un jour être détruit par cette même puissance publique ».

Pour David De Freitas, le patron du Café Maritime, restaurant implanté sur le boulevard de la Plage dans un nouvel immeuble de deux étages qui avait été inauguré en juillet 2011, la question de la relocalisation ne se pose pas vraiment. « Dans le Pays basque et en Bretagne, on a des exemples de bâtiments et d’ouvrages qui résistent bien depuis plusieurs décennies. D’ailleurs, cela fait cinq ou six ans que cela ne bouge pas trop ici. L’investissement que nous avons réalisé valait le coup. Et puis, lorsqu’on se met à trop réfléchir, on finit par ne plus rien faire. »

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Capt3619
En 2020, un couple a acheté un 65 m² pour 200 000 euros. « Nous avons été prévenus du risque érosion et de relocalisation. Mais l’attrait de l’océan a été le plus fort. » J. L.

Sur ce même front de mer, dans un appartement de la résidence Les Océanides, Océane, 32 ans, raconte être venue s’installer avec son mari et leurs deux fillettes « pour changer de vie ». En 2020, le couple a acheté un 65 m² pour 200 000 euros. « Nous avons été prévenus du risque d’érosion et de relocalisation. Mais l’attrait de l’océan a été plus fort. Nous pensons aussi que la mairie continuera à défendre son front de mer. Ce qui va être fait jusqu’en 2050. Après, on verra bien. »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 20697
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

C'est beau, c'est Bordeaux ! - Page 4 Empty Re: C'est beau, c'est Bordeaux !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum