AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com

Rejoignez le forum, c’est rapide et facile

AllezUnion.com, Forum des supporters de l'Union Bordeaux Bègles - Rugby
Un forum est comme un vestiaire, quand on y rentre on dit bonjour. Pensez donc à vous connecter, ça vous assurera également une visibilité parfaite ;o)

Enregistrer et activer un compte prend 3 minutes. Seule une adresse email valide est nécessaire. Ne soyez pas timide, Allez y !

AllezUnion.com
Derniers sujets
» Point Infirmerie
par marchal Aujourd'hui à 1:38

» Prolongations, Signatures, Départs pour 2022/2023
par nadoloubb Hier à 23:25

» Top 14 - 12eme journée : UBB / ST
par sudiste Hier à 22:54

» espoirs 2021-2022
par patrick Hier à 22:50

» ARL - Top UBB
par Scalp Hier à 21:01

» France Bleu Gironde : La mêlée du lundi
par Scalp Hier à 20:52

» Kane Douglas
par Scalp Hier à 20:31

» Maxime Lucu
par Scalp Hier à 20:29

» Matthieu Jalibert
par Scalp Hier à 20:23

» Béret brodé avec logo UBB Fanes
par sudiste Hier à 20:06

» Musique !!!
par Scalp Hier à 19:33

» Champions Cup
par Switch Hier à 15:15

» Aménagement de Chaban-Delmas, stade de l'UBB
par sudiste Hier à 15:10

» Top 14 - 13eme journée : RCT / UBB
par densnewzealand Hier à 9:46

» Christophe Urios
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 21:39

» Rencontres internationales
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 18:30

» Top 14 - 11eme journée : Racing / UBB
par densnewzealand Jeu 2 Déc 2021 - 17:49

» Rugby et Coronavirus
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 13:57

» Nans Ducuing
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 12:51

» Top Rugby sur TV7
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 12:13

» Tournoi des 6 Nations 2022
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 12:05

» Les règles du Ruby
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 11:57

» Heini Adams
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 11:32

» Rémi Lamerat
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 11:31

» Le GRAND STADE (Matmut Atlantique) et nous
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 11:13

» C'est beau, c'est Bordeaux !
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 10:04

» Progamme TV
par Scalp Jeu 2 Déc 2021 - 9:54

» Que deviennent nos anciens joueurs ?
par léopold Jeu 2 Déc 2021 - 7:33

» Baptiste Serin
par tire-bouchon Mer 1 Déc 2021 - 17:34

» Santiago Cordero
par Scalp Mer 1 Déc 2021 - 13:32

-43%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS – Machine à café dosette SENSEO Original HD6554/53 + 64 ...
39.99 € 69.99 €
Voir le deal

Président, Président, Président ... Président, Président, Président

+12
Vince33
marchal
LAURENTT3
Rougemont56
Switch
léopold
tire-bouchon
sudiste
grospaquet31
le radis
Scalp
patrick
16 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  patrick Ven 27 Mai 2011 - 12:51

Midol

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21376
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Ven 15 Nov 2019 - 20:21

Bon j'aime bien déterrer des vieux topics et là c'est vraiment de circonstance, un article qui nous fait prendre encore plus conscience, qu'on a de la chance de l'avoir, notre Président  suppubb

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Hans-peter-wild-proprietaire-et-president-du-stade-francais-les-joueurs-n-ont-plus-d-excuse/1080561

Hans-Peter Wild, propriétaire et président du Stade Français : « Les joueurs n'ont plus d'excuse ! »

Avant le match face à Brive ce vendredi (20h45) en Challenge européen, le propriétaire et président du Stade Français s'est expliqué sur le départ d'Heyneke Meyer et a tenu à mettre son groupe face à ses responsabilités.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Hans-Peter Wild, propriétaire et président du Stade Français, s'est expliqué sur le départ d'Heyneke Meyer

Maxime Raulin mis à jour le 15 novembre 2019 à 19h55

Trois jours après l'annonce du départ d'Heyneke Meyer et de son staff, Hans-Peter Wild, le propriétaire et président du Stade Français, nous a reçus, vendredi matin, dans le salon de sa suite de l'hôtel Bristol, à quelques encablures du Palais de l'Élysée. Souriant et direct, comme à son habitude, le « Docteur » a fait passer quelques messages alors que son équipe est dernière du Top 14 (9 points).

« Samedi dernier, vous avez réaffirmé votre soutien à votre directeur sportif Heyneke Meyer. Mardi, le club a annoncé dans un communiqué son départ. Que s'est-il passé ?


On a perdu notre match face au Racing (9-25). Une défaite très lourde. Heyneke Meyer a compris qu'il ne pourrait pas réussir au Stade Français. Il m'a assuré qu'il devait démissionner et m'a dit : "Avec mon staff, nous sommes face à un mur, la communication est rompue avec les joueurs." Heyneke a donné des instructions aux joueurs pour jouer ce match face au Racing, les joueurs ne les ont pas respectées. Ils ont fait l'inverse. Ce conflit bruissait depuis un moment et semblait inéluctable. Je l'aime toujours, il est pour moi un excellent entraîneur. Il n'y a aucun doute là-dessus. Mais pour lui, c'était la fin et j'ai accepté sa démission. Il n'y avait pas d'autre solution. La rupture entre lui et le groupe était consommée.

Considérez-vous que l'échec de Meyer est aussi celui des joueurs ?

Oui, ils sont également responsables de la situation. Maintenant qu'Heyneke n'est plus là, il n'y a plus d'excuse pour les joueurs. À eux de relever le défi. Ils sont face à leurs responsabilités.

Êtes-vous surpris de cette fracture avec les joueurs ?


Pour être honnête, ça date du premier jour. Robert Mohr (l'ex-directeur sportif et conseiller du président, qui a quitté le club en janvier 2019) n'aimait pas Meyer. Julien Dupuy (adjoint en charge des arrières, qui a lui aussi quitté le club en janvier 2019) ne l'aimait pas non plus. Mais ce n'est pas une question d'aimer ou de ne pas aimer un entraîneur. Si vous ne savez pas apprendre des meilleurs - et Heyneke est un des meilleurs dans son domaine -, ça ne peut pas fonctionner. Quand un coach est nommé, vous devez l'accepter. Point. D'ailleurs, je l'ai répété plusieurs fois : ceux qui ne sont pas contents peuvent aller voir ailleurs. Personne n'est parti. Jules Plisson se plaint, mais la réalité est qu'il est numéro 3 dans la hiérarchie des ouvreurs. Depuis mon arrivée au Stade Français mon objectif a toujours été d'avoir le meilleur staff possible.

Heyneke Meyer était votre choix. Avez-vous fait une erreur ?

Non !

"Si j'avais souhaité gaspiller mon argent pour me faire plaisir, j'aurais acheté le Moulin Rouge ou le Crazy Horse !
Hans-Peter Wild, le propriétaire et président du Stade Français

S'il était détesté dès son arrivée, pourquoi n'avez-vous pas pris les devants plus tôt ?

Un entraîneur n'a pas besoin d'être aimé ! Il est là pour diriger, être le boss ! Normalement, avec notre staff et notre effectif, on devrait être à la lutte pour gagner des titres. Ce n'est pas le cas. Pourquoi ? Parce qu'en France la culture est différente. C'est ce que j'ai appris depuis que je suis ici. Les joueurs français sont différents. Mon intention est de faire du Stade Français un très grand club. Pas le meilleur club du monde, comme je n'arrête pas de le lire dans la presse. C'est ridicule... Mais un club qui joue la Coupe d'Europe. J'ai aussi compris que le Stade Français avait un passé où les joueurs dirigeaient plus ou moins le club. C'est pour cette raison qu'il y a de nombreux changements de coach. Les joueurs n'aiment pas ci, les joueurs n'aiment pas ça et, à chaque fois, l'entraîneur s'en va. Il faut changer ça. Après, on ne va pas transformer un Français en un Sud-Africain. Ça ne marchera pas ! (Il sourit.).

Je suis ravi d'avoir recruté Thomas Lombard (directeur général). Il connaît le sport, c'est un ancien international, il a cette volonté de réussir, de gagner. On veut insuffler une nouvelle culture, une nouvelle identité au club. Aujourd'hui, le Stade Français, pour beaucoup, c'est un milliardaire qui paie tout, très cher, trop cher même, qui gaspille son argent bêtement. Voilà ce qu'on pense de nous ! Si j'avais souhaité gaspiller mon argent pour me faire plaisir, j'aurais acheté le Moulin Rouge ou le Crazy Horse ! On va désormais définir une nouvelle identité avec Thomas (Lombard) et trouver un entraîneur principal qui l'incarne au mieux. Nous voulons des joueurs qui jouent pour un projet, une culture, une ville, et pas simplement pour un contrat.

Est-ce que ça vous agace d'entendre que vous gaspillez votre argent au Stade Français ?

Ça ne me touche pas du tout. Paris a besoin d'une grande équipe de rugby. Mais elle ne doit pas dépendre d'une personne ! Il faut aussi que la Ville de Paris nous soutienne fortement, comme c'est le cas pour d'autres clubs comme Toulouse ou Bordeaux.

100


Le propriétaire du Stade Français communique rarement sur son investissement mais en fin de saison dernière, Hans-Peter Wild avait publiquement annoncé être prêt à investir 100 millions d'euros sur cinq ans dans le club de la capitale.
Les Parisiens possèdent le plus gros budget du Top 14 (40,2 millions d'euros).

Êtes-vous inquiet des résultats ?

Oui ! On n'est pas en forme physiquement. Pourtant, on a de très bons préparateurs physiques, qui restent au club d'ailleurs (Stephan Du Toit et André Volsteedt). Le problème, c'est que si les joueurs ne veulent pas s'améliorer... J'ai les résultats des derniers tests physiques (il prend des feuilles posées sur son bureau). Savez-vous qui est notre joueur le plus en forme ? Il a plus de 30 ans... Et sur l'ensemble du groupe, aucun n'est au niveau des standards internationaux. C'est un désastre ! Et je lis dans les journaux qu'Heyneke était trop sévère, que les entraînements étaient trop durs. Mais si les joueurs s'entraînaient, ils seraient meilleurs. Thomas Lombard l'a compris et il est d'accord avec ça. C'est le challenge des joueurs désormais.

Êtes-vous fâchés avec les joueurs ?

Non, pas du tout. Ils doivent être professionnels. J'ai demandé à Sean Fitzpatrick (ancien talonneur et capitaine des All Blacks) de parler aux joueurs avant la reprise du Championnat. Son principal message a été le suivant : "Vous devez vous sacrifier si vous souhaitez gagner. S'entraîner dur est une forme de sacrifice. Si vous ne le faites pas, vous ne gagnerez pas." C'était très fort. Que s'est-il passé ? Rien ! Si, quelques jeunes ont compris le message... Je précise qu'on a de très bons jeunes au club.

Mais plusieurs joueurs emblématiques, dont notamment Sergio Parisse, ont quitté le club...

C'est vrai que Sergio est parti et ça n'a jamais été expliqué. C'est une erreur. C'était un modèle, je l'aimais beaucoup. Mais il n'était pas en phase avec l'entraîneur. Autour de lui, un groupe s'est formé contre Meyer. On ne peut pas accepter ça. Il a souhaité que ça se passe mal. C'est dommage car il avait peut-être un avenir comme entraîneur ici. On avait eu des discussions à ce sujet. Il est parti. Je suis confiant, le groupe va relever le défi. On va se servir du Challenge européen pour tester des choses. Mais le match le plus important, c'est à Brive le 1er décembre (10e journée du Top 14). Si on le perd, on sera en difficulté. On va voir si les joueurs en ont conscience. Ça leur appartient. À eux de jouer le jeu, de se comporter en professionnels. Si ce n'est pas le cas, on aura un sérieux problème.

À votre arrivée vous avez déclaré que le Stade Français gagnerait un titre dans les trois ans... Est-ce toujours possible ?

La réponse est non ! D'abord, on doit solder nos problèmes les uns après les autres. Et on en a beaucoup ! Il y a des choses dont je n'avais pas idée. On doit fixer de nombreuses choses après avoir perdu beaucoup d'argent.

« J'ai entendu un supporter qui disait : "Wild a près de 80 ans, s'il meurt, que se passe-t-il ?" Il a raison de se poser la question. Mais que les supporters soient rassurés, j'ai une fondation qui prendra la suite pendant un certain nombre d'années »
Hans-Peter Wild, le propriétaire et président du Stade Français

Avez-vous l'impression d'avoir perdu deux ans ?

Non, j'ai beaucoup appris. On sait maintenant où on a fait des erreurs. On n'a pas échangé avec nos sponsors, nos supporters, même nos joueurs. On a été froids.

Quels sont vos objectifs ?

Ils ne changent pas. On doit être régulièrement dans les six premiers du Top 14 et jouer le titre.

Si le Stade Français est relégué en Pro D2 à la fin de la saison, vous restez ?

Oui ! Mais il faudra réduire la voilure. Le club a besoin de ne pas uniquement reposer sur mes épaules, mais faire comme Toulouse. J'ai lu des choses très intéressantes sur Didier Lacroix, qui a su réunir près de deux cents sponsors. Combien en avons-nous ? Quelques-uns car je paie ! On doit s'en inspirer. J'ai entendu un supporter qui disait : "Wild a près de 80 ans (il a 78 ans), s'il meurt, que se passe-t-il ?" Il a raison de se poser la question. Mais que les supporters soient rassurés, j'ai une fondation qui prendra la suite pendant un certain nombre d'années. Ensuite, elle prendra une décision. C'est donc une obligation de trouver d'autres soutiens. »

Hans-Peter Wild en bref

78 ans.
Propriétaire et président du Stade Français Paris.
Homme d'affaires suisse.
Propriétaire de la marque de jus de fruit Capri Sun (fortune estimée à plus de 3 milliards d'euros).
24 mai 2017 : il est choisi par Thomas Savare comme repreneur du club parisien.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Ven 15 Nov 2019 - 22:48

J'espère que cette "salary cap à quoi donc?" démission  ( :chambreur: ) bien heureuse de Meyer permettra à ce remarquable président de prendre le chemin de l'humilité...  de la connaissance et de la compréhension et encore de l'humilité ! ( :chambreur: ).
Tu as raison Scalp de souligner le chemin emprunté de l"action du président de l'UBB (ça fait un peu Paris Match ce que j'écris! rire ); heureusement il n'est pas totalement isolé: je pense qu' un V Merling (69 ans), par exemple, a tracé une route assez appréciable aussi.
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Ven 15 Nov 2019 - 22:54

rire Oui l'humilité, déjà on est passé de, faire du stade Français une des meilleures équipe d'Europe, à être dans le top 6 (dans le futur), comme quoi le pognon ne fait pas tout, Altrad peut lui dire aussi Wink
Et d'accord avec toi sur Merling Wink

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Ven 15 Nov 2019 - 23:03

En déterrant ce topic, Scalp, j'ai relu l'article ci-dessus qui date d'il  y a 8 ans, et je pense que les mots d'Alban Moga, que je ressens comme justes, sont tjrs d'actualité.
Et cela fait plaisir. :clap:
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Ven 15 Nov 2019 - 23:07

Ah mais oui, 200 % d'accord avec toi Le Radis, avec le temps ça prend encore plus de relief !
On y est, j’espère qu'enfin les planètes se sont alignés..., pour déjà, être dans le top 6 et aller en quart de la Challenge Cup, voir plus si affinités Wink


Dernière édition par Scalp le Ven 15 Nov 2019 - 23:15, édité 1 fois

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Ven 15 Nov 2019 - 23:12

fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan fan
:flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2: :flag2:


:chambreur:
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Ven 15 Nov 2019 - 23:13

rire rire rire rire rire rire rire

Vers l'infini et au-delà suppubb

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  grospaquet31 Sam 16 Nov 2019 - 9:18

Je trouve les propos du président du SF censés, meme lucides. Il reconnaît qu’il a fait des erreurs mais qui n’en fait pas. Marti? Bien sûr qu’il en a fait.
Comme lui, je ne comprends pas la mentalité française. Un entraîneur arrive et on ne l’aime pas. Pourquoi? Donc on le saborde.
Il faudrait applaudir? Je ne connaîs pas la mentalité de Meyer mais on sait qu’il a bcp plus d’expérience et obtenu bien plus de résultats qu’un certain Teague si on était tenté de faire un parallèle. Meyer avait bien plus de crédibilité. Peut être que les méthodes de travail, certainement très dures, ne conviennent pas à notre culture, à notre mentalité. Donc on se ligue contre un coach, et on le fait dégager. C’est plus compliqué de faire son caca nerveux en sélection car tu dégages illico.
Les joueurs n’aiment pas qu’on change leur confort, leur routine. Comme dans la vie réelle.
grospaquet31
grospaquet31
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 6057
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 48

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  sudiste Sam 16 Nov 2019 - 10:44

Je crois que Wild s'est fait refilé le Mistigri par la famille Savare qui en avez assez de dilapider des millions dans ce club jamais remis de l'époque Guazzini. La poussière a longtemps été mise sous le tapis ...voire même sous la moquette tant il y en avait...

Je suis d'ailleurs surpris que Max soit encore considéré avec tant bienveillance...certes il fût un temps le résurrecteur du rugby à Paris, mais il est aussi en grande partie le fossoyeur du SF qu'il a laissé au bord du gouffre financier à son départ :siffle:
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12944
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Sam 16 Nov 2019 - 18:21

grospaquet31 a écrit:Je trouve les propos du président du SF censés, meme lucides.  Il reconnaît qu’il a fait des erreurs mais qui n’en fait pas. Marti? Bien sûr qu’il en a fait.
Comme lui, je ne comprends pas la mentalité française. Un entraîneur arrive et on ne l’aime pas. Pourquoi? Donc on le saborde.
Il faudrait applaudir? Je ne connaîs pas la mentalité de Meyer mais on sait qu’il a bcp plus d’expérience et obtenu bien plus de résultats qu’un certain Teague si on était tenté de faire un parallèle. Meyer avait bien plus de crédibilité. Peut être que les méthodes de travail, certainement très dures, ne conviennent pas à notre culture, à notre mentalité. Donc on se ligue contre un coach, et on le fait dégager. C’est plus compliqué de faire son caca nerveux en sélection car tu dégages illico.
Les joueurs n’aiment pas qu’on change leur confort, leur routine. Comme dans la vie réelle.

Ah bon, moi je trouve ses propos faux cul au possible, quand il dit qu'il n'est pas fâché avec les joueurs, mais oui c'est ça, on y crois..., je sens un homme qui fulmine intérieurement et qui ne dit pas le fond de sa pensée. Son sous-entendu plein de stéréotypes sur les joueurs Français et leur culture différente est juste insultant.
Wild a débarqué avec son pognon et une idée du management à la shlag en se foutant totalement de la culture existante du club, Meyer transformé en bras armé, a fini par se mettre son vestiaire à dos, après avoir viré un paquet de joueurs historiques.
Le constat c'est que la greffe n'a pas prise, Meyer comme White ne sont pas des grands psychologues, en ce sens ils me font assez penser à Teague, mais on est d'accord, la comparaison s'arrête là.
Meyer n'est sûrement pas responsable de tout, les joueurs ne sont pas blancs comme neige, mais l’échec du Stade Français, c'est l’échec de la politique de Wild.

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Ven 27 Déc 2019 - 11:03

https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2019/12/26/rugby-avant-section-paloise-ubb-les-quatre-verites-de-laurent-marti,2643402.php

le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Mar 25 Aoû 2020 - 9:36

https://www.entreprendre.fr/laurent-marti-un-entrepreneur-autodidacte-a-la-tete-du-club-de-rugby-de-lunion-bordeaux-begles

Extrait relatif à l'UBB.
En parallèle, vous êtes impliqué dans le rugby en tant que président de l’Union Bordeaux-Bègles. Un poste que vous occupez depuis 2007.

Le projet bordelais a été compliqué à développer. C’est ma treizième saison en tant que président. On est reparti du fin fond de la Pro D2 (la deuxième division — ndlr). Le sport professionnel est beaucoup plus dur que le monde de l’entreprise. Si vous interrogez des présidents de Top 14, ils vous diront la même chose. Il y a plus d’ incertitude, l’aléa sportif notamment.

Avez-vous songé à vendre le club ?

Je pourrais m’arrêter, vendre le club… J’ai beau être actionnaire à 97% du club, j’ai toujours considéré que je gérais quelque chose qui faisait partie du patrimoine local. Cela donne une grande responsabilité, qui impose notamment de s’assurer de la pérennité du club, raison pour laquelle j’ai ouvert le capital.

Craignez-vous un éventuel rachat par un fonds étranger ?

C’ est quelque chose que j’ ai du mal à concevoir. Paradoxalement, le business dans le sport m’a toujours dérangé. Dans le monde des affaires, c’est utile, mais vendre son club à un fonds d’investissement, c’est quelque chose que je ne peux pas entendre. Un fonds est là pour investir dans des entreprises, rester 5 ans et repartir avec des plus-values. Un club est une institution. Je ne vois pas ce que les fonds d’investissement viennent y faire.

Avez-vous un modèle de gestion qui vous est propre ?

Mon modèle consiste à mettre l’humain au coeur du projet. Et le faire vraiment, pas qu’avec du cinéma et de belles paroles. Je veux donner envie à mes salariés de se battre avec moi. Il faut être droit, juste et solidaire. Quand on a motivé les gens autour de soi, on a fait 50% du chemin. Ensuite, il faut de l’intuition et du bon sens.

Vous avez épongé une partie des pertes du club l’an dernier. Pourrez-vous assumer un tel coût financier chaque année ?

C’est une somme indécente que mes sociétés peuvent tout à fait engloutir car elles tournent très bien, mais ce n’est pas l’objectif. Il faut reconnaître une chose. Quand j’ai repris le club, nous sommes restés quatre années en Pro D2, au cours desquelles j’ai perdu beaucoup d’argent. Ensuite, nous sommes montés en Top 14. Durant six ans, nous avons cessé de perdre de l’argent et nous avons même fait des bénéfices. Un club a des cycles, qui suivent le cycle sportif avec un petit décalage.
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  le radis Lun 31 Mai 2021 - 15:20

https://www.sudouest.fr/sport/rugby/ubb-ce-n-est-qu-une-etape-dans-notre-construction-dit-laurent-marti-3431491.php

Malgré sa défaite à Toulon (25-19), l’Union Bordeaux-Bègles (4e) est d’ores et déjà assurée de jouer un barrage à domicile. Satisfait, le président Laurent Marti rappelle cependant que la qualification n’est pas une fin en soi
le radis
le radis
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 9286
Localisation : talence
Date d'inscription : 12/10/2012
Humeur : le radis noir ou blanc est d'or

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  tire-bouchon Mar 1 Juin 2021 - 10:31

Je pourrais m’arrêter, vendre le club… J’ai beau être actionnaire à 97% du club

ça c' est un problème et un vrai.
Si il arrive (ce que je ne souhaite pas) que L. Marti quitte le club pour une raison quelconque, il va falloir amortir le coup.
Certain clubs ont pris un sale coup dans cette situation. Bourgoin, Biarritz. Pau est en sursis avec le retrait significatif de Total.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 696
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  léopold Mar 1 Juin 2021 - 18:10

Facile on prend un bout d'ITW de Laurent et avec ça on échafaude un scénario catastrophe rire rire rire
Rien dans les propos de Laurent ne laisse transparaitre son désir d'arrêter et bien au contraire il tient les rênes fermement il sait que la comme dans ses entreprises le pouvoir ne se galvaude pas.
Ouvrir le capital à qui???
Certains pensent qu'en mettant 4 ronds dans l"affaire, ils auraient droit au chapitre!!!
Chacun à sa place,le président préside, les dirigeants font leur boulot et les joueurs jouent, pour les supporteurs bien sur ils supportent et avec le résultat atteint de participation à ,la phase finale, c'est déjà un but atteint que beaucoup pensaient impossible à atteindre.
Faire confiance à nos gens qui connaissent leur métier.
léopold
léopold
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 8605
Localisation : A Musard derrière les espoirs
Date d'inscription : 29/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Switch Mer 2 Juin 2021 - 10:11

Je maintiens qu'ouvrir un peu le capital aux supporters via un système de socios pourrait être une bonne idée. Ca permettrait d'impliquer davantage les supporters (et pas un fond d'investissement) tout en soulageant un peu Marti.

_________________
Le rugby c'est comme la dinde : sans les marrons, c'est vulgaire.
Switch
Switch
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 7258
Localisation : Lyon / Edinburgh
Date d'inscription : 30/04/2011
Humeur : Fonction de l'UBB
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Rougemont56 Mer 2 Juin 2021 - 10:42

Switch a écrit:Je maintiens qu'ouvrir un peu le capital aux supporters via un système de socios pourrait être une bonne idée. Ca permettrait d'impliquer davantage les supporters (et pas un fond d'investissement) tout en soulageant un peu Marti.

j'ai posé la question mais elle n'a pas été retenue !
Rougemont56
Rougemont56
J'aime l'Union beaucoup
J'aime l'Union beaucoup

Nombre de messages : 85
Localisation : Paris - Bordeaux
Date d'inscription : 18/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Scalp Mar 8 Juin 2021 - 17:18

https://www.lequipe.fr/Rugby/Article/Laurent-marti-ubb-le-rugby-a-pris-le-dessus-sur-le-foot-a-bordeaux/1260135

Laurent Marti (UBB) : « Le rugby a pris le dessus sur le foot » à Bordeaux

Qualifiée pour la première fois en phase finale du Top 14, l'UBB recevra Clermont en barrage samedi soir. Avant ce rendez-vous historique, le président du club tire le bilan d'une décennie des Bordelais dans l'élite et se projette vers la suite avec ambition.

Adrien Corée

« Que représente cette qualification en phase finale, la première du club ?

On est très heureux. C'est de plus en plus difficile de se qualifier. Tous les clubs de Top 14 travaillent très bien, de mieux en mieux. Arriver à être dans les 6 quand au moins 11 équipes espèrent se qualifier au début de la saison, c'est une très belle performance. Cela valide aussi le travail de tout un club depuis de nombreuses années et ça nous permet de rentrer dans la bataille pour aller le plus loin possible. C'est un sentiment agréable mais cela reste une suite logique. C'est uniquement une étape. On se doit d'être plus ambitieux qu'une simple qualification, je l'ai toujours dit et depuis longtemps. On ne se rappelle pas des clubs qui se sont qualifiés mais seulement de ceux qui ont gagné.

Votre objectif affirmé, c'est donc de soulever le bouclier de Brennus ?

Non, ce serait beaucoup trop prétentieux de l'annoncer. Personne ne peut dire qu'il va être champion. Ce Top 14 est trop dur pour cela, il y a trop de belles équipes. Notre ambition, c'est de franchir des étapes et, un jour, aller chercher le Graal.

Laurent Marti
53 ans.
P.-DG du groupe TopTex depuis 1994.
Président de l'UBB depuis 2007.
2017-2021 élu au sein du comité directeur de la LNR en tant que représentant des clubs de Top 14.

Pourquoi êtes-vous parvenu à vous qualifier cette année, et pas les précédentes ?

Le club a grandi, il s'est structuré. Puis, depuis l'an dernier, nous avons un effectif d'une qualité que nous n'avions jamais connue avant. Et c'est aussi tout le mérite de Christophe (Urios) et de son staff d'avoir su apporter une force supplémentaire à cette équipe.

Cette année, l'UBB fête les dix ans de sa montée dans l'élite. Quel souvenir gardez-vous du 22 mai 2011 (victoire contre Albi dans la finale d'accession) ?

À ce jour, cela reste mon meilleur souvenir depuis que je suis président de l'Union Bordeaux-Bègles. Parce qu'on sortait d'une histoire de fou. Cela faisait à peine quatre ans qu'on avait repris ce club. L'année d'avant, en 2010, j'avais failli partir par manque de soutien. Et une année à peine après cette crise, on se retrouve en Top 14. Cela a été un moment fabuleux. Il y avait eu une communion avec le public, et notamment le retour à Bègles qui restera gravé dans ma mémoire. Quand on est arrivés au stade André-Moga et qu'on a vu les 3 000 personnes qui nous attendaient... On ne pouvait même pas passer à travers la foule. La bodega, montée sur du bois, était tellement remplie qu'elle tremblait. Ce sont des souvenirs magiques.
Julien Marchand est bien pris par la ligne de défense girondine en demi-finales de Coupe d'Europe. (N. Luttiau/L'Equipe)

Était-ce une montée inattendue ?

On était montés contre toute attente, avec un budget qui n'était pas très important, on n'était que le septième budget de Pro D2 à l'époque. L'entraîneur d'alors, Marc Delpoux, était arrivé l'année d'avant en cours de saison. Il m'avait dit qu'on aurait du mal à bâtir un projet avec les jeunes du centre de formation tant qu'on ne serait pas en Top 14. Il avait raison et il m'a répété : "N'aie pas peur des étrangers." On a donc impulsé un recrutement de grande qualité. C'est cette année-là qu'arrivent Matthew Clarkin, Blair Connor, Heini Adams, Justin Purll, Ole Avei... On avait une pléiade de très bons joueurs. Mais on n'arrivait de nulle part et on se demandait si la greffe allait prendre, il restait des inconnues. Puis, finalement, ça a pris.

Cette accession marque-t-elle le véritable acte de naissance de l'UBB ?

Oui, complètement. Parce qu'en plus, notre ADN est né à ce moment-là. On sait tous que notre style est globalement porté sur le jeu. C'est ce que Marc (Delpoux) avait mis en place et ce qu'on a conservé dans les années qui ont suivi.

Que retenez-vous des années Delpoux ?


Avec Marc, ça n'a pas duré hyper longtemps (2009-2012), ça ne s'est pas hyper bien fini non plus. Mais très franchement, c'est pour moi celui qui a mis en place le jeu de l'UBB. Il a amené un style de jeu à cette équipe, très porté sur l'offensive, cette patte que Vincent Etcheto a entretenue après. Marc Delpoux, c'est le père de notre jeu.

Ensuite, Raphaël Ibañez a dirigé l'équipe pendant cinq ans...

Pour "Raph" (2012-2017), ce n'était pas facile parce qu'il n'avait jamais entraîné. Tout d'un coup, il se retrouve manager d'un club comme l'UBB qui avait réussi à se sauver en Top 14. Mais Raph nous avait apporté son expérience du haut niveau. C'est ce qui m'avait intéressé chez lui, d'ailleurs. Tout le monde connaît sa carrière. C'est quelqu'un qui m'a pointé du doigt ce qu'on devait améliorer, comme les installations pour les joueurs, par exemple. Il nous a fait entrer dans une ère plus professionnelle.
Raphael Ibañez lors de la saison 2016-2017 sous les couleurs de l'UBB. (Presse Sports)

Puis il y a eu la valse des coaches (Brunel, Teague, Worsley) entre 2017 et 2019.

Ça a été des périodes très difficiles à vivre. Pas que pour moi, mais pour les joueurs aussi et tous les staffs sportifs du club également. Là, j'ai commis des erreurs. Il y a d'abord eu Jacques Brunel (mars-décembre 2017). Avec lui, cela se passait bien, c'était le papa de l'équipe. Mais Jacques est très rapidement parti prendre les commandes de l'équipe de France. Derrière, je prends la décision, dans l'urgence, de nommer Rory Teague (janvier-novembre 2018), qui était certainement l'entraîneur le plus talentueux qu'on ait vu passer sur le pur plan de la connaissance du rugby. Les joueurs le disent encore. Mais il n'était pas mature pour le poste. Je l'ai débarqué en cours de saison et je file le bébé à Joe Worsley (novembre 2018-juin 2019), qui n'était pas fait pour ce job, même s'il a donné tout ce qu'il pouvait. À cette époque, il y a eu de grandes périodes de flottement au club.

Si vous ne deviez retenir qu'un seul match de cette décennie, ce serait lequel ?

Quand on bat le grand Stade Toulousain à Bordeaux devant 33 000 personnes (18-17, le 23 mars 2012). Il faut savoir que j'ai vécu à Toulouse, mon entreprise y est implantée, mes filles y ont grandi, et j'ai eu la chance de porter le maillot du Stade Toulousain en juniors et en Reichel. À l'époque, on était encore une petite équipe de Top 14, donc battre le Stade Toulousain dès notre première saison dans un Chaban-Delmas comble, ça m'avait vraiment beaucoup ému. C'était le petit qui battait le grand, un horizon que l'on regardait de très loin un an auparavant.

Avez-vous senti une évolution du poids du rugby à Bordeaux depuis que l'UBB joue en Top 14 ?

C'est indéniable. Clairement, dans l'esprit du monde de l'entreprise et auprès de la population bordelaise, on sent que le rugby a pris le dessus sur le foot. Mais, personnellement, je souhaite de tout coeur que les Girondins de Bordeaux se redressent, parce que, certes, nous sommes en concurrence, mais beaucoup de boîtes ont le budget nécessaire pour les deux entités. Il y a un public pour le rugby et un public pour le foot, donc de la place pour les deux. Mais on sent que l'UBB a pris une part prépondérante à Bordeaux, qu'on est même devenu une place forte pour les échanges économiques. Il y a beaucoup de business qui se fait autour du club, beaucoup de rencontres qui se font le jour du match. Être à l'UBB, c'est participer à un réseau qui est très fort sur Bordeaux.

« On sent que l'UBB a pris une place prépondérante à Bordeaux, qu'on est même devenu une place forte pour les échanges économiques. »


Le poids des non-qualifications à répétition a-t-il pesé lourd dans les esprits ?

Non, pas pour moi, parce que je n'ai jamais eu cette vision des choses. Ce que les gens n'ont jamais voulu admettre, c'est qu'on ne se qualifiait pas et qu'on mourait à peu de points, mais on était toujours le neuvième ou le dixième budget du Top 14. On n'était pas dans la situation du club qui dépense beaucoup d'argent mais qui n'y arrive pas. On était plutôt, selon moi, le club qui travaillait bien, mais à qui il manquait un truc pour franchir le dernier palier. Ce n'est pas pareil. Et ça s'est joué à rien du tout. En 2015, Oyonnax nous passe devant pour la sixième place à la dernière journée, ça tient à une pénalité manquée par Lionel Beauxis à 20 mètres face aux poteaux (à Toulouse, 23-22).

L'arrêt de la saison 2019-2020 est-il toujours une cicatrice vivace (Bordeaux-Bègles occupait alors la première place du Championnat) ?


Oui, je vous mentirais si je disais le contraire. Il y a des années où ça sourit et vous vous dites qu'il se passe un truc spécial. L'année dernière, à l'UBB, on sentait qu'il se passait quelque chose. Il y avait un alignement des planètes, et on voulait voir jusqu'où cela nous aurait amenés. Après toutes les saisons de galère qu'on a connues, forcément, on le vit comme une injustice. Mais rien ne dit qu'on aurait été champions en juin 2020. Et peut-être qu'on aura une bonne surprise l'année où l'on s'y attendra moins.

Christophe Urios cultive une identité particulière auprès de l'équipe, est-ce un facteur important pour vous ?

Quand je suis entré en contact avec Christophe, plusieurs choses m'intéressaient en lui. Le fait qu'il ait déjà gagné, et pas toujours avec des effectifs incroyables, même si on revoit encore cette année que Castres est une équipe de qualité. Je savais que Christophe était un gros bosseur, rigoureux, quelqu'un de caractère, ce qui manquait un peu à Bordeaux. Et j'étais persuadé qu'il saurait s'adapter au contexte local. Dès le premier entretien, avant même que je lui pose la question, il m'avait dit : "Laurent, je sais très bien quel est l'ADN et le jeu de l'UBB et je sais très bien m'adapter à l'identité locale." Donc il n'y a même pas eu de débat entre nous.

Vous imaginez-vous au Stade de France le 25 juin prochain ?

Ah, ça (rires). Tout le monde en rêve ! Tous les clubs qui disposent de moyens pour bien travailler en Top 14 rêvent de se qualifier, d'aller au Stade de France et d'être champion. Ceux qui ne le disent pas ne sont juste pas tout à fait objectifs (sourire). »

_________________
« Le rugby c'est ma vie et ma vie c'est le rugby »   Christophe Urios
Scalp
Scalp
Centre de presse
Centre de presse

Nombre de messages : 15449
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 11/09/2018
Humeur : Positif avant tout
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  patrick Mar 8 Juin 2021 - 18:26

Rien d'étonnant à une belle lucidité ... et très bel hommage à Marc Delpoux.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21376
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  tire-bouchon Mar 8 Juin 2021 - 18:42

Il va falloir faire attention avec ceux qu' on appelle "spectateurs".
Il suffira que les footeux remontent dans le top6 pour que l' effet "vase communicant" se produise.
Par contre L' UBB a une arme fatale que n'ont plus les "Girondins", l' emplacement du Stade Chaban.
Presque en centre-ville, des bars et restos partout. Un 1/4 d' heure à pied du centre. Des moyens de communications à foison.
Et ça, c' est irremplaçable.
tire-bouchon
tire-bouchon
J'aime l'Union à la folie
J'aime l'Union à la folie

Nombre de messages : 696
Localisation : Ehpad St-Emilion
Date d'inscription : 06/06/2011
Humeur : végétative
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  patrick Mar 8 Juin 2021 - 19:00

tire-bouchon a écrit:Il va falloir faire attention avec ceux qu' on appelle "spectateurs".
Il suffira que les footeux remontent dans le top6 pour que l' effet "vase communicant" se produise.
Par contre L' UBB a une arme fatale que n'ont plus les "Girondins", l' emplacement du Stade Chaban.
Presque en centre-ville, des bars et restos partout. Un 1/4 d' heure à pied du centre. Des moyens de communications à foison.
Et ça, c' est irremplaçable.

C'est pas faux !

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21376
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  sudiste Mar 8 Juin 2021 - 21:39

patrick a écrit:
tire-bouchon a écrit:Il va falloir faire attention avec ceux qu' on appelle "spectateurs".
Il suffira que les footeux remontent dans le top6 pour que l' effet "vase communicant" se produise.
Par contre L' UBB a une arme fatale que n'ont plus les "Girondins", l' emplacement du Stade Chaban.
Presque en centre-ville, des bars et restos partout. Un 1/4 d' heure à pied du centre. Des moyens de communications à foison.
Et ça, c' est irremplaçable.

C'est pas faux !

Ce n'est pas juste non plus.
L'année ou l'UBB décroche le "titre" de premier public rugby d'Europe (2014-2015) les Girondins finissent 6eme de Ligue 1 avec une hausse très notable de leur affluence.
Il y a donc moins d'effet "vase communicant" que d'addition . En gros la partie du public venu du foot (et qui attendait sans doute pour partie du rugby d'élite) ne délaissera pas nécessairement l'UBB si les Girondins redevenaient attractifs.
sudiste
sudiste
Unioniste de la première heure
Unioniste de la première heure

Nombre de messages : 12944
Localisation : partout et nulle part, Sudiste est un concept ...
Date d'inscription : 27/01/2008
Humeur : Comme le dit mon cochon : "dans le gascon tout est bon"

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  patrick Mar 8 Juin 2021 - 22:09

sudiste a écrit:
patrick a écrit:
tire-bouchon a écrit:Il va falloir faire attention avec ceux qu' on appelle "spectateurs".
Il suffira que les footeux remontent dans le top6 pour que l' effet "vase communicant" se produise.
Par contre L' UBB a une arme fatale que n'ont plus les "Girondins", l' emplacement du Stade Chaban.
Presque en centre-ville, des bars et restos partout. Un 1/4 d' heure à pied du centre. Des moyens de communications à foison.
Et ça, c' est irremplaçable.

C'est pas faux !

Ce n'est pas juste non plus.
L'année ou l'UBB décroche le "titre" de premier public rugby d'Europe (2014-2015) les Girondins finissent 6eme de Ligue 1 avec une hausse très notable de leur affluence.
Il y a donc moins d'effet "vase communicant" que d'addition . En gros la partie du public venu du foot (et qui attendait sans doute pour partie du rugby d'élite) ne délaissera pas nécessairement l'UBB si les Girondins redevenaient attractifs.  
Je commentais surtout la 2ème partie relative à l'emplacement et l'accessibilité du stade Wink
Pour le Matmut, ce n'est pas prêt de changer, d'autant plus si la voiture devient un objet étrange(r) pour beaucoup d'urbains.

_________________
Tombé tout jaune dans le rugby.
Clear eyes, full hearts, can't lose!
Allez UBB
patrick
patrick
Admin
Admin

Nombre de messages : 21376
Localisation : Gradignan, Talence, Lescure, Musard ... ça dépend.
Date d'inscription : 25/01/2008
Humeur : On verra après les 4 prochains matchs ... :)
Age : 55

https://www.allezunion.com

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty MERCI MARTI. ON EST EN DEMI

Message  LAURENTT3 Sam 12 Juin 2021 - 23:22

MERCI L UBB d hier et d aujourd'hui flag flag flag
LAURENTT3
LAURENTT3
J'aime l'Union beaucoup
J'aime l'Union beaucoup

Nombre de messages : 46
Localisation : Grand Sud
Date d'inscription : 07/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Président, Président, Président ...  Président, Président, Président Empty Re: Président, Président, Président ... Président, Président, Président

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum